Aller au contenu principal

Pour aider Pierrot & Céline Vignais et leurs 4 enfants

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Mercredi 23 décembre 2020, mon frère, ma belle-soeur et leurs 4 enfants ont tout perdu dans l'incendie de leur maison. Tout est parti en fumée....Pierre-Yves, Céline, Corentin, Lauriane, Albane et Robin sont relogés pour le moment par la municipalité.Nous avons, donc, besoin de vous pour les aider à se reconstruire face à ce drame !Nous créons cette cagnotte afin que chacun puisse les aider à leur manière et avec leur moyen.Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous de votre participationEnvie de nous aider à récolter plus de dons ?Partagez cette cagnotte !Delphine & Co

195 participants

12 274 € collectés

Autonomie pour Laurent

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Laurent 56 ans est atteint de la sclérose en plaque depuis 2013.Au printemps dernier la maladie s'est aggravée de façon significative.Laurent a été hospitalisé 6 semaines fin 2019, des travaux d'amménagement du domicile ont été jugé necessaires ainsi que l'achat d'un fauteuil roulant.Cout du fauteuil roulant 2180€ reste à charge 1000€.Le montant des travaux s'élève à 19500€. (aménagement de la salle de bain, ouvertures de portes permetant l'accès en fauteuil, création d'une allée extérieure pour permettre à Laurent de sortir du logement sur la voie publique.La MDPH finance à hauteur de 7150€.Nous utilisons l'intégralité de nos économies soit 8000€.Il reste donc à financer 4000€.A ce jour nous avons fait plusieurs demandes d'aides sans succès!Merci d"aider Laurent à garder un minimum d'autonomie...

27 participants

1 090 € collectés

27 %

Une aide pour le handicap de mes parents …

Une aide pour le handicap de mes parents ... J'en appelle à votre générosité, même si c'est juste pour le partage de cette cagnotte, elle finira forcément par être lut et partager assez de fois et le même si chaque personne offre un euro et partage, je finirai sûrement grâce à vous, par pouvoir avancer et aidé mes parents.Bonjour moi c'est Thierry 35 ans, je suis marié et papa d'une petite Lylou de 9 ans.Avec ma femme nous avons pris la décision de mettre de coté NOTRE vie pour soutenir mes parents.Mon PAPA il a 73 ans, est en situation de handicap, il a un handicap physique et à besoin de se déplacer avec un fauteuil roulant, il a aussi cette saleté de maladie d’Alzheimer... il a une reconnaissance handicapée, et à tous les jours besoin d'une présence humaine à ces coté pour les activités les plus simples mais qui sont de vrais obstacles pour lui. J'ai donc décidé d'être aident personnelle, et est donc arrêté mon activité professionnelle afin de m'occuper de lui et d'être là pour lui. Ma MAMAN, 71 ans, est atteinte de polyarthrite dégénérative, et d'une maladie au cœur et un diabète avancé, qui complique le traitement de sa polyarthrite. Les mouvements physiques deviennent de plus en plus durs et chaque jour à son lot de souffrance même avec sont déambulateur les déplacements sont compliqués aussi . Elle peut faire de moins en moins de choses, mais m’est souvent de coté ces douleurs à elle pour ne pas inquiéter mon père et nous-même. C'est là que ma femme nous viens en aide car moi mon PAPA me demande déjà beaucoup de présences. J'ai moi-même de gros soucis de santé j'ai fait un AVC, eu quelques soucis au cœur et quelques maladies à côté et ai subi de nombreuses interventions chirurgicales, donc mes parents ont tendance à vouloir aussi me préserver. Je fais donc cette cagnotte afin de pouvoir avoir au minimum un apport pour l'achat d'un véhicule, car mon véhicule actuel ne me permet pas d'emmener mes deux parents avec leurs fauteuils ma voiture est trop petite, et devient même douloureuse inconfortable et inadaptée pour mes parents nos moyens financier nous empêche d'emprunter ou d'acheter sans crédits. Pour ceux qui me connaissent ils pourraient se dire, il a qu'à vendre ces affaires comme par exemple ma petite moto 125, mais mes parents refusent car c'est une des rares activités pour m'évader que je m’autorise. Alors c'est là que, je le sais j'ouvre la porte aux : « jugement critiques et autres » mais pour mes parents je suis prêt à subir le jugement des autres. J'ai déjà essayé avec les aides les demande officielle CCAS etc, mais comme le véhicule est pour moi et pas pour mon père ou ma mère ( ils n'ont pas le permis) les attributions d'aide sont compliqué.On ne souhaite pas un vl neuf ou de grandes marques mais juste confortable et adapter aux soucis de santé de mes parents Merci pour votre temps, vos partages et éventuellement vos dons.

