Hospitalisation et soins de Nanook

Hospitalisation et soins de Nanook

Bonjour, * Aujourd'hui j'ai décidé d'ouvrir cette cagnotte afin de faire appel à votre solidarité.* Nanook est une husky de sibérie qui va avoir 5 ans le 21 Avril, mais aujourd'hui elle est actuellement en hospitalisation, et ce depuis le 27 Mars. Voici son histoire, et la mienne. Depuis toute petite je rêve d'avoir un husky. Ma mère me disais "Tu en prendras un quand tu seras grande dans ton chez toi".Chose faite ! J'ai adopté Nanook. Ou plutôt, ELLE nous a adopté.En effet, lorsque nous sommes allés la chercher à Versailles elle était là, dans cette petite cage à hurler comme un petit louveteau, puis je suis tomber amoureuse. Cependant, quand nous l'avons détaché dans notre jardin, nous ne pouvions plus l'approcher. Elle était très craintive. Le vendeur nous a dit qu'elle avait déjà été adopté et qu'elle a été ramené car elle était incontinente. Elle avait peur de tout, de nous. Nous pensons qu'elle a reçu des coups.. Encore aujourd"hui elle a peur d'une bouteille en plastique ou du balais !! Nous pensions à un simple manque d'éducation alors rien de grave. Sauf que... Elle s'urinait dessus, sans même s'en rendre compte et sans arrêt.. Après de nombreux rendez-vous chez le vétérinaire nous avons pu diagnostiquer une "urtère éctopique". Le tuyaux partant du rein à la vessie n'était pas accroché à sa vessie. De plus, comme si cela ne suffisait pas, elle avait un rein minuscule et non fonctionnel, le second était, et il l'est toujours, anormalement gros. Elle souffre donc d'insuffisance rénale. Nous avons donc décidé de la faire opérer malgré les 50% de chance que cette opération fonctionne. Et depuis, elle s'est toujours bien porté. Jusqu'à Lundi 26 Mars au matin. Ce matin là, en sortant de son panier elle a perdu son équilibre.. Elle ne marchait plus droit. J'ai donc tout de suite appelé le vétérinaire. Nous voilà chez le vétérinaire. Une prise de sang, une échographie et là.. Mademoiselle n'est pas du tout en bonne santé.. Le taux de son UREE ainsi que la CREA sont trop élevé! Alors le vétérinaire nous envoi dans un Centre Hospitalier Vétérinaire. Rendez vous le lendemain matin à 1h30 de chez nous. Petite Nanook a dormi avec moi... Faible et souffrant d'atroce douleurs abdonimales..  Mardi matin au centre hospitalier vétérinaire, on apprend que Nanook n'est pas opérable car elle n'a qu'un seul rein. Ce fameux tuyaux dont je parlais au début était plein de pu. Son rein n'élimine pas les toxines comme il devrait le faire.. Alors nous l'avons laissé sur place, afin que les vétérinaires la soigne malgré la "délicatesse" de son problème.. Mercredi, un vétérinaire m'appelle. Nanook va mieux, la prise de sang était bonne.* Jeudi, un nouvelle appel.. Nanook est abattue.. Elle ne mange pas, et l'échographie révèle une dilatation de son urètre plus sévère encore que lorsque nous l'avions laissé mardi.. Si les traitements ne fonctionnent pas.. c'est fini.. EH BIEN NON ! Je refuse d'y croire, je REFUSE de l'abandonner, je demande un scanner et les vétérinaires changent de traitement. Jeudi soir, nous nous sommes rendu au Centre, le vétérinaire de nuit nous a mené à elle.. Lorsqu'elle nous a vu, son regard a changé et elle s'est mise à hurler comme un loup. Elle était heureuse de nous retrouver.. J'ai versé toute les larmes de mon corps. Dès que nous cessions de lui porter de l'attention, que nous nous levions pour partir, elle pleurait. C'était atroce... Vendredi, c'est à dire aujourd'hui, en cet instant où je vous écris. Nanook va a nouveau mieux, elle demande des calins, elle mange, elle se déplace. Plus aucune anomalie sur les résultats de sa prise de sang !!Serait-ce le fait de nous voir qui lui a donné l'envie de se battre?! Nous avons rendez-vous demain matin, samedi 31 mars pour "normalement" la ramener avec nous !  Alors voilà.Le métier de mon conjoint fait que je me retrouve souvent seule. Nanook a toujours été le plus beau des soutiens. Elle est ma meilleure amie ! Et elle se bat tous les jours pour vivre malgré tout ! Un chien

