Aller au contenu principal
Tournage Homosexualité à Lourdes

Tournage Homosexualité à Lourdes

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire ! (traduction en espagnol puis italien puis polonais puis anglais) C'est en toute simplicité que je vous fais cet appel pressant à l’aide et aux dons, et vous propose de participer à votre mesure à une cagnotte en ligne pour l'organisation d'un événement précis : le TOURNAGE à Lourdes d'un documentaire filmé sur L'HOMOSEXUALITÉ, qui se tiendra du 23 septembre au 2 octobre 2019. C'est une grande première car cela faisait des années que je demandais des frères et des sœurs qui soient capables, comme moi, de parler de leur homosexualité et de leur amour de Jésus à visage découvert, en prenant ainsi le risque de tout perdre (travail, perspective de sacerdoce, perspective maritale, famille, amis, engagements chrétiens, réputation, etc.). Et - preuve que nous vivons en ce moment des temps spéciaux - ces frères de Mission ayant compris l'enjeu mondial et ecclésial de l'homosexualité se sont enfin levés et se sentent capables de faire le grand saut public avec moi pour Jésus, le monde et l'Église : il y a un Colombien, un Péruvien, un Italien, un Mexicain, un Espagnol, deux Français (dont une personne transsexuelle). Mais mine de rien, le temps presse. Et surtout, les témoins homos continents - et pas seulement abstinents - ne courent pas les rues. Nous comptons donc déjà sur votre prière pour accompagner ce projet unique qui donnera lieu à un reportage, et peut-être un DVD, pour servir de support de formation pour tous (car en réalité, personne dans le monde - à part moi - ne parle d'homosexualité et ne propose une analyse dessus). Mais pour ce faire, nous avons aussi besoin d'argent, simplement pour couvrir les billets d'avion des intervenants qui viennent de loin, les frais sur place à Lourdes, les décors, le salaire des caméramen,  le montage, la traduction, etc.. Voilà la raison pour laquelle j'ouvre une cagnotte. Sachez que cet évènement - malheureusement d'un côté et heureusement de l'autre -, qui n'aura pas la lourdeur logistique d'une session sur l'homosexualité ni d'une conférence de presse, s'organise en dehors de tout parrainage ou mécénat ou mouvement ou parti ou diocèse. Juste avec nos petites personnes ! Mais c'est le plus grand trésor. Comme aucun média catholique et aucun évêque ne nous soutient (alors que pourtant nous vivons ce que demande l'Église sur l'homosexualité, et que l'Église en ce moment aurait bien besoin de nous parce qu'Elle ne se fait attaquer en réalité QUE sur l'homosexualité), puisque nous ne pouvons compter publiquement sur aucun prêtre, puisque nous sommes même parfois vus comme des criminels, nous organisons ce tournage en dehors de toute structure, sans aucune aide et sans étiquette. C'est notre faiblesse mais aussi notre force. Car les personnes qui témoigneront (sur la base du programme des 8 journées que j'ai établi récemment : http://www.araigneedudesert.fr/dans-lideal-il-faudrait-proposer-dans-chaque-paroisse-une-semaine-complete-de-formation-sur-lhomosexualite-etalee-sur-8-journees/) ne seront pas prisonnières d'un mouvement (fût-il catholique, comme Courage International) ou d'un groupe de pression (lobby pro-Vie, évêques, cardinaux, télé ou radio...) : elles s'avancent d'elles-mêmes, et donnent leur nom, offrent leur personne, tout simplement. La grande nouveauté de cet événement, c'est que l'homosexualité sera vraiment à l'étude et au CENTRE, et non un prétexte pour parler d'autre chose (Foi, sexualité, identité, amitié, chasteté, guérison ou restauration, Bible, relation personnelle à Dieu, sainteté, pureté, etc.). Au contraire. Pour une fois, il ne sera question que d'homosexualité, d'hétérosexualité, d'homophobie, de culture LGBT, de bisexualité, de transidentité, et même de sujets dont on nous interdit de parler (Franc-Maçonnerie, boboïsme, politique, Fin des Temps). Et personne pour nous empêcher de le faire ! Pas de mouvement chrétien ou de communauté (Courage, l’Emmanuel, etc.) à laquelle rendre des comptes, pas de sessions de thérapie réparative, pas de groupes de parole à la con ni de témoignages publics. Pas de cercle de juristes, politiciens, militants pro-Vie, psys, historiens, sociologues, prêtres, pour parler de nous et à notre place. Ça va faire du bien ! ENFIN, on va pouvoir traiter d'homosexualité et rien que d'elle ! ENFIN, on va s’intéresser aux personnes ! … même si, pour le coup, sans ces aides institutionnelles, nous arrivons un peu nus, et que nous voudrions malgré tout proposer un support vidéo pas trop "cheap" ni dégueu. L'idée, vu que les intervenants mouillent vraiment leur chemise, c'est de leur offrir des conditions de parole non seulement décentes mais carrément classes (belles images, belles lumières, beau cadre et beau plateau pour les tables rondes, bonne équipe de tournage... un minimum de professionnalisme et d'accueil pour une juste mise en valeur !). Voilà. Je pense avoir dit l'essentiel. Si ! J'allais oublier ! Le tournage se passe à Lourdes car c'est Marie qui seule porte notre continence (abstinence et apostolat public pour Jésus et l'Église par l'homosexualité). Merci de votre générosité. Et, de grâce, faites circuler ce message pour faire connaître la cagnotte et l’événement. Nous sommes si peu aidés et si peu encouragés - alors que les besoins sur l'homosexualité sont énormes aujourd'hui - que la moindre petite aide sera précieuse. Même 5-10 euros, ce sera énorme. Au nom de Jésus, par avance, je vous remercie. Philippe Ariño      EN ESPAÑOL ¡ Apertura de un bote para el rodaje « Homosexualidad » en Lourdes ! Es con total simplicidad que hago esta petición urgente de ayuda y donaciones, y que os propongo participar en vuestra medida en un fondo común en línea para la organización de un evento preciso : el RODAJE en Lourdes de un documental filmado sobre LA HOMOSEXUALIDAD, que tendrá lugar del 23 de septiembre al 2 de octubre del 2019.  HAZ CLIC AQUÍ PARA DONAR :https://www.leetchi.com//fr/c/51W3W9Al. Es una gran novedad ya que hace años que pedía a hermanos y hermanas que sean capaces, como yo,  de hablar abiertamente de su homosexualidad y de su amor por Jesús a cara descubierta, corriendo el riesgo de perderlo todo (trabajo, perspectiva de sacerdocio, perspectiva de casamiento, familia, amigos, compromisos cristianos, fama, etc.). Y – evidencia de que estamos pasando una temporada especial en aquellos tiempos –, estos hermanos de Misión que han comprendido el reto mundial y eclesial de la homosexualidad por fin se han levantado y se sienten capaces de dar el gran salto público conmigo para Jesús, el mundo, y la Iglesia : hay un Colombiano, un Quebequense, un Italiano, un Mexicano, un Español y dos Franceses (entre los cuales una persona transexual) ... y esperamos pronto un Polaco y un Norteamericano. Pero sin parecerlo, tenemos el tiempo contado. Y sobre todo, los testigos homosexuales continentes – y no simplemente abstinentes - no se encuentran todos los días. Por lo tanto, ya contamos con vuestra oración para acompañar este proyecto único que llevará a un reportaje, y quizás a un DVD, que servirá de soporte de formación para todos (ya que, en realidad, nadie en el mundo - excepto yo – habla de homosexualidad y propone un análisis al respecto). Pero para ello, también necesitamos dinero, simplemente para cubrir los boletos de avión de los oradores que vienen de lejos, los gastos en el lugar en