Aller au contenu principal
l'Europe à cheval

l'Europe à cheval

Bonjour ! En mai 2020, je vais partir à cheval pour un long voyage d'environ six mois de Bordeaux à Rome en passant par le Val de Loire, la Picardie, les Vosges, le nord de la Suisse, la Bavière, l'Autriche et la Toscane. Ce parcours reproduit l'itinéraire emprunté par Michel de Montaigne en 1581 pour se rendre à Rome.  Je suis écrivain. Depuis plusieurs années, j'entreprends de longs reportages dans le monde entier, en partenariat avec le magazine Le Point, pour mettre des idées ou des intuitions à l'épreuve du réel. Cette fois, il s'agit d'aller à la rencontre des Européens, en suivant les pas d'un humaniste qui ignorait les frontières et qui aimait voyager pour "frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui". Je compte sur les rencontres hasardeuses, les discussions improbables, les aventures imprévues qui sont le quotidien du voyage à cheval, et qui manquent si cruellement à notre société trop ordonnée. Une véritable expérience de liberté, pour faire vivre l'Europe en chair et en os ! Sur ma selle, j'aurai l'occasion de m'interroger sur le rapport à l'histoire, à la nature, à l'animal, au temps... Mon journal de bord hebdomadaire sera publié dans les colonnes du Point, avant de nourrir un livre plus littéraire dans le courant de l'année 2021.  J'ai commencé mon entraînement ainsi que celui de ma jument, une pure race espagnole nommée "Destinada". Une semaine sur deux, à l'écurie d'Alice et Antoine Castillon (Calvados), j'apprends des rudiments de cartographie, maréchalerie, matelotage, bourrellerie, botanique, soins vétérinaires... Un retour aux travaux manuels déjà riche de leçons !  Je cherche aujourd'hui 15 000 euros pour couvrir les frais du voyage : gîte, nourriture, soins du cheval. Je me permets de solliciter votre générosité pour contribuer à cette aventure et tisser autour de notre parcours une véritable communauté. Si vous laissez votre contact, je serais très heureux de vous tenir informés en partageant mon journal de bord hebdomadaire, en vous envoyant régulièrement des photos et surtout en engageant avec vous une conversation qui nourrira mes réflexions et mon livre... Destinada, Montaigne et moi vous remercions d'avance ! Gaspard

155

11 050 €

73 %
Rêve Voyage Panama

Rêve Voyage Panama

Le rêve de Rosalie Vous qui la regardez, Stupéfaits, pourriez-vous comprendre ce qu'elle a enduré ? allez-vous osez prendre 5 minutes vous qui êtes pris par les minutes et les secondes de votre temps pour pouvoir lire son texte touchant et poignant ? Rosa ne cherche pas la pitié elle ne connaît point de trêve sa vie est un combat et elle a décider de ce battre. Non seulement pour vivre mais pour réaliser ses rêves car elle aussi elle rêve, oui elle aussi elle a des projets des désires ! Certes elle ne les accomplira pas de la même manière et cela prendra notamment plus de temps qu'une personne dite "normal.." Du haut de ses 1 mètres 40 se cache une guerrière qui n'as jamais perdu espoir malgré les épreuves de la vie. Ce qui viens ce rajouter à son handicap se sont les ressources, pas que c'est impossible mais le coût que cela engendre. Rosalie aimerais partir au Panama seulement pour une personne dite normal on dirait qu'une somme de 1000 à 2000 € devrait être déboursé sauf que pour Rosalie ça sera environ 7000 € en comptant le voyage les aides humaines les machines et soins journaliers...   Merci à ceux qui auront pris le temps oui car le temps c'est précieux ! Je m'appelle Rosalie je suis née le 6 janvier 1986, à Paris plus exactement à bondy,Je suis atteinte d'une maladie orpheline arthrogrypose cet handicap se manifester in vitro , je suis née en siège à 38 semaines et demi avec un poids de 2,330 kg et un périmètre crânien de 33 cm. Ma mère avait 33 ans. Je suis atteinte sévèrement des 4 membres d'une maladie rare qui est l'Arthrogrypose Multiple Congénitale, aussi appelé syndrome d'immobilité fœtal. Je suis née avec des malformations aux niveaux des membres inférieurs et supérieurs et une petite anomalie au cœur. (plus de détails sur mon blog) En 2004, pneumopathie d'inhalation qui a entrainé une genre d'infection pulmonaire, je me retrouve hospitalisée pendant 6 mois et demi. j'étais entre la vie et la mort, et à mon réveil, j'apprends que j'avais une tétraplégie complète dû sûrement à un manque d'oxygène important qui aurait endommagé une partie du cerveau et touché la moelle épinière (bref ! un truc dans ce genre-là..). C'est depuis que je me retrouve en fauteuil, trachéotomisée avec de nouveau un corset, des attelles aux jambes la journée + attelles aux pieds la nuit. Personne ne savait si j'allais remarcher ou pas, et si ma sensibilité allait revenir totalement. Depuis, j'en ai gardé des séquelles qui resteront à vie car mes muscles et mes nerfs ont perdu leurs fonctionnement d'avant puisque j'ai une tétraplégie qui de complète est passée à incomplète, ce qui fait que je ne pourrais plus remarcher comme je le faisais à l'époque. Ça a été un gros choc pour toutes les personnes qui m'ont connue avant et qui me connaissent encore maintenant, ainsi qu'à moi-même. J'ai perdu une grande partie de mon autonomie car tous les muscles qui n'étaient pas très fonctionnels, le sont encore moins maintenant. Puis le fait de plus pouvoir bougé durant des mois n'aide pas non plus. Je suis devenue dépendante pour beaucoup de choses (comme m'habiller, me lever, me coucher, etc...) Mes troubles sphinctériens se sont aussi aggravés, ce qui ne me permet plus d'aller aux toilettes normalement, donc on a dû mettre en place des soins médicaux qui consiste actuellement à vider la vessie 4 fois par jours (au début c'était 6 fois) . Ma capacité respiratoire ne me permet plus d'être ventilée seulement la nuit à l'aide d'un masque, c'est pour cela que je suis maintenant ventilée jour et nuit depuis mon problème en 2004 (j'avais 18 ans). Mais malgré ça et les douleurs qui s'installent de plus en plus dû aux luxations, raideurs articulaires et musculaires qui n'ont pas de remède à part la rééducation, les antidouleurs et le port d'attelles, je n'ai jamais rien lâché, juste je vis différemment. Quelques mots de moi même pour vous: L'âme pure, les yeux pleins de rêves. Le cœur remplis d’amour, je ne peux marcher vers vous mais je peux vous sourire vous comprendre et vous répondre.Je rêve, souhaite de tout mon cœur car le temps compte..Je demande juste que l'on me donne un coup de pouce pour réaliser mon rêve, qui serait une aubaine, s'il s'exaucer dans cette vie ou les rêves sont chers pour des personnes en situation de handicap.  Par ces mots chaleureux je vous remercie par avances pour vos partages et votre lecture.  Pour les personnes souhaitant me faire découvrir le Panama, je suis partante à vous apporter mon sourire et profiter avec vous à travers des tonnes de photos et sourires !!