11

270 €

22 %
En courant pour un sourire

En courant pour un sourire

Natif de France, Elyjah est un garçon de 13 ans et demi, il vit actuellement au Québec. C'est un garçon très enthousiaste, qui a des rêves plein la tête.  Malheureusement le sort en a décidé autrement. Le 6 juin 2012, il est diagnostiqué à Elyjah une double leucémie : une leucémie aiguë lymphoblastique qui touche principalement les enfants et une leucémie lymphocytaire chronique qui atteint les personnes à partir de 60 ans. Le cas d'Elyjah est très rare.  Très vite, tous les proches se sont mobilisés au chevet d'Elyjah, hospitalisé à Montréal et au coté de ses parents, Emilie et Jean. Arrivés depuis 8 ans au Québec, ils ont vu naître, en France et au Canada, un véritable élan de solidarité. Entre les mots de réconfort et les nombreux cadeaux envoyés, la mobilisation  grandit de jour en jour. Aujourd'hui, l'association ELY GO RIT est née pour concrétiser cette mobilisation de manière efficace et pérenne. Elyjah est aujourd'hui en rémission d’une double leucémie mais le rejet d’une greffe de la moelle osseuse l’a laissé avec de lourdes séquelles aux articulations et des plaies aux pieds depuis deux ans. Il ne se déplace qu'en fauteuil roulant. Nous vous proposons donc aujourd'hui de soutenir Elyjah, moralement et financièrement en vous associant à une offre de sponsoring dont le principe est simple. En effet, en souscrivant à cette action, vous m'encouragerez dans ma course et votre nom sera floqué sur mon maillot. Vous permettrez surtout de faciliter le suivi de soins d'Elyjah qui est particulièrement lourd et couteux puisqu'il implique une hospitalisation par quinzaine à l'hôpital Ste Justine de Montréal, situé à deux heures de route de son domicile. Elyjah reprend également le cours de sa scolarité cette année puisqu'il intègre l'école secondaire d'Orford. Toutefois, le retard occasionné par sa maladie ainsi que la difficulté à suivre une scolarité normale, contraignent ses parents à lui offrir les services d'un tuteur pédagogique. Ce service représente un coût annuel de 6000 CAD auquel Emilie et Jean vont avoir du mal à faire face. A titre informatif, je ne courrai qu'une fois par mois en compétition et seulement sur des distances de 9 à 25 km..Vous recevrez, pour chaque course, une notification au moment de l'inscription puis, le lien vers les résultats dès leur parution. Nous vous ferons ainsi parvenir sur demande une attestation de don correspondant à la somme versés. Un grand merci à ceux qui s'associeront à cette démarche. Thomas Lagacherie

35

908 €

Chirurgie de Java

Chirurgie de Java

Bonjour,  Je vous présente Java, petite chatte adorable de 4 ans. J'ai fait sa connaissance le jour de mon anniversaire, il y a  un peu moins de 4 ans,  à l'association Les Griffes de l'Espoir à Nantes et suis totalement tombée sous le charme. Récemment, elle a commencé à avoir quelques soucis de santé. Après avoir exploré plusieurs pistes, le vétérinaire s'est rendu compte qu'elle avait un calcul urétéral. Nous avons essayé de la soigner par traitement médicamenteux mais celui-ci n'a pas fonctionné.  Aujourd'hui, elle a besoin d'un traitement chirurgical qui se chiffre à presque 2000 € (opération + suivi à 15 jours + suivi à 1 mois). Cette chirurgie consiste à poser une dérivation entre son rein et sa vessie. Elle devra par la suite être suivie toute sa vie (200€ 1 mois après l'opération puis tous les 3 à 6 mois). Par ailleurs, son deuxième rein commence également à etre souffrant, la chirurgie est donc indispensable.  Ayant déjà engagé beaucoup de soins vétérinaires (environ 1200€ depuis décembre), je ne peux trouver en si peu de temps cette somme conséquente. Je fais donc appel à votre générosité pour aider cette petite minette qui en vaut vraiment la peine.  Et les gens qui me connaissent savent à quel point elle compte pour moi. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous ! Priscilla

