Aller au contenu principal

Projet scolaire - Workshop au Japon -

Bonjour à toutes et à tous, En premier lieu, je vous remercie pour l’intérêt que vous me portez en prenant connaissance de mon projet d'études et des difficultés pour le concrétiser. Je me présente, je me prénomme Jennifer, j'ai 23 ans.Je suis actuellement en troisième et dernière année de licence en jeux vidéo animation 3D et dans le cadre de mes études mon école (Autograf - http://www.autograf.fr/) ayant une école partenaire au Japon (Ueda Gakuen - http://www.uedagakuen.ac.jp/) nous avons au programme une semaine de workshop dans la magnifique ville d'Osaka. Ce Workshop, sera l'occasion pour moi d'apprendre à travailler en groupe malgrès la barrière de la langue, d'améliorer mes compétences dans une situation de travail avec des étudiants japonais, de faire des visites culturelles et de découvrir ce beau pays. L'an dernier le projet était de créée une vidéo de présentation de la ville d'Osaka !(https://www.youtube.com/watch?v=xu20JLTwbgo) Ce voyage sera pour moi l'occasion de m'améliorer sur les logiciels de montage (1er pro, after effect) mais surtout de m'immerger dans l'univers du travail Japonais tout en perfectionant ma pratique de cette langue. Depuis le début de mes études je travail en alternance pour essayer de financer au complet ce voyage mais le coût de la vie à Paris ne me permet pas de suffisament épargner. Venant d'un milieu modeste je ne peut compter sur le soutien financier de ma famille. Cette année je souhaiterais pouvoir partir avec mes camarades et vivre l'aventure en leurs compagnie. :) Merci par avance de votre soutien qui me permettra de réaliser ce projet !Tous les dons seront les bienvenues petits ou grands. Pour toutes les personnes qui participe et qui le souhaite je pourrais faire un carnet de voyage et le leur envoyé ! N'hésitez pas à me demander si vous avez envie d'autre chose. :)

6 participants

119 € collectés

17 %
YearBook GEA

YearBook GEA

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Tous les paiements sont sécurisés.Comme nous vous l’avons dit en classe vendredi dernier et en raison des circonstances actuelles, nous ne pouvons pas réaliser les pré-ventes de nos books dans l’enceinte de l’IUT GEA.  Ainsi, nos ventes de book vont se réaliser par le biais de la cagnotte Leetchi. Ce lien est le suivant : https://www.leetchi.com/c/yearbook-gea Vous pouvez aussi le retrouver dans notre bio insta. Les conditions de vente du book sont les mêmes. En effet nous vous vendons le book à 8€ que vous pouvez payer via le lien de la cagnotte (en précisant NOM, PRENOM, CLASSE, et surtout en AFFICHANT LE MONTANT).  De plus, ces pré-ventes auront lieu tout au long de la semaine du lundi 16 au dimanche 22 mars comme prévu.  Ainsi, afin que vous puissiez visualiser le book comme cela était prévu, vous pouvez consulter notre power point du book dans le mail envoyé par Mme Voisin, ou dans les autres photos de notre publication. Comme vous vous en doutez ceci n’est qu’un aperçu de notre production avec une qualité moindre par rapport au book que vous recevrez plus tard afin d’éviter d’éventuelles copies.   Cette année nous avons voulu vous concocter un book de qualité à un prix réduit. Ce book nous coûte 25€ et grâce à la vente des photos de classe et à nos sponsors nous pouvons vous le vendre à SEULEMENT 8€.  Attention : nous n’en vendons que 85, les premiers arrivés seront les premiers servis. Au vu des circonstances, comme nous ne savons pas si le bal est reporté ou annulé nous attendons d’avoir une réponse car 3 pages du book étaient réservées à cet événement. Si le bal est annulé ces 3 pages seront remplacées par d’autres évènements, le but étant qu’il y ait un maximum de photos de chacun d’entre vous dans ce book. Nous vous tiendrons au courant par la suite de la date d’impression du book et des conditions pour vous les rendre en main propres.  Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à nous contacter sur notre page INSTAGRAM @yearbook.gea ou

