Aller au contenu principal

La fin de la surdité pour la petite Varèche

Bonjour à tous, Varèche est née en avril 2012. Elle vit en Afrique centrale , au Gabon. Elle est la cadette d'une fratrie de 4 enfants. Ses parents se séparent quelques années après sa naissance. Varèche est née sans problème de santé. Puis, vers l'âge de 18 mois, elle a une otite sévère. Elle reçoit une grande dose de médicaments pour la soulager . Malheureusement, cela va lui être fatal pour son audition. Elle perd alors l'audition, et son langage n'évolue pas normalement comme un enfant de son âge. Les bilans Orl tombent : Varèche a une surdité à 98%, le médecin lui prescrit une opération* en urgence. Mais faute de moyen , sa maman est incapable de payer l'opération car dans son pays, il n' y a pas de sécurité sociale, les soins de santé sont à la charge des patients.Varèche reste sourde, et ne peut être scolariser comme les enfants de son âge. Varèche a aujourd'hui 7ans , et tout est encore possible pour changer sa situation . Sa tante vit en France et peut l'accueillir et l'accompagner pour retrouver une audition. Elle sera alors sa responsable légale sur le territoire français. Sa mère n'a pas de moyens pour lui payer un billet d'avion qui lui permettrait d'être enfin opérée. La petite Varèche n'a qu'un seul espoir et se tourne vers tous ceux qui sont touchés par son histoire , à participer pour qu'elle puisse enfin avoir une seconde chance : Une chance pour aller à l'école, une chance pour entendre les bruits du quotidien, une chance d'être une petite fille de son âge. Merci de votre aide et votre compassion. Les participations sont libres, chaque don compte...* l'opération : implants cochléaire

32 participants

1 057 € collectés

Soutenons Djulian contre Zellweger

⚠️⚠️ Mise à jours de la cagnotte..!!⚠️⚠️ Bonjour je m'appel Djulian je suis née le 08/11/2019 à St-Quentin dans l'aisne et ceci est ma triste histoire, merci de votre attention. À ma naissance j'étais en hypotonie (un manque de tonus assez fort) ont m'as donc mis tout de suite en néonatalogie, au début je n'avais que des baisses de désaturation, toujours pas de réflexe et je ne pouvais pas téter alors ont m'a sondé pour que je puisse manger... les examens s'enchaînent sur à peu près 10 jours.. suite à un transfert au CHU d'Amiens ils ont tout de suite constaté que je fesait des crises de convulsions.. ce qui s'avérait en fait être des crises épileptiques visibles et d'autres non visibles... Je suis maintenant depuis ce jours en soin réanimation néonatale d'Amiens et aider pour respirer car mes différents médicaments et la maladie me font énormément dormir et ralentissent mes organes vitaux.. 😔 Les sages-femmes, les pédiatres, les médecins ainsi que le généticien ne ce prononcent pas sur la maladie que j'ai sauf que c'est une maladie rare et grave et attendent les résultats avant de pouvoir dire ce qu'il en es vraiment.. Mes médicaments me font stopper mes crises épileptiques mais étant très fragiles je viens d'attraper une infection pulmonaire.. Un 1er résultat très inquiétant revient de Lille qui demande une deuxième analyse par obligation et pour confirmation.. le 20/12/2019 les résultats définitifs sont arrivés... j'ai le Syndrome de Zellweger... une maladie très rare et incurable et qui touche 1 enfants sur 50 000 et dont l'espérance de vie ne dépasse pas la 1ère année.. 😭😭💔 Voilà maintenant je sais ce qu'il en ait et je ne sais pas jusqu'où je pourrais me battre.. et surtout je sais que la médecine est malheureusement impuissante face à cette maladie.. Malgré la distance (env 200klm allez/retours..) maman et papa viennent env tout les 2 jours.. même si c'est juste pour venir me voir 1h ou 2.. ❤ Je n'aurais malheureusement pas la chance de grandir auprès de ma famille.. Cette cagnotte ce n'est pas pour payer des médicaments, équipements ou autres... je suis très bien entouré par l'équipe du CHU d'Amiens que je remercie énormément.. Si je fait cette cagnotte c'est pour soulager mes parents.. sachant qu'ils ont juste 1 salaire se n'est pas toujours évident pour être à mes côtés.. et surtout sachant que je peu partir du jours au lendemain, dans une semaine, un mois où six.. le généticien lui-même ne le sais pas... c'est triste à dire mais cela permettra beaucoup également à préparer mon départ.. Je ne demande pas grand chose... mais je serait très reconnaissant pour chaques gestes nous aidant dans cette douloureuse épreuve... et surtout de partager en masse mon histoire..🙏 En espérant que je reste au près de vous le plus longtemps possible je vous embrasse très fort...🙏 Pour DJULIAN... ❤ Grande étape aujourd'hui.. 🙂 Aujourd'hui nous sommes le 31 janvier 2020.. et pour la première fois j'ai pu quitter l'hôpital pour rentrer chez moi.. 🤗 Mon état de santé est toujours au même point.. Certes ce n'est pas la grande forme mais mes parents ont était "formé" et sont préparées à toutes éventualités.. et bien sûr je suis suivie de très près par les spécialistes.. 🤗 J'ai su me battre jusqu'à aujourd'hui.. maman et papa m'ont énormément soutenue en partie grâce aux soutiens reçus.. 🙏❤ Je ne sais toujours pas où mon combat s'arrêtera mais je tiens bon jusque-là.. 😊 Je sais que mes parents font du mieux qu'ils peuvent et veulent m'offrir un meilleur lendemain que le précédent... en espérant que ça ne s'arrête jamais.. 🙏💙 De l'amour j'en es plus qu'il n'en faut.. et je leurs rend à chaques petit efforts que je fait... 🥰 Merci à vous tous.. un simple partage est déjà énorme pour moi.. 🙏💚 Mon combat n'est pas fini... 💪🙏 DJULIAN.. 😘 jusqu'aujourd'hui cette cagnotte était principalement présente pour nous soulager sur certains frais.. beaucoup de gens ce sont investi s'en même forcément nous connaitre et sans aucune obligation que ce soit ici où en main propre, ont vous en remercierais jamais assez... ont as pu faire plus d'aller/retour avec un petit poids en moins.. ont as eu quelques galères entres deux mais ont à pu y faire face malgré tout.. Notre vison de l'avenir change.. il n'est plus question de la notre en vrai mais de la sienne... ❤ chaque jours nous prions pour que son état de santé reste stable le plus lontemp possible en espérant un miracle... 🙏😔 Juste merci.. merci pour nous.. merci pour lui.. 🙏 Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

