Aller au contenu principal
Une Ferme envie d'aider ...

Une Ferme envie d'aider ...

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Cette cagnotte est la création d'un collectif d'Amis d'un Agriculteur en grande détresse.Jean-Baptiste se bat depuis 20 ans contre la mal bouffe, milite pour la promotion des circuits courts et l’agriculture raisonnée. Depuis 2 ans, il développe un espace de convivialité, de partage et de découvertes de produits authentiques. Cet espace lui permet de vendre une partie de sa production fermière. Mais la passion, le bon gout et l'envie de faire partager ses produits, ne vont pas forcément de pair avec la rigueur bancaire, l'optimisation des "process" et bien d'autres concepts financiers... Notre Ami, plus à l'aise avec ses produits et bêtes, traîne des dettes sur sa ferme liées à des investissements trop importants par rapport à sa production, et les cours du lait n'aident pas notre éleveur-marchand. Il n'est pas le seul d'ailleurs, il n'y a qu'à regarder le journal télévisé, la différence étant que Jean-Baptiste est notre voisin ... Alors qu'il approche d’un équilibre financier, il doit maintenant faire une mise au norme d’une partie de ses installations et de sa boutique si chère aux Yvelinois et Yvelinoises. Depuis 5 ans, toute son énergie et ses revenus  sont injectés dans son projet et, de fait, Jean-Baptiste mets de coté sa vie d'homme.  Ses conditions de vie ne sont pas acceptables et bien malin sait comment il gère son quotidien tant Jean-Baptiste est un homme pudique et discret. Nous avons donc volonté de l'aider à sortir sa "tête de l'eau" afin qu'il puisse avoir le temps et l'esprit pour prendre le recul nécessaire d'un nouveau départ. Nous comptons sur votre générosité et compréhension pour changer le présent de Jean-Baptiste et pourquoi pas son avenir. Soyons optimistes. Alors faites-vous plaisir. Donnez pour améliorer le quotidien de notre éleveur-marchand (des travaux doivent êtres effectués très rapidement dans sa boutique et dans son logis) et si vous ne le pouvez-pas, laissez, un message d'encouragement à notre Ami, il en sera immédiatement informé. Merci de votre générosité. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.

36

3 170 €

21 %
Pour  Ness, victime d'un flashball

Pour Ness, victime d'un flashball

Le 15 décembre 2018 aux Champs-Élysées à Paris, Vanessa, une jeune femme pacifique et désarmée a reçu un tir de flashball à bout portant en pleine tête.Il y a eu fracture du crâne avec hémorragie cérébrale, le cerveau et l'oeil gauche sont abîmés également. Elle a subi deux opérations et devra faire de la rééducation. Malheureusement il n'y a aucun traitement possible pour réparer les nerfs optiques qui ont été lésés et elle gardera un handicap à vie.Vanessa est une jeune femme de 34 ans, artiste sur verre, qui est aide à domicile pour sa grand-mère de 88 ans et devait travailler en plus cette année comme auxiliaire de vie scolaire ainsi que passer l'examen du permis de conduire. Elle aime l'art, l'histoire, les voyages et pense qu'il y a du bon dans le coeur de chaque personne. C'est mon amie car elle a de grandes qualités humaines et comme une ironie du sort, elle avait elle-même fait un don pour aider la jeune Fiorina qui a été aussi victime d'un tir de flashball lors d'une manifestation précédente. Aujourd'hui Vanessa ne peut plus s'occuper de sa mamie, elle ne pourra pas travailler ni passer son permis cette année. Elle souffre beaucoup physiquement et moralement, doit se rendre dans une clinique 3 fois par semaine et devra s'habituer à voir désormais d'un seul oeil. Elle a en plus de tout ça de nombreux frais médicaux à charge qu'elle ne peut malheureusement pas assurer et c'est pourquoi je sollicite votre aide avec cette cagnotte.Un immense MERCI à tous ceux qui lui apportent leur soutien 💗

