Soutien à Jeanine Poullain

Soutien à Jeanine Poullain

Bienvenue sur cette cagnotte !Certains abandonnent leurs animaux pour quelques jours de vacances à la mer, d'autres ne prennent jamais de vacances pour faire face à cette mer d'abandons, toujours recommencée (60 000 rien que pendant l'été - 1000 par jour).Une femme extraordinaire a voué sa vie à ces flots d'abandonnés : elle se nomme Jeanine Poullain et vit à Crosne, dans l'Essonne. Au fil des ans, combien de centaines de chats, de dizaines de chiens sauva-t-elle de la rue ou de la fourrière, en leur prodiguant gîte et couvert, caresses et soins - une nouvelle vie ?Et aussi combien d'enfants sauva-t-elle de l'enfer de la drogue, en aidant la police à démanteler un important trafic de stupéfiants, à ses risques et périls ?Pour la remercier de son courage, et sensible à son projet de créer un refuge, Michel Berson, alors maire de Crosne, lui offrit de s'installer avec ses protégés sur sa commune, dans une maison inhabitée. Aujourd'hui, 30 ans après, elle ne peut plus y rester ; elle doit partir, vite. Et la voilà qui cherche, à son tour, un refuge. Une main tendue...Nous lançons donc un appel à tous les élus de la République, aux associations, aux âmes de bonne volonté, pour lui trouver ce nouveau havre de vie, accessible à sa modeste retraite.Une grande pétition est en cours sur mesopinions.com et devant le flot d'offres de dons des signataires, cette cagnotte est mise en place pour l'aider dans ses démarches de déménagement.Cette femme d'exception, sans jamais rien demander à personne, a rendu d'immenses services à la collectivité: celle-ci s'en souviendra-t-elle ?Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous

67

2 510 €

Accélérons les conversions à l'agriculture bio

Accélérons les conversions à l'agriculture bio

Le projet Biocoop : des vœux solidaires Pour convertir son exploitation en bio, un agriculteur a besoin de 6 mois à 5 ans. C’est pourquoi, depuis plus de 30 ans, Biocoop vient en aide aux agriculteurs.Pour cette nouvelle année, nous souhaitons aller encore plus loin. Nous avons choisi de nous associer à Leetchi pour lancer une cagnotte en ligne.Objectif : récolter des fonds pour accompagner les agriculteurs dans leur conversion en bio. Avec votre soutien, nous pouvons faire bouger les lignes ! Grâce à cette cagnotte en ligne, nous allons aider quatre agriculteurs en cours de conversion à l'agriculture biologique. Vous découvrirez leurs profils au fur et à mesure de cette campagne. A la fin de l'opération, le montant total de la cagnotte sera divisé en quatre parts égales afin d'aider équitablement chaque paysan. Pour financer sereinement sa conversion vers le Bio, nous souhaitons aider à hauteur de 10000€ chaque agriculteur. C'est pour cela que nous avons besoin de vous aujourd'hui ! 40000 euros collectés, c'est 4 agriculteurs de plus dans le paysage biologique français. Si cette somme est dépassée, nous pourrons alors financer d'autres conversions* !Nos agriculteurs en conversion : qui sont-ils ? Derrière les chiffres et les statistiques, il y a des hommes et des femmes qui travaillent et se battent pour faire vivre et perdurer l’agriculture biologique en France. Découvrez-les deux premiers agriculteurs dès à présent, et rencontrez de nouveaux profils dans les prochains jours : Pauline et Joachim : la micro-ferme bio  Pauline et Joachim Berthoud, jeune couple d’agriculteurs en cours de conversion à la bio pour la deuxième année, ont créé leur micro-ferme Au Puy de légumes dans la Plaine du Forez en Loire, il y a un an.Compte tenu de la taille réduite de leur exploitation, le recours à plusieurs techniques a été nécessaire pour permettre l’utilisation de chaque mètre carré et produire ainsi un maximum de légumes. Le tout, en respectant le sol et la biodiversité environnante.« Pour des raisons financières, le choix de nos outils, bien que réfléchi, a dû être limité. Une aide financière nous permettrait d’investir dans du matériel afin d'optimiser notre temps et notre production, comme par exemple : un semoir de précision, une récolteuse à mesclun, des binettes et sarcloirs spéciaux, etc. L’aménagement d’une chambre froide nous permettrait aussi d’espacer les récoltes en été et de garder des légumes ultra frais pour la vente en circuit-court », explique Joachim.Concept encore peu développé, à ce jour, la micro-ferme intéresse de plus en plus de porteurs de projets. Une structure encore peu développée qui nécessite des investissements financiers et humains importants. « Alors, merci à vous de faire perdurer ce projet ! », conclut le couple d’agriculteurs. Thomas : des brebis aux plantes aromatiques  Employé dans un groupe bancaire international, rien ne prédestinait Thomas à travailler dans une exploitation. « C’est la parentalité qui m’a amené à changer de vie », raconte Thomas. Une formation et quelques stages plus tard, l’agriculteur s’associe à un autre paysan pour monter son projet de ferme diversifiée en agriculture biologique. Avec comme ateliers principaux des brebis allaitantes, des poules pondeuses et des plantes aromatiques et médicinales (lavande, thym et roses). « L’ensemble de ces ateliers démarrera en 2018, avec l'arrivée de 18 agnelles et 7 brebis de race mérinos », détaille Thomas. Avant de poursuivre : « une campagne de financement participatif me permettrait de réaliser ma bergerie avec une partie séchoir et stockage pour les plantes ».Etat des lieux Actuellement, 19 fermes sont converties à la bio chaque jour*. Un chiffre encourageant mais insuffisant face à la demande des consommateurs. En effet, plus de 8 sur 10 estiment que le développement de la production biologique est important.Des efforts restent à faire pour accroître la surface cultivée en France évaluée à 1,77 million d’hectares, soit 6,5 % de la su