173 participants

132 J restants

SAUVER BRUNE UNIQUE ESPOIR AUX USA

L espoir que Brune nous pointé du bout du doigt voit le jour Aidez nous à recolter les fonds nécessaires pour sauver 1 vie ... la vie de Notre fille

3028 participants

67 624,68 € collectés

6 %

RETROUVER MES JAMBES

RETROUVER MES JAMBES Bonjour, je m’appelle Eric Duhamel, j’ai aujourd’hui 44 ans et je suis atteint d’une sclérose en plaques depuis mes 25 ans. Depuis 19 ans que je vis avec cette maladie et mon état n’a cessé de se dégrader, par poussée au départ et aujourd’hui de manière progressive et insidieuse. Mon quotidien s’organise autour des douleurs lancinantes et permanentes et de la fatigue qui s’accentue au fil de la journée. Actuellement, les traitements que je prends ne m’aident pas à ralentir la progression de la maladie. Pour me déplacer, je dois utiliser des chaussures adaptées mais je ne peux faire plus de 200 mètres sans avoir recours au fauteuil qui n’est jamais très loin. L’avenir pour les malades atteints de sclérose en plaques et la solution afin de stopper la progression de la maladie est la transplantation de cellules souches. Malheureusement, ces traitements au stade expérimentaux en France ne seront accessibles que d’ici 5 à 10 ans. Ils ne seront accessibles que pour une certaine catégorie de malades, les critères étant très restrictifs, et je sais déjà que je n’y aurais pas accès. Aujourd’hui, la solution se trouve ailleurs, dans d’autres pays, qui proposent la réintroduction de cellules souches afin de stopper l’évolution de la maladie et également récupérer une partie, voir la totalité, des dégâts occasionnés par la maladie. Pour ma part, mon choix s’est porté vers l’Hôpital PIROGOV NATIONAL MEDICAL SURGICAL CENTER A. A. MAXIMOV (AHSCT) à Moscou en Russie, pionner dans le domaine avec une expérience de déjà 20 ans. Evidemment, se faire opérer dans un pays étranger ne permet aucune prise en charge par la Sécurité Sociale ou la Mutuelle, et cette intervention a un coût de 50000 $ (l’équivalent de 42000 euros). Voilà l’objet de mon appel à dons. J’aime et faisais du sport, me promener, les sorties entre amis. La station debout me manque, être mis à l’écart est un handicap supplémentaire. S’il vous plait, aidez-moi à retrouver ces moments perdus, mobilités et sensations, aidez-moi à réaliser ce projet qui me tient très à cœur et qui me donne l’espoir de vivre un avenir plus serein, moins douloureux et remplis de projets. Vous trouverez ci-dessous les liens : Hôpital de Moscou : https://www.facebook.com/groups/404629779644453/?ref=group_header Association Beatitsep : beatitsep.com 1. Région Lorraine Quand l’espoir de guérir vient d’ailleurshttp://www.estrepublicain.fr/actualite/2016/11/17/quand-l-espoir-de-guerir-vient-d-ailleurs 2. Une belle histoirehttps://msslick.com/ 3.Tammy dit au revoir à sa SEPhttps://tamstopms.wordpress.com/ 4. L’histoire de George GOSS: il a battu la SEP grâce à la transplantation de cellules souchesthemscure.blogspot.be

359 participants

15 266,97 € collectés

36 %

Maison des Parents au CHU de Montpellier

Ensemble, construisons une Maison des Parents au CHU de Montpellier Dans le cadre de la Journée Nationale des Aidant.e.s, le Fonds de dotation Guilhem lance sa cagnotte solidaire, dans l’espoir de financer la construction d’une Maison des Parents au sein du CHU de Montpellier.L’hospitalisation d’un enfant est un moment particulièrement difficile dans la vie d’une famille. Chaque année, plus de 9 000 enfants sont hospitalisés au CHU de Montpellier. Parmi eux, certains viennent de loin pour bénéficier de l’expertise spécialisée des équipes du CHU. Une Maison des Parents à proximité immédiate des services de pédiatrie du CHU permettra aux parents des enfants hospitalisés au CHU, mais aussi à leurs frères et sœurs, d’être au plus près d’eux pendant cette épreuve difficile. Depuis plusieurs années, le CHU de Montpellier s’appuie sur des structures associatives pour permettre l’hébergement de parents à proximité de l’hôpital en cas de besoin. Dans les services de pédiatrie, l’hébergement des parents dans la chambre de l’enfant est également proposé lorsque cela est possible. Ainsi conscient des limites des dispositifs actuels, en particulier en cas d’hospitalisation longue, le Fonds Guilhem se mobilise afin de récolter les fonds nécessaires pour la construction d’une Maison des Parents à proximité de l’hôpital. A QUOI SERVIRA L'ARGENT COLLECTÉ ? Le coût global du projet est de 3 000 000 €. Plusieurs mécènes nous ont déjà rejoints et nous avons récolté, à ce jour, près de 500 000 €. Mais pour que ce projet d’envergure puisse voir le jour, le Fonds Guilhem a besoin de la participation du plus grand nombre. Parce qu’aucun enfant malade ne doit être privé de ses parents, aidez-nous à réaliser ce projet ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! ET VOTRE DON OUVRE À DES CONTREPARTIES : Pour un don à partir de 1 € :- Un grand merci ! Pour un don de 100 € (coût de votre don après déduction fiscale : 34€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem Pour un don de 500 € (coût de votre don après déduction fiscale : 170€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier Pour un don de 1 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 340€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment Pour un don de 2 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 680€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment- Votre nom inscrit sur le mur virtuel des donateurs Pour un don de 10 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 3 400€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment- Votre nom inscrit sur le mur virtuel des donateurs- Votre nom sera gravé à l'entrée de la Maison des Parents Pour en savoir plus sur le projet :Fonds Guilhem Tél : 04 67 33 63 02 https://fonds-guilhem.chu-montpellier.fr

