Aller au contenu principal

100000 arbres pour demain

Ensemble, participons au reboisement du Nord Pas-de-Calais !Le Nord-Pas-de-Calais est le territoire le moins boisé de France avec moins de 9 % de bois et de forêts, contre 31 % en moyenne au plan national.Partout, des initiatives individuelles et des actions en entreprises témoignent de la volonté de faire revenir l’arbre dans la région. Elles restent insuffisantes. Et pourtant… Hêtres, chênes, bouleaux, frênes… Champions de la captation du carbone, ils piègent le CO2 responsable de l’emballement climatique.Pour toutes ces raisons, La Voix du Nord a décidé de s’engager dans une opération 100 000 arbres pour demain qu’elle pilote avec les Parcs naturels régionaux (ENRx) et l’association régionale des Planteurs volontaires avec 12 projets qu'elle finance. D'autres projets peuvent être financés avec votre soutien solidaire. Nous avons besoin de vous. Contribuer même symboliquement à une opération de financement participatif pour le reboisement est une manière – responsable, engagée et bienveillante – de protéger notre nature. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !  Retrouvez tous nos articles sur https://www.lavoixdunord.fr/tags/100-000-arbres

314 participants

10 096,48 € collectés

50 %

Un Jardin-Forêt à Madagascar

ECOSITE IØNIALA, UN JARDIN-FORET COMESTIBLE & MEDICINAL SUR LA CÔTE EST DE MADAGASCAR LE CONTEXTE « Explosion démographique, guerres et famines, exploitation des plus faibles, destruction des écosystèmes, épuisement des ressources, réchauffement climatique, pollution généralisée de la planète... » Plutôt déprimant comme introduction ? On vous l’accorde. Toujours est-il que nous sommes face à ces enjeux reconnus comme vitaux et communs à tous. Sans vous dessiner en plus le contexte féérique de Madagascar (75 % de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour, près de 45% des forêts naturelles ont disparu en 60 ans etc... etc...), autant dire que des raisons de se lancer dans un projet environnemental et social, il y en a une liste sans fin. Alors nous avons décidé d’agir, à notre échelle, celle d’un petit village de pêcheurs de la côte Est de la Grande Ile, à Mahambo... LE PROJET L’idée est simple : nous souhaitons créer un lieu inspiré de notre environnement; riche de ressources terrestres et marines, répondre à des problématiques globales, et en faire profiter le plus grand nombre, d’ici et d’ailleurs. Concrètement, nous souhaitons créer un jardin-forêt de démonstration (1 hectare environ) procurant des fruits, légumes, baies et feuilles comestibles, des plantes aromatiques et médicinales, du miel et de la matière d’œuvre. Ceci dans l’objectif de : * Inciter la population locale à prendre soin de son environnement et optimiser les ressources qu’il a à offrir, en leur transmettant les principes de permaculture par la démonstration de nos résultats.* Faire découvrir un échantillon de la biodiversité magnifique de la côte Est de Madagascar et partager nos valeurs aux visiteurs de passage. Et ensuite, proposer des activités écologiques et culturelles, en organisant stages, séjours et événements sur le thème du bien-être. Et continuer les plantations sur 4 hectares supplémentaires. Ceci afin de : * Créer un lieu où l’on se ressource, on rencontre, on échange, on apprend.* Continuer à financer le développement du jardin-forêt, organiser des formations, créer une école de la nature pour les enfants... Nous avons déjà atteint de nombreux objectifs depuis le début de ce rêve un peu fou (diront certains). Depuis la première parcelle achetée, nous avons protégé le terrain des coupes sauvages et laissé la biodiversité reprendre sa place. Nous nous sommes installés sur place. Nous sommes devenus parents d’un petit garçon. En parallèle, nous avons développé notre entreprise, ISILIA Development, une petite agence d’accompagnement de projets et de communication qui nous a permis de financer les premiers aménagements et plantations du terrain. QUI SOMMES-NOUS? Nous, c’est Charlotte & Gilles, couple franco-malgache, parents de Noah, 3 ans. Convaincus que c’est par l’exemple que nous pouvons transmettre nos idées, nous expérimentons depuis 4 ans maintenant comment travailler et vivre avec la nature. Issus de secteurs d’activités différents - hôtellerie, tourisme durable / communication, nouvelles technologies - nous mettons au profit de l’EcoSite nos compétences et apprenons de notre expérience sur le terrain. Nous sommes également entourés de passionnés et experts qui nous transmettent leurs connaissances. Entre autre, un couple voisin propriétaire d’une véritable petite jungle nourricière qui nous apportera d’ailleurs leur aide dans ce projet. Mais aussi une amie propriétaire d’hôtel au plus beau jardin tropical des environs et un couple d’amis propriétaires d’un écolodge, avec qui nous partageons réussites, nouvelles pratiques et déceptions ! BUT DE CETTE CAGNOTTE Cette cagnotte servira à : * Assurer le salaire d’un jardinier pendant un an !* Défricher, préparer et aménager toutes les futures zones de plantation, et y’a de quoi faire !* Acheter du matériel (brouette, rateaux, pelles...).* Acheter les plants (une centaine d'arbres fruitiers ou utiles et environ trois cents plantes alimentaires, médicinales, aromatiques et ornementales).* Planter !* Et entretenir le site. Si la cagnotte dépasse l’objectif prévu, nous pourrons alors commencer à étendre le jardin-forêt pour encore plus de plantations, peut-être même installer des toiles de tente pour vous accueillir quelques jours ! A titre d’exemple, 25€ équivaut à 5 arbres plantés (y compris : l'aménagement de la zone, l'amendement du sol, l'achat des plants, du matériel...), et 50€ représente ici un mois de salaire pour un jardinier à mi-temps ! Contribuer, même symboliquement, à cette cagnotteest également un moyen d’encouragerles projets environnementaux & sociauxde petite envergure et à fort impact local. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.* Partagez cette cagnotte pour nous aider à récolter plus de dons ! PLUS D’INFOS SUR LE PROJET Pour en savoir plus sur l’EcoSite IØNIALA découvrez : * Le site web : ioniala.org* La page Facebook : EcoSite iøniala* Le compte Instagram : ecosite_ioniala

27 participants

1 794 € collectés

71 %

Aidez la Ferme du Romagoua dans son projet agroécologique !

