Aller au contenu principal
Association le PADEL dans le Sang:   Programme Associatif de Dons et d'Entraide pour la Leucemie

Association le PADEL dans le Sang: Programme Associatif de Dons et d'Entraide pour la Leucemie

Faites un don à l'association le Padel dans le Sang: L'association le PADEL dans le SANG a pour but d'organiser des événements sportifs, afin de récolter des dons pour :- la recherche contre la leucémie- l'amélioration des conditions d’hospitalisation des patients- venir en aide à leurs proches   La leucémie est une maladie grave due à l'accumulation et à la prolifération de cellules immatures dans le sang ou la moelle osseuse, appelées bastes. La leucémie peut toucher tout le monde et à tout âge de vie.    J'ai personnellement été confronté à cette maladie, mais après avoir subi de lourds traitements de chimiothérapie, je suis aujourd’hui en rémission. J'ai découvert le padel lors de ce long parcours. Ce sport de raquette très convivial m'a aidé à reprendre le dessus physiquement et moralement.    L'idée de monter une association a germé naturellement en discutant avec mes partenaires de padel, qui ont vu à quel point le sport m'avait aidé à remporter la victoire dans ce long match contre la maladie.    C 'est aujourd’hui à vous et à moi, par le biais de cette association, d'aider la recherche, les équipes soignantes et les malades.   Sébastien Lefrais    Vos dons ouvrent droit à une réduction d’impôts. Merci de faire votre demande de reçu fiscal par mail :  lepadeldanslesang@ .com      Merci à tous pour votre générosité

128

12 019 €

sauvez l'exploitation de mon pére

sauvez l'exploitation de mon pére

Je m'appelle Damien, j'ai 17 ans. J'ai créé une cagnotte pour sauver l'exploitation en reconversion BIO de mon père, la dernière de St Jacques de la Lande (35).Il a démarré en 2004 en reprenant l'exploitation familiale de ses parents. Il s'installe en Vaches Allaitantes de race Limousine avec 20 têtes. Aujourd'hui il tient un troupeau de 54 vaches auquel s’ajoute un petit troupeau de moutons.Il a décidé de se lancer dans la vente directe à la ferme en vendant les produits provenant de son exploitation, comme du bœuf, du veau et de l'agneau.En 2018, il se reconvertit BIO, pour fournir des produits sains pour :·         la santé des gens vu l’évolution du nombre de malades (pesticide, utilisation abusives de médicaments, etc)·         le respect des animaux (maltraitance, abattage violent, traitements médicamenteux…)·         la préservation de notre environnement (sans OGM, désherbants, semences hybrides…).La reconversion BIO est venue il y a 3 ans ½ lorsqu’il apprend le cancer du fils du voisin à ses 6 mois. Je ne veux plus cela ! Il en a marre que beaucoup d'agriculteurs ne pensent pas à la planète, aux gens, au réchauffement climatique ! Il n’y a pas qu’eux, nous sommes tous coupables !! Le motif de mon appel au don trouve ses origines dans de lourds investissements dans du matériel, des bâtiments et du bétail, des expropriations. Les problèmes financiers s’accentuent avec le temps. Le matériel utilisé tous les jours souffre et nécessite de lourdes réparations coûteuses.Aujourd'hui ,l'embrayage du tracteur vient de tomber en panne , le montant des réparation s'éléve à 8800€ et en plus il n'a pas de tracteur pour nourrir ses animauxIl a demandé un pret à la banque qui lui on  encore refuser , le souci , c'est qu'il n'a plus d'emprumtLes banques ne participent pas à notre relève et vous abandonnent au bord du chemin. « Vous n’avez pas les revenus des producteurs de lait ! » me disent-ils. L'année dernier il a fallu prendre sur ses réserves ne voyant pas les aides de la PAC. Elles ne sont remises qu’à fin décembre 2018. Le même scénario recommence en 2019Aujourd'hui, il est fiché à la Banque de France. La comptabilité n’est pas au beau-fixe. Je ne voudrais pas me retrouver à la rue avec ma famille après la préemption de notre maison. Les impayés s’accumulent, les entreprises que vous souhaitez voir intervenir chez nous refusent de venir !L'année dernière, après une tentative de suicide et une grosse dépression, il ne voit plus la vie comme avant. La reconversion BIO semble apporter un plus mais la pente est dure à remonter. Nous devons remplacer notre andaineur, une faneuse et investir dans un petit véhicule utilitaire que nous n’avons plus depuis mi-2018.Si je lance cette cagnotte c’est pour mon père qui est un passionné de l'agriculture biologique mais aussi pour sauver notre famille.De plus le climat met du sien avec la sécheresse, car on tape dans les réserves d'hiverles dons sont sécuriséMerci par avance pour vos dons qui seront bien utilisés.C'est urgent pour sauvez l'exploitationDamien,Lycéen en formation CGEA (Bac Pro en élevage agricole)

