Aller au contenu principal
Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"


Merci pour ta confiance et ton soutien à Grandeurnoire !

Je suis Safia Enjoylife et après 15 ans de recherches approfondies via des lectures spécialisées, des reportages et des voyages, j'ai décidé de partager mes connaissances avec ceux et celles que ça intéresse. En juillet 2016 j'ai donc créé la page instagram Grandeurnoire qui valorise l'histoire et la culture des peuples africains et de leur diaspora. Le but est d'anéantir la propagande qui réduit l'Afrique à l'ignorance, la misère, le sous-developpement, la guerre et la maladie. Pour ce faire, j'écris des articles qui mettent en évidence les triomphes, l'érudition, l'excellence et la beauté dont ce continent regorge, mais qui sont occultés par le système scolaire et les média. Après la page instagram j'ai créé le site www.grandeurnoire.fr afin de permettre à toutes les personnes qui n'utilisent pas les réseaux sociaux de lire mes articles.

En 2017, j'ai commencé à donner des conférences sur l'histoire de l'Afrique et de sa diaspora. A ce jour, j'en compte une trentaine. En parallèle j'interviens dans des établissements scolaires niveau collège et lycée. Je participe aussi à plusieurs actions associatives. Par exemple, je suis la marraine des Yana Dolls, la première collection de poupées guyanaises, et à cet effet j'apporte ma contribution dans des ateliers sur le soin du cheveu crépu et sur l'estime de soi. Je suis également la marraine des "Green Days", un évènement éco-citoyen qui organise chaque année un nettoyage simultané de 12 sites touristiques guyanais jonchés de détritus.

En juin 2019, Grandeurnoire a encore progressé grâce à la création d'une chaîne youtube qui propose des épisodes plus approfondis et mieux illustrés que les articles de la page instagram et du site. Ensuite en novembre 2019, Grandeurnoire a publié son premier livre intitulé "My Type Of Bad Gyals", c'est à dire mon genre de femmes rebelles. Il s'agit de 42 portraits de femmes africaines et afro-descendantes qui ont accompli des prouesses en marge des codes sociétaux. Cheffe d'armée, scientifique, cheffe d'état, femme d'affaire milliardaire, pionnière dans un premier rôle de film d'action, militante pour le respect du cheveu crépu, championne aux multiples records, des femmes de tout âge se succèdent dans tous les domaines et à toutes les époques. Chacune est illustrée par le talentueux Wesley Dupré, dessinateur et peintre guyanais. En Juillet 2020, le manuel de coloriage est venu compléter le livre afin de permettre aux plus jeunes de mieux mémoriser les personnages présentés. Le succès de "My Type Of Bad Gyals" a été tel qu'il a donné naissance a une collection éducative comptant un quizz de culture générale, un puzzle et un calendrier. Ces dérivés ont pour but de remplir l'environnement de l'enfant africain ou afrodescendant de représentations positives qui lui ressemblent, tout en l'instruisant de façon ludique.

En mars 2021, suite au succès de la collection "My Type Of Bad Gyals", la maison d'édition Grandeurnoire est née afin de produire du contenu éducatif dans un meilleur cadre. Le conte "Walatta", 2e livre de Grandeurnoire, est d'ailleurs paru sous cette maison d'édition.

Le nouveau challenge de Grandeurnoire est la série-documentaire intitulée "L'Afrique qu'on ne nous montre pas". A travers sa diffusion, je souhaite dévoiler en image le passé grandiose de l'Afrique ainsi que ses splendeurs actuelles. En effet, la valeur des pays africains ne demande qu'à être présentée à tous ceux qui n'en ont pas conscience. Les recherches sont faites, les sites sont choisis, l'équipe est recrutée, il ne me manque que les prises d'images sur le terrain. Pour ce faire je vais devoir acheter du matériel (caméra, trépied, stabilisateur, drone, micro, projecteurs pour les prises de nuit, protection étanche pour les prises sous l'eau, disques durs, etc.). Il y aura également les logements à payer ainsi que les billets d'avion, les taxis, les visas, les vaccins, les assurances pour le matériel et pour les membres de l'équipe, les repas, les excursions, les guides, les interprètes et toutes les dépenses imprévues due aux aléas du voyage. A cela s'ajoute la rémunération du réalisateur, du directeur de production, du caméraman, de l'ingénieur du son, du monteur et des traducteurs pour le doublage dans plusieurs langues. J'en suis arrivée à une estimation de 114 000 euros. J'insiste sur le fait que ce budget est une estimation ! Le coût réel dépassera largement ce montant aussi n'hésitez pas à poursuivre les dons même après que l'objectif soit atteint. Un projet cinématographique professionnel coûte très cher.

Les faibles revenus de ma chaîne youtube Grandeurnoire ne rapporteront pas une somme suffisamment importante pour financer ce projet, d'autant que beaucoup d'épisodes sont démonétisés à cause de signalements malveillants. La vente de la collection "My Type Of Bad Gyals" couvre à peine les frais d'impression, les taxes, le transport et la rémunération de l'illustrateur. Les bénéfices à investir dans le documentaire sont donc dérisoires. Et si je dois économiser à partir de mes revenus personnels, il me faudrait une vingtaine d'années pour réunir un tel montant.

La mise en lumière des potentiels des pays africains est urgente car c'est d'elle que découlent la confiance en notre capacité à réussir, l'audace d'entreprendre, l'unification entre africains et afrodescendants, l'intérêt de la diaspora pour la découverte touristique du continent, le retour de certains descendants et expatriés pour investir ou devenir des forces vives de l'Afrique, ainsi que la mise en place d'actions synchronisées pour libérer les pays africains de l'enchainement économique.

Idéalement, je souhaiterais tourner avec une équipe de professionnels pendant 6 mois. J'envisage le départ dès que les restrictions kauvyd seront levées (tests pcr, frontières fermées, confinement, couvre-feu, fermeture de sites, etc). Parmi les pays prévus il y a le Burundi, le Botswana, l'Ouganda, le Rwanda, l'Angola, la Tanzanie, l'Ethiopie, le Bénin, le Sénégal et le Ghana.

Si tu suis Grandeurnoire depuis un moment tu as remarqué que la qualité et la richesse des contenus ne cessent d'augmenter. Tu peux donc avoir confiance dans le résultat offert par cette série-documentaire. D'autant qu'au-delà des sites présentés, elle sera commentée par des experts africains, tous plus remarquables les uns que les autres. Tout ce qu'on t'a délibérément caché sera révélé dans cette oeuvre !

L'aboutissement de ce projet ne nécessite pas une grande contribution de ta part car l'important n'est pas la quantité que tu donnes mais la quantité de personnes qui participent. C'est ensemble que tout devient possible ! Cette cagnotte permettra au projet de ne pas dépendre d'investisseurs qui ne respectent pas la vie humaine, animale, végétale et l'environnement. Elle permettra de ne pas promouvoir le système de surconsommation et de gaspillage en faisant des placements de produits dans le documentaire pour telle marque ou telle grande firme. Elle permettra également de ne pas compter sur les subventions d'instances politiques corrompues qui ont abandonné l'éthique.

Je remets donc ce projet à ta volonté de t'engager activement dans le progrès de l'Afrique. Que l'aventure commence ici grâce à toi et prouve que notre génération sait se mobiliser pour un projet bénéfique à long terme pour toutes les communautés !

Safia Enjoylife

119 235,91 € Collectés sur 114 000 €

104%
154 Jours restants
6648 Participations

Organisateur

grandeurnoire

Profil vérifié

Bénéficiaire

Grandeurnoire