Bonjour à toutes les personnes solidaires ! :) Au coeur du magnifique massif des Maures, le projet de La Ferme du Romagoua est la sensibilisation et l'éducation à l'environnement, l'expérimentation et la diffusion de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, le renforcement des liens entre humains, et avec la nature, la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, ainsi que la création d'emplois locaux ! Pour cela, nous souhaitons créer une micro-ferme pédagogique qui nous permettra la tenue de formations et l'accueil de différents publics (enfants, personnes socialement exclues ou passionnés de nature) : cueillette, travail des fibres et colles végétales, vannerie sauvage, fabrication d'outils primitifs, d’outils manuels agricoles, de paniers de récolte, de mangeoires à oiseaux, de nichoirs, travail du bois, fabrication de couverts en bois, initiation à l’agroécologie, technique de battage, tissage de la laine, tricotage, transformation de la production du potager et du verger, extraction d’huiles essentielles et d’eaux florales, randonnées équestres, circuit découverte du Massif des Maures, sortie calèche. Nous souhaitons également organiser des chantiers participatifs conviviaux et gratuits, ouverts à toutes et à tous pour sensibiliser et former le plus grand nombre ! Grâce à la vente des produits agroforestiers (frais ou transformés) nous espérons dès la deuxième année atteindre l’autonomie financière pour mener à bien nos objectifs, mais en attendant nous avons besoin de votre aide pour les dépenses de la première année, à savoir : assurer le terrain (qui nous est prêté gratuitement), acheter le materiel (bâches, serres, clôtures, grillage, piquets...), les semences et dès que possible embaucher 2 jardiniers-maraîchers à temps plein pour nous pretter main forte ! A noter qu’en tant qu'organisme d'intérêt général, La Ferme du Romagoua peut bénéficier de dons déductibles des impôts à hauteur de 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Un don de 100 € ouvre par exemple droit à une réduction de 66 €, un don de 1 000 euros à une réduction de 660 euros, 10 000 euros à une réduction de 6 6000 euros, etc. Merci d'avance pour votre aide précieuse et à bientôt peut-être à la Ferme du Romagoua ! :)

28 participants

1 270,66 € collectés

1 %

Projet Silva 2020

PROJET SILVA 2020 Création d'une forêt indigène Après la réussite de nos premiers projets en 2018 et 2019 nous allons continuer notre œuvre avec la création d'une troisième forêt indigène dans le Tarn. "La première règle de l'écologie, c'est que les éléments sont tous liés les uns aux autres."Barry Commoner A propos du projet L’écologie, c’est avant tout la défense des écosystèmes, composés par une multitude d’organismes. Pour adopter une démarche écologique, il est important de comprendre l’équilibre de la relation entre l’homme et la nature, de l’aimer et de le protéger. Les arbres favorisent la biodiversité en fournissant abri, nourriture et protection à de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes, de petits mammifères, de champignons...La disparition d'une seule espèce végétale peut entraîner à elle seule l'extinction de 30 espèces animales.La richesse biologique et écologique des forêts est la source du vivant. Chaque année, entre 13 et 15 millions d'hectares de forêt disparaissent, (surface de la Belgique). La déforestation est à l’origine de 17 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source GIEC).En France, la forêt regagne du terrain depuis le milieu du XIXème siècle. Mais le reboisement se fait mal, souvent une seule espèce est plantée et la biodiversité ne fait que diminuer.Seul 0,2% de la forêt française est qualifiée de naturelle ; c'est à dire non touchée par l'homme depuis environ 100 ans (source Ministère de l’Agriculture). Notre idée est simple, sur un sol vierge, dans un but écologique et citoyen, nous voulons créer une forêt indigène. Planter de nombreuses essences locales, de grands feuillus aux petits arbustes, dans le respect de l'environnement, sans produits chimiques. Notre but : favoriser la biodiversité, recréer des forêts naturelles variées, réintroduire certaines essences en voie de disparition et montrer au plus grand nombre que des solutions sont possibles. Chaque être humain a donc une empreinte carbone qui varie selon son mode de vie.Un français émet en moyenne 11,9 T de CO2. Sachant qu'un arbre stocke en moyenne 30kg de CO2 chaque année, il faut environ 393 arbres pour compenser sa seule pollution. La forêt Le projet SILVA consiste à créer une forêt indigène avec la méthode Miyawaki adaptée à notre environnement et notre expérience. Qui est Akira Miyawaki ?Le professeur Miyawaki est né en 1928, c'est un botaniste japonais expert en écologie retrospective appliquée à la restauration des forêts natives. Il a ainsi mis en place une méthode et depuis a planté plus de 40 millions d'arbres.En quoi consiste la méthode Miyawaki?Recommandations générales:Flexibilité: s’adapter aux conditions locales et utiliser les moyens disponibles pour que la plantation réussisse. Faire prendre conscience aux locaux de l’importance du projet et les impliquer lors de la plantation. Calme: faire les choses sereinement afin d’assurer la pérennité de la forêt.→Etape 1 : Recherche de la Végétation Potentielle NaturelleIdentification des communautés d'essences 20 km autour de la zone de reforestation.Diversification des essences d'arbres un maximum d'essences d'arbres. →Etape 2 : Préparation du terrainNettoyage et préparation du terrain→Etape 3 : Plantation de la forêt par les volontaires et la communautéPlanter de manière dense, beaucoup plus dense qu'une revégétalisation classique. Appliquer un paillage de protection pour imiter l'humus de la forêt. Une plantation selon la méthode Miyawaki est 30 fois plus dense qu'une revégétalisation classique, la biodiversité est 100 fois plus riche et la croissance des arbres 10 fois plus rapide environ 1 mètre par an et au bout de trois ans la forêt devient autonome.Ce sera notre troisième forêt indigène grâce à vous ! Le lieu : encore à trouver au vu de toutes les propositions mais ce sera dans le Tarn (81). Les arbres indigènes que nous plantons :Acer campestre Erable champêtreAcer monspessulanum Erable de MontpellierQuercus ilex Chêne vertQuercus petraea Chêne sessileQuercus humilis Chêne pubescentQuercus robur Chêne pédonculéAlnus glutinosa Aulne glutineuxArbutus unedo ArbousierBetula pendula Bouleau verruqueuxCrataegus monogyna Aubépine monogyneSalix alba Saule blancSalix caprea Saule marsaultFagus sylvatica HêtreSorbus aria Alisier blancFraxinus angustifolia Frêne oxyphylleFraxinus excelsior Frêne communSorbus aucuparia Sorbier des oiseleursSorbus domestica CormierIlex aquifolium HouxTilia cordata Tilleul à petites feuillesTilia platyphyllos Tilleul à grandes feuillesPopulus alba Peuplier blancPopulus nigra Peuplier noirUlmus glabra Orme de montagneUlmus minor Orme champêtrePrunus avium MerisierCornus mas Cornouiller maleCorylus avellana NoisetierCydonia oblongua CognassierJuniperrus communis GenevrierPyrus communis Poirier sauvageRosa canina EglantierSambucus nigra Sureau noirAcer pseudoplatanus Erable sycomoreCarpinus betulus CharmePopulus tremula Peuplier tremblePrunus spinosa PrunellierMalus Sylvestris Pommier sauvage A quoi sert le financement L'argent récolté sert à acheter les plants, les gaines et les tuteurs mais aussi à la préparation du terrain notamment acheter la paille. Budget nécessaire Nous faisons au pro-rata du financement, plus il y a d'argent plus on peut planter d'arbres. Gaine, tuteurs et plants équivalent à 3 euros TTC (le travail étant bénévole). La paille nous coûte environ 500 euros pour 5 000 arbres. À propos du porteur de projet Yann Roques le porteur du projet a 31 ans, historien, il est secrétaire du Centre Archéologique des Pays Albigeois et conférencier. Il aime transmettre son savoir au public. Il a fait des films, là aussi par passion. Un documentaire historique en 2011 (Coroarios), un film documentaire historique en 2014 (Makrian) et une fiction en 2017 (Le sang des hommes libres).En 2018 il a créé le Projet Silva, un projet environnemental de grande ampleur qu'il a réalisé bénévolement avec l'aide de proches et de bénévoles. 10000 arbres ont été planté grâce à vous et cela continue !Nous sommes une dizaine de membres actifs et une quarantaine de bénévoles pour les plantations.Toutes les volontés sont les bienvenues lors des plantations au mois de novembre.

