Aller au contenu principal
Réussissons la marche #NousToutes

Réussissons la marche #NousToutes

Donnez ici : https://www.leetchi.com/c/noustoutes ! Rejoignez l'événement Facebook de la marche ! Foire aux questions * Qu'est-ce que #NousToutes ?* Comment contribuer ?* A quoi va servir mon don ?* Qui touche l'argent ?* Comment faire si je souhaite bénéficier des services d'accessibilité à la marche ?Qu'est-ce que #NousToutes ? Depuis 2018, #NousToutes lutte pour en finir avec ces violences sexistes et sexuelles. En novembre dernier, nous avons rassemblé  près de 60 000 personnes partout en France. C’était la plus grande manifestation féministe depuis 1995. Nous en sommes convaincues : en nous y mettant toutes et tous, on peut faire reculer les violences sexistes et sexuelles ! Le 23 novembre, soyons des dizaines de milliers à marcher contre les violences sexistes et sexuelles que subissent en immense majorité les femmes et les enfants. Obtenons du gouvernement un plan national d'urgence financé à hauteur de 1 milliard d'euros. Retrouvez #NousToutes sur Facebook, Instagram et Twitter.Inscrivez-vous sur noustoutes.org pour recevoir les informations. Comment contribuer ? * En donnant en ligne sur cette cagnotte* En partageant cette cagnotte le plus largement possible sur les réseaux sociaux pour lui donner de la visibilité (https://www.leetchi.com/c/noustoutes)* En faisant circuler l'information de cette cagnotte et de la marche du 23 novembre dans votre entourage : par mail, par affichage, en rejoignant les réunions de préparation… (inscrivez-vous sur http://noustoutes.org) A quoi va servir mon don ? * Des cars et covoiturages venus de toute la France pour qu'aucune femme ne soit empêchée de participer pour des raisons financières.* Des gardes d’enfants pour permettre aux parents isolés ou aux parents précaires de venir marcher.* La traduction en langue des signes* Des transports dédiés pour les personnes en situation de handicapTous les dons sont utiles ! Chaque euro fera une différence. Donnez, même un peu, pour faire de cette marche une réussite !Si les dons couvrent ces dépenses, ce qui restera servira à financer des campagnes de sensibilisation contre les violences sexistes et sexuelles (vidéos, visuels) et à participer à leur diffusion sur les réseaux sociaux. Notre objectif ? Toucher un maximum de personnes afin que plus personne n’ignore l’ampleur des violences, leurs conséquences et les outils pour les faire disparaître.  Qui touche l'argent ? L'argent sera versé à une association loi 1901, appelée "Soutenons NousToutes" dont l'objet est de financer la marche du 23 novembre 2019. Comment faire si je souhaite bénéficier des services d'accessibilité à la marche ? Un formulaire d'inscription en ligne est disponible ici !  Merci ! 🙏

624

31 220,95 €

89 %
Association Aïda; Noël à l’Hôpital

Association Aïda; Noël à l’Hôpital

Parce que votre générosité peut apaiser le temps d'un instant le quotidien d'un jeune ou d'un enfant atteint par le cancer, l’Association Aïda s’engage à diffuser l'esprit de Noël dans plus de 35 structures hospitalières en France ! L’objectif ? Égayer cette journée ô combien importante avec un cadeau et plus largement engager des campagnes de sensibilisation partout en France.   Et pour ce faire, nous organisons l'opération Noël à l’Hôpital !   Entrez dans la #AïdaFamily et aidez-nous en faisant un don qui pourra leur apporter bien plus que la joie momentanée d’un cadeau de Noël. Donnez pour les faire sourire et pour leur permettre de rêver !Cet engagement ? Arthur pourrait très bien vous parler aujourd’hui. Pour cause, le 24 décembre 2015 au soir, il reçut des mains de ses parents un cadeau déposé par AÏDA à l’hôpital. C’était une petite voiture en plastique, toute bleue. Une simple marque d’attention qui a fait un beau et mémorable souvenir. Aujourd’hui encore, il la garde toujours avec lui à chaque fois qu’il se rend à l’hôpital. Mais malheureusement “le cas” d’Arthur demeure encore une exception, et nombreux sont les enfants hospitalisés ne pouvant profiter comme il se doit des fêtes de Noël.   Un enfant ne devrait-il pas avoir le droit à la magie de Noël ? Avoir l'espace d'une soirée des étoiles dans les yeux ? Profiter de l’effervescence propre à ce moment unique de l’année ?   Merci à tous pour votre générosité !

7

552 €

#iciLaTerre, collectif d'agriculteurs

#iciLaTerre, collectif d'agriculteurs

Bonjour et bienvenue sur la cagnotte du collectif d’agriculteurs #iciLaTerre ! Nous sommes Jérôme, agriculteur et apiculteur, Fanny, éleveuse de vaches laitières, et Olivier, agriculteur et producteur de foin.Nous sommes originaires des Yvelines.Nous sommes les porte-paroles du collectif #iciLaTerre que nous lançons. Notre vidéo de présentation #iciLaTerre sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=82L1eLTwcNg Pourquoi #iciLaTerre ?Depuis trop longtemps, nous écoutons, sans intervenir, tous les débats qui agitent les médias sur l’élevage, la protection des plantes et des animaux, la génétique, le bien-être animal ou encore la biodiversité. Nombreux sont ceux qui expriment leurs positions sur la place publique, mais combien sont-ils à affronter la réalité du monde vivant au quotidien ? En tant qu’agriculteurs, nous sommes légitimes et crédibles pour parler du métier qui est le nôtre. Alors, en créant ce collectif d’agriculteurs, #iciLaTerre, nous souhaitons faire entendre notre voix auprès du grand public. Comment se faire entendre ? Tout simplement en vivant avec notre temps et en prenant la parole dans les nouveaux médias autour d’un collectif qui réunira tous ceux qui ont le désir de s’exprimer, d’apporter un éclairage de terrain et de lutter, sans prosélytisme, contre toutes les fausses informations que l’on entend sur l’agriculture. Nous avons besoin de vous pour nous aider à financer des outils de communication qui nous permettront de dialoguer directement avec les Français.  Faites entendre la voix du collectif #iciLaTerre plus largement en toute spontanéité, ouverture et indépendance. Alors rejoignez-nous sur Facebook (www.facebook.com/collectif.iciLaTerre) et sur Twitter (twitter.com/iciLaTerre_Agri) !

