Aller au contenu principal

Les Valis'Help

Deux secouristes à la conquête du monde ! Qui sommes nous ? Mélanie et Maud, 2 baroudeuses, fondatrice de l'association les Valis'help. Maud pisteur secouriste et Mélanie infirmière, toutes deux Sapeurs Pompiers Volontaire. Pourquoi mettre ça en place ?Notre objectif, un projet humanitaire autour du monde et avant tout un partage humain avec comme fil conducteur l'initiation au secourisme, cela de octobre 2018 à octobre 2019. Comment on compte s'y prendre ? En s'unissant avec des écoles du monde entier, en partageant nos notions de secourisme. Pour cela nous allons nous immerger au plus près des populations, en liant leur besoins et nos objectifs, cela sur 4 continents (Asie, Océanie, Amériques,Afrique) dans des milieux scolaires ayant peu d'accès aux notions que nous voulons partager.   A quoi servira votre don ? Financer les interventions auprès des enfants, le matériel nécessaire, les différents supports de communication, les transports... et tout ce qui peut s'avérer nécessaire pour la mise en place du projet. A titre indicatif faites des kilomètres avec nous, 1€ = 5km :) Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite* Tous les paiements sont sécurisés Pour suivre le réçit de l'aventure ça sera par ici : https://www.facebook.com/lesvalishelp/ Merci à tous pour votre confiance ! A très vite pour le partage de l'aventure qui sera surement plein de rebondissement ! Maud et Mélanie

106
participants

5 650 €
collectés

37 %
Sol’6 Népal - mission dans l’orphelinat et le foyer pour femmes de Saathi

Sol’6 Népal - mission dans l’orphelinat et le foyer pour femmes de Saathi

Hey! Tu veux en savoir un peu plus sur le projet ? On répond à tes questions. Qui sommes-nous ? On est un petit groupe de 8 étudiantes:- Elisa, Salomé, Albane, Giulia, Charlotte et Snéha étudiantes en médecine à Sorbonne Université- Léa étudiante en arts du spectacle à Nanterre- Thélia étudiante en LEA à Paris III.Initialement, il est composé de plusieurs petits groupes d’amies qui a donné naissance à un plus grand groupe animé par l’envie commune de soutenir et de participer à un projet humanitaire. Comment est né le projet ? Au début de l’année, on avait l’opportunité de s’investir dans un projet humanitaire grâce à l’association Sol’6 qui crée des passerelles entre les associations humanitaires et les étudiants. Par ce biais, on a découvert l’association Saathi au Népal. Quelles sont les actions de l’association Saathi ?L’association Saathi mène des actions sur deux fronts: - Elle protège les femmes ayant subies des violences physiques, sexuelles, ou psychologiques en leur proposant un foyer au sein duquel elles sont nourries et logées pendant environ 6 mois, le temps de stabiliser leur situation. De plus ces femmes bénéficient d’une aide psychologique mais aussi financière et légale. Enfin elles sont soutenues dans leur recherche d’emploi, l’objectif final étant leur autonomie.- Elle offre un toit aux enfants qui ont été abandonnés, ont subis des violences physiques ou sexuelles, ou qui sont orphelins. L’orphelinat abrite 85 garçons et 106 filles tous âgés de 5 à 19 ans. L’association accompagne les enfants durant toute leur scolarité par une participation financière, matérielle et un soutient scolaire. Après le lycée elle épaule les jeunes dans la réalisation de leur projet et les mène vers l’autonomie. Si tu veux en savoir plus sur Saathi, clique ici. Pourquoi avoir-choisi de vous engager auprès de l’association Saathi ?Bon, alors pour éradiquer le doute, on n’a pas vocation à devenir l’Abbé Pierre, et on ne va clairement pas changer le monde, aucune illusion là-dessus. L’idée c’est plutôt d’apporter un peu d’aide à une échelle locale, pour une association dont les missions nous paraissent importante. En effet, étant un groupe 8 jeunes femmes, nous nous sommes senties proche de la lutte que mène l’association. Surtout, la force du groupe est d’avoir plein d’énergie et d’idée pour aider un temps soit peu l’association Saathi à mener à bien ses missions sur le terrain. Qu’allez-vous entreprendre là-bas ?Dans un premier temps, le but est de réunir des fonds pour apporter un soutient financier à l’association Saathi, aussi bien pour l’achat de matériel destiné aux enfants (ordinateur, fournitures scolaires, instruments de musique, jeux de société, etc..), que pour la rénovation de l’orphelinat. Dans un deuxième temps on souhaite se rendre dans l’orphelinat et le foyer pour femmes de Saathi, proche de Katmandou la capitale du Népal. Une fois sur place, il s’agirait de faire du soutient scolaire et de la prévention mais aussi de s’intégrer à la vie du centre, en organisant des activités, des sorties avec les enfants. En quoi peux-tu nous aider ?Eh bien tu peux beaucoup nous aider en réalité, même depuis ton lit. Déjà tu peux aimer la page facebook. PUIS, tu peux partager la page facebook, la re-partager, la re-re-partager. Enfin tu peux en parler autour de toi. Comme ça tu nous aides à obtenir un max de visibilité, et la visibilité.. ça augmente les champs d’action. Ensuite si le projet te plaît tu peux faire un don de 1 ou 2 €: c’est déjà génial. Et c’est rapide par Lydia (plus rapide que le temps que tu passes à faire défiler ton fil d’actu fb). Et puis si tu peux/veux donner plus.. rien n’est interdit! En quoi peut-on t’aider ? Si tu as des questions, tu peux nous contacter via la page facebook, notre email. On essayera de te répondre au plus vite. Si tu as des questions à propos de Sol6, voici leur mail: et la page facebook. Si tu as des questions à propos de Saathi, voici leur page facebook et leur site internet.