24 participants

657 € collectés

9 %
L'autono(E)mie

L'autono(E)mie

Bienvenue sur l'autono(é)mie !J'ouvre cette cagnotte car j’ai besoin d'un bras https://www.youtube.com/watch?v=gpCU5aKVJ_c&t=5s (2 en fait mais 1 ce sera déjà bien ;). Commençons par faire les présentations, la mienne tout du moins : je m’appelle Noémie Nauleau, membre Handidactique et Adapt/Institut du Mai, membre suppléante du CNCPH et co-animatrice de la commission santé, je suis une jeune femme atteinte d’une maladie génétique évolutive nommée « Amyotrophie Spinale Infantile type 2». Pour faire simple, j’ai la même dépendance physique qu’une personne tétraplégique. Je vis seule dans un très chouette appartement entièrement adapté et équipé selon mes besoins et j’ai des auxiliaires de vie plusieurs heures par jour pour m’accompagner dans ma vie quotidienne. Voilà en ce qui me concerne. Depuis quelques temps, j’essaie de trouver des fonds pour m’acheter un bras robotisé que l’on appelle Mico. C’est une prouesse technologique, c’est absolument fabuleux pour une personne si dépendante que moi. J’ai eu la chance de pouvoir l’essayer pendant plusieurs jours et croyez-moi c’était un pure bonheur. J’ai retrouvé des sensations incroyables, je pouvais à nouveau me frotter les yeux, remettre mes lunettes, j’ai pu boire un verre d’eau toute seule et même trinquer avec un bon petit apéritif entre amis ! Durant ces quelques jours je me suis sentie libre. Tellement libre ! J’ai même réussi à me maquiller, ok j’ai mis plus d’une heure mais quelle sensation merveilleuse... Malheureusement ce bras coûte un bras : 35.000€ en comptant l’installation au fauteuil. Vous vous direz certainement qu’étant handicapée je dois pouvoir bénéficier d’aide financière et effectivement la MDPH 44 m’attribuera probablement la somme allouée aux aides techniques (un peu plus de 3000€), ce qui est déjà très bien. Mais c’est loin d’être suffisant. La France ne reconnaissant pas le bras robot de la société Kinova (Canada) la MDPH se base sur les mêmes critères qu’une aide classique. C’est Ergo Diffusion en France qui distribue ce produit et qui bataille pour le faire reconnaître par la Haute Autorité de Santé. Quant à moi j’essaie de trouver autant de soutien que possible pour espérer ressentir à nouveau ce goût de liberté. J’essaie également d’en faire la promotion car ce type de robot pourrait simplifier la vie de tellement de personnes dépendantes. Il faut en parler ! Il faut permettre aux plus grands nombres de citoyens handicapés de connaître cette merveilleuse technologie car lorsque la machine redonne un peu de liberté à l’être humain tout doit être tenté pour la conserver. * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous Votre aide me sera forcément d'une grande utilité. https://www.youtube.com/channel/ https://www.facebook.com/noemie.nauleau J'ai rencontré Jean-François Marival, un journaliste très sympathique qui m'a semblé enjoué par mon projet. Après une petite visite de mon appartement pour lui montrer l'installation domotique et les aides techniques de mon appartement, c'est qu'il en faut pour vivre autonome lorsqu'on est handicapé, nous avons discuté du robot Mico, de mes recherches de financements, de toutes ces personnes dépendantes qui devraient bénéficier de telles aides robotiques... Merci Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/pres-de-nantes-un-bras-robotise-qui-serait-un-pur-bonheur-4873569 Récemment , une école a fait un cross pour rassembler des fonds pour continuer d'alimenter ma cagnotte pour financer mon super bras robot. J'ai partagé, avec tous ces enfants et leurs instituteurs, de très beaux moments ! Les enfants ont été incroyables de volonté, de dépassement de soi, d'énergie pour courrir aussi longtemps qu'ils pouvaient. Les instits avaient même du mal à suivre ;) (ok j'abuse un peu) Merci à vous l'école de la Source ! La cagnotte de 13642€ a désormais atteint les 16124€. #WinnerdelaSource