99

47 J

Sauver notre crèche associative

Sauver notre crèche associative

Ensemble faisons un petit geste pour une grande action « Sauver notre crèche ».            Aujourd'hui nous décidons d'ouvrir cette cagnotte en ligne pour vous mobiliser, vous sensibliser et vous rassembler autour d'une cause qui nous tient à cœur.           Derrière cette action de soutient se trouve des enfants, des professionnelles de la petite enfance et des parents bénévoles qui gèrent notre structure au quotidien.          Notre crèche « Ecoute s'il joue » est une association de loi 1901 ( crèche collective à gestion parentale) chargée d'histoire qui fêtera ses 30 ans l'année prochaine et à ce titre nous devons tout mettre en œuvre pour la « sauver ».Grâce à vous tous, nous ferons de cette action solidaire un grand pas pour maintenir en vie notre crèche.           Notre structure à ouvert ses portes en 1990, par un groupe de parents souhaitant un accueil collectif pour leurs enfants, et depuis les agréments n'ont cessés de croître pour arriver à un effectif de 50 familles aujourd'hui. Cette progression à permis à notre collectivité de recruter 21 professionnelles de la petite enfance, soucieuses du bien être de chaque petit bambin. Cependant notre établissement subit un endettement important depuis quelques années, impacté par l'application de nouvelles réformes. Les difficultés financières que nous rencontrons aujourd'hui mettent en péril notre crèche ainsi que tous les emplois qui y sont liés. Les familles ont besoin de cette structure d'accueil et il serait dramatique pour la collectivité locale de perdre un service tel que le notre.        Nous vous sollicitons activement aujourd'hui pour SAUVER notre structure.Aidez nous à poursuivre cette belle histoire de la crèche « Ecoute s'il joue » et à en écrire de nouvelles pages.Nous ne voulons pas que la petite flamme qui anime cette équipe au quotidien, s'éteigne car notre attachement y est unique.Donnez nous ce souffle d'espoir. En participant à cette cagnotte, vous contribuez à faire vivre notre crèche « Ecoute s'il joue ». Nos coordonnées : Crèche « Ecoute s'il joue » - Rue de l'hivernerie                                                     46300 Gourdon Mail : creche-ecoutesiljoue@orange,fr Tèl : 05.65.41.35.33

113

3 309,50 €

2 %
Soutien à Sandra Muller #BalanceTonPorc

Soutien à Sandra Muller #BalanceTonPorc

En 2017, Sandra Muller a lancé #BalanceTonPorc. A partir d'un témoignage, écrit sur Twitter, elle a été - aux côtés de #MeToo - à l'origine d'un mouvement international inédit de prise de parole et de prise de conscience de l'ampleur des violences sexistes et sexuelles. Sandra Muller est aujourd'hui attaquée pour ce tweet. Elle doit faire face à de nombreux frais d'avocat et frais de déplacement (Sandra n'habite pas en France). Ces attaques la mettent en difficulté sur le plan personnel et financier. NousToutes lance une cagnotte solidaire pour aider Sandra à faire face à ces dépenses. Nous savons aujourd'hui ce que nous devons à #BalanceTonPorc et à Sandra Muller, et avec cette cagnotte, nous lui exprimons toute notre solidarité. Nous refusons qu'après ce formidable mouvement de prise de conscience, une nouvelle chape de plomb se referme sur la parole des femmes. Donner, un peu, beaucoup ou passionnément, c'est utile ! N'hésitez pas à partager la cagnotte autour de vous via le lien https://www.leetchi.com/c/soutiensandramuller Un grand merci pour votre mobilisation ! Si la cagnotte dépasse le montant nécessaire, les sommes seront utilisées de deux manières :- une partie sera reversée à la force juridique de la Fondation des Femmes pour permettre à des femmes victimes de violences de bénéficier d'un accompagnement juridique gratuit.- une partie sera utilisée pour lancer des campagnes de prévention du sexisme et du cyberharcèlement sur les réseaux sociaux (rappeler la loi, faire connaître les n° utiles en cas de violences, sensibiliser aux conséquences des violences sexistes et sexuelles en ligne).

120

2 474,50 €

41 %
Mimi et ses roulettes

Mimi et ses roulettes

Bonjour à tous,  Je me présente, Mylène, et bientôt mieux connue sous « Mimi et ses roulettes », mais tout ça ne dépendra que de vous. Si, si, je vous jure ! Pourquoi ? 😊 Prenez le temps de lire ces quelques lignes et vous comprendrez mieux.  Vous êtes prêts ? Allez je me raconte. 😉 Mylène donc Mimi, c’est moi. Et j’ai eu 2 vies. La 1ère durant 32 ans…debout. La 2ème depuis 2014 … assise.  Hé oui, pas si compliqué que ça à comprendre. Se retrouver assise, en fauteuil, ou à roulettes comme j’aime bien le dire, à 32 ans, c’est forcément une renaissance. Alors évidemment pour la suite, car ici c’est une demande de don, il vous en faut un peu plus à vous mettre sous la dent et c’est tout à fait normal. Je vais essayer d’écourter le côté médical.  En 2014, un dimanche matin, et qui plus est le 1er jour de mes vacances, je suis victime d’un AVM. 🤔Un quoi ? oui un AVM, arrêt vasculaire médullaire🤨. Et pourquoi, comment ? Alors comment en faisant tout simplement mes courses et en levant le bras gauche. Et pourquoi ? Je ne sais pas encore aujourd’hui. Des dizaines de suppositions : de la nicotine, en passant par des accrochages légers avant en voiture, ou encore un « mini burn out »… Car un AVM, c’est un caillot de sang qui est venu comprimer la moelle épinière puis s’en est allé… en me laissant sur le carreau, tétraplégique incomplète au niveau des vertèbres C4C5.   Pour en savoir beaucoup plus sur le côté médical, moi ma nouvelle vie, je vous laisse l’envie d’aller sur ma page Facebook ainsi que mon compte Instagram😉 :  https://www.facebook.com/AVM-mon-combat-ma-nouvelle-vie-373811492814243/https://www.instagram.com/mimi_et_ses_roulettes/?hl=fr Pour en revenir à nos moutons, ou du moins à mes roulettes😆, après 1an ½ en centre de rééducation et le début de ma nouvelle vie à domicile, en 2017 (hé oui déjà !), j’ai eu l’envie de me raconter en bandes dessinées. De raconter mes épreuves, mes joies, mes échecs, ma vraie vie en version bulle humoristique. 📝 J’ai du coup trouvé sur mon chemin Stéphane, dessinateur amateur, mais son coup de crayon m’a bluffée. De là s’est enchaînée notre alliance : moi j’écris les scénarios, lui les dessine.  Au passage, ici notre 1er article dans le journal Sud Ouest, et attention une grande page bien sûr ! 👍 https://www.facebook.com/pg/AVM-mon-combat-ma-nouvelle-vie-373811492814243/photos/?tab=album&album_id=621726034689453  Voici le lien pour consulter en ligne les épisodes en noir et blanc de la bande dessinée que nous avons créée, mois après mois, et publiée sur ma page : 👍 https://www.facebook.com/pg/AVM-mon-combat-ma-nouvelle-vie-373811492814243/photos/?tab=album&album_id=610157892512934 Aujourd’hui vient l’étape suivante de notre projet : la colorisation. Dans ce but, j’ai suivi différents comptes sur les réseaux, et je suis tombée sur Véronique, dont le style a immédiatement plu à Stéphane et moi. Pour la découvrir voici ses comptes : 👍 https://www.instagram.com/veronique.bernhard_handi/?hl=frhttps://www.facebook.com/VeroniqueBernhard.Illustratrice/ « Mimi et ses roulettes » prend un nouveau virage, une nouvelle trajectoire qui nous amènera vers l’édition. On l’espère, un jour. Mais tout ceci est coûteux. Plusieurs étapes importantes se paient et c’est là que nous avons besoin de vous. 🙏 De chaque euro, on sera heureux😃, alors merci pour votre participation ! Merci d’aider « Mimi et ses roulettes » à voir le jour, et merci de me permettre de mettre en avant ma vie qui bascule dans le handicap ! Me permettre de montrer que malgré tout, même handicapée, il y a plein de choses à faire, même minimes, il faut prendre ce qu’on peut prendre et vivre !  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !😃