33

1 198 €

11 %
le combat d'Axel

le combat d'Axel

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte   Depuis l'âge de 9 mois, Axel se bat de toute son énergie contre une tumeur au cerveau (gliome des voies optiques) Après 7 années de chimiothérapie et différentes interventions chirurgicales (rééducation motrice, perte visuelle et multiples prises en charge) Axel bientôt 8 ans doit subir une nouvelle fois une intervention complexe suivie d'une prise en charge à Gustave Roussy. Famille et amis réunis, nous proposons de faire appel à votre solidarité afin d'aider les parents d'Axel qu'ils puissent rester auprès de leur enfant pendant cette période difficile.  Axel a besoin de leur amour et de leur présence au quotidien pour faire face ensemble à ce nouveau combat ! L'intervention est prévue bientôt au CHU D'AngersSa Maman doit s'arrêter de travailler pour être à ses côtés.Son Papa aura 300 kms de trajet aller et retour au quotidien après son travail Aucune prise en charge financière de prévue ! Nous comptons sur votre aide aussi minime soit elle pour dégager les parents d'Axel de ces soucis matériels afin d'entourer leur enfant dans les meilleures conditions. Merci d'avance de votre générosité et de bien vouloir transmettre ce lien autour de vous !    (Possibilité de don anonyme) La Famille et les Amis

134

24 J

Le combat d'Inaya

Le combat d'Inaya

Bienvenue sur la cagnotte d'Inaya ! Bonjour, Je m'appelle Inaya et j'ai 5 ans. J'ai un grand frère qui s'appelle Mathys qui à 7 ans et un frère jumeau qui s'appelle Thaïs.Nous sommes nés avec beaucoup d'avance, à 5 mois et demi. Ce qui nous a obligés à rester à l’hôpital pendant plusieurs mois car nous étions pas bien grand (22cm) et pas bien gros (980gr) . Après seulement 4 jours j'ai eu de gros problèmes à ma jambe, ce qui à été très douloureux. Je ne me souviens pas je vais donc laisser ma maman et mon papa vous expliquer pourquoi nous avons besoin de vous... … Bonjour, je m'appelle Mélissa et avec Cédric nous sommes les heureux parents de cette magnifique fratrie.En effet, Inaya et Thaïs sont restés plusieurs mois en réanimation puis en soin intensif.L’arrivée prématurée et les conséquences liées à leurs état de fragilités à été très éprouvante pour nous tous. Mais en réalité nos vies basculent le 16 mars 2014, car à quatre jours de vie de notre fille, Inaya a été victime d'une diffusion de perfusion d'alimentation posée sur le coup de pied.Cette dernière à entraînée une nécrose délabrante qui s'étendait sur la jambe inférieure gauche ainsi que la totalité de son pied, la douleur était telle qu'elle ne pouvait plus respirer seule, elle a été plongée dans le coma, son pronostic vital était alors engagé. Pourquoi cette diffusion a eu plus de conséquence que d'autres auparavant, pourquoi personnes ne nous explique ce qu'il se passe, mais surtout pourquoi tout le monde semblait nier qu'il y avait un réel problème. N'ayant pas de réponse de la part de l’hôpital nous avons été contraint d'aller chercher via des expertises les réponses à nos questions, ce qui à mis en évidence un non respect du protocole de surveillance. Inaya s'est battue pour vivre et a subie diverses opérations pour sauver sa jambe (curages, greffes et j'en passe...) ainsi que de multiples plâtres correcteurs sans véritable résultat, l’hôpital s'est vu nous proposer une ultime solution, l'amputation !Après 5 années de combat c'est la descente aux enfers, nous posons un genoux à terre, nous sommes dévastés...couper la jambe de notre fille !!Prendre une telle décision, impossible pour nous en tant que parent.Face à cette annonce tout aussi fracassante que définitive, mais nous sentions au fond de nous même de ne pas accepter cette seule solution. Nous avons alors pris la décision lourde de conséquence mais nécessaire que l'un de nous quitte son emploi pour chercher d'autres avis, dans d'autres régions, pour nous aider à prendre une décision en pleine connaissance de cause et dieu merci, nous avons été réconfortés par différents avis nous disant qu'en aucun cas l'amputation ne peut être une solution envisagée à ce stade.Notre instinct nous avait donné raison, nous avons donc porté notre choix à l'hôpital Necker à Paris où Inaya sera opérée puis transférée au centre de rééducation Motrice pour tout-petits (établissement créé par le Professeur Robert DEBRE rattaché à la de la fondation Ellen Poidatz) elle pourra y poursuivre son parcours thérapeutique, psychomoteur, kiné et même sa scolarisation, néanmoins cette prise en charge va durer un certain temps et va nécessiter plusieurs semaines d'hospitalisation, puis plusieurs immobilisations ainsi que de nombreux allers/retours. Il est inconcevable pour nous de laisser Inaya vivre cela seule, une très grosse organisation s'impose...Nous nous retrouvons dans une situation pénible et difficile. Notre famille sera divisée, papa d'un coté, maman de l'autre, il n'est pas toujours facile pour nos enfants de comprendre pourquoi notre vie est ainsi. Pour défendre et rendre justice à Inaya, nous avons mis toutes nos économies dans les expertises et les déplacements dans les différentes régions afin de trouver d'autres solutions médicale, rien est pris en charge et tout est à nos frais.Afin de faire reconnaître l'expertise nous devons entamer une procédure juridique lourde et surtout très coûteuse.Et c'est ici, que nous venons vous trouver, notre seul but aider Inaya à vivre son handicap sans plus de difficultées qu'elle en a déjà. Moralement nous sommes plus fort que jamais depuis l'annonce de cette opération conservatrice. Néanmoins il est vrai que nous sommes arrivés au bout de nos ressources financière et c'est encore plus dur avec un revenu en moins, nous essayons de garder la tête hors de l'eau. Sachez que nous vous remercions d'avance si vous êtes arrivés jusqu'ici, c'est que l'histoire de notre famille, de notre petite fée vous à peut être touchée.Inaya à besoin de vous, elle veut garder sa jambe et nous pensons qu'il est possible de la sauver et de lui rendre justice car il n'est pas normal de devoir crier pour que l'on nous entendent alors qu'une erreur est reconnue, qu'elle puisse courir avec ses frères, faire de la danse elle qui adore cela, lui donner un avenir plus serein, moins douloureux et remplis de projets. Nous comptons sur vous et votre soutien. Merci à tous.  Cédric et Mélissa, parents de Inaya.  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !

92

6 070 €

Ola’venture

Ola’venture

Bienvenue sur cette cagnotte associative !Effectuez votre don en un clic.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !  Ola’venture,1 an de voyage en famille et en solidaire à travers l’AtlantiqueEn partenariat avec l’associationLa Mer en solidaire Le Projet : organiser des « escales solidaires » au cours du voyage Partir à l’aventure, c’est bien ; partager son aventure, c’est mieux ! Notre projet est simple : faire le tour de l’océan Atlantique Nord, à la voile, et faire l’expérience d’une vie « extra-ordinaire » pendant un an. Notre voyage doit durer un an, avec un départ et une arrivée à Lorient.Les raisons d’une telle aventure ? Elles se résument en quelques mots :* L’envie de prendre le temps pour se vivre une expérience hors du commun, en famille ;* Le désir de vivre en mer, et de voyager sur l’eau ;* L’espoir de ralentir, de contempler, de méditer,* La soif de découvrir, d’apprendre, de rencontrer,* L’impatience de s’amuser, de s’émerveiller !Mais il y a également une autre dimension, essentielle, dans notre voyage : l’envie de partager cette aventure avec nos proches, avec les amis (petits et grands) de l’école de nos enfants, et avec des personnes qui n’ont pas la chance de larguer les amarres aussi facilement que nous !Pour nous, cet aspect est aussi important que l’aventure familiale en elle-même. Le Projet : organiser des « escales solidaires » au cours du voyageEnvoyer des nouvelles, partager des vidéos, c’est bien. Se retrouver et vivre ensemble l’aventure c’est mieux ! Nous avons donc décider d’organiser quelques escales communes avec des personnes qui n’ont pas forcément la chance d’entreprendre un tel projet, du fait par exemple de leur handicap.  Ces deux séjours se feront dans la cadre de notre association La mer en solidaire, créée en 2008.Deux escales sont d’ores et déjà prévues ;* La première avec trois amis Emmanuelle, Clémence et Guillaume, handi IMC, et leurs accompagnateurs : Cette escale se déroulera en Guadeloupe, après notre traversée de l’Atlantique, en janvier 2020 ;* Une deuxième, toujours avec des amis handicapés IMC de l’association La Mer en Solidaire : cette escale se déroulera en juin 2020 aux Acores ;Le principe de ces « escales solidaires » est de partager physiquement une escale de notre voyage avec ces amis, et leur permettre de vivre des vacances « hors normes », à l’étranger, dans une ambiance conviviale et de détente.Au programme : visite du Pays ou de l’île concernée; cabotage sur les côtés, excursions, détente : plage, excursions à la voile, visites à terre, rencontre d’associations.Les « séjours » dureront une semaine à 10 jours chacun afin d’avoir le temps de bien en profiter. Objectif : que chacun (nos amis, leur accompagnateurs, sans oublier notre petite famille) reparte, à la fin du séjour, avec des étoiles dans les yeux ! Le Bateau : Lolita, une jolie coque de noix pour nous emmener loin !Lolita, c’est une bateau qui a déjà bien roulé sa bosse. Avec notre voyage elle en sera a son cinquième tour de l’Atlantique ! c’est que cette jolie dame n’est pas toute jeune. Elle est née en 1991, et pour un bateau, 28 ans, c’est presque comme les chiens, il faut les multiplier par 2. En gros c’est comme si elle avait 60 ans. Mais heureusement pour elle, ses anciens propriétaires l’ont vraiment choyé, à commencer par ses deux anciens propriétaires, la famille Bidaine d’une part (qui a fait un tour de l’Atlantique en 2017)    #s3gt_translate_tooltip_mini { display: none !important; }

