Aller au contenu principal

Dépollution plastique à l'embouchure des fleuves

Aidez nous à dépolluer les Océans !800.000 tonnes de plastiques sont envoyés chaque année dans les océans par seulement 10 fleuves.Notre ambition est de déployer une flotte de navires récupérateurs de ces déchets aux embouchures des fleuves, puis de recycler le plastique récupéré. A partir du 21 Septembre, nous allons démarrer notre test grandeur nature avec 6 bateaux dont le Kraken, le 3 mâts de l'association Wings of the Ocean, à l'embouchure du Rhône, avant un déploiement mondial de bateaux récupérateurs. Pour faire tout cela, nous avons besoin de fonds pour payer les bateaux, la nourriture et les marins, c'est pourquoi nous faisons cette cagnotte :) Nous comptons sur votre soutien pour nous permettre d'effectuer ce test dans les meilleures conditions à Port Saint Louis du Rhône ! :) La vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=wNwB1FzcPCA Effectuez votre don en un clic.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à toutes et tous ! Julien WosnitzaFondateur Wings of the Ocean

536 participants

22 268,08 € collectés

Un Jardin-Forêt à Madagascar

ECOSITE IØNIALA, UN JARDIN-FORET COMESTIBLE & MEDICINAL SUR LA CÔTE EST DE MADAGASCAR LE CONTEXTE « Explosion démographique, guerres et famines, exploitation des plus faibles, destruction des écosystèmes, épuisement des ressources, réchauffement climatique, pollution généralisée de la planète... » Plutôt déprimant comme introduction ? On vous l’accorde. Toujours est-il que nous sommes face à ces enjeux reconnus comme vitaux et communs à tous. Sans vous dessiner en plus le contexte féérique de Madagascar (75 % de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour, près de 45% des forêts naturelles ont disparu en 60 ans etc... etc...), autant dire que des raisons de se lancer dans un projet environnemental et social, il y en a une liste sans fin. Alors nous avons décidé d’agir, à notre échelle, celle d’un petit village de pêcheurs de la côte Est de la Grande Ile, à Mahambo... LE PROJET L’idée est simple : nous souhaitons créer un lieu inspiré de notre environnement; riche de ressources terrestres et marines, répondre à des problématiques globales, et en faire profiter le plus grand nombre, d’ici et d’ailleurs. Concrètement, nous souhaitons créer un jardin-forêt de démonstration (1 hectare environ) procurant des fruits, légumes, baies et feuilles comestibles, des plantes aromatiques et médicinales, du miel et de la matière d’œuvre. Ceci dans l’objectif de : * Inciter la population locale à prendre soin de son environnement et optimiser les ressources qu’il a à offrir, en leur transmettant les principes de permaculture par la démonstration de nos résultats.* Faire découvrir un échantillon de la biodiversité magnifique de la côte Est de Madagascar et partager nos valeurs aux visiteurs de passage. Et ensuite, proposer des activités écologiques et culturelles, en organisant stages, séjours et événements sur le thème du bien-être. Et continuer les plantations sur 4 hectares supplémentaires. Ceci afin de : * Créer un lieu où l’on se ressource, on rencontre, on échange, on apprend.* Continuer à financer le développement du jardin-forêt, organiser des formations, créer une école de la nature pour les enfants... Nous avons déjà atteint de nombreux objectifs depuis le début de ce rêve un peu fou (diront certains). Depuis la première parcelle achetée, nous avons protégé le terrain des coupes sauvages et laissé la biodiversité reprendre sa place. Nous nous sommes installés sur place. Nous sommes devenus parents d’un petit garçon. En parallèle, nous avons développé notre entreprise, ISILIA Development, une petite agence d’accompagnement de projets et de communication qui nous a permis de financer les premiers aménagements et plantations du terrain. QUI SOMMES-NOUS? Nous, c’est Charlotte & Gilles, couple franco-malgache, parents de Noah, 3 ans. Convaincus que c’est par l’exemple que nous pouvons transmettre nos idées, nous expérimentons depuis 4 ans maintenant comment travailler et vivre avec la nature. Issus de secteurs d’activités différents - hôtellerie, tourisme durable / communication, nouvelles technologies - nous mettons au profit de l’EcoSite nos compétences et apprenons de notre expérience sur le terrain. Nous sommes également entourés de passionnés et experts qui nous transmettent leurs connaissances. Entre autre, un couple voisin propriétaire d’une véritable petite jungle nourricière qui nous apportera d’ailleurs leur aide dans ce projet. Mais aussi une amie propriétaire d’hôtel au plus beau jardin tropical des environs et un couple d’amis propriétaires d’un écolodge, avec qui nous partageons réussites, nouvelles pratiques et déceptions ! BUT DE CETTE CAGNOTTE Cette cagnotte servira à : * Assurer le salaire d’un jardinier pendant un an !* Défricher, préparer et aménager toutes les futures zones de plantation, et y’a de quoi faire !* Acheter du matériel (brouette, rateaux, pelles...).* Acheter les plants (une centaine d'arbres fruitiers ou utiles et environ trois cents plantes alimentaires, médicinales, aromatiques et ornementales).* Planter !* Et entretenir le site. Si la cagnotte dépasse l’objectif prévu, nous pourrons alors commencer à étendre le jardin-forêt pour encore plus de plantations, peut-être même installer des toiles de tente pour vous accueillir quelques jours ! A titre d’exemple, 25€ équivaut à 5 arbres plantés (y compris : l'aménagement de la zone, l'amendement du sol, l'achat des plants, du matériel...), et 50€ représente ici un mois de salaire pour un jardinier à mi-temps ! Contribuer, même symboliquement, à cette cagnotteest également un moyen d’encouragerles projets environnementaux & sociauxde petite envergure et à fort impact local. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.* Partagez cette cagnotte pour nous aider à récolter plus de dons ! PLUS D’INFOS SUR LE PROJET Pour en savoir plus sur l’EcoSite IØNIALA découvrez : * Le site web : ioniala.org* La page Facebook : EcoSite iøniala* Le compte Instagram : ecosite_ioniala

36 participants

2 019 € collectés

80 %

Aidez la Ferme du Romagoua dans son projet agroécologique !