36

1 470 €

61 %
Objectif qualifs des grands chelems

Objectif qualifs des grands chelems

Bonjour à tous,  Je m’appelle Manon Arcangioli, je suis née le 28 août 1994 et je suis joueuse de tennis professionnelle depuis 2011. Je suis actuellement 11è française et 580 à la wta (classement mondial). Je suis également classée 210è mondiale en doubles. J’ai atteint le meilleur classement de ma carrière en simple en 2015 où j’ai été 268è et 189è en doubles en juin 2018. Je suis normande, j’ai commencé le tennis à l’âge de 4 ans avec ma maman, à 12 ans j’ai intégré le collège sport étude à Rouen, puis à Honfleur pour le lycée. Après l’obtention de mon Bac S je suis rentrée au centre national d’entraînement (la fédé) à Paris. J’y suis restée 3 ans puis j’ai ensuite eu un coach privé pendant 1 an et demi. Après ça, j’ai fait une année seule et je suis depuis octobre 2018 à la All in Academie à Paris.  Pour ceux qui ne le savent pas, les joueurs de tennis n’ont pas de salaire fixe. Si on gagne des matchs on gagne de l’argent, si on perd on ne mange pas le soir. 🤷🏼‍♀️Nous devons aussi payer nos frais, (hotels, billets d’avion, restauration etc) Je joue a peu près une trentaine de tournois par an et dans le monde entier. Une année tennistique me coûte environ 20000€ (Si je n’ai ni coach ni académie). Comme je le disais plus haut, je suis dans une académie en ce moment donc cela me coûte bien plus cher car je dois payer l’académie ainsi que les frais de mon coach quand celui-ci part en tournoi avec moi.  Aujourd'hui, je fais appel à vous et à votre générosité pour me filer un petit coup de pouce dans mon projet, l’objectif étant de faire les 4 tournois du grand chelem.  Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire tout ça.  A bientôt sur les courts, Manon

43

3 485,07 €

Les ami(e)s du Familo

Les ami(e)s du Familo

Les ami(e)s du familo !Toutes les belles histoires commencent par "Il était une fois" et je continue à croire que notre histoire est une belle histoire... alors... Il était une fois un petit garçon qui allait chercher ses bonbons dans une épicerie... mais pas dans n'importe quelle épicerie... Celle-là était appelée le FAMILISTÈRE. C'était un bâtiment majestueux fait de briques et de pierres. Il fallait grimper quelques marches, il levait sa jolie tête blonde, ses grands yeux bleus brillaient à la vue du Graal, cette coupe merveilleuse qui contenait ses sucreries. Le bâtiment datait du 19ème siècle, époque à laquelle il était le centre commercial d'un port très actif : le port de Soulanges où fourmillaient hommes et chevaux au sein d'un important trafic de  péniches et de marchandises. On peut encore trouver des photos de cette époque fructueuse. Le petit garçon devenu homme revint dans sa région natale et s'installa juste à côté du familistère. Celui-ci avait bien vieilli. Abandonné et triste, il se laissait recouvrir par le lierre. L'eau des pluies le digérait au fil des ans. Ses volets toujours fermés étaient rongés par la rouille. Des enfants s'étaient amusés à lui lancer des cailloux et les petites fenêtres de sa cave n'étaient plus qu'éclats de verre. A cette vue l'homme est redevenu le petit garçon qu'il était. Il leva ses grands yeux bleus vers le colosse à l'agonie et décida de faire ce qu'il fallait pour lui redonner vie. Une fois l'achat conclu, il commença par le sécuriser en remplaçant portes et fenêtres, puis il fit refaire la toiture pour le protéger des intempéries.Les travaux sur le toit devaient prendre fin 2 jours plus tard quand l'homme fut réveillé en pleine nuit par une longue et lugubre déflagration. Il se précipitait dehors pour voir ce qui s'était produit et compris lorsqu'il vit son cher familistère éventré. Lui qui reprenait des couleurs s'était effondré en une fraction de seconde. Le toit avait craqué sous le poids des tuiles, emportant dans sa chute la façade avant du bâtiment. Assis par terre face à son protégé les tripes au sol, l'homme leva la tête, incrédule, et ses beaux yeux bleus se remplirent de larmes.Il y a 2 semaines, nos rêves s'effondraient. Depuis, l'expert a conclu à la responsabilité multiple d'un artisan qui est intervenu dans les travaux de rénovation du familistère. Notre assurance ne couvre rien dans ce cas précis, et le petit garçon aux yeux bleus a commis une erreur : il a fait confiance quand cet artisan lui a dit qu'il avait une assurance RC. C'était faux. Une partie de l'histoire de Soulanges qui reprenait vie après 40 ans d'abandon est à terre, foudroyée et nous ne voulons pas laisser faire cela !    Étapes suivantes : 1. Faire démonter la toiture façon "mikado".2. Refaire la maçonnerie de la facade.3. Refaire les planchers et toiture.4. Réparer les fenêtres qui ont été dégradées. Tout cela va coûter très cher et nous n'avons pas les moyens financiers.Tout ce que nous avions emprunté a été dépensé dans les premiers travaux. Cette cagnotte va nous servir d'apport pour emprunter de nouveau de quoi finir ce beau projet. Il n'y a pas de petites sommes, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Merci d'avance pour vos participations, vos soutiens et vos partages...  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à toutes et à tous !