109 participants

5 490 € collectés

27 %
Covid-19 – Essai clinique avec interféron inhalé

Covid-19 – Essai clinique avec interféron inhalé

RésuméL’objectif de cette levée de fonds est de financer et d'accélérer le développement d’une arme que je considère comme la meilleure à ce jour, contre le Covid-19 : l’interféron inhalé (voie pulmonaire). Elle complétera le dossier envoyé aux autorités pour démarrer l'étude. En effet, il n'est pas question pour nous de nous affranchir des comités éthiques et des règles légales ; nous ne disposons pas non plus de la puissance financière, de la quantité de personnel ni de l'aura de nos confrères méditerranéens ! Vous seuls, donateurs, pouvez donner la visibilité nécessaire pour accélérer le processus.Au delà de la somme récoltée, le nombre de participants est tout aussi important. Tout centime symbolique, message ou retweet permettra de gagner en visibilité. Les autorités ont ensuite une procédure dite "accélérée" dont le délai est tout de même de 8-10 jours sur le Covid-19. De plus, chaque don est éligible à une réduction d'impôts (de 66 à 75 % pour un particulier, ou 60 % pour une entreprise, voir le paragraphe "Quel organisme gérera les fonds ?"). La suite de la présentation est une description du raisonnement qui m'a amené à vouloir proposer de l'interféron inhalé aux patients atteints de Covid-19. Néanmoins pour avoir le droit de le faire, les autorités doivent autoriser l'essai clinique... Qui suis-je ?Pharmacien MCU-PH* clinicien, en service de réanimation et chercheur à l'Université de Picardie Jules Verne à Amiens, j’ai pour mission d’aider les médecins à optimiser les traitements pour nos patients. Présent sur le terrain, je constate que les services de réanimations de mon établissement, le CHU d’Amiens, sont en grande tension. En préparant mon service au pic de la pandémie, j'ai réalisé une lecture importante des données afin de savoir quelles thérapeutiques proposer. * Maître de conférences des Universités - Praticien hospitalier Contre le Covid-19, toujours aucune arme prouvée scientifiquement.À ce jour, hormis le traitement des symptômes, il n’existe malheureusement pas de thérapeutiques ayant fait ses preuves pour lutter contre le Covid-19. Il n'y aurait pas toutes les polémiques autour du sujet sinon. Pourtant, pour vaincre le virus, il faut trouver puis démontrer l’efficacité des médicaments, pour en faire une stratégie d'état.Les autorités médicales chinoises ont, les premières, été confrontées au virus. Tout en haut de la liste de leurs recommandations pour le traitement contre le Covid-19 se trouve une cytokine : l’interféron par voie inhalée, masquée par le buzz de la choloroquine (en fait plutôt azithromycine + hydroxychloroquine). Le potentiel extrêmement prometteur de l’interféron (IFN) inhalé : 50 % de décès en moins !L’interféron est une substance naturelle de l’organisme qui permet aux cellules de se défendre contre les virus, dont celui du Covid-19. C’est une sorte de bouclier anti-viral !L’interféron (de type I) par voie inhalée (dans le poumon) a le potentiel de réduire jusqu’à 50 % la mortalité du Covid-19 (Chen et al. 26 March 2020 ; BMJ 2020;368:m1091**). Selon les études chinoises, il permet d’éliminer le virus en 7 jours pour les formes légères, et jusqu’à 15 jours pour les formes les plus sévères. À Shangaï, les chercheurs ont notamment montré que l’interféron inhalé (couplé à un antiviral) ne nécessitait pas l’ajout d’hydroxychloroquine pour gagner en efficacité***. ** https://www.bmj.com/content/368/bmj.m1091*** http://subject.med.wanfangdata.com.cn/UpLoad/Files/202003/43f8625d4dc74e42bbcf24795de1c77c.pdf L’interféron inhalé agit de manière précise et quasiment sans effets secondaires.Parce qu’il agit localement, l’interféron inhalé a une très bonne tolérance, d’après les retours d’expérience chinoise et cubaine, mais aussi ceux de la société britannique Synairgen. C’est pourquoi il est préférable de le développer sous forme d’aérosol et non de l’administrer par voie sous-cutanée, comme proposé par Discovery. Contrairement à l’hydroxychloroquine, il ne présente pas de toxicité cardiaque. Une formule et un protocole thérapeutique déjà en place. Nous avons déjà réussi à aérosoliser des formes existantes sur le marché d’interféron de type I. Les excipients (les composés accompagnant l’interféron dans la poudre) sont adaptés à la voie inhalée. En collaboration avec mes collègues infectiologues et réanimateurs, nous avons établi un protocole thérapeutique. Nous utiliserons aussi l'association lopinavir/ritonavir, un traitement employé de longue date et qui présente lui-même l'espoir d'une réduction de mortalité de l'ordre de 20 %.Nous prévoyons une étude avec un ratio 3:1. Cela signifie que : - 3 patients recevront l'interféron inhalé + le lopinavir/ritonavir- 1 patient recevra du lopinavir/ritonavir seul. Pourquoi seulement 1 patient "contrôle" sur 3 ? D'une part parce que le ratio bénéfice/risque est élevé, d'autre part parce que l'étude nationale Discovery pourra servir de comparateur. Un dernier frein à lever : le financement de la recherche.Il faut désormais valider l’hypothèse avec certitude. Nous sommes en train de lancer un essai clinique préliminaire sur 40 patients (ND 17/04 : 60 patients et non plus 40, voire Actualités) qui permettra d’avoir des premières données pouvant conduire à un essai plus large.Dans l'idéal, il faudrait aussi réaliser l'étude dans d'autres centres, mais cela est plus cher et plus complexe d'un point de vue de l'organisation.Le financement est une condition indispensable pour avoir l’autorisation légale de débuter.Pour sauver des vies, il faut aller très vite. Comment seront utilisés les fonds ?Le budget estimé de l’étude se décompose comme suit :* 20 000 € de médicaments (interféron de type I).* 12 000 € de diagnostics virologique, biologique et immunologique.* 8 000 € de frais logistiques (approvisionnement, conditionnement...) et de personnel. Soit un total estimé de 40 000 €.L'avantage des dons est leur rapidité en termes de déblocage, contrairement aux appels d'offre habituels.J’espère, en parallèle, le soutien des laboratoires fournisseurs ainsi que le soutien financier de mon établissement, malgré son déficit (hôpital public). C'est là où votre tweet ou votre centime devient très précieux à mes yeux, car ils évitent des revirements de paroles.J'espère aussi une réponse positive sur des projets de recherche auquel je candidate (dépôts prévus 14/04 et 30/04 ...), mais les délais sont longs, beaucoup trop longs, malgré des procédures dites "FLASH". Quel organisme va gérer les fonds ?Je ne gèrerai pas les fonds en mon nom propre. L'argent récolté ira intégralement à la fondation de l'Université de Picardie Jules Verne. Cet organisme est reconnu d'intérêt public. Cela signifie qu'une réduction fiscale est possible, suivant les modalités précisées sur la page Soutien de la fondation.La réduction d'impôt est de l'ordre de 66 % pour un particulier soumis à l'impôt sur le revenu (IR) ou 75 % pour un particulier soumis à l'impôt sur la fortune immobilière ; elle est de 60 % pour une entreprise assujettie à l'impôt sur le revenu ou l'impôt sur les sociétés.Concrètement, si vous êtes un particulier soumis à l'IR, un don de 100 € à la cagnotte ne vous coûtera que 34 € après déduction.Comme l'explique leetchi, la bon pour réduction doit être édité par la fondation UPJV, qui pourra le faire au moment de la réception de la cagnotte. Paliers intermédiaires et sous-objectifs.* 5 000 € : cette somme nous offre une visibilité et une crédibilité. Nous pouvons lancer des appels à projets complémentaires.* 20 000 € : démarrage possible sous condition du soutien du CHU d’Amiens ou des laboratoires industriels.* 40 000 € : avec cette somme, nous couvrons nos frais de recherche propres. L'étude peut démarrer et sera menée à bien !* Pour chaque tranche de 50 000 € supplémentaires : l'étude est étendue à d’autres centres hospitaliers de taille équivalente au CHU d’Amiens. Nos données sont renforcées.* 400 000 € : l'étude est étendue à 10 centres hospitaliers. L’impact clinique est prouvé avec certitude. Soutenir le développement de l’interféron inhalé, c’est potentiellement sauver des vies contre le COVID-19.Il est prévu une publication scientifique à portée internationale des résultats. Nous ne manquerons pas, dans les Remerciements, de citer tous les contributeurs de la cagnotte. À tous ceux qui pourront aider de quelque manière qu'il soit, merci infiniment.