29

510 €

51 %
NEPAL FOR TOM    Great Himalaya Trail

NEPAL FOR TOM Great Himalaya Trail

Coucou les amis ,Je vous parle du projet Nepal For Tom ?  C'est parti ! Traverser l'himayala népalais constitue un défi physique de taille :1700 Km , 85000 m de dénivelé positif , 130 jours de marche !  Les nombreux trekkings et expéditions auxquels j'ai participé durant 10 ans dans l'himalaya me donnent  une conscience assez claire des exigeances de cette traversée, l'altitude, le froid,  l'isolement, la navigation parfois compliquée. Ils me rappellent aussi aux profonds moments de bonheur ressentis !L'expérience acquise m'autorise à rêver , préparer , tenter l'aventure !   Cependant , ce n'est pas l'envie de relever un challenge "sportif " qui m'invite à ce voyage. Je dois l'inspiration , l'énergie , la motivation à Tom , à son histoire à jamais inscrite dans les montagnes et dans ma chair .Alors que son absence m'a plongée dans une traversée du désert , sa présence invisible m'invite à initier une autre traversée. Et c'est là-bas , au coeur des montagnes du Népal qu'elle commence ! Sans votre soutien , je ne saurai avancer sur ces 2 longs parcours ...lesquels en réalité , vous l'aurez compris ne font qu'1 !       Départ prévu le 1er mars 2020 - Arrivée prévue le 8 juillet                                                                                                     (date symbolique de l'anniversaire de naissance de Tom)                     Le budget nécessaire à la réalisation du projet s'élève à 20.000 €                              Chaque euro supplémentaire collecté sera destiné:   * A aider directement les populations défavorisées des villages de montagne que je traverserai  . Je vous tiendrai informés de l'affectation des dons... écoles , dispensaires , habitat ...* Au montage d'un petit film qui retracera le périple et que je partagerai avec vous à mon retour.                      Quelle que soit votre participation ,  Merci à tous    * Chacun participe du montant qu'il souhaite (de façon anonyme ou non ...vous avez le choix )* Chacun peut m'adresser un petit message