41

719 €

35 %
LUZITA

LUZITA

Bonjour à tous et à toutes, Carole, Olivier et Naomi ont besoin de vous !! Et nous allons vous expliquer pourquoi.Carole a réveillé la maladie qui s’était endormie depuis quelques années.Son ablation du sein il y a 5 ans n’a pas suffit, ni la chimiothérapie ou la radiothérapie qui ont suivies.Nous sommes face à une situation compliquée car les médecins qui la suivent préconisent un traitement expérimental sans aucun recul. Ils lui proposent un traitement qui serait une étude pour constater les dégâts en termes d’effets secondaires (la liste est longue comme le bras), jusqu’à ce qu’elle ne les supporte plus.L’autre option « occidentale » serait bien sûr de suivre un traitement classique composé du duo chimiothérapie-radiothérapie qui comme chacun sait, nous amènerait à entrevoir une espérance de vie réduite et une qualité de vie axée sur la peur du jour où le diagnostic fatal serait annoncé.Nous refusons donc ces deux options. Vivre, n’est pas survivre en attendant l’inexorable. Nous avons fait le choix de nous diriger vers une autre forme de guérison. Pour beaucoup d’autres médecines (chinoises, tibétaines, du moyen orient, d’Amérique du sud etc…) ces cellules précancéreuses vont et viennent et ne sont pas le fruit du hasard. C’est plutôt la conséquence d’un mode de vie aussi bien physique (hygiène de vie globale) que psychique (mode comportemental et mental par rapport à notre environnement et nos aspirations). Ces médecines « alternatives » cherchent davantage à chercher la cause de ce dérèglement, que de vouloir uniquement en régler les conséquences comme la médecine « occidentale ».Pour ce faire, nous avons décidé de modifier tout notre mode de vie en commençant par nous orienter vers le chamanisme sous toutes ses formes (fibre déjà active chez nous depuis longtemps, qui n’est pas une religion mais un mode de fonctionnement).Dans un premier temps nous souhaitons partir au Pérou pour être en contact direct, au cœur de l’Amazonie, des médecins guérisseurs chamans. Ce périple est en cours de réalisation mais il nécessite de gros moyens (outre les frais là-bas il nous faut payer l’ensemble des frais liés à la fermeture de notre activité professionnelle et de nos prêts personnels). De plus nous ne savons pas précisément quel temps sera nécessaire à sa guérison (quelques mois selon le chaman que nous connaissons).A son retour en France, une fois nettoyée de ces cellules « envahissantes », Caro devra mettre aussi beaucoup de choses en place pour perpétuer cet état de guérison. Ces autres éléments à mettre en place ont aussi un coût (ex : formations spécifiques du développement personnel par divers biais dont nous vous parlerons une autre fois. Les idées ne manquent pas).Nous sommes très confiants sur ce nouveau projet de vie, qui va démontrer que nous pouvons faire différemment de ce que l’on nous propose ici, par nos médecines traditionnelles.Malheureusement nous n’avons pas les fonds pour réaliser ce projet. La maladie il y a 5 ans nous a mis sur la « paille » et nous n’avons que très peu d’économie. Certes nos proches nous soutiennent financièrement, mais ils ne peuvent tout assumer.C’est pourquoi nous lançons un appel aux dons pour permettre à Carole de retrouver la lumière de son être.Le projet va fonctionner, nous en sommes certains. Aucun doute pour nous, c’est notre conviction profonde comme d’autres l’ont déjà réussi avant nous. Il ne nous reste plus qu’à convaincre toutes les personnes, à qui Carole à déjà donner un sourire ou qui simplement adhèrent à cette vision de la médecine même sans la connaitre, qu’ils peuvent nous aider à changer le cours des choses.Votre élan à tous est essentiel à notre projet. L’argent est certes nécessaire, mais ce projet familial doit également, et surtout, être porté et nourri par votre énergie positive, votre bienveillance et votre amour.Carole c’était avant. Maintenant nous nous dirigeons vers Luzita (son surnom péruvien (- :).Merci de nous aider. Notre expérience pourra peut-être vous