152

11 315 €

Un avenir meilleur pour Elyo syndrome Fox g1

Un avenir meilleur pour Elyo syndrome Fox g1

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous ! Bonjour a tous Je suis ELYO j' ai 4 ans je présente une maladie rare nommée le syndrome foxg1 qui m'empêche de tenir assis tout seul, je ne marche pas...je suis principalement nourri par gastrostomie...je vocalise mais ne parle pas....Je comprends ce qu' on me dit mais je n' ai pas la chance de pouvoir répondre comme tout le monde mais mon Papa et ma Maman me comprennent.Je suis souvent frustré de ne pas pouvoir faire comme mes copains copines...Mon sommeil est souvent perturbé je présente des crises de dystonie.Mes parents me trouvent adorable comme petit garcon malgré tout je suis un battant je m' éfforce chaque jour à combattre tout cela et évolue à mon rythme.JE NE SUIS PAS LA POUR ME PLAINDRE OH NON NON NON JUSTE VOUS DEMANDER DE L AIDE POUR ME DONNER UNE MEILLEURE CHANCE DE REUSSITE.J' ai une prise en charge par divers professionnels....Mais je souhaiterais tellement pouvoir continuer mes exercices à la maison en créant une pièce rien que pour moi de type multisensorielle il me faut de l 'espace pour faire mes roulades afin de développer tous mes sens et aussi pour pouvoir faire à la maison mes séances de kiné medek pour que je puisse un jour TENIR ASSIS....REUSSIR A PRENDRE APPUI SUR MES MAINS ET MARCHER....Mes parents n' ont pas actuellement le budget mais seulement une pièce qui demande qu 'a être rénovée....J' ai oublié de vous dire je vais bientôt avoir une petite soeur,l' amiocynthèse a certifié qu' elle n' aura pas ma maladie.Je serais le plus heureux des grands frères si je pouvais faire du quatre pattes en même temps que ma petite soeur, pouvoir tout simplement tenir assis pour jouer avec elle et pourquoi pas un jour lui courir après.....Si vous pouvez nous aider on vous remercie du fond du coeur d 'avance. ELYO CANONMES PARENTS: ROCHER AMELIE ET ALEXANDRE CANON

210

7 920 €

46 %
Embre 20 mois son combat contre le cancer des yeux

Embre 20 mois son combat contre le cancer des yeux

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire ! Le 6 mars, les médecins ont diagnostiqué un cancer aux deux yeux magnifiques de notre petite merveille Embre 20 mois le RETINOBLASTOME BILATÉRAL. Le 10 mars elle a commencé sa première chimiothérapie, puis 21 jours plus tard là le 31 mars sa deuxième. Avant sa troisième chimiothérapie a l'institut Curie à Paris, les médecins vont lui retirer l'œil gauche, le cancer est déjà très avancé son œil ne peut plus être sauvé ... L'œil droit est déjà très atteint, nous essayons par la chimiothérapie de sauver son œil ... Depuis sa chimiothérapie du 31 mars Embre est très malade, elle a en plus une infection des reins, elle a eu besoin de transfusion de sang et de plaquettes, de beaucoup de médicaments, beaucoup de soins car elle était très faible et très fatiguée. Mais le combat ne fait que commencer...nous devons nous battre auprès de notre bébé d'amour pour mettre une raclée à cet saloperle de cancer !Embre est actuellement hospitalisée depuis bientôt une semaine dans une chambre stérile, nous enchaînons les aller retour, unseul parent est autorisé à entrer (covid), et les frais s'accumulent par les péages la route et autres frais ... N'y voyez aucune obligationcet argent nous servira pour les frais gazole péage médicaments non remboursés totalement et divers frais. Nous vous remercions pour Embre, pour nous. Prenez soin de vous Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