310

17 580 €

50 %
Aidez Youcef (Bboy Haiper) d'incroyable talent

Aidez Youcef (Bboy Haiper) d'incroyable talent

Bonjour à toutes et à tous,Je m'appelle Youcef Mecheri, alias Bboy Haiper, je suis originaire d'Algérie et j'ai 29 ans. Laissez-moi vous raconter mon histoire...Je suis né avec un handicap au niveau des jambes et une scoliose.A l'âge de 4 ans, j'ai perdu mon père, il a été assassiné par des terroristes dans la décennie noire en Algérie, il étaitt officier de police. J'ai perdu ma mère deux ans plus tard.J'ai donc grandi avec mes frères et sœurs, sans qui rien n'aurait été possible.A l'âge de 12 ans, pour trouver me faire des amis et surmonter mon handicap, j'ai cherché un hobbie. Je me suis tourné vers la danse car ça m'était accessible et que j'aimais le hip-hop.Après quelques années de pratiques et à la grande surprise de mes proches, j'ai très rapidement réussi à me faire un nom sur la scène Algérienne.En 2012, j'ai rejoint le groupe Kamikaz Crew, qui sont restés de fidèles amis. J'ai ainsi dansé plusieurs années jusqu'à aquérir un niveau professionnel, remporter plusieurs titre et participé à des compétitions de haut-niveau dans la hip-hop comme les championnats Red Bull.Mais hélas, il était impossible de pouvoir vivre de la danse en Algérie. J'ai alors décidé de migrer en France en 2017. Paris, 2017.Dès mon arrivé, j'étais sans papier. J'ai alors tout de suite dansé dans la rue pour gagner mon pain. J'ai participé à de nombreuses compétitions internationnales en France, en tant que danseur ou en tant que jury.J'ai aussi donné des cours de danse dans des établissements pour handicapés, des maisons de retraites et j'ai fait des shows de danse privés pour des événements.Grâce à tout cela, je réussisais à gagner ma vie et à être indépendant, j'étais à deux doigts d'atteindre mes objectifs. Mais en 2019, c'est le début des galères...Je suis à ce moment-là tombé gravement malade, j'ai eu de sévères infections urinaires durant toute l'année. J'ai tout fait pour honorer mes interventions mais, entre les spectacles officiels, je ne pouvais plus danser dans la rue. J'avais tellement mal que je devais rester clouer au lit, parfois des jours entier dans la douleur. Mon corps me réclamait une pause, mais je devais gagner mon pain, alors j'ai continué, comme j'ai pu, à danser pour remplir le frigo. Mais hélas, cela ne suffisait pas et j'ai commencé, à ce moment-là, à cumuler des dettes.A la fin de l'année 2019, j'avais laissé suffisament de repos à mon corps pour pouvoir reprendre de temps en temps les streets shows et gagner un peu d'argent. Mais j'ai compris à ce moment-là que je n'arriverais jamais à reprendre le rythme d'avant.Alors que j'arrivais à faire 3 spectacles par jour en 2018, j'avais déjà du mal à en finir 1 seul à la fin de l'année 2019... Mais ce que je ne savais pas, c'est que ce n'était que le début du cauchemard...En 2020, le pire est arrivé.Depuis que l'épidémie Covid-19 à commencée, nous ne pouvons plus danser. Entre les confinements, nous avons tenté de faire des shows mais tout est très compliqué... les rassemblements de personnes sont interdits, les gens ne s'arrêtent plus pour nous regarder, et nous ne voulons pas rendre les gens malades.A la fin de l'année 2020, j'ai réussi à aller jusqu'en finale de La France a un incroyable Talent, mais hélas, je n'ai pas remporté les 100.000€. Cela m'a fait beaucoup de bien au mentale et m'a donné envie d'aller encore plus loin, mais malheureusement, je n'ai pas gagné d'argent et je ne peux toujours pas danser...A cause de ces deux années, une malade et l'autre avec le Covid-19, j'ai cumulé de nombreuses dettes et je vais devoir quitter le logement dans lequel je vis le 1er mars. Oui, je serais bientôt à la rue... Et je n'ai pour le moment aucun plan B.Je dois alors trouver un logement au plus vite, et pouvoir me faire soigner convenablement, sans parler de la question de mes papiers que je dois aussi régler...C'est pour cela que je créer cette cagnotte aujourd'hui...Cela ne me fait pas plaisir, j'aimerais ne pas avoir à vous demander cela, j'aimerais être indépendant, danser avec le sourire sur les lèvres et vous faire plaisir dans la rue, pendant les spectacles, les festivals ou les shows TV, mais ce n'est pas possible...Je vous demande alors un petit geste, celui qu'on donne a un danseur dans la rue, un petit geste qui peut changer ma vie. Merci du fond du coeur.Youcef Mecheri, alias Bboy Haiper.