98

5 432 €

SOUTIEN AUX FAMILLES DES POLICIERS TUES ET AUX BLESSES

SOUTIEN AUX FAMILLES DES POLICIERS TUES ET AUX BLESSES

Une nouvelle fois, notre Police est dramatiquement touchée en son sein ! Quatre Policiers et agents tués, ce sont quatre familles anéanties qui ont besoin qu'on les soutienne, les épaule, les entoure de chaleur humaine mais aussi qu'on les aide à faire face aux difficultés y compris matérielles.Un agent blessé gravement, c'est tout un accompagnement à mettre en place, des frais médicaux non couverts à assumer, une lutte contre l'isolement et le syndrome post-traumatique. Bien évidemment, cela ne se résume absolument pas à une simple distribution d'argent aux intéressés, nous ne sommes ni une banque ni une assurance. Notre principale ressource, c'est l'HUMAIN et la prise en compte de la souffrance de chacun, qui lui est propre et ne ressemble à aucune autre. Pour ces familles, ce blessé, ses proches, mais également pour tous les autres, passés, présents et à venir, nous serons là, nous les soutiendrons moralement, psychologiquement et matériellement, aussi longtemps qu'ils le jugeront utile. Nous les entourerons de notre affection et ferons de notre mieux pour les aider à surmonter ces terribles épreuves.Telle est notre mission, notre vocation, notre raison d'exister. Tout cela a, malheureusement, un coût et nous avons besoin de votre soutien financier ! Merci pour votre participation à cette cagnotte et merci de nous faire connaître autour de vous afin de nous permettre d'oeuvrer efficacement auprès de celles et ceux qui le méritent tant. Police - Action Solidaire est un département de solidarité destiné à celles et ceux qui assurent la sécurité des citoyens au quotidien.Il a été mis en place par l'Union des Anciens Combattants de la Police et Professionnels de la Sécurité Intérieure (UACPPSI), association créée en 1920 reconnue officiellement "Œuvre de Bienfaisance". Sa vocation est d'apporter assistance et soutien aux acteurs de la sécurité intérieure gravement blessés, à leurs proches, ainsi qu'aux familles des Victimes du Devoir. Notre association est dirigée par des policiers de tous grades ayant connu l'épreuve du feu, ayant été blessés en intervention pour certains, ainsi que des veuves et collègues de policiers tués en service. Vos dons seront destinés au soutien matériel et moral des blessés, de leurs proches, à la prise en charge de frais de déplacement et de séjour au chevet des blessés pour les familles, de frais médicaux non couverts, au financement d'équipements adaptés aux conséquences des blessures invalidantes, à l'organisation de séjours et stages destinés à surmonter le handicap et/ou le syndrôme post-traumatique, au soutien des familles des tués en service,... Merci pour votre soutien envers celles et ceux qui, chaque jour, risquent leur vie pour vous protéger. Site web : https://www.police-actionsolidaire.fr/ Page : https://www.facebook.com/uacppsi.policeactionsolidaire/

68

7 163 €

Une prothèse pour John

Une prothèse pour John

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Une prothèse tibiale pour John Je m'appelle John, j'ai 25 ans et je suis éducateur sportif en tant qu'auto-entrepreneur. Le 27 août, je rentrais chez moi quand une voiture est venu me percuter en moto... Ce dernier a pris la fuite et n'a pas été retrouvé à ce jour.  Cela fait maintenant 1 mois et demi que je suis hospitalisé. J'ai eu diverses fractures au niveau des deux jambes et de la clavicule. Ma jambe gauche a été gravement touché :  * Fracture ouverte du tibia et péroné* Perte d'un bout d'os du tibia de 5cmJ'ai donc dû subir une dizaine d'opérations afin de pouvoir sauver ma jambe (mise en place d'un fixateur externe, opérations de nettoyage, greffe d'os et lambeau de chairs et muscles.) Ma plus grosse opération a été la greffe d'os provenant des côtes et le lambeau de chairs et muscles prélevé dans le dos. C'est cette opération qui aurait pu sauver ma jambe, malheureusement le lambeau s'est infecté et une veine ne s'est pas connectée.  Je me suis battu sans relâche pendant plus de 1 mois...  Le 04 octobre, j'ai décidé avec l'aide de tout mon entourage et les avis des chirurgiens d'amputer ma jambe gauche.   Je souhaiterais plus que tout pouvoir reprendre mon métier d'éducateur sportif et continuer à vivre de mes passions (sports collectifs, musculation). Pour cela j'ai besoin d'une prothèse tibiale adapté au sport. Une bonne prothèse coûte très cher (entre 15000€ et 25000€). Ce type de prothèse n'est pas entièrement pris en charge par la sécurité sociale car il s'agit d'une prothèse spéciale. Et le tiers responsable de l'accident n'ayant pas été retrouvé je ne pourrais pas être indemnisé à 100%.   Pour cela je fais donc appel à votre générosité, votre solidarité et  vous remercie du fond du coeur.  Si vous souhaitez avoir plus d'informations vous pouvez me contacter. En vous remerciant...  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! John

502

168 J

ASSOCIATION LUCIE DE BORDEAUX

ASSOCIATION LUCIE DE BORDEAUX

Bienvenue sur cette cagnotte associative ! OBJECTIF DE CETTE CAGNOTTE :UN APPAREIL POUR AIDER LUCIE à MARCHER Lucie est une adorable jeune fille de 14 ans, elle est atteinte d'une maladie génétique orpheline due à la mutation d'un gène nommé "Munc18". Cette maladie agit sur les troubles de l'apprentissage moteur, psychique et cognitif, il s'agit d'une protéine manquante qui génère une cassure dans la transmission des informations. Aujourd'hui Lucie ne marche et ne parle toujours pas. Depuis son plus jeune âge nous parcourons bien des chemins pour mettre toutes les chances de son côté. Nous sommes partis en Slovaquie, en Belgique, en Angleterre, en Espagne, nous avons pratiqué une méthode canadienne, mais aussi la méthode Doman (américaine)... Aujourd'hui nous nous sommes tournés vers l'Espagne... C'est grâce à un généticien de Barcelone, que  Lucie a acquis plus de tonus.Elle suit un régime alimentaire strict qui lui permet d'avoir une meilleure digestion. En l'espace d'un an seulement Lucie a bien progressé. Deux fois par an, nous partons faire la méthode Essentis où Lucie pratique 40H de réeducation. Mais aujourd'hui une question se pose?Pourquoi avoir franchi les frontières me direz-vous? En Espagne, le handicap fait parti de la vie de famille et n'est pas mis de côté...Malheureusement dans notre ci beau pays qui est la France, le handicap n'est pas assez soutenu, les techniques et le corps médical  donnent très peu d'espoir aux familles. Si vous souhaitez parcourir 100 mètres c'est le parcour du combattant...Enfin une dure réalité... La sécurité sociale et les mutuelles n'aident pas suffisament, nous sommes obligés de faire le minimum...C'est à dire RIEN: 2 séances de kiné/semaine soit 2H ou 1H30.... Il est évident que Lucie ne pourra pas marcher avec si peu de réeducation...  Lucie a besoin d'un  appareillage pour marcher tel que le : Le NF WALKER non distribué en France. Le coût de cet appareil est de 6900 € avec aucune prise en charge. Alors aidons Lucie  à obtenir la somme pour que l'on puisse la voir faire ses premiers pas....  Merci à vous tous....                                                                                               La maman de Lucie... Vous pouvez retrouver nos actions sur :association.lucie.over-blog.com Effectuez votre don en un clic.   •    Chacun participe du montant qu'il souhaite.   •    Tous les paiements sont sécurisés. Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

119

6 191 €

89 %
Le projet agri-culturel de Graine de Ferme !

Le projet agri-culturel de Graine de Ferme !