Bonjour à toutes les personnes solidaires ! :) Au coeur du magnifique massif des Maures, le projet de La Ferme du Romagoua est la sensibilisation et l'éducation à l'environnement, l'expérimentation et la diffusion de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, le renforcement des liens entre humains, et avec la nature, la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, ainsi que la création d'emplois locaux ! Pour cela, nous souhaitons créer une micro-ferme pédagogique qui nous permettra la tenue de formations et l'accueil de différents publics (enfants, personnes socialement exclues ou passionnés de nature) : cueillette, travail des fibres et colles végétales, vannerie sauvage, fabrication d'outils primitifs, d’outils manuels agricoles, de paniers de récolte, de mangeoires à oiseaux, de nichoirs, travail du bois, fabrication de couverts en bois, initiation à l’agroécologie, technique de battage, tissage de la laine, tricotage, transformation de la production du potager et du verger, extraction d’huiles essentielles et d’eaux florales, randonnées équestres, circuit découverte du Massif des Maures, sortie calèche. Nous souhaitons également organiser des chantiers participatifs conviviaux et gratuits, ouverts à toutes et à tous pour sensibiliser et former le plus grand nombre ! Grâce à la vente des produits agroforestiers (frais ou transformés) nous espérons dès la deuxième année atteindre l’autonomie financière pour mener à bien nos objectifs, mais en attendant nous avons besoin de votre aide pour les dépenses de la première année, à savoir : assurer le terrain (qui nous est prêté gratuitement), acheter le materiel (bâches, serres, clôtures, grillage, piquets...), les semences et dès que possible embaucher 2 jardiniers-maraîchers à temps plein pour nous pretter main forte ! A noter qu’en tant qu'organisme d'intérêt général, La Ferme du Romagoua peut bénéficier de dons déductibles des impôts à hauteur de 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Un don de 100 € ouvre par exemple droit à une réduction de 66 €, un don de 1 000 euros à une réduction de 660 euros, 10 000 euros à une réduction de 6 6000 euros, etc. Merci d'avance pour votre aide précieuse et à bientôt peut-être à la Ferme du Romagoua ! :)

30 participants

1 321,66 € collectés

1 %

CAGNOTTE DE SOUTIEN POUR SAUVER LA PINEDE DE LUMINY

Bienvenue sur la cagnotte de soutien pour protéger la pinède de Luminy contre l'extension écocide de Kedge ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte afin de financer notre procédure judiciaire nous opposant à la CCI Marseille Provence et à l'école de commerce Kedge, entreprise appartenant à la chambre consulaire, nous avons décidé de les attaquer en justice car nous estimons qu'en abattant 298 pins d'Alep ils commettent un véritable écocide en plein coeur géographique du Parc National des Calanques et ceci au mépris de la démocratie et de l'intérêt général des citoyens et du patrimoine naturel. Cette cagnotte est faite pour nous soutenir dans cette lutte environnementale et nous permettre de rémunérer un avocat pour mener cette procédure judiciaire à bien afin de faire condamner Kedge en justice et les obliger à arrêter immédiatement leurs travaux destructeurs. Toutes les contributions sont les bienvenues et n'oubliez pas que : - Chacun participe du montant qu'il souhaite. - Tous les paiements sont sécurisés Merci à tous pour votre aide ! 298 pins d'Alep massacrés, une biodiversité en grave danger, nous avons besoin de vous pour sauver nos calanques ! Il y a quelques jours Kedge a réalisé en catimini l'abattage des 298 pins d'Alep, un écocide qu'ils ne parviendront jamais à faire oublier à la population Marseillaise, mais cela ne suffit pas à Kedge, ils veulent accélérer et terminer les travaux au plus vite en détruisant tout ce qu'il reste encore de biodiversité sur la parcelle en procédant à son décapage complet, nous ne pouvons pas rester les bras croisé face à ce massacre à la tronçonneuse de notre patrimoine naturel ! Il faut continuer notre lutte pour sauver la biodiversité encore vivante sur place (plantes, insectes etc), pour empêcher le bétonnage de la parcelle et pour obliger Kedge à replanter des pins sur la pinède selon le principe de pollueur/payeur. Et pour faire cesser ce massacre environnemental, cet écocide aux portes de la deuxième plus grande ville de France, nous n'avons plus qu'une solution : les attaquer en justice afin que la voix des citoyens se fasse entendre dans cette affaire ! Mais pour réussir cela, pour mettre en échec leurs hordes d'engins destructeurs (les mêmes qui servent à ravager la foret amazonienne) et les assigner en justice nous avons besoin de vous ! En effet Kedge dispose de considérables moyens financiers, c'est pourquoi nous lançons aujourd'hui, face à l'urgence et la gravité de la situation pour le patrimoine environnemental de Marseille, un appel citoyen pour réaliser un financement participatif afin de nous permettre de nous défendre de façon plus équitable devant le tribunal. En participant à ce financement participatif vous soutiendrez ainsi activement notre combat pour sauver la pinède de Luminy et par delà cela la protection du patrimoine naturel extraordinaire que sont les calanques de Marseille. Toutes les contributions sont les bienvenues, aussi modestes soit elles, chaque euro compte et nous sera d'une grande aide pour pouvoir défendre la pinède de Luminy en justice et continuer notre campagne citoyenne. Notre mobilisation citoyenne pour sauver la pinède de Luminy Nous sommes un collectif citoyen réunissant plusieurs associations environnementales et de défense du patrimoine historique, nous avons lancé il y a de cela plusieurs mois une pétition pour sauver la pinède de Luminy, cette mobilisation collective réunit aujourd'hui plus de 150 000 citoyens et citoyennes qui s'opposent à la destruction de la pinède et au bétonnage de nos calanques. Car c'est bel et bien l'avenir de Luminy et par delà cela de nos calanques qui est en train de se jouer devant nous ! Kedge n'est pas la seule entreprise à vouloir bétonner activement les abords de nos calanques, il est essentiel de mettre un terme à leurs travaux et de faire de l'abandon de ceux ci un exemple pour empêcher les autres entreprises de vouloir à nouveau s'étendre au détriment de la nature. Or la seule solution pour arrêter définitivement les travaux de Kedge et les obliger à abandonner totalement leur projet écocide est de les poursuivre en justice, d'où notre appel citoyen vers vous les signataires de la pétition pour financer notre action en justice et nous permettre ainsi de pouvoir sauver la pinède de Luminy. Pourquoi nous lançons une cagnotte sur Leetchi ?Kedge possède des moyens financiers considérables que nous n'avons pas, pris au dépourvu par l'accélération surprise des travaux le 22 Mai, nous n'étions pas préparés à cette épreuve et nous étions sans avocat. Après plusieurs jours de recherche nous avons finalement trouvé un excellent avocat spécialiste du droit de l'urbanisme, expert sur ce genre de procédure et ayant déjà gagné plusieurs affaires similaires dans la région Marseillaise. Nous avons de la chance d'avoir trouvé cet avocat car c'est le seul qui a les compétences nécessaires et la volonté pour réussir à trouver les failles dans le dossier de Kedge quand la plupart de ses confrères renonçaient à l'avance devant l'ampleur de la tâche. Mais le dossier étant complexe les honoraires qu'il demande se montent à 3 600 euros par procédure judiciaire enclenchée (nous devons en lancer 4 différentes pour faire cesser les travaux) nous n'avons actuellement pas les moyens de payer ce montant et c'est justement là que nous avons besoin de vous pour rassembler cette somme qui nous permettra de pouvoir être efficacement représentés devant la justice et d'assigner Kedge devant le tribunal. Le montant de la cagnotte de 20 000 euros sera donc réparti de la façon suivante: - 14 500 euros de frais d'honoraires pour les 4 procédures judiciaires toutes complémentaires et essentielles pour faire cesser les travaux (3 600 euros par procédure judiciaire), c'est un montant important mais essentiel pour réussir à faire face à l'armée d'avocats et d'experts juridiques de Kedge contre lesquels nous allons devoir lutter, réussir cette cagnotte nous permettra de pouvoir affronter Kedge avec des moyens plus équitables face au tribunal et nous donnera ainsi une véritable possibilité de gagner et de faire abandonner définitivement leur projet écocide. - 4 920 pour une réserve complémentaire : frais d'huissier, analyse d'experts, pour les procès, impression de flyers pour faire de la pédagogie sur les méfaits du projet de Kedge etc - 580 euros pour les 2.9% de frais de commission de la plate-forme Leetchi Cela peut sembler une grosse somme, mais en réalité c'est un objectif tout à fait réalisable, nous sommes plus de 150 000 citoyens à avoir signer la pétition pour sauver la pinède de Luminy, si 20 000 personnes donnent 1 euro ou bien si 2 000 personnes donnent 10 euros chacun l'objectif sera atteint ! Votre soutien nous permettra de pouvoir continuer à défendre la pinéde et à protéger le patrimoine naturel de Marseille. Chaque euro compte, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, nous vous remercions donc sincèrement pour chacune des contributions que vous ferez. Sandrine Rolengo déléguée Sites&Monuments