52

3 167,50 €

25 %
Une justice injuste

Une justice injuste

Vous trouvez ça juste une justice qui réclame des milliers d'euros à une victime de tentative de meurtre par son conjoint ? Et pourtant c'est la dure réalité !Même si on est victime il faut payer les frais d'avocat de la Cour d'Assises. On nous promet une indemnisation partielle mais quand l'accusé fait appel de la décision de justice, on ne nous verse rien ! C'est ce qui m'arrive :Il y a à peine deux ans, mon conjoint a tenté de m'étrangler, heureusement mes quatre enfants qui étaient présents sont intervenus pour me libérer. Ce jour là, sa colère était telle qu'il n'a cessé de dire, même devant les gendarmes, qu'il voulait me tuer, que je méritais de mourir. Ce n'était pas la première fois qu'il parlait ainsi et qu'il était violent mais c'est la première fois qu'il agissait sans être sous l'emprise de l'alcool !Je venais d'entamer une procédure de divorce. Cette démarche n'avait pas été facile à faire car j'étais sous son emprise psychologique et j'avais peur en éclatant la famille de faire du mal aux enfants . D'autre part, notre situation financière a toujours été compliquée, suite à plusieurs liquidations judiciares de commerces nous nous sommes endettés et je continue d'ailleurs à ce jour à rembourser seule (400€/mois) car je m'étais portée caution solidaire. Mon ex-mari n'a jamais voulu admettre sa part de responsabilité dans les faillites et était sans emploi fixe depuis lors.Je suis enseignante en primaire, j'ai un salaire correct mais malheureusement celui-ci ne suffit pas à faire face aux dépenses engendrées par le procès.Mon ex-conjoint est incarcéré depuis ce dernier fait de violence. Il est passé devant la Cour d'Assises et a tout nié en bloc, minimisant la gravité des faits et faisant jouer la carte de l'amnésie. Cependant, les jurés et la Cour l'ont condamné à dix ans de réclusion avec une obligation de soins psychiatriques et à me verser une indemnité.Sauf qu'il a fait appel de cette décision et qu'un nouveau procès va avoir lieu !J'ai déjà réglé à mon avocat 4800€ pour la procédure et il me reste une facture de 8640€ à payer pour couvrir les frais du procès. Une journée devant la Cour d'Assises coûte 2000€ HT ! et un autre procès m'attend ! Comment peut-on encourager les victimes à porter plainte et à poursuivre leurs agresseurs en justice, si derrière on les abandonne en les laissant dans une détresse financière ? C'est vrai que je ne suis pas dans la rue, j'ai un toit, un métier mais comment admettre qu'on me dise que je suis trop riche pour bénéficier d'aides ! (Je gagne 2000€, je rembourse seule mon prêt immobilier de 1000€, une dette de 400€...plus les charges et les études de mes enfants, sans compter la procédure de divorce que mon ex-conjoint fait traîner !) J'ai toujours eu du mal à demander de l'aide mais cette démarche je ne la fais pas uniquement pour moi. Je la fais aussi pour ne pas priver mes enfants de leurs projets d'avenir et surtout pour ne pas faire plaisir à tous ceux qui souhaiteraient qu'on n'aille pas au bout des procédures !En vous remerciant de m'avoir lu jusqu'au bout. Bien Cordialement.Sylvie liens Ouest France : * https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/justice-rennes-tentative-de-meurtre-sur-sa-femme-il-repetait-qu-il-allait-me-tuer-6293722* https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes-le-boulanger-nie-avoir-voulu-tuer-sa-femme-6295575* https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes-dix-de-reclusion-criminelle-pour-6297139  Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