107

787,81 €

78 %
Projet personnel : devenir art-thérapeute

Projet personnel : devenir art-thérapeute

Le commencementIl était une fois une histoire comme les autres. Une jeune femme, qui voulait suivre son rêve : apporter du bon, du beau, du lumineux, aux autres êtres sur cette planète. Elle avait depuis toute petite à cœur d’aider, de soigner, de soutenir ceux qui avaient besoin d’elle. Plus qu’un simple métier, ou une vocation, elle savait qu’elle était faite pour cela. Mais la vie qui passe, les obstacles, la famille, ont fait qu’elle a mis son rêve au placard. Déjà engagée dans des études scientifiques, elle y a trouvé un compromis, en devenant ingénieure en Prévention des Risques Professionnels et en se formant en Psychologie du Travail. Et elle a oeuvré auprès des salariés, pour leur apporter l’aide dont ils avaient besoin. Mais cela ne correspondait pas. Elle n’avait ni les leviers, ni les marges de manœuvres qui pouvait rendre son aide efficace. Elle était le pansement sur les plaies ouvertes, et n’avait qu’un effet temporaire. Car les budgets, et les priorités des entreprises ne se situaient pas dans ce domaine à ces moments là. Un jour, dépitée, et arrivée au plus haut point du raz le bol, elle ne voulait plus être pansement, mais bien guérir ces plaies ouvertes pour les transformer en cicatrices. Et elle savait que pour y arriver, il fallait intervenir non pas sur l’individu comme travailleur mais sur l’individu dans sa globalité ! Mais pour faire cela, elle devait parcourir d'autres chemins. Elle a donc décidé de tout plaquer, pour commencer autre chose. Au revoir routine, et bonjour changements ! Elle souhaitait se reconnecter avec elle-même, avec sa créativité, et avec les autres. Alors elle est devenue animatrice auprès d’enfants et d’adolescents. Et là, ce fut le coup de cœur ! Elle a pu apporter, de manière directe, une influence positive sur eux, elle a écouté attentivement, aidé, soigné, réconforté, soutenu. C’est là qu’elle a mis en place ses premiers formats d’ateliers d’écriture, de théâtre et d’arts plastiques, des ateliers adaptés et adaptables aux questions, doutes et capacités de chacun. Elle a fait écrire des enfants de 6 ans qui écrivaient à peine et qui y ont pris du plaisir (oui, oui), fait jouer sur scène des enfants timides qui tout d’un coup ont découvert leur voix propre (oui, oui, bis), fait comprendre à certains que chacun à sa propre vision du beau et qu’il leur appartenait de poser un regard bienveillant sur les créations des autres. C’était donc ça, c'est ça qu'elle voulait faire : être là pour les autres, à travers d'autres moyens d'expression, lorque les mots manquent ou ne suffisent plus ! Complètement passionnée par ce qu’elle faisait, elle sentait qu’elle se rapprochait de sa voie ! Elle se nourrissait de son intuition, ses convictions, son recul sur la vie, ses expériences et de sa propre pratique artistique. Elevée dans une famille d’artistes, elle a été portée très jeune par les images, les couleurs, les sons, les mouvements, et toutes les émotions qui y étaient véhiculées. Photographe indépendante, elle dessine, peint, écrit, joue du piano et suit un cursus d’Autonomisation à la Création Théâtrale. La suite de l'histoireCette histoire, c’est le début de mon parcours, celui qui m’a mené à vous écrire aujourd’hui. Je m’appelle Ludivine Soulier, et je vous souhaite la bienvenue dans mon univers Actuellement, je suis intervenante en développement personnel par la créativité. Je propose des ateliers collectifs et individuels et des accompagnements, aux enfants, adolescents et adultes. Je me sers de la créativité et de l’imagination, pour servir leur développement personnel. Avec moi on créé pour (re)prendre confiance en soi et ses capacités, de manière ludique. Tout cela à travers 5 langages : l’écriture, le dessin, la peinture, le collage et le théâtre. L’idée n’est pas de former des artistes, pas besoin de compétences pré-requises pour commencer ! Je souhaite simplement partager les bienfaits des pratiques artistiques et accompagner vers une pratique autonome et sereine. Il m’aura fallu du temps, des rencontres, et traverser des tas d’expériences, pour enfin atterrir dans ma voie. Très heureuse d’avoir passée toutes ces étapes, d’avoir pris le recul nécessaire, et de m’avoir vu grandir jour après jour, j’arrive aujourd’hui à une nouvelle étape de ma vie.La suite logique de mon histoire, est de combiner mes passions pour l’humain et l’art dans un métier. Mon métier d’animatrice, puis celui d’intervenante, auront été des passerelles, pour me laisser le temps de pratiquer et d’affiner mon projet. Aujourd’hui, je souhaite aller plus loin encore, en devenant art-thérapeute. Une formation en art-thérapie c'est pour moi l’opportunité de faire l’état des lieux de mes connaissances actuelles, de pousser l’analyse de ma pratique, et surtout de renforcer tout cela par ce que je ne connais pas encore (outils, théories, pratiques, courants de pensées). Grâce à cette formation, je proposerais, en plus des ateliers créatifs qui eux ont une visée de développement personnel, des protocoles thérapeutiques où l’art est au cœur. Le titre d’art-thérapeute me donnera accès à tout un tas de structures (hôpitaux et cliniques dans tous les services médicaux, secteurs sociaux, culturels, socioculturels, éducatifs, etc.) et la possibilité de travailler avec tous les publics quelle que soit leur particularité (handicap, pathologie, souffrances, développement personnel, loisirs, etc.). J’ai choisi de me former à l’AFRATAPEM, école et centre de recherche en art-thérapie moderne, qui délivre un diplôme reconnu par l’Etat. Ayant passé les phases de sélection de l’école, et étant reçue dans le cycle « art-thérapie », je pense déjà à quand je serais diplômée ! J’ai en tête de nombreux projets : création de stages à thème en partenariat avec des intervenants de tous horizons (psychologues, coachs, praticiens shiatsu, sophrologue, etc.) ; week-end créatifs ; ateliers collectifs à thème ; interventions dans les écoles/collèges/lycées ; interventions dans des structures sociales et médico-sociales ; retour dans les entreprises, mais par la créativité cette fois-ci, par les portes « Hygiène Sécurité », « Qualité de Vie au Travail » et « Responsabilité Sociétale des Entreprises ». Pourquoi un financement participatif ?Après des demandes de financements qui ont été refusées, la date de la rentrée se rapproche, et il m’a paru évident de faire cette formation « coûte que coûte ». Il fallait trouver les 4140€ nécessaires pour payer la formation. C’est là que j’ai eu l’idée de faire un financement participatif ! Cela me semblait logique : quoi de mieux pour mon envie d’apporter de la lumière aux autres que de faire naître ce projet par la force du collectif ?!Je crois en cette force, j’ai vu des projets aboutir grâce à elle, et des rêves se concrétiser. Aujourd’hui c’est moi qui fait appelle à vous, vos dons. A vous, qui me connaissez ou non ; qui m’avez vu évoluer pendant une vie, des années, des mois ou même quelques minutes ; à vous qui avez été touché par mon projet, à vous qui avez envie de donner aux autres, tout simplement. Qui que vous soyez, c’est un énorme merci, du fond du cœur, que je vous envoie. PS-Vous me direz, mais pourquoi une cagnotte qui s'étale jusqu'à septembre 2020 ? Parce que le formation commence fin janvier 2020 et va jusqu'à septembre. Et qu'en l'étalant, cela permet de participer quand on peut, un peu chaque mois C'est quoi l'art-thérapie ?La notion de thérapie par l'art existe en réalité depuis aussi longtemps que l'homme est l'homme, depuis aussi longtemps que l'art existe. Parce que c'est encore (malheureusement) trop peu développé en France, voici une définition provenant du livre "Art-thérapie" de Johanne Hamel et Jocelyne Labrèche (respectivement psychologues et art-thérapeute) qui vous donnera quelques éclaircissements : "Nous définissons l'art-thérapie comme une démarche d'accompagnement d'une personne ou d'un groupe, centrée sur l'expression de soi, de ses pensées, émotions et conflits dans un processus de création artistique. La spécificité de l'art-thérapie s'exprime ainsi dans l'utilisation de médiums artistiques visant la compréhension et la résoluation de problèmes, le soulagement de l'angoisse et de la souffrance psychologique et même physique, ou simplement l'évolution et le mieux-être psychologique de la personne ou du groupe. A l'aide d'outils et de techniques spécialisés, l'art-thérapeute :* évalue le fonctionnement psychologique et mental des personnes ;* détermine et effectue des plans d'intervention et des traitements qui visent à améliorer la santé physique et mentale ;* cherche à favoriser le développement psychologique.L'art-thérapie es une profession émergente en passe d'asseoir sa légitimité." Les contrepartiesPour vous remercier, je vous propose ce que je sais faire. Certaines contreparties ne sont possibles que sur Grenoble et environs proches. N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements et si votre contrepartie vous fait envie * Entre 0€ et 29€ : 1 marque page coloré fait mains, au choix parmi plusieurs modèles (envoi postal possible)* Entre 30€ et 49€ : 2 marque pages colorés fait mains, au choix parmi plusieurs modèles (envoi postal possible)* Entre 50€ et 79€ : 1 atelier créatif individuel de 2h (à Grenoble)* Entre 80€ et 99€ : 1 atelier créatif individuel de 3h (à Grenoble)* Entre 100€ et 169€ : vous pouvez choisir entre- 1 atelier créatif collectif de 2h pour vous et votre famille/vos amis, jusqu’à 6 personnes maximum (à Grenoble et à 15km autour)- 1 shooting photo de 1h pour vous/en couple/en famille/entre amis, avec remise des photos en format JPEG (à Grenoble et à 15km autour)* Entre 170€ et 199€ : 1 shooting photo de 2h pour vous/en couple/en famille/entre amis, avec remise des photos en format JPEG (à Grenoble et à 15km autour)* Entre 200€ et 249€ : 1 atelier créatif collectif de 3h pour vous et votre famille/vos amis, jusqu’à 6 personnes maximum (à Grenoble et à 15km autour)* 250€ et plus : vous pouvez choisir entre- 4 ateliers créatifs individuels de 2h chacun (à Grenoble) OU- 2 ateliers créatifs collectifs de 3h chacun pour vous et votre famille/vos amis, jusqu’à 6 personnes maximum (à Grenoble et à 15km autour) OU- 1 reportage photo de 3h pour vous/en couple/en famille/entre amis, avec remise des photos en format JPEG (à Grenoble et à 15km autour) Les contreparties ne sont pas automatiques ni obligatoires. C’est pour cela que je vous demanderais, si vous souhaitez en bénéficier, de me contacter directement en passant par mon site internet ou mes réseaux sociaux ! Pour voir ce que je fais, et pour me contacter !Site internet : cliquez-iciAteliers et accompagnements créatifs : cliquez-ici pour la page FacebookPhotographie : cliquez-ici pour la page Facebook Créativement vôtre,Ludivine