454

11 802 €

Les 20.000 km de l'amour pour Martine Richardson

Les 20.000 km de l'amour pour Martine Richardson

Gravement atteinte d'un cancer très avancé, notre maman Martine Richardson se bat contre cette maladie depuis plus de 3 ans. Elle est actuellement hospitalisée à Montpellier en France.Nous, ses enfants vivant à Tahiti, avons appris dans la nuit du 06 mai que son état s'est radicalement dégradé. Redoutant le pire, nous avons sauté dans le premier avion et avons effectué les 20.000 km nous séparant d'elle. Objectif : retrouver notre maman chérie et être à son chevet afin de lui donner tout notre amour, la meilleure thérapie possible ! La présence de ses enfants et de sa famille auprès d'elle lui a été d'un grand soutien moral. Toutefois, nous avons rencontré son oncologue et il est formel : au vu de l'avancée de la maladie, il nous alerte sur la nécessité de revenir au plus tôt auprès d'elle. C'est pourquoi nous mettons en place cette collecte solidaire afin que ceux qui le souhaitent puissent aider la famille Richardson dans cette épreuve. Dieu a fait de grandes et belles choses au travers du ministère missionnaire de nos parents durant toute leur vie en Polynésie Française. Merci de nous aider à honorer notre Maman et Maminou, et à l'accompagner jusqu'au bout. À titre d'information, nous sommes 11 personnes de notre famille à devoir nous déplacer de Tahiti vers la France (Montpellier). Un billet d'avion coûte en moyenne entre 1500 et 3500 euros par personne (Aller-Retour) selon la saison. Ici, vous pouvez directement et en un clic, participer à cette collecte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. Merci à tous pour votre soutien et vos prières !

