Aller au contenu principal

100000 arbres pour demain

Ensemble, participons au reboisement du Nord Pas-de-Calais !Le Nord-Pas-de-Calais est le territoire le moins boisé de France avec moins de 9 % de bois et de forêts, contre 31 % en moyenne au plan national.Partout, des initiatives individuelles et des actions en entreprises témoignent de la volonté de faire revenir l’arbre dans la région. Elles restent insuffisantes. Et pourtant… Hêtres, chênes, bouleaux, frênes… Champions de la captation du carbone, ils piègent le CO2 responsable de l’emballement climatique.Pour toutes ces raisons, La Voix du Nord a décidé de s’engager dans une opération 100 000 arbres pour demain qu’elle pilote avec les Parcs naturels régionaux (ENRx) et l’association régionale des Planteurs volontaires avec 12 projets qu'elle finance. D'autres projets peuvent être financés avec votre soutien solidaire. Nous avons besoin de vous. Contribuer même symboliquement à une opération de financement participatif pour le reboisement est une manière – responsable, engagée et bienveillante – de protéger notre nature. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !  Retrouvez tous nos articles sur https://www.lavoixdunord.fr/tags/100-000-arbres

314 participants

10 096,48 € collectés

50 %

Un Jardin-Forêt à Madagascar

ECOSITE IØNIALA, UN JARDIN-FORET COMESTIBLE & MEDICINAL SUR LA CÔTE EST DE MADAGASCAR LE CONTEXTE « Explosion démographique, guerres et famines, exploitation des plus faibles, destruction des écosystèmes, épuisement des ressources, réchauffement climatique, pollution généralisée de la planète... » Plutôt déprimant comme introduction ? On vous l’accorde. Toujours est-il que nous sommes face à ces enjeux reconnus comme vitaux et communs à tous. Sans vous dessiner en plus le contexte féérique de Madagascar (75 % de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour, près de 45% des forêts naturelles ont disparu en 60 ans etc... etc...), autant dire que des raisons de se lancer dans un projet environnemental et social, il y en a une liste sans fin. Alors nous avons décidé d’agir, à notre échelle, celle d’un petit village de pêcheurs de la côte Est de la Grande Ile, à Mahambo... LE PROJET L’idée est simple : nous souhaitons créer un lieu inspiré de notre environnement; riche de ressources terrestres et marines, répondre à des problématiques globales, et en faire profiter le plus grand nombre, d’ici et d’ailleurs. Concrètement, nous souhaitons créer un jardin-forêt de démonstration (1 hectare environ) procurant des fruits, légumes, baies et feuilles comestibles, des plantes aromatiques et médicinales, du miel et de la matière d’œuvre. Ceci dans l’objectif de : * Inciter la population locale à prendre soin de son environnement et optimiser les ressources qu’il a à offrir, en leur transmettant les principes de permaculture par la démonstration de nos résultats.* Faire découvrir un échantillon de la biodiversité magnifique de la côte Est de Madagascar et partager nos valeurs aux visiteurs de passage. Et ensuite, proposer des activités écologiques et culturelles, en organisant stages, séjours et événements sur le thème du bien-être. Et continuer les plantations sur 4 hectares supplémentaires. Ceci afin de : * Créer un lieu où l’on se ressource, on rencontre, on échange, on apprend.* Continuer à financer le développement du jardin-forêt, organiser des formations, créer une école de la nature pour les enfants... Nous avons déjà atteint de nombreux objectifs depuis le début de ce rêve un peu fou (diront certains). Depuis la première parcelle achetée, nous avons protégé le terrain des coupes sauvages et laissé la biodiversité reprendre sa place. Nous nous sommes installés sur place. Nous sommes devenus parents d’un petit garçon. En parallèle, nous avons développé notre entreprise, ISILIA Development, une petite agence d’accompagnement de projets et de communication qui nous a permis de financer les premiers aménagements et plantations du terrain. QUI SOMMES-NOUS? Nous, c’est Charlotte & Gilles, couple franco-malgache, parents de Noah, 3 ans. Convaincus que c’est par l’exemple que nous pouvons transmettre nos idées, nous expérimentons depuis 4 ans maintenant comment travailler et vivre avec la nature. Issus de secteurs d’activités différents - hôtellerie, tourisme durable / communication, nouvelles technologies - nous mettons au profit de l’EcoSite nos compétences et apprenons de notre expérience sur le terrain. Nous sommes également entourés de passionnés et experts qui nous transmettent leurs connaissances. Entre autre, un couple voisin propriétaire d’une véritable petite jungle nourricière qui nous apportera d’ailleurs leur aide dans ce projet. Mais aussi une amie propriétaire d’hôtel au plus beau jardin tropical des environs et un couple d’amis propriétaires d’un écolodge, avec qui nous partageons réussites, nouvelles pratiques et déceptions ! BUT DE CETTE CAGNOTTE Cette cagnotte servira à : * Assurer le salaire d’un jardinier pendant un an !* Défricher, préparer et aménager toutes les futures zones de plantation, et y’a de quoi faire !* Acheter du matériel (brouette, rateaux, pelles...).* Acheter les plants (une centaine d'arbres fruitiers ou utiles et environ trois cents plantes alimentaires, médicinales, aromatiques et ornementales).* Planter !* Et entretenir le site. Si la cagnotte dépasse l’objectif prévu, nous pourrons alors commencer à étendre le jardin-forêt pour encore plus de plantations, peut-être même installer des toiles de tente pour vous accueillir quelques jours ! A titre d’exemple, 25€ équivaut à 5 arbres plantés (y compris : l'aménagement de la zone, l'amendement du sol, l'achat des plants, du matériel...), et 50€ représente ici un mois de salaire pour un jardinier à mi-temps ! Contribuer, même symboliquement, à cette cagnotteest également un moyen d’encouragerles projets environnementaux & sociauxde petite envergure et à fort impact local. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.* Partagez cette cagnotte pour nous aider à récolter plus de dons ! PLUS D’INFOS SUR LE PROJET Pour en savoir plus sur l’EcoSite IØNIALA découvrez : * Le site web : ioniala.org* La page Facebook : EcoSite iøniala* Le compte Instagram : ecosite_ioniala

27 participants

1 794 € collectés

71 %

Aidez la Ferme du Romagoua dans son projet agroécologique !