Lourdes, la escenografía, el salario de los operadores de cámaras, el montaje, la traducción, etc. Por eso abro un bote. Sabed que este evento - desgraciadamente por un lado y afortunadamente por otro – que no tendrá la pesadez logística de una sesión sobre la homosexualidad ni de una conferencia de prensa, se organiza fuera de todo patrocinio o movimiento o partido o diócesis. ¡ Tan sólo con nuestras pequeñas personas ! Pero es el mayor tesoro. Puesto que no hay ningún medio católico y ningún obispo que nos respalda (a pesar de que vivimos lo que la Iglesia pide sobre la homosexualidad, y de que la Iglesia en este momento nos necesitaría porque en realidad se La ataca únicamente sobre la homosexualidad), puesto que no podemos contar públicamente con ningún sacerdote, puesto que a veces hasta nos perciben como criminales, organizamos este rodaje fuera de cualquier estructura, sin ninguna ayuda y sin etiqueta. Es nuestra debilidad pero también nuestra fuerza. Porque las personas que darán testimonio (sobre la base del programa de 8 días que establecí recientemente : http://www.araigneedudesert.fr/idealmente-deberiamos-dar-en-cada-parroquia-una-semana-completa-de-formacion-sobre-la-homosexualidad-en-8-dias/) no serán prisioneras de un movimiento (ya sea católico, como Courage Internacional) o de un grupo de presión (lobby pro-Vida, obispos, cardenales, tele o radio ...) : se presentan por su cuenta, entregan su nombre, ofrecen su persona, simplemente. La gran novedad de este acontecimiento es que la homosexualidad será realmente estudiada y CENTRAL, y no un pretexto para hablar de otra cosa (Fe, sexualidad, identidad, amistad, castidad, curación o restauración, Biblia, relación personal con Dios, santidad, pureza, etc.). Al contrario. Por una vez, sólo será cuestión de homosexualidad, de heterosexualidad, de homofobia, de cultura LGTB, de bisexualidad, de transidentidad, e incluso de temas sobre los que nos prohiben hablar (masonería, política, Fin de los Tiempos). ¡ Y nadie nos impida hacerlo ! Ningún movimiento o comunidad cristiana (Courage, la Comunidad del Emmanuel, etc.) a quienes tendríamos que rendir cuentas, ninguna sesión de terapia reparativa, ningún grupo de palabra o de testimonios públicos. No habrá círculos de abogados, políticos, activistas pro-Vida, psicólogos, historiadores, sociólogos, sacerdotes, que hablen de nosotros y en nuestro lugar. ¡ Nos hará bien ! ¡ POR FIN, podremos lidiar con la homosexualidad y sólo con ella ! ¡ POR FIN, vamos a interesarnos por las personas ! ... aún cuando, sin embargo, sin estas ayudas institucionales, lleguemos un poco desnudos y nos gustaría ofrecer un soporte video que no sea demasiado barato o ridículo. La idea, ya que los oradores realmente mojan la camisa, es ofrecerles no sólo condiciones decentes sino desde luego elegantes (imágenes hermosas, luces hermosas, escenario hermoso y plató hermoso para las mesas redondas, buen equipo de filmación). ... un mínimo de profesionalismo y de acogida para una justa valoración !). Bueno. Creo que he dicho lo esencial. Sí ¡ Última cosa ! La filmación tiene lugar en Lourdes porque es María quien lleva sola nuestra continencia (abstinencia y apostolado público para Jesús y la Iglesia a través de la homosexualidad). Gracias por su generosidad. Y, por lo que más quiera, compartid este mensaje para dar a conocer el fondo común y el evento. Somos tan poco respaldados y tan poco animados – aunque las necesidades en cuanto a la homosexualidad sean grandes hoy en día –, que la más minima ayuda será preciosa. Incluso 5-10 euros. En nombre de Jesús, de antemano, os agradezco. Philippe Ariño  IN ITALIANO : Istituzione di un fondo cassa per le riprese del film “Omosessualità” a Lourdes. È in tutta semplicità che vi faccio questa richiesta urgente di aiuto e donazioni e vi propongo di partecipare secondo le vostre disponibiltà alla raccolta fondi per l'organizzazione di un evento preciso: le riprese a Lourdes di un documentario filmato sull'Omosessualità, che si terrà dal 23 settembre al 2 ottobre 2019. Cliccate qui per l'offerta : https://www.leetchi.com//fr/c/51W3W9Al. È una prima volta assoluta, perché sono anni che cerco fratelli e sorelle che siano capaci, come me, di parlare della loro omosessualità e del loro amore per Gesù a viso scoperto, assumendosi così il rischio di perdere tutto (lavoro, prospettiva di sacerdozio, prospettiva matrimoniale, famiglia, amici, impegni assunti in ambito cristiano, reputazione ecc.). E, a riprova che in questo momento stiamo vivendo dei tempi speciali, poiché questi fratelli di Missione hanno compreso la sfida mondiale ed ecclessiale dell'omosessualità, finalmente si sono levati in piedi e si sentono capaci di fare il grande salto in pubblico con me per Gesù, il mondo e la Chiesa: al momento ci sono un fratello del Quebec, un colombiano, un italiano, un messicano, uno spagnolo e una sorella francese... e presto si spera anche un polacco e uno statunitense. Ma come se niente fosse, il tempo incalza. E soprattutto, i testimoni omosessuali continenti- e non solamente astinenti- non sono molti. Contiamo già che vogliate accompagnare con la preghiera questo progetto unico, che darà luogo a un reportage, forse anche a un DVD, perché serva da supporto formativo a tutti (dal momento che nessuno nel mondo, a parte me, parla di omosessualità e non ne propone un'analisi a riguardo. Ma per farlo abbiamo bisogno di di denaro, semplicemente per coprire le spese dei biglietti d'aereo dei partecipanti che vengono da lontano, le necessità da sostenere a Lourdes, il set, il salario degli operatori audiovisivi, il montaggio, la traduzione, ecc. Ecco i motivi per aprire un fondo cassa. Sappiate che questo evento- sfortunatamente da un lato e fortunatamente dall'altro-, che non avrà la pressione logistica di una rassegna sull'omosessualità né di una conferenza stampa, si organizza al di fuori di ogni pratrocinio, sponsor, movimento, partito o diocesi. Contiamo solo sulle nostre piccole forze! Ma è il tesoro più grande. Poiché nessun medium cattolico e nessun vescovo ci sostiene (dal momento che viviamo quello che la Chiesa chiede in fatto di omosessualità e la Chiesa in questo momento avrebbe davvero bisogno di noi perché non fa che essere attaccata proprio sull'omosessualità), non potendo contare pubblicamente su nessun prete, visto che talvolta siamo percepiti addirittura come dei criminali, organizziamo queste riprese a prescindere da ogni struttura, senza alcun aiuto e senza etichetta. È la nostra debolezza, ma al contempo la nostra forza. Perché le persone che testimonieranno (sulla base di un programma che ho stabilito di recente : http://www.araigneedudesert.fr/in-una-prospettiva-ideale-sarebbe-opportuno-proporre-in-ogni-parrocchia-una-settimana-completa-di-formazione-sullomosessualita-della-durata-di-8-giorni/) non saranno prigioniere di un movimento (fosse anche cattolico, come Courage International) o di un gruppo di pressione (ProVita, vescovi, cardinali, televisioni o radio...): si fanno avanti da sé e offrono il loro nome, la loro persona, tutto molto semplicemente. La grande novità di questo evento è che l'omosessualità sarà davvero soggetto di studio posto al centro del dibattito, e non un pretesto per parlare di altro (fede, sessualità, identità, amicizia, castità, guarigione o riparazione, Bibbia, relazione personale con Dio, santità, purezza, ecc.). Al contrario. Per una volta la vera questione sarà