176

16 720 €

La première maison culturelle du sud de l'Iran

La première maison culturelle du sud de l'Iran

Qui se trouve derrière IranNameh ? Peut-être, nous avez-vous connus sous le nom de « Cyrus Néo Tour », ou tout simplement comme Pourya et Rola ! Nous sommes deux Iraniens, originaires du nord et de l’ouest du pays. Il y a 2 ans, nous nous sommes installé à Shiraz, la capitale culturelle de l’Iran, pour faire découvrir aux visiteurs la grandeur de la culture perse. Celles et ceux qui ont visité Persépolis, Nécropolis, ou le tombeau d'Hafez avec nous le savent : ce qui nous anime, c'est de faire revivre l'histoire de l'Empire Perse et la culture de notre pays. Nous avons commencé à faire découvrir l'Iran aux touristes étrangers, bénévolement, lorsque nous vivions dans le nord-est de l’Iran, à Rasht. Nous étions alors deux étudiants en littérature anglaise et nous invitions les voyageurs chez nous par le biais de Couchsurfing. C’était une façon pour nous de pratiquer les langues étrangères (l’anglais et le français). Mais surtout, nous voulions mieux connaître leur culture et leur transmettre la nôtre. Ces échanges nous ont apporté tellement plus que nous avons décidé de tout quitter pour venir à Shiraz et commencer notre projet culturel. Aujourd’hui, en plus d’être officiellement devenu guides encartés, nous continuons nos études dans des domaines liés au tourisme. Pourya étudie les langues et la culture ancienne de l’Iran et Rola étudie le management du tourisme. Nous avons accueilli plus de 400 voyageurs et voyageuses depuis le début de notre aventure à Shiraz, en 2018. Des personnes de tout âge et de tous horizons, des familles avec enfants comme des backpackers. Nous voulons donner à tous et à toutes, quelque soient leurs moyens, de découvrir notre Iran. Ceux qui viennent chez nous le font en tant que touriste, mais repartent comme des amis. Ils font partie de notre armée d’amitié, une armée invincible. Vous le savez, vous qui lisez ces lignes et êtes entré dans notre maison et dans notre vie.  Ce que vous n’entendez pas au sujet de l’Iran L’Iran est un pays des merveilles dont les beautés sont peu connues, victime depuis plusieurs décennies, d’une image négative véhiculée en Occident. Trop souvent, l’Iran est décrit comme le « pays des Mollahs », associé au nucléaire et à la privation des droits de l’homme. Pourtant, derrière tous ces clichés négatifs se trouve une civilisation riche de 7000 ans d’histoire. On entend trop rarement parler de ce qui est né et a été découvert sur cette terre : du premier empire mondial fondé par Cyrus le Grand ; de sa déclaration des droits de l’Homme ; du Zoroastrisme, première religion monothéiste de l’Histoire. Peu de personnes connaissent l’histoire d’Avicenne ou de Khayyâm. Des scientifiques perses, qui ont pourtant révolutionné les mondes de la science, de la poésie et de la philosophie. Et que dire de la poésie philosophique perse de Hafez, Sa’di, et Rumi, qui vous entraîne dans un monde spirituel ; des traditions anciennes de l’Iran et des cultures locales, si uniques et variées. A côté de ces aspects culturels, il y a aussi une nature époustouflante qui fait de l’Iran un pays des quatre saisons. Les monts enneigés de l’Alborz et de Zagros. Les forêts luxuriantes et mangroves de la mer Caspienne. Les déserts mystiques classés au patrimoine mondial de l’Unesco. En plus de tout cela, celles et ceux qui ont visité l’Iran peuvent témoigner de l’accueil et de la gentillesse du peuple iranien. Vous êtes tous les bienvenus dans notre pays. Pourquoi l’Iran et IranNameh ont besoin de vous ?  Malgré toutes ces merveilles, l’Iran reste peu connu, en raison de sa situation géopolitique. Dernièrement, l’embargo américain a paralysé l’Iran et rendu la vie du peuple iranien encore plus difficile. Dans les médias, l’Iran est dépeint avec beaucoup de mauvais clichés, sans distinction entre le peuple et son gouvernement. A tel point que le président américain est allé jusqu’à menacer les sites culturels iraniens, pourtant classés à l’Unesco pour 28 d’entre eux. Des sites qui donnent à l’Iran un vrai potentiel touristique, dont nous nous sentons responsable de protéger l’héritage. Dans ces temps terribles, il existe un devoir pour nous Iraniens : la résistance. Pour nous, IranNameh, cette résistance passe par le tourisme : pour redonner sa grandeur à l’Iran mais aussi nous permettre de gagner notre vie. Nous avons appelé ce projet « IranNameh » en référence au « ShahNameh », le livre des rois qui relate la mythologie iranienne. IranNameh est un hommage et un rappel à la grandeur de notre culture.  Le projet : la première maison culturelle de Shiraz Avant même d’être guides, notre projet était évident : ouvrir une maison de la culture pour permettre aux touristes étrangers de s'abreuver de notre culture millénaire. Un lieu où non seulement nos visiteurs seraient accueillis comme des amis, mais où ils pourraient aussi se plonger dans la lecture de Hafez, découvrir des jeux anciens, des objets artisanaux, et goûter à la cuisine locale. Cette maison de la culture, c'est donc deux choses : un homestay, pouvant accueillir pour la nuit plusieurs visiteurs dans des chambres individuelles et en petits dortoirs (6 lits). Mais aussi et surtout, cette maison de la culture sera un lieu de vie. Le cœur de ce dernier étant sa bibliothèque, où chacun pourra y lire, pendant des heures s'il le souhaite, un recueil de poésie ou un livre retraçant les conquêtes de Cyrus. Le tout, en savourant un thé vert de Lahijan ou un faloodeh de Shiraz, puisque nous souhaitons aussi créer un espace café. Ainsi, n'importe qui pourra profiter de notre maison culturelle, apportant un brassage d'horizons et d'idées. Nous venons de trouver une grande maison avec une cour qui est parfaite pour notre projet. Elle se situe dans le centre-ville de Shiraz, tout près de la porte de Coran et du tombeau de Hafez. L’avantage de ce lieu est qu’il est non seulement près du centre-touristique mais aussi près du « vrai » centre-ville. En se baladant de la maison jusqu’au centre-ville à pied, les visiteurs peuvent observer la vie authentique des gens. Dans cet espace ouvert et convivial, nous souhaitons organiser des soirées, au départ mensuelles, pour débattre de différents thèmes culturels. Une soirée sur la poésie, sur l'architecture ancienne ou sur le cinéma iranien en regardant des films. Le tout, sans jamais oublier de s’amuser et de partager des fous-rires ! Comme toujours, nous sommes aussi là pour vous aider à organiser votre voyage et à trouver tout ce dont vous pourriez avoir besoin : carte SIM, bureau de change, prochaine destination, etc. Et ceux qui nous connaissent déjà, savent combien nous sommes intarissables sur ces sujets ! A quoi va servir le financement ? Comme expliqué plus tôt, nous avons déjà trouvé le lieu idéal. Une grande maison sur deux étages avec plusieurs chambres, et une grande cour pour l’espace commun. Depuis toujours, nous cherchions ce lieu idéal et nous avons travaillé de toutes nos forces pour le trouver, mettant de côté tout ce que nous avions. Finalement, nous avons atteint notre but ! Nous avons investi toutes nos économies dedans, mais pour autant, cela ne suffit pas. Le système de location est très particulier en Iran. Il faut avancer une somme considérable comme caution. C’est ainsi que nous avons payé 3,000,000,000 rials pour la caution. Désolé pour tous ces zéros, mais c’est ce qu’a produit la chute de la monnaie iranienne ! Cette caution est l’équivalent de 20,000 €. Nous avons emprunté beaucoup d’argent pour pouvoir payer cette somme, et nous avons besoin de rembourser ce prêt. Nous avons aussi besoin d’acheter des meubles et des lits pour aménager cette grande maison. En outre, des réparations et quelques petits travaux sont nécessaires : changer les portes et rideaux, ajouter une salle de bain, etc. Et décorer le tout, dans la pure tradition iranienne ! Pour résumer, nous souhaitons répartir l’argent récolté comme suit :* 50% pour rembourser une partie de la caution* 20% pour financer l’achat de mobilier* 20% pour financer les réparations* 10% pour financer la décoration et accessoires Comment donner l’argent ? Vous le savez, l’un des problèmes lorsque l’on est en Iran, est de ne pas avoir accès au système bancaire international. Nous devons cette idée de projet de crowdfunding à notre chère amie française, Daisy Lorenzi. Tombée amoureuse de l’Iran, elle vit désormais à Téhéran depuis deux ans. Nous l’avons rencontré dans le nord, lorsque que nous travaillions d’une façon bénévole. Depuis, nous avons gardé contact et nous nous voyons régulièrement. Elle vient souvent à Shiraz le temps d’un week-end. C’est elle qui va nous aider à recevoir les fonds pour ce projet. L’argent sera versé sur son compte bancaire français, et elle nous reversera directement l’argent. >> Voir la présentation vidéo du projet Suivez-nous sur Facebook et Instagram !