« Dessine Moi une Ferme » : un projet agri-culturel pour Graine de Ferme ! Qui sommes-nous ? Nous sommes Raphaël et Apolline : deux curieux et amoureux de la nature. Raphaël a obtenu un CAP en maraichage biologique et est actuellement en formation BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole) afin de développer ses compétences en gestion et de bénéficier d’un meilleur accompagnement dans son installation agricole. Au sein de sa formation il a effectué plusieurs stages dans des fermes maraichères dans lesquelles il a approfondi les techniques culturales : de là est née l’idée de créer sa propre micro-ferme.  Apolline est une littéraire, après une licence de Lettres Modernes et un service civique dans un Écomusée, elle confirme son désir de partager : visites guidées, ateliers avec les enfants, création d’un potager, transmission du patrimoine ou encore communication culturelle ont été pour elle autant de moyens de développer un territoire rural par le biais du tourisme et du partage. Au sein de la micro-ferme elle souhaite développer l’éco-tourisme, allier agriculture et culture au service d’un développement local vivant. Pour éclairer ce projet elle se forme actuellement au développement rural avec une licence professionnelle « Entreprises et Développement Local ».   Notre projet naît de quatre envies : - Créer une ferme à taille humaine et porteuse de valeurs, permettant un travail de la terre peu mécanisé et respectueux du sol pour une valorisation de nos produits et le maintien d’une biodiversité essentielle. La micro-ferme est une ferme de taille moindre commercialisant en circuits courts et présentant une grande diversité de cultures.- Proposer une consommation locale, consommer mieux et proche de chez soi par la vente directe de produits sains et de saison plutôt que de consommer des denrées qui parcourent en moyenne 1500 kilomètres avant de se retrouver dans notre assiette.  - Eliminer totalement les pesticides de notre environnement car nocifs et polluants pour nous-même et pour notre Terre. Il s’agit de retrouver une agriculture qui préserve les écosystèmes pour une meilleure qualité de l’eau, de l’air et du sol. Cette démarche s’accompagne également d’un désir de limiter l’utilisation des énergies fossiles au profit d’énergies renouvelables. - Favoriser l’échange et les rencontres, il s’agit de redynamiser notre environnement proche en recréant du lien et en communiquant par l’accueil à la ferme. Transmettre et partager, s’enseigner les uns les autres à vivre mieux et plus simplement.   Effectuant nos formations respectives en Ariège nous nous sommes attachés à ce territoire. Plus largement, nous pourrions nous installer dans la région pyrénéenne. Pour faire quoi ? Graine de Ferme : une micro-ferme biologique tisseuse de liens !  Notre projet global s’étendrait idéalement sur environ 5 hectares et nous travaillerons tous les deux sur la ferme à temps-plein. Nous savons aujourd’hui que les micro-fermes sont des structures viables qui permettent une réelle valorisation des circuits courts et de l’agriculture biologique. La ferme n’est pas un système à part : elle souhaite faire partie d’un réseau porteur de projets qui permettent de mettre en valeur le territoire à notre échelle.  La ferme maraîchère :   En matière de production, toute l’année, la culture légumière et fruitière sera l’activité principale à la ferme. Notre mode de culture utilisera des méthodes inspirées de la permaculture et du maraichage bio-intensif. Aucun produit phytosanitaire n’entre dans le processus de culture. Il s’agit de suivre le rythme de développement des différents végétaux, d’en assumer les faiblesses et de tirer profit de leurs qualités. La production inclura légumes feuilles, racines, bulbes, tiges, salades, pois et haricots, concombres et courges ; également arbres fruitiers et petits fruits. La surface dédiée à cette activité sera idéalement de deux hectares avec environ 3000m2 de surface cultivée.  En plus d’une vente à la ferme ou encore dans des systèmes de circuits courts, nous serons présents de façon régulière sur les marchés du territoire pour vendre nos produits et ainsi promouvoir notre activité aux côtés d’autres acteurs locaux. A terme nous prévoyons également de proposer aux cantines scolaires locales nos produits tout au long de l’année.  Par cette ferme nous voulons devenir acteurs de la vie locale de la commune et des communes alentour en matière de production légumière. Il est question de proposer aux habitants des produits sains, bio et accessibles financièrement pour en faire profiter le plus grand nombre.     La ferme « éco-touristique » :  Notre projet est de mettre en place un camping à la ferme écologique : un éco-site, lieu d'échange et de partage, accessible à tous. L'objectif est de valoriser le potentiel touristique de la région en proposant un lieu d'accueil convivial et calme dans un site privilégié. Les constructions prévues sont durables et respectueuses de l'environnement : panneaux solaires, toilettes sèches et récupération d'eau pour une économie d'énergie optimale. L'éco-tourisme apparaît comme un moyen alternatif de visiter une région : respectueux de l'environnement, qui privilégie les liens humains et permet la découverte d'un autre mode de vie.  L'éco-tourisme s'appuie également sur la mise en place d’une ferme pédagogique pour découvrir la vie de la ferme. Des ateliers et des journées découvertes seront proposés afin de partager nos savoirs et savoir-faire. Les activités proposées prendront pour thème le maraîchage, la cuisine et transformation de nos produits, la découverte du monde animal de la ferme et la sensibilisation à l'écosystème et à la biodiversité. Nous souhaitons également proposer des activités pour découvrir la région et ses richesses, en partenariat avec les différents acteurs locaux.  Nous prévoyons enfin le développement d’un lieu attaché au lien social et à la valorisation de nos produits : un café culturel ainsi qu’une bibliothèque participative avec évènements culturels, résidences d’artistes, expositions ou encore ateliers tout au long de l’année, pour une véritable redynamisation locale et rurale proche des habitants. La « perte de vie » des villages nous affecte particulièrement et nous souhaitons donc réinvestir la vie locale au service des habitants. À quoi vont servir vos dons ? Nous faisons aujourd’hui appel à vous car nous croyons réellement en notre projet et en sa réalisation ! Nous aspirons à une agriculture respectueuse de la terre et des Hommes, une agriculture citoyenne. Cette cagnotte qui suit le principe du financement participatif relève de cette logique : elle s’appuie sur l’entraide et la solidarité de chacun pour mener à bien une réalisation collective. Les dons seront dans un premier temps nécessaires à l’achat du terrain et un plus non négligeable en tant qu’apport personnel à faire valoir aux banques. Ils seront alors le premier moteur du lancement de notre activité. De plus, nous pourrons également investir dans le matériel indispensable à notre installation (serres, irrigation, outils…). Avec ce financement participatif il nous tient à cœur de développer un projet collectif qui ne tient pas uniquement du bon vouloir des banques ou autres prêts financiers. Nous voulons démontrer que notre projet peut être porté par d’autres personnes que nous et qu’il suscite un réel intérêt. Une fois le financement participatif terminé nous recueillerons les dons et pourrons alors lancer le projet. En attendant, n’hésitez pas à nous suivre et à nous contacter sur Facebook et sur Leetchi (et prochainement sur notre site internet…) pour suivre l’avancement de notre projet ! Contreparties : Les délais concernant les contreparties varieront en fonction de la contrepartie prévue et de l’avancement de notre projet, nous vous tiendrons au courant via cette page Leetchi. •Pour les contreparties qui nécessitent de venir sur place : contactez-nous si ce n’est pas possible pour vous (ou si vous ne souhaitez pas de contreparties), nous vous proposerons autre chose. •Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter ! - 1€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter- 10€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + recevez un marque-page au nom de la ferme- 25€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + un assortiment de graines potagères (à récupérer sur place)- 50€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + un (gros) panier de produits de la ferme (à récupérer sur place)- 75€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + venez profiter d’un pique-nique en famille à la ferme (repas jusqu’à 4 personnes)- 100€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + parrainez un arbre de la ferme, choisissez sa variété, venez lui rendre visite et récoltez ses fruits ! - 200€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + venez passer une journée à la ferme avec une initiation au maraichage (et repartez avec votre récolte !)- 500€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + parrainez un animal de la ferme, choisissez son nom, venez lui rendre visite et emmenez-le en balade !- 1000€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + passez une semaine dans la peau d’un maraicher à la ferme (et repartez avec votre récolte !)  Et enfin… un IMMENSE merci à tous !Tous les donateurs seront invités à l’inauguration de la ferme : un apéritif partagé et une visite du lieu ! /!\ N'oubliez pas de laisser votre adresse mail en commentaire lorsque vous faites un don pour qu'on puisse vous contacter (et pour recevoir la newsletter) /!\