149 participants

12 785 € collectés

Aide officielle pour les Manadiers de Camargue

Aide officielle pour les Manadiers de Camargue

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour à tous et toutes, * Amis et gens de camargue, gardians, raseteurs, jeunesse, ect* Sapeurs Pompiers* Amis Cheminots* Amigos y amigas de Peru* Amis et famille* Chefs d'entreprises* Mesdames, Messieurs, les Elus,*ect Depuis un mois déjà̀, aurait dû commencer dans nos beaux territoires de Provence et de Camargue, nos courses camarguaises, nos fêtes votives, nos bandido, abrivado, Ferrado, réceptions en pays dans telle ou telle manade, les mariages, les baptêmes... Mais le plus important c’est que tous nos taureaux auraient dû briller dans nos Arènes ou dans les chemins et rues de nos Villages et villes. Aujourd'hui suite à ce COVID 19, les Protecteurs de nos taureaux et chevaux, nos Manadiers, se trouvent en très grande difficulté́ pour de continuer à élever, garder et soigner nos taureaux et chevaux, ils ne reçoivent plus aucun revenu puisque toutes les manifestations sont annulées !L'horizon sans aide qui se profile pour de nombreuses manades est l'abattoir et nous ne pouvons tolérer cela ! Nous ne pouvons démarrer une nouvelle Vie en abandonnant cette nature à qui nous devons tant. Beaucoup seront fier d'avoir participé à relancer un monde de partage, de respect envers nos taureaux et nos chevaux CAMARGUE et ceux qui en prennent soin : les manadiers et gardians. Nous comptons sur vous !! Amigos y amigas peruanas y de America Latina: Hace ya un mes deberían haber comenzado en nuestro hermoso territorio de Provenza y Camargue, nuestras carreras de Camargue, nuestros festivales votivos, nuestros bandidos, abrivados, recepción en el país en este o aquel manade, bodas, bautizos ... Pero lo más importante que todos nuestros toros habrían brillado ya sea en la pista o en el alquitrán. Hoy, después de este COVID 19, los protectores de nuestros toros y caballos, nos encontramos en una gran dificultad para poder continuar criando, criando y cuidando a nuestros toros y caballos porque no reciben nada ya que todos los eventos se cancelan. El horizonte sin asistencia que se avecina para muchos rebaños es el matadero, no podemos tolerar eso. No podemos comenzar un mundo nuevo renunciando a esta naturaleza a la que tanto debemos. Muchos estarán orgullosos de haber participado en el relanzamiento de un mundo de compartir, de respeto por nuestros toros, nuestros caballos y aquellos que los cuidan: los manadiers y los gardianos. Contamos contigo !! Plus d'informations:Fédération des ManadiersMr LUPI et Mr AUBANEL

19

720 €

0 %
Creation d'aires protégées pour la préservation de la biodiversité en Equateur