Bonjour à toutes les personnes solidaires ! :) Au coeur du magnifique massif des Maures, le projet de La Ferme du Romagoua est la sensibilisation et l'éducation à l'environnement, l'expérimentation et la diffusion de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, le renforcement des liens entre humains, et avec la nature, la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, ainsi que la création d'emplois locaux ! Pour cela, nous souhaitons créer une micro-ferme pédagogique qui nous permettra la tenue de formations et l'accueil de différents publics (enfants, personnes socialement exclues ou passionnés de nature) : cueillette, travail des fibres et colles végétales, vannerie sauvage, fabrication d'outils primitifs, d’outils manuels agricoles, de paniers de récolte, de mangeoires à oiseaux, de nichoirs, travail du bois, fabrication de couverts en bois, initiation à l’agroécologie, technique de battage, tissage de la laine, tricotage, transformation de la production du potager et du verger, extraction d’huiles essentielles et d’eaux florales, randonnées équestres, circuit découverte du Massif des Maures, sortie calèche. Nous souhaitons également organiser des chantiers participatifs conviviaux et gratuits, ouverts à toutes et à tous pour sensibiliser et former le plus grand nombre ! Grâce à la vente des produits agroforestiers (frais ou transformés) nous espérons dès la deuxième année atteindre l’autonomie financière pour mener à bien nos objectifs, mais en attendant nous avons besoin de votre aide pour les dépenses de la première année, à savoir : assurer le terrain (qui nous est prêté gratuitement), acheter le materiel (bâches, serres, clôtures, grillage, piquets...), les semences et dès que possible embaucher 2 jardiniers-maraîchers à temps plein pour nous pretter main forte ! A noter qu’en tant qu'organisme d'intérêt général, La Ferme du Romagoua peut bénéficier de dons déductibles des impôts à hauteur de 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Un don de 100 € ouvre par exemple droit à une réduction de 66 €, un don de 1 000 euros à une réduction de 660 euros, 10 000 euros à une réduction de 6 6000 euros, etc. Merci d'avance pour votre aide précieuse et à bientôt peut-être à la Ferme du Romagoua ! :)

28 participants

1 270,66 € collectés

1 %

Projet Silva 2020

PROJET SILVA 2020 Création d'une forêt indigène Après la réussite de nos premiers projets en 2018 et 2019 nous allons continuer notre œuvre avec la création d'une troisième forêt indigène dans le Tarn. "La première règle de l'écologie, c'est que les éléments sont tous liés les uns aux autres."Barry Commoner A propos du projet L’écologie, c’est avant tout la défense des écosystèmes, composés par une multitude d’organismes. Pour adopter une démarche écologique, il est important de comprendre l’équilibre de la relation entre l’homme et la nature, de l’aimer et de le protéger. Les arbres favorisent la biodiversité en fournissant abri, nourriture et protection à de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes, de petits mammifères, de champignons...La disparition d'une seule espèce végétale peut entraîner à elle seule l'extinction de 30 espèces animales.La richesse biologique et écologique des forêts est la source du vivant. Chaque année, entre 13 et 15 millions d'hectares de forêt disparaissent, (surface de la Belgique). La déforestation est à l’origine de 17 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source GIEC).En France, la forêt regagne du terrain depuis le milieu du XIXème siècle. Mais le reboisement se fait mal, souvent une seule espèce est plantée et la biodiversité ne fait que diminuer.Seul 0,2% de la forêt française est qualifiée de naturelle ; c'est à dire non touchée par l'homme depuis environ 100 ans (source Ministère de l’Agriculture). Notre idée est simple, sur un sol vierge, dans un but écologique et citoyen, nous voulons créer une forêt indigène. Planter de nombreuses essences locales, de grands feuillus aux petits arbustes, dans le respect de l'environnement, sans produits chimiques. Notre but : favoriser la biodiversité, recréer des forêts naturelles variées, réintroduire certaines essences en voie de disparition et montrer au plus grand nombre que des solutions sont possibles. Chaque être humain a donc une empreinte carbone qui varie selon son mode de vie.Un français émet en moyenne 11,9 T de CO2. Sachant qu'un arbre stocke en moyenne 30kg de CO2 chaque année, il faut environ 393 arbres pour compenser sa seule pollution. La forêt Le projet SILVA consiste à créer une forêt indigène avec la méthode Miyawaki adaptée à notre environnement et notre expérience. Qui est Akira Miyawaki ?Le professeur Miyawaki est né en 1928, c'est un botaniste japonais expert en écologie retrospective appliquée à la restauration des forêts natives. Il a ainsi mis en place une méthode et depuis a planté plus de 40 millions d'arbres.En quoi consiste la méthode Miyawaki?Recommandations générales:Flexibilité: s’adapter aux conditions locales et utiliser les moyens disponibles pour que la plantation réussisse. Faire prendre conscience aux locaux de l’importance du projet et les impliquer lors de la plantation. Calme: faire les choses sereinement afin d’assurer la pérennité de la forêt.→Etape 1 : Recherche de la Végétation Potentielle NaturelleIdentification des communautés d'essences 20 km autour de la zone de reforestation.Diversification des essences d'arbres un maximum d'essences d'arbres. →Etape 2 : Préparation du terrainNettoyage et préparation du terrain→Etape 3 : Plantation de la forêt par les volontaires et la communautéPlanter de manière dense, beaucoup plus dense qu'une revégétalisation classique. Appliquer un paillage de protection pour imiter l'humus de la forêt. Une plantation selon la méthode Miyawaki est 30 fois plus dense qu'une revégétalisation classique, la biodiversité est 100 fois plus riche et la croissance des arbres 10 fois plus rapide environ 1 mètre par an et au bout de trois ans la forêt devient autonome.Ce sera notre troisième forêt indigène grâce à vous ! Le lieu : encore à trouver au vu de toutes les propositions mais ce sera dans le Tarn (81). Les arbres indigènes que nous plantons :Acer campestre Erable champêtreAcer monspessulanum Erable de MontpellierQuercus ilex Chêne vertQuercus petraea Chêne sessileQuercus humilis Chêne pubescentQuercus robur Chêne pédonculéAlnus glutinosa Aulne glutineuxArbutus unedo ArbousierBetula pendula Bouleau verruqueuxCrataegus monogyna Aubépine monogyneSalix alba Saule blancSalix caprea Saule marsaultFagus sylvatica HêtreSorbus aria Alisier blancFraxinus angustifolia Frêne oxyphylleFraxinus excelsior Frêne communSorbus aucuparia Sorbier des oiseleursSorbus domestica CormierIlex aquifolium HouxTilia cordata Tilleul à petites feuillesTilia platyphyllos Tilleul à grandes feuillesPopulus alba Peuplier blancPopulus nigra Peuplier noirUlmus glabra Orme de montagneUlmus minor Orme champêtrePrunus avium MerisierCornus mas Cornouiller maleCorylus avellana NoisetierCydonia oblongua CognassierJuniperrus communis GenevrierPyrus communis Poirier sauvageRosa canina EglantierSambucus nigra Sureau noirAcer pseudoplatanus Erable sycomoreCarpinus betulus CharmePopulus tremula Peuplier tremblePrunus spinosa PrunellierMalus Sylvestris Pommier sauvage A quoi sert le financement L'argent récolté sert à acheter les plants, les gaines et les tuteurs mais aussi à la préparation du terrain notamment acheter la paille. Budget nécessaire Nous faisons au pro-rata du financement, plus il y a d'argent plus on peut planter d'arbres. Gaine, tuteurs et plants équivalent à 3 euros TTC (le travail étant bénévole). La paille nous coûte environ 500 euros pour 5 000 arbres. À propos du porteur de projet Yann Roques le porteur du projet a 31 ans, historien, il est secrétaire du Centre Archéologique des Pays Albigeois et conférencier. Il aime transmettre son savoir au public. Il a fait des films, là aussi par passion. Un documentaire historique en 2011 (Coroarios), un film documentaire historique en 2014 (Makrian) et une fiction en 2017 (Le sang des hommes libres).En 2018 il a créé le Projet Silva, un projet environnemental de grande ampleur qu'il a réalisé bénévolement avec l'aide de proches et de bénévoles. 10000 arbres ont été planté grâce à vous et cela continue !Nous sommes une dizaine de membres actifs et une quarantaine de bénévoles pour les plantations.Toutes les volontés sont les bienvenues lors des plantations au mois de novembre.