81

4 474,66 €

34 %
2 Filles à l'Ouest

2 Filles à l'Ouest

Voyage au tour du monde, pour découvrir comment s’organise l’insertion professionnelle des jeunes.   Qui sommes-nous ? Emmanuelle ou Manue.  Après une licence de lettres et une année de service civique au Relais Scolaire sur l’accompagnement scolaire, j’ai travaillé 2 ans dans le cadre de mes études au collège Dunois à Caen autour du décrochage scolaire. Je suis hyperactive, musicienne, joyeuse et j’aime découvrir de nouvelles choses. Je suis scoute depuis 12 ans : j'y ai développé mon goût pour l’aventure et mon côté débrouillarde. Ce projet est pour moi la réalisation d’un projet de longue date : découvrir de nouveaux horizons, découvrir d’autres cultures et d’autres façon de voir le monde.   Réjane aka Réjou.  Salariée pendant 3 ans à la Mission Locale de Vitré dans le cadre de mes études, j’ai travaillé avec les jeunes sur leur insertion sociale et professionnelle dans le cadre d’accompagnement individuel ou collectif.  Mon expérience en tant qu’animatrice auprès d’enfants de différentes tranches d'âges m'a permis de booster ma créativité et développer mon sens de l’adaptation. Je suis aussi passionnée par la musique, les animaux et la nature. Engagée associativement depuis plusieurs années, je suis de nature curieuse et j’aime relever de nouveaux challenges. C’est pourquoi je suis motivée pour mener ce projet qui permet de combiner mon envie de voyager et mes intérêts professionnels. Qu’est-ce que 2 filles à l’Ouest ?          Le projet 2 filles à l’Ouest est né d’une envie de découvrir le monde à travers les différentes méthodes d'accompagnement (dispositifs, structures, pratiques pédagogiques, etc..) mises en oeuvre dans les démarches d’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Nous entendons "insertion professionnelle" au sens de la recherche du premier emploi (plus ou moins stable, en fonction des pays).       Dans le cadre de nos études, nous avons toutes les deux travaillé autour des thématiques d’accompagnement à l’orientation et insertion professionnelle des jeunes. Souvent lors de nos échanges, nous faisions les mêmes constats et ces discussions nous ont donné envie de monter ce projet : découvrir comment s’organise l’insertion professionnelle des jeunes à travers le monde.  En fonction des contextes et pays dans lesquels nous allons nous rendre, les problématiques de recherche d'emploi ne vont pas être les mêmes. L’accompagnement des jeunes est, en France, plutôt institutionnalisé. Mais comment cela s'organise-t-il ailleurs ? Dans certains pays moins développés, où parfois les jeunes n’ont pas eu accès à l’école, des associations ou structures indépendantes oeuvrent tout de même pour leur insertion. Comment s’y prennent-elles ? Quelles méthodes pédagogiques utilisent-elles ? Nous souhaitons analyser le "comment" ces jeunes s'insèrent professionnellement : Sont-ils aidés ? par l'école ? par l'état ? par des structures associatives ? par des pairs ?         Durant tout notre voyage nous nous arrêterons pour rencontrer les personnes travaillant au sein des structures oeuvrant sur ces thématiques et nous aimerions également récolter des témoignages de jeunes si nous en avons l'occasion/la possibilité.Nous ferons des retours de chaque rencontre, sous différents formats, vidéos et textes qui seront disponibles sur notre blog. Nous pensons que cela nous sera très utile professionnellement et nous espérons que cela pourra également être utile à d’autres. Les méthodes dépendent de notre culture, de notre histoire, de notre contexte social et politique. Pour cela nous espérons pouvoir apprendre un peu plus des différentes cultures des pays dans lesquels nous allons passer.   L’itinéraire         Notre trajet est issu de longues discussions depuis plus d’un an. Nous voulions aller dans des endroits où nous connaissions des locaux afin de faciliter la mise en oeuvre du projet. Nous avons sélectionné 4 pays principaux de notre itinéraire global où nous allons mener le projet. Il s'agit des zones où nous restons le plus longtemps et pour lesquelles nous disposons déjà de contacts sur place. A quoi servira l'argent collecté ?        L'argent collecté grâce à cette campagne nous permettra de contribuer au budget global de cette aventure et plus particulièrement à rendre compte de nos observations. Nous souhaitons notamment tenir un blog de voyage et réaliser des vidéos (vlogs) et podcasts. A notre retour, nous souhaitons aussi organiser une exposition de portraits de ces jeunes et des découvertes faites que nous imprimerons sur planches.  Et l'empreinte écologique dans tout ça ?        Eh oui, notre empreinte carbone va en prendre un sacré coup dans ce voyage. Nous sommes toutes les deux très sensibles à la préservation de notre environnement dans nos pratiques quotidiennes. Consommer moins, consommer local, des produits qui respectent l'environnement, faire soi-même, etc... Il n'y a pas de rèmedes miracles pour compenser l'empreinte carbone que l'on va emettre durant ce voyage, même en compensant, on n'annule pas. Nous nous sommes cependant dit qu'il vallait mieux compenser que de ne rien faire du tout. Nous ferons donc un don à une association qui participe à la reforestation de la planète. Le choix de l'association est encore en cours, si vous avez des idées, nous sommes preneuses. Merci beaucoup pour le temps que vous avez consacré à lire notre projet et merci de nous aider à le réaliser.Les dons, mêmes symboliques, sont les bienvenus. Si vous êtes intéressés pour suivre nos aventures, n'hésitez pas à nous laisser votre adresse mail, nous vous enverrons le lien de notre blog dès qu'il sera terminé ! Merci, Manue & Réjou