34

2 630 €

58 %
AIDE : Financer mes études en France.

AIDE : Financer mes études en France.

Bonjour, je suis une jeune étudiante en urbanisme, j’ai 21 ans et je suis algérienne. J’ai obtenu mon bac en 2017 avec mention très bien; et j’ai décidé de suivre des études supérieures afin d’obtenir un diplôme en urbanisme durable, ma passion.J’étais major de promo pendant les 2 dernières années de mon cursus universitaire; et Je suis très forte et motivée dans mes études.Ma passion est surtout l’urbanisme durable et écologique et c’est ce que je souhaite poursuivre une fois admise à une université française. Mes études sont le chemin vers ma liberté : Je suis une jeune fille vivant dans une petite ville en Est d’Algérie, dans une société complètement patriarcale, où on me refuse mes moindres droits en tant que femme. Très jeune j’ai été agressée sexuellement et j’ai dû tenir ça secret depuis mon enfance jusqu’à présent par peur, car je savais même à 8ans que ma vie finira le jour on apprendra que j’ai perdu "mon honneur", au fil des années je me suis rendu compte que je souffrais de PTSD et de dépression suite à ce qui s’est passé mais on m’as également refusé le traitement car c’est très mal vu de voir un psy là où je vis ("après tout ce n’est que pour les fou").Je me bats tous les jours pour mes droits, pour ne pas porter le voile et pour continuer mes études. On me refuse de travailler même dans un milieu de femmes, alors je n’imagine même pas travailler en urbanisme, un milieu d’hommes en Algérie. Venir en France ne va pas seulement me permettre d’avoir une bonne carrière et un bon diplôme mais aussi d’être libre, de trouver de l’aide psychologique sans aucun jugement religieux ou patriarcal, de me découvrir, de retrouver qui suis-je vraiment loin d’une société qui veut m’opprimer.Et je veux obtenir tout ça grâce à mes capacités et mes études. Cette somme couvrira :- Les frais du TCF (test de connaissance en langue française) .-Les frais de traduction des documents.-les frais du dépôt de dossier auprès des universités françaises.-Les frais de déplacements.-Les frais du visa d’étude. Quelque soit la somme, chaque don m'aidera à atteindre cet objectif.Je vous remercie mille fois.