149 participants

12 785 € collectés

Boostons le miel en Métropole lilloise !

Boostons le miel en Métropole lilloise !

Bonjour à toutes et à tous ! et bienvenus sur cette cagnotte solidaire :) Comme certains le savent déjà, je me suis lancé dans l’ apiculture de loisirs il y a 4 ans suite à une formation au rucher école de villeneuve d’Ascq dans le Nord comme bon nombre de personnes. Depuis la motivation est toujours croissante, malgré les nombreux aléas de la conduite de ruches et les années maussades. Le plaisir des odeurs de cire et de propolis, le nez dans les ruches et les récoltes demeurent source de grande grande joie amplifiée quand on partage ces moments. J’ai engrangé de l’expérience tant à la ville qu’à la campagne et continue activement à me former notamment auprès du dynamique rucher école botanique de Tourcoing. C’est sur mes fonds propres que j’ai monté 3 ruchers en métropole lilloise avec en 2020 près de 18 ruches en production et de sérieux investissements toute proportion gardée. Ces ruchers s’inscrivent aussi dans des actions de pollinisation de jardins potagers, de diversification forestière dans une logique gagnant-gagnant. Amis, voisins, collègues de travail, camarades associatifs, vous avez été nombreux à goûter le miel (crémeux, forestier, miel de section) et à l’apprécier. Nouveauté cette année avec une petite production de pollen frais au goût très riche et excellent pour la santé qui sera un millésime exceptionnel en lien avec la période de confinement. Pour continuer l’aventure, grandir, répondre à des distributeurs de circuit court, j’ai besoin de vous pour un coup de pouce financier afin d’acheter du matériel dont un extracteur de miel radiaire 9 1⁄2 cadres et un maturateur 100 kgs + matériel de filtration. Jusqu’à présent, on me prêtait le matériel mais vu le volume et le fractionnement des miellées cela devient compliqué à gérer. Pourquoi solliciter votre aide ?Parce que l’apiculture, même pour 18 ruches, représente un coût conséquent et que seule je n’y arriverai pas :* Une ruche complète coûte en moyenne 150 euros* Un essaim d’abeilles pour une ruche coûte entre 140 et 160 euros* Un extracteur à miel manuel coûte en moyenne 500 euros* Un maturateur en inox alimentaire pour garder le miel et le faire « maturer » coûte 120 euros pour 100 kg* Le renouvellement des cadres et des cires ainsi que le nourrissement revient à 400 €/an* Le traitement contre le Varroa (parasite de l’abeille à traiter obligatoirement chaque année) coûte 40 euros en pharmacie pour 10 bandelettes (à raison de 2 bandelettes par ruches)* Sans parler de toutes les petites choses nécessaires pour travailler (tami pour filtrer le miel, cadres à miel, couteau, huile de lin pour protéger le bois des intempéries, etc).* Une trappe à pollens coûte 20 €* L’équipement individuelle (vareuse + gants) coûte au minimum 50 € /personne * Ici, vous pouvez en un clic, participer à cette cagnotte* Chacun participe du montant qu’il souhaite* Tous les paiements sont sécurisés Un cadeau pour les donateurs ! Pour un don de 5 ou 10 euros et + : 1 petit pot de miel « découverte » de 30 gPour un don de 20 euros et plus : un pot de miel de 250g + 1 bougiePour un don de 40 euros et plus : 2 pots de miel de 500 g +1 bougiePour un don de 70 euros et plus : 2 pots de miel de 500 g + une boîte miel de section entier + 1 bougiePour un don de 100 euros et plus : 2 kg de miel + une boîte miel de section entier + 1 bougie + 1 pot de pollen frais Pour tous les donateurs, un grand merci du fond du cœur et la possibilité pour ceux qui le souhaitent, d’enfiler une combinaison d’apiculteur et venir découvrir le monde des abeilles au plus près avec moi. merci d'avance pour votre soutien . Cyrille