55

2 120 €

84 %
Maison d'enfants : Un voyage en Italie

Maison d'enfants : Un voyage en Italie

Bonjour à tous !Nous sommes une équipe de 7 éducateurs spécialisés qui partagent le quotidien de 11 enfants accueillis en Maison d'Enfants à Caractère Social au titre de la Protection de l'Enfance en danger. Cette année, nous avons eu ensemble un projet un peu fou : partir une semaine en Italie cet été ! L'idée : faire découvrir à ces enfants qui n'ont jamais voyagé un projet au-delà des frontières, à la découverte d'un autre pays et de sa culture. L'ambition de ce voyage : permettre aux enfants d'expérimenter le positif, l'entraide, en sortant du quotidien parfois pesant de la Maison d'Enfants pour une immersion EXTRA-ordinaire hors de leur zone de confort, une expérience certainement unique dans leur vie et une semaine riche en partage et en souvenirs tous ensemble. Ce voyage se veut également éducatif. Pour réaliser ce projet, les enfants ont eu beaucoup d'idées : vendre des gâteaux, laver des voitures, faire une tombola... Leur motivation est sans limite mais toutes ces actions ne suffiront pas à subvenir entièrement à ce projet aussi ambitieux que coûteux ! C'est pourquoi nous avons crée cette cagnotte, espérant que la générosité des uns et des autres puisse nous donner un coup de pouce pour voir notre projet aboutir. Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.D'avance, merci à tous ceux qui nous aideront ! Amine, Mathis, Delciro, Dylan, Mahamoud, Célia, Inès, Shemsdine, Kenzo, Théo, Stefan, Farha, Nahim, Camille, Denis, David, Raphaël et Juliette.

60

1 910 €

MISSION KOUROU 2020

MISSION KOUROU 2020

Le Club Sentinelle : Qui sommes-nous ? Né au début de l’année 2016, le club Sentinelle du Lycée Polyvalent Nord Grande-Terre de Port -Louis , rassemble des élèves de Première et Terminale à dominante scientifique, autour de la problématique des sargasses, une algue brune envahissante localisée dans la mer des Caraïbes. Professeurs et chercheurs s'unissent pour de former de jeunes lycéens à l' utilisation de logiciels semi-professionnels de télédétection afin de visualiser les déplacements de radeaux de sargasses. Les missions du Club Sentinelle s'articulent autour de plusieurs axes : • Acquérir des images, grâce aux satellites Landsat et Sentinel  • Repérer les sargasses• Anticiper le trajet de ces bancs d’algues  Lagon de Porte d'enfer Anse Bertrand GUADELOUPE recouvert de radeaux de sargasses   Image satellite -composition colorée de la Guadeloupe Quel est notre projet ?Notre projet s'intitule  Mission Kourou 2020. Nous prévoyons de nous rendre au Centre Spatial Guyanais localisé dans la commune de Kourou et de Sinnamary afin de découvrir les secrets du lancement d'un satellite . L'utilisation des images satellitaires sont les pièces maîtresses indispensables aux investigations du Club Sentinelle pour la télédétection des sargasses. Ce voyage a pour premier objectif de permettre  aux élèves mais également à nous enseignants  d'approfondir nos connaissances dans ce domaine d'activité. Nous espérons aussi éveiller davantage la curiosité scientifique de ces jeunes qui pourraient envisager des carrières dans le monde aérospatial.En leur donnant l'opportunité de se rendre sur le site de lancement de Kourou, nous leur permettront d'échanger avec des scientifiques aguerris et de découvrir une région riche de sa biodiversité ainsi que sa population. Ainsi, ce voyage serait une aventure scientifique mais également une expérience culturelle et humaine . Comment nous aider à finaliser le projet ?Le projet Mission Kourou 2020 est prévu selon notre calendrier pour le mois d'Avril  2020 à condition de recueillir les fonds nécessaires pour boucler notre budget. Malheureusement, nous sommes loin d'atteindre notre objectif. C'est la raison pour laquelle nous sollicitons votre aide afin de participer au financement de ce voyage. Ce voyage s'adresse à un petit groupe composé de neuf élèves de Terminale scientifique, accompagnés de deux enseignants .Le coût global de ce  projet s'élève à 14 000 euros. Il comprend les billets d'avions, l’hébergement, les visites, le transport et la nourriture. Les diverses actions prévues par le Club Sentinelle nous permettraient d'atteindre 2000 euros. Mais elles resterons insuffisantes pour finaliser le budget. Nous comptons donc sur votre générosité.Si nous parvenons à récolter la somme  de 4000 euros notre objectif minimum ,nous pourrons assurer une grande partie des frais d’hébergement  et de restauration du voyage.En nous aidant, vous réalisez un engagement fort pour valoriser le travail et la ténacité de jeunes élèves qui s'engagent à contribuer à leur échelle au développement durable de notre planète. Grâce à vous nous pourrons espérer les faire rêver.

