Aller au contenu principal

Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Organisé pour : grandeurnoire

 

Merci pour ta confiance et ton soutien à Grandeurnoire !

 

Je suis Safia Enjoylife et l'aventure "GRANDEURNOIRE" a démarré en juillet 2016 lorsque j'ai créé une page instagram pour valoriser l'histoire et la culture des peuples africains et de leur diaspora. Le but est d'anéantir la propagande qui réduit l'Afrique à l'ignorance, la misère, le sous-developpement, la guerre et la maladie. Pour ce faire je m'évertue depuis 3 ans à mettre en évidence les triomphes, les savoirs, l'excellence et la beauté dont ce continent regorge, mais qui sont occultés par le système scolaire et les média. Après 15 ans de recherches approfondies via des lectures spécialisées, des reportages et des voyages, j'ai décidé de partager mes connaissances avec ceux et celles que ça intéresse.

 

Si tu me suis depuis le début c'est un immense plaisir de t'embarquer avec moi dans cette nouvelle étape ! Si tu as connu grandeurnoire récemment, sache qu'après IG j'ai évolué en créant le site www.grandeurnoire.com afin de permettre à toutes les personnes qui n'utilisent pas les réseaux sociaux de lire mes articles.

 

 

Fin 2017 je me suis également lancée dans des conférences et à ce jour, j'en compte une vingtaine. En parallèle j'interviens dans des établissements scolaires en fonction des sollicitations. Je participe aussi à de nombreuses actions associatives. Pour donner quelques exemples, je suis la marraine des Yana Dolls, la première collection de poupée noire en Guyane, et à cet effet j'apporte ma contribution dans des ateliers sur le soin du cheveu crépu et sur l'estime de soi. Je suis également la marraine des "Green Days", un évènement éco-solidaire qui organise chaque année un nettoyage simultané de 12 sites touristiques guyanais jonchés de détritus.

 

Enfin en juin 2019, grandeurnoire a encore progressé grâce à la création d'une chaîne youtube qui propose désormais des épisodes plus approfondis et mieux illustrés que les articles.

 

D'autres projets sont en gestation: livres, jeux éducatifs, application sur portable, école, maison d'édition, etc. Le plus onéreux est la série-documentaire intitulée "L'Afrique qu'on ne nous montre pas". A travers sa diffusion, je souhaite dévoiler au plus grand nombre les vestiges archéologiques qui témoignent du passé grandiose de l'Afrique, depuis la préhistoire jusqu'à l'arrivée des européens. Tout le monde connaît les pyramides de Gizeh cependant les civilisations africaines érudites, sophistiquées, hautement organisées, en contact avec d'autres continents et qui ont apporté de précieuses connaissances à l'humanité ne se limitent pas au peuple de l'ancienne Egypte.

 

Comme tu peux le voir sur l'image de couverture de cette cagnotte (ruines de l'empire du Monomotapa), des traces de civilisations africaines fastueuses existent encore et ne demandent qu'à être présentées à tous ceux qui ignorent le prestige et l'avancement des anciens peuples africains.

 

 

de gauche à droite et de haut en bas:

ruines de l'empire Monomotapa (Zimbabwe),

pyramides du royaume de Koush (Soudan),

ruines de l'empire de Carthage (Tunisie),

mosquée de Djénné (Mali),

château de Gondar (Ethiopie).

 

 

Les recherches sont déjà faites, les sites sont déjà balisés, le réalisateur est déjà trouvé, il ne me manque que les prises d'images sur le terrain. Pour ce faire je vais devoir payer du matériel (drone, projecteurs pour les prises de nuit, protection étanche pour filmer les ruines sous l'eau, etc.), les logements, les billets d'avion, les taxis, les repas, les excursions, les guides, les interprètes et toutes les dépenses imprévues due aux aléas du voyage. A cela s'ajoute la rémunération du réalisateur, de son assistant, du monteur, et les traducteurs pour le doublage dans 10 langues (anglais, espagnol, portugais, créole haïtien, arabe, mandarin et 4 langues africaines parmi les plus parlées). Après budgétisation j'en suis arrivée à un coût de 65 000 euros au bas mot.

