Aller au contenu principal

Cédric et Alain, nos frères d'armes.

Pour les compagnes et familles de nos frères d'armes, morts au combat, pour la plus noble des causes.

4353
participants

183 840,90 €
collectés

Un traitement pour Camille

Vers une médecine sans frontière, aidez Camille à accéder à son traitement Camille, 22 ans, est atteinte d'un gliome infiltrant de la ligne médiane, situé dans le cerveau.  Diagnostiquée en juillet 2017, elle a voulu continuer ses édutes de médecine, qu'elle a poursuivit avec succès jusqu'à la rentrée 2018 ; la fatigue étant trop grande, elle a dû abandonner sa quatrième année au mois d'octobre. En janvier 2019, après 18 mois de chimiothérapie et plus d'une trentaine de séances de radiothérapie, la tumeur n'est toujours pas stabilisée et est devenue chimio résistante. Camille a dû subir de nouvelles séances de radiothérapie afin de momentanément stabiliser l'évolution de son gliome. Les traitements disponibles en France ne peuvent plus répondre efficacement aux besoins médicaux de Camille, la seule alternative se trouve outre Altlantique.  Plusieurs centres dans le monde effectuent des recherches sur les gliomes infiltrants de la ligne médiane, l'un d'entre eux se trouve aux Etat-Unis du côté de Houston. Un protocole y est proposé aux patients souffrant de cette pathologie et ses effets y sont reconnus. Il a notamment fonctionné sur une jeune patiente française du même âge que Camille et a permis de stabiliser la tumeur de façon durable. Afin de pouvoir bénéficier de ce traitement, Camille devra se rendre une fois par mois aux Etats-Unis. Sa famille et ses proches font appel à la générosité de chacun afin de l'aider à payer les frais de déplacement et à accéder au traitement qui pourrait la sauver.   Des centaines de patients en France, le plus souvent des enfants, souffrent de cette pathologie. En offrant une visibilité à l'accessibilité du traitement, nous contribuons à l'ouverture des frontières médicales.  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci pour elle !

606
participants

21 048,59 €
collectés

Mémorial en l'honneur des chiens militaires et héros

MÉMORIAL EN L'HONNEUR DES CHIENS MILITAIRES ET HÉROS Chiens sanitaires, estafettes, éclaireurs, de patrouille, de recherche, de surveillance, puis spécialisés dans la détection d’explosifs, d’armes, dédiés au pistage, aux interventions... Les chiens militaires sont de véritables héros qui ont sauvé la vie de milliers de soldats mais il n’existe, à ce jour, aucune stèle en France leur étant dédiée.  Pour célébrer la mémoire de ces chiens militaires, mais aussi celle de tous les chiens héros qui œuvrent dans la vie civile, la Société Centrale Canine se mobilise pour dédier un mémorial mettant à l’honneur le rôle majeur que jouent les chiens aux côtés de l’Homme, des forces armées et les services qu’ils rendent au quotidien. Le 18 avril 2019, dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Paris, à l’occasion de la remise des Trophées des Chiens Héros, la Société Centrale Canine a dévoilé au public l'œuvre sélectionnée par un prestigieux jury pour devenir le Mémorial dédié aux chiens militaires et héros. L’objectif est d’inaugurer ce mémorial courant 2020, dans un lieu symbolique de l’histoire de France.Honorer les chiens pour leurs services rendus à l'hommePour recueillir les financements nécessaires à la réalisation et l’installation de l’œuvre monumentale, la Société Centrale Canine a décidé de lancer une grande campagne de financement participatif. En s'impliquant dans ce projet, chaque contributeur participera à un acte de mémoire militaire et d’hommage civile pour les services rendus par les chiens auprès de l'homme. Cette œuvre artistique qui relève donc d'une double dimension militaire et civile, dépasse le cadre de la Première Guerre Mondiale et intègre pleinement l'apport sociétal du meilleur ami de l'homme. S'ils le veulent bien, les 500 plus grands donateurs verront leur nom inscrit sur une plaque au pied de la stèle.Des discussions en cours avec le Musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne) Le dernier né des musées dédiés à la Grande Guerre dépasse la seule dimension d’histoire militaire. C’est un lieu vivant où histoire et société sont mêlés dans une même pédagogie. La modernité du site et ses approches multiples interpellent tous les publics. L’hommage à la fois militaire et civil aux chiens se trouverait idéalement valorisé dans ce lieu dédié à la mémoire de l’homme.Des discussions sont aussi en cours avec les villes de Paris et Reims.14/18 : création du Service des chiens de guerre « La leçon de la Grande Guerre ne peut être celle de la rancœur d’un peuple contre d’autres, pas plus que celle de l’oubli du passé. Elle est un enracinement qui oblige à penser à l’avenir et à penser à l’essentiel, rappelait le Président de la République le 11 novembre 2018 à Paris entouré de plus de 70 chefs d’Etat et de gouvernement sous l’Arc de Triomphe. L’usage des chiens par l’armée fut officialisé lors de la création d’un Service des chiens de guerre, au sein de la Direction de l’infanterie en décembre 1915, puis rattaché au cabinet du ministre de la Guerre au début de l’année 1917. En pleine Guerre Mondiale, la Société Centrale Canine a apporté son expertise cynotechnique au service du Ministère de la Guerre et a permis la mise en place d’un service efficace de sélection et de formation des « chiens de guerre » à l’exemple de ce que faisaient les Allemands, les Belges et les Anglais. Plus de 15 000 chiens ont pris part à ce conflit. Ce fut un acte fondateur dont la postérité est immense.            L’œuvre de Milthon : un symbole puissant de l’union entre le soldat et son chien L’œuvre de Milthon, un artiste colombien, aujourd'hui installé à Paris, dans un style classique des plus réalistes, pensée jusque dans les moindres détails, a touché les membres du jury. Ils ont en effet été saisis par le sentiment de solidarité, de fidélité, mais aussi de force et de dévouement qui émane de cette sculpture. "Un chien en situation de veille, au regard scrutateur et les oreilles dressées, les pattes en tension quoiqu’en position allongée et faisant corps avec le soldat ". Pour l'artiste, "serrés l’un contre l’autre face à l’adversité environnante, proche et imprévisible, le chien et l’homme font face et ne doivent pas faillir". La tête du chien, et plus spécifiquement le museau, est le centre de l’œuvre sur lequel converge le regard du spectateur. À sa droite, en corps à corps, un poilu en position ramassée, concentre ses forces, fusil dressé. L’arme chargée sur laquelle chacun s’appuie est le symbole de leur mission et de leur union militaire, elle est retenue par l’oreille du chien aux aguets et affleure le casque bouclier. "Ils se tiennent là, attendant de contrer le destin en une seule pensée, en une attitude unique sous la pèlerine qui leur sert de refuge. Si l’un faiblissait, l’autre veille sur le périmètre, attentif et inquiet, prenant toute la mesure de la mission dont il est investi." "Ainsi représenté solidaire, fidèle, dévoué et infaillible, le chien militaire incarne des valeurs suprêmes. Compagnon soutenant la cause de la patrie, présent sur tous les fronts et agissant sans relâche, rendons hommage à l’honnêteté animale et à sa part instinctive si précieuse à la survie".Le socle sur lequel repose les sujets est une puissante accumulation de strates à effet de proue. Elle s’associe à l’avancée du combat et l’énormité d’une grande guerre.Cette œuvre réalisée sous forme d’une sculpture monumentale en bronze mesurera plus d’1 m de haut, 1,20 m de large pour environ 150 kg. Milthon, l'artiste lauréat Milthon est né à Bogota, en Colombie, où dès son enfance il découvre sa vocation au contact de l’argile et de ses premiers modelages. Il arrive en France à l’âge de 22 ans et s’installe sur la Côte d’Azur où il ouvre son premier atelier dans lequel il crée des œuvres en terre cuite. Il s’essaye progressivement à la faïence, au grès, à la porcelaine puis au bronze. En 1999, Milthon s’installe à Paris et ouvre quelques années plus tard son atelier. Milthon a d’abord participé à de nombreuses expositions et événements artistiques en France, mais sa notoriété a vite dépassé les frontières de l’Hexagone. Suisse, Belgique, Monaco, Angleterre, Canada, Etats‐ Unis, etc. l’artiste expose ou réalise des commandes pour des villes à travers le monde. Par sa sculpture néo‐classique, Milthon ouvre un monde infini où il met en volume des structures élancées, ondulantes, qui prennent forme de corps, influencées par les civilisations précolombiennes qu'il a approchées dans les musées colombiens. Milthon crée sa propre mythologie dans laquelle la terre est source d'inspiration. Il pose ses blocs compacts et denses et réussit à transformer la densité de son support en formes humaines aériennes et longilignes. L'échelle de son œuvre varie du petit format au monumental avec une égale plastique et maitrise des matériaux utilisés.Un jury d'exception Le jury regroupe des membres des jurys des Trophées des Chiens Héros et du Prix des Beaux‐Arts de la Société Centrale Canine, provenant des milieux militaires, cynophiles, artistiques, vétérinaires, journalistiques et politiques : * Claude D’ANTHENAISE, Directeur du Musée de la Chasse et de la Nature* Bernard DENIS, Professeur honoraire à l’école vétérinaire de Nantes* Loïc DOMBREVAL, Député des Alpes‐Maritimes* Dorothée FABRE, Responsable de la Médiathèque de la Société Centrale Canine* Hélène GATEAU, Vétérinaire et journaliste – RTL et France TV* Elrick IRASTORZA, Général d'armée française ‐ Ancien chef d'état‐major de l'armée de terre, Président du conseil d'administration "Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale"* Pénélope KOMITÈS, Adjointe à la Maire de Paris, Chargée des Espaces Verts, de la Nature en ville, de la Biodiversité, de l’Agriculture urbaine et des Affaires funéraires* Béatrice MAJEWSKI, Journaliste ‐ Télé Star ‐ Télé Poche, en charge des pages animaux* Roger MADEC, Conseiller de Paris, ancien Sénateur et Maire du 19e arrondissement de Paris, éleveur* Michel MOTTET, Président de la Société Centrale Canine* Jean‐Claude NARCY, Journaliste ‐ TF1* Marie‐Christine PRESTAT, ancienne Conservatrice adjointe du Musée de la Chasse et de la Nature* Olivier RIFFARD, Service Départemental‐Métropolitain d’Incendie et de Secours (SDMIS), vétérinaire‐Chef, Conseiller technique cynotechnique* Daniel SCHWARTZ, Vice‐Président de la Société Centrale Canine et Président de la Commission d’Utilisation Nationale « Chiens de Berger et de Garde »* Christelle WAYSBORT, Élue du Conseil régional de l’Ordre des Vétérinaires d’Ile‐de‐FranceQu'est-ce que la Société Centrale Canine ? Fondée en 1881, la Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculturepour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français). Cette association loi 1901, reconnue d'utilité publique le 28 avril 1914 et à but non lucratif, a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Dès 1932, elle coordonne et fédère les différents Clubs de Races et Sociétés Canines Régionales qui la composent. La Société Centrale Canine est membre de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), dont elle fut l'un des cinq membres fondateurs, en 1911. Cet organisme mondial réunit les sociétés canines de plus de 90 pays, membres ou partenaires, et garantit la reconnaissance mutuelle des juges et pedigrees au sein de ces pays. La Fédération Cynologique Internationale reconnaît environ 344 races de chiens dans le monde. La Société Centrale Canine édite une revue bimestrielle, Centrale Canine Magazine et a créé plusieurs Prix pour récompenser des chiens, des auteurs et des artistes : les Trophées des Chiens Héros, le Prix Littéraire de la SCC, le Prix des Beaux‐Arts, etc. Pour plus d’informations : www.centrale‐canine.fr