192

3 655 €

Aidez-moi à sauver ma maison familiale

Aidez-moi à sauver ma maison familiale

Bonjour à tous !   L'image que vous avez pu apercevoir, c'est une maison. Une maison qui pourrait vous paraître banale pour vous, en effet visuellement elle n'a rien d'extra-ordinaire. Cependant, sentimentalement, il n'y a pas de mot pour décrire à quel point elle est spéciale. C'est la toute première maison que mes parents ont fait construire lorsqu'ils avaient à peine la trentaine. C'est la maison dans laquelle ils ont fondé une famille, mon petit-frère & moi-même, ainsi que trois jolis chiens. Un vrai petit coin de paradis à la campagne.   Aujourd'hui ils sont propriétaires, fruit de vingt ans à rembourser le crédit qu'ils avaient fait pour acheter ce magnifique terrain et faire construire notre maison.    Suite au décès du patron de mon père, ce dernier a été contraint de trouver du travail, il a emprunté de l'argent pour ouvrir sa propre boucherie-charcuterie dans un petit village et malheureusement l'affaire n'a pas très bien marché. Elle n'a même pas du tout marché. Ils se sont retrouvés en liquidation judiciaire.   Aujourd'hui il leur faut 40 000 euros pour rembourser toutes leurs dettes liés à cette fichue boutique. Nous n'avons pas de temps à perdre, nous avons deux mois pour trouver cette somme. Si la somme n'est pas réunie et s'ils n'ont pas trouvé d'autres solutions, l'huissier va leur voler leur maison pour la vendre au prix de leur dette et tout le monde sera à la rue. Leur banque BNP Paribas chez qui ils sont depuis plus de 30 ans ne veut rien prêter alors qu'ils ont tous les deux un CDI. Eh oui le mot "liquidation judiciaire" fait peur à tous les organismes...    Bref, mes idées sont confuses et j'ai à de nombreuses reprises pleuré sans cesse à l'idée de voir la maison dans laquelle j'ai passé tant de bons moments, la maison qui nous appartient, la maison aux milles souvenirs. Je vous remercie d'avoir lu, et n'oubliez pas, même un mini dont de 1 euro ou 2 euros multiplié par 20 000 personnes ça va vite, même très très vite. Vous pourriez aider à sauver l'espoir perdu d'une famille entière. Je vous remercie profondemment par avance si vous pouvez faire quelque chose pour nous. En tant que leur fils, bien que je ne vis plus chez eux, c’est le maximum que je puisse faire pour leur venir en aide...   Bien cordialementTanguy.

74

1 127,90 €

2 %
Réaliser mon rêve, devenir cavalière de para-dressage

Réaliser mon rêve, devenir cavalière de para-dressage

Bienvenue sur cette cagnotte !Bonjour à tous,Ici on va parler d’un petit bout de femme de 19 ans, Lorenza, et de son projet handisport.Cette femme c’est moi !Depuis toute petite je suis passionnée d’équitation, d’abord comme un loisir puis de manière bien plus assidue. C’est à 12 ans que j’ai débuté la compétition en saut d’obstacle au Centre Équestre de la Villette où je suis restée deux ans. En 2012 j’ai participé à mes premiers championnats de France, un rêve qui devient réalité. Après une année à SHEVA, le centre équestre de l’École vétérinaire de Maison Alfort, j’ai intégré l’équipe de compétition club de CCE (concours complet d’équitation) aux Haras de Jardy; coachée par un cavalier de complet de niveau international je me suis améliorée et beaucoup épanouie dans ma pratique, me découvrant aussi une passion pour le dressage. En 2015 j’ai participé à mes seconds championnats de France, en complet et dressage.Malheureusement depuis juillet 2018, suite à un grave accident, je suis hospitalisée, avec une atteinte de la colonne vertebrale, de la moelle épinière, de plusieurs nerfs et d’autres fractures aux jambes et au poignet.À ce jour je me trouve dans un centre de rééducation mais je ne peux plus marcher et être autonome. Je ne pourrai très probablement plus retrouver ma mobilité d’avant.Mais ma passion pour l’équitation et mes rêves n’ont pas étés balayés par cet événement, au contraire ils en ressortent renforcés. J’ai décidé de me lancer dans une carrière de cavalier de dressage para-équestre. Mais pour y arriver il faudra bien sûr disposer de fonds conséquents, fonds que je ne peux pas endosser seule à ce jour. Pour cela je fais appel à votre générosité pour que je puisse arriver à réaliser ce très beau projet. Chaque don perçu sera un pas de de plus vers son accomplissement. Votre participation servira: - tout d’abord à aider au financement de l’achat d’un cheval de dressage ayant les aptitudes nécessaires pour que je puisse remonter en toute sérénité, qui revient à une somme de plusieurs milliers d’euros.- à aider au financement mensuel de la pension pour loger le cheval, ce qui peut dépasser facilement les 500€ par mois en région parisienne.- à aider au financement d’un entraînement adapté pour que je puisse retrouver mon aise à cheval malgré le handicap.- à aider au financement du matériel necessaire pour que je puisse pratiquer à nouveau, c’est à dire un montoir spécialisé pour les personnes à mobilité réduite et une selle adaptée qui soutienne mon dos qui va coûter environ 1500€.- Enfin à aider au financement des engagements en compétition. Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci d’avance de votre générosité qui pourra m’aider à réaliser mon rêve !   Présage    Quarenzo   En soins inténsifs, le début d'un long combat !