84

988 €

197 %
Une année d'étude en Angleterre

Une année d'étude en Angleterre

Bienvenue sur cette cagnotte !Qui suis-je? Bonjour ! Je m’appelle Blanche T., j’ai 17 ans et je vis avec ma famille dans les pays de la Loire dans le petit village de Saint George sur Erve. Je viens de finir mon année de première générale (spécialité sciences économiques et sociales (SES), langue littérature et culture étrangère (LLCE) et humanité littérature philosophie (HLP) ) au lycée Raoul Vadepied. L’année prochaine c’est donc la dernière ligne droite avant le tant attendu Bac. J’appréhende cette étape des études avec un brin d’inquiétude à cause de ma dyslexie. Mes choix scolaires ressemblent à un début de blague, « une lycéenne dyslexique qui prend des spécialités littéraires coefficient 16...! ». Mais je suis persévérante car j’ai réussi à surmonter mes difficultés en français et surtout en Humanité Littérature et Philosophie, pour finir mon année avec un 17/20 de moyenne dans cette matière. Mon handicap n’est donc plus un obstacle pour cette spécialité. Par contre, en ce qui concerne la deuxième spécialité, Langue Littérature et Culture Étrangère, le problème n’est pas encore totalement réglé ! J’ai toujours eu des difficultés dans l’apprentissage de l’Anglais, mais je focalisais mes efforts principalement sur le Français qui était à cette époque le plus important pour moi. Maintenant que je me sens plus à l’aise avec le français, je suis prête à consacrer mes efforts à l’apprentissage d’une langue étrangère : l’Anglais. Mais mes lacunes accumulées depuis la primaire me freinent. Cette année, j’ai à peine atteint la moyenne. Pas suffisant pour avoir mon baccalauréat l’année prochaine et obtenir une place dans une des écoles que je souhaite intégrer. Je suis depuis toute petite très intéressée par le monde du journalisme. J’ai effectué tous mes stages dans ce domaine et je suis en lien avec une journaliste qui m’enseigne avec passion les bases de ce vaste métier. Avec son aide j’ai rédigé trois articles durant un de mes stages. Quelle ironie pour une dyslexique de vouloir faire de l’écriture son métier ! Mon projet et mes objectifs Pour avoir mes chances dans ce domaine j’ai besoin d’être bilingue, ou au moins de très bien maîtriser l’anglais, ce qui n’est pour le moment pas le cas. Ma famille soutient mon projet d’année de « césure ». Il est important que ce projet voit le jour avant mon bac pour bénéficier des fruits de mon travail. Cette année de césure consisterait à préparer mon bac avec un an de plus, une année dans un pays anglophone pour me mettre à niveau par l’immersion, puis une année en France, dans mon lycée pour continuer le programme et passer le bac général spécialité HLP et LLCE. C’est un projet très coûteux j’en suis consciente, et malgré ses efforts ma famille n’est pas en capacité de réunir les 15 000 euros nécessaires pour ce projet. Je suis prête à faire un prêt étudiant et ma famille peut financer une partie de cette année. Il nous manque 7 000 euros pour que mon projet puisse voir le jour. Je fais donc appel à votre générosité. Tous les dons sont les bienvenus, petits ou grands. Que votre contribution soit financière ou collaborative (partage du lien de cette cagnotte), vous m’aidez déjà à réaliser mon projet. Merci par avance de votre soutien. Pour vous remercier je m’engage si vous le souhaitez, à vous envoyer par mail tous les mois, des articles sous forme de rapport de voyage, en anglais évidemment ! Pour que vous et moi, profitions de mes progrès ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Thank you !

24

3 710 €

53 %
Sauvons l'école Cécile Proy du Sénégal

Sauvons l'école Cécile Proy du Sénégal

Bienvenue sur cette cagnotte !L'école bilingue Cécile Proy de Dakar a ouvert en 2018 afin de répondre à des besoins spécifiques. Les cours sont dispensés par des professeurs sénégalais francophones et anglophones, à des enfants de classes ''pré-scolaires'' et élémentaires (2 à 11 ans). C'est une école privée mixte qui ne reçoit aucune subvention de l'état. Elle s'auto-gère en flux tendus grâce aux contributions des familles. Certains enfants bénéficient d'une scolarité gratuite, d'autres du transport gratuit: l'école se veut solidaire et encourage de multiples façons l'accès à l'éducation des filles et l'inclusion d'enfants porteurs de handicap. L'école rémunère 12 enseignants pour 120 enfants. Grâce à un parrainage et à une gestion maîtrisée, elle a pu faire l'acquisition indispensable, l'année dernière, d'un minibus, car les enfants viennent des banlieues et des villages voisins. La plus grosse charge reste le loyer pour la maison-école. Comme tous les pays du Monde, le Sénégal a souffert du confinement. Les enfants n'allant plus à l'école, les familles ont cessé, dès le mois de mars, de payer les frais pour l'année en cours. Le gouvernement a demandé de l'indulgence aux propriétaires sous la forme d'un report de traites. Cependant, l'école est aujourd'hui tenue de régler les loyers dûs. Nous souhaitons que l'école réouvre ses portes le 5 novembre prochain, date de la rentrée des classes au Sénégal. Nous sollicitons donc votre générosité. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !

31

2 640 €

44 %
3 ème Année ALVIN AILEY

3 ème Année ALVIN AILEY

Bienvenue sur cette cagnotte !Je me présente, Olivia Nidaud, jeune danseuse martiniquaise, en formation à New York au sein de « THE AILEY SCHOOL ». Ma deuxième année du certificat program s’est très bien passée,le niveau des cours technique est monté d’un cran et j’ai vu ma danse changer radicalement cette année. Nous avons (ma classe) commencé à étudier le répertoire chorégraphique de Mr ALVIN AILEY, c’est un rêve éveillé que d’apprendre des chorégraphies que j’ai tant admiré. Nous avons eu l’honneur de travailler avec des chorégraphes qui nous ont apporté énormément tant au niveau artistique que personnel ils nous ont littéralement transformé.Je suis plus que jamais sûre de ce que je propose en tant qu’artiste.La motivation, le plaisir et la rigueur m’ont porté tout au long de l’année. En troisième année nous serons amenés à performer le répertoire chorégraphique de Mr ALVIN AILEY à travers l’état de New York. D’autre part, plusieurs chorégraphes créeront des pièces pour ma classe afin de nous immerger dans notre futur métier, avec de nombreuse répétition et un haut niveau d’exigences. J’ai également l’intention de m’ouvrir au milieu de la danse en dehors de l’école afin de rencontrer des chorégraphes, des danseurs et surtout des compagnies susceptibles de me recruter à la fin de mon cursus. Je m’épanouis totalement dans ce domaine et ne regrette pas d’avoir choisi cette voie dans laquelle je souhaite m’accomplir. Les encouragements de mes enseignants me poussent dans ce sens, même si dans ce domaine la concurrence est rude et les difficultés sont nombreuses. J’en suis consciente et ma détermination est encore plus grande. Le 4 septembre 2019, je ferais ma dernière rentrée à New York, et en tant qu’étudiante française je suis dans l’impossibilité de me générer un revenu avec mon visa étudiant, ce dernier ne permet pas de travailler sur le territoire américain.La somme totale des frais de scolarité annuel est de : 32 582, 24 euros. C’est pourquoi je sollicite donc votre aide et vous invite à participer à la cagnotte pour ma troisème et dernière année à « THE AILEY SCHOOL ». Merci à tous !

27

2 955 €

Objectif : Pilote de Ligne

Objectif : Pilote de Ligne

Bonjour à tous ! Nous, Nathanaël, Steeve, Dhévy, Melvin, et Kerryann, sommes des jeunes Guadeloupéens âgés entre 21 et 23 ans.Après l’obtention du baccalauréat, nous avons intégré une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles (CPGE) scientifique, option Science de l’Ingénieur (SI). A l’issue des deux années, notre amitié se renforça, pour certains d’entre nous, ou prit naissance pour d’autres, car nous savions, désormais, qu’un projet professionnel commun nous animait, un projet de vie.Nous embrassions le rêve de devenir pilote de ligne ! Nous sommes passés du rêve à la réalité et nous avons entamé les démarches afin d’être admis dans une école.Une dure réalité, cependant, car la formation de pilote de ligne représente un coût considérable. Face à cette problématique d’ordre financier, nous avons décidé d’œuvrer ensemble afin de trouver des solutions pour mener à bien notre projet de formation. Voilà maintenant deux ans que nous poursuivons nos objectifs.Et, ces deux dernières années de démarches nous ont permis, grâce aux ressources que nous avons pu débloquer individuellement et grâce à l’aide de la Région Guadeloupe, de commencer la première année de notre formation de pilote de ligne. Ainsi, nous avons obtenu notre licence de pilote privé et notre licence de pilote de ligne théorique. Aujourd’hui, forts de l’expérience de cette première année, et plus motivés que jamais, comme en témoignent nos premières réussites, nous souhaitons achever notre formation.Seulement, nous n’avons pas, pour l’instant, les fonds nécessaires qui nous permettraient de réaliser cette ultime étape. Nous frappons à toutes les portes et utilisons tous les moyens qui nous aideraient à nous réaliser professionnellement.Et, somme toute, la cagnotte est l’un de ces moyens. Aussi, nous vous sollicitons à travers cette cagnotte mise en ligne, pour laquelle nous espérons fortement votre adhésion.Adhésion à la cause de cinq jeunes pilotes de ligne Guadeloupéens en devenir, qui souhaitent contribuer à l’essor de leur région en tentant au maximum de retourner y travailler ; cinq jeunes qui rencontrent des difficultés pour achever leur formation et qui souhaitent, par la suite, aider d’autres passionnés à réaliser leurs rêves. Les fonds récoltés seraient équitablement partagés et contribueraient à l’avancée de notre formation. Nous nous tournons vers vous, car nous avons besoin de vous ! Nos remerciements vont à tous ceux qui nous soutiennent, tous ceux qui le font et le feront par le biais d’encouragements, de pensées positives, de conseils et par le biais de la cagnotte !