242

6 920 €

Le combat de Mélanie, l'opération de la dernière chance

Le combat de Mélanie, l'opération de la dernière chance

Bonjour,Je m'appelle Mélanie, j'ai 22 ans et je me bats depuis 8 ans contre la maladie.Je suis atteinte de plusieurs pathologies urologiques, vasculaires, gynécologiques, gastriques qui me causent énormément de souffrances au quotidien...Ma vie est entièrement rythmée par les douleurs, énormément de douleurs, les rendez-vous médicaux, les examens, les hospitalisations, les interventions chirurgicales...J'ai été contrainte d'arrêter l'école a l'âge de 15 ans... malgré tout, je me suis battu et en 2018 j'ai obtenu mon bac scientifique seule, une énorme fierté pour moi. Seulement depuis, je passe mes journées alitée, a souffrir le martyre. Je prends toutes sortes de traitements pour tenter de me soulager, je suis sous morphine depuis 5 ans, mais ça ne me soulage plus.Tout cela a commencé en 2013, diagnostiqué d'une maladie gynécologique appelée endometriose, pour laquelle j'ai subi une première opération.En octobre 2014, j'ai été diagnostiqué d'une maladie orpheline très rare, le syndrome de la pince aorto mesenterique, appelée aussi syndrome de nutcracker et/ou syndrome de wilkie ainsi qu'un syndrome de congestion pelvienne sévère (varices pelviennes).S'en est suivi en février 2015 une très lourde opération, qui m'a valu de grosses complications et qui a failli me coûter la vie.Plus les mois passent et plus mon état de santé s'aggrave. C'est en avril 2016 seulement que l'on apprend que j'ai été victime d'une erreur médicale lors de mon opération de février 2015 (transposition de la veine renale avec cavotomie partielle et ligature de nombreuses veines), qui me laissera de lourdes séquelles dont certaines à vie. Suite à cette découverte j'ai subi a nouveau plusieurs interventions chirurgicales qui ne feront qu'aggraver mon état de santé.Les mois, les années passent et les diagnostiques ne cessent d'augmenter:Je ne suis pas atteinte d'une maladie rare mais de plusieurs (syndrome de la pince aorto mesenterique, syndrome de nutcracker et de wilkie, syndrome de may thurner également appelé syndrome de cockett). Je souffre également d'une insuffisance veineuse chronique, une insuffisance valvulaire profonde primitive, une endometriose, un syndrome neurovegetatif associé à des troubles vasomoteurs (sequelle directe de l'erreur médicale commise lors de mon intervention en février 2015), syndrome de congestion pelvienne (désormais inoperable encore une fois suite a l'erreur médicale commise en 2015) , syndrome de willis ekbom (impatience dans les jambes), un syndrome d'hyperactivité et d'hypersensibilité vesicale sévère, une paralysie vesicale suite a des complications posts opératoires: je vis depuis 9 mois avec une sonde à demeure et une poche urinaire car ma vessie ne fonctionne plus (je suis en attente d'une intervention chirurgicale consistant a implanter un neurostimulateur sacré), je souffre également d'une maladie auto immune rare non identifiée qui depuis 3 ans me provoque des crises de fièvre montant jusque 40° et ce durant plusieurs semaines, associé à une fatigue chronique sévère, migraines, nausées, plaques sur le corps, une neuropathie idiopathique (certainement dû à une intoxication médicamenteuse) qui attaque mes 4 membres et m'handicape pour beaucoup de choses (j'ai des fourmillements/engourdissements et douleurs lancinantes dans les 4 membres notamment les mains qui m'obligent a porter des attelles quotidiennement), je souffre également de soucis gastriques (gastrite chronique, hémorroïdes, dolichocolon, fissure anale, maladie des intestins en suspicion) et surtout je souffre de multiples séquelles dû à mon erreur médicale: mon fornix renal gauche a été détruit suite a une hyperpression veineuse renale causée par une thrombose de la veine renale, ceci cause des hematuries (sang des les urines) chroniques et surtout des coliques nephretiques à répétition.Je souffre donc depuis plusieurs années de coliques nephretiques caillotantes a repetition (chaque semaine) qui détruisent ma vie tant les douleurs sont intenses et insupportable. Mon rein est très abîmé et souffre énormément. Je souffre également d'infection urinaire a repetition depuis plusieurs mois lié à ma sonde a demeure.La liste des mes symptômes est longue: douleurs pelviennes, douleurs abdominales, douleurs rénales, douleurs vesicales, douleurs anales, douleurs gynécologiques, fatigue chronique, nausées, vomissements, malaises, hypotension, migraines, douleurs dans les jambes (douleurs lancinantes, jambes lourdes), fourmillements/engourdissement dans les 4 membres, membre inférieur gonflée, ventre qui gonfle lors des crises, soucis dermatologiques (ezcema, dermite séborrheique, urticaire auto immun), constipation très sévère, ballonnement, reflux gastrique, douleurs thoracique, palpitations, tachycardie, etc.A l'heure d'aujourd'hui cela fait des mois, des années que je me bats pour me faire opérer. Presque 3 ans que j'attends désespérément que l'on m'opére pour traiter mes pathologies et notamment pour réparer les erreurs et les séquelles commises sur mon corps.J'ai rencontré des dizaines de spécialistes aux quatre coins de la France.Mais aucun ne veut prendre le risque de m'opérer car il s'agirait de lourdes opérations.Je devais subir une nephrectomie totale ainsi qu'une ablation de mes stents rénaux (en 2017 on m'a posé 2 stents dans la veine renale afin de rétablir la sténose et la thrombose, malheureusement ces stents se sont bouchés et fibrosés), mais cette opération a été mise en suspend car risquée et pouvant entraîner de lourdes complications à cause de mes autres pathologies.En France, extrêmement peu de chirurgiens connaissent et soignent les pathologies orphelines dont je suis porteuse.Le seul étant capable de m'opérer et en qui j'avais confiance, ne veut plus prendre le risque de m'opérer. Je suis donc seule et condamnée à souffrir le restant de ma vie si je reste en France...Cependant, grâce aux réseaux sociaux, j'ai pu rencontrer et discuter avec plusieurs personnes atteintes des mêmes maladies que moi.J'ai donc appris qu'il existait en Allemagne 2 professeurs extrêmement compétents etexpérimentés concernant les malformations veineuses rares dont je suis porteuse. Ils sont connu mondialement et des personnes du monde entier se déplacent pour les rencontrer. Il s'agit du Professeur Sandmann et du Pr Scolbach, tous deux spécialisés en chirurgie vasculaire.Mais malheureusement, parce qu'il y a toujours un mais, pour pouvoir me faire soigner et opérer en Allemagne, il me faudra débourser plusieurs milliers d'euros pour multiples raisons ( les consultations, les examens, les soins, les frais d'hospitalisation, les honoraires, + tous les frais annexes) Ce qui est énorme pour moi, jeune fille de 22 ans n'ayant jamais pu travailler...Une simple consultation telephonique coûte 1.500€. Oui, c'est beaucoup. Mais c'est mon dernier espoir pour espérer retrouver une vie plus douce et plus sereine, sans souffrance permanente. Mon dernier espoir pour espérer vivre et non survivre.Car depuis 8 ans je ne vis pas, je survis...La maladie m'a tout prit. Elle a impacter toute ma vie: ma vie personnelle, professionnelle, familiale , absolument tous les aspects de ma vie.Ma vie se résume à souffrir. J'ai 22 ans et ma vie est un enfer.Après des mois de réflexions, de longues discussions avec mes proches, j'ai décidé de créer cette cagnotte qui pourrait me permettre de récolter les fonds necessaires pour partir me faire soigner en Allemagne.Si besoin de plus d'informations sur mes pathologies, n'hésitez pas à vous rendre sur ma page Instagram ou je raconte mon combat.Je vous remercie d'avoir prit le temps de me lire, d'avoir partager ou participer à ma cagnotte.Mélanie