6
participants

93 €
collectés

0 %

Marseille Carthage - pour casser les préjugés sur le handicap visuel

Bienvenue sur cette cagnotte associative !Nous sommes un équipage de courses au large à la voile, un équipage unique : un équipage déficient visuel. animé par Joël Paris, skipper malvoyant. https://www.youtube.com/watch?v=gf5x5v2TvNQ Nous allons réaliser au printemps 2019, une tentative de record de Marseille à Carthage en Tunisie. Notre but :* démontrer que c'est possible,* modifier les regards et,* nous insérer dans le grand chemin de la diversité pour prouver qu'elle est un facteur de performance.Ce projet est aussi conçu comme première marche vers d'autres défis comme la transat Jacques Vabre en novembre 2019. https://www.youtube.com/watch?v=O7Xqcdu32c8&t=19s Effectuez votre don en un clic.* Chacun participe du montant qu'il souhaite ; il n'y a pas de petits montants,* Tous les paiements sont sécurisés.Grands merci à vous et Rejoignez nous sur Facebookhttps://www.facebook.com/reveapertedevue/?ref=bookmarkset notre site aussi http://reveapertedevue.fr Pour un soutien de plus de 500 Euros, on vous envoie un blouson Rêve à Perte de Vue.Pour un soutien de plus de 1 000 Zueos, on vous en adresse 3.Pensez à nous laisser vos coordonnéees àreveapertedevuearobasgmailpointcom