32

2 495 €

62 %
FREEDOM - Les voix de la vérité

FREEDOM - Les voix de la vérité

FREEDOM - Les voix de la véritéhttps://hugoladaviere.wixsite.com/freedom Si en Occident, nous bénéficions d'une grande liberté d'expression, nos voisins d'Orient n'ont pas toujours ce privilège.En réalisant un documentaire porté essentiellement sur la liberté d'expression dans 26 pays entre la France et Singapour, je vous ferai découvrir plusieurs régions du continent Eurasiatique encore peu affectées par la tourisme et où la liberté d'expression des citoyens n'est pas une priorité pour leur gouvernement. Le 31 juillet 2019 je prendrai la route à vélo, 3 jours après le passage du Tour de France dans la petite ville de Buc (Yvelines) où je réside actuellement, pour me diriger vers le sud de la France et rencontrer mon premier témoin. Une première rencontre qui me permettra d’enchaîner sur de nombreuses autres au sein des futurs pays traversés.L’idée de ce voyage est de raconter l'histoire de chaque personne. Chaque individu a une perception singulière de la liberté qui va dépendre de la situation de son pays, de son éducation ou de ses origines et c'est pourquoi je décide de m'engager sur une longue route sur laquelle les libertés ne sont pas les mêmes. Nous sommes souvent peu ou mal informés par les médias sur la situation d’un pays, les conditions de vie d’une population alors, en tant que voyageur curieux je vais me tourner vers ces personnes qui souhaitent s’exprimer sur leur liberté. Par cette action humanitaire, journalistique et sportive, je souhaite transmettre l’opinion d’individus qui souhaiteraient partager leur sentiment. Régulièrement, je publierai un article sur le lien Facebook du projet sous la forme d'un carnet de bord afin de vous tenir au courant des actualités (positions, rencontres, obstacles, etc...).La page Instagram servira également de support photos/vidéos. https://www.facebook.com/Hugoladaviere/?modal=admin_todo_tourhttps://www.instagram.com/hladaviere/?hl=fr Je souhaite d'abord transmettre au spectateur un aperçu du mode de vie des populations rencontrées mais aussi partager le regard qu'ils portent sur leurs droits humains.  Bon voyage !!!

44

1 670 €

16 %
Le retour de Notre Dame de Rocamadour par l'Atlantique Nord

Le retour de Notre Dame de Rocamadour par l'Atlantique Nord

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !Le retour de Notre Dame de Rocamadour par l'Atlantique nord Le 8 septembre 2017, Régis de la Turmelière et son fils Edgar (13 ans) se sont élancés en Atlantique à bord d'un Narai, un catamaran Wharram « amélioré », élargi, rigide et pourvu d'un gréement de f40. Le Fetia no te Moana à l'instar d'une bonne paire de chaussures de marche est un catamaran en forme de pirogue double, très simple dans sa conception, rustique même, quoique parfaitement adapté à sa mission. C'est l'instrument d'un grand pèlerinage, de Brest à Brest. Une navigation verticale, simple, sans fioriture, mille après mille à la rencontre de la providence.Ce voyage océanique n'est pas une première pour cette famille de marins qui a vécu 10 ans sur un voilier et parcouru les océans d'îles en îles. Ce nouveau départ ne ressemble pas aux précédents. Régis, marin professionnel et écrivain, a marché sur les chemins de saint Jacques à plusieurs reprises, du Puy une première fois par le camino Frances, de Vezelay ensuite par le camino del norte, ainsi que par voie maritime, au printemps, en été, et même au cœur de l'hiver. Il est extrêmement attaché et attentif à la grâce particulière du pèlerinage.Le Fetia no te Moana (Sella Maris en Tahitien) embarque une passagère VIP, Notre Dame de Rocamadour, patronne des pèlerins et des marins. Cette vierge patronnait le dernier Vendée Globe et trônait dans une nef au cœur de l'église des Sables, au-dessus du tableau d'affichage. Elle a été remise officiellement à l'équipage du petit catamaran pour devenir ambassadrice maritime entre deux courses.Sous la voile protectrice de la Vierge, le voilier a mouillé aux périphéries, en Espagne, au Portugal, aux Canaries, en Martinique, au Panama, en Colombie, à Grand Caïman, au Belize, et au Guatemala, à la rencontre des croyants, des chercheurs de Dieu, pauvres ou riches.Le voilier est donc au Guatemala, sur le rio Dulce, et doit reprendre la mer et la route du retour en mars 2020. Edgar étant en seconde, ne sera pas du voyage. Nous cherchons donc un équipier prêt à se joindre à l'aventure, de février à août. Nous cherchons du matériel tel un pilote automatique, le notre ayant souffert de la transat. Et pour parler crûment, il n'y a plus d'argent dans les caisses de l'association "les voiles de l'Immaculée". Bref, toute aide sera appréciée.Inutile de vous exposer l'importance de ce voyage en ces temps où le spirituel, l'invisible, l'élégance et l'aventure sont exclus de tant de vies. Pour toute information ou pour participer à cette aventure, téléphonez au 0473957754 ou au 0781866800 ; vous pouvez aussi nous contacter par mail : Dans cette vidéo régis relate le périple. (Quand à 20'50'' il dit ne pas demander d'argent, ne pas l'écouter !)https://www.youtube.com/watch?v=OR4CvzYvCSU&list=UUR1cCTyg94vbzegb3RgcAdA&index=25Maritimement

40

1 729 €

24 %
21 LYCÉENS GUYANAIS AUX ÉTATS-UNIS

21 LYCÉENS GUYANAIS AUX ÉTATS-UNIS

21 LYCÉENS GUYANAIS AUX ÉTATS-UNIS Bonjour ! Nous sommes des élèves de Terminale du Lycée Lumina Sophie de Saint-Laurent du Maroni en Guyane et nous souhaiterions organiser un séjour linguistique à Washington et à New-York. La Guyane étant un département assez isolé de la France Métropolitaine, peu de voyages à l’extérieur du territoire sont réalisés en raison des coûts importants que ceux-ci peuvent impliquer. C’est pour cela que nous vous sollicitons afin de nous aider à mener notre projet à bien et ainsi à contribuer à l’élargissement culturel de 21 jeunes Guyanais. Nous vous invitons donc à verser le montant de votre choix afin de soutenir le projet d’élèves issus d’un territoire français bien souvent mis à l’écart. We need your help!!!   Présentation du projet Nous, la classe de première Littéraire du Lycée Lumina Sophie de Saint-Laurent du Maroni, avons monté un projet dans le cadre duquel nous souhaitons organiser un voyage linguistique à Washington et New York avec un effectif de 21 élèves et deux adultes accompagnateurs dont notre professeur d’anglais Monsieur Patricio. Pourquoi Washington ? La ville de Washington est la capitale des Etats-Unis. Située à 3h de New York, elle est notamment connue pour ses institutions et sa diversité culturelle. Elle nous offre la possibilité de visiter des lieux en rapport avec des thèmes divers et variés, comme la musique l’histoire, l’art contemporain… Nous souhaiterions centrer notre voyage sur deux axes principaux : l’art et l’histoire. En tant que littéraires, nous pensons que cela est bien sûr bénéfique à notre ouverture d’esprit, et permettra d’alimenter la diversité de nos savoirs. Nos objectifs pour ce voyage : * Le renforcement de la langue, en vue de notre épreuve d’anglais de terminale au BAC.* L’élargissement de nos connaissances historiques, étant donné que durant notre programme d’histoire de Terminale nous seront amenés à étudier l’histoire des États-Unis.* La découverte des richesses artistiques des deux villes afin de parfaire notre culture artistique, en particulier pour une partie de la classe inscrite au cours d’Art Plastique. Durant notre séjour, nous souhaiterions tenir un carnet de bord que nous rendrons disponible à notre retour au CDI du lycée. Nous pourrons ainsi partager nos moments, nos découvertes et nos ressentis avec les autres élèves dans le but d’inciter à la création projets. Nous projetons également d’organiser une projection au retour de notre voyage durant laquelle nous partagerons avec les personnes qui auront contribuées à son financement nos expériences et ce que nous aurons appris durant ce séjour.