288

5 575,53 €

Soutenons Louise

Soutenons Louise

Bonjour à tous, tout d'abord avant de vous expliquer notre parcours, nous allons nous présentez.Nous sommes les parents de 3 jolie princesses, nous les parents : Céline et Julien, nos filles Adeline qui va avoir 10 ans, Lindsay qui va avoir 7 ans et notre petite dernière Louise qui vient tout juste d'avoir 3 ans.Il y a quelques mois auparavant tout allez très bien, une famille heureuse et comblé et puis un jour le drame.Notre petite dernière ne va pas bien, après plusieurs rendez-vous chez le médecin et passage au urgence, le verdict tombe le 23 mars 2019. Notre petite princesse a une masse sur le foie, le ciel nous tombe sur la tête.Il est impossible pour nous d'y croire notre enfant malade c'est juste impensable.Apres plusieurs examens les résultat tombent tumeur maligne au niveau du foie perte de son oeil gauche à cause d'une métastases vertèbres t2 t4 t5 tassé etc...C'est pour cela que nous avons lancer cette petite cagnotte, pour nous aider dans nos démarches qui pourrait également servir au matériel qui ne serait pas remboursé.Mais aussi pour que papa étant routier est part parfois en déplacement puisse rester auprès de sa fille le temps qu'il le pourra grâce à vos dons.Nous de demandons pas des millions mais juste du soutient et des partages et même 1€ peut toujours nous faire plaisir.Je vous remercie d'avoir prit le temps de lire notre histoire. Et vous remercie par avance également pour vos dons.

260

6 020,38 €

Harold 2020 Vanuatu

Harold 2020 Vanuatu

Harold !C'est le nom du cyclone de catégorie 5 qui vient de frapper de plein fouet plusieurs îles du Vanuatu. Santo, Mallicolo et Pentecoste sont les plus touchées. Notre association organise des missions dans l'archipel depuis 12 ans.Médecins, dentistes, infirmiers, dentistes et techniciens se succédent pour aider la population.nous sommes tous des bénévoles. La situation internationale est très difficile en ce moment avec la pandémie COVID 19, et le Vanuatu ne présenterait actuellement aucun cas.Les frontières sont fermées depuis l'apparation des premiers cas importés en Nouvelle Calédonie, archipel voisin on se situe notre association. Comme pour le cyclone PAM en 2015, nous réagissons imédiatement à cette catastrophe naturelle.Mais la fermeture des frontières nous empêche une intervention sur place.Heuresement nous avons une mission qui était partie le 15 mars et qui se trouve bloquée aux îles Banks suite à l'absence de vol.cette mission a décidé de rester au Vanuatu et le ministère de la santé locale va aller les récupérer et les mettre en refort sur l'hopital de Santo 8 volontaires sont donc engagés pour une durée indéterminé sur place, en attendant que l'on nous permette de rentrer sur le territoire en étant Codiv négatif. Nous avons besoin de vos dons pour envoyer de quoi vivre à notre équipe et pour organiser un transport de médicament depuis la Calédonie, qui lui va être possible. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte ! Merci à tous ! Dr Hervé LanthonyPrésident de l'association "Solidarité Tanna et Archipel du Vanuatu"