45

1 775 €

88 %
Nurses On The Road

Nurses On The Road

Hola ¿qué tal ? Nous sommes 6 étudiantes infirmières à l’IFSI Fleyriat. Pour cette deuxième année nous avons choisi d’effectuer un stage humanitaire, qui se déroulera au Pérou. L’association Pérou amitié solidarité nous accompagnera tout au long de ce voyage. Durant 5 semaines (du 24 mai au 27 juin 2019) nous serons au plus proche de la population. En effet, nous serons hébergées dans différentes familles, ce qui nous permettra de découvrir leur culture. Dans le cadre de ce stage nous aurons l’opportunité d'exercer des soins infirmiers (des prises de sang, prises de constante, vaccins, pansements…) au sein de deux dispensaires (Cuzco et le bidonville de Lima)  ainsi que de mener des actions de préventions (initiations aux soins de premiers secours, d’hygiène et sanitaire) dans une école au lac Titicaca. Pour cela nous espérons un maximum de soutien de votre part, afin de réaliser ce projet qui nous tient tant à coeur !    L’associationPérou amitié solidarité est une association locale qui vient en aide aux populations les plus démunies du Pérou en mettant place diverses actions sanitaires et sociales.Cette association est convaincu que chacun d’entre nous peut “transmettre un peu de soi, pour partager un peu tout ce que nous avons reçu dans nos sociétés riches (du temps et de l'amitié, du savoir-faire et des techniques, des objets ou du matériel, des idées et des connaissances) et pour recevoir l'amitié chaleureuse de ce peuple plein de courage et d'envie de réussir.” Ci joint le lien de l’association: http://www.perouamitiesolidarite.org/actions.htm  Nos actionsNotre rôle sera d’effectuer la prévention auprès des enfants, des cours de premier secours, ainsi que des soins infirmiers comme des prises de sang, prises de constante, vaccins, pansements… Nos objectifs* Effectuer une expérience infirmière hors du cadre de la santé publique française, afin de découvrir et d’apprendre d’un système de santé différent* Parvenir à prendre en charge des patients dont la langue, la culture et les croyances sont différentes des nôtres (faire preuve d’ouverture d’esprit)* Vivre une expérience unique d’intégration au sein de la population* Mettre à l’épreuve nos capacités d’adaptation en tant que futurs soignants* Mettre en place des soins à visée préventifs et éducatifs.* Se former, s'enrichir mutuellement Nous sommes toutes les six dynamiques, motivées, solidaires, avec chacune des qualités différentes que nous allons pouvoir mettre en avant afin d’apporter au mieux notre aide dans ce pays.Nous saurons nous rendre utiles en assistant le personnel soignant local sur le plan préventif, curatif et éducatif ainsi qu’en apportant nos connaissances et nos acquis de notre culture occidentale. À quoi servira la collecte ?Pour ce projet, notre budget est d'environ 2150€ / personne soit 12900€ au total.C'est la raison de cette campagne de financement participatif. Vous trouverez ci-dessous la composition du budget. L'ensemble des fonds récoltés permettront ainsi de financer :* Billet d’avion : (6000€)* Hébergement et alimentation : (2310€)* Adhésion à l’association : (120€)* Vaccins obligatoires : (230€ / personne)* Budget pour les transferts entre les lieux de stages et les excursions : (3000€) Ce projet nous tient toutes à coeur, alors aidez nous à le réaliser ! Mathilde, Madeline, Isaline, Eva, Kathleen, Charline

51

1 550 €

51 %
J’AIDE CAR J'AIME LE TIBET !!

J’AIDE CAR J'AIME LE TIBET !!

Visibilité J'aide les tibétains au Tibet !L'association France Himalaya Tiers-monde qui soutient les populations de l'himalaya depuis 24 ans, se rend régulièrement au Tibet afin d'apporter une aide matérielle aux plus nécessiteux.La vie au Tibet est de plus en plus onéreuse. Les tibétains sont de plus en plus dans la précacrité.L'association axe ses missions dans la Région Autonome du Tibet : Lhassa et sa banlieue, Samyé, Drikung Thil, Méthok Kunga...Samyé, monastère construit par Padmasambhava en 779 a besoin de constantes rénovations. Sa centaine de moines a également besoin de dons pour vivre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Samy%C3%A9Drikung Thil est également un monastère qui est en rénovation :  il date de 1179. Son fondateur, Jikten Sumgön fut un maître très important car il eut plus de dix millions de disciples qui atteignirent tous l'Eveil en une vie. Actuellement, le monastère compte 300 moines qui ont besoin de notre aide. Le bâtiment est en rénovation, les fonds sont nécessaires pour la terminer. Ici vous pouvez directement et en un clic, aider la population du Tibet : * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés* La totalité de la cagnotte sera remise lors du prochain séjour de l'association sur place qui aura lieu en août 2020.* Un reçu de déduction fiscal sera délivré à chaque donateur.Merci à tousLes membres de France Himalaya Tiers-monde et son Présidenthttp://france.himalaya.tm.free.fr/tibet.htmlSur Facebook : https://www.facebook.com/france.himalaya

33

2 326 €

Xin chào Vietnam

Xin chào Vietnam

Bienvenue sur notre cagnotte solidaire !Nous sommes 4 étudiants (Sarah, Elisabeth, Naomie et Tanguy) de 2ème année d'études à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) Croix Rouge Française de Bourges. Dans le cadre de nos études, nous avons l'occasion de réaliser un stage humanitaire au Vietnam du 10 février au 13 mars 2020 lors de notre 3ème année d'études. L’Association Missions Stages (AMS), qui depuis plusieurs années réalise des projets pour les étudiants infirmiers à l’étranger, nous permet de réaliser cet incroyable projet. Nous serons logés dans un orphelinat «HOA-MAI », nous partagerons donc le quotidien d’une cinquantaine d’enfants de 3 à 17 ans et nous effectuerons notre stage à l'hôpital de Long Thanh situé Ho Chi Minh Ville dans le sud du Vietnam. Pourquoi le Vietnam ?: Nous souhaitons rencontrer la population vietnamienne, découvrir leur culture, leur pays et leur système de soins et ainsi s'enrichir d'un point de vue personnel mais aussi professionnel.  Nos motivations: Découvrir un système de santé différent, découvrir la population d'un pays étranger et sa culture. Ainsi, nous développerons notre savoir-être grâce aux différences de cultures et de conditions de vie. Nous enrichirons nos savoirs et savoir-faire avec les techniques traditionnelles de la médecine vietnamienne et les pathologies que nous verrons. Voici une estimation du prix du voyage pour 1 personne: L’association Missions Stages qui nous donne accès à un logement, la pension complète, un interprète ainsi que les transports : 1 145€. Le vol aller-retour entre Paris et Ho Chi Minh  : Environ 600€. Le VISA de travail : 30€. Le passeport : 90€ Les vaccins : Environ 200€. Total pour 1 étudiant pour 5 semaines au Vietnam : 2065€.Total pour 4 étudiants pour 5 semaines au Vietnam : 8260€. Nous vous remercions sincèrement des dons que vous ferez afin de faire évoluer notre projet. Cảm ơn bạn ! (merci en vietnamien) . Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à notre cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