30

2 850 €

11 %
Vaincre la drépanocytose

Vaincre la drépanocytose

Bienvenue sur cette cagnotte !Il est des situations que l’on ne peut imaginer tant que l’on ne les a pas vécues. La maladie, la perte d’un enfant, d’un être cher, font partie de celles-là. L’association « Espoir, Hope, Elikia : vaincre la drépanocytose » est née de la douloureuse expérience d’une mère face à la maladie de son enfant. La drépanocytose. Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Si cela ne vous dit rien ou vaguement quelque chose, la drépanocytose est une maladie génétique du sang, héréditaire et qui touche les populations d’origine africaine, afro-américaine, caraïbéenne et méditerranéenne. Elle est également présente en Inde et en Amérique du Sud. Les personnes touchées sont anémiées, sujettes aux infections, à des crises douloureuses et bien d’autres complications, invalidantes, voire mortelles. Maladie génétique la plus répandue au monde, la drépanocytose reste pourtant assez méconnue.On estime à environ 50 millions de personnes touchées dans le monde et près de 300.000 naissances par an. Alors, est-il acceptable de voir des êtres humains souffrir et mourir parce que d’autres n’ont pas su qu’ils pouvaient les sauver? Est-il tolérable de laisser des parents faire des enfants malades alors qu'ils pourraient l'éviter? Est-il normal de voir des enfants mourir avant même d’avoir atteint l’âge de 5 ans simplement parce qu’ils vivent dans des pays où l’accès aux soins est un luxe, voire inexistant ? C’est dans ce cadre que naît l’association « Espoir, Hope, Elikia : vaincre la drépanocytose ».Cette association a pour missions : informer sur la maladie, inciter au dépistage du gène drépanocytaire, encourager les dons du sang, financer la recherche et soulager les malades les plus démunis dans des pays difficiles tels que le Congo ou les Comores (prise en charge de soins médicaux, mise à disposition de médicaments d'urgence, alimentation, hygiène, scolarisation et insertion professionnelle). Mais pour mener à bien nos missions, nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de compétences, de bénévoles et de fonds.Nous faisons donc appel à votre générosité à tous et vous remercions d’avance de l’attention que vous porterez à ce projet. Votre don est déductible d’impôt à 66%. En conséquence, nous vous remercions de bien vouloir nous adresser vos coordonnées exactes par mail afin que nous puissions vous établir un reçu fiscal : . Pour toutes questions, bien évidemment, n'hésitez pas à nous contacter. www.ehe-drepa.org Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/EspoirHopeElikia/Nous sommes également sur Instagram Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous!

17

595 €

Création d'un internat à Igbèrè au BENIN

Création d'un internat à Igbèrè au BENIN

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Je suis le Père Louis MANAKO, prêtre à la paroisse d'Igbèrè au BENIN. J'ai passé 6 ans dans les paroisses de LAMBALLE et du pays de JUGON et suis de retour depuis un an au BENIN où je suis curé de la paroisse de Saint-Paul d'Igbèrè. Les difficultés que nous rencontrons dans le village sont surtout vécues par les enfants qui doivent faire chaque jour de nombreux kilomètres à pied ( entre 4 et 9 kms ) dans des conditions très difficiles. Mon souhait avec l'accord de mon évêque Mgr Paul Viera et le soutien de Mgr Denis Moutel évêque de Saint-Brieuc et de Tréguier serait de pouvoir construire un internat afin de donner aux petits enfants du village de meilleures conditions pour étudier et leur éviter tous les dangers liées à leurs déplacements quotidiens. Actuellement les élèves qui viennent à l'école de loin, à pied, sont au nombre de 81 et ce nombre va s'élever à la prochaine rentrée pour atteindre 100 enfants. J'ai besoin de 5.000€ pour commencer mon projet et construire progressivement dortoir par dortoir. L'internat finalisé avec son équipement me coûtera 35.000€. 15 cts d'euro de contribution permettront de bénéficier d'un éclairage par ampoule de 18 heures à minuit chaque jour. Je vous remercie de l'aide que vous pourrez apporter à mon village afin que demain tous mes enfants puissent réussir des études porteuses d'un avenir plus serein. Je vous assure de ma sympathie et de toute ma reconnaissance.  Père Louis MANAKO

