Aller au contenu principal
Handicapé et orphelin après décès à l'accouchement de maman - Aidons Mehdi

Handicapé et orphelin après décès à l'accouchement de maman - Aidons Mehdi

Je suis arrivé au monde le vendredi 13 octobre 2017,

handicapé quadriplégique spastique et orphelin de ma maman.

Je vais vous raconter mon histoire.

 

Je remonte quelques jours avant ma naissance ; ma famille était unie et heureuse, mon arrivée était imminente, ma maman était en pleine forme, une superbe grossesse. Tellement heureuse de faire enfin ma connaissance et de découvrir ma jolie p’tite bouille. Elle souhaitait que je naisse en salle nature (accouchement naturel).

 

Cinq jours après terme, le jeudi 12 au matin, la maternité a déclenché son accouchement et ses premières contractions sont arrivées le soir, mon papa et ma maman étaient très confiants, de la salle nature ils sont passés à la salle d’accouchement avec péridurale car le déclenchement donnait à ma maman de très fortes contractions.

 

 

A minuit trente tout a basculé, ma maman ne se sentait plus bien, moi non plus, dans son ventre j’avais du mal à respirer, la sage-femme ne s’en est pas rendu compte malheureusement.

 

Vers 2H50, ma maman ne va plus bien du tout, elle suffoque, vomit et s’évanouit à 3H15, elle ne réagit plus.

 

A 3H35, de l’aide arrive enfin, il me faut encore 10 min pour arriver dans ce nouveau monde, je ne respire pas, ils me font des soins et je commence à respirer difficilement, intubé puis transporté d’urgence au service soins intensifs pour nourrissons à Rennes, je suis en hypothermie pendant 3 jours (à 35°), endormi pour éviter de souffrir. Je suis resté un peu plus d’un mois à l’hôpital.

 

Vous allez me demander, mais, où sont tes parents pendant tout ce temps-là ?

 

Ma maman, Emmanuelle de son prénom, est décédée juste avant ma naissance, nous n’avons pas pu nous blottir l’un contre l’autre comme elle en rêvait tant. « Une embolie amniotique » nous ont dit les médecins. Et mon papa, il était auprès de ma maman, il a tout vu sans pouvoir l’aider, simplement l’accompagner dans cette tragédie les yeux dans les yeux, le corps médical n’ayant pas réagi.

 

Il a du tout affronter, c’est mon héros ; le décès de ma maman devant ses yeux, la préparation de l’enterrement, réconforter ma grande sœur Yasmine et mon grand frère Idriss qui avaient perdu leur maman au lieu d’accueillir un petit frère. Faire des aller-retour Redon Rennes pour me donner de l’amour et du courage pour que je m’en sorte.

 

Aujourd’hui, nous avons besoin de votre aide, j’ai 17 mois, mon papa est épuisé et ne peut pas travailler depuis cet évènement, il doit tout gérer.

 

Je suis lourdement handicapé, manque d’oxygène à la naissance, lésions des noyaux gris centraux (qui commande la motricité des 4 membres) tétraplégique, je ne m’assois pas, pas de 4 pattes, ne marche pas, j’ai du mal à coordonner mes mouvements, je ne peux pas manger tout seul, et les mots ne viennent pas : 

 

  • Notre maison n’est pas adaptée à mon handicap, mon papa ne peut pas changer de maison et les frais montent très vite, mon papa doit installer un monte-charge pour que je puisse accéder à la maison et faire construire une chambre avec une salle de bain adaptée.

 

  • Budget 80 000€, nous n’avons droit qu’à 2 000 € d’aide par la MDPH et la maison d’habitat - Remboursés à la fin des travaux -.

 

  • Les frais de psychologues, thérapies alternatives, de mon frère et ma sœur, mon papa et moi pour guérir de cet évènement traumatisant coutent très cher pour mon papa qui ne travaille plus. Sans compter l’impact sur le reste de la famille.

 

  • Mon papa, qui est irréprochable se bat pour mon avenir, en procès contre cette maternité qui n’a pas réagi avant (2H30 de grandes souffrances) pour aider ma maman et moi. 15 000€ ont déjà dû être déboursés pour les expertises qui conclut que l’hôpital est responsable de mon handicap.

Si j’étais né quelques minutes plus vite je pourrais jouer avec mes frère et sœur, mon papa aurait pu essayer de se reconstruire, travailler, avoir une vie sociale, des loisirs. Malheureusement j’aurai besoin de tellement de choses, j’aurai toujours besoin d’une personne avec moi. Il souhaiterait m’offrir plus de soins alternatifs, mais ils ne sont pas remboursés.

 

Malheureusement la vie en a décidé autrement, le procès va être très long (ma dernière expertise sera faite pour mes 16 ans) nous ne pouvons pas compter dessus pour le moment.

 

Je vous remercie d’avoir lu mes mots depuis le début, et je compte sur vous, votre soutien moral, financier et/ou humain dans cette épreuve tellement incompréhensible, en partageant mon histoire, en rejoignant notre communauté Facebook [ici] ou participant à la cagnotte jointe (Paiements libres et sécurisés)

 

Je vous fais de gros bisous et vous envoie toute ma gratitude.

 

Mehdi

8 830 € Collectés sur 100 000 €

8%
230 Jours restants
199 Participations

Organisateur

Mejri Atef

Profil vérifié

Bénéficiaire

Mehdi