415 participants

9 366 € collectés

46 %
Projet ferme floral ecologique

Projet ferme floral ecologique

Parce que l’avenir de la planète dépend de chacun de nous, chaque geste compte...Bonjour à toutes et à tous !Moi, c’est Sébastien, Camille pour les intimes, j’ai 32 ans et je suis fleuriste de profession. Passionné par tout ce qui à trait au végétal, je suis avant tout soucieux du bien-être de notre planète.Si je m’adresse à vous aujourd’hui, c’est parce qu’un projet trotte dans un coin de ma tête depuis un moment, et que je pense qu’il est plus que jamais temps d’en faire une réalité commune. Tout est né d’une idée qui a germé...Plus qu’un métier, l’art floral est pour moi une véritable passion. On parle souvent du langage des fleurs, mais au-delà de traduire les plus beaux sentiments humains, elles sont aussi une ressource fabuleuse, tant pour l’alimentation et la santé que pour la biodiversité. Qui imaginerait un monde sans fleurs... ?Pourtant, derrière le commerce et l’art de composer avec les fleurs se cache bien trop souvent une sombre réalité : des fleurs qui viennent du bout du monde, importées à grands renforts de transports polluants, conditionnées, standardisées pour plaire au client, cultivées dans des exploitations gigantesques et énergivores (serres chauffées, consommation en eau titanesque...) sans parler des conditions de travail des employés de ces fermes, ni encore de l’abondance de plastique dans lequel on emballe machinalement les compositions florales en boutique.Un véritable désastre écologique, simplement pour que le client puisse offrir les fleurs de son choix, peu importe la saison. Car oui, il y a aussi une saison pour chaque fleur, mais notre ère moderne semble malheureusement l’avoir oublié.C’est donc pour cela qu’aujourd’hui, je ne peux me résoudre à exercer ma passion dans ces conditions, c’est-à-dire en allant à l’encontre de mes valeurs et de mes convictions.... et qu’il est temps de voir fleurir : la création d’une ferme florale locale, en Centre-Val-de-Loire (Indre-et-Loire / Loir-et-Cher)Alors, je me dis qu’il est temps d’agir, non seulement pour l’amour de mon métier mais avant tout pour contribuer à semer les graines d’un avenir plus respectueux de l’environnement.Mon ambition est de pouvoir produire mes fleurs de saison, locales, et de promouvoir la culture des fleurs comestibles. J’ai à cœur de produire des plantes d’intérieur comme d’extérieur, pour tous les goûts, et pour un usage aussi bien décoratif qu’utile. Pour cela, j’ai comme projet de créer ma petite ferme florale écologique et responsable, sur environ 2 hectares. Concrètement, ce que je souhaite y faire :- Produire des fleurs comestibles et non-comestibles, du feuillage et des plantes en pot destinées à la vente mais aussi à la consommation au sein des restaurants locaux- Sensibiliser au respect de l’environnement et aux pratiques de culture raisonnées par le biais d’un accueil pédagogique à la ferme (ouverture aux écoles, aux visiteurs...)- Préserver la biodiversité déjà en place sur le lieu où j’établirai ma ferme florale. Des valeurs fondamentales : une ferme florale qui allie art et écologieFort de mes apprentissages au sein de fermes en culture responsable et sans produits chimiques, il va de soi que j’imagine ma ferme à cette image. C’est pour cette raison que toutes mes pratiques s’engageront dans une dynamique écoresponsable :- Culture raisonnée (pas d’exploitation démesurée mais une ferme florale à taille humaine)- Arrosage modéré et maitrisé- Pas d’emballage plastique- Favorisation des matériaux naturels, réduction des déchets non recyclables- Zéro pesticide pour préserver la biodiversité et faire de chaque être vivant un allié dans la culture des fleurs- Vente des fleurs dans un périmètre de proximité pour favoriser le commerce local et réduire l’impact écologique lié aux transports- Inspiration des méthodes d’agriculture raisonnée et de culture respectueuse de l’environnement Mais pour que ce projet s’enracine, j’ai besoin de vous !Evidemment, une telle ferme nécessite un apport financier, c’est pourquoi je vous sollicite afin de pouvoir investir dans...- L’achat de terres agricoles exploitables pour la production de fleurs- L’installation de serres- La création d’une mare nécessaire à la préservation de la biodiversité locale- L’élevage de quelques chèvres, qui seront soignées dans le plus grand respect du bien-être animal évidemment, afin de générer un apport en fumier essentiel à une culture sans produits chimiques- L’aménagement d’un poulailler ludique, pour l’apport en fumier également mais aussi pour le volet pédagogique de la ferme- La création d’un jardin aromatique- La plantation de haies et d’arbres pour les compositions en feuillage- La construction d’un petit atelier, nécessaire à la transformation des matières premières. Une ferme pour nous, pour vous et avec vousConvaincu de la réalisabilité de ce projet et impatient de le voir grandir, je fais donc aujourd’hui appel à vous et à vos dons, pour qu’ensemble nous devenions acteurs d’un futur citoyen au sens large, respectueux de la Terre et de ses habitants.A ce titre, la création d’une cagnotte en financement participatif prend tout son sens, puisqu’elle repose sur l’entraide, le partage, le soutien et la conviction que des alternatives bienveillantes sont possibles, loin des décisions aléatoires des banques. Elle permettra de voir la ferme sortir de sa terre nourricière, et de lancer l’activité en attendant d’enfin pouvoir vous y accueillir, et vous faire profiter de toutes les ressources qu’elle pourra vous offrir.En tant que participants au financement de ce projet, chacun d’entre vous qui apportera son soutien par un don recevra une petite contrepartie, car j’ai à cœur de remercier tous les bienfaiteurs qui sont plus qu’essentiels à la création de cette ferme. Vous êtes tous potentiellement porteurs du projet !❀ Alors, il est temps pour moi de vous dire d’avance un ENORME MERCI, en espérant vous voir très bientôt pour l’inauguration de la ferme ! ❀