54

1 418 €

17 %
Les 4 Blouses Blanches

Les 4 Blouses Blanches

4 Blouses Blanches au Cambodge ! Bienvenue sur notre cagnotte solidaire ! Nous sommes quatre étudiantes en deuxième année d’étude en soins infirmiers à l’Institut de Bourges, dans le Cher. Notre formation nous offre l’opportunité de partir pour notre stage du semestre 6 en mission humanitaire du 10 Février 2020  au 13 Mars 2020 . En tant que futures infirmières, nous nous sentons impliquées dans les problèmes socio-médicaux actuels.  Nous avons donc saisi notre chance afin de partir au Cambodge. Pourquoi le Cambodge ? Nous souhaitons rencontrer la population Cambodgienne et parvenir à prendre en charge des patients avec nos différences culturelles, la barrière de la langue et nos valeurs. Nous souhaitons également apporter notre aide auprès de la population et ainsi s’impliquer dans la solidarité internationale. Cela nous permettra de développer des compétences essentielles en tant que futures soignantes. Nos motivations : Entraide, partage de connaissance et solidarité avec l’équipe pluridisciplinaire et les patients. S’enrichir personnellement de cette expérience afin de construite notre identité d’infirmière. Nous remerçions également l'Association Mission Stage qui nous permet de réaliser ce magnifique projet et qui nous accompagne tout au long du stage. Afin de mener à bien ce projet, nous comptons sur votre aide ! Le moindre geste compte !  Ici, en un clic vous pouvez participer à notre cagnotte :-          Chacun participe avec le montant qu’il souhaite,-          Tous les paiements sont sécurisés. Si votre don est supérieur ou égal à 20 euros, vous avez la possibilité d'être déductible de vos impôts (en le déclarant). Nous avons réalisé une estimation du budget pour une personne pour la durée de cinq semaines : L’association Missions Stages qui nous donne accès à un logement, la pension complète, un interprète ainsi que les transports : 1 145€. Le vol aller-retour entre Paris et Phnom Penh : 600€. Le VISA de travail : 30€. Le passeport : 90€ Les vaccins : Environ 100€. Total pour 1 étudiante pour 5 semaines au Cambodge : 1965€.Total pour 4 étudiantes pour 5 semaines au Cambodge : 7 860€. N’hésitez pas à partager notre cagnotte afin de récolter plus de dons !Merci à tous  MAGNARD Emeline, METENIER Alicia, PAIVA SANTOS Daniela et TURPIN Chloé. ______________________________ The four white coats in Cambodia !Welcome to our solidarity fund ! We are four students in the second year of nursing studies at the Institut de Bourges in Cher. Our training offers us the opportunity to go for our internship of semester 6 on a humanitarian mission from February 10, 2020 to March 13, 2020. As future nurses, we feel involved in current socio-medical problems.  So we took our chance to go to Cambodia. Why Cambodia? We want to meet the Cambodian population and manage to care for patients with our cultural differences, language barriers and values. We also want to help the population and get involved in international solidarity. This will allow us to develop essential skills as future caregivers.Our motivations: Mutual support, knowledge sharing and solidarity with the multidisciplinary team and patients. To be personally enriched by this experience in order to build our identity as a nurse. We also thank the Association Mission Stage which allows us to realize this magnificent project. In order to carry out this project, we are counting on your help ! The slightest action counts. Here, in one click you can participate in our prize pool:- Everyone participates with the amount they want,- All payments are secure. We have made an estimate of the budget for 1 person for the duration of five weeks: The association Missions Internships, provides accommodation, full board, an interpreter and transport : 1145€ The return flight between Paris and Phnom Penh: 600€. The VISA for tourism: 30€. The passport: 90€ Vaccines: About 100€. Total for 1 student for 5 weeks in Cambodia: 1965€.Total for 4 students for 5 weeks in Cambodia: 7 860€. Feel free to share our prize pool!Thank you all  MAGNARD Emeline, METENIER Alicia, PAIVA SANTOS Daniela et TURPIN Chloé.

48

1 524,50 €

25 %
Projet humanitaire au Népal été 2019

Projet humanitaire au Népal été 2019

Népal 2019-Padeli (District de Pokhara)Nous sommes 8 étudiants toulousains en école d'ingénieurs et nous souhaitons partir au Népal en mission humanitaire, avec l'association "Les enfants de Kavresthali". Nous prévoyons de partir début juillet pour une durée de 1 mois dans le village de Padeli, au nord de Pokhara. Nous cherchions un moyen de nous rendre utile et la mission solidaire nous est apparue comme un des meilleurs moyens pour aider au maximum des populations ayant besoin de nous. Nous avons vraiment à coeur de pouvoir apporter notre soutien et nos connaissances à ces populations en difficulté. De plus, une telle expérience paraît essentielle à notre développement personnel.  Détails du projet:- L'électricité étant difficile d'accès dans le village, nous avons comme principal projet de construire des fours solaires pour pouvoir préparer à manger plus facilement.- De surcroît, l'accès à l'eau courante est de nos jours indispensable, cependant il reste des zones où celui-ci est compliqué. En réaction, l'association a pour projet d'améliorer leur réseau hydraulique. Les habitants étant obligés d'aller chercher l'eau à pied tous les matins loin du village, "les enfants de Kavresthali" souhaite réaliser un réseau d'acheminement convenable de l'eau jusqu'au village. Dans ce but, nous récolterons des informations auprès des habitants pour la construction de ce dit réseau.- Nous allons également réaliser des balançoires pour que les enfants puissent s'amuser. Nous nous rendons compte de la chance que nous avons d'avoir été élevés dans un pays nous donnant l'accès à de nombreuses infrastructures ludiques et voulons partager cela avec les enfants du village du mieux que nous le pouvons.-De plus, nous aurons l'aide des enfants pour la construction du four et des balançoires. Cela nous permettra de leur donner en même temps des cours d'anglais. Ayant des bases d'anglais, leur autonomie en sera renforcée et facilitée. Notre réel but est de les aider pour leur vie future.- Enfin, l'hygiène étant limitée là-bas, nous souhaitons partager nos connaissances concernant les cups pour les menstruations des femmes, ce sujet étant tabou dans le village. En dernier lieu nous ne perdons pas de vue le but principal de  ce projet solidaire :  améliorer les conditions de vie de ces communautés.  Le but de cette cagnotte est de récolter des fonds afin de nous permettre de réaliser ce projet qui nous tient réellement à coeur. Par avance merci à tous !  Lucie, Ambre, Juliette, Audrey, Bastien, Pablo, Guillaume, Hugues

48

1 515 €

30 %
Projet School'vi

Projet School'vi

School'vi : une école, une chance pour ma vie !Als'agoué est une association alsacienne qui se bat pour améliorer les conditions de vie des habitants d'Agoué (Sud du Bénin), et plus particulièrement les enfants souffrant du phénomène vidomegon : leurs parents démunis les confient à des personnes plus aisées qui en réalité utilisent ces jeunes comme des esclaves. Dans l'optique de redynamiser ce village, nous voulons miser sur l'éducation et améliorer l'environnement scolaire des jeunes, afin que les parents acceptent de les laisser dans un établissement où ils façonneront leur vie future, plutôt que de les confier à d'autres. Nous avons déjà mené diverses actions par le passé : installation de sanitaires neufs, pose d'une clôture de sécurité, obtention de micro-crédits pour les familles afin de financer un commerce, etc ... NOTRE PROCHAIN OBJECTIF : rénover l'école et envisager l'amenée d'eau potable, pour cela nous avons besoin de 20 000 euros. A ce titre nous participons à des concours pour des subventions, des levées de fonds et nous faisons de la publicité auprès de mécènes et de collectivités. Nous travaillons également avec une école de BTP (ESITC de Metz), qui est partenaire de notre projet. En tant que particulier, vous pouvez nous aider à réaliser ce projet en participant à cette cagnotte !  Comment ça marche ?- Chacun participe du montant qu'il souhaite.- Tous les paiements sont sécurisés.- Vous pouvez bénéficier d'une déduction fiscale sur vos dons ! à titre d'exemple, un don de 50€ vous coutera 12.50€ après déduction fiscale.Pour que nous puissions vous envoyer le reçu, envoyez nous un message privé avec votre nom, adresse postale et une adresse mail que vous consultez régulièrement !   Merci à tous !