79

20 310 €

50 %
Financer un fauteuil Strike Force pour le foot fauteuil

Financer un fauteuil Strike Force pour le foot fauteuil

Bienvenue sur ma cagnotte !Bonjour et merci de m'accorder un peu de votre temps. Je viens à vous pour un projet sportif que j'essaie de faire aboutir depuis plusieurs années sans pouvoir y arriver... J'espère que grâce à vous, je pourrais réaliser mon projet qui est... pouvoir rejouer à mon niveau (au foot fauteuil) en me permettant de disposer d'un Strike Force Élite  (fauteuil sport adapté au foot fauteuil) pour pouvoir m'entraîner et essayer de progresser semaine après semaine. Je me présente.Je m'appelle Jeremy NICOLAS, je suis âgé de 22 ans. J'ai une maladie rare, l'amyotrophie spinale infantile qui m'invalide. En effet, cette maladie est évolutive (j'ai perdu l'usage de la marche en 2011, perdu la force dans mes bras). C'est alors en 2011 que j'ai découvert le foot fauteuil qui m'a sorti d'une dépression (pas évident de passer à l'étape du fauteuil roulant au quotidien). Peu à peu, grâce à ce sport, j'ai "repris du poil de la bête" et fait de ma faiblesse une force... Ce sport est devenu une vraie passion pour moi. J'ai joué 4 ans au sein du Handi club la garde ce qui m'a permis d'être champion de France d4 et vice-champion de France d3. Suite à un souci de santé j'ai du renoncer à jouer pour ce club. Quelques mois plus tard, j'ai signé pour le club emblématique de l'AS Saint Étienne. Mais le problème est que je ne peux pas m'entraîner sans fauteuil roulant avec moi... C'est là que je demande votre aide et générosité. Je connais les valeurs de ma famille.. amis... français et autres personnes et j'espère que mon initiative aura attiré votre attention. Sachez qu'il n'y a pas de trop petit don... Chaque centime est pour moi un espoir de plus de pouvoir retrouver mon niveau.Merci à ceux qui liront... à ceux qui feront un don... ou qui feront partager à leurs entourages ou autre... Je vous remercie par avance Jeremy NICOLAS  en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous

85

2 948,06 €

25 %
Plus facile d'écrire au Père Noël qu'aux réfugié.e.s

Plus facile d'écrire au Père Noël qu'aux réfugié.e.s

Une boîte aux lettres. Ce n’est pourtant pas grand-chose. A l’heure où le Père Noël reçoit des milliers de courriers pleins de désirs plus ou moins réalisables, à Dom’Asile, nous avons un souhait tout simple : permettre aux personnes réfugiées en France d’accéder à une boîte aux lettres. Oui, simplement une domiciliation pour recevoir leur courrier.   Ces personnes ont fui les persécutions, franchi avec difficulté les frontières meurtrières de l’Europe, survécu au douloureux parcours de demande d’asile. Pourtant, le moment où elles apprennent qu’elles ont obtenu la protection de la France n’est pas un moment d’euphorie. A ce stade, une majorité d’entre elles sont sans hébergement stable. Et le début de leur parcours d’intégration bute trop souvent contre un obstacle inattendu : l’accès à une adresse de domiciliation. Sans elle, comment obtenir le titre de séjour auxquelles elles ont le droit, comment demander une prestation sociale ou un logement, comment rechercher du travail ? Pourtant, en France, la loi est claire : il suffit d’attester d’un lien avec une commune pour prétendre y obtenir une domiciliation. Dans les faits, de nombreuses personnes sans domicile sont confrontées à des refus des communes et les personnes étrangères souffrent d’une discrimination particulière en la matière. Les équipes de Dom’Asile se sont donné comme mission d’accompagner les exilé.e.s dans l’accès à une domiciliation au sein des communes d’Ile-de-France. Dans les nombreux cas de blocages, elles peuvent proposer un service de domiciliation fiable et gratuit, où les personnes sont accompagnées dans leur accès aux droits. Nous voulons continuer à agir, pour venir en aide aux exilé.e.s les plus démuni.e.s et également pour dénoncer les signes comme celui-ci du désengagement des pouvoirs publics dans l’aide aux personnes en précarité, et notamment aux personnes étrangères. Nous pouvons encore compter sur le soutien de quelques partenaires associatifs et publics, mais cela n’est pas suffisant pour boucler notre budget Nous faisons donc à nouveau appel à vous. Notre association, à vocation sociale et humanitaire, a été reconnue d’intérêt général. Votre don ouvrira donc droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66 % de son montant, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Votre aide est essentielle à la poursuite de notre activité. Au nom de notre association, je vous remercie d’avance pour votre aide. Votre engagement va nous permettre de contribuer ensemble à la défense d’un véritable accueil des demandeurs d’asile. Jacques Mercier, président

40

3 667 €

73 %
"Rett" Dingue de Charlotte

"Rett" Dingue de Charlotte

L'objectif de cette cagnotte est de récolter des fonds pour l'association "Rett Dingue de Charlotte" afin d'équiper Charlotte d'une commande occulaire. Elle est organisée par Espoirs du Football et s'adresse à toutes les personnes qui seront sensibles à la maladie de Charlotte et souhaiteront améliorer son quotidien et celui de sa famille. Charlotte est une petite fille de 5 ans qui souffre du syndrome de Rett, une maladie rare dégénérative. Le syndrome de Rett est une maladie rare qui altère le développement du système nerveux central.  Il se manifeste par une régression rapide des acquis après 6 à 18 mois de développement normal. Les malades ont une déficience intellectuelle sévère et présentent des complications multiples, dont des troubles respiratoires et cardiovasculaires   Qui est Charlotte Bonjour, je m’appelle Charlotte et j’ai bientôt 6 ans. J’habite Leuc, un petit village proche de Carcassonne, avec mon Papa, ma Maman et mon petit frère Gauthier. Je suis une petite fille coquette, un peu coquine et pleine de joie comme toutes les petites filles de mon âge, mais je suis, aussi à la fois, différente : le contrôle de mon corps m’échappe, mes petits bras ne m’écoutes pas du tout et n’en font qu’à leur tête (maman dit que je fais le papillon), je ne peux pas marcher toute seule, je ne peux pas parler non plus (mais mon regard en dit long !), j’ai besoin constamment d’une aide pour tous les actes du quotidien (ca ne me déplaît pas qu'on s'occupe de moi). Au début tout était parfait, je suis née un 12 janvier, avec un peu d’avance, et j’ai mené mon petit train train normalement jusqu’à mes 14 mois? J’avais un peu de retard mais le pédiatre rassurait papa et maman en leur disant que j’étais née prématurée, donc que c’était pour bientôt. D’un coup patatra !! Je me suis renfermée, je n’étais pas bien, je ne dormais plus. Papa et Maman se sont inquiétés et on est allé voir beaucoup de médecins spécialisés (il a fallu enfoncer les portes, faire des kilomètres et jouer des coudes). Pour mes 18 mois le couperet est tombé : je suis atteinte d’une maladie rare génétique, le Syndrome de Rett. Il a fallu encaisser le choc, le digérer, puis apprendre à connaître et appréhender cette maladie pour agir en conséquence. J’ai alors fait la connaissance de plein de personnes très gentilles pour m’aider : généticienne et neuro-pédiatre, les éducatrices du Camps puis du SESSAD et Rakia de l’ile aux familles ; des kinésithérapeutes : Maria et Odile; ma psychomotricienne Laurence ; mon orthophoniste Fanny ; mon homéopathe (qui sauve souvent les nuits de Papa et Maman) ; mon auxiliaire de vie Marie Jo et toute l’équipe de la clinique Essentis à Barcelone.Malgré cette véritable armée à mon chevet, la maladie a continué sa progression et tous les 6 mois une régression arrivait : petit à petit mes doigts puis mes bras ne m'obéissaient plus. J'ai donc perdu la station debout avec appui. Ma respiration s’est mise à me jouer des tours : je fais des apnées en gonflant mon bidou, et des crises d’épilepsie me gâchent la vie en me donnant des maux de têtes abominables.  Mon estomac reflux et ça me brûle souvent dans la poitrine. Depuis deux ans, j’ai un petit frère qui me fait bien rire et que je jalouse un peu aussi. Je suis aussi rentrée à l'IME de Pennautier dans l'Aude, trois journées par semaine. J'adore être avec mes copains et mes copines. Mes éducatrices m'aident beaucoup pour m'intégrer au mieux et participer aux activités. Le financement En raison de sa maladie, Charlotte a besoin d'un accompagnement quotidien dans une maison aménagée pour prendre en compte son handicap.  Afin de lui permettre de pouvoir sortir de son isolement, pouvoir communiquer avec l'extérieur, ses parents souhaite faire l'acquisition de la Tobii Eye Mobile Mini.   Cet outil, une commande occulaire qui s'adapte à une tablette, pourra permettre à Charlotte de s'exprimer par le regard avec une validation par le clignement des yeux. Il lui permettra également de la stimuler. L