40

1 890 €

7 %
SOLEDIA

SOLEDIA

Bienvenue sur cette cagnotte !SOYONS CONCRETS ! SO pour Solidarité puisqu’il s’agit d’un appel à générosité,LE pour LEKIE du nom du département ciblé au Cameroun par les initiateurs du projet, DIA pour Diaspora, ciblé comme donateurs, mais pas exclusivement.Les couleurs représentent les rayons de soleil qui viennent de partout dans le monde.« Du soleil pour 4 jeunes bacheliers » POURQUOI PAS? C’est un projet test que nous espérons généraliser après évaluation TU PEUX ENCORE AGIR AUJOURD’HUI AVEC UN DON .... Cet appel aux dons, s’adresse à chaque fils et fille de la LEKIE à travers le monde, à leurs groupes facebook, aux associations des diasporas de la LEKIE à travers le monde (Exemple LDM, LDEM, LEKDIAS...), à tous les camerounais de la diaspora, aux amis du Cameroun, à toute personne généreuse intéressée par la problématique de l’éducation des jeunes démunis. ...... POUR INFLECHIR L’ASSIGNATION A ECHEC PROGRAMMEE D’UN JEUNE DU DEPARTEMENT DE LA LEKIE.... Plusieurs jeunes camerounais scolarisés dans les villages, dont ceux de la LEKIE, issus des familles très pauvres, devenus orphelins arrêtent les études dès le Baccalauréat obtenu. Les études supérieures ne sont pas aujourd’hui à la portée des bourses des familles camerounaises. Nous de la diaspora, sommes nombreux à soutenir quelques jeunes nouveaux diplômés. Ce sont des chanceux. Que de destins brisés. Sommes-nous prêts à transformer le rêve de 4 à 10 jeunes en projet concret. Nous ne souhaitons pas nous substituer à l’Etat qui n’octroie plus de bourse. Nous allons peut-être créer d’autres injustices pour ceux qui n’auront pas été sélectionnés. Mais apporterons du soleil à deux jeunes garçons et deux jeunes filles qui sans ce geste auront certainement arrêté leur parcours scolaire. ......EN LEVANT 4000 EUROS NOUS FINANCONS L’ANNEE UNIVERSITAIRE DE 4 ETUDIANTS (2 FILLES ET DEUX GARCONS) La somme va pour chacun-e (2 jeunes filles et deux jeunes garçons), va servir à payer pour l’année académique : * Une inscription à 70 000 FCFA soit 10,69%* Une chambre de 15 000 par mois soit à l’année 180 000 FCFA (27,48%)* Un perdiem mensuel de 25 000 pour alimentation, loisirs, polycopiés...) soit 300 000 FCFA à l’année soit 45,8%Pour un Sous total : 550 000Plus 105 000 Frais de communication et de gestion de Soledia par jeune soit 16,03%Pour un sous total de 105 000Total global : 655 000 par jeune soit 1000 euros300000 FCFA (460 euros) x 4 = 1 200 00070000 (107 euros) x 4 = 280 000180 000 (275 euros) x 4 = 720 000 VOTRE GESTE, PEUT ETRE INFIME POUR VOUS CHANGERA LA VIE DU JEUNEVOUS POUVEZ DES MAINTENANT PARTICIPER Selon le nouveau calendrier des examens au Cameroun COVID19* GCE O/L et A/L : 16 juillet au 1er août 2020* Baccalauréat général : 14 au 17juillet 2020* Baccalauréat technique et probatoire technique : 13 au 25 juillet 2020Quel gagne le donateurLa liste des donateurs et s’ils le souhaitent avec le montant de leur donation sera affichée sur la page facebook et sur le document bilan de l’opération * REMERCIEMENTS * Un remerciement entre 5 et 50 euros sur la page facebook du projet* Un remerciement sur la page facebook du projet et un stylo avec le logo du projet SOLEDIA entre 51 et 500 euros envoyé par poste.* Une lettre de remerciement des récipiendaires, une tasse avec le logo du projet SOLEDIA * Un don de 500 euros et plus donne droit à un remerciement écrit par les bénéficiaires, un teeshirt et une tasse, son nom cité, quand c’est possible, dans les journaux, dans tout passage à la télévision par notre représentant local * Un reçu fiscal de l’association ANI-INTERNATIONAL qui a l’autorisation d’en délivrer en France pour bénéficier d’une déduction fiscale à la demande.* Si une association fait un don, SOLEDIA s’engage à la citer l’association dans tous les communiqués publics dans les médias * Compte rendu de l’opérationTous les donateurs recevront un compte rendu de la mise en œuvre précise de la méthodologie qui a prévalue pour sélectionner les candidats un compte rendu de la phase de sélection.* La méthodologie du recrutement sera transparente.* La commission de recrutement* Compte rendu financier : La traçabilité financière de cette opération est facile. Tout ce qui sera engagé est annoncé en avance à la communauté des donateurs. * Un compte rendu semestriel Tous les donateurs auront un compte rendu semestriel des avancées de chaque récipiendaire à l’université par l’équipe locale chargée du suivi. Il ne sera pas question d’intrusion dans sa vie privée. Dans attestation sur l’honneur, il s’engagera à les communiquer. Il prendra un engagement pour la LEKIE[1] Pourquoi la LEKIE ? Parce que les initiateurs sont de ce département et souhaitent donner du sens à leur engagement par une action forte, ne nécessitant pas beaucoup de débats avec un objectif concis précis et évaluable.