33

2 240 €

Mongol Rally: soutenez l'action de Babacar

Mongol Rally: soutenez l'action de Babacar

Bienvenue sur notre cagnotte! Soutenez l'aventure solidaire de Charles et Gauthier L'équipage Babacar c'est où l'Est, Charles et Gauthier, participera au Mongol Rally, la plus grande aventure humanitaire motorisée du monde, une course de 16’000km à travers déserts, mers et montagnes depuis l’Europe jusqu’en Mongolie.Pas de support, pas d’issue de secours , pas de chemin prédéfini, juste nous dans une petite 205 sur un trajet de 16'000km à travers une quinzaine de pays entre le 15 juillet et le 15 septembre 2019. Vous pouvez  aussi suivre notre aventure hors du commun, nous sponsoriser et participer en nous suivant sur Instagram babacar.mongol et sur Facebook:https://www.facebook.com/babacar.mongol Pourquoi cette cagnotte?Ce rallye est une aventure incroyable pour nous, mais c'est aussi une opportunité pour soutenir deux associations qui nous tiennent à coeur. * La première c'est Cool Earth, une ONG internationale basée au Royaume-Uni qui protège les forêts tropicales menacées d'extinction afin de lutter contre le réchauffement climatique, de protéger les écosystèmes et de créer des emplois pour les populations locales.Vous pouvez en apprendre plus ici: https://www.coolearth.org * La seconde c'est l’AFAF (Association Française de l’Ataxie de Friedreich):  Elle a pour objectif d’aider la recherche médicale, de promouvoir l’information sur cette maladie neurologique qui touche 1 personne sur 40'000,  de créer des liens d’amitié entre les adhérents et enfin accompagner malades et familles dans leur quotidien par des informations et contacts divers.Nous soutenons tout particulièrement le projet Vend'Espoir, qui organise une aventure hors du commun pour des jeunes atteints de cette maladie: une traversée de la Loire en bateau.  Apprenez-en plus ici: http://www.vendespoir.fr/Et je gagne quoi à faire ça?Babacar saura se montrer généreux envers ses donateurs!Voici ce dont vous pouvez bénéficier, avec chaque contribution vous bénéficiez aussi des avantages au dessus: * >10€ : l'Ami de Babacar.Nous incrivons votre nom sur la carosserie de notre belle 205 * >30€ : le Bienfaiteur Avec votre soutien on va pouvoir rouler loin! Nous vous enverrons une carte postale pendant le séjour * >50 € : le ParrainA ce niveau là, vous devenez un sérieux contributeur! Et cela force le respect. Vous aurez le droit de nous demander d'effectuer l'action de notre choix durant le voyage, nous vous enverrons la vidéo de cette action.  *  >100€: le PatronCe sont les gens comme vous qui sauvent le monde! Nous vous rapporterons un souvenir du pays de votre choix en gage de notre éternelle reconnaissance  * >500€: l'Ange GardienC'est à en perdre les mots. Vous semez le bonheur autour de vous et nous vous remercions pour cela.  Nous vous enverrons une copie papier de notre journal de bord qui racontera toutes nos aventures et vous montrera toutes les photos de notre périple.   Un grand merci à tous pour votre soutien, nous avons grand besoin de vous!

27

2 815,02 €

93 %
Diner de charité au profit de la construction de la Madagascar Green School

Diner de charité au profit de la construction de la Madagascar Green School

Le projet Madagascar Green School (MGS) est une initiative écologique et humanitaire qui tente d’apporter des réponses concrètes aux problématiques actuelles liées à l’environnement, au développement durable et à l’éducation.   Cette future école, la première en Afrique et la troisième au monde, en est à ses premiers pas et nécessite autant que faire se peut l’implication de chacun de nous afin qu’elle puisse voir le jour d’ici quelques mois.   L’équipe algérienne du projet, composée de doctorants, fonctionnaires, jeunes auto-entrepreneurs et étudiants, s’est récemment rendue à Madagascar pour prêter main forte à ce projet inédit.   A leur retour en Algérie, ils souhaiteraient partager leur expérience malgache, faire connaitre le projet MGS, sensibiliser la population aux enjeux climatiques contemporains et débloquer des fonds (dons, matériel logistique, partenariats (sponsoring, mécénats ou parrainages).   Et c’est dans cette perspective qu’une exposition-photographie va avoir lieu du 15 juin au 10 juillet à la Galerie d’Art "EZZOUART" se situant au 2ième étage du centre commercial de Beb Ezzouar – Alger.   A l’issue de cet événement culturel, et afin de donner une dimension internationale à notre cause, nous avons décidé d’organiser un diner de charité où seront invités les ambassadeurs de certains pays, des hommes d’affaires, des journalistes, des acteurs socio-économiques ainsi que des influenceurs.   Ainsi, cette soirée de prestige sera un moment de convivialité, de partage et d’échanges poursuivant ainsi l’objectif de notre mission : Informer, sensibiliser et fédérer autour du projet MGS. NOUS AVONS BESOIN DE RECOLTER LA SOMME DE 2000 EUROS AFIN QUE NOUS PUISSIONS REALISER CETTE GALA DE BIENFAISANCE. Nous comptons sur VOUS car nous avons besoin de VOUS !   L’écologie, aiDONS-la à nous préserver !