l'omosessualità, l'eterosessualità, l'omofobia, la cultura LGBT, la bisessualità, la transidentità e si affronteranno anche temi di cui ci proibiscono di parlare (massoneria, radical chic, politica, Fine dei Tempi). E nessuno può impedirci di farlo! Nessun movinento cristiano o di comunità (Courage, Comunità dell'Emmanuele ecc.) a cui rendere conto, nessuna sessione di terapia riparativa, nessun gruppo di parola né di testimonianze pubbliche. Nessun circolo di giuristi, politici, militanti ProVita, psicologi, storici, sociologi, preti, per parlare di noi al nostro posto! Anche se, senza aiuti istituzionali, noi arriviamo un po' spogli, malgrado tutto vorremmo proporre la realizzazione di un video che non sia troppo “cheap” né schifoso. L'idea, visto che i partecipanti si espongono in prima persona, è di offrire loro delle condizioni per esprimersi non solo decenti, ma decisamente con stile (belle immagini, belle luci, belle inquadrature e set per le tavole rotonde, una buona squadra per le riprese... un minimo di professionalità e di accoglienza per una giusta valorizzazione. Ecco. Penso di aver detto l'essenziale. Ah, sì. Me ne stavo dimenticando! Il documentario si registra a Lourdes, perché è Maria la sola a sostenere la nostra continenza (astinenza e apostolato pubblico per Gesù e la Chiesa per mezzo dell'omosessualità). Grazie della vostra generosità. E, per favore, fate circolare questo messaggio per fare conoscere il fondo cassa e l'evento. Siamo così poco sostenuti e incoraggiati – benché il bisogno di chiarezza sull'omosessualità sia enorme al giorno d'oggi- che il minimo piccolo aiuto sarà prezioso. A nome di Gesù, in anticipo, vi ringrazio. Philippe Ariño  W JEZYKU POLSKIM : W dniach 23 września – 2 października 2019 r. w Lourdes odbędzie się ośmiodniowa sesja na tamat homoseksualizmu z udziałem panelistów z różnych krajów. Są to osoby powstrzymujące się od czynów homoseksualnych lub takie, które wybrały radykalną czystość (celibat) i które zdobyły się na odwagę mówienia o swoim homoseksualizmie i różnych wymiarach tego zjawiska w aktualnym świecie. Spotkanie będzie nagrywane, a film, mam nadzieję, posłuży kiedyś jako materiał formacyjny dla osób zainteresowanych tematem (najlepiej parafii). Zapraszam gości z Polski  – zarówno w charakterze słuchaczy, jak ewentualnych panelistów ! Poniżej program spotkania. Philippe Ariño IN ENGLISH : Starting a money-raising campaign for the filming "Homosexuality" in Lourdes It is with great simplicity that I make this urgent appeal for help and donations, and offer you to participate at your convenience in an online donation for the organisation of a specific event: the SHOOTING in Lourdes of a film documentary on HOMOSEXUALITY, to be held from 23 September to 2 October 2019. CLICK HERE FOR THE DONATION. The article is translated into Spanish, Italian and Polish.   This is a great first as I had been asking for years for brothers and sisters who were able, like me, to speak about their homosexuality and their love of Jesus with their faces uncovered, thus taking the risk of losing everything (work, perspective of priesthood, marital perspective, family, friends, Christian commitments, reputation, etc.). And - proof that we are living in these special times - these brothers of Mission who have understood the global and ecclesial stakes of homosexuality have finally risen up and feel able to make the great public leap with me for Jesus, the world and the Church: there is a Colombian, a Quebecker, an Italian, a Mexican, a Spanish and a French woman... and we are hoping soon a Polish and a North-American speaker. But nonetheless, time is running out. And above all, homosexual witnesses from all continents - and not just abstinent - are hard to find.   We are therefore already counting on your prayer to accompany this unique project, which will give rise to a documentary, and perhaps a DVD, to serve as a formation support for all (because in reality, no one in the world - except me - talks about homosexuality and proposes an analysis of it).   But to do this, we also need money, simply to cover the airline tickets of people who come from far away, the local expenses in Lourdes, the sets, the salary of the cameramen, the editing, the translation, etc... That's why I'm opening a pot.   Please be aware that this event - unfortunately on one side and fortunately on the other -, which will not have the logistical burden of a session on homosexuality or a press conference, is organised outside any sponsorship or patronage or movement or party or diocese. Just with our little people! But it is the greatest treasure. As no Catholic media and no bishop supports us (even though we are living what the Church is asking for on homosexuality, and the Church at this moment would really need us because it is really only being attacked on homosexuality), since we cannot rely publicly on any priest, since we are sometimes even perceived as criminals, we organize this shooting outside any structure, without any help and without label. This is our weakness but also our strength. Because the people who testify (on the basis of the 8-day programme I recently established) will not be prisoners of a movement (even a Catholic one, such as Courage International) or a pressure group (pro-Life lobby, bishops, cardinals, TV or radio...): they come forward on their own, and give their name, they simply offer their person.  The great novelty of this event is that homosexuality will really be under study and at the CENTRE, and not a pretext to talk about something else (Faith, sexuality, identity, friendship, chastity, healing or restoration, Bible, personal relationship to God, holiness, purity, etc.). On the contrary. For once, it will only be about homosexuality, heterosexuality, homophobia, LGBT culture, bisexuality, transsidentity, and even subjects we are forbidden to talk about (Freemasonry, boboism, politics, End of Times). And no one to stop us from doing it! No Christian movement or community (Courage, Emmanuel, etc.) to report to, no reparative therapy sessions, no bullshit discussion groups or public testimonies. No circle of lawyers, politicians, pro-Life activists, shrinks, historians, sociologists, priests, to talk about us and in our place. It'll feel good! Finally, we'll be able to talk about homosexuality and nothing else! Finally, we're going to focus on people! ... even though, in this instance, without these institutional supports, we appear a little naked, and we would still like to offer a video quality that is not too "cheap" or gross. The idea, since the speakers really wet their shirts, is to offer them not only decent but also classy speaking conditions (beautiful images, beautiful lights, beautiful setting and beautiful set for the round tables, good film crew... a minimum of professionalism and welcome for a fair enhancement!)There you go. I think I've said the essential.  I almost forgot! The filming takes place in Lourdes because it is Mary alone who carries our continence (abstinence and public apostolate for Jesus and the Church through homosexuality). Thank you for your generosity. And, please, spread this message to make the money-raising campaign and the event known. We are so little helped and encouraged - at a time when the needs on homosexuality are enormous today - that the slightest help will be invaluable. Even 5-10 euros will be huge.  In the name of Jesus, in advance, I thank you.  Philippe Ariño