21

1 130 €

5 %
Un véhicule pour cette route

Un véhicule pour cette route

Quelques lignes pour vous expliquer notre démarche, l'association avec laquelle nous allons travailler, son objet et comment vous pouvez nous aider. EChange pour l’Organisation et la Promotion des Petits Entrepreneurs Echoppe est une association qui, depuis 1990, mène au Togo des programmes de lutte contre la pauvreté. Si en l'espace de trente ans son engagement a su prendre différentes formes, sa philosophie est restée la même : ne pas se contenter d’une solidarité charité descendante. En s’appuyant sur les ressorts de l’économie populaire pour impulser des processus d’émancipation sociale, son action favorise l’émergence d’organisations collectives à même d’opérer des changements sociétaux. Autrement dit : enrayer la pauvreté et répondre aux enjeux socio-environnementaux en soutenant l’activité économique individuelle des plus précaires ainsi qu’en favorisant leur capacité à s’organiser collectivement. Du microcrédit ... Forte de ses principes Echoppe fut en 1990 pionnière du microcrédit social en Afrique. Le programme lancé alors ciblait les femmes, considérées comme les premières valeurs ressources dont l’émancipation permettrait l’amélioration des conditions de vie des familles. L’action de base permettait à des femmes parmi les plus pauvres de développer ou consolider, par le microcrédit, une activité génératrice de revenus. Conjointement l’accompagnement social individualisé et les formations collectives favorisaient l’insertion dans un processus collectif de développement. A ce jour, près de 100 000 femmes ont bénéficié de ce programme et il s’avère qu’une grande partie d’entre elles sont des restauratrices de rue. En accord avec son principe d’émancipation, Echoppe a suscité l’émergence d’Echoppe-Togo qui gère maintenant le programme de microcrédit, indépendamment d’Echoppe. Aux côtés des femmes petites commerçantes, l’autre catégorie socio-professionnelle la plus affectée par la pauvreté est celles des paysans, 78 % d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté (1,8€ par jour). Bien que l’agriculture soit l’activité économique dominante au Togo, les paysans sont de plus en plus en difficulté. Ils développent une dépendance aux intrants chimiques coûteux, peinent à écouler leurs récoltes face à une concurrence accrue par le développement des importations et doivent faire avec des dérèglements climatiques qui vont s’accélérer. Ainsi la pauvreté et la question écologique sont deux réalités qui s’entremêlent et s’alimentent. ... à l’agroécologie C’est pourquoi l’association développe depuis la fin des années 2000 un nouveau programme visant à agir contre la pauvreté en milieu rural. Il s’agit ici de dynamiser l’économie rurale en créant d’une part les conditions d’amélioration de la rentabilité de la petite agriculture et d’autre part les conditions de son adaptation aux évolutions socio-environnementales. Dans cette optique, Echoppe a créé une entreprise sociale, Planète Paysans Togo, menant deux actions conjointes : le conseil technique auprès des paysans pour des pratiques culturales plus résilientes et écologiques et la consolidation d’un marché local des denrées agricoles. En effet l’observation a montré qu’alors que les paysans peinent à trouver des débouchés, les restauratrices de rue tendent à utiliser des produits importés. En favorisant l’approvisionnement de ces dernières auprès des petits paysans, l’association entend créer une synergie entre acteurs locaux de l’offre. Ces derniers, par leur nombre important, seraient tout à fait en mesure de répondre à une demande urbaine en expansion tout en garantissant des échanges commerciaux équitables et un approvisionnement local de qualité. Il s’agit ni plus ni moins de créer les conditions d’un cercle vertueux embrassant à la fois les problématiques de pauvreté, d’écologie voire d’exode rural. Pour assurer le conseil technique auprès des paysans, Planète Paysans Togo s’est dotée de 11 hectares au nord de Lomé, près d’Adeta, afin d’y mettre en place une ferme expérimentale. Celle-ci doit permettre la production de semences biologiques et servir de support aux expérimentations ayant court chez les paysans environnants. Les missions qui nous ont été confiées dans le cadre de notre volontariat concernent directement le développement de cette ferme. Il s’agira pour nous d’accompagner l’équipe dans le développement d’alternatives écologiques rentables aux produits chimiques afin de permettre aux paysans de dégager plus des revenus et de transiter vers l’agroécologie. Parmi lesquelles : - enrobage d’engrais avec huile de neem produit localement par l’entreprise, permettant de réduire de moitié les dépenses en engrais et d’augmenter de 15 % les rendements ; - structuration de la filière de production de semences conformes au cahier des charges de production biologique ; - développement de cultures et pratiques plus économes en eau ; - protection et amélioration de la qualité des sols par la mise en place de nouvelles rotations de cultures et de pratiques agroforestières ... Voilà pour ce qui est du programme et de l’association ! Si vous voulez en savoir plus sur Echoppe c’est ici : www.echoppe.org/ Et sur Planète Paysans Togo ici aussi : www.alimenterre.org/system/files/ressources/pdf/1112-entretien-2015098-claude-nudsudzie-cdr.pdf On a besoin de vous ! Afin de mener à bien ses missions nous avons besoin d’un financement de 1200 € qui doit notamment permettre à Planète Paysans Togo d’investir dans un véhicule (moto) pour assurer les trajets entre la ferme, les exploitations environnantes et notre ville de résidence. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations ! Merci beaucoup ! On vous donne des nouvelles bientôt ! Anouchka, Léo.

21

1 060 €

106 %
Aidez une Eco-Guide à protéger la planète !

Aidez une Eco-Guide à protéger la planète !