49

1 415 €

70 %
Aide communautaire à El Terrado, Bolivie avec l'association Apapaya

Aide communautaire à El Terrado, Bolivie avec l'association Apapaya

L’association Apapaya Apapaya est une association intervenant dans le secteur du développement durable en zone d'altitude en Bolivie. Nos principaux projets portent sur l'Atelier des Enfants, la reforestation et la gestion de l'eau (irrigation). Ponctuellement nous intervenons pour aider à la restauration de l’école, de l’hôpital. Les volontaires animent l'Atelier des Enfants, plantent des arbres dans la communauté d'El Terrado et mettent en place un système d'irrigation. L'atelier des enfants a des besoins quant aux renouvellement normal des jeux d'animation, mais également de supports pédagogiques pour la sensibilisation à l'environnement. L'école de Vila Vila, où se rendent les 127 enfants de toutes les communautés de la zone, sont dépourvus de toilettes, les toits fuits, le matériel scolaire des enseignants est très limités, très vieux, et les enfants manquent souvent de fournitures. Débuté en 2015 et face à la réussite de l'irrigation, ce projet est étendu depuis cette année aux communautés environnantes. La reforestation joue plusieurs roles. En effet, les arbres ont comme propriété de retenir la terre des terrains en proie à de fortes pluies, ce qui peut entrainer des glissements de terrain. Ils ont aussi la capacité de faire remonter les nutriments à la surface necessaires aux plantes et de garder l'humidité. Ils sont donc très utiles dans l'agriculture. Enfin, il est connu que les arbres captent le CO2 atmosphérique et luttent activement contre le deréglement climatique. Qui sommes-nous ?  Cette année nous serons 4 étudiants présents à El Terrado entre début juin et fin septembre pour continuer les projets d'Apapaya pour la communauté. Nous mettons en ligne cette cagnotte afin de récolter des fonds pour nous aider à mener à bien ces deux missions complémentaires en parallèle. * ElinaEtudiante en école d'ingénieur de chimie à Montpellier, j'ai toujours eu un goût pour l'aventure notamment à l'étranger. Cette passion s'est mêlée à plusieurs reprises à des actions humanitaires, c'est donc avec une motivation débordante que j'ai voulu prendre part aux projets d'Apapaya pour aider la communauté d'El Terrado en Bolivie ! * RobinEtudiant de 22 ans en école d'ingénieur de chimie à Montpellier, je suis passioné de voyages et de sport. Je suis très motivé de venir à El terrado afin d'apporter mon aide et de continuer le travail d'Apapaya ! * OumaïmaEtudiante de 23 ans à l'école Centrale de Lyon, je suis passionnée de danse et de voyages. * CamilleJe suis étudiante à l'école d'ingénieur d'agronomie et d'agriculture de Lyon. Je m'oriente dans le développement agricole à l'international. C'est donc avec plaisir que je pars en mission avec Apapaya ! J'aime la nature, les voyages et la découverte de nouvelles choses. * ChloéPassionnée de montagne et de nature, je suis etudiante en 3° année d'école d'ingénieur d'agronomie de Lyon. Je me fais une joie de partir cet été pour réaliser les missions d'APAPAYA et pour renconter de nouvelles personnes et une nouvelle culture.  A quoi va servir la collecte ? Les 2 000 € de la collecte permettront de réaliser les différentes étapes du projet : * 500 € seront destinés à l’école primaire de Vila Vila, au collège et au lycée, pour aider à l’achat le matériel scolaire et pour réparer ou restaurer des parties de bâtiments (les toilettes des écoles par exemple).   *  1000 € permettront à l’association de débuter le projet d’irrigation à Vila Vila et KM127. Nous pourrons acheter tout le matériel nécessaire, l’acheminer et le poser chez les paysans. Nous pourrons également contracter l’aide d’un ingénieur agronome local pour enseigner la taille des arbres.   * 500 € supplémentaires permettraient de faire intervenir une seconde fois l’ingénieur agronome, d’acheter du ciment pour conforter les réservoirs d’eau malmenés par une saison des pluies particulièrement difficile, d’acheter du grillage pour protéger les champs des chèvres. Le premier palier de 1 500 € (500 € + 1 000 €) est indispensable pour lancer les missions d’irrigation et d’aide pour l’éducation. Un bon début !   Un second palier à 2000 € (1 500 € + 500 €) nous permettrait de mener à bien nos missions de cette année 2019.   Enfin, si nous dépassons notre objectif (génial !!!) nous pourrons envisager l'avenir ! L’association pourrait envisager le dédommagement mensuel du chauffeur de camion pour qu’il vienne une fois par mois collecter les déchets et les emmener en ville (soit 10 € x 12 mois = 120 €). Cet argent nous permettrait ensuite d’effectuer l’achat de matériel pour une plus grande restauration de l’école primaire et de s’assurer l’aide d’un maître d’œuvre. Nous pourrons mettre cet argent de côté pour perpétuer notre action sur l'année 2020 et ainsi assurer le démarrage d’une mission prochaine.   Si vous souhaitez en savoir plus sur notre travail au quotidien, sur les activités pour les enfants, leurs écoles, sur nos actions de reforestation, d’irrigation, de sensibilisation à l’environnement, nos avancées, n'hésitez pas à regarder notre site internet et à nous contacter ! Si vous souhaitez suivre l’évolution des projets sur place, nous avons créé un compte Instagram dédié  : @apapaya_bolivie . Nous vous remercions du fond du coeur de l'aide précieuse que vous nous apportez, par vos dons, votre soutien, vos partages, votre énergie ! Merci ! Voici la communauté d'El Terrado   L'entrée de l'école de Vila Vila        Les toilettes... à refaire !  Le matériel scolaire :  Projet irrigation :          L'irrigation des arbres fruitiers :

35

2 015 €

100 %
Projet Kiamalou

Projet Kiamalou

1 DON = TON NOM dans l'aftermovie du voyage (film de retour) Pour découvrir en 2 minutes le projet de cette année : https://youtu.be/wsoc-cqYswM Pour en savoir plus sur l'association et ses projets : https://www.kiamalou.com Depuis 10ans, Kiamalou, l’association humanitaire des étudiants Kinés de Besançon (franche-comté), organise des voyages humanitaires dans différents pays d’Afrique. Le Mali a été le premier projet de Kiamalou,  puis l’association s’est tournée vers le Burkina Faso, Madagascar et enfin le Sénégal. Cette année, nous voudrions étendre notre champ d’action en nous aventurant en Asie, et plus précisément au Népal, qui souffre encore des nombreuses séquelles du tremblement de Terre de 2015, séisme qui a touché le pays entier au vu de son effroyable magnitude estimée à 7,9 ! Il y a donc encore énormément de besoin en tout genre ! Concrètement, notre projet consiste à apporter une aide sur 3 axes principaux :Premièrement du Soin : En proposant tout d’abord de la rééducation dans des villages qui n’ont pas accès aux hôpitaux, dans la mesure de nos connaissances et de nos moyens. Nous apporterons aussi sur place du matériel paramédical comme des atelles.Nous donnerons également des soins de base pour soigner des blessures parfois mal prises en charge, comme faire des bandages ou désinfecter une plaie etc… Deuxièmement, une action d’Éducation et de promotion de la santé :Un de nos enjeux est de sensibiliser les populations locales à l’hygiène par des activités ludiques, en leur apprenant des gestes simples du quotidien comme le lavage de main notamment ! Nous distribuerons sur place (dans les écoles et les dispensaires) des flyers sur les règles hygiéniques, les postures à avoir pour éviter le mal de dos etc… afin d’avoir une action plus durable en laissant des traces sur place. Et pour finir une partie Sociale :En effet le projet se déroulant au Népal, nous avons beaucoup à apprendre de leur culture …Nous allons mettre en place un échange inter-culturel entre une école bisontine et népalaise qui permettra à chaque enfant de découvrir une nouvelle culture ! Nous échangerons aussi par des activités, des jeux etc…Pour finir, une partie du budget sera reversée à l'association "Kéta Kéti Avenir" pour la construction d'un orphelinat. L'ancien orphelinat ayant été détruit par le séisme de 2015, le nouveau est construit aux normes parasismiques à Salleri ! En ce qui concerne l'organisation du voyage, 10 étudiants en masso-kinésithérapie de Besançon se rendront au Népal pour accomplir nos actions. Nous irons de villages en villages en partant de Phalpu (à 280km de Katmandou). Étant donné le manque d'infrastructure, tous nos déplacements se feront à pied et nous serons suivi par une équipe de Sherpa et un guide afin d'emporter du matériel médical et paramédical. Mais sans vous nous n’y parviendrons pas, nous avons besoin de TOI pour concrétiser notre projet, et un don même tout petit entamerait notre premier pas vers une solidarité internationale ! Merci ! Pour plus d'information, va sur le site : kiamalou.com !