 

Les faibles revenus de ma chaîne youtube "grandeurnoire" ne dégageront pas une somme suffisamment importante pour financer ce projet, d'autant que la plupart des épisodes sont démonétisés à cause de signalements injustiés et malveillants. Si je dois économiser à partir de mes revenus personnels il me faudra une vingtaine d'années pour réunir un tel montant.

 

La mise en lumière des accomplissements de nos ancêtres et la réhabilitation de tous les évènements et personnages jetés dans l'oubli ou discrédités sont urgentes car ce sont d'elles que découlent la confiance en notre capacité à réussir, l'audace d'entreprendre, l'unification entre africains et afrodescendants, l'intérêt de la diaspora pour la découverte touristique, culturelle et historique du continent, le retour de certains descendants et expatriés pour devenir des forces vives de l'Afrique ainsi que la mise en place d'actions synchronisées (ex: boycott) pour libérer les pays africains de l'esclavage économique (franc CFA, dettes injustifiées, sanctions financières arbitraires).

 

 

Idéalement, je souhaiterais voyager avec l'équipe de tournage pendant 6 à 8 mois. J'envisage le départ en septembre 2020 et la sortie du documentaire fin 2021. Les pays prévus sont l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Tanzanie, le Kenya, l'Ethiopie, le Soudan, l'Egypte, le Mali, la Namibie, le Bénin, le Sénégal, le Nigéria, le Ghana, les Congo et l'Angola. Soit 16 pays sur les 55 que compte le continent. Le choix s'est fait par rapport aux nombres de vestiges par pays et à leur accessibilité.

 

Si tu suis grandeurnoire depuis un moment tu as dû remarquer que la qualité et la richesse des contenus ne cessent d'augmenter. Tu peux donc avoir confiance dans le résultat que donnera cette série-documentaire. D'autant qu'au-delà des sites historiques présentés, elle sera ponctuée d'intervenants africains tous plus brillants les uns que les autres. La spiritualité, les arts, les langues, les spécialités culinaires, la musique, la modernité, la mode, les cérémonies traditionnelles, les plantes médicinales, les sciences, les universités, rien n'échappera à l'étude de terrain de grandeurnoire ! Tout ce dont tu n'as jamais entendu parlé, tout ce que tes yeux n'ont jamais vu, tout ce que ton esprit n'a jamais imaginé, tout ce qu'on t'a délibérément caché sera révélé dans cette oeuvre à visée internationale !

 

L'aboutissement de ce projet ne nécessite pas une grande contribution de ta part. Si chacun donne 5 euros tous les mois, il suffit de 1800 personnes pour parvenir à l'objectif de 65 000 euros d'ici avril ! 1800 c'est la moyenne de "j'aime" sous chaque publication de la page instagram @grandeurnoire alors j'ai bon espoir qu'en transformant 1 j'aime en 5 euros 1 fois par mois, la série-documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas" verra le jour ! C'est ensemble que tout devient possible ! Cette cagnotte permettra au projet de ne pas dépendre d'investisseurs qui ne respectent pas la vie humaine, animale, végétale et l'environnement. Elle permettra de ne pas promouvoir le système occidental de surconsommation et de gaspillage en faisant de la publicité pour telle marque ou telle entreprise dans le documentaire. Elle me permettra également de ne pas compter sur les subventions d'instances politiques corrompues qui ont abandonné l'éthique.

 

Je remets donc ce projet à ta volonté de t'engager activement dans l'essor de l'Afrique. Si le film Black Panther de Marvel a inspiré et rendu fières toutes les personnes noires qui l'ont vu, imagine s'il s'agit de héros et de puissants royaumes qui ont existé !

 

Que l'aventure commence ici grâce à toi et prouve que notre génération sait se mobiliser pour une cause qui la dépasse !

 

Safia Enjoylife

Organisé par

grandeurnoire