214

0 J

109 %
Solidarité Algérienne Face au Covid-19

Solidarité Algérienne Face au Covid-19

Chères Algériennes, Chers Algériens, Comme vous le savez tous, notre pays traverse une période difficile. La propagation du coronavirus/Covid-19 a eu de fortes répercussions sur la vie et le quotidien de nos concitoyens. En effet, l’économie du pays a été fortement impactée et beaucoup de familles se retrouvent sans revenus et dans l’impossibilité de subvenir à leurs besoins.Le mois de ramadan approche à grand pas, c’est pourquoi nous, groupe bénévole d’étudiants algériens en France, faisons appel à votre élan de solidarité, en s’adressant à vous, nos compatriotes vivant à l’étranger, afin de venir en aide à nos frères et sœurs dans le besoin.Le but de cette action est de récolter un maximum de dons pour offrir des couffins aux familles nécessiteuses. Ces couffins seront composés des denrées nécessaires à leur survie (pâtes, riz, lentilles, huile, farine, tomates en conserve etc...).Le coût d’un couffin par famille est de 6 000 dinars algériens soit l’équivalent de 30 euros. Participer à cette action permettra à de nombreuses familles de passer un Ramadan dans de bonnes conditions.Pour mener à bien cette action, nous sommes en collaboration avec plusieurs groupes de bénévoles et associations caritatives en Algérie (plus de détails sur ce point dans nos pages Facebook & Instagram : Solidarité Algérienne face au Covid-19) qui ont réalisé de nombreuses actions de ce type par le passé.Nous jouissons d’un réseau de fournisseurs de denrées alimentaires situés principalement dans la wilaya d’Alger ce qui nous permettra d’obtenir les meilleurs tarifs. Ces couffins seront d’abord distribués, dans un premier temps, aux wilayas les plus touchées telles que Blida, Alger et Tizi Ouzou.Notre patrie a besoin de nous,Notre patrie a besoin de ses enfants.C’est main dans la main que nous parviendrons à nous en sortir.Agissons dans l’intérêt collectif. Ce n’est qu’ensemble que nous traverserons cette épreuve. #Net3awnouGa3 Page Facebook : https://www.facebook.com/Solidarité-Algérienne-face-au-Covid-19-100851784922773

327

14 132 €

Sauvons ma soeur Gaëlle, 25 ans, jeune éleveuse en DANGER !

Sauvons ma soeur Gaëlle, 25 ans, jeune éleveuse en DANGER !

« 25 ANS, PLUS DE POULES, PLUS DE METIER, PLUS D’AVENIR MAIS COUVERTE DE DETTES ! »Bonjour à toutes et tous,Vous me connaissez peut-être, je suis Gaëlle PICARD, jeune éleveuse de poules pondeuses bio dans l’Auxois Morvan (21). Il y a deux ans et demi (2018) maintenant que, du haut de mes 22 ans, j’ai embrassé le métier d’agricultrice, désireuse de proposer un mode d’élevage raisonné et éthique afin de fournir au niveau local des produits de qualité.Habitée par mes valeurs et mes convictions, c’est en toute indépendance que j’ai fait naître mes poulaillers, que je ramasse, trie, conditionne et distribue en circuits courts mes œufs biologiques.C’est grâce à vous, à votre désir de manger sain, local, et de favoriser une agriculture nouvelle et de proximité que j’ai réussi ce pari fou.Seulement aujourd’hui mon indépendance se heurte de manière violente aux limites et aux non-sens de l’administration, des normes toujours plus strictes et des protocoles toujours plus bridants.Le choix de produire en 100% naturel me laisse pour ainsi dire face à la dureté et la complexité de la vie organique. Après deux années et demie sans aucune alerte, c’est en ce début d’année 2021, que l’un de mes prélèvements sur un de mes 4 bâtiments est revenu en quantité infime, positif à la salmonelle. Celle-ci a été vraisemblablement portée par un petit rongeur car protéger le vivant implique de subir les lois de la nature. Toutes les autres analyses de ce même bâtiment sont négatives, les poules sont saines.C’est à partir de ce moment précis que l’engrenage infernal commence. Sans aucune autre contre-analyse de la part des autorités sanitaires, l’administration a tranché, arbitrairement et froidement : abattage massif !!! Abattage du groupe de 500 poules dites « contaminées » mais également des 3 autres bâtiments négatifs où les prairies sont entièrement distinctes, tout cela par principe de précaution...En tant qu’agricultrice, éleveuse, il est primordial de m’assurer de la sécurité alimentaire afin de proposer des produits sains et sûrs.Mais aujourd’hui, je suis condamnée à assumer économiquement et moralement, seule, l’euthanasie, la stricte désinfection de tous mes bâtiments, le rachat de toutes les nouvelles poules mais également de l’aliment. Je m’apprête à passer plus de deux mois privée de ce qui était ma vocation : élever mes poules et vous distribuer mes œufs frais.Ma totale indépendance atteint ici une de ses limites : sans aides ou subventions pour rebâtir en quelques semaines ce que j’ai mis deux ans et demi à développer, c’est aussi moi que l’on abat. Derrière toute sa communication qui semble prôner une agriculture plus verte, plus responsable, plus locale, l’Etat tue à travers ses normes et protocoles toujours plus stricts et non adaptés, les agriculteurs comme moi, qui aujourd’hui proposent une mode d’élevage raisonné et durable. Lors de mon installation, j’ai été largement encouragée et sollicitée par les institutions locales afin de fournir collèges, maisons de retraite, etc. Malheureusement, à ce jour ces institutions semblent impuissantes à me soutenir...Comme dans tous combats, je ne m’en sortirai pas seule. J’ai aujourd’hui besoin de vous qui m’avez accordé votre confiance depuis tous ces mois.J’ai besoin de vous pour m’aider à reconstruire tout ce qui a été détruit. Je suis trop jeune et surtout trop habitée par mes convictions pour me résigner, je ne veux pas abdiquer face au rouleau compresseur qu’est l’administration et je veux continuer à me battre pour faire vivre une agriculture nouvelle et locale. En me soutenant aujourd’hui, vous aidez mon exploitation à reprendre forme afin que je puisse de nouveau proposer des œufs bio et locaux. Mais vous rejoignez également mon combat, notre combat, qui est celui d'une agriculture raisonnée, locale et respectueuse. C’est le cœur lourd que je vous lance cet appel à l’aide pour m'aider à redémarrer mon activité même si demander de l’argent n’est pas vraiment dans mes valeurs...C'est du plus profond de mon coeur que je vous remercie pour vos partages et pour votre aide.Gaëlle 🥚👩🏼‍🌾* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous et retrouvez-moi sur Facebook pour en connaître davantage.