27

1 030 €

147 %
moteur hybride bateau toursdiles

moteur hybride bateau toursdiles

Tourdiles est une entreprise créée en 2005, qui propose des pêches et promenades en mer, utilisant un bateau équipé d’un moteur diesel économique et "écologique" pour l’époque. Cependant, son ambition a toujours été d'avoir un moteur hybride : à la fois thermique, pour satisfaire une puissance et une vitesse de 20 noeuds, mais aussi électrique. Ce dernier permet d’obtenir du confort et du silence mais surtout de protéger la mer en rejetant moins de polluants. Il utilise l'énergie solaire pour sa propulsion par l'intermédiaire de panneaux photovoltaïques disposés sur le toit du bateau. Les nouvelles technologies de motorisation apportent de nouvelles perspectives écologiques encourageantes mais malheureusement trop coûteuses... Le moteur hybride est une solution pour participer à la transition écologique. Pour sauver l'océan il faut que chacun y mette du sien. Nous avons choisi avec nos partenaires, pour l'aboutissement du projet, un montage participatif. Nous avons besoin de vous, car nous ne pouvons le réaliser seuls. Vous pouvez nous aider à financer ce moteur en faisant un don à notre cagnotte leetchi et ainsi être pleinement acteur de la transition écologique. Tous les paiements sont sécurisés.Vous êtes également invités à venir à bord de notre bateau en réservant en ligne sur « toursdiles.com » et être les premiers à profiter des bienfaits du projet.Vous pouvez aussi nous soutenir en partageant le plus possible le lien de cette cagnotte sur les réseaux sociaux et nous transmettre vos idées, conseils et connaissances dans ce domaine.Nous vous attendons nombreux

19

1 270 €

5 %
Plante ton arbre et bois ton jus !

Plante ton arbre et bois ton jus !

Saloutas ! Voilà la présentation de ce projet automnal 2020 ! Apporter davantage de biodiversité dans certaines de mes parcelles de vigne où il y en a encore peu ou plus ! Présentation en quelques lignes ci-dessous ! Bonne Lecture JJe lance un projet participatif dans mes vignes pour l’automne 2020 et je vous propose de vous joindre à moi ! L’idée : participer à la plantation d’arbres dans mes parcelles de vignes ! Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Toutes les explications en quelques lignes ci-dessous ! Bonne lecture et à cet automne ! Papapa (le grand père en Alsacien, avec l’accent) cultive ses vignes depuis les années 1950 avec son père et son frère jumeau. Il fait de la bouteille pendant plus de 40 ans ! Des vins rustiques, traditionnels, et secs ! Son domaine, c’est une surface de 1 hectare qui n’a jamais vu de tracteur tasser les sols mais malheureusement du glyphosate les détruire...Bercé dans ce monde depuis mes 15 ans, j’apprends le métier de la vigne. C’est bon, le monde paysan me plaît ! Mon père m’apprend tout et mon grand-père râle quand je ne suis pas d’accord avec lui ! C’est en 2017 qu’ils me laissent la gestion du vignoble! Tellement d’idées qui débordent que je ne sais plus par où commencer ! Une exploitation qui a toujours été travaillée à la main, sans l’utilisation de tracteur. Aujourd’hui, rien n’a changé. Je me refuse à toute utilisation de tracteur (sauf exception) et je prône un travail 100% manuel pour un respect total de la plante, des sols et de notre planète ! Le vignoble alsacien a une histoire bien mouvementée. Après la guerre de 30 ans s’installe une période de surproduction qui donne des vins sans corps, sans identité. Au 20ème siècle les guerres successives, les aléas climatiques et les maladies de la vigne n’encouragent pas une restructuration du vignoble et la production de breuvage de qualité. Heureusement, après 1945 et la création d’AOP la situation évolue peu à peu. Mais la course aux rendements se poursuit : Produire encore et toujours !Les paysages ont changés : les arbres ont disparu, les animaux ont déménagé. MAIS heureusement, tout cela évolue à nouveau ! OUI, il y a une belle impulsion depuis quelques années car nous avons compris que nous avons besoin d’un écosystème plus équilibré, plus respectueux de notre environnement, plus résilient face aux changements climatiques. Voilà donc le projet que je veux cet automne et poursuivre chaque année : REPLANTER LES ARBRES PERDUS ET RECONSTRUIRE LE PAYSAGE ! Et pour cette première année, je vous propose de vous joindre à moi ! Après avoir commencé mes premières plantations d'arbres il y a 2 ans, je continue cette année à plus grande echelle! Ce projet représente une plantation d’une 30aine d’arbres fruitiers, d’une 40aine de petits arbres mellifères et d’une 60aine de plantes aromatiques et médicinales (vivaces)+ semences de fleurs. Le tout sera planté dans les rangs de vigne et en bordure de parcelle Mon objectif est d’avoir sur l’exploitation une densité de 40 arbres/hectares et de toutes variétés, en favorisant les variétés anciennes et Alsacienne ! En bref, la biodiversité c’est la diversité ! La plantation, prévue en fin d’année 2020 (la date vous sera communiquée ultérieurement), sera une journée de partage et d’apprentissage pour chacun(e) d’entre nous. Une personne de l’association « Haies Vives d’Alsace » sera présente pour nous sensibiliser quant à l’intérêt de ses dispositifs ainsi que d’autres vignerons.Nous finirons bien évidemment autour d’un repas commun et de plusieurs verres ! Si vous voulez plus d'infos, il suffit de me contacter ! A bientôt autour d'un verre... de Jus de fruit!