49

1 345 €

67 %
Burkina Faso : Aidez les enfants des rues

Burkina Faso : Aidez les enfants des rues

Eine uebersetzung in deutsch findet sich weiter unten (Une version en allemand à la fin du texte en français)! Qui sommes-nous ? Tasséré, Sita, Abdoulaye et Esther sont enseignant, éleveur, vendeur en téléphonie et  pompiste à Ouagadougou au Burkina Faso. Mais surtout, ils sont tous d’anciens enfants des rues, bénévoles depuis 10 ans au sein de l’association AJER SF (association des jeunes et enfants des rues face à leur sort) qui s’emploient à prévenir, limiter et venir en aide aux enfants des rues de Ouagadougou.Pour l’avoir vécu, ils connaissent bien le phénomène : la violence, la faim, le mépris des citadins… De par leur passé, leurs expériences et le langage des rues qu’ils maîtrisent, ils gagnent la confiance des enfants qu’ils côtoient régulièrement au cours de maraudes. Ils les accompagnent dans l’expression de leur projet de vie puis dans la réalisation de celui-ci. Mais la tâche est immense et le manque de moyen financier rend difficile le suivi régulier de ces enfants et la mise en œuvre des actions planifiées annuellement. Aussi, les responsables de l’association sont sans cesse à la recherche d’appuis financiers qui restent aléatoires au Burkina. Les côtoyant depuis un an, dans le cadre d’une association locale qui soutient modestement des projets en faveur des femmes et des enfants, j’ai décidé de leur venir en aide sur un plan technique et financier. Je m’appelle Caroline, je vis au Burkina Faso et c’est donc pour l’AJER FS que je crée cette cagnotte. Quelles sont les actions de l’AJER SF ?Un travail hebdomadaire !L’association a référencé 45 sites dortoirs regroupant de 20 à 30 enfants sur Ouagadougou, dont 18 sites fréquentés particulièrement par des jeunes filles. Les animateurs (dont certains membres ont reçu une formation aux premiers secours, dispensée par la Croix Rouge) vont à leur rencontre au cours de maraudes 2 ou 3 fois par semaine pour dispenser des soins de base et accompagnent, si besoin, les enfants malades dans des centres médicaux.Lors de ces rencontres, ils invitent les enfants à des « causeries » autour de sujets tels que la drogue (les enfants fument et sniffent de la colle pour oublier la faim et les violences), les maladies, les violences sexuelles (l’association a mis en place un système d’alerte qui permet de repérer les individus pédophiles et  les dénoncer à la police), etc.Mais ils ne s’arrêtent pas là ! Les animateurs aident également à l’intégration des nouveaux arrivants, interviennent en médiation de conflits entre enfants et entre enfants et habitants des quartiers, repèrent les enfants qui souhaitent intégrer un apprentissage afin d’apprendre un métier auprès de professionnels et les mettent en relation avec un artisan-formateur. De plus, l’association loue une cour, avec un point d’eau, qui permet d’accueillir les enfants pour des jeux, de l’alphabétisation et l’hygiène de base, les convalescences…Donc de nombreuses actions en cours et des projets pour permettre aux enfants de se choisir une autre vie.Tout cela a un coût et cet appel aux dons aspire à en couvrir une partie. De combien ont-ils besoin et pourquoi ?(Toutes les dépenses ont été converties du Franc CFA à l’euro : 1 000 Franc CFA = 1,5 € ) * Avec 5000 €, les maraudes sont assurées pendant 1 an  * Avec 8000€ (3000€ en plus), l’association organise un tournoi de la cohabitationLe sport, porteur de valeurs de rassemblement, de respect, de solidarité et de l’effort est un puissant levier de cohabitation sociale et donc de développement. Le tournoi vise à créer du lien entre les enfants des rues et le quartier et inciter certaines familles à se déclarer famille d’accueil ou à prendre en charge l’apprentissage professionnel d’un enfant. Sur la base de son expérience, (organisation du tournoi de la cohabitation en 2013 et 2014) l’association se propose de réaliser un tournoi dans lequel s’affronteront 32 équipes de quartier incluant à parité des enfants des rues. Le tournoi s’étalera sur 2 mois jusqu’au match final opposant les 2 meilleures équipes (trophées et prix aux finalistes). L’association prend en charge :- La diffusion préalable de l’information dans les quartiers, qui s’organisent pour monter une équipe mixte enfants du quartier/enfants des rues- La recherche de sponsors (maillots, trophées, rafraichissements) avec l’aide des habitants des quartier)- L’organisation spatiale et temporelle du tournoi- La prise en charge des déplacements, rafraichissements, équipements à chaque match- La tenue d’une sensibilisation avant chaque match sur un thème particulier : toxicomanie, radicalisme, arme blanche, vertus individuelles et collectives.- L’organisation d’une fête médiatisée de fin de tournoi le jour de la finale avec remises de trophées par les sponsors et parrain de l’évènement.  * Avec 10 000€ (+2000€), l’association attribue un état civil à 60 « enfants fantômes » :La majorité des enfants des rues n’ont pas d’état civil. On les appelle les enfants fantômes ! Or l’absence d’état civil rend impossible le passage de tout type d’examen scolaire et les enfants sont donc retirés du système scolaire. Avec 2000€, l’association établit l’identification administrative de 60 enfants minimum vivant dans la rue (extrait d’acte de naissance et établissement de la carte nationale d’identité pour les plus de 15 ans) et leur permet ainsi l’accès aux écoles et autres centres de formation dépendant de l’Etat. Deux cas de figure se présentent selon les enfants :- L’enfant a une famille qu’il connaît : le travail pour l’association consiste alors à retrouver la famille, ce qui n’est pas toujours aisé, notamment lorsque l’enfant est Peulh car sa famille est le plus souvent nomade. Une fois celle-ci identifiée, il faut convaincre les parents d’accompagner l’enfant au tribunal pour faire établir l’acte d’état civil.- L’Enfant n’a aucun souvenir ou lien de sa famille. L’association se charge alors d’établir un état civil supplétif prévu par la loi burkinabé : il s’agit de trouver deux témoins adultes de la naissance de l’enfant qui se rendront au tribunal avec l’enfant pour établir son acte d’état civil.  Vous désirez en savoir plus ?N’hésitez pas à me contacter à cette adresse :Je serai ravie de partager avec vous sur le remarquable travail de cette association. Vous pouvez également regarder ces vidéos :- BAKROMAN : film documentaire écrit et réalisé par Gianluca Massimiliano De Serio qui suit l’AJER FS dans ses activités et donne la parole aux enfants dans différentes situations.