13

466 €

1 %
Un don pour une VIE

Un don pour une VIE

4 avril 2017, une journée comme les autres..................enfin.......comme une autre car à ce moment précis, je ne sais pas encore, que ma vie, nos vies, vont basculer.Un invité impromptu, va sonner à ma porte, le cancer du sein, oui celui là même où on aime dire de lui : oh mais en 2017, ça se soigne bien.Cancer du sein, c'est son prénom, son nom c'est triple négatif, et il me glace le sang. Je ne le sais pas encore, mais il ne viendra pas seul.14 avril 2017, à peine 10 jours après l'annonce, c'est le bloc, mastectomie en urgence car la tumeur fait 7,5 cm et le taux de prolifération est de 70%.Ma seule crainte est pour ma fille, Aliyah encore dans mon ventre et mes deux garçons, Adil et Younès, 7 et 5 ans. S'ensuit le début d'un long combat, avec une première chimiothérapie qui ne marchera pas, car personne n'a remarqué le reste des invités, 5 métastases logées dans mon foie.Le deuxième protocole fonctionnera lui mais................. 3 mois. Le mot rémission était sur le bout de ma langue mais je vais devoir vite le ravaler.Le triple négatif est un caméléon sournois et impitoyable. Les cellules cancéreuses se sont adaptées et ont ouvert les portes au reste du troupeau.Foie, poumons, os, l'impression que la liste est infinie et qu'elle se déroule sous mes pieds. Le contrecoup passé, ma colère se dissipe. La colère oui, car j'alertais ma gynécologue dès le premier trimestre de grossesse sans jamais me prendre au sérieux, jusqu'a ce qu'elle voit mon sein se déformer sous l'impact de cette tumeur.Négligences ? Erreurs médicales ou fautes graves ? Appelez ça comme il vous plait. Mais aujourd'hui ma colère se dissipe et j'y vois plus clair à travers cet épais brouillard. Apprécions le temps ensemble, car malheureusement le mien est compté, quelques mois, un an tout au plus. Alors un énorme merci à celles et ceux qui m'auront accordé ce temps car aujourd'hui je sais à quel point il est précieux. Un rayon de soleil subsiste dans cet orage. Un traitement expérimental qui se trouve à l'étranger, mais vous vous en doutez bien, il a un coût, et ce coût 60 000 € est encore une montagne que je vous supplie de gravir à mes cotés, car au sommet se trouve mon seul espoir de survivre. Encore une vie, pour voir mes enfants grandir, se marier et pourquoi pas être une super mamie. J'envoie tout mon amour, à ma famille, mes amis, qui ont créé cette cagnotte pour me venir en aide et mille mercis à ceux qui donneront, peu importe la somme, mille mercis à ceux qui auront pris le temps de lire et d'avoir une pensée pour moi. J'ai besoin de vous, c'est ma dernière chance. Sabrina.Bienvenue dans ce combat pour la vie.