20

1 195 €

Nathanael Maury - Herpetofauna Encyclopedia

Nathanael Maury - Herpetofauna Encyclopedia

Je suis Nathanael Maury, photographe herpétologue. Je suis passionné de reptiles et amphibiens et de photographie. Aujourd'hui, il n'existe pas de documentation complète, c'est à dire pas de livre, pas d'encyclopédie, qui montre plus de quelques centaines d'espèces d'herpétofaune. Pour la plupart d'entre eux, nous n'avons aucune photo ou que des photographies partielles de mauvaise qualité où il est impossible de voir des détails morphologiques. Certaines espèces ont été décrites dans les années 1800, et nous n'en avons qu'une description écrite, parfois un dessin ou un croquis de l'auteur.Malgré les efforts des meilleures conservationnistes, le taux d'extinction augmente de plus en plus et nous n'allons malheureusement pas réussir à toutes les sauver. De mon point de vue, il est inconcevable que des espèces qui vivent actuellement sur notre planète puissent disparaître sans même une photo d'elle ! Les générations futures ont le droit de voir ces animaux incroyables qui ont vécu avec nous. Pour contrer cela, j'ai décidé de parcourir le monde et de photographier chaque espèce que je peux croiser : des lézards, des serpents, des grenouilles, des crocodiles, des tortues, des amphibiens et des serpents marins du monde entier. J'ai créé un protocole photographique pour nous assurer que nous puissions voir le plus de détails possibles et sous différents angles de vue. Du plus petit caméléon (de quelques millimètres) au plus grand crocodile, chaque espèce a le droit d'être identifiée et reconnue. Au cours des 5 dernières années, j'ai effectué plus de 91 voyages dans 21 pays : Indonésie, Laos, Brunei, Thaïlande, Malaisie, France, Costa Rica, Sri Lanka, Ouganda, Émirats Arabes Unis, Vietnam, Cambodge, Singapour, Hong Kong, Philippines, Madagascar, Colombie, États-Unis (Arizona), Myanmar, Nouvelle-Calédonie et Afrique du Sud.J’explore tout type de biotope souvent très reculés qui nécessite des équipements à la pointe de la technologie pour avoir des photos de haute précision mais aussi de l’équipement de survie pour dormir dans la jungle et être autonome plusieurs jours. Le tout transportable dans un sac à dos de 12 kilos me permettant de traverser de longues distances à pieds. Ce projet est financé par mes propres moyens et sur mon temps libre. Etant une course contre la monte, la création de cette cagnotte est un moyen de soutenir ce projet de création d’encyclopédie. Toutes les donations seront utilisées pour financer un voyage en particulier : L’ile Rennell située dans les Iles Salomon dans le Pacifique.Mon objectif est de photographier 02 espèces en particulier. La première est le varan Varanus juxtindicus qui est une espèce endémique de l’ile Rennell. Il n’est pas classé en danger mais du fait de son caractère endémique de cette petite ile, il reste pour moi, à risque. Il existe très peu de documentation sur cette espèce. La deuxième est un serpent marin, Laticauda crockeri endémique aussi car elle ne vit que dans le lac Te-Nggano. Cette espèce est classée vulnérable car elle est collectée par les pêcheurs et sa population pourrait rapidement disparaitre. Il n’existe que quelques photos de cette espèce et aucune n’est détaillée. D’autre part, sur cette ile, ne vit que quelques espèces de recensé et je suis certain qu’il y a beaucoup d’autres espèces inconnues à ce jour. Ce voyage serait donc très bénéfique pour l’encyclopédie et la science. Malheureusement, cette ile est mal connectée et les vols sont cher. Pour que je puisse y aller, j’aurai besoin de votre soutien financier. L’objectif serait d’y aller en Février 2021 pendant la saison des pluies. Pour suivre l’évolution de mon activité et de mes voyages, une page Facebook a été créée. Vous y trouverez des photos et informations diverses. N’hésitez pas à me contacter et à laisser des commentaires avec vos questions :https://www.facebook.com/Nathanael-Maury-Worlds-Herpetofauna-Encyclopedia-110558240620313/Merci d’avance pour votre soutien. Il sera mis à contribution pour que ce projet voit le jour et sois accessible à tous.Bien à vous,Nathanaël Maury

22

1 050 €

21 %
Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée)

Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée)

Bienvenue sur notre cagnotte !Amoureux du Fouta, de la nature, de la nature du Fouta Djalon, comme vous le savez déjà peut-être, nous partageons depuis plusieurs années déjà notre passion (foutadecouverte.com).Aujourd'hui nous nous tournons vers vous afin de solliciter votre soutien pour nous permettre de consolider les fondations du projet que nous portons depuis environ deux ans maintenant. Quel est-il ?D'une part, la création d'une ferme apicole à Sébhory qui doit permettre de créer de la richesse localement (production de miel et de divers produits de la ruche, fabrication de ruches, formation, ...) et de l'emploi (gestion et suivi des ruchers, commercialisation, gestion atelier et fabrication de ruches, ...), tout en contribuant à améliorer l'épanouissement des plantes locales et la préservation des abeilles du Fouta (sensibilisation et formation sur l'utilité des abeilles).D'autre part, la poursuite et l'amplification des opérations de reboisement ciblées notamment sur certains points stratégiques comme les têtes de source, afin de reconstituer le couvert végétal et de préserver autant que possible les ressources en eau (de plus en plus menacées ces dernières années), avec le souci d'utiliser autant que possible des plantes méllifères pouvant favoriser le développement des colonies d'abeilles. Quelle est son avancée ?Depuis un an et demi maintenant, nous avons créé un petit atelier de fabrication de ruches, une miellerie (en cours), implanté 6 ruchers dans les environs de Sébhory, et mené quelques actions ponctuelles de sensibilisation et formation auprès d'apiculteurs locaux.Nous avons également mené des actions de reboisement ciblées autour de nos ruchers. Pourquoi solliciter votre soutien ?Comme indiqué plus haut, pour consolider les fondations de notre projet et pouvoir rester indépendant (sans avoir à rentrer dans des cases ou schémas prédéfinis...)Très concrètement aujourd'hui, nous avons besoin de remplacer notre véhicule "à tout faire" (transport bois, visite ruchers, déplacement pour visites apiculteurs, courses diverses, acheminement plants sur sites de reboisement, ...) soit 3.500 euros, de finir l'aménagement de notre miellerie (plafonnage et carrelage) soit 300 euros, de compléter notre équipement apicole (essentiellement une presse à rayons et du matériel de fabrication de cires gauffrées adaptées aux abeilles locales) soit 700 euros. Nous devons également nous préparer pour les reboisements programmés en début de saison des pluies dans quelques mois, c'est à dire essentiellement préparer des plants supplémentaires d'Acacia Mangium (5 plants coûtent 5 euros, 5 plants plantés, arrosés, suivis coûtent 10 euros).  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte ! Merci à tous ! On compte sur vous !