55
participants

2 193 €
collectés

43 %
Permettre aux personnes à mobilité réduite de partir en vacances

Permettre aux personnes à mobilité réduite de partir en vacances

Bienvenue sur cette cagnotte pour nous aider à aménager notre gite, le Domaine de Dansé, en lieu de vacances entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite!      Qui sommes nous? Joël Renaudin, gérant de l'entreprise "A Faire à cheval" proposant des promenades en calèches adaptées aux personnes à mobilité réduite (PMR) depuis 13 ans.Stéphanie Rondeau, pharmacien d’officine depuis 11 ans.Tous les deux sensibilisés au monde du handicap, nous souhaitons ouvrir un gite pouvant accueillir jusqu'à 7 personnes en fauteuil roulant. La capacité maximale du gite sera de 14 personnes.Outre les lieux nous souhaitons également proposer des activités adaptées. Notre projet :  Durant ces 13 dernières années la clientèle nous a souvent fait part du manque de gites de vacances complètement adaptés pour les personnes à mobilité réduite engendrant ainsi l’impossibilité pour certains de partir en séjour.En effet dans les hébergements existants les vacanciers sont souvent confrontés à :- une capacité d’accueil réduite (bien souvent moins de 3 personnes en fauteuil roulant peuvent être accueillies),- une accessibilité aux personnes à mobilité réduite insuffisante (aménagements extérieurs et sanitaires mal conçus…),- un manque d'activités sur place et accessibles au monde du handicap.  A la recherche d'un minimum de 6 hectares pour pouvoir nourrir les 6 chevaux de l'entreprise depuis 13 ans, nous avons choisi d'acheter un site plus grand (11 hectares) pour pouvoir avoir suffisamment de terres pour les chevaux et pouvoir aménager un hébergement touristique tout public qui soit entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.  Le lieu-dit « Dansé », situé sur la commune de « Thorigné-en-Charnie » en Mayenne est une ancienne ferme qui s’y prête tout à fait. En effet, notre gite est situé à la sortie de Saulges, petite citée de caractère, face à l'entrée des grottes.  Les 11 hectares nous permettent d'aménager des sentiers privés accessibles PMR pour se promener dans la campagne, autour des paddocks, mais nous avons également à proximité des sentiers pédestres, équestres et VTT.Promenades en calèches et pêche à la ligne seront possibles sur site, activités accessibles aux personnes à mobilité réduite.Il y aura également des jeux extérieurs : jeu de pétanque, de palets, tennis de table, jeux pour enfants...                                                           Le Domaine de Dansé étant situé dans la vallée de l'Erve, classée Natura 2000, les sites touristiques ne manquent pas, certains lieux ayant un accès PMR. Enfin les vacanciers pourront également trouver des activités en tous genres dans les environs (pêche en rivière, spéléologie, escalade, tennis, volley, ULM, centres aquatiques, bases de loisirs...)  Nos besoins: N'étant ni une association ni handicapés personnellement, nous n'avons pu prétendre à aucune aide pour pouvoir tout mettre aux normes PMR ! Ancienne fermette avec des marches et un étage il nous faut financer une plateforme élévatrice ainsi qu'une grande terrasse avec rampe d'accès et abris. Les sanitaires et les peintures de tout le gite sont faits par des professionnels.Nous faisons tout le reste nous même...carrelage, aménagements extérieurs (parking, jeu de pétanque, chemins autour de nos paddocks, ponton sécurisé pour la pêche dans la grande marre...). Nous souhaitons investir dans du matériel pour faciliter les déplacements dans tout le domaine et proposer des activités adaptées (e-buggy, vélos pousseurs, tricycles, roues "lomo" à fixer sur les fauteuils roulants ainsi que divers jeux et nécessaires de pêche...).                                    Pour finir il nous faudra aménager tout l'intérieur du gite pour que ce soit le plus pratique et douillet possible... Nous avons besoin d'être soutenus financièrement pour ce projet qui peut tous nous concerner un jour ou l'autre... Nous avons tous le droit et le besoin de partir en vacances. Etre handicapé ne doit pas être un frein!!! Alors par avance, un grand merci pour vos dons.  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

4

235 €

0 %
Solidarité pour Emy

Solidarité pour Emy

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésEmy est née le 5 octobre 2016, à Rouen. Elle est diagnostiquée de la maladie de Sandhoff, le 3 avril 2017. Cette maladie se traduit par une dégénérescence du système nerveux central. La prévalence en Europe est d'environ 1 cas pour 130 000 et 1 cas pour 500 000 en France  Elle se  traduit par l'apparition de sursauts inépuisables au bruit, une cécité précoce et une détérioration motrice et mentale progressive. D'autres symptômes sont souvent présents, tels qu'un visage poupin, des infections respiratoires fréquentes et des crises d'épilepsie. Le développement est normal pendant les 3 à 6 premiers mois de vie, puis la maladie apparaît et évolue rapidement. Il n'y a pas de traitement spécifique pour cette maladie, et le pronostic est sombre, l'espérance de vie dépassant rarement 4 ans.  Emy est le premier bébé au monde diagnostiqué aussi tôt (également le premier cas en Haute-Normandie). Des essais cliniques auront lieu à Londres fin 2018, début 2019. Nous souhaitons tout mettre en oeuvre, pour maintenir Emy le mieux que nous pourrons afin qu'elle puisse en faire partie. Emy a besoin de petits appareils vibrant pour la désensibiliser au niveau de la bouche et des gencives. Depuis quelques semaines, elle a des troubles sensoriels et il devient de plus en plus compliqué de l'alimenter. Elle a également besoin de coussins et de tapis plan incliné et plat, afin de développer au mieux sa motricité. Emy a également de grand troubles visuels et a besoin d'être stimuler par des objets et des jouets spécifiques.De patch de scopoderm pour éviter une salivation excessive... Malheureusement tout cela est à notre charge et les coûts sont élevés, à titre d'exemple : poussette 3200€ (sécu 1000€), siège auto 800€, fauteuil spécial 6000€ (tout est moulé au gabarit d'Emy), frais d'essence et de route (4 aller/retour par jour), parking hopital, frais de pharmacie minimum de 130€/mois à charge, les frais de voyage pour Londres etc...sans oublier que l'injection pour Emy a un cout d'1 million d'euro...et que les essais se feront lorsque l'intégralité du budget sera récolté..Ces essais auront pour but, si ils fonctionnent, de bloquer la maladie et d'améliorer son état de santé.Nous avons décidés de tout tenter pour que la maladie n'ai pas raison d'elle.Merci à tous pour votre soutien et votre solidarité. Notre petite princesse est pleine de vie et nous devons nous unir pour qu'elle puisse continuer à vivre. ♥  Merci infiniment pour vos dons et vos messages de soutien, qui nous touches profondément.

1301

36 828,20 €

36 %
Pour l'avenir de Jules

Pour l'avenir de Jules

Le combat de Jules contre Lyme aux USA (English version below)Voir notre passage dans Les Terriens du Dimanche (18/02/18)Passage dans l'émission "Tout commence aujourd'hui" avec Faustine Bollaert (19/10/18) Depuis l’âge de 2 ans, notre petit garçon Jules souffre d’une maladie de lyme chronique et co-infections associées. Cette maladie le rend très malade et handicapé (handicaps moteurs et perte totale du langage), elle affaiblit son système immunitaire et ouvre la porte à de nombreuses co-infections (bactéries, virus et parasites) et peut entraîner des pathologies graves, que le corps médical appelle désormais Syndrôme évolutif associé à des infections intracellulaires chroniques. Cette maladie lui vole sa vie ! Nous avions déjà tenté de le soigner en France et en Europe mais… ce fut un échec ! Notre enfant dépérissait sous nos yeux impuissants de parents et souffrait intensément ! Durant l’été 2016, les médecins nous ont orienté vers les Etats-Unis, seul pays au monde à reconnaître la maladie sous cette forme et où la recherche et les traitements ont progressé ces dernières années. A 10 ans, enfin, Jules va mieux ! Les traitements américains marchent ! Le problème c’est que chaque séjour médical coûte 20 000 euros, dont l’essentiel pour les traitements de Jules et nous devons y aller tous les 2 mois pendant quelques années soit par exemple pour 2 ans de traitements : 240 000 euros ! Nous n’avons aucune aide financière, ni de l’Etat, ni des assurances santé ni des grandes associations nationales ! Il y a un déni de la maladie en France et les associations de malades sont démunies, nous ne pouvons compter que sur la solidarité de tous !  C’est pourquoi nous avons besoin de vous plus que jamais, chaque geste compte ! Il n’y a pas de « petits dons » mais uniquement « des grands cœurs »Via cette cagnotte en ligne, tous les paiements sont sécurisés 🔒 Par chèque courrier à l’ordre de : Association Pour l’avenir de Jules 28 TER rue Candie 61000 ALENCON Merci à tous de votre soutien !Hélène et Fabrice, ses parents  ENGLISH VERSION 🇬🇧🇺🇸Jules' fight against chronic Lyme Disease in USAUrgent donations please! as we are French residents, this campagn is in euros but you can make a US/CAN dollars donation. Since the age of 2, our little boy Jules has been battling chronic Lyme disease and the additional severe and complicated infections that have come with it. He is now 10 years old. This disease has left Jules very sick and disabled with motor impairments and a complete loss of language since the age of 2. It has also considerably weakened his immune system and opens the door to many co-infections such as bacterial and parasitic disease or virus). Jules’condition will eventually lead to serious pathologies that the medical body now calls Evolutionary Syndrome Associated with Chronic Intracellular Infections.Lyme Disease is killing little Jules and stealing his life. We attempted to treat him in France and in Europe but our attempts did not manage to improve his condition and to reduce his pain. At some point, we got tired with the lack of local support and started looking outside of France and Europe to search for treatments or solutions. During the summer 2016, the medical staff told us about some clinical experiences in the United States, which is one of the only country to recognize the Lyme Disease as a severe condition. The US is also the only place where clinical trials and treatments have showed encouraging results over the past few years.Now 10 years old, and after many round trips to the US, Jules is doing better thanks to the care of Dr Kenneth Bock MD. BOCK INTEGRATIVE is based in RED HOOK, NY 12571, they have developed over the years an interesting expertise in the care of Lyme Disease.  The issue for our family is obvisouly the cost of such treament. Each trip costs $20,000 ; including travel costs (20%) and medical bills (80%). Since we need to travel there every two months so Jules condition stays stable, the overall medical bill is simply going to be expensive.  Until things change in France, our only chance of paying this treatment is to raise funds through friends, families and various networks. Please give if you can, share (even if you can't give), and also pray! All donations will go directly to Jules to assist with these uninsured medical expenses  Thanks a lot ! Hélène and Fabrice, his parents