- La rue n’est pas ma mère : court métrage de fiction de Jérome N. Yaméogo qui met en scène un enfant confié à une école coranique, qui se sauve et vit dans la rue. Merci pour vos dons et vos partage,  Caroline.   Tasséré, Sita, Abdoulaye und Esther sind Lehrerin, Viehzüchterin, Telefonverkäufer und Tankstellenwärterin in Ouagadougou, Burkina Faso. Vor allem sind sie aber einstige Strassenkinder, die sich seit nun 10 Jahren freiwillig in dem Verein AJERSF SF (association des jeunes et enfants des rues face à leur sort) für die heutigen Strassenkinder von Ouagadougou einsetzen. Sie helfen ihnen von der Strasse wegzukommen und verhindern, dass mehr Kinder auf die Strassen getrieben werden.Früherer selbst in den Strassen Ouagadougous heimisch, kennen sie das Leben der Kinder gut: Die Gewalt, der Hunger, die Verachtung der Quartierbewohner….Durch ihre Vergangenheit und Erfahrungen sprechen Tasséré, Sita, Abdoulaye und Esther, die Sprache der Strasse, was ihnen erlaubt das Vertrauen der Kinder zu gewinnen, denen sie auf ihren regelmässigen Touren durch Ouaga begegnen. Sie leisten medizinische Hilfe, sind Gesprächspartner und unterstützen die Kinder darin eine Zukunft zu planen und diese Vorhaben umzusetzen.Die Aufgabe des Vereins ist immens und der Mangel an finanziellen Mitteln limitiert die Anzahl der Touren, Projekte und Aktionen, die umgesetzt werden können. Die Freiwilligen verwenden einen beträchtlichen Teil ihrer Zeit für die Suche nach kontinuierlichen, finanziellen Mitteln, die in Burkina Faso jedoch begrenzt zur Verfügung stehen.Nachdem ich ein Jahr lang, mit AJER SF zusammengearbeitet habe - als Teil einer Vereinigung die Projekte für Frauen und Kinder unterstützt - und den positiven Einfluss des Vereins gesehen hatte, beschloss ich, den Verein nun in technisch und finanziellen Belangen stärker zu unterstützen. Ich bin Caroline, lebe in Burkina Faso und habe diese Aktion für den AJER SF ins Leben gerufen. Was macht der AJER SF?Tägliche Unterstützung!Der Verein unterhält in Ouagadougou 45 Schlafräume in denen 20 bis 30 Kinder übernachten können. Davon werden 18 besonders von Mädchen besucht. Die Mitarbeiter, von denen einige eine Erste-Hilfe Ausbildung von Roten Kreuz erhielten, touren zwei- oder dreimal die Woche, durch die Straßen, um den Kindern eine medizinische Grundversorgung zu gewährleisten und begleiten Sie falls nötig in ein medizinisches Zentrum.Diese Treffen nutzen die Freiwilligen, um mit den Kindern über Probleme zu reden, die ihren Alltag bestimmen. Dazugehören zum Beispiel Drogen (Kinder rauchen und schnüffeln Leim, um ihre Probleme zu vergessen), Krankheiten und sexuelle Gewalt (die Initiative bildet ein Alarmnetzwerk, dass es ermöglicht pädophile Personen zu identifizieren und der Polizei zu melden).Das ist aber noch längst nicht alles! Die Freiwilligen helfen Neuankömmlingen sich zu integrieren und Konflikte zwischen den Kindern und den Bewohnern der Quartiere zu lösen. Sie ermutigen die Jugendlichen eine Berufslehre zu machen und stellen den Kontakt zwischen den Kindern und möglichen Handwerkslehrmeister her. Zusätzliche mietet der Verein einen Hof mit Brunnen wo sich die Kinder sicher fühlen, spielen und sich erholen können, sowie in Lesen, Schreiben und Hygiene unterrichtet werden.So laufen gleichzeitig viele Aktionen und Projekte, die den Kindern die Chance geben ein anderes Leben zu führen.All dies fordert Ressourcen und ein Teil davon soll mit dieser Spendenaktion gedeckt werden.Wie viel benötigt es und wozu?(Alle Angaben wurden mit einem Umrechnungskurs von 1000 France CFA = 1.5 EUR berechnet)Mit 5000 € ermöglichen wir dem Verein währen einem Jahr die Touren in den Strassen Ouagadougous durchzuführen.Mit 8000 € (+3000 €) organisiert der Verein ein Gemeinschaftstournier.Das Ziel des Turniers ist es, eine Verbindung zwischen Straßenkindern und deren Nachbarn zu schaffen. Dies soll Familien ermutigen Kinder bei sich aufzunehmen oder Lehrmeister dazu, Jugendliche bei sich auszubilden. Der Sport stärkt das Gemeinschaftsgefühl, fördert den gegenseitigen Respekt und die Solidarität und ist deswegen ein starkes Instrument in der Förderung von Zusammenleben und Entwicklung.AJER SF beabsichtigt ein Turnier durchzuführen bei dem 32 Teams aus Quartiers- und Straßenkindern gegeneinander antreten. Bis zum Finale, dauert das Turnier 2 Monate.  Für die Finalisten gibt es eine Auszeichnung und natürlich einen Pokal! Das Projekt basiert auf Erfahrungen von bereits durchgeführten Turnieren in den Jahren 2013/2014.AJER SF übernimmt dabei folgende Aktivitäten:Verschiedene Quartiere über das Turnier zu informieren, damit die Teams aus Quartiers- und Straßenkindern zusammengestellt werden könnenDie Suche nach Sponsoren (Trikots, Pokale, Erfrischungen) mit Hilfe der QuartierbewohnernDie Organisation des Turniers (Spielorte, Terminplan)Reiseunterstützung für die Spieler, Erfrischungen und Ausrüstung für jedes SpielAbhalten eines Sensibilisierungsmomentes vor jedem Match zu einem sozial relevanten Thema: Sucht, Radikalismus, Stichwaffen, individuelle und kollektive Werte…Die Organisation eines Abschlussfestes an dem großen Tag des Finales, bei dem die Bevölkerung und Medien präsent sein werden, um die Übergabe des Pokales durch die Sponsoren zu feiern. Ab 10.000 € (+ 2000 €) hilft der Verein sogenannten "Geisterkindern" einen offiziellen Zivilstand zu erhalten. Die Mehrheit der Straßenkinder hat keinen Zivilstand. Sie werden Geisterkinder genannt! Das Fehlen eines Personenstands verunmöglicht es, Schulprüfung zu absolvieren und zu bestehen. Die Kinder werden somit vom Schulsystem ausgeschlossen.Mit 2000 € hilft der Verein mindestens 60 auf der Straße lebenden Kindern diese administrativen Dokumente zu erhalten (Geburtsurkunde und der nationale Personalausweis) und ermöglicht ihnen so den Zugang zu Schulen und andere staatlich abhängige Ausbildungszentren.Zwei Szenarien sind:Das Kind hat eine Familie, die es kennt, lebt aber dennoch auf der Straße. In diesem Falle besteht die Arbeit des Vereins darin die Familie zu finden. Dies ist nicht immer einfach, besonders wenn das Kind der nomadischen Gruppe der Peulh angehört. Einmal identifiziert, müssen die Eltern dazu gebracht werden, das Kind zum Gericht zu begleiten, um die Dokumente ausstellen zu lassen.Das Kind hat keine Familie, oder keine Erinnerung, die es erlauben würde, seine Familie zu finden. In diesem Falle hilft AJERSF SF einen alternativen Personalstand gemäß dem Gesetz Burkina Fasos zu erhalten: Dazu müssen zwei erwachsene Zeugen der Geburt des Kindes gefunden werden. Diese müssen dann das Kind zum Gericht begleiten, um dessen Zivilstand zu bestätigen.