20

0 J

23 %
La cabane cuisine

La cabane cuisine

Bienvenue dans mon projet "la cabane cuisine". J'en rêve depuis un an, mon projet est maintenant assez réfléchi pour passer du rêve à la réalité ! Je suis très impatiente de pouvoir commencer la construction de ma cabane. J'ai récupéré pas mal de choses déjà et surtout j'ai tous les coups de main et savoir faire! Mais il me manque du matériel et notamment de la visserie et du bois de charpente, du bardage, du bois Douglas... . . Même avec mon argent de poche, il me manque des sous pour pouvoir acheter ça. Voilà vous savez de quoi il est question maintenant ! Je vais pouvoir entrer un peu plus dans le sujet : Cette cabane est de forme octogonale. Ses murs seront faits de petits rondins et de bardage. Il y aura l'eau et l'électricité ! Le but de cette cabane est de pouvoir y installer un vrai ATELIER de CUISINE! J'ai créé en avril un potager en permaculture pour pouvoir cuisiner avec des fruits et des légumes de mon jardin ! Il y aura aussi des fleurs comestibles sur le toît. Ce projet me tient vraiment à coeur car j'y mets tout mon amour. Ce sera vraiment un endroit magique ! C'est une promesse. Quand ma cabane sera finie je ferai une grande fête pour remercier toutes les personnes qui auront contribué à la réalisation de mon projet. Merci d'avoir lu ma lettre ! Si celles et ceux d'entre vous qui le peuvent/le souhaitent ajoutent 5 ou 10 € dans ma cagnotte, ce sera déjà magique. N'hésitez pas à en parler avec vos meilleur-e-s ami-e-s, plus on est de fous, plus on rit;-) J'espère profiter de la fin du confinement pour faire sortir ma cabane de terre avec l'aide d'Adrien et après mon parrain Ien-ien, tonton Yourt, Fleur et Mag, Maman, Papa...et tous ceux qui voudront! Je vous tiendrai au courant.Chaleureusement. Avec tout mon amour. Luz

28

700 €

Projet GAIAA

Projet GAIAA

Bienvenue sur cette cagnotte pour nous aider à réaliser notre projet GAIAA ! * GAIAA, ça veut dire quoi  ?Gaïa signifie « Terre » pour la Grèce Antique et pour nous, GAIAA signifie Global warming : Awareness Insight Across America. En clair, ce projet est notre contribution à la préservation de la Terre ! * GAIAA, c'est qui ?Nous sommes Adèle et Manon, deux étudiantes en deuxième année d'école d'ingénieurs à Grenoble-INP Ense3 (Ecole Nationale Supérieure de l'Energie, l'Eau et l'Environnement). Et nous portons fièrement GAIAA, parce qu'il est pleinement en accord avec nos convictions !  * Et le projet GAIAA, c’est quoi ?GAIAA est le projet que nous allons réaliser durant notre année de césure, de février à août 2020. Notre idée :Partir en Amérique rencontrer les populations locales et discuter de la problématique du réchauffement climatique. Nos objectifs :. Evaluer leurs conscience et connaissances sur ce phénomène. Collecter les témoignages de types de personnes très variées. Rassembler ces témoignages dans un support audiovisuel. Présenter notre projet et susciter des débats pour sensibiliser sur la thématique Nos pays ciblés :Nous avons souhaité privilégier des pays offrant une grande diversité de cultures et de régimes politiques mais également des régions plus ou moins touchées par le risque climatique afin d'avoir un large panel de points de vue. Notre parcours :Nous traverserons le Brésil, l'Argentine, les Caraïbes, les États-Unis, le Canada et le Groenland. Notre méthode :Sur la base d’un questionnaire général, nous adapterons nos questions aux types de personnes et aux régions concernées. Nous pensons, en effet, qu'il est important de s'intéresser à la perception qu'ont les populations du réchauffement climatique afin de cerner les points mal compris et d'axer la sensibilisation dessus afin qu'elle soit plus efficace.  * 3 raisons de nous soutenir  #1 Parce que c’est un projet qui nous tient personnellement très à cœur et que nous sommes très sensibles aux causes environnementales comme de plus en plus de jeunes de notre génération. #2 Parce que le réchauffement climatique, ça concerne tout le monde ! Et que notre idée n’est pas de faire une simple étude scolaire mais bien de générer des échanges plus larges afin de sensibiliser sur le sujet et d’amener de vrais débats d’idées et de convictions.Bref, GAIAA, c’est notre projet mais c’est aussi le vôtre.  #3 Parce que c’est un projet qui nécessite un budget conséquent pour des étudiantes…Pour réaliser ce projet, nous aurons besoin d'un budget de plus de 20 000€ qui nous permettra de nous déplacer, de nous loger, de nous nourrir, mais également d'acheter du matériel audiovisuel pour récolter les témoignages.   Note : dans l'optique de limiter notre impact carbone, nous privilégierons les trajets en bus et train, moins polluants que l'avion ! Comment soutenir GAIAA ? Nous avons besoin de vous pour nous aider à concrétiser ce projet !Si vous trouvez notre projet intéressant et que vous souhaitez nous soutenir, n'hésitez pas à partager notre cagnotte autour de vous pour nous aider à récolter plus de dons ! Suivez notre périple sur les réseaux sociaux !Si vous souhaitez suivre nos aventures, nous tiendrons régulièrement à jour nos pages sur les réseaux sociaux.Page Facebook : https://www.facebook.com/Projet-GAIAA-351091482409857/Instagram : https://www.instagram.com/projet_gaiaa/?hl=fr Merci à tous !

23

864 €

NON AU PROJET TERZEO !

NON AU PROJET TERZEO !