Eco-Guide Environnement, un métier mis en péril par la COVID 19, pourtant si essentiel pour notre avenir !Je me présente, Coline, Eco-Guide spécialisée sur l'environnement marin. Aujourd'hui j'ai besoin de vous pour m'aider à sensibiliser à la protection de notre Planète en créant mon activité : ECOCEA Découvertes (sorties pédagogiques nature pour la préservation de l'environnement.) Pendant une dizaine d'années, j’ai été salariée dans le domaine de l’éducation à l’environnement. Guide nature dans des associations, Médiatrice Scientifique au sein de l'Aquarium d'Océanopolis, Enseignante en Biologie dans un lycée, etc... Des métiers passion pour lequel j’ai toujours beaucoup donné.Le passage du COVID 19 est un cataclysme dans mon secteur d’activité. On ne parle pas ou peu de nous, mais notre activité est à l’arrêt, ou tellement réduite que nos emplois sont fortement fragilisés. Et pourtant nous avons cruellement besoin aujourd’hui de mieux comprendre notre planète et surtout de la protéger !Pour ma part, j’étais salariée dans un centre qui proposait des sorties pédagogiques axées sur l’environnement et le développement durable. Notre activité s’est vue arrêtée dès le printemps 2020 et à l’automne 2020, c’est la douche froide, je perd mon travail, le Centre dans lequel je travaillais ferme, en partie faute de pouvoir accueillir du public (groupes conséquents) avec la COVID 19 ... S’ensuit une période de remise en question, dois je continuer ? Le métier est sinistré depuis des mois... Comment tenir jusqu’aux jours meilleurs ? Car OUI nous allons sortir de la crise COVID, mais combien d’Eco-guides et Educateurs Environnements seront encore dans ce secteur d’activité ? Combien vont tenir ? Je suis convaincue que le métier d’Eco-Guide, d’Educateur à l’environnement est important, peut être même de plus en plus. Comment protéger une planète que l’on ne comprend pas ? C'est alors qu'il apparait nécessaire que des hommes et femmes fassent le trait d’union entre le grand public et la science afin de vulgariser les connaissances pour les rendres plus accessibles et probablement plus attrayantes. Voila le vrai objectif d'un Eco-Guide ! Forte de ce constat, j'ai décidé de me lancer en Freelance sous le statut auto-entrepreneur (micro entrepreneur) en tant qu’Eco-Guide . Ainsi naît ECOCEA Découvertes.ECOCEA proposera des sorties et balades nature pédagogiques sur la Presqu’île de Rhuys et le Golfe du Morbihan (Bretagne), des ateliers de découvertes et de la formation axée sur le developpement durable. Comme tout lancement de projet, cela nécessite des fonds que malheureusement je n’ai pas.Avec la COVID 19, voila plusieurs mois que je n’ai pu signer de contrats...Pour limiter au maximum les frais, j’ai pour l’instant enfilé toutes les casquettes :* Maquette et Conception du logo* Conception et Gestion du site Web* Création des comptes Instagram et Facebook* Edition des Contenus* Etude de marché* Confection d’outils pédagogiques* Repérage des futurs sorties* Concertation avec les acteurs du territoire* ectDes heures de travail « non rémunérées » à apprendre comment faire et par la suite à créer.Mais j’arrive au bout de ce que je peux faire seule !Et c’est à ce moment que je sollicite votre aide ! Famille, amis ou inconnus, si vous trouvez que mon projet a du sens, si vous considérez que sensibiliser le plus grand nombre à l’environnement est essentiel pour les générations futures et pour la Planète, je compte sur votre soutien ! La somme récoltée servira à :Financer les frais de communication (toute la conception sera faite par moi même pour limiter le coût) : (915€ de budget prévisionnel).* Affiches en papier recyclé à disposer dans des lieux stratégiques : 185€* Cartes de Visites en papier recyclé : 65€* Site web et nom de domaine : 180€ (tarif à l’année)* Autocollants apposés sur le matériel d’ECOCEA Découvertes : 125€* Tee Shirts (4) et Veste (1) Floqués pour être identifiable sur le terrain : 300€* Forfait Téléphonique pro : 60€ (tarif à l'année) Financer les frais de matériels pédagogiques : (3164€ de budget prévisionnel).* Epuisettes Enfant pour la pêche à pieds : 120€* Epuisettes Adultes pour la pêche à pieds : 100€* Seaux pour la pêche à pieds : 70€* Caméras Microscopes numériques USB pour l’observation des êtres vivants lors du retour de la pêche à pieds : 100€* Microscope binoculaire numérique à led grossissement 40X pour l’observation du plancton : 398€* Boîtes de Pétri : 30€* Pompe à air aquarium : 16€* Bulleur transportable pour maintenir les animaux de la pêche à pieds dans de bonnes conditions lors de la sortie : 20€* Jumelles pour les sorties d’observations des oiseaux : 700€* Longues vues et leurs trépieds pour les sorties d’observations des oiseaux : 1000€* Couteaux à palourdes pour la pêche à pieds : 80€* Matériels Divers pour la conception d’outils pédagogiques : 300€* Filet à Planctons : 45€* Balance à Crevettes : 35€* Aquarium et Pompe : 150€Nous sommes déjà sur un budget prévisionnel de 4079€ Ici, vous pouvez directement et en un clic m'aider en participant à cette cagnotte !Chacun participe du montant qu'il souhaite et ce sera déjà absolument super ! Il n'y a pas de petits gestes, tous comptes :) .Tousles paiements sont sécurisés.Envie de m'aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte sur vos réseaux sociaux et pourquoi pas par email à vos contacts !Je vous en remercie par avance !Coline PS : Dans l'idéal, j'aimerais pouvoir proposer un club nature avec des ateliers aussi bien pour les adultes que pour les enfants, à raison d'1 ou 2 activités par semaine ainsi que des formations axées sur le développement durable. Je vais donc me mettre à la recherche d'une salle, d'un local pouvant accueillir ces activités. Le prix de location risque d'être conséquent vu ma situation géographique (Presqu'île de Rhuys - Morbihan - Bretagne), alors si votre générosité dépassait le montant cible de cette cagnotte, le surplus servirait à financer une petite partie de cette location (mini 700€/mois).

14

1 745 €

38 %
Ecoconstructions à visée écologique et sociale

Ecoconstructions à visée écologique et sociale

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur cette cagnotte solidaire ! Nous sommes Camille et Pauline, deux normandes, réfléxologue et professeure, amies d’enfance et porteuses d'un projet - La Cépée - qui s’inscrit dans une démarche humaine, écologique et permacole. Nous souhaitons créer un espace de vie, de repos, d’apprentissage, d’échange et de bienveillance. Un lieu sur lequel nous voulons aussi vivre, tendre vers l’autosuffisance et partager des connaissances, compétences, savoirs, objets, etc.Plus précisément, nous voulons que ce lieu soit accueillant quelque soit la condition physique, sociale ou financière. Pour cela, nous allons tout faire pour être accessibles à un public qui n'a que très peu l'opportunité d'intégrer ce type de lieux alternatifs. Notre économie solidaire reposera sur 3 hébergements touristiques écoconstruits (matières brutes, savoir-faire ancestral et régional).Nous proposerons de la médiation animale, des ateliers divers, de simples moments de partage mais aussi des moments d'apprentissage et d'échange. Un collectif fort nous accompagne, nous avons également plus de 70 adhérents qui soutiennent l'association loi 1901 (déjà active avec des animations publiques). Nous lançons cette cagnotte afin d'avoir de quoi commencer les éco-constructions et autres travaux dès qu'un terrain sera disponible. L'argent récolté servira au projet dans sa globalité : dépenses personnelles liées au projet (clôture, chemin d'accès, matériaux) ou dépenses de l'association (écoconstructions principalement).Merci infiniment pour votre confiance et votre soutien !