Creation d'aires protégées pour la préservation de la biodiversité en Equateur

Protéger la biodiversité et la forêt amazonienne en EquateurDepuis notre création, nous faisons de la protection de la biodiversité et des activités agroforestières durables notre raison d’être.Trésor de Nature est une association loi 1901, déclarée d'intérêt général. Elle a été créée par Caroline Nicoleau passionnée par les arbres et les écosystèmes en 2001 à Marseille à la suite de plusieurs actions humanitaires environnementales notamment en Polynésie Française (reprise des essais nucléaires en 1995).L’association a pour objectif la restauration de la biodiversité et la préservation des forêts primaires pour lutter contre le réchauffement climatique, et le reboisement utilisant les méthodes d’agroforesterie et d’agroécologie (culture sans pesticides) pour reboiser. La philosophie est de rallier l’humain à la nature en insufflant l’idée que la protection des ressources naturelles et la création d’une économie solidaire permet un développement local et durableNous avons mené des actions de reboisement par le lancer de seed-bombes dans les Bouches du Rhône et diverses actions de sensibilisation à la transition écologique dans des collèges et lycées dans ce département (ramassage de déchets, plantation d’essences endémiques, sensibilisation à la forêt méditerranéenne, aux plastiques, aux modes de consommation). En Equateur nous voulons créer des espaces protégées pour préserver la biodiversité et la forêt primaire.NOTRE PROJET« Acquérir 100 ha au total, préserver 80% d’espace de biodiversité(Forêts, rivières) et reboiser les 20% en créant des plantations agroforestières et agroécologiques » une économie sociale, solidaire pour un développement durable »Créer des aires protégées pour préserver la biodiversité menacée par les concessions d’exploitation minière attribuées aux Chinois.L’extraction de l’or entraîne l’arrachage d’arbre, la déviation des cours d’eau et surtout le déversement de mercure dans les rivières toxiques pour les cultures. Le déboisement provoque d’autre part la disparition voire l’extinction de la faune privée de son habitat naturel.Reboiser et créer des plantations en agroforesterie avec des variétés d’intérêt local particulier (par exemple : vivrières, en voie d’extinction, à usage sanitaire).Ces plantations permettront d’offrir aux populations une alternative à la vente d’arbres nobles et à la conversion des espaces défrichées en champs utilisés pour l’élevage bovin.Comment ?Nous allons créer une association ou une fondation de droit Equatorien : avec qui Trésor de Nature pourra agir en symbiose pour acquérir des biens fonciers (terres), constituer des réserves naturelles.Nous voulons mettre en place des plantations agroforestières, en collaboration avec la population locale.Nous souhaitons également sensibiliser et former les agriculteurs aux techniques d’agroforesterie, d’agroécologie (sans pesticides) puis les accompagner pour qu’ils puissent réaliser leurs propres plantations sur leurs terres en réalisant des MINGAS (système de travail communautaire hérité des Incas) Où ?Ces aires se situeront autour de Puerto Misahualli dans la province de Napo dans l’Amazonie équatorienne  Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! https://ndrelenaic.wixsite.com/website

14

1 020 €

68 %
Le cri des légumes... et de la maraîchère !

Le cri des légumes... et de la maraîchère !

Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas ! Plus.....!! Installée en production de légumes biologiques depuis 2015 sur cette si jolie presqu'Ile de Crozon (et du Bout du Monde finistérien !), je n'ai eu de cesse, et de passion, à exalter de cette terre merveilleuse, les légumes des plus goûteux (et des plus naturels !) qui soient ! Seule sur mon exploitation depuis "sa naissance", entre autres galères, "classiques et normales" je dirais, à ce type de choix et de métier, j'ai évidemment aussi (et surtout...) subi les aléas, assauts, de la météo et de coups de vent parfois dévastateurs sur les serres mais aussi sur les productions, semis, alors en cours...Malgré tout, un risque fort lorsque tout dépend de la météo, et chaque paysan (dans son sens le plus noble qui soit....),agriculteur, en a conscience évidemment, mais... il est si "amoureux" !! Et donc persiste, bricole, reconstruit, en quête de perpétuelles solutions pour se battre et ....coûte que coûte, par la Grâce de cette incroyable connexion, passion, "continuer" ! Pour autant cette année, les coups de vent successifs auront hélas fini par avoir raison des premières structures, là, debouts, depuis le début de l'Aventure...Ayant par ailleurs été malade tout l'hiver, je n'ai pas pu travailler et finir ma saison commme je l'aurais dû et voulu...Ma trésorerie s'en est forcément retrouvée fragilisée (et donc en incapacité totale, "raisonnable", d'imaginer "réinvestir" !))....Mais alors que j'espérais pouvoir peut-être "me rattrapper" sur la prochane saison, sont arrivées les colères furieuses et répétées d'Eole et........... ?!! Quand le choc "du trop" est justement devenu "trop" , le découragement au summum de ce qu'il peut encore encaisser, alors oui, forcément, on songe à ... ARRÊTER Le coeur en miettes, et avec la sensation d'un deuil quasi impossible à faire, et tant de nuits au sommeil torturé, à chercher encore et encore des "solutions".... qui ne viennent pas, et alors que le printemps se réveille et que l'appel de la Terre revient plus fort....! Et puis soudain on y pense, et abandonnant sa "fierté" ou "ego", on se dit... et pourquoi pas ?Oser appeler à l'aide solidaire pour une fois ? Alors voilà, je me lance, pour tenter de sauver un peu "mon bébé", mon champ et terre si fertiles, et qui depuis le début tiennent tellement toutes leurs promesses !Mes besoins ne sont pas "énormes" !Juste pouvoir remplacer les baches de mon bitunnel qui se sont déchirées sous les assauts des rafales, et qui ne sont évidemment pas prises en charge par les assurances ! Pouvoir racheter un abri pour protéger le peu de matériel que je possède et qui aujourd'hui se retrouve en plein air, et puisque celui-ci a fini par s'éventrer sur toute la longueur du toit...Racheter quelques plants et graines pour "sauver" ma saison d'été !Et pouvoir vous régaler encore (et pour les plus proches !) des plus belles saveurs et fruits de l'Amour conjugué d'un Etre, d'une Terre, de graines et de l'Univers tout entier ! "C'est tout' ! Et le "peu" sera de toute façon tellement beaucoup !!Merci d'avance de tout mon coeur pour.... "NOUS"......... Page FB : Bio Lipous