48

3 220 €

APPEL À DONS SCOLARISATION MINEURS NON ACCOMPAGNÉS

APPEL À DONS SCOLARISATION MINEURS NON ACCOMPAGNÉS

Depuis plusieurs mois, nous accompagnons dans leurs démarches un groupe de jeunes étrangers, dont la minorité est contestée par l'Aide Sociale à l'Enfance 35. Ils ont fait des recours contre cette décision, mais ils ont tous été remis à la rue ces dernières semaines en attendant le jugement définitif qui peut prendre des mois. Avec l'aide de DIDA (asso rennaise D'Ici ou D'Ailleurs) et d'Utopia 56, nous avons trouvé des familles solidaires pour en accueillir certains. N'étant pas encore officiellement reconnus mineurs par le département d'Ille et Vilaine, le rectorat refuse de les évaluer et de les inscrire dans un établissement scolaire.Cette scolarisation est importante pour leur futur professionnel, mais aussi pour leurs futures démarches administratives ainsi que pour leur intégration en France. Pour ne pas les priver de scolarité, nous avons fait le choix d'en inscrire certains dans des établissements privés :  Abdourahmane, Aboubacar, Adama, Alakana, Alhassane, Alpha, Fah, Mohammed, Plamedi, Alpha, Amadou et Mohamed. Ils ont maintenant la joir de suivre des cours à la FR de Goven, au lycée "seconde chance" à Cesson et à la MFR de St Grégoire, où les frais d'inscription vont de 800€/élève/an à 1 500€/élève/an. Il s'agit des montants d'inscription (et d'internat pour certains) mais les fournitures scolaires ont aussi un coût et encore plus élevé lorsqu'il s'agit de bac pro.  Cette scolarisation a un coût que ne peuvent pas assumer seules les familles solidaires. C'est pourquoi nous faisons appel à votre générosité.  Par ailleurs, nous recherchons des bénévoles pour organiser un événement festif (concert, fest-noz...) dont les bénéfices permettront également de financer la scolarité et les autres dépenses (transport scolaire, licence de foot, légalisation des documents...) de tous ces jeunes.Nous sommes aussi toujours en quête de nouvelles familles solidaires pour accueillir de jeunes étrangers...

47

2 075 €

10 %
Une voiture adaptée pour Océane, atteinte du SJS, pour une vie autonome

Une voiture adaptée pour Océane, atteinte du SJS, pour une vie autonome

English version below... Je m'appelle Océane et je suis en fauteuil roulant depuis que j'ai 4 ans. Je suis atteinte d'une maladie très rare, le Syndrome de Schwartz Jampel, qui affecte le fonctionnement des muscles, et détériore les articulations au fil des années, ce qui entraine des douleurs et limitations. Depuis toute petite, je jongle entre scolarité, séances de kiné, rendez-vous médicaux et handisport (ma passion)!5 juillet 2019 : bac S obtenu! 13 septembre 2019 : permis obtenu!La formation que je souhaite suivre est à Lyon. Je dois donc quitter la région Bretagne. L'objectif est donc d'acheter une voiture adaptée à mon fauteuil électrique, pour être le plus autonome possible, pouvoir continuer mes études dans de bonnes conditions et construire mon avenir professionnel.Quand on est en fauteuil électrique et que l'on ne marche pas du tout, tout devient compliqué.Les transports en commun ne sont encore que trop peu adaptés aux fauteuils roulants électriques et dans mon cas, la voiture est indispensable. Le prix d'un véhicule aménagé, adapté à mon handicap est extrêmement élevé (entre 60000 € et 110000€ selon le type de véhicule) et le choix est très restreint. La MDPH peut donner  5000€  pour une durée de 5 ans (à condition que le véhicule ait moins de 10 ans et n'ait jamais fait l'objet d'aménagements déjà aidés). Cela donne l'impression d'être au pied d'une montagne infranchissable, mais j'espère bien arriver à passer encore cette nouvelle étape ! Je souhaite continuer à être active et pratiquer le handisport comme je le fais déjà depuis plus de 10 ans à travers la boccia (championne de France 2017), la sarbacane et le foot fauteuil.Je n'imagine pas ma vie autrement que « autonome » et active. Merci pour votre soutien, vos partages. Merci d'en parler autour de vous. Vous pouvez participer en un clic:* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- My name is Océane and I’ve been in a wheelchair since I was 4 years old.I have a very rare genetic and chronic disease called Schwartz Jampell Syndrome, which affects my muscles and damages my joints over the years . This causes pain and stiffness. Since I was a toddler, I have juggled school, physiotherapy, medical appointments and my sporting passion, handisport .My aim was to get my Baccalaureate  (it's done!), but also to pass my driving test (it's done since septembre 2019!) and buy a car so that I can be as independent as possible , in order to continue my studies and build my professional future.When you are in an electric wheelchair and you can’t walk at all anymore, everything becomes complicated, public transport is not accessible to wheelchairs or is not wheelchair friendly and in my case, a car is essential.The price of a wheelchair accessible vehicle adapted to my disability is extremely high (between 60 000 and 110 000 euros depending on the type of vehicle) and the choice is very limited! The MDPH (the organization which gives financial help to disabled people) gives 5000€ maximum.It feels like a Herculean task, I’m at the foot of an unclimbable mountain ! but I am sure that I will pass through this new challenge with determination and courage, and with your help. I hope that I will continue to be active and do my sport as I’ve been doing for ten years with Boccia (French champion 2017), blowpipe and powerchair football.I can’t imagine my life in any way other than independent and active .Thanks for your support and your sharing. Please talk it over with your friends.