25

34 J

74 %
Première découverte de la neige pour des collégiens Martiniquais

Première découverte de la neige pour des collégiens Martiniquais

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous ! Nous menons ce projet pour la quatrième année consécutive avec 40 élèves! Dans un contexte scolaire qui peut s’avérer parfois difficile, relationnel élève/professeur, rivalité élève/élève... nous souhaitons proposer aux élèves un projet de voyage au ski afin de les impliquer et responsabiliser dans la construction et la conduite du projet. Lors du voyage, il est prévu: des rencontres sportives, des représentation culturelles et des échanges sur les patrimoines régionaux respectifs avec des collégiens montagnards. La pratique du ski, des visites pédagogiques, et la valorisation du projet (blog, journal, montages vidéos...). Qui ne s’est jamais émerveillé face à un enfant qui découvre la neige pour la première fois ? Encore plus pour nous Martiniquais qui vivons sous le soleil dont très peu ont déjà découvert la montagne et les joies du ski... Et comme un projet de cette envergure demande un investissement financier important (budget: 58000€) nous nous tournons résolument vers la générosité de notre entourage, ne recevant quasiment plus d'aide des collectivités territoriales pour finaliser notre projet. Encore merci à tous!!! Olivier

46

1 500 €

30 %
Un avenir pour Rihana

Un avenir pour Rihana

Bienvenue sur notre cagnotte solidaire ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. Cette cagnotte est liée à un projet qui nous tient à coeur : offrir un avenir à Rihana et lui permettre de réaliser son rêve : devenir avocate. Notre site internet vous donnera tous les détails utiles : www.unavenirpourrihana.fr Lors d'un récent voyage au Togo, nous avons rencontré Rihana, une jeune femme de 26 ans, intelligente et pleine de vie.Son histoire nous a particulièrement touché, nous avons donc souhaité créer cette cagnotte pour tenter de lui offrir un avenir dont elle ne rêvait plus.Le Togo est l'un des pays les plus pauvres du monde puisque 95 % des togolais survivent avec un salaire moyen de 50 euros par mois. Le gouvernement corrompu est totalement indifférent au sort de sa population. Issue d'une famille très pauvre, Rihana est la seule qui a réussi à aller à l'école, mais tardivement, puisqu'elle a commencé sa scolarité à l'âge de 10 ans.Les conditions d'enseignement n'ont rien à voir avec celles de la France puisque les enfants peuvent être entassés à 100 ou 200 par classe. Malgré cela, passionnée par l'école, elle s'accroche et réussi à obtenir son baccalauréat en 2016. Désireuse de poursuivre ses études dans le domaine du droit, elle commence un cursus, mais faute d'argent, et n'ayant personne pour l'aider, elle est contrainte d'arrêter sa scolarité pour travailler, afin de simplement pouvoir payer sa chambre et se nourrir. Depuis presque 4 ans maintenant, elle enchaîne les boulots pour un salaire de 30 000 francs CFA, soit 45 euros mensuel. Elle a toujours conservé l'espoir de mettre de l'argent de côté afin de pouvoir reprendre ses études un jour, mais quand on sait qu'une école de qualité coûte 800 000 francs CFA par an, nous avons calculé qu'il lui faudrait presque 60 ans pour épargner la somme nécessaire pour suivre 3 années d'étude en licence de droit. Si nous pouvons tous ensemble apporter un avenir meilleur à cette fille incroyable qui n'a jusque là connu que la pauvreté et la débrouille, nous serions alors heureux de pouvoir changer le cours de son destin. Les frais d'inscription, d'uniforme et de scolarité seront directement réglés à l'école par virement bancaire et par nos soins.L'université ESAM délivre des diplômes d'Etat français car elle est en lien avec l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Nous avons inscrit Rihana au concours d'entrée qu'elle a passé le 23 septembre dernier et qu'elle a réussi avec succès.Elle a débuté sa première année le 26 octobre 2020 et s'engage pour 3 ans. 30% de la cagnotte correspond à l'argent qui sera envoyé mensuellement à Rihana (environ 45 000 francs CFA mensuel, soit 67 euros) afin qu'elle puisse payer ses frais divers (loyer, nourriture, transport, fournitures scolaires) et pouvoir ainsi se consacrer uniquement à la réussite de son examen. Merci pour votre soutien ! Merci pour elle Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