17

790 €

Ocean Amazone

Ocean Amazone

“I am not a drop in the Ocean, I am the entire Ocean in a drop.” - Rumi Ocean Amazone’s mission:* as the only participant from the Principality of Monaco on-board eXXpedition voyages, to give a voice to my country’s concern on the environment and the initiatives of Prince Albert II Foundation (education, solution-based projects)* to raise awareness of the fragility of our marine life, of the oceans' role in regulating climate and the underestimated threats to the marine ecosystems’ health and therefore to our lives* to expose the current state of plastic and toxic garbage pollution touching even remote places like Galapagos and Easter Island and to document the Plastic Island formed in the South Pacific Gyre. * to contribute in raising our collective and individual conscience to observe our day-to-day actions that feed the plastic and garbage problem and find new ways to replace them with environmentally friendly options. * to inspire women to love the oceans and become navigators, having a more important presence in the sailing world and a larger role as agents of change globally.“To protect the ocean we need not just words and regulations but the goodwill and energies of all, pooling together all resources at our disposal. The situation requires a global andcollective action to change our ways.” - Prince Albert II of Monaco Ocean Amazone’s journey starts from Monaco on the 0202-2020 carrying a message of hope and encouragement to become more engaged in day-to-day life to reduce the usage of plastics. I have been selected from over 10,000 candidates to be part of the eXXpedition (eXXpedition.com) crew - an all-women navigators group - and the 10 of us will be sailing over 2,000 nautical miles from Galapagos all the way to Easter Island. Will be around 20 days at sea, sailing into tight winds and being challenged by the Humboldt current, crossing the South Pacific Gyre, an area of ocean currents that led to the creation of a large plastic accumulation zone, providing unique findings for our scientific research. "If you live a life of make-believe, your life isn't worth anything until you do something that does challenge your reality. And to me, sailing the open ocean is a real challenge, because it's life or death."- Morgan Freeman I challenge myself to get out of my comfort zone and travel the unpredictable seas! To dedicate time and energy to get the supportneeded to complete this project! To face the ignorance and disapproval of others who do not see clearly the great threats for our oceans and planet! Help me with your generous donation to make this journey possible and become part of the story every step of the way! You will have the chance to watch the brightest flamingos in the world, dive with me in the pristine sites of Floreana and Bartolome islands, trekking and kayaking in Santa Cruz and Isabela island, and sleeping under the stars, surrounded by the wildlife of Galapagos. We’ll meet numerous local conservationists, as well as Charles Darwin foundation and learn of the efforts done by some incredible people to document and protect our environment! The 20 days of sailing with eXXpedition crew will surely create rich experiences! Imagine 14 women together on the research boat, joined from all over the world with different cultures and skills, who never met before, united by their love and passion for the ocean! And last but not least, arriving in the mystic Easter Island, the most remote inhabited place on Earth! You will see with me the giant statues, silent witnesses of a long lost world. John F. Kennedy said: "We are tied to the ocean. And when we go back to the sea, whether it is to sail or to watch - we are going back from where we came." Why is this important to me? As a young girl, growing up in communist Romania, I woke up every Sunday morning with Jacques Yves Cousteau’s documentaries where I discovered in wonder and amazement the underwater “Silent World”. I saw it all in vivid, mesmerizing colours, although our home TV was black and white! Cousteau helped me escape a grim childhood, allowing me to dream my own unseen worlds! Growing up I fell in love more and more with the beauty of the ocean through diving and sailing! For this and more, I will be forever grateful and it’s time to pay it forward! And as Jacques Yves Cousteau said: “The sea, the great unifier is man’s only hope. Now as never before, the old phrase has a literal meaning: we are all in the same boat!” And in that boat, we can create a cleaner world! YOU have the power to create change and together we can protect the blue heart of our planet. Join me in discovering the Wonders of the Ocean, as I did as a child, and help protect those Wonders for the future of our children!

6

3 350 €

7 %
Les mères natures. Raid amazones

Les mères natures. Raid amazones

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Mais pourquoi cette cagnotte? Pour se lancer dans une aventure de dingue!!! LE RAID AMAZONES!! On se présente ( coucou 🙋🏼‍♀️🙋🏼‍♀️)2 copines, Hélène dit bichon et Géraldine dit Djé, mamans de 2 enfants, Louane et Mila pour bichon, William et Ambre pour Djé, celibattantes et ayant soif de nouveaux challenges pour s’accomplir encore plus. Pour les 20 ans du raid ( ça va être la folie ) nous aurons peut être, grâce à vous l’occasion de défendre notre association « project rescue océan », chaque participation quelqu’elle soit est la bienvenue afin de réunir le budget nécessaire à notre participation. On vous explique parce que là vous allez vous dire « euh on leur paie le voyage en fait »  Et bien non pas vraiment, regardez : Nous représenterons l’association « project rescue océan »Qui a pour but de sensibiliser les populations et plus en particulier la jeunesse quant a la sauvegarde de l’environnement.Cela passe par des actions de ramassage de déchets en bord de la mer, de fleuves et autres rivières afin de réduire la dispersion des déchets plastiques dans nos océans et donc de contribué à la sauvegarde de notre écosystème.Une association que nous allons défendre bec et ongles vernis ( oui on sait rester coquettes même dans la boue)  Nous allons mener des opérations de ramassage de déchets en impliquant nos enfants qui sont nos plus importants relais de demain. Nous souhaitons perpétuer cette énergie positive pour les générations à venir Car c’est l’avenir et c’est eux qui continueront à suivre le même chemin qu’ils perpétueront à leur tour. Tout ce que nous récolterons en plus de ce qui nous est nécessaire pour participer à ce raid sera reversé au profit de cette association.Nous espérons bien remporté les 1000 € qui sont à la clé pour les gagnantes du Raid et que nous reverserons bien entendu à notre association chouchou. Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