60

5 000 €

Tous ensemble pour le WV combi lensois

Tous ensemble pour le WV combi lensois

Tous ensemble pour le WV combi Lensois Chers amis supporters du RC LensCe Dimanche soir nous avons tous été tristes et marqués de l’épilogue de cette épopée en barrages après y avoir vraiment cru  !! Un autre évènement marquant a touché l’un de nos plus fidèles camarades et supporters du RC LENS  Vous connaissez sans doute de près ou de loin Thibaud avec son légendaire camping-car combi WV âgé de 47 ans et aux couleurs du RC LENSIl est en effet  de tous les matchs et de nombreux déplacements (récemment au PFC et à TROYES avec sa fille Maela elle aussi très fidèle supportrice) Alors que ce dimanche soir Thibaud et sa fille avaient pris la route pour voir le match entre supporters son combi a malheureusement pris feuHeureusement ils ont pu se dégager du combi mais malheureusement comme vous pouvez le constater sur les photos , il ne reste quasiment rien du véhicule mythique auquel Maela et Thibaud tenaient tous les deux énormément. Pour raison financière Thibaud s’était pourtant récemment résolu (à contre cœur ) à le vendre , l’annonce est toujours sur le BON COIN.... Montrons toutes et tous notre solidarité , apportons toutes et tous notre contribution (petite ou grande) afin de compenser cette importante perteMerci également de ne pas hésiter à partager ce petit mot afin de de toucher un maximum de personnes susceptibles d’apporter leur élan de solidarité Tous ensemble pour le combi de Tib ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