93

9 257 €

ASTAP, expériment sur l'Atlantique

ASTAP, expériment sur l'Atlantique

J’ai toujours habité en plein milieu de la France, loin des côtes ... Et non, ce n’est pas à Orléans que j’ai découvert le monde de la voile. Et pourtant la mer et le large m’ont toujours attiré. Tout jeune, j’ai eu la chance de passer beaucoup de temps au bord de la mer, et plus exactement en Bretagne à Carnac. J’ai été initié au bonheur de la voile par mon grand-père, sur son dériveur baptisé ASTAP. Ce 420 familial portait le numéro 55 révélant son vieil âge et naviguait en faisant sans cesse des allers-retours vers la plage de Ty-Bihan, avec à son bord tous les cousins. Puis à l’âge de  7 ans, je découvre aussi la planche à voile. J’ai commencé sur une mini BIC, elle-même attachée à une longue corde pour que je ne puisse pas m’éloigner de la plage, parents, grands-parents, oncles et tantes veillant déjà à ma sécurité. Cet apprentissage a été long, mais mon appétit et ma détermination pour la voile ne m’ont plus jamais quitté. « Le 15 août 2009, bénédiction du 420 familial pointe de Kerpenhir à Locmariaquer avec mes frères et moi»  Au lycée, je fais la connaissance d’un camarade, Léo, qui partage cette même passion de la voile. Je lui propose de participer au Trophée des Lycées, une régate qui met en compétition les lycées français, une grande première pour notre école, et ma première régate. Nous recrutons cinq autres jeunes et lançons ce projet, une vraie réussite !   C’est aussi à Locmariaquer, sur le spot de la plage Saint-Pierre, que je côtoie régulièrement Francis Joyon dans notre pratique commune de la planche à voile tout en admirant sa constante humilité en dépit de tous ses records. Un exemple pour moi.  Juin 2014, période du Bac, je découvre avec enthousiasme mon intégration en école d’ingénieur  à l’Icam. J’avais le choix entre Lille ou Nantes, ma décision a vite été prise : c’était Nantes  avec l’océan si proche !Dès la rentrée, et après le traditionnel bizutage, je postule à l’association voile de l’école, j’en deviens vite le président et je le suis toujours. Je m’entraîne tous les jeudis après-midis sur J80 à Pornichet depuis maintenant 3 ans. L’association m’aura amené à participer à la Spi Ouest France, au Défi Voile Etudiant et bientôt à la Course Croisière EDHEC.  Pourquoi cette envie de large ? C’est pendant mes années de lycée que la folle envie de partir au large sur mon voilier m’est venue. Déjà je griffonnais de nombreux croquis de voiliers sur tous mes cahiers plutôt que de suivre le cours,  à moins que cela me permettait-il au contraire de rester concentré ? Puis j’ai lu, dévoré et exploré, internet, magazines, romans, sur de nombreux navigateurs et courses, jusqu’à ce que j’y découvre la régate de mes rêves : la mini transat. Je me suis alors renseigné sur les modalités d’inscriptions jusqu’à en imprimer le dossier dans l’espoir de m’y inscrire un jour. Mais j’ai préféré me concentrer d’abord sur mes études avant de me lancer dans une telle aventure. Grâce à une opportunité proposée par l’Icam, l’Expériment, je vais enfin réaliser une partie de ce rêve, un rêve qui me poursuit depuis mon entrée à l'Icam...   Mais qu’est-ce que l’expériment ? A quoi ça sert ? L’Expériment est un projet d’accomplissement personnel à réaliser en fin de troisième année à l’ICAM, il est défini selon trois critères : - l’éloignement culturel et géographique- la durée- l’autofinancement        S’éprouver loin de sa famille, ses amis, s’éloigner de toute chose que l’on connaît et qui nous embourbe dans le train-train quotidien, partir loin de tout, partir pour grandir, pour aller à la rencontre de nouvelles cultures et réfléchir à sa vocation. L’Expériment est une chance à saisir...         Et quelle forme va prendre mon Expériment ?         Cela peut prendre plein de formes différentes. Comme cités précédemment, il y a des critères à respecter, mais comme vous le voyez, ils sont très généraux. Alors libre cours à l’imagination pour chacun… Passionné de voile, vous l’avez compris, je n'avais qu'une idée en tête : partir l