102

7 205 €

90 %
Tournoi Football Salesforce France - Novembre 2019

Tournoi Football Salesforce France - Novembre 2019

Participez au tournoi de football Salesforce et soutenez trois projets associatifs ! Le tournoi de Football Salesforce est de retour! Après le succès du précédent tournoi qui a attiré 96 participants dont 8 équipes partenaires, les inscriptions pour la quatrième édition du tournoi Salesforce Football Indoor sont officiellement lancées. L’événement aura lieu le mercredi 13 Novembre 2019, de 19h30 à 23h, à la Défense. Au programme de cette nouvelle édition, 150 participant(e)s dont 12 équipes partenaires et 2 nouvelles équipes portant haut les couleurs d’associations caritatives. Cette année, comme depuis le lancement de ce projet, l’objectif du tournoi est de réunir Salesforce et son écosystème autour d’un événement sportif qui véhicule les valeurs de l’entreprise - Give Back, Equality, Trust - dans une ambiance conviviale. Et surtout de lever des fonds qui seront reversés en intégralité à ces trois associations*: Lightforce - https://lightforceproject.comUtopia - http://www.utopia56.com/enAutre Monde - https://www.autremonde.org/decouvrir-autremonde/ Si toi aussi, tu veux ramener la coupe à la maison, n’hésite plus et fais ta donation avant que les portes de la sélection ne se referment sur toi ;) A bientôt, L’équipe Salesforce Foot FranceKevin Cyprienne, Martin de Meulemeester, Loic Amin Rahmouni *En tant qu'association loi 1901, toutes les donations sont déductibles d'impôts, à hauteur de 60% du don pour les professionnels, et de 66% du don pour les particuliers. Pour des raisons techniques, les donations de moins de 50€ ne sont pas éligibles à l'émission d'un reçu fiscal.

75

7 965 €

Voyage voyage en Afrique du Sud

Voyage voyage en Afrique du Sud

Bonjour à toi qui prend le temps de lire mon projet de voyage. Je m'appelle Cécile j'ai 31 ans et je suis née et je vis à la réunion.  Je suis une personne en situation d'handicap je me déplace en fauteuil électrique. Mais cet handicap ne m'empêche pas de rêver bien au contraire je profite de la vie à pleines dents et cette énergie me permet de concrétiser ces rêves. Etant quelqu'un de très dynamique et avide de voyage je souhaite cette fois-ci passer une nouvelle étape, voyager seule en Afrique du Sud avec mes deux aidants Felix et Ambre du 5 novembre 26 novembre !!!!Ce voyage me permettrait de montrer à mes parents que je suis capable de voyager seule pour la première fois, et étant impliquée dans de nombreuses associations handisport j'aimerais montrer aux autres jeunes en situation de handicap que aucun rêve ne peut être irrealisable. Ce voyage était un challenge de par la distance, les nombreuses visites que je souhaite réaliser  ainsi que l'itinérance durant les 3 semaines de mon périple de Cap Town à Port Elisabeth. Ce projet est prétentieux mais je suis capable de le réaliser, pour cela j'aurais besoin de votre soutien moral et... financierCar ce genre de projet demande beaucoup d'investissement et d'énergie mais il pourrait être arrêté également par une réalité financière. En effet le surcoût lié à mon handicap est énorme quand on voyage (paiement des billets d'avions pour moi et mes deux aidants, location de logements adaptés pour trois, location d'un véhicule adapté...). J'ai créé une page facebook pour vous tenir informés sur les avancées du projet. Pour la consulter, cliquez ici. Nous utiliserons aussi cette page quand nous serons en Afrique du Sud pour partager avec vous :-D Merci et a bientôt !