45

805 €

10 %
Les derniers webserie

Les derniers webserie

Les derniers est une série de documentaires courts, chaque épisode est la rencontre d'un des derniers survivants des camps, qui parle de son parcours pendant la guerre mais aussi de la vie après, la transmission et le monde actuel. Notre projet, indépendant, a pour l'instant été soutenu par l'institut Alain de Rotschild, la FMS et de généreux donateurs privés, grâce à eux, nous avons déjà pu produire une douzaine d'épisodes en France.  Depuis le lancement de notre série sur les réseaux sociaux,  la bande annonce a été vue plus de 150 000 fois et autant pour les épisodes.(https://www.facebook.com/LesDerniers.org/videos/153263381887623/ ) et nous avons reçu de très nombreuses propositions de témoignages et de non moins nombreuses propositions d'aide. Nous aimerions donc pouvoir continuer et produire dès la rentrée le maximum de nouveaux épisodes, y compris à l'international. Nos moyens ne nous permettant pas d'aller aussi loin que nous aimerions, nous avons donc décidé de lancer cette collecte. Plus nous aurons de moyens plus nous financerons d'épisodes. (Le budget d'un épisode est en moyenne de 5000 euros) Pour tout don supérieur à 10 euros, votre nom sera sur la page des remerciements lesderniers.org sur lequel la série sera en libre accès. Pour tout don supérieur à 30 euros, votre nom sur le site et notre précédent film "young et moi, Tomer Sisley sur les trace du boxeur d'Auschwitz" primé au Figra en lien numérique Pour tout don de 100 euros votre nom sur le générique de fin d'un épisode (de 2 pour 200...) Pour tout don de 1000 euros vous êtes un des mécènes de la série et votre nom est au début d'un épisode (2 pour 2000...) Pour toute question, contactez nous  "The last ones" is a serie of short documentaries. In each episode we visit one of the last survivors of the concentration camps. They tell us about their story during WWII but also their life after and the present world. Our project is totally independant and is broadcast freely on our website www.lesderniers.org and on social medias. Our trailer has allready been watched over 115 000 times."The last ones" is financed by foundations and philantropists. Each episode costs around 5000 euros, the more money we raise the more episodes we ll be able to produce, hopefully internationally. So far we did 12 and we are working on english subtitles. Contact us if you have any question through our facebook page.

193

13 227,15 €

66 %
Combat pour Aymen Ait Lhoussain

Combat pour Aymen Ait Lhoussain

Bienvenue sur cette cagnotte !Bonjour, je m’appelle Aymen, et j’ai 4ans. Mon histoire commence il y’a quelques mois. Cet été, je suis parti à la plage avec mes parents une journée magnifique sur la Côte d’Azur. En rentrant à la maison, je suis tombé malade, à l’hôpital les médecins ont dis à mon papa et à ma maman que ce n’était qu’une simple insolation. J’avais toujours mal à la tête, je ne mangeais plus, par peur de vomir. Mes yeux me faisaient vraiment mal. Des semaines et des semaines passent mon état ne change pas. Mon œil droit commence à loucher, papa et maman me grondent en me disant d’arrêter de faire ça. Mes maux de têtes étaient toujours présents donc nous retournons à l’hôpital et les médecins me prescrivent des lunettes ils disent que ce n’est rien de grave. Malgré tout papa et maman veulent un bilan de santé mais les médecins ne veulent pas et disent que ça va aller. Une semaine passe et mon état s’aggrave mes maux de têtes sont toujours là et me font dormir pratiquement toute la journée, mais les médecins disent à ma maman que c’est les lunettes et qu’il faut que je m’adapte à la portée. Maman et papa commencent à s’inquiéter et demande une nouvelle fois un bilan, mais les médecins refusent et disent à papa et maman que je n’ai qu’une simple gastro. Le soir même je fais un malaise. Direction lenval où je passe des scanners et des irm d’urgence, résultat : Tumeur au cerveau. Aujourd’hui, on prends soin de moi, mais l’opération coûte énormément à mes parents , papa travaille et maman s’occupe de moi mais les allées retour se font cher et ma famille n’a pas les moyens d’être à mes côtés. Et j’ai besoin d’eux à mes côtés pour pouvoir reprendre des forces. Grâce à vos dons, je pourrais bientôt continuer à bénéficier d’un traitement voué à me remettre sur pieds et donner la possibilité à mes parents de vivre chaque jours de cette épreuve avec moi. Merci à tous et à toute de votre générosité. Aymen 4 ans. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous

134

3 706 €

Une nouvelle vie comme sur des roulettes

Une nouvelle vie comme sur des roulettes

Bonjour, Je me présente je suis Anaïs Barbeau, je suis Toulousaine et blogueuse beauté à mes heures perdues. Si vous me lisez aujourd'hui c'est parce que j'ai besoin de votre aide mais avant de vous expliquer tout cela j'ai envie de vous partager mon parcours de vie. Je suis née un certain 23 Décembre 1992, on ne m'attendais pas si tôt, étant une grande prématurée je suis née à 5 mois et demi. Il faut croire que j'étais pressée de vivre ou de voir le père Noël en avance  ça dépens du point de vue. A l'hôpital on me surnommait la miraculé car ma couveuse à pris feu 2 minutes après que l'on m'ai sortie de celle-ci.  A l'âge de mes 18 mois, ma mère remarque que je ne me développe pas comme les autres enfants, je ne tient pas assise et je ne suit pas du regard. Elle a l’instinct d'aller voir un docteur qui lui apprend la réalité de ma vie. Ce docteur dit à ma mère que a sa place il me mettrait dans un centre car je deviendrai un légume et que mon handicap serait trop dur à supporter. Face à cette épreuve ma famille fait bloc et décide de m'élever comme mes frères. Etant petite je ne me souviens pas avoir ressentie de différences à mon égard, seulement le regard des gens m'interpelle car jusqu'à mes 6 ans je devais rester dans une poussette spécialisée. C'est vers cet âge-là où je subit mes premières opérations des jambes. Je me souviens de m'être déplacé en rampant par terre avec mes deux gros plâtres aux jambes, je voulais trop vivre ! Suite à tout ça, je demande à ma mère à l'âge de 6 ans à avoir mon premier fauteuil roulant pour ne pas que les passants que je croise dans la rue pense que je ne suis rien qu'une jeune fille feignante qui n'a pas envie de marcher.J'avais envie d'être enfin reconnue pour ce que j'étais. En 2001, je suis l'une des rescapé de l'explosion de l'usine AZF, ce jour-là où j'ai réussi à courir avec ma flèche (c'est un genre de trotteur pour handicapé). J'ai bien faillir mourir mais la vie à été plus forte. J'ai a peine 8 ans à ce moment-là et j'en ai perdu mon insouciance. Mon adolescence est marquer par l'annonce du terme de mon handicap, une Quadriplégie Spastique c'est-à-dire une paralysie des 4 membres et la spasticitée c'est un symptôme qui provoque des raideurs paralysantes au fil du temps. Face à cette annonce, je n'en ressors que plus forte, je m'y attendais au fond de moi je savais que c'était plus grave que prévu. Ces années sont rythmées par de multiples opérations, des douleurs à encaisser et des remises en questions. Je parviens à me déplacer des journées entières avec un déambulateur pendant environ un an. Puis je retrouve mon fauteuil roulant, c'est ainsi fait je ne suis pas faite pour marcher car je marche déjà dans ma tête depuis bien longtemps. Suite à la séparation de mes parents, je quitte la région Toulousaine pour m'installer à La Rochelle auprès de ma famille. Je connais alors de nouveau les collèges et lycées classiques où je me retrouve avec 30 élèves par classes. Durant cette période, je ressens énormément ma différence, comme un rejet de la société parce que ma différence est un sujet de discussion auprès des adolescents.  En 2010, mon état se dégrade et je dois me faire opéré de la colonne vertébrale car j'ai une scoliose aggravée. Pour cette opération, je décide de revenir à Toulouse car j'ai confiance aux docteurs que je connais bien. Je me fais opérer tout se passe bien, mais cette opération m'a fait ressentir des douleurs insupportable. Je m'en sors parce que j'ai un bon mental mais il y a des douleurs qui nous marquent à vie. En 2012, je décide de revenir vivre sur Toulouse car c'était plus facile pour moi et ma mère. Et niveau accessibilité entre La Rochelle et Toulouse il n'y a pas photo et je trouve que les gens y sont plus accueillants. Et je ne ressens plus mon handicap comme un poids depuis que j'y vis de nouveau. En 2016, je vis l'année la plus difficile de ma vie, le 3 janvier je suis atteinte d'une Septicémie foudroyante qui a bien faillie me coûté la vie, je n'en

114

2 364 €

236 %
Petites Reines de Kaboul

Petites Reines de Kaboul

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous. Pour ceux et celles qui n’ont pas suivi leur histoire, Masomah et Zahra Alizada sont les leaders de l’équipe nationale féminine de cyclisme d’Afghanistan. Ces jeunes femmes courageuses ont décidé d’affronter les tabous d’une société conservatrice et patriarcale en pratiquant le cyclisme de compétition. Leur histoire a attiré l’attention des médias et de nombreux reportages leur ont été consacrés. Elles ont été proposées au prix Nobel de la paix par un groupe de députés italiens, mais cette notoriété a fait peser des menaces plus importantes sur leur famille dans un contexte où l’état islamique a montré sa capacité meurtrière avec plusieurs attentats sanglants au cœur même de la capitale afghane. La communauté Hazara à laquelle appartient la famille Alizada est également particulièrement menacée par Daesh et les talibans. Deux attentats récents ont fait des dizaines de morts.La famille Alizada a donc décidé de quitter le pays une seconde fois après un premier exil en Iran lorsque les talibans étaient au pouvoir et a obtenu un visa du Ministère français de l’intérieur après une mobilisation en faveur des petites reines de Kaboul.Mais cette famille a peu de moyens financiers et le voyage pour sept personnes est coûteux, une association dénommée « les petites reines de Kaboul » a donc été créée et elle est habilitée à recueillir toutes aides susceptibles de faciliter le voyage et l’installation en France. For those who did not follow their story, Masomah and Zahra Alizada are the leaders of the national women's cycling team in Afghanistan. These courageous young women decided to confront the taboos of a conservative and patriarchal society by practicing competitive cycling. Their stories have attracted the attention of the media and many reports have been devoted to them. They were nominated for a Nobel Peace Prize by a group of Italian MPs, but this notoriety has placed greater threats on their family in a context where the Islamic state has shown its murderous capacity with several bloody attacks at the very heart of the Afghan capital. The Hazara community to which the Alizada family belongs is also particularly threatened by Daesh and the Taliban. Two recent attacks have left dozens dead.The Alizada family decided to leave the country a second time after a first exile in Iran when the Taliban were in power and obtained a visa from the French Ministry of the Interior after a mobilization in favor of the "little queens of Kabul".But this family has little financial means and the trip for seven people is expensive, an association called in French "Les petites reines de Kaboull" has been created and it is entitled to collect all the aids likely to facilitate the trip and the installation in France .