269

16 929 €

39 %
Cagnotte pour Johan

Cagnotte pour Johan

Misaotra betsaka - Merci beaucoup - Thank you (see text in english below)Ny fianakavian’i Johan manontolo dia maneho ny fisaorana mitafotafo nohonon’ny fampaherezana sy ny tolotanana avy aminareo tsirairay avy. Notanterahanareo tokoa ao amin’ny Galatiana 6:2 “Mifampitondra izay mavesatra.”Nohon’ny Covid-19 dia tsy nisy fiara-manidina afaka nitondra ny razana tany Madagascar haingana. Mampalahelo satria tsy afaka nanome voninahitra farany ny maman’i Johan. Nisy fiaraha-mivavaka natao tao Antananarivo ary napetraka tao Montpellier amin’ny fasana vonjimaika ny razana. Raha vao misokatra ny sisintany día atao izany fitondrana ny razana izany sy ny fandevenena.Tsy voavaly ny fanampianareo fa ny fahasoavan’ny Tompo anie ho aminareo. Atolotray sy irarinay soa anareo ny teny ao amin’ny Isaia 61:3.~~~~~Nous tenons à vous exprimer nos sincères remerciements pour vos prières, compassion, sympathie, support émotionnel et financier. Vous avez démontré par vos actes de bienveillance ce que le Seigneur nous dit dans Galates 6 :2 « Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux. De cette manière, vous accomplirez la loi de Christ. »Nous tenons à vous informer aussi qu’avec la situation actuelle du coronavirus, le corps a dû être enterré temporairement à Montpellier. Ces circonstances ont fait que la mère n’a même pas pu rendre son dernier hommage. Une messe de requiem a été organisée à Tananarive. Dès que la frontière s’ouvrira, nous procèderons au transfert pour un enterrement à Madagascar.Nous vous sommes reconnaissants et que le Seigneur vous accompagne avec ces versets dans Isaïe 61 :3.~~~~~Johan ‘s family is deeply grateful for all your help, sympathy, emotional and financial support. You have shown what the Lord has said in Galatians 6:2 “Carry each other’s burdens, and in this way you will fulfill the law of Christ. »We also would like to inform you that due to the Covid -19 situation, the body had to be buried temporarily in Montpellier. These sad circumstances did not allow Johan’s mother to pay her final respect. A mass was organized in Antananarivo. We will proceed with taking the body for burial in Madagascar as soon as the borders re-open again.We can’t thank you enough. May the Lord help you and may these comforting words go with you Isaia 61:3