41

1 511 €

Yes, I wheel ! ( ça roule !)

Yes, I wheel ! ( ça roule !)

Salut à toi, toi qui prend de ton temps pour lire ce qui va suivre. Je m’appelle Alain Raharinjatovo et j’ai 21 ans.  Je suis né à Madagascar, avec une agénésie des membres supérieurs et inférieurs. Tu te demandes sûrement ce que c'est ? C’est une malformation de mes membres, durant la grossesse, suite à la prise d'un médicament. Cela ne m’empêche pas de vivre à fond ma vie ! J’ai toujours voulu mener une vie, ma vie, de façon normale.  Je suis des études en informatique en Normandie. Par ailleurs, j’exerce la peinture et le dessin au sein de l’APBP, l’association d’Artistes Peignant de la Bouche et du Pied.J’ai plusieurs projets dans ma vie dont conduire mon propre véhicule ! Actuellement, je me déplace avec mon fauteuil roulant et cela restreint la distance de mes déplacements, surtout quand les transports publics ne me sont pas adaptés ! Après avoir obtenu mon code en 2016 puis mon permis l'année suivante, j’ai besoin d’un véhicule adapté à mon handicap afin de pouvoir me déplacer comme bon me semble et ainsi mener à bien mes projets d’études et d’emplois futurs. Les coûts de l’aménagement de ce véhicule sont d'environ 60 000€, sans compter l’achat du véhicule à adapter qui se situe autour de 25 000€. Soit un total de 85 000€ !  Quelques images montrant comment je m'installe au volant(prises dans un véhicule du Centre Jacques Calvé à Berck sur Mer) J’aurais aimé pouvoir subvenir à mes besoins, cependant, les quelques aides qui me sont acquises, comme celle de la MDPH, ne me permettent de financer que 5 000€ sur la totalité nécessaire. Je ne souhaite pas susciter de la pitié, juste vous informer de ma situation.  Merci à celles et ceux qui participeront de près ou de loin à ce projet ! Et n'oubliez pas, il n'y a pas de petits dons ! N'hésitez pas à partager autour de vous si voulez suivre mes aventures ! Pourquoi participer ?- J'ai besoin de toi !- Tu contribues à mon indépendance- Tous les paiements sont sécurisés

36

1 367 €

2 %
Hugo à Moto, Melbourne to Lille

Hugo à Moto, Melbourne to Lille

Je fais appel à vous ! Après 6 mois de travail en Australie dans le cadre de ma formation de Sellier-Garnisseur chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France, j'ai aujourd'hui l'envie et le besoin de me lancer sur une nouvelle aventure. Et quelle aventure! Début Mars 2020 je prendrai place sur les routes du monde au guidon de ma moto afin de réaliser mon voyage retour au pays. Cette aventure à pour moi plusieurs objectifs. Découvrir des territoires qui me sont complétements inconnus, faire des rencontres en toute simplicité. Partager ces moments avec vous grâce à des vidéos Youtube ainsi qu'au partage de mes actualités sur Facebook et Instagram!      L'émotion positive que procure mon moyen de transport est une réélle promesse d'échanges et de moments de partages intenses!18 pays dans 3 continents différents c'est ça l'image que je me suis toujours fait de la liberté. Bien evidemment tout cela à un coût! C'est pourquoi je fais appel à vos dons qui seront un véritable coup de pouce dans cette aventure humaine.A seulement 22 ans j'espère que mon projet saura vous faire rêver autant qu'il m'anime. Merci d'avance pour votre générosité ainsi que tout vos encouragements! Allez faire un tour sur mes diférentes pages pour ne rien manquer de l'aventure:Facebook: https://www.facebook.com/hugorocknroads/Instagram: https://www.instagram.com/hugorocknroads/?hl=frYoutube: Rock'n'Roads by Hugo http://www.youtube.com/channel/UCV1bD1SCCieG_ZxOELwthfA?view_as=subscriber

13

2 180 €

36 %
La TOUATI'TTUDE autour du monde !

La TOUATI'TTUDE autour du monde !