890

65 J

Aide aux victimes des séismes en Indonésie / Help indonesia

Aide aux victimes des séismes en Indonésie / Help indonesia

AIDE AUX PERSONNES VICTIMES DES SEISMES EN INDONESIE Bonjour à tous. Nous sommes deux étudiants qui étaient en vacances à Lombok lors du séisme de magnitude 7 ayant touché l'île le dimanche 5 août 2018. Outre le choc paralisant des premiers instants, nous avons assisté aux conséquences dramatiques auxquelles la population devait faire face. D'une action individuelle est né un véritable mouvement : MAD Lombok, Make A Difference.Et ce, grâce à vous : cette cagnotte était à l'origine créée pour nos proches, vous êtes désormais plus de 600 à y avoir participé. Vous êtes extraordinaire. Aujopurd'hui, MAD Lombok, c'est : 35 tonnes de nourriture distribuées, près de 300 000 repas, 5 écoles construites, et plus de 50 bénévoles. Grâce à chaque grain de sable, nous bougeons des montagnes.Nous agissons désormais dans la mesure du possible dans divers lieux de désastres sismiques : Lombok, Sulawesi (Célèbes) et nous souhaitons à présent envoyer une équipe suite au tsunami du 22 décembre 2018. Chaque participation compte, et un partage vaut autant qu'un don. 1 sac de 5kg de riz : ...........................................................env. 3.3 €1 sac de 25 kg de riz : ........................................................env. 15 €1 bidon de 19L d'eau : ........................................................env. 4€ Merci à tous, grâce à vous, nous pouvons faire une différence. Page Facebook : MAD Lombok - Make A DifferenceWebsite : http://www.mad-lombok.com

690

31 560,04 €

Petit ange Gabrïel

Petit ange Gabrïel

Bonjour à tous. Le 16 mars 2018 après beaucoup d'inquiétudes j'ai emmené mon petit cœur de 3 mois et demi aux urgences..Grosse température, très mauvaise mine, pas d'appétit, pas bien du tout... Après des analyses de sang les médecins m'ont annoncée la leucémie lymphoblastique aigue B de mon fils... Je n'ai pas tout de suite compris.. On m'a alors parlé d'un cancer du sang... Je n'y croyais pas ... C'était pas possible... La fin du monde... Pas à un bébé 😞.Nous avons alors été transférés à l'hôpital Morvan de Brest afin d'attaquer la chimiothérapie.. Puis transférés à Rennes à l'hôpital sud pour les chimiothérapies plus lourdes... Voilà maintenant 7 mois que mon loulou et moi nous nous accrochons de toutes nos force à la vie.. Petit Gaby a du subir une greffe de moelle osseuse il y a 3 semaines. C'est sa seule et unique chance de vivre.. Nous attendons des résultats .. Et nous en avons encore pour un moment à l'hôpital.. Je suis une maman solo, qui ne peut pas travailler pour être auprès de mon petit.. Je dois faire des aller-retours.. Acheter continuellement des vêtements pour mon Chouchou qui est en chambre hyper stérile. Du coup, ses vêtements sont stérilisés, ils s'abîment et rétrécissent très vite... Nourriture adéquat, trajets, pansements etc... Ayant déjà beaucoup puisé dans mes économies, je fais un appel aux dons afin de pouvoir continuer à assumer ces frais qui n'étaient pas prévus.. Et qui continueront un petit moment... Ce n'est absolument pas dans mes habitudes de demander de l'aide... Mais pour mon fils je ferais TOUT ! Merci à tous.

657

16 528 €

RETROUVER MES JAMBES

RETROUVER MES JAMBES

RETROUVER MES JAMBES Bonjour, je m’appelle Eric Duhamel, j’ai aujourd’hui 44 ans et je suis atteint d’une sclérose en plaques depuis mes 25 ans. Depuis 19 ans que je vis avec cette maladie et  mon état n’a cessé de se dégrader, par poussée au départ et aujourd’hui de manière progressive et insidieuse. Mon quotidien s’organise autour des douleurs lancinantes et permanentes et de la fatigue qui s’accentue au fil de la journée. Actuellement, les traitements que je prends ne m’aident pas à ralentir la progression de la maladie. Pour me déplacer, je dois utiliser des chaussures adaptées mais je ne peux faire plus de 200 mètres sans avoir recours au fauteuil qui n’est jamais très loin. L’avenir pour les malades atteints de sclérose en plaques et la solution afin de stopper la progression de la maladie est la transplantation de cellules souches. Malheureusement, ces traitements au stade expérimentaux en France ne seront accessibles que d’ici 5 à 10 ans. Ils ne seront accessibles que pour une certaine catégorie de malades, les critères étant très restrictifs, et je sais déjà que je n’y aurais pas accès. Aujourd’hui, la solution se trouve ailleurs, dans d’autres pays, qui proposent la réintroduction de cellules souches afin de stopper l’évolution de la maladie et également récupérer une partie, voir la totalité, des dégâts  occasionnés par la maladie. Pour ma part, mon choix s’est porté vers l’Hôpital PIROGOV NATIONAL MEDICAL SURGICAL CENTER A. A. MAXIMOV (AHSCT)  à Moscou en Russie, pionner dans le domaine avec une expérience de déjà 20 ans. Evidemment, se faire opérer dans un pays étranger ne permet aucune prise en charge par la Sécurité Sociale ou la Mutuelle, et cette intervention a un coût de 50000 $ (l’équivalent de 42000 euros). Voilà l’objet de mon appel à dons. J’aime et faisais du sport, me promener, les sorties entre amis. La station debout me manque, être mis à l’écart est un handicap supplémentaire. S’il vous plait, aidez-moi à retrouver ces moments perdus, mobilités et sensations, aidez-moi à réaliser ce projet qui me tient très à cœur et qui me donne l’espoir de vivre un avenir plus serein, moins douloureux et remplis de projets.  Vous trouverez ci-dessous les liens : Hôpital de Moscou : https://www.facebook.com/groups/404629779644453/?ref=group_header Association Beatitsep : beatitsep.com 1. Région Lorraine | Quand l’espoir de guérir vient d’ailleurshttp://www.estrepublicain.fr/actualite/2016/11/17/quand-l-espoir-de-guerir-vient-d-ailleurs 2. Une belle histoirehttps://msslick.com/ 3.Tammy dit au revoir à sa SEPhttps://tamstopms.wordpress.com/ 4. L’histoire de George GOSS: il a battu la SEP grâce à la transplantation de cellules souchesthemscure.blogspot.be