90

5 575 €

55 %
Le Jour J. - Court-Métrage

Le Jour J. - Court-Métrage

PITCHLes hauts gradés du dictateur J. se réunissent pour finaliser l’organisation de la cérémonie annuelle en son honneur. Ils n’avaient pas pensé à un détail qui viendra perturber l’avenir de chacun d’entre eux.  Durée  : 15 min.  Ce que je privilégie toujours au moment de créer quelque chose, c'est son accessibilité. Lorsque j'ai écrit et tourné mon premier très court-métrage (Je suis un rendez-vous, disponible sur YouTube https://youtu.be/Jr2cazHNqmw), ou quand j’ai écrit celui-ci, je me pose cette question :  « Comment délivrer ce que je veux, que cela soit pris au sérieux, tout en captivant tout le monde ». Il faut que cela soit attractif pour tous, de celui qui ne cherche juste qu'à se divertir, à celui qui cherche quelque chose de plus poussé, dans le fond comme dans la forme.Des films « politiques », on en voit de toutes sortes. Ce que je veux absolument éviter, c'est le film bardé de grands discours, à la limite du documentaire. Non pas que je n'aime pas ce style, mais il est inapproprié pour ce que je compte faire et ne va pas dans la lignée de ma recherche créative.  Je souhaite du coup administrer à cette réunion politique, à ce Jour J. un côté plus viscéral, un côté plus rock. Je suis parti de morceaux de musiques tels que « Believer » d'Imagine Dragons et « Jumpsuit » de Twenty One Pilots, qui seront d'ailleurs les bases de mon prologue, pour ensuite dérouler tout au long du film un côté hargneux et accrocheur, le rock est plutôt connu pour distribuer de l'énergie, et va rythmer cette première partie, mystérieuse et énergique. Jamais nous ne verrons le visage des protagonistes arriver au bureau.   Pour la suite, je suis parti lorgner plus du côté du thriller, qui marche avec le rock. Je veux marquer une opposition qui se verra à l'image : le côté ordonné et « propre » des personnages et des lieux qui va contraster avec la photographie froide, menaçante voire « sale ». Tout chez les personnages doit être organisé : les costumes, les emplacements des objets jusqu'à la parole. Je leur ai donné un phrasé plus « écrit », plus théâtral on peut dire, moins réaliste (après tout, les politiciens apprennent des textes écrits avec de belles envolées lyriques et composent des personnages). D'apparence, ils sont irréprochables, l'image montrera l'autre côté. Une idée à la Gone Girl ou d'autres films de David Fincher, avec une imagerie oppressante. Je veux que le spectateur soit pris dans cet étau et ne soit relâché qu'à la fin, d'où l'utilisation fréquente de gros plans ou d'insert, en opposition avec des plans plus larges pour englober tout les protagonistes dans cette mésaventure.  Chacun évidemment y verra ce qu'il voudra, mais pour moi, il s'agit de montrer que tout est cyclique, que le temps n'y change rien et que les requins d'hier sont ceux d'aujourd'hui. Tous les mêmes, venant tous du même endroit, d'où l'approche avec le thriller et la tension permanente, quasi palpable. On a beau « dire » mais dire n'est pas faire. Pour moi le temps fait tout. Il apporte comme il n'apporte rien.  Voici donc mon approche pour ce Jour J. que ce soit pour l'aspect visuel et attractif que pour ce que je souhaite dire et montrer. Et c'est donc là que vous allez intervenir.  Un court-métrage est toujours couteux. Il y a tant de paramètres comme le défraiement de toute l'équipe, la location du matériel, les lieux de tournages qui ne sont pas toujours gratuits, le montage (toujours avoir un bon monteur avec soit !), la promotion (le film a pour but de tourner dans des festivals). Voilà donc pourquoi, dans le but de produire un court-métrage de qualité, j'ai besoin de réunir cette somme. Je n'exige pas un minimum de participation, c'est vraiment à votre bon coeur.  Toute l'équipe du Jour J. compte sur vous. Je compte sur vous.Merci à tous d'avance ! Paul GoulhotScénariste et Réalisateur du projet.