12

1 039 €

Mini central Hydroélectrique autonome

Mini central Hydroélectrique autonome

BIENVENUE SUR CETTE CAGNOTTE SOLIDAIRE !MINI CENTRALE HYDROELECTRIQUE AUTONOMENOTICE EXPLICATIVE POUR COMPRENDRE LEFONCTIONNEMENT DU SYSTEME . Afin de pouvoir construire Une Mini Centrale Hydroélectrique Autonome et faire appel aux dons sur la cagnotte en ligne du site leetchi ; Pour ne plus qu'il y est de rejet de gaz a effet de serre dans l'atmosphère , la solution c'est de produire de l'électricité avec la Mni Centrale Hydrélectrique Autonome. Pour l'usage familial, celle-ci sera construite ( Grandeur Nature ) et servira de prototype pour la construction de la Mini Centrale Hydrélectriqre Industrielle . Celle-ci beaucoup plus grande , permettra a notre Pays de produire 100% de son électricité sans rejeté un gramme de C0 2 dans l'atmospère . Titulaire d'un Brevet D'invention de Mini Centrale Hydroélectrique Autonome, j'ai passé de nombreuses années de ma vie à la recherche, dans le domaine des énergiesrenouvelables et écologiques . Ceci m'a conduit à mettre au point un système de Centrale Hydroélectrique Autonome. Le fonctionnement de cette Centrale Hydroélectrique est en tous points identique à celui d'une Centrale Hydroélectrique classique, sauf que celui-ci est totalement autonome, c'est à dire qu'elle ne dépend pas d'une rivière ou d'un lac. De ce fait, elle peut être construite au sommet d'une colline ou en plein désert sans aucune difficulté. Ce procédé de produire de l'électricité 24h/24, en quantité illimité et renouvelable à l'infini, peut amener tout notre pays à couvrir ses propres besoins sans rejeter un gramme de co2 dans l'atmosphère. A terme pour l'environnement, il y aura 100% en moins de gaz à effet de serre dansl'atmosphère. Par voie de conséquence, il y aura plusieurs dizaines de milliers de vies humaines épargnées par ans rien qu'en france, car toutes ces personnes n'auront pas de maladiesdes voies réspiratoires, pulmonaires et autres cancers liés au rejet de gaz à effet de serre. Ce que l'on peut dire, c'est que cette Centrale sera construite pour deux usages différents ; l'une de plus petite dimension sera pour l'usage familial, et l'autre de plusgrande dimension sera pour l'usage industriel. L'une et l'autre seront construites à l'abrit dans un local fermé. Ce que lon peut dire aussi, c'est que cette Centrale peut être couplée à d'autres systèmes de production d'énergies renouvelables et écologiques  tel que l'éolien et le photovoltaïque, ce qui constituerait une réserve d'énergie inépuisable et toujours disponible. Nous sommes tous concernés par cette très belle invention qui touche l'économie dechacune de nos famille et celle du Pays tout entier, pour l'environnement de toute laplanète et la santé pour toute l'humanité. Plus aucun doute n'est permis quand à la réussite de ce projet. Afin que ce projet puisse aboutir, nous avons besoin de construire un prototype deCentrale Hydroélectrique Autonome. Cette Mini Centrale Hydroélectrique Autonome permettra de stopper le processus programmé de la destruction de notre Planète. J'éspère que ce projet d'avenir nous apportera aussi votre adhésion, c'est pourquoi , nous vous demandons de nous aider pour la réalisation de sa construction par votrecontribution, en envoyant vos dons sur le compte leetchi http://www.com/c/mini-central-hydrélectrique-autonome ou par chèque sur mon compte Crugnale Ivano au Crédit Mutuel de TOUL 54200 .

9

1 410 €

0 %
Création d'une école écologique

Création d'une école écologique

Bonjour et bienvenue à tous et à toutes ! Notre projet de création d'école écologique dans les Haut de France a besoin de vous pour voir le jour! Qui sommes-nous?Cinq jeunes femmes, Aude, Charlotte, Marie , Marie et Marine, enseignantes, formatrice ou directrice d'accueil collectif de mineurs et formatrice bafa, formées à la communication non violente, actrices dans le respect de l'environnement sous toutes ses formes, passionnées de neuroscience chez l'enfant, prônant l'éducation bienveillante, des valeurs d'éducation populaire, de tolérance, de partage, qui souhaitent offrir aux enfants une autre manière d'apprendre et de s'éveiller! Constat:  A l’heure où les actions visant à réduire tout type de pollution se multiplient, il nous a paru évident de devoir transmettre dès le plus jeune âge les notions telles que la protection de l’environnement et l’écologie, et ceux en proposant une pédagogie alternative en accord avec nos valeurs. Notre souhait de s'unir et de créer une entité dédiée à l'écologie et à la bienveillance nous est apparu comme une évidence: Ainsi vient l'apparition de l'association Fleurir L'Enfance  Cette association nous permettra de sensibiliser, de partager, de communiquer autour de ses sujets qui nous sont chers mais notre objectif principal est encore plus grand:  créer une école alternative, une “eco-école” dans laquelle la pédagogie par la nature serait dominante: L'école l'Envol  “Et si élever les enfants dans la douceur, dans l’affection et dans l’empathie, rendait les humains plus pacifiques et plus aimants et transformait le monde?” C. Guéguen Les valeurs phares de notre projet: * Ecologie et sensibilisation au respect de l'environnement: démarche zéro déchet, sensibilisation à l’environnement, ateliers nature, recyclage, sensibilisation au patrimoine local naturel, mise en place d'un potager/poulailler  * Education positive et mise en valeur du vivre ensemble: bienveillance, Communication Non Violente , respect du rythme et des besoins de l’enfant, action solidaire, partenariat avec les familles * Pédagogies alternatives: pédagogie par la nature, enfant au coeur des apprentissages, participation active à la vie de l’école, classe désencombrée A quoi vont servir les fonds récoltés?1/ Financer l'achat de matériels2/ Financer une partie des salaires des intervenants         => Tout cela dans le but de diminuer le montant des frais de scolarité afin de rendre notre école accessible à tous  Pour ceux qui souhaitent s'informer davantage, voici plus en détail notre projet:https://docs.google.com/document/d/19PM4a_0ynwrD76ScRvU2LrLx1H_wPyg1lew3I2ZeGlA/edit?usp=sharing  Contact: Association Fleurir L’enfance (association en construction, à venir sur les réseaux sociaux durant le mois de mai)  mail:    Milles mercis pour votre soutien, vos dons et vos partages!