30

2 295 €

22 %
Projet MYLAA 2019 : une plante pour lutter contre le paludisme

Projet MYLAA 2019 : une plante pour lutter contre le paludisme

Bienvenue sur cette cagnotte !Lien vers une vidéo explicative du projet sur YouTube :https://www.youtube.com/watch?v=ar6UdUvmPqg&feature=youtu.beMYLAA (Make Your Local Artemisia Annua) est un projet monté depuis 4 ans par des étudiants en formation d'ingénieur agronome à AgroParisTech afin de promouvoir la culture et la transformation de l'Artemisia annua au Sénégal.  Cette plante a de nombreuses vertues thérapeutiques dont le pouvoir de sauver des vies en prévenant et en guérissant le paludisme qui tue chaque année 500 000 personnes dans le monde dont 90% vivent sur le continent africain. L’Artemisia annua a aussi un fort pouvoir répulsif contre les moustiques et peut donc être cultivée près des habitations pour les éloigner. Elle comporte une vingtaine de molécules qui agissent en synergie, ce qui explique son efficacité et l'absence d'apparition de résistance du Plasmodium (responsable du paludisme), malgré deux millénaires d'utilisation en Chine. Le développement d'une alternative aux traitements ACT, efficace et accessible pour les populations locales est un des objectifs du projet. De plus, la culture d'artémisia représentera à terme une activité génératrice de revenus non négligeables pour les producteurs et transformateurs. Le but est alors de faire fonctionner une micro-économie autonome et pérenne, où les parties prenantes locales, une fois formées, auto-gèrent la transformation.  L'argent récolté servira à financer nos actions une fois sur place c'est-à-dire en juillet et aout 2019.   Nos objectifs pour 2019 :  * Soutien logistique et financier à la coopérative mise en place par le projet MYLAA 2018 visant à développer une filière locale autonome autour de l'Artemisia à Dakar.                                                                                                                                                     * Appui de formations d'une journée à la culture de l'Artemisia, en fournissant des kits de démarrage aux personnes formées, et distribution de plants aux ménages à Dakar.                                                                                                                                                     * Améliorer et optimiser l'atelier de transformation où la plante est séchée, broyée, conditionnée en tisanes ou en poudre dans de bonnes conditions sanitaires.                                                                                                                                                                        * Exploration de nouvelles zones où le projet pourrait s'étendre, comme la Casamance dans le sud du Sénégal, région particulièrement touchée par le paludisme.  Le financement du projet : Pendant l'année scolaire, nous passons du temps à récolter des fonds.L'argent récolté provient de la candidature à des bourses et appels à projet, comme la bourse Culture-Action du Crous de Paris, qui nous a déjà permis de collecter 650€, mais aussi de la vente de produits de nos partenaires, comme la CSAO (Compagnie du Sénégal et de l'Afrique de l'Ouest) ou l’artiste peintre Mamoune Gueye, lors de différents évènements.                          Notre équipe: Cette année, le projet est porté par 9 étudiants d'AgroParisTech, en première année, et soutenu par Ivan Le Mintier, président de l'association IAD (Initiatives Agro Développement).Sur place à Dakar, notre relais local, Kala Diop, assure le suivi et la coordination des producteurs formés. Nous sommes toujours suivis par les étudiants ayant participé au projet les années précédentes, qui nous aident et conseillent régulièrement. En effet, le projet est construit de telle sorte qu'il y ai une continuité dans les actions menées.  Retrouvez-nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/mylaa.senegal/et notre site internet : http://www.mylaa.org/  Merci de votre soutien et n'hésitez pas à partager ! À bientôt !   Audrey Martinez, Seyna Smoes, Jessica Barbet, Xavier Dworniczek, Lucie Donadille, Nina Allouch, Sophie de Montmarin, Ali Hatimy, Marina Dufour

31

1 985 €

Ecole Nomade du Défi du Coeur

Ecole Nomade du Défi du Coeur

Description détaillée du projetContexteAujourd’hui la politique éducative du royaume du Maroc pour les régions sud du Sahara concentre l’ensemble de ces moyens sur l’enseignement dans les villages ou sont sédentarisés de nombreux nomade.Pourtant, de nombreuses familles d’éleveurs nomades font perdurer la tradition et se déplacent aux grés des saisons pour faire paître leurs troupeaux. Un certain nombre d’enfants restent sans moyen d’accès à un enseignement de base.L’association « Le Défi du Cœur » souhaite pouvoir mettre en place une structure itinérante afin d’organiser une éducation populaire pour les enfants non scolarisés.En atteignant les enfants là où ils vivent, l’école mobile représente une solution alternative à long terme.ObjectifsCréation d’une école nomade pour l’année scolaire 2019/2020. > Constitution de classes de 15 enfants (maximum) du CP au CM2 (6/11 ans).> Conception et inauguration de l’école pendant les journées solidaires du Trek Elles Marchent™ les 6 et 13 mars 2019 organisées par l’association « Le Défi du Cœur ».L’association « Le Défi du Cœur » et notre partenaire local « Igharman » (association locale pourle développement des populations en milieu rural ayant son siège social à Jdaid) recenseront les enfants nomades en âge d’être scolarisé.Afin de permettre aux enfants de suivre un cursus scolaire marocain, une demande sera formulée auprès des services du Ministère de l’Education Nationale marocain.La rémunération de l’instituteur sera prise en charge dans sa totalité par l’association« Le Défi du Cœur ».  Résultats attendusLe recensement des enfants se déroulera lors des visites annuelles des médecins français dans le cadre des contrôles médicaux organisés au sein du dispensaire de Jdaid en octobre et novembre 2018.En parallèle l’association lgharman organisera des recensements terrain pour les familles ne pouvant se rendre au dispensaire.En collaboration avec les services locaux du Ministère de l’Education Nationale marocain, une évaluation individuelle des enfants recensés sera mise en place ceci afin de constituer des groupes homogènes pour l’organisation des futures classes.L’implantation de la future école nomade devra impérativement être localisée à une distance maximale de 15 km des lieux de vie des familles. Des pikala(vélos) seront mis à la disposition des enfants pour leur permettre de se rendre plus rapidement à l’école. Budget prévisionnel  Tente (classe) = 750 € Sanitaires = 280 € Mobilier éducatif 15 x 200 €  = 3 000 € Matériel éducatif(tableau triptyque, fournitures scolaires,livres, matériel didactique de base, …) = 650 € Caravane instituteur  =  700 € Panneaux solaires, onduleur =  2 500 € Salaire instituteur (pour 1 an) : 12 X 350 €  = 4 200 € Citerne d'eau =  500 € Vélos : 15 X 150 €  =  2 250 € Commission plate-forme Leetchi =  600 € Communication digitale adwords, RP, relation Mécenats, édition,  impression = 2000 € TOTAL : 17 430 €  Vous souhaitez nous aider ? Ce projet ambitieux nous tient particulièrement à cœur. Notre association souhaite pouvoir en assurer totalement le financement afin d’en faciliter sa réalisation dans les meilleurs délais ; Dans ce but nous avons mis en place une cagnotte sur le site Leetchi afin de récolter les dons. Si vous le souhaitez, vous ou votre entreprise pouvez apporter votre contribution, même minime.Nous comptons sur vous !

32

1 870 €

10 %
Haut de page