140

2 850 €

89 %
MARTIN EDEN le film

MARTIN EDEN le film

Bonjour à tous !Bienvenue sur la cagnotte du projet de film Martin Eden !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite. Il y a de nombreuses contreparties !* Tous les paiements sont sécurisés.Merci pour votre soutien ! VOIR LA VIDEO DE PRESENTATION !https://www.youtube.com/watch?v=1ahIGJoKobI Martin Eden, le filmJe suis Soufiane Adel, j’ai 37 ans, 3 enfants de 11 ans, 8 ans et 20 mois. Je suis designer et réalisateur.J’ai réalisé 11 courts-métrages et un long-métrage documentaire.  La volonté de porter à l’écran Martin Eden remonte à 2007, lorsqu'on je suis tombé sur ce livre. « Tu vas voir tu vas te reconnaître, m’a t'on dit ».J’ai commencé la lecture, sans relâche, je lisais le livre sous la couette avec une lampe de poche. A la fin de la lecture, j’ai voulu l’adapter.Je me suis réveillé, dit qu’il fallait que je me décide à gravir la montagne.J’ai besoin de votre soutien, pour mener à bien ce projet.Mon projet de film Martin Eden est une adaptation contemporaine, Il raconte l’histoire de Martin un jeune homme d’une trentaine d’années dont l’activité principale est de travailler en Intérim sur des chantiers de dépollution industrielle. Un soir après un gala de boxe anglaise, il intervient dans une agression à la faveur d’un jeune gars, s’interposant à la rixe. Le garçon qu’il a sorti de là, Arthur, l’invite chez lui pour le remercier. Là Martin découvre un autre monde, jusque là inaccessible pour lui, celui de la grande bourgeoisie, il découvre un cadre raffiné, des gens cultivé. Il rencontre la sœur d’Arthur, Louise, immédiatement sous le charme, Martin décide de la conquérir par les livres.Ce film est un film d’amour, un film sur la rencontre de deux personnes que tout oppose qui vont se trouver, rendre possible une vie faite de dépassement, de risque, de passion. D’un amour qui a grandi mais qui sera rattrapé par la condition de ses héros.C’est un film sur l’ascension social, le déclassement et la désillusion que cela peut entraîner.Martin brave, se dépasse, se jette a corps perdu dans cet amour, rattrapé par sa condition et son environnement. Le filmSynopsis :Martin, 30 ans, boxeur – manutentionnaire sauve la vie d’Arthur Morse. Arthur l’invite chez lui, Martin tombe amoureux de sa sœur, Louise. Elle lui prête un livre, premier témoin de leur rencontre. Louise est un monde que Martin ne connaît pas, un monde merveilleux qu’il décide soudain de conquérir. Note d'intention C’est beau l’amourL’amour est plus fort que tout.Oui l’amour fait que des hommes et des femmes déplacent des montagnes pour s’aimer.Mais lorsque l’amour cesse, les émotions sont exacerbées ; les relations et les sentiments s’expriment alors plus violement.L’amour m’a porté dans le livre de Jack London, Martin Eden.Il m’a saisi dans ce qui m’a intimement construit.J’ai pensé à ce qui faisait mon ciment : la lutte dans la pauvreté, mon rapport aux classes sociales, ma soif d’accéder à la connaissance et au savoir. La curiosité, l’envie d’être meilleur et le désir de m’intégrer dans la société française. Moi, né en Algérie, et arrivé en France à l’âge 8 ans. La vie comme une aventure humaine.Cette belle histoire m’a traversé. Soudain, étaient mis en mots mes rêves d’enfant : la passion, l’éthique. Ce récit n’est pas uniquement tragique, mais il est aussi puissant et attachant. Il donne envie d’aimer, d’y croire encore.Louise et Martin ont la chance de se rencontrer, de se trouver. Martin est comme touché par la grâce de cette jeune femme. Amoureux, il laisse parler son désir et son cœur : « Oh Shakespeare et toi Dante, il peut naître un poète ». (Sonnet de Mallarmé)Ce personnage m’a profondément ému par sa noblesse de cœur et d’être.Un homme touché par une femme qui révèle en lui tous les possibles.J’ai compris quel impact avait eu sur moi le personnage de Martin Eden.Impact sur un enfant immigré, fils de prolétaire, qui a grandi dans le manque d’argent et aussi la peur familiale d’un mouvement vers l’inconnu.Ce livre m’a fait comprendre l’amour et ses erreurs. C’est ce qui me touche avec cette histoire, un conte américain impossible, une tragédie toujours moderne. Une course effrénée de l’amour et de ce que cela change chez les hommes et les femmes.Un conte contemporain dans la France plurielle. La passion : J’ai choisi le cinémaIl m’a fallu dix années de travail. Je l’ai adapté d’abord de façon mécanique, puis de façon scolaire, avant de revenir il y a quelques mois à une écriture plus personnelle, plus intime, à une inspiration autobiographique. Mais aussi en étant davantage sincère sur le cinéma que j’aime et qui me poursuit : le cinéma que je voudrais faire grandir en moi, ici en France, à partir du Nouvel Hollywood, qui m’a formé.J’ai injecté dans le récit mes rêves, mes expériences et aussi tout ce qui me plaît dans la narration : l’action, l’aventure et la contemplation.Ces personnages sont universels, ils sont chacun d’entre nous, à la fois tout et peu.Martin est un être dont l’esprit éclot ; il devient un Animal Politique.Je voulais qu’il reflète nos forces et nos faiblesses. Pouvoir et TransfertMartin est plongé dans un quotidien figé dans le travail en Intérim, l’argent compté à l’euro près, sans saveur ni découverte. Un personnage sous influence et qui a grandi dans l’oppression sans jamais se poser de questions. Soudain, la rencontre avec Louise, le livre de Baldwin, vont lui offrir la possibilité de saisir autre chose. Il accède au transfert social par le savoir, il élabore ses propres outils critiques et d’observations. Martin développe une intuition sensible pour prendre place différemment dans le monde. Il devient lui, prend conscience de son corps, de son regard et de son cœur.L’évolution de Martin que le cinéma peut faire émerger, en filmant les chantiers de dépollution à l’ère post industrielle, d’immenses décors dans lesquels les corps ne sont que des Lego au milieu de vastes étendues de terre et de béton. Je vais filmer la réalité de la banlieue et sa beauté avec Frédi, Yasmina; Martin avec ses collègues au travail, sa relation singulière à Cassandre.Je veux me concentrer sur l’histoire d’amour, l’union et la désunion de ce couple dans l’intimité, le corps de l’un contre l’autre, les échanges dans les jardins et la cohabitation en groupe chez les parents de Louise et dans la famille de Martin.Je veux faire naître mon cinéma, un cinéma issu de ma double culture et de ma double langue, à la croisée des chemins. Aller de l’avant Mon cinéma s’invente encore pendant la préparation, le repérage, le casting et l’aventure s’enrichit toujours au moment du tournage. Extrait des deux premières pages du scénario Mon Parcours cinématographiqueJe suis né en 1981 en Algérie et je suis arrivé en France à l’âge de huit ans.C’est en entrant à l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (l’ENSCI), que je découvre le cinéma. Toute mon enfance, je me suis nourri des films du Nouvel Hollywood. A 20 ans, je rencontre le néoréalisme italien et le cinéma expérimental. J’amorce alors une longue cinéphilie, autodidacte, motivée et passionnée. En 2004, je décide de filmer mon père. Je lui demande de rejouer une scène que l’on a vécue ensemble. Le tournage dure une soirée, de 20h00 à minuit : ce sera mon premier court-métrage. Dans un style direct, caméra au poing, Nuits closes raconte l’histoire de deux enfants qui cherchent leur père de bistrot en bistrot dans les rues de Champigny. Le film obtient deux prix au Festival CinéSept à Jussieu et mon père Kamel Adel obtient le Prix du Meilleur Acteur au Festival de Boulogne-Sur-Mer. Le film est aussi sélectionné dans de nombreux festivals parmi lesquels Clermont-Ferrand, en Italie et en Espagne. En 2017, le film obtient le Prix Qualité du CNC. En 2006, je réalise La Cassette, un documentaire dont la matière principale est une cassette audio de correspondance entre mes grands-parents restés en Algérie et ma mère nouvellement arrivée en France en 1989. Ce film sonore avec un écran noir et des sous-titres en Français, invite le spectateur à fabriquer ses propres images. Il est soutenu par l’aide à la post-production de la Région Ile-de-France et par l’Acsé. La Cassette reçoit le Prix du Jury et le Prix du magazine Mouvement au 10ème Festival Bandits-Mages de Bourges, il est également sélectionné dans de nombreux festivals dont les Écrans Documentaires d’Arcueil et Les Escales Documentaires de La Rochelle. En 2007, je réalise un film produit par le GREC (Groupe de Recherche et d’Essais Cinématographiques), Kamel s’est suicidé six fois, son père est mort. Le film est un huis clos en deux parties sur la mort de mon grand-père en soins palliatifs et le rituel funéraire musulman. Les cadres et le montage s’inspirent d’un voyage à Florence et de tableaux de la Renaissance, de Fra Angelico et Botticelli. Il a obtenu le Prix du court-métrage aux Écrans Documentaires d’Arcueil et le Grand Prix au Festival du court-métrage Bandits-Mages. Il a été doublement sélectionné au Festival de Cannes en 2008, à la Quinzaine des Réalisateurs et à l’ACID, et dans de nombreux festivals internationaux. Après cette trilogie autobiographique, je coréalise avec Angela Terrail en 2009, Sur la tête de Bertha Boxcar, l’histoire de Johnny Johnson (Reda Kateb), jeune banlieusard qui, dans une casse automobile, transforme des carcasses en sculptures et croise le chemin d’une jeune femme, Mellaz (Judith Chemla). Le film est préacheté par Arte France, avec l’Aide de la Région Centre et la contribution financière du CNC. En parallèle de l’adaptation contemporaine du roman de Jack London, Martin Eden, je réalise, en 2013, Go Forth, un long-métrage documentaire où, à travers le portrait d’une femme de 79 ans, Taklit Adel (ma grand-mère née en Algérie et vivant en France depuis 60 ans), se noue à la fois le fil de la petite et de la grande Histoire et l’exploration de la banlieue et de ses grands ensembles. Pour ce film, j’utilise un nouvel outil pour filmer la banlieue parisienne : un drone équipé d’une caméra. Le film a été sélectionné au Cinéma du réel, au Biografilm Festival à Bologne, au Festival du nouveau cinéma de Montréal, au Cinemagrante de Buenos Aires, à l’Alternativa à Barcelone, à Lussas. Mon exploration de formes fictionnelles d'auto-filmage se poursuit avec Vincent V., un film dispositif tourné en un plan séquence par an pendant 10 ans, de 2005 à 2015, le film reçoit en 2017 le Prix Qualité du CNC, puis je réalise Les bonnes, tourné en une nuit. Je réalise ensuite un film mêlant dance contemporaine et mouvements du corps au ralenti : Je suis Martin Eden, une micro adaptation de Martin Eden sorti pour le centenaire de la mort de Jack London. En 2017, je mets de nouveau en scène mon père dans une fiction adaptée d’une nouvelle de Jack London « A piece of steak », La Faim, puis dans un essai : La lumière tombe. En équipe Je participeMERCI Martin Eden ! Ca me va droit au coeur ! Lien du film "La Faim"5 €Vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak »Je participeMERCI ! Votre nom sur le site internet du film ! Ca me va droit au coeur !10 €Votre nom apparaît sur le site internet du projet martineden.fr et sur la page Facebook du film ! Vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak ».Je participeBADGE 1 Martin Eden !15 €Un badge je soutiens Martin Eden avec l'illustration de David Juillard et la typographie de Pierre-Emmanuel Meunier et vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak ».   Je participe3 CARTES POSTALES Martin Eden ! Soutien immense, merci !20 €3 cartes postales illustrées par David Juillard et vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak »Je participeUN TOTE BAG SERIGRAPHIE MARTIN EDEN25 €Un Tote Bag MARTIN EDEN sérigraphié à la main !Je participeAvant-première du film Martin Eden !30 €Invitation à une avant-première du film en présence de l'équipe du film.Je participeUN SWEAT SERIGRAPHIE MARTIN EDEN !80 €Un sweat sérigraphié Martin Eden  Je participeUN TEE-SHIRT SERIGRAPHIE MARTIN EDEN !50 €Un tee-shirt 100% coton sérigraphié Martin Eden ! Je participeUNE VESTE BLEU DE TRAVAIL BRODE MARTIN EDEN !180 €Une veste bleu de travail 100% coton brodé Martin Eden Je participeSoirée de Gala Couscous Martin Eden !150 €Vous êtes invité(e)s à une soirée, pour le lancement de la préparation du film. Vous dégusterez le délicieux couscous de ma mère, et vous pourrez échanger avec le réalisateur, et toute l'équipe du film.  Je participeACTION Martin Eden : Participer à la figuration du film !250 €Une invitation a participer à la figuration du film ! Vous passez la journée avec nous, et déjeunez avec toute l'équipe du film.    Je participeUN TOTE BAG MARTIN EDEN BRODE A LA MAIN !50 €Un tote bag Martin Eden brodé à la main !Je participeART - AFFICHE ILLUSTREE N&B Martin Eden numérotée et signée45 €Une affiche impression numérique N/B (40x60cm) de David Juillard numérotée et signée par l’illustrateur et le réalisateur (le nombre d’affiche tirée sera égale au nombre de contributeur).            Je participeART- GRAVURE N&B ou COULEUR Martin Eden300 €Une gravure N/B ou en couleur d’une affiche de David Juillard numérotée et signée par l’illustrateur et le réalisateur. Et bien d'autres contreparties sur le site martineden.fr À quoi servira la collecteCette somme, va me permettre de préparer et tourner le film.