75

2 521,30 €

MOUV/ER Académie Thaïlande: Nature, Sport et Formation.

MOUV/ER Académie Thaïlande: Nature, Sport et Formation.

🇫🇷 BIENVENUE/SAWADEE KHAP 🇹🇭(🇬🇧 traslation blelow)  ENSEMBLE, CRÉEONS UN LIEU UNIQUE, DE CONNAISSANCES ET DE PARTAGE . MOUV/ER Academie est un projet ,Éthique ,Ecologique , Humain et Sportif.  COÛT DES TRAVAUX : 15,000 €         PARTICIPATION : libre ! ( Contreparties ci-dessous )    CHÈRES PETITES GRAINES, Depuis près d'un an, nous mettons tout en oeuvre pour créer un endroit unique. Un oasis où des hommes et des femmes viennent se reconnecter à la nature. * Un lieu d'échanges, de rencontres, de stages.* Un lieu autonome ( en énergie et alimentaire ).* Un lieu privilégié, à la fois isolé et accessible à tous.* Un verger abondant en fruits et légumes, créé en collaboration avec nos visiteurs.* Un espace d'entrainement, de méditation, de bien-être.* Une résidence d'athletes professionnels ou amateurs désireux de pratiquer leurs sports dans les meilleurs conditions ( Muay-thai, course à pied, vélo, culture physique, Yoga,  pilate... etc )      🌱 DEVENEZ ACTEUR Chacune de vos contributions participe à accélérer la mise en oeuvre. Nous sommes déterminés à réaliser ce rêve, mais grace à vous et Leetchi tout peut aller très vite! Vos contributions nous permettront : * Construction d'un espace dédié au "Mouvement" (Muay-thai, Yoga, Pilate, Gymnastique, etc...)* Construction d'une Yourte ouverte : lieu de formation et de partage.* Finalisation de la cuisine : Un espace de 30m2 dédié à la formation et au goût.* Création d'un Verger/Potager avec les principes de permaculture, Bio et écoresponsables.* Forage de puits pour garantir un accès en eau, autonome et responsable.* Location de véhicules utilitaires pour l'acheminement des matériaux, terrassement, etc...    🌏 KHON KAEN, THAILAND Capitale de l'isan, Khon Kaen est un emplacement idéal. Khon Kaen possède un patrimoine biologique et culturel inestimable, c'est le principal moteur élocogique de la thailande. À 20 km de la grande ville , toutes les conditions sont réunies à la réussite de ce projet.Avec une superficie de 6400 m2 nous souhaitons participer activement au développement de la région.   🤸🏻‍♂️ "RESPIRER / BOUGER", MANGER : VIVRE 🤸🏻‍♀️ Nous vous invitons à découvrir ce qui nous animes    MÉDITATION : Votre bien-être est une priorité.Profitez de la nature et du calme de l'académie pour pratiquer la méditation.Nous vous proposerons des ateliers et des espaces dédiés tout au long de votre séjours.    MOUV/ER :  MOUV/ER regroupe ce qui se fait de mieux pour votre corps.Entretenir sa mobilité, corriger sa posture et augmenter ses performances.Pour une séance ou un stage complet.Nous sommes impatients de pouvoir vous initier dans les meilleurs conditions!Plus d'infos     PERMACULTURE :  Il est important pour nous de vous offrir la meilleur qualité de service, dans ce sens, nous apportons un soin particulier à vous proposer des produits frais, de saisons et cultivés dans le respect de l'environement.Nous dédions 100% de notre espace à la permaculture, vivre en harmonie avec ce qui nous entoure.         ALIMENTATION : Du Jardin à l'assiete, il n'y a qu'un pas. La cuisine thailandaise est pleine de saveurs et de couleurs. Associée aux principes de l'alimentation vivante nous obtenons des recettes synonymes de plaisir,santé et bien-être.        L'AVENTURE : La Thaïlande vous réserve des surprises à tout les niveaux!Khon Kaen est entourée de nombreux parcs nationaux où l'on peut séjourner et visiter en toute sécurité, durant un ou plusieurs jours. Nous vous proposerons régulierement des Treks et des Trails adaptés à votre niveau . Grace à MOUV/ER, notre communauté s'agrandie . Une occasion pour vous de partager, de s'amuser autour de ce qui nous rapproche : le sport, la santé , le bien-être, la Vie .   👱🏻 QUI SOMMES NOUS? 👩🏻  Nico & Nicha  Nous sommes de jeunes mariés Franco-Thailandais.Notre histoire à commencée il y a 6 ans l'orsque Nico est venu en thailande pour vivre sa passion :le Muay-Thaï.  Nicha est experte en préparation thailandaise. Elle parle 4 langues et inc

28

3 420 €

22 %
Tous ensemble pour Lucas

Tous ensemble pour Lucas

Bienvenue sur cette cagnotte ! Rééducation intensive en Pologne Je vous presente Lucas Trecherel ,un Quimpérois passionnée de motocross.                     Aprés un grave accident de motocross en 2013 alors qu'il n'avait que 14 ans ,les 2 ématomes au cerveaux l'en laisser paralisé ,il se bat chaque jour depuis pour retrouvé une autonomie dans un centre a  Kerpape en Bretagne  Grace au dons de la premère cagnotte Lucas s’est rendu en juillet 2017  au centre de rééducation intensive en Pologne Ce centre propose des sessions de rééducation intensive sur 2 semaines, 6 jours sur 7, 5 à 6 heures par jour, à renouveler 2 ou 3 fois par an. Le programme est donc très chargé et consiste en plusieurs ateliers étalés sur la journée : équithérapie (30 mn), massage (30 mn), kinésithérapie (80 mn), ergothérapie (30 mn), stimulation neurosensorielle (30 mn), stimulation de la marche (30 mn), balnéothérapie (30 mn), entraînement  à l’autonomie (60 mn), thérapie manuelle (30 mn)…de la marche avec un lokomat comme sur la photoavec une équipe au top un 2èmes séjour est prévu en avril 2018 ,je fait donc appel a votre générosité pour que Lucas et ses parents puissent ce rendre en Pologne pour 15 jours de réeducation inexistant en France le coup du séjour n'est pas pris en charge par la sécurité social qui s'élève dans les................ 4000 a 5500 euros un grand merci a toutes les personnes qui participe a cette aventure  * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous

39

2 217 €

40 %
Soyez solidaires d'un magazine solidaire : 7oscope

Soyez solidaires d'un magazine solidaire : 7oscope

Un magazine gratuit diffusé à 75000 éxemplaires, qui offre un espace publicitaire à une association caritative dans chaque numéro, est ce possible ?  ​Grâce à votre solidarité, OUI !  Distribué par la poste dans 75 000 salles d'attente en france, ce magazine sera visible par près d'un français sur 3 chaque mois. il permettra aux associations de se faire connaitre et de lever des fonds grâce à une double page de communication. Avec près de 20 millions de patients par mois, les salles d'attente des médecins sont le lieu stratégique ou il faut paraitre pour étre vu.  7oscope magazine ne sera pas payant, et pas disponible en kiosque. la publicité sera notre seule source de revenus, et nous ne comptons pas non plus en abuser.. mais en attendant on a besoin de votre soutien pour financer le premier numéro. plus d'infos ci-dessous :)  Ici vous pourrez directement et en un clic, contribuer à la réussite de ce projet. Chacun participe du montant qu'il souhaite. chaque contribution est la bienvenue et tous les paiements sont sécurisés!  Alors par avance merci à tous !    Comme nous, vous vous êtes surement déjà retrouvé chez votre médecin ou votre dentiste à attendre plus d’une demi-heure au milieu de patients à la limite de l’assoupissement, avec pour lecture quelques exemplaires de psychologie magazine dont un article génial sur le lâcher-prise en situation de stress ou une pile de magazines GALA, dont un reportage sur la rupture entre CECILIA et NICOLAS ?? Oui ça date un peu tout ça… Mais trop souvent  cette caricature dépasse la réalité.  7oscope est un nouveau magazine indépendant, gratuit et tout public, à destination des patients,  dans les salles d'attente des médecins. Comme vous l'avez sans doute déjà constaté, l'offre de lecture est souvent obsolète et peu variée, alors que nous passons un certain temps à attendre dans ce lieu ô combien incontournable. Ces conditions d’attente sont souvent vécues comme anxiogènes et les patients comme les médecins gagneraient à ce qu’elles soient améliorées. Selon la DREES et l’INSEE chaque jour 20 personnes attendent de 15 minutes à plus d’une heure et seraient ravis de trouver une lecture plus récente et variée. La priorité de votre médecin étant de vous soigner et non de vous distraire, nous avons donc imaginé un concept clé en mains pour remédier à cette situation et lui permettre d’améliorer les conditions d’accueil de sa patientèle.  Un magazine de 48 pages, livré par le facteur, gratuit, de bonne qualité, éclectique et renouvelé chaque mois, sans OGM ni GLYPHOSATE, garanti 100% français de sa conception à son impression ! On y parle politique, actualité, médias, santé, culture, mode, beauté, cuisine, horoscope, sport, automobile, bricolage, économie, etc.  Nous avons choisi pour commencer,  d’adresser ce magazine à 75 000 professionnels de santé sur la France, en priorité les généralistes, les dentistes, les ophtalmologistes, et les gynécologues. De quoi agrémenter l’attente de plusieurs millions de patient(e)s par mois !  Le magazine sera gratuit et financé par la publicité à raison de 16 pages par numéro. Figurez-vous que votre temps d’attente a de la valeur pour les marques, vous êtes aussi des consommateurs !  Nous proposerons en outre dans chaque tirage une double page de publicité gratuite à des associations caritatives pour leur permettre de communiquer avec une audience importante (soit un don d’environ 10 000 euros par numéro)  Si nous faisons appel à vous, c’est que cela a un coût important et nous avons besoin de votre générosité pour lancer la machine et financer le premier numéro, en autofinancement, si possible sans passer par les banques. Plus de 60 000 euros, dont 32 000 de timbres, 10 000 euros pour le routage, 18 000 euros pour l’impression, 3 000 euros pour la mise en page, on vous épargne les achats de photos, le matériel, les heures passées, etc. (on ne va  pas se plaindre non plus rassurez-vous..)  La publicité contenue dans le premier exemplaire permettra de fina

37

2 086 €

4 %
Pour le sourire de Lorena, 17 mois.

Pour le sourire de Lorena, 17 mois.

Translated into English at the bottom of the page Bonjour à tous, Je m'appelle Lorena et je vais vous raconter mon histoire. Mes parents attendaient ma venue au monde le 28 juillet 2016. Bien que trop tôt et sans aucune explication je suis née à 28sa+3 le 02 mai 2016, à l'hôpital de coulommiers (77) je pesais 1.080kg et 33 cm. Quelques minutes après ma naissance, j'ai été séparé de maman, j'ai été transféré en réanimation néonatalogie de l'hôpital de Meaux, à plusieurs kilomètres de mes parents.Ce fut un choc pour nous trois... J'ai passé 81 jours de réanimation néonatalogie, à me battre comme une vraie petite lionne, quelques hauts et de bas sur le plan respiratoire, mais j'ai su rendre fière mes parents et bien grandir et grossir... Ma première victoire, je suis admise en néonatalogie le 26 juin 2016 une belle victoire. Ma famille est déjà très fière... Tout se passait plutôt bien... Jusqu'au 30 juin 2016 où maman a eu la visite du pédiatre, qui vient lui annoncé qu'après plusieurs examens, je suis atteinte d'une maladie grave qui touche 1 enfant sur 300000,  la lissencéphalie, sans lui donner d'explication sur cette maladie et en parlant d'espérance de vie faible et incertaine... maman s'effondre... Pourquoi moi ? Pourquoi nous ? Papa ne montre pas sa peine, il a confiance en moi et on va y arriver... On lui annonce que je serais suivie par un professeur à l'hôpital de Necker où un rendez vous est programmé fin juillet. Au bout de 47 jours de néonat, ça y est, je vais enfin pouvoir dormir avec maman, pendant 4 jours, maman est hospitalisée avec moi en unité kangourou, l'endroit où l'on doit apprendre à s'occuper de bébé sans être relier aux machines, aux bips incessant... Nous vivons une deuxième naissance, l'odeur de maman, son sourire sur son visage ça y est dans 4 jours, nous serons réunis avec maman et papa dans mon cocoon à la maison... Le 27 juillet 2016 je quitte l'hôpital... Fin juillet mes parents ont rencontré le Professeur Bahi Buisson, neuropédiatre, spécialiste de la lissencéphalie à l'hôpital de Necker... C'est ici qu'ils en ont appris un peu plus sur ma maladie qui est confirmé... La lissencéphalie est une malformation du cortex...  Mais il y a plusieurs catégories dans la maladie, on sait juste que la maladie évoluera selon moi... Car chaque cas est unique et différent, on sait que je serais susceptible de faire de l'épilepsie sévère et dur à stabiliser car elle est pharmaco-résitante... Il faut attendre d'autres examens qui nous en diront plus... Après de longs mois d'attente, les résultats des examens sont tombés...En février 2017, on apprends qu'il s'agit d'une lissencéphalie globale frontale accompagnée par un syndrome, c'est ce que mes parents redoutaient le plus, le syndrome de baraitzer winter qui lui touche 1 enfant sur 1000000. Pour vous résumer un peu, la maladie est tellement complexe...qu elle évoluera au cours de mon évolution à moi, on ne sait pas trop sur ce que ça donnera. On sait juste que je peux souffrir de malformation auditive, de la vue, du visage, de malformation cardiaque, d épilepsie sévère dans la majorité des cas...Plus je grandirais plus on prendra des coups... Ma maman a cessé son activité pour s'occuper à plein temps de moi, elle m'emmène à mes rdv médicaux aussi nombreux qu'ils sont (pédiatre, médecin traitant, camps, Necker, psychomotricienne, pedopsy... Et j'en passe) Aujourd'hui,  on ne sait pas si je marcherai, si un jour je parlerai, si un jour j'irai à l'école, on ne sait pas si tout simplement j'aurai une vie dite "normale" Alors pour mon sourire et celui de mes parents, tata a décidé d'ouvrir une cagnotte pour améliorer mon quotidien, pour ne plus vivre qu'à travers ma maladie, pour avoir une chambre de princesse sans mes équipements du quotidien, pour voyager et apprécier la vie encore plus... Parce que la vie ne m'a pas fait de cadeaux, faites de ma vie un véritable conte de fée... Lorena, 17 mois.   POUR ME SUIVRE, RETROUVEZ MOI SUR LE GROUPE FACEBOOK :POUR LE SOURIR