54

1 575 €

Aidons Hayat et ses 4 enfants orphelins

Aidons Hayat et ses 4 enfants orphelins

Salam Alaykoum, Bonjour à tous et à toutes, la soeur d'une amie rennaise a perdu brutalement son mari dans un accident de voiture, elle vit au Maroc, a 38ans et se retrouve seule avec 4 enfants à sa charge (1an, 4ans, 7ans et 9ans)son aîné est porteur d'un handicap grave qui nécessite des soins réguliers en milieu hospitalier. Elle est issue d'une famille très précaire. Nous avons ouvert cette cagnotte afin de la soulager dans cette dure épreuve.Votre don, qu'il soit une invocation, un partage ou 1€ sera décuplé dans l'Au-Delà.Pensez à cette femme qui aurait pu être l'une d'entre-nous.La vie est fragile et personne ne sait de quoi est fait demain.N'oublions pas que nous sommes des frères et soeurs en humanité et pensez au mérite du don de l'orphelin en Islam. Le Prophète que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui a dit: "Nous serons dans le paradis moi et celui qui s'occupe de l'orphelin comme cela"   et il fit un signe avec l'index et le majeur. Beaucoup d'appels aux dons sur les réseaux sociaux peuvent parfois paraître louches mais je connais personnellement sa soeur qui vit sur Rennes et je peux confirmer la véracité de cette histoire. SVP tansférez le lien de la cagnotte au maximum pour faire passer l'information.  Pour ceux qui ne peuvent participer financièrement, partagez le lien c'est déjà un grand geste pour nous. Merci! Si quelqu'un souhaite l'aider directement au Maroc je peux lui transmettre ses coordonnées bancaires. BarakAllah fikoum.

51

1 194 €

Un nouveau foie pour Apolline

Un nouveau foie pour Apolline

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire pour aider Apolline lors de sa greffe de foie.Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Pourquoi cette cagnotte ? Apolline est une petite fille de 9 ans atteinte d'une atrésie des voies billiaires (une maladie du foie) depuis sa naissance. Après une opération réussie à sa naissance (le jour de ses 1 mois exactement), Apolline a pu grandir avec son foie malade et un suivi régulier au service d'hépatologie pédiatrique de l'hôpital Bicètre à Paris. Aujourd'hui sa maladie a évolué et le temps est venu pour Apolline de changer de foie pour continuer à vivre pleinement sa vie, aller à l'école, faire du poney, jouer... Elle est maintenant en attente d'une greffe de foie. Probablement dans les mois qui viennent sans que nous sachions exactement quand ... A tout moment du jour et de la nuit le téléphone peut sonner et nous nous tenons prêts. A quoi servira cette cagnotte ? Cette cagnotte est destinée à nous rendre le plus disponibles et présents possible pour Apolline pendant les mois qui suivront la greffe : environ 3 mois d'hopitalisation et 6 mois de convalescence descolarisée avec de très réguliers contrôles à l'hôpital. En temps que parents nous nous mettrons, dès l'opération, en disponibilité professionnelle, au moins les premiers mois. Cette cagnotte nous permettra de suppléer tout ou partie de nos pertes de salaires pour la vie quotidienne de notre famille. Il s'agira ainsi de couvrir notamment nos frais de déplacement (entre Carnac, où resteront nos deux autres enfants, et Paris), nos frais de logement à La Maison des Parents de l'hôpital Bicêtre, et nos repas sur place.Et si le montant de la cagnotte dépasse nos besoins, nous reversseront le reste à l'AMFE (Association pour les maladies du foie). Qui sommes-nous ? Nous sommes une famille avec trois enfants : Emile, 11 ans, Apolline 9 ans et Anaïs 6 ans. Sans oublier nos deux cochins d'Inde, Choco et Pipsquik.Papa est kinésithérapeute à la thalasso de Carnac et Maman, cadre à la Préfecture de Vannes. Nous habitons Carnac, en Bretagne, depuis 6 ans.