73

5 505 €

SAUVONS PAULINE DE LYME

SAUVONS PAULINE DE LYME

Je m'appelle Véronique et je vis seule avec mes deux filles depuis trois ans - c'est un cri du coeur que je vous adresse malgré ma pudeur. Notre vie a basculé à cause d'une petite tique de la forêt de Montmorency (95) qui a piqué ma fille à la tête il y a 5 ans. Après plusieurs années d'errances médicales, Pauline a finalement été depisté comme souffrant de la maladie de LYME chronique couplé avec des co-infections (bactéries, parasites, virus....). Ces co infections ont eu le temps d'attaquer la totalité de son corps et de ses organes. Pauline  doit aujourd'hui vivre avec une trentaine de symptôme (neurologique, fibromyalgique, cardiaque, ophtalmologique, respiratoire...). La douleur et la souffrance font partie de son quotidien. Aujourd'hui Pauline est descolarisée et handicapée malgré de multiples traitements. Je suis une maman épuisée de devoir me battre seule contre cette maladie. Tout étant un combat vu que cette maladie est "mal ou non" reconnue en France. Malgré un dossier construit et étayé par des médecins - la sécurité sociale a refusé la reconnaissance et la prise en charge de cette maladie chronique même en appel. En 2018, nous avons attérri 8 fois aux urgences dans des villes différentes suite à des crises importantes et graves (paralysie, risque AVC, attaque coeur ...), aucun hôpital n'a accepté d'hospitaliser ma fille. Nous sommes ressorties une fois la crise passée. Aujourd'hui, ses intestins et son système immunitaire sont trop atteints par la médecine conventionnelle, nous devons donc continuer ses traitements avec des médecines alternatives (phytothérapie, bio-résonnance, cryothérapie...). Malheureusement ces traitements ne sont pas pris en charge par notre système de santé. Cette maladie est handicapante et pénalisante pour ma fille qui souhaite juste vivre une vie  normale et pouvoir reprendre ses études et faire ce qu'elle aime.Il est important pour nous et pour elle de pouvoir continuer ses traitements coûteux. Je fais appel à vos dons ce jour car ma capacité financière a fortement diminué au cours de ces dernières années - j'ai puisé sur toutes mes économies et même fait des prêts personnels afin de couvrir sa dernière hospitalisation (coût 20 000€). Je remercie du fond du coeur toutes les personnes qui pourront me soutenir financièrement et qui pourront partager ce lien. "Vivre çà n'est pas attendre que l'orage passe, c'est apprendre à danser sous la pluie." GANDHI

71

5 308,95 €

35 %
QUE DEVIENT L’IDENTITE JUIVE EN ISRAËL ? _ le film-enquête d'Antoine Mercier

