Aller au contenu principal
Une maison pour Saurab

Une maison pour Saurab

Lors d'un voyage au Népal, nous avons pu constater que 4 ans après le séisme de 2015, les conséquences de cette catastrophe humanitaire continuent de toucher les népalais au quotidien. Nombre d'entre eux ont perdu leur maison et doivent louer un logement à des prix très élevés au regard de leurs revenus moyens. Asservis à ce loyer, ils vivent dans la misère. Nous avons rencontré Saurab, népalais d'une vingtaine d'années, qui s'est proposé pour être notre guide lors d'une excursion à Changunarayan. Au fil de nos discussions, nous avons découvert la situation de grande précarité à laquelle lui et sa famille se sont vus confrontés depuis la catastrophe de 2015. Saurab n'avait que 17 ans, lorsque, un samedi comme un autre, il a senti la terre trembler sous ses pieds, et a assisté, impuissant, au spectacle de sa maison s'effondrant sur le sol, tel un simple château de cartes. "Cela n'a pris que 30 secondes". Après un mois passé à dormir dans la rue, lui et sa famille ont finalement trouvé une maison en location. Saurab a du arrêter ses études et se mettre au travail pour aider son père à subvenir aux besoins de toute la famille. Il a naturellement suivi le chemin de son père, guide depuis 25 ans. Hélas, cette activité prospère il y a quelques années, du temps où le Népal était l'Eden des hippies, est aujourd'hui devenu un métier de misère, alors que les touristes n'ont plus de budget à consacrer à un guide. Nous étions au Népal aux mois d'octobre et novembre, une des périodes les plus touristiques au Népal, et avons pu constater à quel point l'offre était supérieure à la demande dans ce domaine. Quelques chiffres :- le salaire moyen mensuel au Népal est de 180 euros ;- Saurab et sa famille doivent s'acquitter de 200 euros par mois pour vivre dans leur location ;- le coût de reconstruction d'une maison simple est de 60 000 euros, soit 50 000 euros de matériaux et 10 000 euros de main d'oeuvre. Nous ne pouvons pas, à notre échelle, aider tous les népalais qui vivent ainsi dans la misère.Mais nous pouvons aider cette famille :- avec 200 euros, nous soulageons Saurab et sa famille du montant du loyer de leur habitation durant un mois. --> OBJECTIF ATTEINT !!! 🙏 Bravo à tous, continuons sur cette belle lancée !- avec 500 euros ou plus, nous permettons à Saurab et sa famille de mettre de côté dans l'objectif de reconstruire leur maison ;- 3600 euros est la somme que Saurab espère mettre de côté annuellement pour envisager la reconstruction de sa maison d'ici 15 ans. Pourquoi cette famille ? Parce qu'ils nous ont accueillies à bras ouverts et avec une grande générosité malgré leur précarité. Ils n'ont jamais cherché à s'appitoyer, nous n'avons découvert leur situation qu'en leur posant des questions. Ils nous ont fait découvrir leur culture et leurs traditions.

9

300 €

60 %
École pour les enfants avec accès gratuit

École pour les enfants avec accès gratuit

Bonjour tout le monde, Je m'appelle Abubakar. J'ai 23 ans et je suis née à Stone Town, Zanzibar - Tanzanie. Après avoir enseigné les enfants pendant deux ans sans frais , mon grand espoir/rêve est maintenant d'aider les enfants de mon village Muungoni et ceux qui vivent dans les villages voisins en leur offrant la meilleure éducation possible. J'ai réalisé qu'ils luttaient beaucoup pour obtenir un accès à l'école, c'est pour cela j'ai commencé ce projet afin de construire une école caritative indépendante avec accès gratuit à tous ceux qui sont en besoin.Bien sûr, j'ai déjà un beau plan durable et des idées pour maintenir le programme scolaire en vie , et j'ai déjà pu acheter un petit terrain à proximité du village. Les enfants ont entre 3 ans et 13 ans et ils comptent environ une soixantaine.Comme vous le savez beaucoup de famille en Afrique, mon pays en particulier mènent une vie difficile. Pour les parents, il est très difficile d’obtenir de l’argent pour couvrir les frais scolaires, en particulier parce que déjà les membres d'une même familles sont nombreux. La plupart des pères travaillent comme agriculteurs, pêcheurs, ... etc tandis que les mères sont femmes aux foyer. Donc ils n'ont pas assez d’argent pour couvrir les frais des études de leurs enfants, en fin de compte, les enfants deviennent sans éducation, sans rien sur s'appuiyer ni éducation ni travail.Alors pour concrétiser le rêve des enfants, nous avons besoin de votre soutien pour réaliser ce beau projet. VOTRE DON CHANGERA L'AVENIR DE CES ENFANTS Merci de votre soutien.

0

0 €

0 %
Haut de page