15

24 J

soutien au SIRC Népal

soutien au SIRC Népal

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Projet d’acquisition d’un matériel de prévention d’escarre pour un centre de blessés médullaires au Népal Le SIRC : c’est quoi, c’est où et à quoi ça sert ?Le Spinal Injury reeducation Center (SIRC – Sanga) est le seul centre spécialisé du Népal dans la rééducation des blessés médullaires (paraplégique et tétraplégiques). Le SIRC est situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Katmandou. Il dispose d’un plateau technique de soins et d’un plateau de rééducation commun aux ergothérapeutes et aux kinés (environ 12 thérapeutes).Le SIRC permet la rééducation des personnes népalaises qui, à cause d’une blessure à la moelle épinière, ne peuvent plus vivre seul sans une aide à domicile. La rééducation y est de bonne qualité et les thérapeutes sont très bien formés. Le centre est équipé pour recevoir 51 patients (lors du tremblement de terre de 2015, il a plus que doublé sa capacité d’accueil, permettant ainsi de sauver de nombreuses vies et contribuant à désengorger les hôpitaux du pays). Quel est le problème ?Le principal obstacle auquel le centre doit faire face est constitué par le manque de moyens matériels qui, cumulé aux conditions difficiles de vie, rendent la réinsertion très compliquée : un des problèmes majeurs, rencontré par les thérapeutes est en effet lié aux difficultés de prévention en matière d’escarres (lésion de la peau provoquée par une pression répétée, pouvant aboutir à une nécrose de la peau si rien n’est fait). Le positionnement en fauteuil est bien souvent « subjectif », les coussins assez basiques et la sensibilisation des patients eux-mêmes à cette problématique n’est pas toujours bien comprise à sa juste valeur, d’autant qu’il n’y a pas de suivi médical à la sortie: il faut bien comprendre que, sans ces actions de prévention des mauvaises postures, des problèmes infectieux importants surviennent très fréquemment, ce qui entraine de fait un taux de mortalité très élevé dans les années qui suivent la sortie du centre. D’où est née l’idée de soutenir de cette manière le SIRC ?Je m’appelle Louis BRELIVET. Je suis ergothérapeute et j’ai effectué une mission de volontariat dans ce centre au Népal fin 2017. Lors de ce séjour, nous avons fait, avec l’équipe du SIRC, plusieurs tables rondes et ateliers internes sur le positionnement en fauteuil. Nous avons souvent été confrontés à la validation des réglages proposés. C’est pourquoi, à la suite de multiples échanges avec le médecin et l’équipe du centre, il est apparu très vite indispensable de disposer d’un outil de test de pression. Ce système est maintenant utilisé dans les consultations de positionnement en France depuis plusieurs années et a fait ses preuves pour valider le choix du coussin, les réglages du fauteuil, et aussi pour sensibiliser la personne et son entourage à l’importance des changements de position (éducation thérapeutique ) Grâce à ce dispositif, le SIRC pourrait renforcer son action préventive auprès du patient, afin qu’il puisse conserver, à sa sortie du centre, les meilleures chances de survie, améliorant modestement ainsi, de fait, la santé publique népalaise.Le but de ce projet est donc de trouver les fonds nécessaires à l’acquisition de ce matériel. Il faut signaler aussi que la mise en place de ce système serait pour l’équipe en place, un moyen de sensibiliser encore plus les responsables de la politique de santé Népalaise sur l’importance du suivi et sur le manque de moyens du centre pour faire face à cette demande. Je suis intéressé, je fais comment pour soutenir le projet ?Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte : https://www.leetchi.com/fr/c/w2DLdLgrChacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Louis BRELIVET   Welcome to this solidarity pot!Project to acquire pressure ulcer prevention equipment for the Spinal Injury Rehabilitation Center in Nepal SIRC: what is it, where and what is it for?The Spinal Injury Rehabilitation Center (SIRC - Sanga) is the only specialized center in Nepal for the rehabilitation of spinal cord injured people (paraplegic and quadriplegic). The SIRC is located about twenty kilometers east of Kathmandu. It has a technical care platform and a rehabilitation platform common to occupational therapists and physiotherapists (about 12 therapists).SIRC allows the rehabilitation of Nepali people who, because of a spinal cord injury, can no longer live alone without home help. Rehabilitation is of good quality and the therapists are very well trained. The center is equipped to receive 51 patients (during the 2015 earthquake, it more than doubled its capacity, thus saving many lives and helping to unclog hospitals in the country). What is the problem ?The main obstacle facing the center is the lack of material resources which, combined with the difficult conditions of life, make reintegration very complicated: one of the major problems encountered by therapists is indeed related to the difficulties of prevention. pressure ulcer (skin damage caused by repeated pressure, which can lead to necrosis of the skin if nothing is done). Wheelchair positioning is often "subjective", rather basic cushions and awareness of the patients themselves to this problem is not always well understood, especially since there is no medical follow-up at discharge: it should be understood that, without these actions to prevent bad postures, important infectious problems occur very frequently, which in fact leads to a very high mortality rate in the years following the exit of the center Where did the idea of supporting SIRC come from?My name is Louis BRELIVET. I am an occupational therapist and I volunteered for this center in Nepal at the end of 2017. During this visit, we made several round tables and internal workshops on wheelchair positioning with the SIRC team. We have often been confronted with the validation of the proposed settings. That is why, after multiple exchanges with the doctor and the team of the center, it appeared very quickly essential to have a tool of test of pressure. This system is now used in positioning consultations in France for several years and has been proven to validate the choice of the cushion, the chair settings, and also to raise awareness of the patient and his entourage to the importance of changes of position (therapeutic education)Thanks to this mechanism, SIRC could reinforce its preventive action with the patient, so that he can preserve, on leaving the center, the best chances of survival, thus modestly improving the public health of Nepal.The purpose of this project is therefore to find the necessary funds for the acquisition of this material. It should also be noted that the establishment of this system would be a way for the existing team to raise awareness among Nepal's health policy makers of the importance of monitoring and the lack of resources of the center to facing this demand. I am interested, how do I support the project?Here you can directly and in one click, participate in this pot: https://www.leetchi.com/fr/c/w2DLdLgr Everyone contributes the amount he wants.All payments are secure. Want to help us collect more donations? Share this message!Thank you all!   Louis BRELIVET