64

4 905 €

70 %
En ouvrant notre cœur, on pourra sauver le sien

En ouvrant notre cœur, on pourra sauver le sien

Bonjour, Je suis Nga, guide vietnamienne francophone de 27 ans.J’ai besoin de votre cœur pour sauver le mien. Je vis dans un petit village proche de la Baie d’Along (nord Est du Vietnam) et suite à un malaise au mois d’août dernier, j’ai fait des examens médicaux. A la suite de cela, on m’a diagnostiqué une insuffisance cardiaque grave. (Communication inter ventriculaire, malformation valve aortique- valve pulmonaire). Pour les médecins, il faut que je sois opérée absolument dans les 18 mois à venir sous peine d’un infarctus pouvant survenir à tout moment.C’est aujourd’hui, un grand handicap dans mon travail, car je ne peux pas fournir d’efforts physiques.  Avec mon amie Christine, rencontrée il y a quelques années au cours d’un voyage au Vietnam, nous avons donc décidé de faire cette cagnotte pour pouvoir financer mon opération. Le montant de l’ensemble des frais médicaux est de 6000 Euro. J’ai choisi de me faire opérer dans mon pays, car cela est beaucoup moins couteux qu’en France et cela me permet de rester auprès de ma famille et surtout de mon fils Dung de 4 ans 1/2.Le texte ci-dessus a été rédigé par Nga et Christine. Moi, son amie Christine, consciente de la chance de vivre en France, je compte sur vous pour l'aider à retrouver une vie normale auprès de son fils et de sa famille.Merci Voici la traduction du texte rédigé par Nga avec la version vietnamienne à suivre. Bonjour, je suis Nga. J'ai 27 ans et j'ai un garçon de 4,5 ans. Je suis née et j'ai grandi à Ninh Binh – un village de campagne du Vietnam. Quand je suis née, j'avais une cardiopathie congénitale: une communication inter ventriculaire, une inflammation de la valve vésicale, une artère pulmonaire ouverte. Mais ce jour-là, ma mère m'a donné naissance à la maison alors on n’a pas détecté ma maladie. Quand j'étais en première année d'université, on a diagnostiqué ma maladie, mais mes conditions économiques ne permettaient pas de faire la chirurgie.Suite à un malaise, il y a environ deux mois, j'ai subi un examen médical dans un hôpital de Hanoi, mon médecin m'a demandé de me faire opérer au plus vite sinon cela entraînerait une insuffisance cardiaque avec risque d’infarctus. Mais le coût de la chirurgie est vraiment un gros problème. Mes revenus ne sont pas suffisants. Au Vietnam, l'assurance maladie prend très peu en charge ces opérations, ce sont les patients qui paient le coût. Nous attendons avec impatience l'aide de tout le monde. Merci beaucoup!  Xin chào, Tôi tên Nga. Năm nay tôi 27 tuổi và đã có 1 bé trai 4,5 tuổi. Tôi sinh ra và lớn lên ở Ninh Bình - 1 vùng nông thôn nhỏ của Việt Nam .Khi sinh ra tôi bị mắc bệnh tim bẩm sinh: Thông liên thất, hở nhẹ van 2 lá, hở van động mạch phổi. Nhưng ngày đó, mẹ tôi sinh tôi tại nhà nên không phát hiện bệnh của tôi.Khi học năm thứ 1 đại học, tôi phát hiện bệnh của mình, nhưng do điều kiện kinh tế không cho phép, đến hiện tại tôi vẫn chưa làm phẫu thuật được. Cách đây khoảng 2 tháng tôi có đi kiểm tra lại sức khỏe ở bệnh viện trên Thành phố Hà nội, bác sĩ yêu cầu tôi phải được làm phẫu thuật sớm nếu không sẽ dẫn đến tình trạng suy tim. Nhưng Chi phí phẫu thuật thực sự là 1 vấn đề lớn. Vì tôi làm nghề tự do, có con nhỏ, thu nhập không cao không thể làm phẫu thuật. Trong khi đó ở Việt Nam, theo quy định của Bảo hiểm y tế xã hội, với trường hợp các bệnh kĩ thuật và chi phí cao thì bảo hiểm gần như không hỗ trợ, bệnh nhân tự trả chi phí.Rất mong sự giúp đỡ từ phía mọi người.Cảm ơn nhiều!

