Accélérons les conversions à l'agriculture bio

Organisé pour : Biocoop

Le projet Biocoop : des vœux solidaires

 

Pour convertir son exploitation en bio, un agriculteur a besoin de 6 mois à 5 ans. C’est pourquoi, depuis plus de 30 ans, Biocoop vient en aide aux agriculteurs.

Pour cette nouvelle année, nous souhaitons aller encore plus loin. Nous avons choisi de nous associer à Leetchi pour lancer une cagnotte en ligne.

Objectif : récolter des fonds pour accompagner les agriculteurs dans leur conversion en bio.

 

Avec votre soutien, nous pouvons faire bouger les lignes !

 

Grâce à cette cagnotte en ligne, nous allons aider quatre agriculteurs en cours de conversion à l'agriculture biologique. Vous découvrirez leurs profils au fur et à mesure de cette campagne.

 

A la fin de l'opération, le montant total de la cagnotte sera divisé en quatre parts égales afin d'aider équitablement chaque paysan. Pour financer sereinement sa conversion vers le Bio, nous souhaitons aider à hauteur de 10000€ chaque agriculteur. C'est pour cela que nous avons besoin de vous aujourd'hui ! 40000 euros collectés, c'est 4 agriculteurs de plus dans le paysage biologique français. Si cette somme est dépassée, nous pourrons alors financer d'autres conversions* !


Nos agriculteurs en conversion : qui sont-ils ?

 

Derrière les chiffres et les statistiques, il y a des hommes et des femmes qui travaillent et se battent pour faire vivre et perdurer l’agriculture biologique en France. Découvrez-les deux premiers agriculteurs dès à présent, et rencontrez de nouveaux profils dans les prochains jours :

 

Pauline et Joachim : la micro-ferme bio

 

 

Pauline et Joachim Berthoud, jeune couple d’agriculteurs en cours de conversion à la bio pour la deuxième année, ont créé leur micro-ferme Au Puy de légumes dans la Plaine du Forez en Loire, il y a un an.

Compte tenu de la taille réduite de leur exploitation, le recours à plusieurs techniques a été nécessaire pour permettre l’utilisation de chaque mètre carré et produire ainsi un maximum de légumes. Le tout, en respectant le sol et la biodiversité environnante.

« Pour des raisons financières, le choix de nos outils, bien que réfléchi, a dû être limité. Une aide financière nous permettrait d’investir dans du matériel afin d'optimiser notre temps et notre production, comme par exemple : un semoir de précision, une récolteuse à mesclun, des binettes et sarcloirs spéciaux, etc. L’aménagement d’une chambre froide nous permettrait aussi d’espacer les récoltes en été et de garder des légumes ultra frais pour la vente en circuit-court », explique Joachim.

Concept encore peu développé, à ce jour, la micro-ferme intéresse de plus en plus de porteurs de projets. Une structure encore peu développée qui nécessite des investissements financiers et humains importants. « Alors, merci à vous de faire perdurer ce projet ! », conclut le couple d’agriculteurs.

 

Thomas : des brebis aux plantes aromatiques

 

 

Employé dans un groupe bancaire international, rien ne prédestinait Thomas à travailler dans une exploitation. « C’est la parentalité qui m’a amené à changer de vie », raconte Thomas. Une formation et quelques stages plus tard, l’agriculteur s’associe à un autre paysan pour monter son projet de ferme diversifiée en agriculture biologique. Avec comme ateliers principaux des brebis allaitantes, des poules pondeuses et des plantes aromatiques et médicinales (lavande, thym et roses). « L’ensemble de ces ateliers démarrera en 2018, avec l'arrivée de 18 agnelles et 7 brebis de race mérinos », détaille Thomas. Avant de poursuivre : « une campagne de financement participatif me permettrait de réaliser ma bergerie avec une partie séchoir et stockage pour les plantes ».


Etat des lieux

 

Actuellement, 19 fermes sont converties à la bio chaque jour*. Un chiffre encourageant mais insuffisant face à la demande des consommateurs. En effet, plus de 8 sur 10 estiment que le développement de la production biologique est important.

Des efforts restent à faire pour accroître la surface cultivée en France évaluée à 1,77 million d’hectares, soit 6,5 % de la surface agricole utile.

 

* Source Agence Bio – T1.2017


Biocoop - Qui sommes-nous ?

 

Fin des années 1970. L’industrialisation grandissante, conduit des consommateurs et des producteurs engagés, à proposer un autre modèle d’agriculture basé sur la coopération.

De la création des premières entreprises coopératives ou « coops » (1986), à la naissance de la société coopérative Biocoop SA en 2002, la mission des adhérents devenus des « sociétaires » est la même depuis 30 ans : promouvoir l’agriculture biologique en vue de développer une consommation bio de qualité.

Singulière par son organisation, Biocoop propose un mode de gouvernance composée de producteurs et de groupements agricoles, de dirigeants de magasins, de salariés, de consommateurs et d’associations de consommateurs.

 

 

Merci à tous pour votre soutien !

 

*Profils supplémentaires sélectionnés selon les mêmes critères que les 4 premiers agriculteurs. Si la somme de 40000 euros n'est pas atteinte, la somme totale collectée sera malgré tout divisée entre les 4 agriculteurs sélectionnés

20 015 €

Collectés sur 40 000 €
50%

14 Jours restants

72 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Organisé par

Biocoop France

Ronan Chapon a participé

Marion Méroth a participé

Anonyme a participé

Céline Viala a participé

Anonyme a participé

Le Baraban BIOCOOP a participé

christof humeau a participé

Benjamin Faure a participé

caroline ensergueix a participé

aline yeremian a participé

Franck BERNARD a participé

Michèu Gaiard a participé

Anonyme a participé

Alex a participé

Pervers La patte de l'expert a participé

Philippe Haenggi a participé

Françoise BONNARDEL a participé

Nathalie COUTABLE a participé

Céline Tamina Chidiac a participé

Véronique Hémon a participé

Francesca RIBAC a participé

Monique Michel REVEILLERE a participé

jf jurado a participé

Claude Gruffat a participé

Le 15 janvier 2018
Ronan Chapon
Pensez aussi à Terre de Liens et à l'arrondi militant en passant en caisse :-P
Le 14 janvier 2018
Anonyme
Bonjour, merci d'imaginer des moyens de développer l'agriculture bio.
Le 13 janvier 2018
Céline Viala
Belle initiative !
Le 13 janvier 2018
Le Baraban BIOCOOP
que peut-il y avoir de plus important qu'une agriculture qui à de l'Amour pour la Terre ?
Le 11 janvier 2018
Benjamin Faure
super initiative vive le bio
Le 11 janvier 2018
aline yeremian
Trés belle initiative ! Manger bio c'est aussi aider les bonnes initiatives des agriculteurs à passer au bio.
Le 11 janvier 2018
Franck BERNARD
Bravo pour cette initiative
Le 11 janvier 2018
Anonyme
Bravo pour l'initiative
Le 10 janvier 2018
Alex
Je suis fière de participer financièrement au développement du bio, qui plus est de l'agriculture bio!
Le 10 janvier 2018
Philippe Haenggi
Merci pour cette initiative qui fait du bien aux humains. Philippe.