Aller au contenu principal
Jean-Erick et le handicap à l’Ile Maurice

Jean-Erick et le handicap à l’Ile Maurice

Bienvenus sur cette cagnotte !C’est l’histoire des 3 frères Lajeunesse : Patrice, Ghislain et Jean-Erick (à gauche sur la photo), une famille mauricienne formidable qui nous honore de son amitié depuis maintenant 7 ans que nous avons découvert ce pays où la gentillesse légendaire de ses habitants n’a d’égal que la beauté de ses paysages.En septembre 2018, sur l’un des nombreux chantiers conduits par la famille, Jean-Erick fait une chute de 8 m du toit d’une maison en construction.  Malgré une opération de plus de 5 h pour réparer ses membres brisés, une vertèbre le laisse pour l’heure paralysé en dessous de la taille. Depuis, grâce à l’entraide de la famille et à la solidarité de ses amis, notamment en France, Jean-Erick entreprend une rééducation à la Clinique Saint-Martin de Marseille, établissement exemplaire pour la qualité de ses soins. Objectif : retrouver le maximum d’autonomie le plus rapidement possible. Les dépenses sont assumées exclusivement par la famille qui ne bénéficie bien sûr pas des avantages de la Sécurité Sociale française.Maurice, pays magnifique en pleine croissance tourné vers l’avenir où la population travaille avec le minimum de protection sociale, n’a pas encore intégré la problématique des handicapés dans ses structures et des services médicaux adaptés pour faciliter leur intégration.C’est ce à quoi, fort de son exceptionnelle énergie, Jean-Erick va désormais se consacrer dès son retour au pays le 21 mars prochain, en s’appuyant sur le dynamisme entrepreunorial de sa famille et l’aide financière que vous voudrez bien lui apporter.  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés.Vous souhaitez nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte ! Merci à tous !

5

340 €

13 %
Pour Maya

Pour Maya

J’ai une histoire à vous raconter .. C’est l’histoire de Sebastien,  parti s’installer en Afrique du Sud avec sa fille et sa femme, cette dernière originaire de ce pays.  Ils avaient pour projet l’ouverture d’une boulangerie française, le rêve de mon frère boulanger pâtissier de métier. Il a fait une confiance aveugle à sa femme pour organiser les choses. Un rêve qui vire au cauchemar…  à la dernière minute une fois installé et prêt pour l’ouverture, sa femme l’a abandonné, sans prévenir en emmenant sa fille. Aujourd’hui cela fait plus de 4 mois que Sébastien n’a pas vu sa fille. Loin de sa famille, seul, il est isolé, dans une situation précaire et en procès. Il s’est fait piéger. Une histoire qui peut arriver à tout le monde: faire confiance et être trahi. On peut dire qu’il fallait y penser, que c’est un risque, qu’il fallait réfléchir avant… Oui mais quand on aime on a confiance, on n’imagine pas que la réalité pourrait dépasser la fiction ! En France tout allait bien. Mais là, il est en Afrique du Sud, il se débrouille au mieux, mais nous sommes inquiets. Car outre la barrière de la langue, les différences culturelles, c’est un pays dangereux. Nous craignons pour sa vie, car il est seul. L’ambassade ne réagit pas à son cas, ne répond pas aux e-mails. Il est pourtant Français en détresse. Il subit la pression de sa belle-famille. Malgré tout, Il se bat tous les jours pour sa fille, son ex-femme lui a pris tout ce qu’elle a pu … Il a obtenu son permis de travail récemment, il n’a pas baissé les bras et a tout de suite commencé à travailler avec un salaire en euros équivalant à 600€ par mois. Cela est très peu pour couvrir les frais d’avocats et tenir la durée du procès, puis revenir en France…. Sa fille a besoin de lui tout autant que lui a besoin de sa fille, C’est un combat qu’il mène tous les jours à plus de 10 000 km d’ici, loin de sa famille. nous l'aidons au mieux de nos possibilités. il reste fort… Merci de partager sont histoire et, si vous pouvez l’aider, n’hésitez pas à faire des dons . Ceci est l’histoire de mon frère, un gars bien qui pourrait-être le votre …. Merci

1

0 J

Haut de page