QUE DEVIENT L’IDENTITE JUIVE EN ISRAËL ? _ le film-enquête d'Antoine Mercier

Qu'est-ce que font ces juifs partout ailleurs que chez eux ? aimait se questionner ironiquement Manitou. Aujourd'hui, justement, nous aimerions aller jusqu'à chez eux pour leur demander ce que cela fait d'être redevenus une nation. Socialement comme politiquement, sentimentalement comme religieusement. Quelles mutations d'identité traversent ces juifs qui ont choisi de redevenir hébreux ? À travers ce projet, nous nous proposons d'illustrer cette question tant de fois soulevée par Léon Ashkenazi. En effet, plus de deux mille ans après la destruction par Rome de la nation hébraïque, le peuple a été dispersé au sein des autres nations : les Hébreux en exil sont ainsi devenus des juifs. Si la communauté et la religion ont réussi miraculeusement à survivre à travers les époques, l'identité nationale et ses problématiques socio-politiques se sont peu à peu dissipées. La reconquête de la terre d'Israël demande maintenant aux juifs de retrouver les racines hébraïques de leur identité. Le processus est long et difficile car la stratégie de survie qu'impliquait cet exil provisoire était devenu la norme. Comment étudier, prier, vivre au quotidien en tant que juif en Israël ? Comment créer une identité nationale avec les multiples clivages de cet ensemble invraisemblable qui se rassemble ? En parcourant le territoire israélien, nous voulons aller à la rencontre d'un échantillon le plus large possible de francophones ayant fait leur alya : homme et femme, émigrants récents et plus anciens, ashkénazes et séfarades, religieux et laïcs, etc... Nous essaierons de cerner cette mutation d'identité propre à l’Israélien : ce juif qui redevient Hébreu. En unissant toutes ces paroles qui font revivre Israël, nous chercherons à comprendre et à faire comprendre cette identité hébraïque que les juifs découvrent et, par la même occasion, que le monde redécouvre. De cette mosaïque de récits de vie, d'intimité mêlée à la grande histoire, de parcours sentimentaux, de guerre et de prière, nous ne voulons garder que la sobriété des paroles et des visages qui composeront ce film documentaire. Le tournage doit se dérouler en 2019 sur trois semaines pour pouvoir recueillir une trentaine de témoignages. Suivront plusieurs semaines de montage pour élaborer environ une heure et demie de film. Votre participation nous aidera à financer le voyage et l'équipement technique nécessaire à un tournage de cette envergure. Notre objectif est de 20.000 euros. Dès que le film sera terminé, nous organiserons une avant-première où tous les participants seront invités. En nous écrivant, vous pouvez aussi nous apporter votre témoignage personnel ou vos expériences en lien avec cette problématique. Merci encore pour votre aide.

59

5 995 €

29 %
Belle comme Isa

Belle comme Isa

Ensemble, Humanisons l'univers médical et redonnons un sens à la vie des personnes touchées par le cancer.Je m'appelle Logan, j'ai 22 ans,  peu après mes 21 ans,  en octobre 2017 les docteurs ont découvert un cancer du cerveau stade 4, appelé Glioblastome à ma mère. Un cancer très agressif, qui ne laisse quasiment aucune chance de survie, un cancer au effet similaire du "Cancer" qui,  année apres année,  tue pres de 150 000 personnes et plus de 8 000 000 de personnes dans le monde, et qui peut toucher chacun de nous.  Le 16 décembre 2018, à 13h10,  ma mère s'est éteinte... En s'eteignant,  sa générosité m'a fait promettre d'oeuvrer pour améliorer la condition des personnes malades atteintes du cancer et de m'engager jour apres jour, mois apres mois et année apres année pour faire tout ce qu'il est en mon pouvoir pour casser les tabous et palier les carences du systeme mise en place pour les personnes malades.   De m'engager, en jouant sur le levier psychologique, moral, trop souvent négligé,  des patients atteints de cette maladie pour améliorer leurs conditions de vie, atténuer leurs souffrances, leurs craintes, leur mal être interieur.  Pour cela cette association, menera deux types actions principales :  1. Nous tenterons coute que coute de procurer du bonheur aux personnes malades, qui par générosité vivent et se battent pour leur entourage et leurs proches. Nous irons à leur rencontre, dans les hôpitaux et a leur domicile, et écouterons leur demandes de rêves de ces malades et nous leurs apporterons tous ce qu'il peuvent désirer pour les rendre heureux. que cela soit des cadeaux comme des visites d'artistes reconnues pour les fans de musique, de danse et chant, des rencontres avec des personalités de tous les milieux, des voyages dans le pays de leur rêve ou autre. concrètement, si un jeune est fan d'un club de football en particulier, nous lui permettrons d'aller au match de ses rêves, si une dame est fan d'un chanteur,  nous chercherons un moyen de le lui faire rencontrer. 2. Nous œuvrerons pour humaniser et sensibiliser le corps médical dans les hôpitaux ou en Hospitalisation à domicile (HAD). Pour toujours bien faire comprendre à chaque aide-soignante, à chaque infirmiers ou infirmières, et chaque docteur, que pour les malades ils sont des héros et qu'une personne malade voit en chacun d'eux une personne qui a sa vie entre leurs mains, que chaque action est minutieusement analysée par une personne touchée par la maladie. Des actions de recherche, et de contact avec l'éducation nationale seront effectuées pour apporter un aspect psychologique et pédagogique dans les cursus qui touchent à la medecine, des campagnes et formations psychologiques, morales et pédagogiques seront créées pour encore et toujours rappeler l'importance de chacune de nos actions et de nos paroles envers ces patients.  Pour réaliser ce projet qui nous concerne tous et toutes, je vous demande de m'aider pour que tous ensemble les choses bougent dans le bon sens, car le manque est flagrant et les possibilités d'amélioration infinies.  mes soeurs et moi pensons tout particulièrement à ma mère qui de la où elle est nous enverra sa force pour faire perpétrer sa mémoire et celle de tous et toutes tombés à cause de cette maladie, toujours et  beaucoup, trop présente autour de nous. Mesdames, Messieurs, je vous remercie pour chaque centimes que vous pourrez apporter à l'association afin de contribuer à cette œuvre si importante pour ces personnes touchées.

66

5 096 €

50 %
Beuz

Beuz

LES TRAVAUX COMMENCENT EN MAI ! Nous souhaiterions pouvoir aider Seb et Nanou à boucler leurs fins de mois et surtout leur permettre de faire des travaux d'aménagement dans leur maison. L'idée serait de déposer une somme d’argent à hauteur de vos moyens chaque mois. ******************************************************************************************************* Notre ami Seb avait réalisé l'intégralité ou presque des travaux de rénovation et d'isolation de l'étage de leur longère (susnommée "La Régalade") avant son accident il y a maintenant 6 mois.C'était sans compter sur l'incapacité, à plus ou moins long terme, de pouvoir monter à l'étage. Nous avons débarrassé une bonne partie du Rez-de-chaussée pour aménager une chambre et des commodités dans le but de rendre plus vivables les conditions de vie quotidiennes de nos deux loulous ! ******************************************************************************************************* Les travaux débutent en avril/mai 2019 !!Des équipes vont se relayer pour:- Casser des murs et monter de nouvelles cloisons,- Niveler et réagréer le sol,- Créer une salle de bain fonctionnelle,- Isoler la future chambre du Rez-de-Chaussée, Nous avons, à ce jour, collecté un peu plus de 3 000 € grâce à vous et Merci!Vous pouvez tout de même continuer à contribuer à cette cagnotte car ce projet nécessitera probablement encore 3 ou 4 fois cette somme... Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous de vos participations !

63

4 520 €

Haut de page