1599

61 036,60 €

50 %
Claudy a aidé des milliers de personnes, elle mérite d'être aidée

Claudy a aidé des milliers de personnes, elle mérite d'être aidée

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Claudy GIROZ est fondatrice de l’ADIM. Cette association se bat depuis onze ans pour défendre des milliers d’investisseurs spoliés par une défiscalisation désastreuse. Elle a témoigné dans de nombreux reportages télévisés, dans la presse écrite, à la radio pour dénoncer la vérité. Depuis Mars 2008, elle s’est acharnée à mettre en lumière médiatique ce qui lui est apparu comme étant une opération qui relevait d’avantage de l’arnaque que de la défiscalisation.Pour la faire taire, des promoteurs lui ont intenté de nombreux procès en diffamation.  Suite à ces différentes procédures qu’elle a dû affronter, elle se trouve dans une grave tourmente financière et risque de se retrouver à la rue à 67 ans et son mari 75.Sans travail, sans revenus, avec une petite retraite, elle a été obligée de faire un emprunt pour rembourser les dettes occasionnées par ces procès, lequel est venu s’ajouter à l’emprunt de sa maison d’habitation. Ces onze ans de combat pour nous défendre ont eu aussi raison de sa santé. Actuellement en fin de sauvegarde de justice, elle a une échéance annuelle de remboursement de 30.707,11€ exigible depuis le 8 juin 2018. Elle ne peut y faire face et une audience au Tribunal de Grande Instance de Bonneville le 13 février risque d’entrainer une vente aux enchères de sa maison à vil prix.Je suis personnellement témoin de son action car elle m’a aidé alors que je ne savais plus comment gérer mes problèmes d’investisseur abusé. C’est la raison pour laquelle je voudrais l’aider à mon tour en créant cette cagnotte.   Je m’étais endetté pour acheter un appartement dans le cadre de la loi De Robien. Je venais de m’apercevoir que j’avais acheté cet appartement le double du prix qu’il valait, que je n’avais pas de locataire et que l’assurance absence de locataire refusait l’indemnisation. Tous mes problèmes n’ont pas été résolus, mais elle a su être là au moment où j’en avais le plus besoin. Par sa positivité, son empathie, ses conseils,  qu’elle a pris le temps de me donner et qu’elle a dispensés généreusement à beaucoup d’autres personnes, elle m’a beaucoup aidé moralement alors que j’étais désespéré.   C’est la raison pour laquelle, je fais un appel solennel à tous ceux qui ont eu recours à son aide. Elle a besoin de vous et mérite vraiment d’être sauvée. Je fais aussi appel  à ceux qui ont une certaine idée de la justice, de la solidarité, et enfin à tous ceux qui ont du cœur. Participez nombreux  à cette cagnotte afin de stopper ce processus de liquidation judiciaire…Pourriez-vous la faire suivre à vos contacts?J’adresserai à tous les donateurs qui en feront la demande la preuve du versement de cette somme à Maître Robert Meynet administrateur judiciaire d’Annecy en charge du dossier (74). Du fond du cœur : Merci.

284

19 190 €

La dernière chance à l'étranger

La dernière chance à l'étranger

Bonjour à tous, c'est avec le coeur déchiré que j'écris ce message, par respect pour vous qui nous ont tendu la main, je voudrais remercier tout ceux qui ont partagés et fait les dons pour notre petit ange, notre fils est partie aimé et aidé par des centaines de personnes. Merci beaucoup pour vos démarches accomplies envers lui, vous êtes incroyables, encore merci, nous allons utiliser l'argent pour sa cérémonie si vous êtes tous d'accord. Bienvenue sur cette cagnotte solidaire pour notre fils Marlo; cette cagnotte consiste à financer son hospitalisation; nous vous expliquons son histoire, merci à tous pour votre attention Marlo Delépine notre bébé d'amour qui est né le 22/10/17 à la clinique d'Arès est un bébé en pleine forme, adoré et surprotégé, certainement comme nous le faisons tous.Tout a commencé le 24 juillet 2018, 3 jours après son baptême. Nous nous sommes rendus chez notre médecin traitant pour un contrôle, car notre petit lou nous semblait fatigué, mais ce fût bien plus grave que nous le pensions. A la suite du rendez-vous Marlo est hospitalisé d'urgence par notre médecin de famille. Il montrait des signes neurologiques défectueux. Les docteurs nous ont annoncés qu'il avait une tumeur au cerveau plus précisément un pinéalo-blastome (cancer mâlin de la glande pinéale). Plusieurs mois se sont passés, Marlo a subit énormément de traitements forts qui avaient commencés à montrer leur efficacité. Les docteurs ont donc voulu programmer de la radiothérapie, cela a mis 3 semaines, donc 3 semaines sans traitement, GROSSE erreur !!!, une métastase s'est formée à l'arrière de la tête pendant ce temps. En tout, depuis la chimio le petit est resté presque deux mois sans traitement, pour installer le protocole de radiothérapie.  Dans le cas d'une maladie virulente et dégénérative, c'est inacceptable de laisser ce temps, que nous pensons mal géré.  Toutefois nous ne sommes pas médecin. Aujourd'hui Marlo a 2 tumeurs dans le cerveau, et les hôpitaux Français disent qu'il n'y a plus rien à faire, opération impossible ce qui n'est pas l'avis d'autres médecins à l'étranger qui sont même confiants sur le procédé. Car il faut savoir que dans notre cas (maladie rare en France) c'est un seul médecin qui prends toutes les décisions sur notre fils et cela dans tous les hôpitaux de France, même s'il n'a jamais rencontré l'enfant.Des frais importants sont engagés pour cette hospitalisation à l'étranger, des proches nous ont conseillé ce site pour constituer une cagnotte. Nous ne demandons pas de grosses sommes par personnes, rien que 50 centimes c'est une aide pour notre fils. Merci beaucoup à tous ceux qui tendront la main pour cette action Marlo, Alix et Adrien Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

287

11 115 €

3 %
Haut de page