22

995 €

19 %
Appel de fonds – Procédure avocat - Construction appartements Lixon La Hulpe

Appel de fonds – Procédure avocat - Construction appartements Lixon La Hulpe

Appel de fonds - procédure avocat - Construction de deux immeubles à 8 appartements chacun et abattage de 49 arbres à l’Avenue des Rossignols à La Hulpe Le projet de l’avenue des Rossignols risque de créer un précédent ! Depuis 2016, l’asbl ainsi que les riverains se battent contre la réalisation d’un projet,introduit par la société Lixon. Celui-ci consiste en la construction de deux immeublesde 8 appartements chacun, entrainant l’abattage de 49 arbres à l’Avenue des Rossignols à La Hulpe (derrière la gare). Le 19 mai 2017, malgré les nombreuses réclamations déposées par les riverains dans le cadre des enquêtes publiques, la région wallonne a accepté le projet et délivré le permis d’urbanisme.A la suite de l’ introduction d’ un premier recours en annulation contre le permis,le 27 octobre 2017, l’asbl et les riverains ont d’introduit un recours en extrême urgence au Conseil d’Etat, recours que nous avons gagné. Le promoteur a alors retiré sa demande de permis et réintroduit une nouvelle demande, pour un dossier quasiment identique. A nouveau, la région wallonne a délivré le permis. Cette fois, la commune a décidé d’aller en recours en annulation au conseil d’état.Les riverains et l’asbl ont également introduit un tel recours, s’appuyant sur des arguments complémentaires. Le promoteur nous a notifié son souhait de ne pas attendre la décision du Conseil d’Etat et de commencer les travaux dès ce mois de juillet.Dès lors, il ne nous restait donc plus que la solution d’introduire un recours en suspension, ce que nous avons fait. Celui-ci a pour but d’empêcher le promoteur d’entamer les travaux. A ce stade des procédures nous attendons les diverses conclusions du Conseil d’Etat. Ce projet risque de créer un vrai précédent dans un quartier particulièrement boisé de notre commune. Malheureusement, les arbres ont été déjà abattus... nous continuons à nous battre pour maintenir un cadre de vie de qualité dans notre commune et donner un signal fort à tous les promoteurs qui proposent des projets démesurés: ceux-ci détruisent, ou détruiront, notre environnement, la biodiversité et les espaces verts de notre village. Il faut aujourd’hui que les intérêts des citoyens et de l’environnement prévalent sur les intérêts financiers de quelques sociétés. Toutes ces démarches ont évidemment un coût... Des sommes conséquentes ont déjà pu être investies dans les recours précédents, grâce à votre aide financière. Ce dernier recours en suspension va coûter environ 7000 euros TVA comprise et donc nous faisons appel de nouveau à votre générosité afin de préserver le cadre de vie de notre commune et montrer notre détermination face aux promoteurs (de nombreux projets sont encore à l’étude à La Hulpe) Nous avons créé une cagnotte Leetchi afin de collecter les fonds

16

1 395 €

19 %
Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée)

Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée)

Bienvenue sur notre cagnotte !Amoureux du Fouta, de la nature, de la nature du Fouta Djalon, comme vous le savez déjà peut-être, nous partageons depuis plusieurs années déjà notre passion (foutadecouverte.com).Aujourd'hui nous nous tournons vers vous afin de solliciter votre soutien pour nous permettre de consolider les fondations du projet que nous portons depuis environ deux ans maintenant. Quel est-il ?D'une part, la création d'une ferme apicole à Sébhory qui doit permettre de créer de la richesse localement (production de miel et de divers produits de la ruche, fabrication de ruches, formation, ...) et de l'emploi (gestion et suivi des ruchers, commercialisation, gestion atelier et fabrication de ruches, ...), tout en contribuant à améliorer l'épanouissement des plantes locales et la préservation des abeilles du Fouta (sensibilisation et formation sur l'utilité des abeilles).D'autre part, la poursuite et l'amplification des opérations de reboisement ciblées notamment sur certains points stratégiques comme les têtes de source, afin de reconstituer le couvert végétal et de préserver autant que possible les ressources en eau (de plus en plus menacées ces dernières années), avec le souci d'utiliser autant que possible des plantes méllifères pouvant favoriser le développement des colonies d'abeilles. Quelle est son avancée ?Depuis un an et demi maintenant, nous avons créé un petit atelier de fabrication de ruches, une miellerie (en cours), implanté 6 ruchers dans les environs de Sébhory, et mené quelques actions ponctuelles de sensibilisation et formation auprès d'apiculteurs locaux.Nous avons également mené des actions de reboisement ciblées autour de nos ruchers. Pourquoi solliciter votre soutien ?Comme indiqué plus haut, pour consolider les fondations de notre projet et pouvoir rester indépendant (sans avoir à rentrer dans des cases ou schémas prédéfinis...)Très concrètement aujourd'hui, nous avons besoin de remplacer notre véhicule "à tout faire" (transport bois, visite ruchers, déplacement pour visites apiculteurs, courses diverses, acheminement plants sur sites de reboisement, ...) soit 3.500 euros, de finir l'aménagement de notre miellerie (plafonnage et carrelage) soit 300 euros, de compléter notre équipement apicole (essentiellement une presse à rayons et du matériel de fabrication de cires gauffrées adaptées aux abeilles locales) soit 700 euros. Nous devons également nous préparer pour les reboisements programmés en début de saison des pluies dans quelques mois, c'est à dire essentiellement préparer des plants supplémentaires d'Acacia Mangium (5 plants coûtent 5 euros, 5 plants plantés, arrosés, suivis coûtent 10 euros).  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte ! Merci à tous ! On compte sur vous !

20

0 J

23 %
Cagnotte contre la carrière de Sainte-Julie

Cagnotte contre la carrière de Sainte-Julie

La multinationale Lafarge-Holcim a reçu l'autorisation préfectorale de réouvrir la carrière de Sainte-Julie dans l'Ain avec notamment : - l'extension de l'exploitation;- l'approfondissement des excavations dans les nappes phréatiques;- le déversement dans les nappes phréatiques de déchets issus du creusement du tunnel Lyon-Turin (1,5 million de tonne) et du BTP. La carrière se situe à 700 mètres de la limite est de la zone "stratégique" définie par le SAGE (Schéma Directeur de Gestion des Eaux), périmètre permettant de protéger notre ressource en eau potable. Les études fournies par Lafarge-Holcim lors de l'enquête publique sont insuffisantes pour garantir l'absence de pollution du puits de captage du Luizard qui alimente des milliers d'habitants en eau potable sur les communes de Chazey-sur-Ain, Blyes et Saint-Vulbas. D'autre part, les mêmes études ne permettent pas de garantir l'absence de fortes nuisances sonores occasionnées par la future carrière. L'exploitation va modifier en seulement quelques années la nature géologique du sol qui a mis 10 000 ans pour se constituer et nous fournir de l'eau potable de grande qualité. Plus de renseignements sur notre site internet : L'autorisation de ce projet s'est faite dans des conditions inacceptables. L'Autorité Environnementale a rendu un accord tacite par manque de moyens. La Commission Locale de l'Eau ne s'est pas réunie en commission pour délibérer pour cause de déménagement des locaux. L'avis défavorable de l'Agence Régionale de la Santé n'a pas été communiqué publiquement. Le rapport de la commissaire enquêtrice est biaisé en faveur de l'exploitant. L'activité professionnelle de la commissaire enquêtrice, chargée d'affaire à l'implantation des entreprises dans la région, n'est pas compatible avec sa mission de commissaire enquêtrice dans ce dossier, etc... Pour toutes ces raisons, le Comité de Vigilance de la Plaine de l'Ain, ainsi que le Collectif Anti-Carrière de Sainte-Julie, ont décidé de porter ce dossier au tribunal administratif pour empêcher la réouverture de cette carrière dans ces conditions. La cagnotte ici présente a pour but de trouver des fonds pour rémunérer un avocat pour nous défendre. Plus de renseignements sur le site internet du Collectif Anti-Carrière de Sainte-Julie : http://cac-stejulie.ouvaton.org