66

2 326,59 €

Mémorial en l'honneur des chiens militaires et héros

Mémorial en l'honneur des chiens militaires et héros

MÉMORIAL EN L'HONNEUR DES CHIENS MILITAIRES ET HÉROS Chiens sanitaires, estafettes, éclaireurs, de patrouille, de recherche, de surveillance, puis spécialisés dans la détection d’explosifs, d’armes, dédiés au pistage, aux interventions... Les chiens militaires sont de véritables héros qui ont sauvé la vie de milliers de soldats mais il n’existe, à ce jour, aucune stèle en France leur étant dédiée.  Pour célébrer la mémoire de ces chiens militaires, mais aussi celle de tous les chiens héros qui œuvrent dans la vie civile, la Société Centrale Canine se mobilise pour dédier un mémorial mettant à l’honneur le rôle majeur que jouent les chiens aux côtés de l’Homme, des forces armées et les services qu’ils rendent au quotidien. Le 18 avril 2019, dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Paris, à l’occasion de la remise des Trophées des Chiens Héros, la Société Centrale Canine a dévoilé au public l'œuvre sélectionnée par un prestigieux jury pour devenir le Mémorial dédié aux chiens militaires et héros. L’objectif est d’inaugurer ce mémorial courant 2020, dans un lieu symbolique de l’histoire de France.Honorer les chiens pour leurs services rendus à l'hommePour recueillir les financements nécessaires à la réalisation et l’installation de l’œuvre monumentale, la Société Centrale Canine a décidé de lancer une grande campagne de financement participatif. En s'impliquant dans ce projet, chaque contributeur participera à un acte de mémoire militaire et d’hommage civile pour les services rendus par les chiens auprès de l'homme. Cette œuvre artistique qui relève donc d'une double dimension militaire et civile, dépasse le cadre de la Première Guerre Mondiale et intègre pleinement l'apport sociétal du meilleur ami de l'homme. S'ils le veulent bien, les 500 plus grands donateurs verront leur nom inscrit sur une plaque au pied de la stèle.Des discussions en cours avec le Musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne) Le dernier né des musées dédiés à la Grande Guerre dépasse la seule dimension d’histoire militaire. C’est un lieu vivant où histoire et société sont mêlés dans une même pédagogie. La modernité du site et ses approches multiples interpellent tous les publics. L’hommage à la fois militaire et civil aux chiens se trouverait idéalement valorisé dans ce lieu dédié à la mémoire de l’homme.Des discussions sont aussi en cours avec les villes de Paris et Reims.14/18 : création du Service des chiens de guerre « La leçon de la Grande Guerre ne peut être celle de la rancœur d’un peuple contre d’autres, pas plus que celle de l’oubli du passé. Elle est un enracinement qui oblige à penser à l’avenir et à penser à l’essentiel, rappelait le Président de la République le 11 novembre 2018 à Paris entouré de plus de 70 chefs d’Etat et de gouvernement sous l’Arc de Triomphe. L’usage des chiens par l’armée fut officialisé lors de la création d’un Service des chiens de guerre, au sein de la Direction de l’infanterie en décembre 1915, puis rattaché au cabinet du ministre de la Guerre au début de l’année 1917. En pleine Guerre Mondiale, la Société Centrale Canine a apporté son expertise cynotechnique au service du Ministère de la Guerre et a permis la mise en place d’un service efficace de sélection et de formation des « chiens de guerre » à l’exemple de ce que faisaient les Allemands, les Belges et les Anglais. Plus de 15 000 chiens ont pris part à ce conflit. Ce fut un acte fondateur dont la postérité est immense.            L’œuvre de Milthon : un symbole puissant de l’union entre le soldat et son chien L’œuvre de Milthon, un artiste colombien, aujourd'hui installé à Paris, dans un style classique des plus réalistes, pensée jusque dans les moindres détails, a touché les membres du jury. Ils ont en effet été saisis par le sentiment de solidarité, de fidélité, mais aussi de force et de dévouement qui émane de cette sculpture. "Un chien en situation de veille, au regard scrutateur et les oreilles dressées, les pattes en tension quoiqu’en position allongée et faisant corps avec le soldat ". Pour l'artiste, "serrés l’un contre l’autre face à l’adversité environnante, proche et imprévisible, le chien et l’homme font face et ne doivent pas faillir". La tête du chien, et plus spécifiquement le museau, est le centre de l’œuvre sur lequel converge le regard du spectateur. À sa droite, en corps à corps, un poilu en position ramassée, concentre ses forces, fusil dressé. L’arme chargée sur laquelle chacun s’appuie est le symbole de leur mission et de leur union militaire, elle est retenue par l’oreille du chien aux aguets et affleure le casque bouclier. "Ils se tiennent là, attendant de contrer le destin en une seule pensée, en une attitude unique sous la pèlerine qui leur sert de refuge. Si l’un faiblissait, l’autre veille sur le périmètre, attentif et inquiet, prenant toute la mesure de la mission dont il est investi." "Ainsi représenté solidaire, fidèle, dévoué et infaillible, le chien militaire incarne des valeurs suprêmes. Compagnon soutenant la cause de la patrie, présent sur tous les fronts et agissant sans relâche, rendons hommage à l’honnêteté animale et à sa part instinctive si précieuse à la survie".Le socle sur lequel repose les sujets est une puissante accumulation de strates à effet de proue. Elle s’associe à l’avancée du combat et l’énormité d’une grande guerre.Cette œuvre réalisée sous forme d’une sculpture monumentale en bronze mesurera plus d’1 m de haut, 1,20 m de large pour environ 150 kg. Milthon, l'artiste lauréat Milthon est né à Bogota, en Colombie, où dès son enfance il découvre sa vocation au contact de l’argile et de ses premiers modelages. Il arrive en France à l’âge de 22 ans et s’installe sur la Côte d’Azur où il ouvre son premier atelier dans lequel il crée des œuvres en terre cuite. Il s’essaye progressivement à la faïence, au grès, à la porcelaine puis au bronze. En 1999, Milthon s’installe à Paris et ouvre quelques années plus tard son atelier. Milthon a d’abord participé à de nombreuses expositions et événements artistiques en France, mais sa notoriété a vite dépassé les frontières de l’Hexagone. Suisse, Belgique, Monaco, Angleterre, Canada, Etats‐ Unis, etc. l’artiste expose ou réalise des commandes pour des villes à travers le monde. Par sa sculpture néo‐classique, Milthon ouvre un monde infini où il met en volume des structures élancées, ondulantes, qui prennent forme de corps, influencées par les civilisations précolombiennes qu'il a approchées dans les musées colombiens. Milthon crée sa propre mythologie dans laquelle la terre est source d'inspiration. Il pose ses blocs compacts et denses et réussit à transformer la densité de son support en formes humaines aériennes et longilignes. L'échelle de son œuvre varie du petit format au monumental avec une égale plastique et maitrise des matériaux utilisés.Un jury d'exception Le jury regroupe des membres des jurys des Trophées des Chiens Héros et du Prix des Beaux‐Arts de la Société Centrale Canine, provenant des milieux militaires, cynophiles, artistiques, vétérinaires, journalistiques et politiques : * Claude D’ANTHENAISE, Directeur du Musée de la Chasse et de la Nature* Bernard DENIS, Professeur honoraire à l’école vétérinaire de Nantes* Loïc DOMBREVAL, Député des Alpes‐Maritimes* Dorothée FABRE, Responsable de la Médiathèque de la Société Centrale Canine* Hélène GATEAU, Vétérinaire et journaliste – RTL et France TV* Elrick IRASTORZA, Général d'armée française ‐ Ancien chef d'état‐major de l'armée de terre, Président du conseil d'administration "Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale"* Pénélope KOMITÈS, Adjointe à la Maire de Paris, Chargée des Espaces Verts, de la Nature en ville, de la Biodiversité, de l’Agriculture urbaine et des Affaires funéraires* Béatrice MAJEWSKI, Journaliste ‐ Télé Star ‐ Télé Poche, en charge des pages animaux* Roger MADEC, Conseiller de Paris, ancien Sénateur et Maire du 19e arrondissement de Paris, éleveur* Michel MOTTET, Président de la Société Centrale Canine* Jean‐Claude NARCY, Journaliste ‐ TF1* Marie‐Christine PRESTAT, ancienne Conservatrice adjointe du Musée de la Chasse et de la Nature* Olivier RIFFARD, Service Départemental‐Métropolitain d’Incendie et de Secours (SDMIS), vétérinaire‐Chef, Conseiller technique cynotechnique* Daniel SCHWARTZ, Vice‐Président de la Société Centrale Canine et Président de la Commission d’Utilisation Nationale « Chiens de Berger et de Garde »* Christelle WAYSBORT, Élue du Conseil régional de l’Ordre des Vétérinaires d’Ile‐de‐FranceQu'est-ce que la Société Centrale Canine ? Fondée en 1881, la Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculturepour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français). Cette association loi 1901, reconnue d'utilité publique le 28 avril 1914 et à but non lucratif, a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Dès 1932, elle coordonne et fédère les différents Clubs de Races et Sociétés Canines Régionales qui la composent. La Société Centrale Canine est membre de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), dont elle fut l'un des cinq membres fondateurs, en 1911. Cet organisme mondial réunit les sociétés canines de plus de 90 pays, membres ou partenaires, et garantit la reconnaissance mutuelle des juges et pedigrees au sein de ces pays. La Fédération Cynologique Internationale reconnaît environ 344 races de chiens dans le monde. La Société Centrale Canine édite une revue bimestrielle, Centrale Canine Magazine et a créé plusieurs Prix pour récompenser des chiens, des auteurs et des artistes : les Trophées des Chiens Héros, le Prix Littéraire de la SCC, le Prix des Beaux‐Arts, etc. Pour plus d’informations : www.centrale‐canine.fr