Bienvenue dans l'aventure de la Touati'ttude!Bientôt 5 ans ...que nous nourrissons le doux rêve de partager avec nos 2 filles une aventure hors du commun. Une aventure en famille qui nous tient TANT à coeur !  Au programme: l'Amérique du Sud ( Paraguay, Bolivie, Pérou, Chili), l'Australie ( la Tasmanie) et l'Asie (Thaïlande, Cambodge, Laos, Vietnam) Envie de couper avec la routine, de partager une expérience en famille unique, de s'ouvrir au monde, aux cultures, aux différents peuples, rencontrer des voyageurs, des locaux , renouer avec la nature et découvrir des lieux d'exceptions, offrir à nos filles (11 et 8 ans) une année riche: humainement, culturellement, personnellement,... prendre le temps de vivre aussi, tout simplement...et arrêter de courir après...on ne sait quoi ! Notre voyage se déroulera en mode sac à dos, transports en communs, auberge de jeunesse, camping sous tente et campervan en Tasmanie. Nous souhaitons nous éloigner au maximum des sentiers battus et des hordes de touristes.Notre envie est de vivre et partager des bouts de cette aventure avec toutes les personnes que nous pourrons rencontrer, qui pourront nous aider, que nous pourrons peut être aider, découvrir leur façon de vivre et de travailler. Nous espérons que les filles pourrons découvrir et partager des moments au sein des écoles de village pour partager avec leurs pairs. Le but de cette cagnotte est de pouvoir financer précisément :- les entrées (Machu Picchu, Les chutes d'Iguaçu, Atacama, Uyuni, laguna colorada, laguna verde, Temples d'Angkor, la montagne Vinicunca, la Baie Tulong, 4000 îles, Mont Phousi,Site d'observation des dauphins de Kampi, musées...)- la location du campervan en Tasmanie- le baptême de plongée de Colleen et Vincent- les visas en Asie- le vol de Phuket à SiemReap  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte et nous aider à réaliser nos rêves!  * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !  La Touati'ttude

24

1 025 €

17 %
"Les Calédo-reporters en Inde"

"Les Calédo-reporters en Inde"

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous ! Cette cagnotte a pour vocation de soutenir un projet pédagogique de voyage scolaire permettant à des lycéens de 1ère  STMG du lycée du Mont-Dore en Nouvelle-Calédonie de partir à la rencontre de leurs correspondants indiens au lycée français de Pondichéry. Les portes du lycée français de Pondichéry...  À travers la diversité et le multiculturalisme propres à chacun des établissements partenaires, le projet vise à éveiller la curiosité des élèves pour les cultures, traditions et civilisations étrangères. En transformant le groupe classe en une équipe de calédo-reporters, les élèves sont mis en situation de découverte, de recherche et d’analyse.En confrontant regards et points de vue, les jeunes sont amenés à réfléchir sur la relation à l’autre. Altérité et curiosité intellectuelle deviennent ainsi des éléments sous-jacents d’une étude qui porte fondamentalement sur la façon dont des jeunes de série technologique envisagent la question de la transition vers un monde plus durable en positionnant leurs travaux et leurs réflexions sur la manière dont les organisations (organisations publiques, entreprises, associations…) se questionnent aujourd’hui face à l’importance du défi. Bien que de nombreux défis soient communs aux deux territoires que nous représentons dans ce projet, des questions aussi fondamentales que l’explosion urbaine, la pauvreté ou encore l’accès à l’eau potable sont au cœur des défis que l’Inde doit relever, tandis que la Nouvelle-Calédonie se pose, elle, des questions autour de la manière de protéger son lagon ou encore de relever le défi des inégalités. Nos élèves montent par ailleurs d'autres actions pour financer leur projet (ventes de gâteaux, de brochettes, bingo, tombola...). Il s'agit d'abord d'un projet scolaire : les élèves produiront des chroniques en direct de Pondichéry pour la web radio du lycée "Hey Hey radio, la parole est à nous". Il est convenu également la réalisation d'un reportage diffusé au lycée puis qui pourrait être médiatisé sur le territoire calédonien. Nos correspondants avec les cadeaux que nous leurs avons transmis grâce à une personne qui se rendait en séjour sur place, à Pondichéry.  Chacun est invité à contribuer selon ses moyens ! Tout don est le bienvenu.  La date limite des dépôts est fixée au 15 FEVRIER 2020 ​ MERCI de partager auprès de vos amis !!  Vous nous aiderez à réussir ce projet ! Suivi du projet ici : facebook : @lescaledoreportersenindeinstagram : lescaledoreporterseninde

23

900 €

45 %
Classe verte École Paul Langevin de Strasbourg

Classe verte École Paul Langevin de Strasbourg

Bienvenue à toutes et tous !Certaines classes de CP et de CE1 de l'Ecole Paul Langevin de Strasbourg souhaitent organiser un séjour en classe verte à Aubure, près de Ribeauvillé https://www.classespep.fr/Dates de notre épopée : du 16 au 20 mars 2020 ! Notre école est située en Réseau d'Education Prioritaire, nous accueillons des élèves issus de milieux sociaux plutôt défavorisés. Le coût des séjours augmentant ces dernières années, toute aide nous est précieuse pour permettre à tous nos élèves de partir. Il n'y a pas de petite participation, chaque euro collecté contribuera à la réussite de notre projet pédagogique et de ces enfants. C'est pourquoi nous faisons appel à vous. Une classe verte est une chance incroyable d'apprendre autrement, de s'épanouir, de vivre des expériences fortes bref... DE GRANDIR ! Un don, de quelque montant qu'il soit, pourra nous aider, aider nos élèves, à faire avancer ce projet. L'équipe pédagogique et les parents ont d'ores et déjà entrepris de nombreuses actions et demandes de subventions pour faire baisser le reste à charge des familles. N'oubliez pas de laisser vos coordonnées (nom et prénom) pour que les enfants puissent vous envoyer leurs remerciements. Alors pour tout ce que vous pourrez faire, MERCI ! Les élèves et enseignants-tes de l'école Paul Langevin de Strasbourg Vous n'aimez pas trop donner sur Internet ?  Vous pouvez aussi nous soutenir financièrement par courrier et bénéficier d'une réduction fiscale.  En effet, notre affiliation à l’OCCE (Office Central de la Coopération à l’école, association reconnue d’intérêt général) permet une réduction fiscale de 66% de la somme versée à la coopérative scolaire n° 179 de l’école élémentaire Paul Langevin. Un reçu vous sera délivré par l’OCCE du Bas-Rhin.  Notre adresse : école élémentaire Paul Langevin 27, rue Lavoisier 67200 STRASBOURG

26

705 €

23 %
Haut de page