26

770 €

Projet GAIAA

Projet GAIAA

Bienvenue sur cette cagnotte pour nous aider à réaliser notre projet GAIAA ! * GAIAA, ça veut dire quoi  ?Gaïa signifie « Terre » pour la Grèce Antique et pour nous, GAIAA signifie Global warming : Awareness Insight Across America. En clair, ce projet est notre contribution à la préservation de la Terre ! * GAIAA, c'est qui ?Nous sommes Adèle et Manon, deux étudiantes en deuxième année d'école d'ingénieurs à Grenoble-INP Ense3 (Ecole Nationale Supérieure de l'Energie, l'Eau et l'Environnement). Et nous portons fièrement GAIAA, parce qu'il est pleinement en accord avec nos convictions !  * Et le projet GAIAA, c’est quoi ?GAIAA est le projet que nous allons réaliser durant notre année de césure, de février à août 2020. Notre idée :Partir en Amérique rencontrer les populations locales et discuter de la problématique du réchauffement climatique. Nos objectifs :. Evaluer leurs conscience et connaissances sur ce phénomène. Collecter les témoignages de types de personnes très variées. Rassembler ces témoignages dans un support audiovisuel. Présenter notre projet et susciter des débats pour sensibiliser sur la thématique Nos pays ciblés :Nous avons souhaité privilégier des pays offrant une grande diversité de cultures et de régimes politiques mais également des régions plus ou moins touchées par le risque climatique afin d'avoir un large panel de points de vue. Notre parcours :Nous traverserons le Brésil, l'Argentine, les Caraïbes, les États-Unis, le Canada et le Groenland. Notre méthode :Sur la base d’un questionnaire général, nous adapterons nos questions aux types de personnes et aux régions concernées. Nous pensons, en effet, qu'il est important de s'intéresser à la perception qu'ont les populations du réchauffement climatique afin de cerner les points mal compris et d'axer la sensibilisation dessus afin qu'elle soit plus efficace.  * 3 raisons de nous soutenir  #1 Parce que c’est un projet qui nous tient personnellement très à cœur et que nous sommes très sensibles aux causes environnementales comme de plus en plus de jeunes de notre génération. #2 Parce que le réchauffement climatique, ça concerne tout le monde ! Et que notre idée n’est pas de faire une simple étude scolaire mais bien de générer des échanges plus larges afin de sensibiliser sur le sujet et d’amener de vrais débats d’idées et de convictions.Bref, GAIAA, c’est notre projet mais c’est aussi le vôtre.  #3 Parce que c’est un projet qui nécessite un budget conséquent pour des étudiantes…Pour réaliser ce projet, nous aurons besoin d'un budget de plus de 20 000€ qui nous permettra de nous déplacer, de nous loger, de nous nourrir, mais également d'acheter du matériel audiovisuel pour récolter les témoignages.   Note : dans l'optique de limiter notre impact carbone, nous privilégierons les trajets en bus et train, moins polluants que l'avion ! Comment soutenir GAIAA ? Nous avons besoin de vous pour nous aider à concrétiser ce projet !Si vous trouvez notre projet intéressant et que vous souhaitez nous soutenir, n'hésitez pas à partager notre cagnotte autour de vous pour nous aider à récolter plus de dons ! Suivez notre périple sur les réseaux sociaux !Si vous souhaitez suivre nos aventures, nous tiendrons régulièrement à jour nos pages sur les réseaux sociaux.Page Facebook : https://www.facebook.com/Projet-GAIAA-351091482409857/Instagram : https://www.instagram.com/projet_gaiaa/?hl=fr Merci à tous !

23

864 €

NON AU PROJET TERZEO !

NON AU PROJET TERZEO !

Bienvenue ! L’association M.A.R.N.E (Mouvement Associatif de Résistance aux Nuisances Environnementales) est née le 4 janvier 2017 dans l’action contre le projet d’installation sur les communes de Villenoy et d’Isles-lès-Villenoy (Seine et Marne) d’un centre de traitement et de stockage d'un million de tonnes de déchets dangereux (hydrocarbures, métaux lourds) du BTP sur une friche industrielle polluée à l'arsenic . Elle prolonge l’action du collectif citoyen « Non au site de déchets dangereux TERZEO » qui a mobilisé des centaines de riverains contre ce projet (pétition signée en avril 2019 par plus de 5 700 personnes sur change.org) et contribué à un large débat public sanctionné par les votes défavorables des conseils municipaux des 15 communes concernées. La commission d’enquête publique, ignorant les critiques et s’alignant sur les positions de l’entreprise, a émis un avis favorable au projet avec des réserves qui n’ont d’autre but que de permettre à la société TERZEO de s’implanter rapidement et de rajouter une pollution à une pollution existante . Tout au long de ces deux dernières années (2017 et 2018), l’association M.A.R.N.E a multiplié les initiatives pour s’opposer au projet TERZEO. Malgré le refus des habitants notifié massivement lors de l’enquête publique, le vote négatif des 15 communes du Pays de Meaux et du Pays Créçois consultées, le soutien et l’intervention des députés des 5ème et 6ème circonscriptions de Seine et Marne, du maire de Meaux, de la ville d’Esbly, de plusieurs associations et au mépris de la zone Natura 2000, la préfète de Seine-et-Marne a signé le 11 février 2019 l’arrêté autorisant TERZEO à exploiter un site de traitement et de stockage des déchets dangereux sur les communes de Villenoy et d’Isles les Villenoy. C’est un déni de démocratie et la traduction du mépris de l’État vis à vis des élu(e)s et des citoyen(n)es. Mais ce mépris de la population et des élu(e)s ne fait que renforcer la détermination de notre association à poursuivre le combat pour empêcher l’installation du projet TERZEO. Elle a introduit un recours gracieux auprès de la préfète qui sera suivi, si ce dernier est rejeté, d’un recours auprès du tribunal administratif pour obtenir l’annulation de l’arrêté scélérat de la préfète de Seine-et-Marne. Pour poursuivre son action, notamment sur le plan judiciaire et parce que cela implique le recours à un avocat et donc des frais d’honoraires, l’association M.A.R.N.E a besoin du soutien financier de toutes celles et ceux qui pensent que l'environnement et la santé valent bien plus que la rentabilité et le profit. C'est le sens de cette cagnotte en ligne. Pour participer à cette cagnotte, il suffit de cliquer sur le bouton Je participe. Le paiement est facile et sécurisé. Chaque contributeur est libre :- de choisir le montant de sa contribution- de garder secret le montant de sa contribution- de compléter la liste des participants en invitant ses contacts Votre don ouvre droit à la réduction d’impôts prévue à l’article 200 du Code Général des Impôts. Un reçu fiscal vous sera délivré (nous communiquer vos coordonnées sur l'adresse mail de l'association figurant sur la photo de cette cagnotte). Bien sûr, les données personnelles sont protégées et ne seront jamais transmises à des tiers. Merci beaucoup, et à bientôt ! L' association M.A.R.N.E Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

23

860 €

5 %
Préserve ta mer!