346

12 848 €

30 %
Soutenez Olympe

Soutenez Olympe

Un fauteuil roulant électrique et une voiture adaptée pour Olympe ! Bonjour et bienvenue à vous tous .  Je m'appelle Virginie et je suis la maman de deux princesses . Ma fille ainée Olympe qui a tout juste 15 ans est très gravement malade . On lui a découvert une tumeur située dans la moëlle épinière au niveau du cou en décembre 2017 .Elle a subit une opération très lourde début janvier 2018. Depuis le jour de l'opération la vie d'Olympe a basculée . Son corps a perdu enormément en mobilité: elle est  tétraplégique ,son handicap est  estimé entre 80 et 95 % et elle souffre de douleurs neuropathiques très fortes de manière constante . Olympe a un cancer agressif très rare dans sa localisation : un gliome de haut grade . Cancer extrêmement méchant . L'objectif est de stabiliser cette tumeur pour prolonger l'espérance de vie de ma fille .Elle a donc suivi un traitement de radiothérapie et suit actuellement un traitement d'immunothérapie.Olympe est hospitalisée depuis la découverte de la tumeur , nous avons vécu un véritable cauchemar durant tous ces mois mais depuis peu olympe a pu reprendre la reéducation ,tenir en fauteuil roulant et même passer une nuit au domicile 1 weekend sur 2 quand son état le lui permet .Une vraie battante qui revient de loin !.Le fauteuil qu'elle a n'est pas adapté pour elle, l'hôpital le lui prête le temps de nous procurer le sien . Il est très onéreux car son lourd handicap nécéssite un fauteuil haut de gamme avec verticalisation intégrée . D'autre part olympe doit avoir des soins particuliers toutes les 3 heures  . Si je veux faire des choses avec elle en dehors du domicile il faut que je me procure un véhicule adapté suffisamment grand pour permettre ces soins dans le fauteuil roulant .  Ma fille est un exemple de volonté , de perséverance et de courage .Je l'admire , elle mérite un coup de pouce .Il est primordial d'obtenir ces financements dans les plus brefs délais . Merci de m'avoir lu   Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

287

11 121 €

NON à la disparition du Poney Club des Ecureuils à Mandelieu

NON à la disparition du Poney Club des Ecureuils à Mandelieu

Non à la disparition du Poney Club des Ecureuils à Mandelieu !Non à la disparition de l’œuvre de nos parents !  Depuis 45 ans, notre famille  dirige avec passion le Poney Club des Ecureuils à Mandelieu-La Napoule.A 83 ans, notre maman se lève encore tous les matins à 7h00 pour nourrir les chevaux et les poneys. A ses côtés, nous avons formé des générations de champions et d’amoureux du sport hippique  à qui nous avons fait découvrir les plaisirs de l’équitation dans un environnement préservé et familial unanimement apprécié.C’est une véritable institution ancrée dans le cœur des enfants, des familles et des sportifs. Mon frère Thibault et moi, Oriane, nous avons toujours été aux côtés de nos parents afin de faire grandir le club, afin d’améliorer les infrastructures et d’organiser des concours dans une ambiance chaleureuse. Nous ne vivons pas dans l’opulence,  car ce qui nous a guidé c’est l’amour pour notre sport et pour les animaux et pas notre intérêt financier personnel.Cependant, tant bien que mal, nous avons toujours réussi à joindre les deux bouts. Mais aujourd’hui, pour des raisons que nous ne maitrisons pasnotre club est en danger de mort. Suite aux terribles inondations d’octobre 2015 qui ont fait 8 morts sur la commune,  les services de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer ont constaté que le pont qui enjambe le Riou de l’Argentière et qui donne accès à notre centre équestre n’était plus aux normes et qu'il ne permettait pas  un bon écoulement de l’eau. Celui-ci, est intégralement situé sur le domaine privé de Barbossi dont le propriétaire fortuné refuse de financer le nouveau pont.Cette infrastructure n’appartient pas au club mais nous bénéficions depuis toujours d’un droit de passage et aujourd’hui, nous n’avons pas les moyens de financer les travaux de reconstruction. Désormais, le temps est compté puisque l’ancien pont doit être détruit dans quelques mois. Privé de la seule voie d’accès, le centre équestre sera isolé, les adhérents ne pourront plus y accéder, les chevaux ne seront plus ravitaillés et le club disparaitra. La mort de notre club est annoncée mais nous ne sommes pas résignés. C’est 45 ans de travail et d’implication 7 jours sur 7 qui sont menacés…Avec la disparition du club, c’est une vie de labeur qui serait piétinée, c’est l’œuvre de nos parents qui disparaitrait et cela pour une simple histoire de pont !!! Nous ne l’accepterons JAMAIS ! Aujourd’hui, face au refus du  propriétaire de financer la reconstruction du pont, face à l’indifférence du maire de Mandelieu-La Napoule, nous ne pouvons compter que sur nous et sur votre mobilisation. Mes amis ;Après 45 ans à partager notre passion,Après 45 ans à donner toute notre énergie pour notre club,Aujourd’hui nous nous tournons vers vous,Nous avons besoin de vous ! Nous vous lançons un appel solennel : Adhérents, Mandolociens, Napoulois, habitants des Alpes Maritimes, vous qui de partout en France et à l’étranger portez l’amour des chevaux et des poneys, « aidez nous à financer ce pont ».Nous ne pouvons compter que sur votre générosité pour sauver notre club, pour sauver une vie de travail. Faites un don sur notre cagnotte Leetchi Chaque euro va compter, les petites rivières faisant les grands fleuves. D’avance, MERCI A TOUS ! Christiane, Oriane et Thibault De Fontenay

151

14 479 €

61 %
La ferme des petits bergers (ex gaec de la touche)

La ferme des petits bergers (ex gaec de la touche)