37

1 761 €

22 %
Le Vacarme des Cigales

Le Vacarme des Cigales

Le Vacarme des CigalesCourt-métrage écrit et réalisé par Marion Forces * Dans une ambiance shakespearienne, Isaac et Rosalie sont de grands amis alors que leurs parents eux, se détestent et ne cessent de se faire la guerre. Au sein d’un conflit puéril entre ruraux et néo-ruraux en campagne, Rosalie et Isaac cherchent à fêter leur anniversaire et pour y inviter leurs parents à s’y joindre, ils ont prévu toute une série d’obstacles aussi farfelus soient-ils. QUELQUES EXPLICATIONS :* "Le vacarme des cigales" réalisé par Marion forces, est un court métrage porté par une équipe d’étudiants en cinéma audiovisuel à l’école 3IS Bordeaux.Pour réaliser notre projet de fin d'année, sur lequel nous travaillions depuis Janvier, nous sommes à la recherche de fonds pour financer plusieurs dépences importantes aux besoins du film, comme pour la déco, la régie et bien d'autres choses.. Nous espérons, grâce à vous, mener à bien ce projet, en être fier et lui donner, peut être un avenir en festivals ! * Pour mon film de fin d’études j'ai eu envie de traiter une question en particulier. Une question qui, me touche personnellement et à laquelle il est difficile d’apporter une réponse ou du moins une seule réponse.Ça veut dire quoi « être adulte » ?Je suis convaincue de l’idée que ne pas vouloir grandir n’est pas forcement liée à l’idée de ne pas vouloir évoluer. Ce n’est pas, parce que nous gardons notre âme d’enfant qu’il nous est impossible de progresser et de s’améliorer. Jacques Brel chantait « Il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adulte» * Mon film, « Le vacarme des cigales » raconte une histoire d’amitié́ entre Rosalie, jeune fille de la campagne et Isaac, jeune néo-rura.Une histoire d’amitié́ à la narration Shakespearienne, car leurs parents eux, se détestent et ne peuvent s’arrêter de se faire la guerre. Les deux enfants voulant fêter leur anniversaire ensemble et n’ayant aucun autre moyen de les réunir, ils décident de leur faire passer une petite série d’épreuves assez farfelues, les poussant ainsi à se rapprocher.* L’arène de mon film elle, nous parlera plus de la rivalité des parents entre eux, qui n’est autre qu’une rivalité de plus en plus existante dans les campagnes entre les ruraux purs souches et les néo-ruraux. * La plupart des néo-ruraux n’arrivent pas à s’adapter à la campagne et la réalité́ des lieux, qui est bien souvent différente de l’idée rêvée. C’est ainsi que de plus en plus de procès, sont engendrés dans les campagnes par ces nouveaux arrivants, considérant le bruit de la nature comme une nuisance. * C’est donc sur cette base que le personnage de Sophie, la citadine et mère d’Isaac, s’installe en campagne, sans apprendre à respecter son nouvel habitat. Ce qui va mettre hors de lui, Bernard, agriculteur et père de Rosalie. Les deux parents ne pouvant donc faire autre chose que de se faire la guerre en dépit de l’amitié naissante de leurs enfants. * La mise en scène étant une part très importante de mon film, je la travaille et la pense au centimètre près. En effet j’ai à cœur de faire beaucoup de cadres fixes et extrêmement symétriques, de placer les personnages au centre du cadre avec exactement le même air de chaque côté. Une inspiration qui me vient tout droit du Réalisateur Wes Anderson notamment avec son film Moonrise kingdom.* Ma mise en scène sera animée par un genre que j’apprécie beaucoup qui est la comédie burlesque et surréaliste comme on peut retrouver sur Eternal Sunshine of the spotless mind et l’écumes des jours de Michel Gondry ou encore Au poste et Réalité́ de Quentin Dupieux.Une comédie surréaliste mise en scène de manière surréaliste.La mise en scène a une place très importante dans ma vision d’auteure et du film car elle est un des éléments moteurs, elle prend parfois le pas sur le scénario et peut être directement reliée aux personnages. Nous sommes fières de pouvoir vous présentez notre petite équipe ! Notre budget nous permettra de financer tous les points nécessaires au bon déroulement de notre tournage. Voici enfin, nos contreparties, rien que pour vous , si vous décidez de nous soutenir ! * A partir d'1€: Merci, grâce à vous, l'assistant réalisateur pourra s'offrir un chocolat chaud! * 5€: Nom au générique + contreparties précédentes * 10€: photo du tournage dédicacée par l'équipe + contreparties précédentes * 25€: lien du projet + contreparties précédentes * 35€: affiche du film + contreparties précédentes * 50€: lien du making-of + contreparties précédentes * 100€: invitation à la projection du film + contreparties précédentes * 200€: une journée sur le plateau + contreparties précédentes * 500 € : vous êtes invités à la fête de fin de tournage avec toute l'équipe du film! + contreparties précédentes Grâce à vous notre projet pourra prendre forme et on vous en remrcie déjà !L'équipe du court-métrage LE VACARME DES CIGALES

36

1 730 €

101 %
Finir Mes Études

Finir Mes Études

Finir Mes Études Après 4 ans, j'ai enfin à atteint la fin d'un parcours d'études artistiques difficiles. Enfin presque...Cette dernière année, qui fut la plus difficile, est sur le point de se conclure et me réserve encore un obstacle : son payement. Ma situation familiale et personnelle à fait que pendant ces 4 années, j'ai dû me battre afin de financer mes études dans le superieur. Ma mère ayant payée elle-même de sa poche les 3 premières années, j'ai pu l'aidée en travaillant durant tous mes étés à la place de faire des stages professionnalisant mais pour cette dernière année de bachelor, ce ne fut plus possible pour elle. Je me suis retrouvée du jour au lendemain à devoir assumer des études éprouvantes 3 jours par semaine, un travail à temps partiel les 4 jours restants de la semaine d'Octobre à Mars. Mais aussi, j'ai dû travailler pour vivre, me nourrir, m'habiller et surtout me soigner car ces sacrifices et ce besoin urgent d'argent m'a plongée dans un invalidité temporaire après un accident en Août à mon travail. Aujourd'hui, sur le montant de 5115 euros de ma dernière année, il me reste 3580 euros à payer. J'ai tout fais pour tenter de payer mon école, j'ai sollicité l'aide de mes parents, j'ai tenté de prendre un prêt, j'ai travaillé... Désormais, n'ayant plus de travail et me trouvant dans la difficulté d'en trouver un nouveau avant une période indéterminée, je me retrouve à solliciter votre aide. J'ai deux mois pour réunir la somme qui s'approchera le plus de ces 3580 euros. Même la moitié (1790 euros), pour moi ce serait énorme. Sachez que : * Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les montants sont acceptés car même la plus petite somme est déjà énorme pour moi symboliquement.* Tous les paiements sont sécurisés.* Un partage est aussi une aide. Je vous remercie d'avance pour votre implication, votre attention et le soutien quelconque que vous m'apporterez. Merci à tous ! - Honorine

56

1 065 €

29 %
Haut de page