376

11 910 €

119 %
Le GentleCat, bar à chats lyonnais, a besoin de vous...

Le GentleCat, bar à chats lyonnais, a besoin de vous...

Le GentleCat, avant....Une aventure humaineLe GentleCat est installé à Lyon depuis presque 5 ans. C'est un bar à chats : un salon de thé dans lequel vivent des petits félins d'intérieur et un lapin toy parfaitement acclimatés à leur vie de star. Nous avons toujours eu un grand respect des animaux et le bien-être de nos résidents est au coeur de notre projet. Nous avons élaboré une charte éthique que nous suivons scrupuleusement et qui, en accord avec notre vétérinaire sanitaire et la DDPP du Rhône.Notre équipe se compose de 4 personnes : Jimmy, le Président de la Société, auparavant professeur, Jérémie, le Directeur Général, ancien ingénieur junior ainsi que deux employés en CDI temps plein, Amaury et Michel. Nous accueillons 10 résidents permanents au sein du salon de thé : 9 chats et 1 lapin...Un pari risquéQuand nous nous sommes lancés en 2015, aucune banque ne voulait nous accorder de prêt, croire en notre projet un peu fou de fonder une marque de thé et un lieu cosy autour du chat dans une ambiance bon enfant. Nous avons vidé nos petits comptes de professeur et de jeune ingénieur, nous avons convaincu nos parents et nos amis de nous prêter ce qu'il fallait puis nous avons réussi à nous lancer. En 2017, au bout de 2 ans et demi d'activité, nous arrivions enfin à nous rémunérer et même si en mars 2020 nous nous versions un salaire de 750€ net chacun, nous vivons de notre passion, ce sentiment d'avoir réussi nous rendait heureux.Nous n'avons jamais cessé de multiplier les initiatives en créant le premier jeu d'évasion français avec des chats, en dessinant notre gamme de mobiliers pour chats 100% fabriqué à Lyon, en infographiant nos cartes postales, nos mugs, nos aimants... Nous aimons ce que nous faisons et nous avons l'impression de bien le faire. Aujourd'hui, cette faillite annoncée, c'est un violent coup de massue..Des chats ravisDepuis le samedi 14 mars 2020, dernier jour d'ouverture au public, nous continuons évidemment de travailler au GentleCat, du moins les deux gérants, afin de nous occuper de nos chats et de notre lapin, de les nourrir, de faire leurs soins quotidiennement, de les caresser, de leur tenir compagnie et d'entretenir les lieux.À tous ceux qui ont un jour osé nous demander - en face ou caché derrière un pseudo sur les réseaux - si nous ne pensions pas que nos chats étaient malheureux dans un salon de thé, nous avons toujours répondu que non. Le confinement est difficile pour eux aussi ; ils sont très en demande de câlins et d'attention malgré nos 9 à 10 heures de présence quotidienne sur place. La clientèle leur manque, c'est un mode de vie qui n'est pas celui d'un chat d'appartement mais ce mode de vie c'est celui de nos chats et ils aiment cela..Le GentleCat, maintenant....Un bar à animaux urbainsFaire de la vente à emporter s'est imposé comme une nécessité et nous le ferons dès le 11 mai en espérant que notre maire ne laisse pas fleurir les food-truck qui, à petit coup de klaxon, sonneraient définitivement le glas de tous les cafés et restaurants !Nous n'avions pas envie de ré-ouvrir la porte de notre sas pour nous contenter de proposer des produits à emporter comme tous les restaurateurs et salons de thé le feront sans doute. Comme eux, nous savons nous démarquer par notre carte (marque de thé "Le GentleCat" et pâtisseries maison) mais nous savons que notre vraie force, c'est notre concept, nos chats, notre ambiance, notre décoration... Autant de choses que