131

11 469 €

57 %
Pour aider Dominique et sa fille Marine

Pour aider Dominique et sa fille Marine

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour à toutes et à tous, cette cagnotte a d'abord été initiée par Priscillia qui suit les "aventures de Marine" sur Facebook. Touchée par ma situation Priscillia a décidé de créer cette gagnotte, et je l'en remercie...Pour rappel, je suis maman solo (sans pension alimentaire), d'une jeune fille, 20 ans, en situation de handicap neuromoteur, très dépendant physiquement.On m'a diagnostiqué un cancer du sein. Je me fais opérer Mardi 17 novembre pour une ablation complète du sein gauche avec reconstruction immédiate.Suite à cette intervention j'aurai interdiction de porter des charges lourdes. Ma fille n'est pas aidante, et représente un "poids mort" de 80 kg.Il faut donc des intervenants pour assurer les levers, couchers, transfert au fauteuil électrique, changes intermédiaire, douche, 7jour/7, y compris les nuits car elle peut se réveiller douloureuse ce qui nécessite des retournements ou une mise au toilette ; et ce durant toute ma convalescence.Face au refus du consei départemental de prendre en charge les heures du lever, coucher, change intermédiaire du week-end, et lever du lundi et du mardi matin ; face à la réponse également négative de la CAF, je n'ai pas d'autre choix que d'utiliser cette cagnotte.En effet, le budget d'intervention 100 % à ma charge va être très proche des 4000 euros/mois. Et à priori je ne vais pas pouvoir porter ma fille minimum durant 3 mois, car j'ai en plus eu une tendinite à l'épaule gauche, ce qui va ralentir le processus de reconstruction.Sachez, que malgré tout, je continue de me battre.Si les fonds collectés sont suffisants, et si j'obtiens finalement gain de cause, le reste de la gagnotte servira à lancer un fond de solidarité au profit de l'ensemble des parents d'enfants en situation de handicap très dépendants, qui en raison d'une maladie ou d'un accident de la vie, ne seront plus en mesure de s'occuper de leurs enfants mineurs ou majeur, le temps de leurs convaslescence.Devant l'ampleur des messages de soutien que je reçois, mais aussi de témoignages similaires, j'ai décidé de créer une association d'aide aux parents. Celle-ci aura pour mission d'informer les parents sur les parcours des enfants en situation de handicap ou à besoins particuliers, de les orienter vers les dispositifs qui existent. L'association aura aussi pour mission de collecter des dons afin d'alimenter un fond de solidarité à destination des parents tombés malade ou victimes d'un accident et dans l'incapacité d'assumer leur rôle d'aidants auprès de leurs enfants.Un grand merci à toutes et à tous pour votre générosité et vos messages de soutien.Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

188

7 965 €

Après l'orage revient la vie...

Après l'orage revient la vie...

Bonjour je m'appelle Nico, J'ai 30 ans et je sors à peine d'une longue année difficile, aussi bien sur le plan psychologique que physique. L'été dernier j'ai constaté une grosseur au niveau de mon bras droit sans pour autant m'en inquiéter.La grosseur devenant de plus en plus importante, j'ai été consulter mon médecin généraliste qui m'a prescrit une IRM.Les résultats de l'IRM étant mauvais, j'ai dû passer un nouvel examen : une biopsie. L'attente des résultats a été insoutenable pendant 10 jours, puis le verdict est tombé. Les médecins m'ont diagnostiqué un Sarcome d'Ewing , cancer rare des os et des tissus mous où dans certains cas l'amputation du membre infecté est inévitable. J'ai démarré la chimiothérapie en septembre 2017, et de voir mon bras et cette grosseur diminuer de volume avec le traitement m'a redonné espoir et joie de vivre. Le traitement a été agressif, une des chimios les plus fortes, mais nécessaire pour ma guérison : 14 séances de chimiothérapie avec hospitalisation de 4 jours à chaque séance. Fin 2017 j'ai commencé mes séances de radiothérapie : 28 au total.A la fin de la radiotherapie, début 2018, mon bras était brûlé a vif. Mon oncologue et moi avons fait le point et elle m'a affirmé que la réponse à la chimiothérapie était excellente à 90%. La tumeur étant passée d'une vingtaine de centimètres à quelques millimètres et qu'à cet effet une chirurgie conservatrice de mon bras était réalisable, ma joie fut immense. Une opération a été planifiée pour le mois d'avril, consistant à me retirer la partie de l'os infectée initialement, ainsi que les tissus mous pour remplacer le tout par du ciment chirurgial avant d'effectuer une greffe d'os par la suite. L'opération fut un succés et la mobilité de mon bras conservée, je pensais que le plus dur était derrière. Après l'analyse microscopique de la partie de mon bras opéré il s'est avéré que de nombreuses minuscules cellules cancereuses était encore présentes. Deux options s'offraient à moi : - Conserver l'intégrité de mon bras avec la forte possibilité de rechute dans les années à venir (80%) - L'amputation de mon bras droit (je suis droitier) et un pourcentage faible de rechute possible. Ce n'est pas tant le choix qui est difficile à faire car la vie est plus précieuse que tout, mais plutôt l'acceptation de ce choix.Qui d'entre vous se verrait vivre à un bras ? Qui plus est à 30 ans. Le 4 juin 2018 sera bel et bien la dernière journée de ma vie où je pourrais profiter de mes deux bras. 5 Juin 2018, l'opération s'est bien déroulée et depuis ce jour je suis officiellement gaucher. La période post opératoire à été compliquée pour moi. C'est dur de perdre une partie de soi au sens propre du terme. C'est dur de voir son corps ainsi et je ne le souhaite à personne. Même se laver les deux mains devient rapidement un manque... je connaissais la valeur d'un bras, mais c'est une fois amputé qu'on se rend compte de l'importance de chaque chose. Suite à cela j'ai fini mon traitement chimiotherapique, enfin pas tout à fait car la chimio avait perturbé mon foie et je n'ai pas pu faire ma dernière cure au risque de l'abimer. Je fais aujourd'hui appel à vous, vos dons quels qu'ils soient me seront d'une grande aide dans ma vie de tous les jours. Un véhicule ammengagé , de nouveaux appareils électroménagers plus adaptés , ou un petit plaisir....un tatouage pour masquer mon handicap... Cela fait donc 5 mois jour pour jour que je vis à un bras, loin de moi la volonté de me lamenter sur mon état physique ou de faire l'aumône. Je respire, je mange, je marche, je vis tout simplement. D'autres dans mon cas n'ont pas eu cette chance. J'aimerais juste pouvoir reprendre ma vie où je l'avais laissée et avancer vers une vie meilleure. Merci à tous du fond du coeur. Le combat continue ! FUCK CANCER !