39

2 810 €

46 %
Polytech Solidaire

Polytech Solidaire

Bienvenue sur la cagnotte de Polytech Solidaire ! Notre Club :Nous sommes une dizaine d’étudiants en 3ème année d’école d’ingénieur Polytech Nantes (site Gavy). C’est notre sensibilité à la cause humanitaire et à la solidarité internationale qui nous a tous réuni autour du même projet, POLYTECH SOLIDAIRE. Officiellement créé en Janvier 2018 sous la forme d’un club dépendant du BDE de Polytech Nantes, nous avons de grandes ambitions.  Le projet :Notre but est de partir un mois réaliser une mission humanitaire cet été 2018. Pour cela, nous avons un partenariat avec l’association FUNGANA, qui œuvre dans l’école primaire d’Iten au Kenya. Pour cet été, ils ont pour but de financer l’installation de panneaux photovoltaïque qui permettrait d’apporter l’électricité dans l’école. Notre rôle sera d’aider au financement des panneaux, puis sur place de travailler sur les chantiers en cours, ainsi que de proposer des cours et des activités aux enfants de l’école. Le but de ce déplacement sur place est aussi de rencontrer la communauté locale, et de s’ouvrir à leur culture.  Nos objectifs :1) Aider au financement et participer au chantier d'installation des panneaux photovoltaïques2) Aménager un terrain multisport dans la cours de l’école3) S’impliquer dans la vie locale en proposant des activités à destination des enfants4) Apprendre de la culture Kenyane5) Produire un retour sur notre expérience auprès de la communauté étudiante6) Créer, développer et pérenniser une dynamique humanitaire dans le réseau Polytech7) Réunir un maximum d'étudiant autour de la cause humanitaire lors d'évenements  Financement du projet :Aujourd’hui, nous avons un budget estimé à 10 000 euros, sachant que chaque participant finance son billet d’avion. Ce budget total comprend le financement des panneaux photovoltaïques, nos frais de vie sur place, ainsi que l’exposition photo. Pour réunir une telle somme, nous avons déjà organisés de nombreux évenements (soirées, ventes de crêpes, ect) et recherchons activement des partenaires. Nous lancons également cette cagnotte en parrallèle, qui vous permet de soutenir le projet avec votre don !  Effectuez votre don en un clic :  * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. Merci à tous !  Suivez le projet sur Facebook : https://www.facebook.com/PolytechSolidaire/