270

455,01 €

0 %
Cumathon

Cumathon

Bienvenue sur cette cagnotte !Nous sommes la plus ancienne Coopérative d' Utilisation de Matériel Agricole de la Martinique (CUMA MALGRE-TOUT-GALLION). Nous existons depuis 40 années ! Nous sommes le fruit de la volonté de petits planteurs de canne à sucre  (originaires du Quartier Malgré-Tout de La Trinité) dont les parcelles sont  basées sur les terres du Galion (la Trinité et Le Robert). Notre activité consiste en période de récolte à ramasser et à transporter les cannes de nos adhérents à destination de l'usine ou de distillerie. Et hors récolte, nous effectuons les travaux de plantation, d'entretien des cannes et d'opérations diverses (transport d'eau, d'engrais etc...). Nous avons un effectif de 4 salariés et nous sommes constitués d'une quarantaine de planteurs-adhérents. Depuis quelques années, nous rencontrons de graves difficultés financières et nous ne sommes pas solvables auprès des banques. De plus, les instances publiques ne nous aident pas suffisamment pour nous permettre de nous relancer efficacement.  Comme vous l'avez sans doute compris, nos recettes dépendent du chiffre d'affaires de nos adhérents. Depuis quelques années,  ce chiffre connaît de fortes baisses. De plus, notre parc matériel est plus que vieillissant. Nous souhaiterions pouvoir relancer l'activité de notre coopérative en fournissant un travail de qualité  et en augmentant nos prestations envers les Non-Adhérents. L'objectif de cette cagnotte est de nous permettre un apport de trésorerie pour effectuer  l'acquisition de matériel agricole :  - 2 tracteurs avec remorques fermés,- 1 Herse,- 1 Giroboyeur,- et 1 Sillonneuse. Dans un souci de transparence, les donateurs seront invités à une matinée "Porte ouverte" en guise de remerciements. Martiniquaise, Martiniquais, et amis, en participant à cette cagnotte, vous pouvez nous aider à relancer notre coopérative !  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

22

3 225 €

0 %
Solidarité pour la Blonde

Solidarité pour la Blonde

Ma soeur, Isabelle, dite la blonde,34 ans une vie simple avec l'âge de tous les projets, maison, travail, enfants,... 26 juin 2019 sa vie bascule pour toujours...On ne comprend pas,collique néphrétique pyélonéphrite aigue et un choc septique. Par miracle elle s'en sort mais sa vie a un prix...amputation des 2 pieds ainsi que ses doigts, elle qui était pleine de vie préfère que cela lui arrive à elle plutôt qu'à ses nièces ou son neveu !Juste preuve de sa générosité et son altruisme. Alors à notre tour d'être généreux, tous les jours son compagnon Thibault lui rend visite et emmène famille et amis, elle en a besoin pour se reconstruire et accepter sa seconde vie.Cette cagnotte à pour but de les soulager du soucis financier que tout cela génère et génèrera...- coût du transport pour les visites quotidiennes ( 15 mois minimum)- achat d'une maison adaptée (plus chère que la moyenne)- aménagement de la maison et voiture ....- achats de prothèses...- tout ce qui pourrait lui rendre la vie plus simple et plus belle ...Elle aura bien sûr droit à quelques petites choses par la sécu, mais je souhaite du plus profond de mon coeur qu'elle ait ce qu'il y a de mieux, qu'elle ait le choix. Qu'elle puisse aller à la piscine sans qu'on ne la porte, qu'elle puisse prendre une douche debout, qu'elle puisse remettre une robe et être toujours aussi belle. Isabelle est une belle personne, ne mérite pas ce que la vie vient de lui infliger, alors un grand merci pour votre générosité à vous aussi. Chacun met ce qu'il peut, aucun jugement, et surtout partagez le lien s'il vous plaît.

330

19 497 €

1 %
Après l'orage revient la vie...

Après l'orage revient la vie...

Bonjour je m'appelle Nico,  J'ai 30 ans et je sors à peine d'une longue année difficile, aussi bien sur le plan psychologique que physique.  L'été dernier j'ai constaté une grosseur au niveau de mon bras droit sans pour autant m'en inquiéter.La grosseur devenant de plus en plus importante, j'ai été consulter mon médecin généraliste qui m'a prescrit une IRM.Les résultats de l'IRM étant mauvais, j'ai dû passer un nouvel examen : une biopsie. L'attente des résultats a été insoutenable pendant 10 jours, puis le verdict est tombé. Les médecins m'ont diagnostiqué un Sarcome d'Ewing , cancer rare des os et des tissus mous où dans certains cas l'amputation du membre infecté est inévitable.  J'ai démarré la chimiothérapie en septembre 2017,  et de voir mon bras et cette grosseur diminuer de volume avec le traitement m'a redonné espoir et joie de vivre.  Le traitement a été agressif, une des chimios les plus fortes, mais nécessaire pour ma guérison : 14 séances de chimiothérapie avec hospitalisation de 4 jours à chaque séance.   Fin 2017 j'ai commencé mes séances de radiothérapie : 28 au total.A la fin de la radiotherapie, début 2018, mon bras était brûlé a vif.  Mon oncologue et moi avons fait le point et elle m'a affirmé que la réponse à la chimiothérapie était excellente à 90%. La tumeur étant passée d'une vingtaine de centimètres à quelques millimètres et qu'à cet effet une chirurgie conservatrice de mon bras était réalisable, ma joie fut immense.  Une opération a été planifiée pour le mois d'avril, consistant à me retirer la partie de l'os infectée initialement, ainsi que les tissus mous pour remplacer le tout par du ciment chirurgial avant d'effectuer une greffe d'os par la suite. L'opération fut un succés et la mobilité de mon bras conservée, je pensais que le plus dur était derrière.  Après l'analyse microscopique de la partie de mon bras opéré il s'est avéré que de nombreuses minuscules cellules cancereuses était encore présentes. Deux options s'offraient à moi :  - Conserver l'intégrité de mon bras avec la forte possibilité de rechute dans les années à venir (80%) - L'amputation de mon bras droit (je suis droitier) et un pourcentage faible de rechute possible.  Ce n'est pas tant le choix qui est difficile à faire car la vie est plus précieuse que tout,  mais plutôt l'acceptation de ce choix.Qui d'entre vous se verrait vivre à un bras ? Qui plus est à 30 ans.  Le 4 juin 2018 sera bel et bien la dernière journée de ma vie où je pourrais profiter de mes deux bras. 5 Juin 2018, l'opération s'est bien déroulée et depuis ce jour je suis officiellement gaucher.  La période post opératoire à été compliquée pour moi. C'est dur de perdre une partie de soi au sens propre du terme. C'est dur de voir son corps ainsi et je ne le souhaite à personne. Même se laver les deux mains devient rapidement un manque... je connaissais la valeur d'un bras, mais c'est une fois amputé qu'on se rend compte de l'importance de chaque chose.  Suite à cela j'ai fini mon traitement chimiotherapique, enfin pas tout à fait car la chimio avait perturbé mon foie et je n'ai pas pu faire ma dernière cure au risque de l'abimer.   Je fais aujourd'hui appel à vous, vos dons quels qu'ils soient me seront d'une grande aide dans ma vie de tous les jours. Un véhicule ammengagé , de nouveaux appareils électroménagers plus adaptés , ou un petit plaisir....un tatouage pour masquer mon handicap...  Cela fait donc 5 mois jour pour jour que je vis à un bras, loin de moi la volonté de me lamenter sur mon état physique ou de faire l'aumône. Je respire, je mange, je marche, je vis tout simplement. D'autres dans mon cas n'ont pas eu cette chance.  J'aimerais juste pouvoir reprendre ma vie où je l'avais laissée et avancer vers une vie meilleure.    Merci à tous du fond du coeur. Le combat continue ! FUCK CANCER !

183

85 J

Haut de page