Aller au contenu principal

Action du 25 mai au siège du parti macroniste, soutien pour nos Camarades courageux

Organisé pour : Fédération CGT Services Publics

Action du 25 mai 2018 au siège du parti macroniste

(affaire de l’absurde accusation du vol de camion poubelle en réunion) :

Soutien financier aux Camarades dont le salaire est amputé pour leur courage

 

Camarades,

 

Les attaques que subissent nos Camarades CGT en lutte, qui lors d’actions spécifiques, communes ou interprofessionnelles se multiplient et se durcissent.

 

A l’heure où le gouvernement n’hésite plus à enfermer les jeunes lycéens avec l’intention d’anéantir notre futur, alors que se produisent des atteintes sur l’ensemble des droits syndicaux y compris sur le droit de grève, des intimidations, des sanctions pleuvent afin d’affaiblir la lutte ouvrière.

 

Toutes les méthodes, y compris illégales ou disproportionnées, sont utilisées pour nous faire taire.

 

Le recours systématique des forces de police avec ordre de gazage, de matraquage et d’arrestation sont les uniques réponses que donnent le gouvernement dans le cadre de ces politiques voulues par le patronat, au service des intérêts du capital.

 

Des décisions de sanctions sont prises sans entretien préalable, sans consultation possible du dossier administratif, limitant voire ignorant le droit aux défenseurs.

 

La CGT, ses militants et leurs actions sont visés pour désarmer les travailleurs.

 

Ce climat social dégradé est la conséquence des choix d’une poignée de personnes au pouvoir pour une majorité qui subit.

 

Le 25 mai 2018, deux camarades CGT FTDNEEA en lutte, dans une action syndicale interprofessionnelle (Fédération CGT Services publics, CGT Cheminots Austerlitz et Montparnasse, UL CGT 13ème, CGT Energie Paris, Info’Com CGT) de grande ampleur pour la défense des Services Publics en ont fait les frais.

 

Nos Camarades ont été traités comme des terroristes, des voleurs, au motif du climat sécuritaire actuel.

 

Hormis le fait que ce climat actuel est intimement lié aux choix politiques tant nationaux qu’internationaux, la lutte ouvrière légitime ne doit pas en faire les frais et être réduite à néant.

 

Nos deux Camarades CGT FTDNEEA comme d’autres subissent, en dehors du traumatisme dû à leur traitement, de l’attente de lourdes sanctions et des suspensions immédiates, des pertes de salaires sèches.

 

Nous faisons appel à la solidarité de tous, en organisant une caisse de soutien pour aider et palier par la force des travailleurs à la situation dans laquelle se trouvent nos deux Camarades, à savoir la perte de leurs primes pendant une durée de 4 mois et les frais de justice puisque convoqués au tribunal de grande instance de Paris le 18 juillet 2018. 

3 022 €

Collectés sur 10 000 €
30%
100 Jours restants
47 Participations
Je participe

Organisé par

VIECELI Régis

Plancot Thomas a participé 20 €

fabienne barbier a participé

Hervé MERLIN a participé 30 €

sophie camus a participé 50 €

Myriam MARCZAK a participé

Maria MALHEIROS a participé 30 €

FEDERATION CGT DES SERVICES PUBLICS FEDERATION CGT DES SERVICES PUBLICS a participé 1 500 €

Anonyme a participé

Natacha Pommet a participé 50 €

Nathalie Guignon a participé 40 €

Stéphane Paturey a participé 50 €

Anonyme a participé 50 €

Christophe Sciascia a participé 20 €

Hassiba Saidoun a participé 30 €

Bettini Pascal a participé 30 €

Anonyme a participé

Radoine Abbad a participé

Anand Sinnatamby a participé 30 €

Jawad MAHJOUBI a participé

Damien MARTINEZ a participé 50 €

Marcel-paul Magagnosc a participé 100 €

Sandra Talbot a participé 50 €

DANIel Arnoud a participé 30 €

Jef LAIR a participé 30 €

Le 19 juin 2018
Plancot Thomas
Courage et bravo aux Camarades ✊
Le 6 juin 2018
Bettini Pascal
Je participe de tout coeur Désolé de ne pas pouvoir donner plus
Le 6 juin 2018
Damien MARTINEZ
Soutient total aux camarades ! On ne lâchera rien...
Le 5 juin 2018
Jef LAIR
Solidarité ! Non à la répression, oui à la démocratie sociale !
Le 5 juin 2018
Nathalie Caudron
Quand on touche à un syndicaliste de la CGT, c'est toute la CGT qui est attaquée !
Le 2 juin 2018
olivier poissy
en espérant que nos deux camarade seront bien soutenus et que la ville ne les sanctionnera pas trop fort.
Le 31 mai 2018
Audrey MEGHAR
Nos luttes sont nobles mon camarade, ne lâchons rien. Audrey
Le 29 mai 2018
tintin
respect pour cette idée REGIS et pour nos camarades.