68

1 326 €

88 %
un véhicule adapté pour Jordan et Hadzo son handi chien

un véhicule adapté pour Jordan et Hadzo son handi chien

Bonjour.     Jordan est atteint d'une maladie orpheline (modification du gene FCVR1) qui entraine une rétinite pigmentaire arrivée déjà à son therme ( il est quasiment aveugle) et attaque son système nerveux depuis les extrémités ( il ne sent plus rien des orteils au bassin et des doigts aux épaules).                                                                                                                                                                                                                                                                                   Il marche encore un peu mais fatigue de plus en plus vite. L'utilisation du fauteuil manuel n'est plus possible car ses bras peinent à suivre, donc nous avons pris un fauteuil électrique. Du coup , par manque de place dans notre véhicule, il devient trés compliqué de prendre son chien d'assistance qui pourtant le suit partout depuis trois ans (même au collège oû il passe toutes ses journées en classe avec Jordan. Ils sont inséparables)                                                                                                                                                                                                   Pour que Jordan et Hadzo puissent continuer de se promener en fôret, en bord de Loire, en course avec nous ou tout simplement allez chez des amis en gardant son indépendance tant qu'il le peut pour se déplacer nous envisageons l'achat d'un véhicule adapté à ce grand fauteuil et assez spacieux pour Hadzo.                                                                                                                                                                                                                              Seuls, nous ne pouvons pas faire aboutir ce projet.                                                                                                                                                                                                                          Amis, famille ou toute autre personne nous sollicitons votre aide pour que Jordan garde cette incroyable joie de vivre qu'il a malgré cette -------- maladie. Quelque soit votre participation elle sera de toute première importance pour mener à bien ce projet.                                                                                                                                                                                           Merci.       Jordan et ses parents.

48

1 785 €

Fauteuil Magix pour Emma

Fauteuil Magix pour Emma

Bonjour,  Je m’appelle Emmanuelle et j’ai 46 ans .  Je suis atteinte d’une maladie orpheline et handicapante qui n’a pas de nom  à l’heure actuelle,nous sommes quelques personnes à avoir la même maladie mais je suis la seule qui regroupe tout les symptômes: eh oui, c’est moi!!!Je me déplace en fauteuil roulant électrique et mon outil de travail c’est la bouche:  effectivement, je ne  peux pas me servir de mes membres inférieurs et supérieurs  mais j’ai la chance de pouvoir me servir de ma BOUCHE  pour tout ce qui est de téléphoner, d’aller sur Internet...et surtout de faire de la COUTURE  ! Et oui, vous avez bien lu ce que j’ai écrit: de la couture !  Parce que j’aime les défis, parce que pour moi le handicap N’est pas forcément un frein pour vivre à fond ma vie.  Certes il y a pleins de choses que je ne peux pas faire mais j’ai toujours envie d’aller de l’avant par conséquent, je veux toujours essayer de faire des choses mêmes impensables et la couture  faisait partie de ces choses là: même avec un bâton dans la bouche!  J’ai des preuves en vidéos  si ça vous intéresse !!! Même si je ne peux pas marcher, ni me servir de mes bras, je me suis toujours dit qu’il fallait faire au maximum les choses qui semblent impossibles  à priori malgré le handicap : j’aime la vitesse et j’ai eu la chance de faire de la moto Du side-car, de la Porsche, de la Lamborghini, de la Ferrari sur circuit, de l’ULM, du bateau, bientôt de l’hélicoptère  etc...  Bien  souvent des choses pas simples mais sinon ce ne serait pas drôle n’est-ce pas ?! J’aime la vie,  J’aime la liberté, j’aime l’autonomie et pour moi l’autonomie passe forcément par l’acquisition d’un fauteuil électrique. À ce jour le mien ne correspond Plus du tout à ma pathologie et surtout,il y a trop de réparations. C’est pourquoi je viens vers vous pour me m’aider à acquérir mon futur fauteuil électrique et qui me permettra de continuer à vivre pleinement  mes rêves, mes challenges.  Vous l’avez compris mon fauteuil électrique c’est simplement ma liberté , mon bien-être et surtout mes jambes!  Voici le futur fauteuil électrique que j’ai pu tester pendant une semaine. Comme je vous parlais de la couture, je vous donne le lien pour voir comment je fais et aussi voir les créations que je vends :    En vous remerciant pour votre aide, aussi petite soit-elle !   Emma

40

1 916 €

68 %
Haut de page