nous ne pourrons pas vous offrir en faisant de la vente à emporter.Un bar à chats sans chats, c'est un peu étrange. Nous savons qu'à l'heure du déconfinement, les lyonnais vont passer leur temps à ré-apprivoiser la ville, se promener, se poser, siroter des boissons et manger dehors, mais pas dans les restaurants ou les salons de thé, tout sera fermé. Aussi, ces rues, ces quais, ces places, ces parcs, ces rives, regorgent de petits animaux urbains très sympathiques. Alors la question se pose : le bar à animaux urbains pourra-t-il sauver le bar à chats ? Si vous n'avez pas encore fait un tour sur notre site, vous pouvez cliquer ici...Les aides qui nous sont versées actuellement ne permettent pas de tenir la barre de notre petite embarcation forte d'un équipage de 4 personnes, 9 chats et 1 lapin : à l'horizon ne se profile rien d'autre qu'un naufrage. C'est pour cela que nous avons décidé de proposer un nouveau concept à nos clients (ainsi qu'à tous ceux qui voudrons nous aider ou simplement se régaler avec une bonne boisson et une pâtisserie maison)..Des finances dramatiquesPour résumer la situation financière du GentleCat, nous avons perçu jusqu'ici une aide unique de 1.500€ le 8 avril 2020 (aide qui devrait être reconduite le 8 mai 2020), le remboursement d'une partie des salaires versés aux employés uniquement, et rien de plus! Nous avons fait les démarches pour des demandes d'aides auprès de la Région, qui sont restées, à ce jour, sans réponse. De plus, nous avons sollicité le Crédit Garanti par l'État auprès de notre banque (d'un montant de plus de 25.000€, de quoi tenir jusqu'à septembre) qui est toujours à l'étude. Enfin, nous avons effectué les démarches pour reporter la majorité de nos charges mensuelles (qu'il faudra bien payer lors de la reprise)... De plus, en tant que gérants, nous avons fait le choix de cesser de nous payer pour un temps, faisant appel à nos proches pour nous aider. Malgré cela, la trésorerie de notre société est passée d'un peu plus de 10.000€ au 15 mars 2020 à moins de 2.500€ au 30 avril 2020.Mais en attendant, nous sommes face à une question difficile : Faut-il baisser définitivement le rideau ou faut-il sauver le GentleCat "quoi qu'il NOUS en coûte" ?.Pourquoi cette cagnotte au final ?En plus de proposer de la vente à emporter qui (nous le savons déjà) ne nous permettra pas de remonter la pente, nous lançons aujourd'hui un appel aux dons. Nous savons que certaines plateformes nous permettraient de pré-vendre des consommations que nous n'avons encore pas en stock. Toutefois, nous pensons qu'amasser une trésorerie fantôme revient à repousser l'échéance en creusant notre propre tombe... C'est pour cela que nous lançons un appel aux dons sans contrepartie, pour essuyer nos charges et continuer de faire vivre Le GentleCat sans risquer une fermeture définitive.Nous espérons que vous serez sensibles à notre appel aux dons et que vous aiderez Le GentleCat à hauteur de vos moyens et de vos envies. Nous savons que vous demander cela sans vous garantir une contrepartie pourrait paraître un peu “osé”, nous savons aussi que vous êtes sans doute sollicités de toute part pour des causes qui vous touchent peut-être plus, mais nous n’avons pas d’autre alternative en l’état et croyez-nous : descendre de son petit nuage plein de chats pour tendre la paume en attendant l’obole, ce n’est pas facile. Nous espérons qu’en temps voulu, nous pourrons ré-ouvrir et organiser une ré-inauguration pour vous offrir un peu de nous en retour, vraiment, de tout notre cœur nous l’espérons.

381

11 500,36 €

115 %
Haut de page