27

1 215 €

40 %
Petite Histoire de Thaïlande

Petite Histoire de Thaïlande

Bonjour,Je m’appelle Cathy et fais aujourd’hui appel à votre grand cœur car « Petite Histoire de Thaïlande » est un bon projet lancé par des amis à moi : Somkhit, originaire de Thaïlande  et Yves, Malouin Français.Lors de leur dernier séjour là-bas, en Août 2018 à Mae Kāchān, Chiang Rai, Thaïlande, ils ont rencontré Lawan, la directrice de l’orphelinat New Vision For Life et ont décidé d’offrir aux enfants un repas qui sorte un peu de l’ordinaire.Rendez-vous pris, le mercredi 15 août 2018 à l’orphelinat juste un peu avant midi ; Lawan était en train de préparer le repas pour les 200 et quelques enfants qui étaient présents ce jour-là. Elle leurs a expliqué que les enfants mangeaient rarement de viande et que leur aide permettait qu’ils en aient ce midi-là. En plus ils ont apporté des gâteaux, des jus de fruits, des fruits et de la glace. Certains enfants mangeaient à part, car couverts de boutons, certains se cachant même sous une capuche.Lawan, la Directrice, leurs a expliqué qu’en fait ils dormaient dans les salles de classe qui le soir se transforment en dortoir avec le risque d’attraper des maladies.La Directrice, certains professeurs et le maire du village leurs ont montré les plans du projet de construction d’un bâtiment-dortoir avec salles de bains, salle à manger, infirmeries. Le top quoi ! Somkhit et Yves souhaitent apporter plus qu’un simple repas à ces enfants et c’est là que nous entrons tous dans  cette « petite histoire ». L’argent qui manque à ce projet sera transmis à Lawan au mois d’avril lors de leur prochain séjour.Merci de venir en aide à la finalisation de ce projet et dites-vous bien qu’il n’y a pas de petites donations le moindre euro est le bienvenu. Merci ! Leetchi : Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

24

1 000 €

Haut de page