La Bergère-courage : Christèle vit son rêve d'éleveuse de montagne mais un jour ses betes meurent d'un mal mystérieux, découvrez son histoire... Bienvenue sur cette cagnotte crée par les amis de la Ferme des petits bergers (ex gaec de la touche) à ChichilianneIci vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.- Chacun participe du montant qu'il souhaite.- Tous les paiements sont sécurisés. [Retrouvez l'actualité de Christèle sur la page facebook de la ferme des petits bergers ou sur les messages que nous laissons sur la cagnotte. En effet, il nous est difficile de répondre à chacun individuellement mais le coeur y est, et nous sommes très fiers de votre soutien. Certains nous envoient aussi des messages par courrier à la ferme des petits bergers-la bernardière-38930 Chichilianne.Merci à tous] Après avoir participé, prenez le temps de partager cette cagnotte ! c'est important, ce projet en vaut vraiment la peine. Christèle Durand est une éleveuse de brebis laitières bio en sud-Isère dans le magnifique Parc Naturel Régional du Vercors. Son système d'élevage est basé sur le plein-air, l'herbe, le foin et les céréales de l'exploitation. Le respect des animaux est LA règle en vigueur. Nous sommes nombreux à avoir eu la chance de partager le quotidien de Christèle et de ses enfants, participer aux travaux de la ferme ou avoir eu son soutien dans des moments plus difficiles. Aujourd'hui, nous nous mobilisons pour un juste retour des choses. En effet, les brebis de la ferme, si familières et si chipies parfois, que nous connaissons tous, ont fait l'objet d'un abattage sanitaire le 21 décembre dernier. Malgrè les soins que Christèle, ses enfants, leurs amis ou les stagiaires se sont évertués à apporter, ils n'ont pas réussi à mettre en échec le parasite des globules rouges que les brebis ont ramené de l'alpage en 2014. Pendant plus de trois ans, Christèle a cherché, sans relache, à identifier la maladie qui décimait peu à peu son troupeau. Plus d'une dizaine de vétérinaires ont été consultés et beaucoup d'analyses faites. La maladie finalement identifiée, le traitement approprié a été mis en place et renouvelé pendant un an mais rien n'y a fait. Ce parasite n'est pas transmissible à l'homme mais il l'est pour les moutons et les chèvres. Face à l'échec des traitements et devant les risques de contamination pour les troupeaux voisins, Christèle et ses enfants ont été contraint d'accepter l'abattage de leur troupeau. Les pertes financières sur ces quatre années sont énormes ainsi que les sacrifices consentis (absence de salaire, heures interminables de travail, pression psychologique, détresse...).L'absence, incompréhensible, de suivi et d'indemnisation par les assurances ou l'état annihile toute possibilité de racheter un troupeau ou de payer les dettes accumulées. Même leur logement est remis en cause. Nous, amis de Christèle et/ou des enfants, anciens écovolontaires, stagiaires ou bénéficiaires de la ferme, refusons que cette histoire finisse ainsi. Nous voulons revoir des brebis courir dans les rues de Chichilianne, entendre rire les enfants et avoir la chance de participer à nouveau aux travaux de la ferme dans un cadre magnifique et bienveillant. Pour que cette ferme dynamique et respectueuse de l'environnement perdure, apportez votre soutien ! partagez ! (la somme n'est pas le plus important, c'est le fait d'avoir un grand nombre de participants qui montrera notre soutien)  et faite le buzz ! Merci à tous ! PS : La ferme est aussi un lieu d'accueil socio-éducatif. Pendant 15 ans, Christèle a donné son temps, toujours bénévolement, pour aider ceux qui en avaient besoin. Pour alléger sa part de travail, tout en gardant une possibilité d'accueil, nous avons mis en place l'association loi 1901 "a dos de mouton". Si vous avez une sensibilité socio-culturelle, vous retrouverez d'ici une cagnotte pour l'association, sur ce même site. Et à transmettre aux potentiels financeurs d'associations.

222

8 133 €

Vaincre la Sclerose en plaque

Vaincre la Sclerose en plaque

https://www.facebook.com/lecombatdedavid/ Chères amies & amis,ou simplement vous, que j'ai pu rencontrer plus brièvement peut-être, mais dont la fraîcheur du sourire reste présente ! ; ) J'aurais évidement préféré vous écrire à chacun, personnellement, mais la pudeur m'en empêche, alors j'espère que vous comprendrez le choix de ce message groupé.Je vous écris car je me trouve aujourd'hui à court d'option pour une projection dans un lendemain qui chante, qui joue, et se déplace seul...En effet, je ne l'ai pas crié sur les toits bien que certains d’entre vous connaissent ma situation, mais cela fait 2 ans que je joue au chat et à la souris avec une maladie sournoise nommée Sclérose en plaques, et malheureusement, il se trouve que je ne suis pas le chat !.. La Sclérose en plaques est une maladie incurable qui désensibilise petit à petit tout le corps, jusqu'à la paralysie. Mais pour faire court, et dans mon cas, ce sont ma jambe et ma main gauche qui sont de plus en plus sérieusement touchées..Comme ma grand mère (bien avant moi), je m'en suis remis au bon jugement des neurologues, et suis passé par les traitements les plus lourds que la neurologie ait en magasin a ce jour.  Cela m'a coûté d'abord un diagnostique trop tardif (laissant à cette maladie le temps de grignoter ma main comme de reléguer au rang de "bon souvenir" ma faculté de courir ou bien marcher naturellement. La formes de sclérose qui m’atteint est progressive d’emblée, autrement dit je n’ai pas d'épisodes de "poussées" puis de récupérations, mais une longue pente dégénérative, lente et dévorante.. A en croire la plupart du personnel soignant, je ne pourrai qu'attendre de me retrouver définitivement en fauteuil dans un futur plus ou moins proche et à la vue de mon rythme d'évolution, cela pourrait se concrétiser dans le courant de cette année.  Or je me refuse à admettre ce scénario.  Il s'avère qu'une autre alternative peut se profiler.Depuis plus de 10 ans maintenant, un nombre de personnes chaque année plus conséquent décide de suivre à l'étranger un protocole de soin réservé au traitement de la leucémie ou de cancers sur le territoire français. Un protocole dit "d'autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH)".Et si ce traitement se révèle très onéreux (50 000 euros), il se trouve que j'ai pu rencontrer directement plusieurs personnes l'ayant effectué en Russie, dont certaines d'entres elles avec un succès confondant.En France, des essais ont lieu de temps à autres. Mais encore une fois, il faut pour cela attendre quelques année au moins, tandis que mon indépendance se périme à l'échelle des mois.. Ce traitement se fait dans de nombreux pays, mais en raison des rencontres que j'ai pu faire cette année, j'ai finalement choisi la Russie pour y jouer cet atout. Ce soin s'effectue en un mois sur place, puis s'ensuivent 3 à 6 mois de convalescence et rééducation. Je n'ai plus le luxe du temps, celui d'attendre, j’ai donc décidé de créer une cagnotte leetchi dont voici le lien: https://www.leetchi.com/c/traitement-sclerose-en-plaque-par-cellules-souche?fbclid=IwAR3cOBZTcLA2Ps0qvBPL68clrM6wkcofJeW7eJelqqhwFqU6_sfzOhURuBM  C'est pour cela que je vous écris aujourd'hui, parce que j'ai besoin de vous ! ; ) J'aurai la possibilité de recevoir des dons au travers de cette cagnotte, cet argent m’aidera à payer le traitement mais aussi de financer l’après traitement car pendant une période de 6 mois suivant mon retour je devrais rester chez moi à l’abri des microbes avec des contrôles sanguins tout les 2 jours, un Kiné à domicile tout les 2 jours et la visite d’un médecin tout les 3 jours. Tout ça coûte extrêmement cher... Qu'il soit petit ou grand, je vous assure que votre don aura chaque fois la résonance d'une résurrection pour moi. En effet, je ne peux pas continuer silencieusement comme ça, à ralentir, à m'alourdir, et à rétrécir le champs de mes possibilités chaque mois, en me demandant ce que je pourrais encore faire seul demain.Je dois saisir cette opportunité qui se présente à moi, pour vous retrouver un jour, je l'espère, vibrant de vie, et debout ! ; )De mon coté j'alimenterais cette page au fur et à mesure de cette aventure ainsi vous serez un peu à mes cotés.N’hésitez pas à partager mon combat, j’ai besoin de vous avec moi pour y parvenir.  "Le combat de David." récolte vos dons pour financer un traitement onéreux contre la sclérose en plaques primaire progressive. J’en appelle donc à votre bon cœur.  David.

140

11 088,30 €

13 %
Pour être heureux comme un poisson dans l'eau...

Pour être heureux comme un poisson dans l'eau...