45

1 067,05 €

Une Ballade pour Justine et Lou

Une Ballade pour Justine et Lou

Crédits photo : Nathalie Vergès Bienvenue sur la cagnotte de l'association Une Ballade pour Justine et Lou.Vous pouvez directement, en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun verse le montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. Bénéficiez d'une réduction d'impôts :L'association est reconnue d'utilité publique. A ce titre, vous bénéficiez de déduction fiscale dont le pourcentage varie selon que vous êtes un particulier ou une entreprise.Vous êtes un particulier,  le montant admis à réduction d'impôt est de 66 % du montant du don (dans la limite de 20 % du revenu imposable).Un don de 100€ ne coûte finalement que 34€ au donneur. De quoi se montrer encore plus généreux.Vous êtes une enteprise, le montant admis à réduction d'impôt est de 60% du montant du don. Le montant maximum des dons entrant dans le champ d'application au titre de l'exercice, est de 5% du C.A de l'entreprise. Pour en bénéficier il vous suffira de répondre au mail que nous vous enverrons suite à votre don. A propos de notre association :Justine et Lou sont les deux enfant et petit-enfant de Dimitri Yachvili et de Christian Sarramagna. Agées de 8 ans, elles sont atteintes d'une maladie génétique dont l'orgine est inconnue : l'Arthrite Juvénile Idiopathique.Cette maladie ne touche que 4 à 5.000 enfants en France. Elle se matérialise par une inflammation de toutes les articulations, et peut provoquer à terme des maladies cardio vasculaire, cancers voire diminution de la vue.Dimitri et Christian et quelques amis, ont décidé de créer une association dans le but d'organiser un événement afin de faire connaître la maladie, et de participer au financement de la recherche médicale sur cette maladie en s'associant à la Fondation Arthritis, seule structure privée en France qui réalise de la recherche médicale sur l'ensemble des rhumatismes, et sur l'Arthrite juvénile en particulier. Votre don est un geste fort vers ces deux enfants, et tous les autres qui, dans l'anonymat, souffrent quotidiennement de cette maladie. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter et à visiter :notre page Facebook : www.facebook.com/unebaladepourjustineetlounotre site internet : www.justineetlou.org Merci à tous

26

1 786 €

UNE AUTO POUR ENZO

UNE AUTO POUR ENZO

Enzo a 11 ans et il est atteint de myopathie de Duchenne. Cette maladie rare touche entre 150 et 200 garçons nouveau-nés par an. Cette pathologie génétique provoque une dégénérescence progressive de l’ensemble de ses muscles. Aujourd’hui, les premiers muscles touchés sont les jambes. Enzo a pratiquement perdu l’usage de la marche et se déplace esssentiellement  en fauteuil .Actuellement, la recherche progresse mais il n’existe toujours pas de traitement permettant de guérir de cette maladie. Les aménagements à la maison, à l’école et dans le quotidien sont autant d’éléments permettant  son autonomie . L’utilisation de ce véhicule permettrait d'avoir une meilleure qualité de vie pour lui pour nous et ses deux sœurs merci de lui venir en aide  pour qu'il ne soit plus transporté manuelement dans nos bras et qu' il puisse rentrer directement dans la voiture avec sont fauteuil electrique ,cette voiture nous faciliciterai le quotidien lors des nombreux rendez vous avec les spécialistes, hôpital , kinésithérapeutes . vos dons sont un soutien non négligeable pour notre famille . Merci d'avance pour votre soutien Vous pouvez participer à ce projet et nous aider à collecter la somme de 10000€  qui reste a trouver pour financer l achat du vehicule qui coute 31000euros avec amenagement .Ci dessous le lien descriptif et une video du vehicule concerné:  https://www.handynamic.fr/voitures-pour-particuliers/nos-voitures-pour-personnes-handicapees/monospace-handicap-69-pl-dont-1-fr/ford-grand-tourneo-connect-happyaccess-handicap/   * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés

19

730 €

7 %
Fromathome

Fromathome

Un concept aux activités variées: Soirées vins et fromages: vins de qualités et fromages d'un petit fromager ambulantSoirées Wineathome: Un caviste à la maison, rien que pour vous et vos amisSoirées évènementielles: Afterwork, Winedating....  Vous l’aurez compris, que vous soyez novice, amateur ou grand connaisseur, nous vous apporterons un regard neuf avec une façon décomplexée d’appréhender l’univers du vin, en mettant en avant l'authenticité et la convivialité… Nos Valeurs: Nous voulons communiquer et partager notre passion du vin différemment, sans chichi, comme on parlerait du temps, sans complexe.Et comme on est dans la détente, on s’est dit que ça serait bien d’y ajouter quelque chose de convivial, qui viendrait à vous.On s’est dit aussi que ce serait quand même mieux de vous proposer de boire et de manger des choses saines et bonnes. Alors on a préféré des produits bio sans cochonnerie.C’est ça nos valeurs, du simple, du bon, du sain et du festif, ça s’appelle la vie !          Pourquoi une cagnotte?Acquerir une armoire à vinAinsi que mes premiers vinsEnfin des goodies: serviettes, verres, dropstop personnalisés à l'effigie de fromathome  Je vous serai très reconnaissant de l'intérêt que vous porterez à ce projet; Alors à très bientôt autour d'un verre de bon vin! Plus d'infos: www.fromathome.frContact: 060179800 / contact@fromathome.fr https://www.facebook.com/fromathome/

12

850 €

85 %
Aidez Kayna & Francisc Barbu

Aidez Kayna & Francisc Barbu

Bienvenue sur cette cagnotte !Tous d'abord, merci d'avoir cliqué sur ma cagnotte cela est déjà un bon point ! Pour que tu comprennes je vais te raconter mon envie.  Je m'apelle Marie, j'ai 22 ans et fait des études de design de Produit à Paris. Je suis une grande débrouillarde et ai toujours aimé aider les gens qui m'entourent.  Aujourd'hui j'ai décidé d'aider Francisc et Kayna. Francisc vie dans la rue depuis 10 ans et son histoire m'a beaucoup touché. Voilà, maintenant 6 mois que je travail dans une épicerie dans la gare de rueil-malmaison afin de subvenir a mes besoins comme tous étudiant et mon destin a croiser celui de ce petit duo symathique.  j'ai pu apprendre a connaitre Francisc un peu tous les soirs en sortant de mon boulot. Il est maintenant devenu un ami pour moi et aime prendre du temps le soir pour discuter avec lui car c'est un homme bon et plein de gentillesse et surtout très cultiver. Combien de temps passons nous a nous plaindre de notre situation ou de choses peut importante ? trop je pense car quand je discute avec Francisc je ne l'entend jamais ce plaindre et comme il dit la vie est faite de chance et d'espoir. Je suis d'accord avec lui mais je pense que parfois il faut savoir précipiter la chance !  C'est pour cela que j'ai décidé de créer une cagnotte en ligne et une page Facebook afin de raconter son histoire à tous le monde !   Trop de gens ne baisse même pas la tête quand il croise un SDF. Pourquoi ? il y en a trop ? et sous prétexte qu'il y en a trop il ne faut donc pas les aider et apprendre à vivre avec ?  Je ne suis pas d'accord.  Francisc est un homme qui veut s'en sortir mais qui commence a être agés pour se débrouiller seul. ou sont les aides ?  Je ne comprend pas comment l'état peut laisser des personnes dehors quand eux mangent avec des cuillières en or !  Sans logement fixe pas de boulot, pas de boulot pas d'argent, pas d'argent... ?  Aidez moi s'il vous plait à contribuer au bonheur d'un duo sympathique et il vous en serra reconnaisant a vie : donnons leurs un toit et le reste suivra !  Ne soyez pas acteur, contribuer a ce projet.

16

281 €

0 %
Des habits pour les plus démunis! Des jouets pour les enfants défavorisés!

Des habits pour les plus démunis! Des jouets pour les enfants défavorisés!

Bienvenue sur cette cagnotte !Aujourd'hui, je fais appel à vous ! J'ai besoin de vous !                                                                                                                                                                                                                                                                       De quoi s'agit-il ?                                                                                                                                                    De collecter et recycler les vêtements pour les plus démunis et les jouets pour les enfants défavorisés ! Après avoir fait mon étude de marché en allant sur le terrain, je me suis aperçu que beaucoup de gens ne faisaient pas assez la démarche de trier...Mais heureusement nous sommes de plus en plus nombreux à le faire. Alors collecter vêtements et jouets directement auprès du particulier, et allez aussi dans les écoles c'est mon idée, je rentre en contact avec les gens, je fais passer l'information, je les encourage à trier. Une pierre, deux coups !...Récupération des vêtements destinés à la revente à petits prix pour les plus démunis et récupération des jouets pour le don aux enfants défavorisés ! Pour la redistribution des vêtements, j'ai mis en place diverses solutions, je privilégie le direct, le plus possible, afin de m'assurer de la bonne destination ! dans différentes structures d'accueils, foyers etc... en magasins de seconde mains, boutiques solidaires, mais aussi par l'intermédiaire d'entreprises de revalorisation des déchets. Redonner le sourire aux enfants !                                                                                                                                                                                                     Par le don de jeux et jouets ! Dans notre société de consommation, bien souvent les enfants sont envahis de jeux et jouets alors que d'autres à travers le monde, parfois même en France ! n'ont pas la même chance, et n'ont rien ou pas grand chose...    Dans un premier temps en allant à la rencontre des enfants dans les écoles ! ma mission est à la fois éducative et informative en abordant des thèmes importants comme la protection de la planète, la solidarité le respect, le partage... Dans un second temps,  je repasse voir les enfants qui ont rempli leurs cartons de jouets aidés bien sûr par les parents. Les enfants savent qu'ils font une bonne action, faite avec le cœur pour d'autres enfants. La participation active des enfants est importante afin qu'ils gardent à leurs yeux un merveilleux souvenir de partage... Pour la redistribution des jouets, j'ai deux directions, localement en France, car il y a encore malheureusement beaucoup de besoin. Je privilégie le direct en allant apporter mes collectes, comme par exemple dans des structures d'accueils ou aussi dans les pouponnières, à voir aussi dans les hôpitaux par la suite. Pour la seconde direction de redistribution se sera prochainement, à l'étranger. Cette démarche est possible grâce à une belle rencontre, Alain de l'association « Enfants Solidaires » Un missionnaire au grand cœur, qui a une grande expérience dans l'humanitaire, qui sillonne les routes avec sont camion. Avec lui je suis sûr que les jouets arriveront à bonne destination !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Ma Mission !                                                                                                                                             Je suis par mon action et mes petits moyens, un simple petit maillon de la chaîne. Mais la sensibilisation du grand public fait partie de ma mission. Par ailleurs ma mission première repose aussi sur la

10

277 €

Haut de page