185

0 J

judith-a-besoin-de-vous-judith-needs-you

judith-a-besoin-de-vous-judith-needs-you

Sausheim, France, March 2020 ( la version française se trouve un peu plus bas) Hello dear readers, familly, friends and anyone, My name is Francis and I’ve been sharing my life with Judith ORSHALIMIAN for 15 years. Everything was going nice and beautifully until the day my beloved wife Judith felt a slight pain in her right groin and started to drag her leg after long efforts. Gradually keeping her balance, climbing stairs and other simple daily tasks became a real challenge. Judith stopped working out, driving and worse of all, stopped being an active happy young woman. Her life changed drastically. It is like her magnificent smile, her sparkling eyes have been turned off !! After months and years of all-in and comprehensive investigations, from blood tests to MRIs, etc..., no diagnosis has yet been established. We’re living in a total unknown. Not exactly ! All we know is that it is a neurological condition. Go, live with this !! In 2016 Judith started the use of a walking stick on a daily basis. We moved house to a one with lot less stairs for her comfort. She started working from home, far from the collegues she enjoyed so much to work with. To get out by her own, going to see a movie with her friends is a heartbreaking memory. Visiting friends and familly, I mean the people you cherish, has became so exceptionnal. We are starving from this necessary positive energy, this valuable oxygen. I changed job to be able to spend more time with the woman I love. We took the necessary steps to get an handicap placard. Today we are in March 2020 and her state has become worse. Judith can’t walk without crutches. Despite the fact that walking has become a real challenge, Judith doesn’t give up, giving every last ounce of her strength to stand. I admire her strength and her will to live. We’ve been using a wheelchair for moving around in the city and for long distances since 2018. Lifting the foot to walk on a carpet or any other surface is like climbing the Everest !! As though the joint stiffness in her legs weren’t sufficient, her arms are now impacted as well . To get up unaided, to go to sleep unaided, to dress unaided, to style her hair unaided, to take a shower unaided, to stay home alone for a day, all that you and I do automatically and without even thinking has become for Judith a huge stress and generate unmeasureable pain and effort. Judith was a real good cook. All our friends were so happy to have a good homemade diner. And what about petting our cats. These have all become a distant memory and almost impossible. My so lovely, energetic Judith turned to a dependent, sedentary woman with darkest thoughts. Thanks to a very close friend, we discovered the stem cell therapy of Dr Ghalili in LA and several hope restoring testimonies. Although this therapy stays very costy not to mention the exhausting trip itself plus our travel expenses and appartment rental for the entire treatment, we finally decided to go with it so Judith can finally walk, find back her autonomy, freedom and live a normal life again. If you feel this is something you would like to fund, any donation is welcome and appreciated. Judith and I will forever be grateful if you choose to help us on her way to heeling and freedom. Please share, donate and pray for Judith during her journey to recovery and healing. With my warm and kindest regards, Francis We’re planning on flying to LA on May 12th, to be on time for the 1st appointment with our new life on May the 18th. Et maintenant la version française................. chers lecteurs, famille, ami.es, à toutes et tous Je m'appelle Francis et je partage ma vie avec Judith depuis 15 ans. Certain.es d’entre vous le savent, Judith est atteinte d’une maladie neurodégénérative depuis plus de 7 ans. Maladie qui rend son quotidien plus que difficile, l’empêchant d’effectuer des tâches ordinaires pour vous et moi. Maladie qui l’empêche de monter ne serait-ce qu’une seule marche d’escalier. Aujourd’hui, elle ne peut marcher sans béquilles. Et si marcher est devenu un vrai défi, Judith ne renonce pas, mettant toute son énergie à rester debout. J’admire sa force et sa volonté de vivre.Se lever sans aide, se coucher sans aide, s’habiller sans aide, se coiffer sans aide, prendre une douche sans aide , rester seule toute une journée à la maison, tout ce que vous et moi faites automatiquement sans y penser est devenu une source de stress et génère des efforts et des douleurs incroyables. Judith était une excellente cuisinière. Tous nos amis étaient heureux de partager un bon dîner fait maison, avec amour.Sans parler du crève-cœur de ne plus pouvoir s’occuper de ses chats. Tout cela devient lentement de lointains souvenirs, tellement inaccessibles. J’ai décidé d’ouvrir cette cagnotte pour Judith : l’argent de cette cagnotte nous permettra de financer une thérapie régénérative très couteuse mais prometteuse, qui donnerait une chance à Judith de remarcher un jour. Même le plus petit don sera de la plus grande aide. Nous vous sommes infiniment reconnaissants si vous décidiez de participer à ce projet. Si vous le souhaitez, suivez le lien de la cagnotte. Merci d’avoir pris 2 minutes de votre temps pour lire ce texte, et merci d’avance si vous décidez de faire un don ♥, et aussi de partager sur les réseaux sociaux !N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions. Avec mes plus chaleureux remerciements,Francis Nous partons pour L.A. le 12 mai, pour être à temps pour le 1er RDV avec notre nouvelle vie le 18 mai !

81

17 717 €

50 %
"Vaccins, osons le dire !"

"Vaccins, osons le dire !"

Le collectif belge, Initiative Citoyenne a été fondé par 3 femmes en 2009 : Marie-Rose Cavalier, Sophie Meulemans et moi-même, Muriel Desclée.Depuis cette soi-disant « pandémie » du virus H1N1, avec le soutien de nombreux médecins, nous avons la volonté de partager, sur notre site, des éléments factuels vérifiés, des preuves, les résultats de nos enquêtes et investigations. Car le public a tout simplement le droit de savoir et le droit de choisir. Nous passons à la vitesse supérieure en projetant de parcourir la France avec une caméra et aller à la rencontre de personnes qui se sentent trahies, bafouées; des victimes de vaccinations, des parents de victimes, des médecins, des avocats, des scientifiques,... Pourquoi ce film ? De nombreuses personnes ont accepté de témoigner et de nous faire part de leurs intimes douleurs, sans langue de bois. Enfin un film dénué de tout conflit d’intérêt ! Car les victimes sont, malheureusement, bien plus nombreuses qu’on veut nous le faire croire... Ce n’est même plus un secret : les lobbys ont pris le pouvoir ! L’argent est prioritaire dans beaucoup de domaines, mais quand il s’agit de notre santé et celle de nos enfants : c’est grave... Très grave.... Dans le cadre de cette opération humaine, Initiative Citoyenne a besoin de Vous (location caméra, location camping-car, parcours de +ou- 6.000 km, péages, assurances, frais de montage, etc). Tous les paiements sont sécurisés.

200

6 609 €

44 %
Haut de page