Pour être heureux comme un poisson dans l’eau… Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est que vous connaissez Martin… ou peut-être nous ses parents, sa famille… Ou peut-être êtes-vous des amis, ou des amis de nos amis… Ou peut-être êtes-vous arrivés là par hasard… Le hasard fait parfois bien les choses…  Le projet à soutenir ! Nous sommes les parents de Martin, jeune garçon de bientôt 9 ans, touché par la forme précoce d’une myopathie. Ses atteintes musculaires affectent son quotidien et nous amènent à réaliser des travaux d’aménagements conséquents de notre logement, avec un coût important à supporter au regard des faibles aides institutionnelles. Notre maison actuelle n’est plus adaptée à l’état de santé de Martin. En effet, nous vivons dans une maison dont les pièces de vie sont situées à l’étage. Martin est contraint d’utiliser des escaliers étroits (intérieurs) avec des marches hautes (extérieurs) plusieurs fois par jour et éprouve une pénibilité certaine, de plus en plus importante. Nous envisageons l’installation d’un ascenseur (pouvant accueillir un fauteuil roulant suivant l’évolution de sa pathologie…). Son ergothérapeute nous a conseillé des aménagements facilitant sa vie quotidienne, et préservant son capital musculaire fragile : installation d’une douche italienne, d’un WC adapté, de lave-mains automatiques, de portes coulissantes, ou d’interrupteurs bas-implantés... Sa myopathie n’ayant pas de traitement médical, seule la rééducation, notamment la kinésithérapie, peut l’aider à préserver son capital musculaire. Aujourd’hui, Martin a 2 séances de 30 minutes par semaine (dont une en balnéothérapie). Une rééducation chronophage (trajets, organisation), qui serait d’autant plus aidante si les séances étaient plus fréquentes ! Un dilemme à résoudre d’où cette idée : un bassin de rééducation à la maison !Car en effet, la balnéothérapie est la kinésithérapie la plus adaptée pour Martin, celle qui peut lui donner le maximum de chances pour entretenir ses forces musculaires. Plus douce, avec moins de contrainte de pesanteur mais quand-même une résistance intéressante… De plus il adore être dans l’eau ! Dans le jeu, ses capacités approchent celles de tout autre enfant de son âge, ce qui est psychologiquement favorable… Et chose notable pour un enfant qui ne peut pas courir : se déplacer dans l’eau lui permet d’être essoufflé, ce qui est très bon pour sa santé globale ! Notre projet, élaboré en partenariat avec une architecte et l’ergothérapeute, a désormais été chiffré. Le bassin intérieur représente un coût important nous amenant à contracter un nouveau prêt mais il nous faut être prévoyant pour les frais de fonctionnement. Les travaux d’aménagements tel l’ascenseur sont très coûteux également (25 000 euros environ) et les aides liés au handicap existent mais ne permettront pas de prendre en charge la majorité des aménagements rendus nécessaires par la pathologie de Martin. Nous espérons une participation à hauteur de 10 000 euros de la MDPH…  Pourquoi une cagnotte ? L’idée d’une cagnotte est née dans l’esprit d’une amie : « Quel projet pharaonique ! mais tellement génial pour Martin ! Vous devriez faire une cagnotte pour pouvoir le réaliser, je suis sûre que nombres de vos proches seraient heureux de pouvoir vous aider en y contribuant financièrement… » Effectivement, depuis que la maladie a ébranlé notre équilibre et que le handicap est entré dans le quotidien de Martin, vous avez été nombreux à nous dire « On aimerait pouvoir vous aider… Dites-nous si on peut faire quelque chose… ». Alors finalement, dépassant cette pudeur éprouvée d’être amenés à solliciter votre générosité, nous vous invitons à contribuer à cette cagnotte, un peu comme on participe à une liste de mariage, un cadeau de naissance… Car en effet, ce projet d’aménagement de notre maison autour des besoins de Martin est aussi un grand événement pour toute la famille. Alors voilà, si vous voulez apporter une pierre à l’édifice de ce grand projet pour Martin, n’hésitez pas à contribuer à cette cagnotte et à la faire connaître autour de vous ! D’avance, un immense Merci. Marie et Benjamin, ses parents  Qui est Martin ? Si vous ne connaissez pas Martin, alors laissez-nous vous le présenter en quelques mots : Unique : un jeune garçon pas comme les autres, avec un gène différent, « juste une petite faute d’orthographe dans un livre de sa grande bibliothèque intérieure » comme il décrit sa maladie génétique. Une maladie qui touche ses muscles : ceux de son visage, le privant d’exprimer ses émotions mais ne l’empêchant pas d’en ressentir ; ceux de son corps tout en entier, rendant tout acte physique de plus en plus difficile et fatiguant… Courageux : parce qu’il y a des jours plus sombres que d’autres. Martin ne s’interdit aucun possible. Il veut faire « comme tout le monde, mais différemment ». Il partage et témoigne de ses difficultés et il accepte les mains tendues pour réussir ses entreprises. Inventif : il a une imagination extraordinaire. Entre objets insolites, expériences scientifiques jamais envisagées et histoires rocambolesques, il ne s’arrête jamais. L’écriture de son livre avec l’association « Traces de Vies » a révélé un de ses talents et lui a permis de partager un peu de son univers singulier. Ses premiers pas dans le scoutisme cette année lui font entrevoir un chemin où pouvoir s’accomplir ! Curieux : de tout, et toujours dans le détail ! Il aime apprendre, comprendre, expliquer, transmettre. Ses sujets préférés sont peut-être tournés vers les sciences et l’histoire mais c’est un grand passionné, de tout… Attentif aux autres : surtout à sa sœur Adèle et à son frère Antoine, tous deux plus jeunes que lui. Mais il a aussi beaucoup d’empathie pour ceux qui vivent des choses difficiles. Soucieux d’apporter son aide, il est toujours à la recherche de solutions. Il a un jour fabriqué des avions en papier pour les vendre au profit d’une association (CCFD). Artiste : musicien avec sa guitare, il a une très bonne oreille qu'il pense avoir héritée de sa maman. Avec ses frère et sœur, cousins et cousines, ses copains et copines, il aime créer des spectacles et en être au final le présentateur… Il sait être lui-même, aime être lui-même. Jusqu’au-bout-iste : eh oui ! quand il a une idée dans la tête, elle ne s’en va comme ça. Et même si on peut parfois y voir un défaut difficile à supporter, on y voit aussi un gage de confiance en l’avenir car il ira au bout de ses rêves c’est certain ! Heureux : parce qu’il rayonne de cette joie de vivre singulière, parce qu’il dit qu’il est heureux malgré la maladie, parce qu’il sait être acteur de son bonheur. Martin va à l’école comme les enfants de son âge, en CE2 cette année. Il a pleins de supers copains attentifs à l’aide dont il pourrait avoir besoin. Son maître et son directeur aménagent au mieux ses conditions d’apprentissage pour éviter une fatigue inutile de ses muscles. Son ergothérapeute lui apprend la frappe et l’utilisation de logiciels informatiques adaptés. Sorti de l’école, Martin suit une rééducation physique pour l’aider à entretenir son capital musculaire et limiter la progression de cette maladie évolutive. Il est accompagné par des professionnels de santé qu'il apprécie beaucoup : une véritable Dream Team médicale ! Rejoignez l’équipe de Martin en soutenant notre projet pour améliorer son quotidien !De tout notre cœur de parents : merci ! PS : la cagnotte est ouverte jusqu'au 3 mai. Martin aura ce jour là 9 ans :-)