18

560 €

Nomadogs : Pour la protection de l’élevage nomade et des steppes de Mongolie

Nomadogs : Pour la protection de l’élevage nomade et des steppes de Mongolie

For our english speaking readers : you might have the possibility to translate via google translate by clicking the button at the bottom of your screen. Otherwise Please scroll all the way down for the english version ! Bienvenue sur notre cagnotte solidaire ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! PRESENTATION DE L’EQUIPE Les canidés : Malo, croisé Husky de Sibérie de 2 anset Mojo, Malamute d’Alaska de 2 ans. Les humains : Gaëlle, Auxiliaire Spécialisée Vétérinaire et éducatrice canineet Emilien, chercheur indépendant en Biologie (Master écologie de Lyon). NOTRE PROJET Avec votre aide, nous partirons travailler avec l’ONG : Mongolian Bankhar Dog Project (MBDP) située au parc national de Hustai en Mongolie, à partir de Septembre 2019, pour plusieurs années. Ce projet a pour objectif de préserver et protéger la culture traditionnelle mongole et son écosystème, en travaillant avec les locaux et en réhabilitant les chiens traditionnels de garde de troupeaux, les Bankhars. En protégeant les chèvres et les moutons de leurs prédateurs, comme les léopards des neiges et les loups, il permet également de protéger ces carnivores de représailles, et lutte ainsi pour leur conservation. La problématique : La demande en cachemire de plus en plus importante au niveau mondial met une très forte pression sur les éleveurs nomades de Mongolie pour élever toujours plus de chèvres à cachemire. Dans ce contexte, les grandes steppes commencent à se désertifier et les conflits avec les carnivores (léopards des neiges et loups) s’intensifient.Face à la raréfaction des pâturages et aux attaques fréquentes sur leurs troupeaux, les éleveurs nomades, sous pression, optent de plus en plus souvent pour les abattages des prédateurs en représailles, et menacent des espèces déjà en voie d’extinction comme la panthère des neiges. La solution proposée par l’ONG Mongolian Bankhar Dog Project (MBDP) : Depuis l’occupation de la Mongolie par l’URSS et la modernisation de leur mode de vie, les nomades ont en grande partie oublié leur arme traditionnelle contre les carnivores : le chien Bankhar. Ces chiens grands et fiers ont protégé les troupeaux des prédateurs pendant des milliers d’années et l’ONG MBDP propose depuis 2013 de les remettre au travail auprès des éleveurs mongols. Ainsi, le projet élève les chiens dans ses infrastructures du parc de Hustai, les entraine à devenir des gardiens de troupeaux, puis les placent auprès des éleveurs nomades dignes de confiance, avant d’en assurer le suivi vétérinaire pour les années à venir.Cette initiative a très rapidement prouvé son efficacité en réduisant considérablement les attaques sur les troupeaux gardés par les Bankhars, et protège ainsi les loups et les panthères des neiges de représailles fatales. Cette collaboration avec les éleveurs mongols permet aussi de les informer sur la désertification des steppes causée par l’élevage intensif pour le cachemire et de les sensibiliser à des pratiques d'élevage plus durables (troupeaux moins denses, déplacements plus fréquents vers de nouveaux pâturages...). Voici le site internet de l’ONG si vous souhaitez plus d’informations à son propos :http://www.bankhar.org Les Nomadogs avec MBDP : En 2016-2017, nous (Gaëlle et Emilien) avons travaillé pour l’ONG Cheetah Conservation Botswana (CCB), pour la protection des guépards au Botswana (Afrique Australe). Gaëlle y était consultante pour le programme d’entrainement et de placement de chiens de garde de troupeaux, en tant qu’assistante vétérinaire. Elle était aussi en charge de l’entrainement d’un chien de détection des traces de prédateurs, en tant qu’éducatrice canine. Emilien, biostatisticien, était co-responsable de l’étude des populations de carnivores autour des zones d’élevage, via l’utilisation de pièges caméras, et de sondages auprès des locaux et éleveurs. Il travaillait aussi à la recherche de solutions pour limiter les conflits éleveurs-carnivores, en plus de l’utilisation de chiens de troupeau. La similarité entre le projet sur les guépards au Botswana et celui de Mongolian Bankhar Dog Project en Mongolie, nous a tout naturellement conduit à entrer en contact avec Bruce Elfström, directeur de l’ONG. Celui-ci a très rapidement été séduit par notre profil et a souhaité que nous le rejoignons dans son combat pour la conservation des steppes de Mongolie. Notre mission sera donc d’adapter ce que nous avons appris au Botswana, pour aider MDPB à évoluer et à toucher de plus en plus d’éleveurs nomades. ...Et Malo et Mojo dans tout ça ? Depuis notre retour d’Afrique, deux amis quadrupèdes ont rejoint la famille. Nous les intègrerons au projet en tant que chiens de détection, s’ils le veulent bien, entrainés par Gaëlle. Ils nous permettront de trouver les traces (excréments en général) de carnivores autour des zones d’élevages, et ainsi d’améliorer encore la base de données du projet. Le but de la cagnotte : Comme toute ONG, MBDP est une organisation à but non lucratif, et repose donc en majeure partie sur la générosité de ses donateurs, fondations ou particuliers. Le budget étant limité et très précis, le projet ne pense pas pouvoir nous rémunérer pour les 6 premiers mois environ, et nous devons donc utiliser nos propres sources de financement. Nous faisons donc appel à votre générosité pour nous aider à passer ce premier cap, et ainsi établir une longue et belle collaboration avec ce magnifique projet. Votre participation nous permettrait de : • Financer le voyage France-Mongolie en avion pour quatre (2 humains + 2 chiens) : 2500€⦁ Assurance : 450€/personne : 900€• Vivre sur place pendant les 6 premiers mois (alimentation pour nous et les chiens) : 800€/mois : 4800€• Nous équiper pour l’hiver (manteaux, bottes, gants...) : 500€ [ Bien entendu, nous publierons un suivi rigoureux de toutes nos dépenses sur notre page Facebook et notre page Leetchi. Toute participation non utilisée sera reversée directement à Mongolian Bankhar Dog Project.Pour ceux qui n’ont pas Facebook, n’hésitez pas à nous laisser votre adresse email en commentaire pour que nous vous tenions informés. ] Suivez nos aventures ! Nous avons récemment créé une page Facebook (Nomadogs) dont voici le lien : http://www.facebook.com/pg/nomadogsmongolia Vous y découvrirez nos aventures de la préparation du voyage en France, jusqu’à l’arrivée en Mongolie. N’hésitez pas à nous poser des questions, laisser des messages et à partager les pages pour faire connaitre Nomadogs et l’ONG Mongolian Bankhar Dog Project. Nous vous remercions pour votre soutien et participation. Gaëlle, Emilien, Malo&Mojo « les Nomadogs » ! ENGLISH VERSION : Welcome to our solidarity fund!Here you can directly and in one click, participate in this prize pool. Everyone participates in the amount they want. All payments are secure.Do you want to help us collect more donations? Share this prize pool!Thank you all! Nomadogs: For the protection of nomadic livestock and the steppes of Mongolia PRESENTATION OF THE TEAM The canines: Malo, 2-year-old Siberian Huskyand Mojo, 2-year-old Alaskan Malamute Humans: Gaëlle, Vet nurse and Dog trainerand Emilien, independent researcher in Biology (Master of Ecology of Lyon). OUR PROJECT With your help, we will be working with the Mongolian Bankhar Dog Project (MBDP) NGO located in Hustai National Park in Mongolia, starting in September 2019, for several years. The objective of this project is to preserve and protect Mongolian traditional culture and its ecosystem, by working with the local people and rehabilitating the traditional herding dogs, the Bankhars. By protecting goats and sheep from their predators, such as snow leopards and wolves, it also protects these carnivores from retaliation, and thus fights for their conservation. The issue: The increasing global demand for cashmere is putting very strong pressure on Mongolia's nomadic herders to raise more and more cashmere goats. In this context, the great steppes are beginning to desertify and conflicts with carnivores (snow leopards and wolves) are intensifying. Faced with the scarcity of pastures and frequent attacks on their herds, nomadic pastoralists, under pressure, are increasingly opting for the killing of predators in retaliation, and threatening already endangered species such as the snow leopard. The solution proposed by the Mongolian Bankhar Dog Project (MBDP) NGO: Since the occupation of Mongolia by the USSR and the modernization of their way of life, the nomads have largely forgotten their traditional weapon against carnivores: the Bankhar dog. These tall and fierce dogs have protected the herds from predators for thousands of years and the NGO MBDP has been proposing since 2013 to put them back to work with Mongolian breeders. Thus, the project breeds dogs in its facilities in Hustai Park, trains them to become guardians, then places them with trustworthy nomadic breeders, before ensuring veterinary follow-up for years to come. This initiative quickly proved its effectiveness by significantly reducing attacks on herds guarded by Bankhars, protecting wolves and snow leopards from fatal retaliation. This collaboration with Mongolian breeders also makes it possible to inform them about the desertification of the steppes caused by intensive cashmere breeding and to raise their awareness of more sustainable breeding practices (less dense herds, more frequent movements to new pastures, etc.). This is the NGO's website if you would like more information about it:www.bankhar.org Nomadogswith MBDP In 2016-2017, we (Gaëlle and Emilien) worked for the NGO Cheetah Conservation Botswana (CCB), for the protection of cheetahs in Botswana (Southern Africa). Gaëlle was a consultant for the training and placement program for livestock guarding dogs, as a veterinary assistant. She was also in charge of training a carnivores scat detection dog as a dog trainer. Emilien, biostatistician, was co-responsible for the study of carnivore populations around the breeding areas, using camera traps and surveys of local people and herders. He was also working on solutions to limit breeders-carnivores conflicts, in addition to the use of guarding dogs. The similarity between the cheetah project in Botswana and the Mongolian Bankhar Dog Project in Mongolia, naturally led us to contact Bruce Elström, director of the NGO. He was very quickly seduced by our profile and wanted us to join him in his fight for the conservation of the Mongolian steppes. Our mission will therefore be to adapt what we have learned in Botswana, to help MDPB evolve and reach more and more nomadic herders. ...What about Malo and Mojo in all this? Since our return from Africa, two quadruped friends have joined the family. We will integrate them into the project as detection dogs, if they so wish, trained by Gaëlle. They will allow us to find traces (scat in general) of carnivores around the breeding areas, and thus to further improve the project database. Purpose of the crowd-funding Like any NGO, MBDP is a non-profit organization, and therefore relies largely on the generosity of its donors, foundations or individuals. The budget being limited and very precise, the project does not think it will be able to pay us for the first 6 months or so, and we must therefore use our own sources of funding. We therefore appeal to your generosity to help us pass this first milestone, and thus establish a long and beautiful collaboration with this amazing project. Your participation would allow us to: - Fund the France-Mongolia trip by plane for four (2 humans + 2 dogs): 2500€ - Insurance: 450€/person or 900€ - Live on site during the first 6 months (food for us and the dogs): 800€/month or 4800€ - Equip ourselves for winter (coats, boots, gloves...): 500€ Of course, we will publish a rigorous follow-up of all our expenses on our facebook page, and our Leetchi page, and any unused participation will be donated directly to Mongolian Bankhar Dog Project! For those who don't have Facebook, don't hesitate to leave us your email address as a comment so that we can keep you informed.Follow our adventures! We recently created a Facebook page (Nomadogs) with the following link: https://www.facebook.com/pg/nomadogsmongolia/ You will discover our adventures from the preparation of the trip in France, until the arrival in Mongolia. Feel free to ask us questions, leave messages and share our project page as well as Mongolian Bankhar Dog Project NGO. We thank you for your support and participation. Gaëlle, Emilien, Malo&Mojo "les Nomadogs"!

18

500 €

5 %
Haut de page