Bienvenue ! L’association M.A.R.N.E (Mouvement Associatif de Résistance aux Nuisances Environnementales) est née le 4 janvier 2017 dans l’action contre le projet d’installation sur les communes de Villenoy et d’Isles-lès-Villenoy (Seine et Marne) d’un centre de traitement et de stockage d'un million de tonnes de déchets dangereux (hydrocarbures, métaux lourds) du BTP sur une friche industrielle polluée à l'arsenic . Elle prolonge l’action du collectif citoyen « Non au site de déchets dangereux TERZEO » qui a mobilisé des centaines de riverains contre ce projet (pétition signée en avril 2019 par plus de 5 700 personnes sur change.org) et contribué à un large débat public sanctionné par les votes défavorables des conseils municipaux des 15 communes concernées. La commission d’enquête publique, ignorant les critiques et s’alignant sur les positions de l’entreprise, a émis un avis favorable au projet avec des réserves qui n’ont d’autre but que de permettre à la société TERZEO de s’implanter rapidement et de rajouter une pollution à une pollution existante . Tout au long de ces deux dernières années (2017 et 2018), l’association M.A.R.N.E a multiplié les initiatives pour s’opposer au projet TERZEO. Malgré le refus des habitants notifié massivement lors de l’enquête publique, le vote négatif des 15 communes du Pays de Meaux et du Pays Créçois consultées, le soutien et l’intervention des députés des 5ème et 6ème circonscriptions de Seine et Marne, du maire de Meaux, de la ville d’Esbly, de plusieurs associations et au mépris de la zone Natura 2000, la préfète de Seine-et-Marne a signé le 11 février 2019 l’arrêté autorisant TERZEO à exploiter un site de traitement et de stockage des déchets dangereux sur les communes de Villenoy et d’Isles les Villenoy. C’est un déni de démocratie et la traduction du mépris de l’État vis à vis des élu(e)s et des citoyen(n)es. Mais ce mépris de la population et des élu(e)s ne fait que renforcer la détermination de notre association à poursuivre le combat pour empêcher l’installation du projet TERZEO. Elle a introduit un recours gracieux auprès de la préfète qui sera suivi, si ce dernier est rejeté, d’un recours auprès du tribunal administratif pour obtenir l’annulation de l’arrêté scélérat de la préfète de Seine-et-Marne. Pour poursuivre son action, notamment sur le plan judiciaire et parce que cela implique le recours à un avocat et donc des frais d’honoraires, l’association M.A.R.N.E a besoin du soutien financier de toutes celles et ceux qui pensent que l'environnement et la santé valent bien plus que la rentabilité et le profit. C'est le sens de cette cagnotte en ligne. Pour participer à cette cagnotte, il suffit de cliquer sur le bouton Je participe. Le paiement est facile et sécurisé. Chaque contributeur est libre :- de choisir le montant de sa contribution- de garder secret le montant de sa contribution- de compléter la liste des participants en invitant ses contacts Votre don ouvre droit à la réduction d’impôts prévue à l’article 200 du Code Général des Impôts. Un reçu fiscal vous sera délivré (nous communiquer vos coordonnées sur l'adresse mail de l'association figurant sur la photo de cette cagnotte). Bien sûr, les données personnelles sont protégées et ne seront jamais transmises à des tiers. Merci beaucoup, et à bientôt ! L' association M.A.R.N.E Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

23

860 €

5 %
Préserve ta mer!

Préserve ta mer!

Bonjour et bonne année à tous,  Actuellement en DUT Gestion des Entreprises et des Administrations, nous avons pour but de réaliser un projet tuteuré. Nous avons naturellement souhaité mettre en place nos bonnes résolutions dont l'une des plus importantes : la protection de notre Mer Méditerranée !Afin de nous aider dans cette mission nous avons contacté une association marseillaise, MerTerre. Reconnue pour ses interventions sur les côtes Méditerranéennes elle a pour principal objectif de contribuer à la réduction de la pollution, des macro-déchets et des déchets solides visibles à l’œil nu en milieux aquatiques. La mission principale de notre projet est la réduction de ces macro-déchets au niveau de la mer Méditerranée (à notre échelle Marseille), pour cela nous allons organiser deux grands événements :  - une journée en amont le vendredi 6 mars 2020 à 15h durant laquelle nous nettoierons (tous les 5) les rives de la rivière de l’Arc sous le pont de l’Arc à Aix-en-Provence. - Un événement se fera alors en aval le samedi 4 avril 2020 à partir de 8h30 avec : une classe de primaire de l'établissement scolaire Sainte Trinité, l'association MerTerre et nous mêmes effectuerons le nettoyage de la plage du Bain des dames à Marseille. Nous avons donc besoin de votre aide :  * Pour l'impression d'affiches pour le premier événement* Pour l'achat de t-shirts pour les enfants avec l'impression de notre logo et celui de l'association* de récompenses pour les enfants : sachet réutilisable + bonbons * drapeau que l'on placera sur le lieu de rencontre lors du deuxième événement Nous vous remercions d'avance pour votre geste écolo qui contribura à nettoyer les plages marseillaises !   Hugo, Mélissa,  Yasmina, Emma et Mazarine.