144

10 001 €

Les pas d'une princesse

Les pas d'une princesse

Mis à jour le 9 mai 2019.  Bonjour, Grâce à vos dons, Maella, 4 ans et demi et atteinte de paralysie cérébrale, a pu se faire opérer aux États-Unis en avril 2019. Aujourd'hui, elle se porte à merveille et surtout, marche et continuera de marcher !  Nous vous remercierons jamais assez ! Merci !  Le plus dur est fait, mais le plus long reste à faire... La rééducation !  Le Dr Park, chirurgien qui a opéré Maella, conseille d'utiliser une plate-forme vibrante, la Galileo, pour remuscler les jambes.  Il conseille cette marque puisqu'à l'origine, c'est une machine de fitness, mais Galileo a innové pour en faire un dispositif médical, adapté aux personnes (dont les enfants) atteintes de paralysie cérébrale. Le Dr Park n'a pas connaissance d'autre marque.  Après avoir pris quelques renseignements auprès du médecin specialiste qui suit Maella à Brest, il s'avère que les études scientifiques démontrent que les effets attendus de ces vibrations sont entre autre, le renforcement musculaire au niveau des jambes.  Mais ni le chu de Brest, ni le centre de rééducation n'est en possession d'une machine de ce type. Les connaissances restent donc théoriques et non pratiques.  Nous relançons donc cette cagnotte, afin de pouvoir financer la plate forme vibrante pour Maella.  Le prix est de 3729 EUR.  Bien que le montant inscrit sur la cagnotte soit plus élevé, il ne reste en réalité, 1099 EUR dessus (vous pensez bien qu'un virement avait été demandé lors du paiement de l'intervention !)  Il manque donc approximativement, 2630 EUR.  Maella espère pouvoir compter sur vous une nouvelle fois.  N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook : Page Fb : Maella sur les pas d'une princesse.  Encore merci à ceux qui ont participé, qui participeront à la cagnotte, à ceux qui partagent et qui partageront !  (facture et justificatif dans les actualités.)    Bonjour, Maella a 3 ans et est atteinte de paralysie cérébrale. Ses semaines sont rythmées entre les séances de kinésithérapie, psychomotricité, ergothérapie, orthophonie, et balnéothérapie. Elle va à l'école 2 jours par semaine en école ordinaire. Elle est inscrite en cours de piscine, pratique du poney et fait de la baby gym.  Quel emploi du temps de ministre à 3 ans ! Mais c'est le prix à payer pour travailler la motricité. La paralysie cérébrale chez Maella se traduit par la paralysie de son hemicorps gauche. La jambe droite est également légèrement touchée. Pour qu'elle puisse mobiliser ses membres paralysés , il faut la stimuler constamment et en permanence.  Le plus gros problème de Maella aujourd'hui, c'est la spasticité. C'est un réflexe de contraction permanente et involontaire des muscles de ses membres paralysés. Ce réflexe est douloureux et provoque des déformations structurelles (tendineux, musculaires, osseux). La spasticité empêche Maella de marcher correctement. Son pronostic orthopédique est déjà engagé. On constate une inégalité de longueur entre les deux jambes d'un centimètre. Maella marche sur la pointe du pied gauche. Elle n'a donc pas d'équilibre, trébuche très souvent...  Le seul traitement proposé en France à Maella pour lutter contre la spasticité est la toxine botulique (botox) directement injectée dans les muscles. Maella subit ces injections tous les 6 mois depuis ses 15 mois. Comme tous traitements, le corps s'habitue et n'ont quasiment plus d'effet aujourd'hui.  La paralysie cérébrale est la pire ennemie de la croissance, plus Maella va grandir, plus la spasticité va augmenter.  Cependant, une chirurgie, la selective dorsale rhizotomy (SDR),  est pratiquée aux États-Unis afin de réduire nettement, voire supprimer la spasticité dans les membres inférieurs de manière définitive. Après avoir étudié le dossier médical de Maella, le Dr Park, chirurgien américain, accepte de l'opérer. Nous avons eu la chance de le rencontrer et après avoir examiné Maella, il préconise de l'opérer assez rapidement. Selon lui, d'énormes déformations structurelles sont imminentes. Sans la SDR, la marche va se dégrader progressivement  jusqu'à devenir impossible dans quelques années.  Afin que Maella puisse récupérer un maximum de capacités motrices, le chirurgien préconise également un rallongement du tendon d'Achille raccourci par la spasticité (PERCS)  Maella sera opérée en avril 2019.* Le coût de la SDR s'élève à 39 745 USD* La PERCS coûte jusqu'à 12 951 USD* Une caution de 6500 USD est demandée pour le matériel post opératoire.Soit un total de 59 196 USD, qui correspond approximativement à 47 919 euros, non remboursé par la sécurité sociale ! À cela, s'ajoute le voyage, l'hébergement pour plusieurs semaines, les frais bancaires...  Maella compte sur votre générosité pour pouvoir continuer de marcher, et même, de mieux en mieux ! https://maellaprincesse.wixsite.com/maella-princesseMerci !

180

7 469,10 €

74 %
La bulle de Jade

La bulle de Jade

Bonjour moi c'est Jade dit Jadoune! Je suis une jolie petite princesse de 10 mois, qui est pleines de vie, très souriante entourée de mon Papa Jonathan, ma maman Amandine et mon grand frère de 4 ans Ethan. Je suis malade, j'ai 2 maladies génétiques. La 1ère c'est la POIC ( pseudo obstruction intestinale chronique ), qui est incurable, tout mon système digestif ne fonctionne pas. Cette maladie à été découverte peut après ma naissances suite à des malaises à répétition, un abdomen proéminent et peu de selles. J'ai donc été opéré 3 fois dès l'âge de 3 mois à l'anus, puis pose d'un cathéter ( ou je reçois mon alimentation 14h sur 24h, et mes traitements), une ileostomie (pour l'évacuation de mes selles), et un bouton de gastronomie. Depuis peu nous avons appris la terrible nouvelle, d'une seconde maladie, suite aux résultats génétiques pour comprendre qui, de mon Papa ou ma maman était porteur de la POIC. Cette seconde pathologie se nomme la MPS1, Mucopolysaccharidose, qui détruit elle, mes organes petit à petit. Mais j'ai de la chance, car en novembre (ça y es!) je vais recevoir un don de moëlle osseuse après une chimiothérapie 15 jours avant. Cela pour amélioré ma vie quotidienne. Ma vie, parlons en... se résume avec aller et retour entre l'hôpital de Rennes et celui de Paris, le samu, les urgences, mes multiples hospitalisation, ma fatigue, mes douleurs,  les transports en taxi, les infirmiers à la maison, mes contraintes horaires de branchement, les formations de mes parents, les intervenants de soins extérieurs, les dossiers administratifs, mon grand frère qui demande de l'attention, le stress, ma surveillance quotidienne... Cela est très difficile pour mes parents même si nous sommes  très entourés par ma famille, les amis et toutes les personnes proche de moi au quotidien. Mais seulement l'amour n'est pas suffisant et ne peut faire de miracles, j'ai donc besoin de soutient financiers pour financer mon matériel médical, des vêtements adapté, du petit matériel de soin ou autre, du gros matériel (réfrigérateur dans ma chambre pour le stockage des poches d'alimentation), mais aussi pour aider mes parents lors de mes différentes hospitalisation, car l'hébergement et les repas ne sont pas ou peu pris en charge. J'ai besoin de mes parents près de moi pour vivre cette prochaine hospitalisation qui durera entre 6 à 12 mois.Votre soutien même le plus minime changera notre vie. Câlin tout doux ❤

154

4 020 €

26 %
Haut de page