Préserve ta mer!

Bonjour et bonne année à tous,  Actuellement en DUT Gestion des Entreprises et des Administrations, nous avons pour but de réaliser un projet tuteuré. Nous avons naturellement souhaité mettre en place nos bonnes résolutions dont l'une des plus importantes : la protection de notre Mer Méditerranée !Afin de nous aider dans cette mission nous avons contacté une association marseillaise, MerTerre. Reconnue pour ses interventions sur les côtes Méditerranéennes elle a pour principal objectif de contribuer à la réduction de la pollution, des macro-déchets et des déchets solides visibles à l’œil nu en milieux aquatiques. La mission principale de notre projet est la réduction de ces macro-déchets au niveau de la mer Méditerranée (à notre échelle Marseille), pour cela nous allons organiser deux grands événements :  - une journée en amont le vendredi 6 mars 2020 à 15h durant laquelle nous nettoierons (tous les 5) les rives de la rivière de l’Arc sous le pont de l’Arc à Aix-en-Provence. - Un événement se fera alors en aval le samedi 4 avril 2020 à partir de 8h30 avec : une classe de primaire de l'établissement scolaire Sainte Trinité, l'association MerTerre et nous mêmes effectuerons le nettoyage de la plage du Bain des dames à Marseille. Nous avons donc besoin de votre aide :  * Pour l'impression d'affiches pour le premier événement* Pour l'achat de t-shirts pour les enfants avec l'impression de notre logo et celui de l'association* de récompenses pour les enfants : sachet réutilisable + bonbons * drapeau que l'on placera sur le lieu de rencontre lors du deuxième événement Nous vous remercions d'avance pour votre geste écolo qui contribura à nettoyer les plages marseillaises !   Hugo, Mélissa,  Yasmina, Emma et Mazarine.

32

580 €

Non à l'Antenne Relais

Non à l'Antenne Relais

Bienvenue sur votre cagnotte solidaire !Vous avez la plupart d’entre vous signé la pétition exigeant le déplacement de l’antenne relais élevée en bordure d’espaces naturels de Vinty-Plessis Nogent, et érigée moins de 6 mètres de la première habitation.Parallèlement aux dommages environnementaux, écologiques, sanitaires, causés par une telle installation au cœur de notre quartier résidentiel, nous dénonçons avec force, la brutalité et l’irrespect le plus total qu’ont démontrés l’opérateur SFR et les services de la mairie de Sainte Rose vis-à-vis des habitants en les privant de toute information, débat, affichage public de la déclaration de travaux et en œuvrant dans la plus grande discrétion.Ces comportements de voyous sont aujourd’hui dénoncés sur la place publique et demain ils devront l’être aussi devant le tribunal administratif et autorités compétentes. Pour ce faire le collectif des riverains de Vinty-Plessis Nogent doit s’entourer de spécialistes et engager des frais de Huissier, de procédures et d’avocats.C'est pourquoi nous faisons appel aux dons afin de vous donner le maximum de moyens pour retrouver le site que vous aimiez, et sans menace sur notre santé.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !Le collectif Vinty-Plessis Nogent

16

1 260 €

25 %
Recyclage guitares dégradées

Recyclage guitares dégradées

Bonjour à tous et merci du temps que vous pourrez m'accorder.Actuellement en école d'ingénieur, j'ai récemment décidé de me lancer dans un projet de réutilisation des instruments de musique.Peut être le savez-vous mais les instruments de musique ont aussi une durée de vie limitée. Une fois dégradés, abîmés ou même passés de normes, ces derniers sont bons à la casses ou sont revendus une fortune et personne ne les achète...C'est pourquoi j'ai décidé de récupérer ces instruments afin de leur donner une seconde vie !!En effet, j'ai pu jusqu'à aujourd'hui récupérer quelques guitares bonnes à la destruction afin de les remettre sur pieds et de les transformer en enceintes. Ces enceintes (bluetooth ou non) sont ainsi exposées dans mon salon et me permettent d'écouter de la musique de qualité et de continuer à profiter de leur caisse de résonnance et de leur esthétique ! Je peux également m'en servir comme amplificateur afin de brancher mes guitares.J'aimerai donc pouvoir atteindre les gros fabricants qui détruisent chaque mois de nombreux instruments afin qu'ils recyclent plutôt que détruisent. Mais pour celà, j'ai besoin de votre aide afin de concevoir des enceintes de qualité à leur proposer pour éviter justement ce genre de gaspillage. Etant étudiant, je n'ai pas les moyens de me procurer le materiel nécessaire à la concéption d'un grand nombre d'entre elles.Mon projet est donc de fabriquer plusieurs prototypes de bonne qualité et d'ensuite monter une entreprise afin de partager avec vous ce produit.Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Vous pouvez partager cette cagnotte pour m'aider et augmenter les chances de financer mon projet !Si vous souhaitez des photos ou si vous avez des questions, n'hésitez pas à laisser un message.Un grand Merci à tous !

21

906 €

30 %
Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (36)

Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (36)

Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (Indre) Soucieuse de lutter contre toutes atteintes qui pourraient être portées à l’environnement, aux hommes, à la faune et la flore, l’Association de Défense de l’Environnement de Sauzelles et Alentours (ADESA) s’est élevée contre le projet d’implantation de 5 aérogénérateurs de 150 m de hauteur sur la commune de Pouligny Saint Pierre ; grave danger pour le patrimoine de cette commune, des communes environnantes et de la vallée de la Creuse (Site Natura 2000). Son engagement a reçu le soutien de 7 personnes sur 10 (lors de l’enquête publique de 2018), et celui de la Préfecture. En effet, Le 23 avril 2019, Monsieur Thierry Bonnier, Préfet de l’Indre, a refusé « à la société Ferme éolienne de Pouligny Saint-Pierre l’autorisation unique relative à une installation de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent située sur la commune de Pouligny Saint-Pierre (36) » ; dans le Parc Naturel Régional de la Brenne. Le promoteur ayant déposé un recours, l’ADESA doit faire appel aujourd’hui aux conseils et à l’action d’un avocat spécialisé, pour défendre la légalité de l’arrêté préfectoral, sous peine de voir une juridiction censurer le refus d’autorisation du Préfet et délivrer elle-même cette autorisation. L’objectif de cette cagnotte en ligne est de contribuer au règlement des honoraires de cet avocat. Ensemble, nous pouvons y arriver ! Merci d’y croire avec nous et, par votre don, de nous aider à poursuivre, jusqu’à la victoire, notre combat déterminant pour les habitants, et pour l’environnement de ce territoire remarquable et fragile de la Brenne. Pour en savoir plus, pour nous contacter :Arrêté du PréfetFacebook Adesa

18

1 000 €

50 %
Haut de page