Fermée

Soutien à Nathalie Barbau et sa fille, chèvrerie Hourquet en danger

29 658 €récoltés sur 90 000 €
0 jour restant
395 Participations

Créée par Nathalie Barbau

pour Natalie Barbau

Chers amis, famille, et soutiens précieux,

Il y a près de deux décennies, ma mère, Nathalie, a redonné vie à la ferme de nos parents et grands-parents, la ferme Hourquet à Rébénacq dans la vallée d'Ossau. Toutes les deux, nous cultivons cette terre avec dévotion, vous offrant des produits bio de la plus haute qualité, fruits de notre amour et de notre passion.


Aujourd'hui, nous faisons face à une crise qui menace l'existence même de notre ferme. La soirée du 2 mars 2024 a marqué le début d'une lutte acharnée pour la survie de notre activité : une forte pluie a provoqué l'effondrement d'une partie de notre terrain, formant un ravin qui ne cesse de s'étendre, mettant en danger imminent notre chèvrerie.


Notre bâtiment, cœur battant de notre activité, est sur le point de s'effondrer. La sécurité de nos animaux, qui sont l'âme de notre ferme, est en jeu. Nous sommes contraintes d'intervenir d'urgence pour sécuriser et stabiliser le terrain avant qu'il ne soit trop tard.


Le défi est immense :
- Stabiliser le bâtiment et le chemin par pieutage,

- Installer une seconde ligne de pieux pour retenir la terre,

- Canaliser la source nouvellement apparue,

- Reconstruire toutes les clôtures.


Les coûts
sont bien au-delà de nos moyens.

Notre assurance, malheureusement, ne couvre pas les dommages liés au sol.


Face à cette épreuve, nous sollicitons votre générosité et votre solidarité. Chaque contribution nous rapproche d'un avenir où notre ferme pourra continuer à prospérer.


Avec toute notre gratitude,
Nathalie & Clara





Edit du 07/04 : Nous sommes très touchées pas votre participation ! Nous sommes à mi-chemin de la première étape (30000€) et allons pouvoir payer l'acompte pour engager les travaux. C'est très encourageant.

Merci pour votre soutien et vos messages adorables.

Nath


Edit du 16/04 : Nous sommes en bonne voie de donner un sursis au bâtiment. L'entreprise est arrivée ce matin. Ce n'est pas encore gagné mais on commence à y croire. Pensez à cliquer sur “partager”.

Merci à tous pour vos encouragements !

Nath