Aller au contenu principal
POUR UN VILLAGE SANS CAMÉRAS !

POUR UN VILLAGE SANS CAMÉRAS !


Des caméras à Marcillac-Vallon, est-ce bien raisonnable ?

Nous sommes habitants et habitantes de Marcillac-Vallon, village de 1700 habitants situé en Aveyron, et nous questionnons le choix de la municipalité d'installer cinq caméras de vidéo-protection aux abords de l’école maternelle et des 2 principaux dépôts de poubelles.

Depuis le mois de mars 2021, nous nous sommes réunis en un collectif citoyen qui mène des actions d'information et de sensibilisation auprès des habitants.

À ce jour, 2600 personnes ont signé la pétition en ligne « Non aux caméras à Marcillac-Vallon », parmi eux, des habitantes et habitants de Marcillac, de la communauté de communes et des alentours ainsi que 13 associations, syndicats et partis politiques.

La section de Rodez de La Ligue des Droits de L'Homme, interpellée sur cette volonté municipale, a dénoncé un projet « inadapté » et « préoccupant » et ajoute que « les personnes chargées de la prévention sont remplacées par un mirage technologique normatif et destructeur de lien social ».

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de débat public sur ce sujet.

Nous faisons le constat d’un manque de concertation dans une période de crise sanitaire peu propice aux échanges et nous inquiétons d’une décision politique qui doit être actée lors du Conseil Municipal de juin 2021 sans qu’il y ait eu d’alternatives proposées.

Pour remédier ensemble aux soucis de la vie quotidienne dans un village, nous, citoyens et citoyennes, pensons que cela peut se faire dans le cadre d'une démocratie locale et d’initiatives partagées.Notre village de Marcillac-Vallon ne mérite-t-il pas mieux que des caméras par lesquelles chaque habitant devient présumé coupable ?

N'y a-t-il pas plus humain à faire pour créer du lien après une année difficile que de surveiller l'école et les locaux à poubelles ?`

Pour le bien-être de nos enfants, nous voulons une école et un village sans caméras, afin de leur montrer qu'ils sont au sein d'une communauté dans laquelle ils peuvent avoir confiance sans avoir recours à une technologie délétère.

Pour toutes ces raisons, nous pensons que l'abandon du projet de vidéo-protection serait raisonnable.

Face à l'immobilisme des élus, nous devons poursuivre nos actions d'information. Cela passera par l'organisation de réunions publiques, de conférences avec des experts (sociologues, associations de défense des droits et des libertés), l'impression de nouvelles affiches, de nouveaux tracts et de nouvelles banderoles. Nous sommes également prêts à recourir aux services juridiques si cela est nécessaire.

Aujourd'hui, nous lançons cette cagnotte pour récolter des fonds qui nous serviront à défendre nos libertés.

Nous comptons sur votre soutien et votre générosité afin que ces caméras ne soient jamais installées à Marcillac-Vallon.

La lutte que nous menons sert déjà à d'autres collectifs citoyens et nous espérons que notre mouvement de résistance sera utile au plus grand nombre.

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.

  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tou·te·s !

Le collectif de réflexion citoyenne sur la vidéo-surveillance à Marcillac.

(Le collectif de réflexion citoyenne sur la vidéo-surveillance à Marcillac est composé d'habitants et d'habitantes de Marcillac et du Vallon, soutenus par des associations, syndicats d'instituteurs et de l'éducation, partis politiques et collectifs ayant une très grande audience dans le département et au-delà.)

230 € Collectés sur 3 000 €

7%
156 Jours restants
0 Participation

Organisateur

Hochart isabelle

Profil vérifié

Bénéficiaire

le collectif de réflexion citoyenne du Vallon de Marcillac