32

580 €

EN NAMIBIE, DES RANGERS POUR PROTEGER LA FAUNE

EN NAMIBIE, DES RANGERS POUR PROTEGER LA FAUNE

LIONS, RHINOCEROS ET ELEPHANTS ONT BESOIN DE VOUS..La Namibie séduit et attire les amoureux de grands espaces et de vie sauvage. Un retour aux sources, un coup de cœur, une déconnection pour les curieux qui mettent un pied en « Terre des Braves »..C’est peut-être déjà une expérience vécue.C’est peut-être votre projet de partir à la découverte de paysages aux horizons infinis ou de photographier le rhinocéros noir...LE CONTEXTE.En Namibie, Hommes et animaux sauvages cohabitent. Mais non sans risque..Il n’est pas rare d’entendre les fermiers namibiens raconter des histoires d’éléphants venus boire dans un village, détruisant maisonnettes et jardins sur leur passage, ou encore de lions affamés se rapprochant d’un enclos de chèvres, prêts à passer à table.Grâce à des efforts de sensibilisation et en impliquant les communautés locales dans la sauvegarde de leurs ressources naturelles, celles-ci ont pu tirer bénéfice des animaux sauvages, grâce au tourisme, transformant cette « menace » en une réelle opportunité d’emplois comme rangers ou dans le tourisme. Tout cela était encore possible hier. Et demain ? LE CHALLENGE ACTUEL.Le COVID-19 constitue une grave menace pour le tourisme et donc la conservation..Aujourd’hui, les revenus des communautés locales ont été sévèrement affectés par la pandémie du COVID-19, constituant indirectement une menace sérieuse pour la sauvegarde des espèces en voie de disparition telles que le rhinocéros, l’éléphant et le lion.L’apport financier du tourisme est nécessaire à l’emploi de « Rangers » et « Game Guards », ayant pour mission de protéger les animaux sauvages de plusieurs menaces (braconnage, conflits hommes/animaux...), mais aussi pour compenser les populations locales qui subissent des pertes de bétail dues aux prédateurs ou des dommages causés par les éléphants.De cette façon, le tourisme transforme la difficulté de vivre avec la faune en une opportunité de la préserver...QUI SOMMES-NOUS ?.TOSCO et LIVE TOGETHER.TOSCO ("TOurism Supporting COnservation") est l’association namibienne qui rassemble les acteurs du tourisme souhaitant utiliser ce dernier comme un outil de développement durable. En protégeant les ressources naturelles dont elle dépend, l'industrie du tourisme s'assure que la nature sauvage de la Namibie reste préservée.TOSCO gère une variété de programmes qui visent à :→ atténuer les conflits homme-animal sur les terres communales (hors parcs nationaux),→ sensibiliser à l'environnement,→ promouvoir des voyages plus propres avec la compensation carbone→ soutenir des programmes de recherche..LIVE TOGETHER est une association monégasque créée par Jean Charles Vinaj, photographe professionnel. Sa mission principale est de soutenir financièrement ou matériellement ceux dans le monde qui s’engagent et mènent un combat pour soutenir la cohabitation fragile entre Hommes et animaux sauvages.LIVE TOGETHER et TOSCO ont commencé à agir ensemble lorsque LIVE TOGETHER s’est rendu en Namibie entre 2016 et 2017 pour préparer un livre et une exposition photo sur la cohabitation entre l’Homme et l’animal en partenariat avec la fondation Prince Albert II...NOTRE MISSION ET VOTRE IMPACT.Tout ce que vous faîtes a un impact.A vous de voir quel impact vous souhaitez avoir- Jane Goodal.Aujourd’hui, nous continuons notre combat contre le braconnage en Namibie et de soutenir les « Rangers » sur le terrain.L’argent récolté au cours de cette campagne sera intégralement reversé à ces communautés de la façon suivante, et jusqu’à la fin de l’année 2021 :.* Paiement des salaires de 4 rangers dédiés à la protection des rhinocéros noirs, lions et éléphants→ Rodney, ranger Tosco depuis 2018 >> 100€ par mois→ Bertus ranger Tosco depuis 2012 >> 100€ par mois→ Kaveisire nouvel assistant ranger >> 80€ par mois→ Katukuruka nouvel assistant ranger >> 80€ par mois.* Equiper les rangers pour leurs déplacements/patrouilles→ Uniformes >> 200€ pour Kaveisire et Katukuruka→ Equipement et matériel de camping (tentes/duvets/lampes torches) >> 2700€→ Outils de communication (chargeurs solaires et Smartphone pour envoie de photos et localisation géographique) >> 1000€.* Compensation des fermiers locaux pour les pertes subies lors d’incidents avec animaux sauvages >> 4000€.Chacun participe du montant qu'il souhaite car il n’existe pas de petites donations, juste votre envie d’avoir un impact positifTous les paiements sont sécurisés.Plus d’informations sur les projets de :TOSCO : Site web // Facebook // InstagramLIVE TOGETHER : Facebook

21

870 €

5 %
Cagnotte contre la carrière de Sainte-Julie

Cagnotte contre la carrière de Sainte-Julie

La multinationale Lafarge-Holcim a reçu l'autorisation préfectorale de réouvrir la carrière de Sainte-Julie dans l'Ain avec notamment : - l'extension de l'exploitation;- l'approfondissement des excavations dans les nappes phréatiques;- le déversement dans les nappes phréatiques de déchets issus du creusement du tunnel Lyon-Turin (1,5 million de tonne) et du BTP. La carrière se situe à 700 mètres de la limite est de la zone "stratégique" définie par le SAGE (Schéma Directeur de Gestion des Eaux), périmètre permettant de protéger notre ressource en eau potable. Les études fournies par Lafarge-Holcim lors de l'enquête publique sont insuffisantes pour garantir l'absence de pollution du puits de captage du Luizard qui alimente des milliers d'habitants en eau potable sur les communes de Chazey-sur-Ain, Blyes et Saint-Vulbas.  D'autre part, les mêmes études ne permettent pas de garantir l'absence de fortes nuisances sonores occasionnées par la future carrière. L'exploitation va modifier en seulement quelques années la nature géologique du sol qui a mis 10 000 ans pour se constituer et nous fournir de l'eau potable de grande qualité. Plus de renseignements sur notre site internet :  L'autorisation de ce projet s'est faite dans des conditions inacceptables. L'Autorité Environnementale a rendu un accord tacite par manque de moyens. La Commission Locale de l'Eau ne s'est pas réunie en commission pour délibérer pour cause de déménagement des locaux. L'avis défavorable de l'Agence Régionale de la Santé n'a pas été communiqué publiquement. Le rapport de la commissaire enquêtrice est biaisé en faveur de l'exploitant. L'activité professionnelle de la commissaire enquêtrice, chargée d'affaire à l'implantation des entreprises dans la région, n'est pas compatible avec sa mission de commissaire enquêtrice dans ce dossier, etc... Pour toutes ces raisons, le Comité de Vigilance de la Plaine de l'Ain, ainsi que le Collectif Anti-Carrière de Sainte-Julie, ont décidé de porter ce dossier au tribunal administratif pour empêcher la réouverture de cette carrière dans ces conditions. La cagnotte ici présente a pour but de trouver des fonds pour rémunérer un avocat pour nous défendre. Plus de renseignements sur le site internet du Collectif Anti-Carrière de Sainte-Julie : http://cac-stejulie.ouvaton.org

24

700 €

Mînwà....Venez....Parceque leur Terre est aussi la vôtre, ensemble agissons

Mînwà....Venez....Parceque leur Terre est aussi la vôtre, ensemble agissons

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Mînwà...Notre projet de ferme agro-bio-écologique dénommée " Mînwà... ", qui signifie en langue locale fon " Venez...", va se réaliser sur un terrain de 2 hectares acquis et laissé en jachère depuis 2014. Le Fon est l’une des langues majoritaires du Bénin. Il est parlé par une partie non négligeable de la population, principalement dans le sud du pays, notamment dans le plateau d’Abomey, Bohicon, Ouidah, Abomey-Calavi et Cotonou.Le site se situe au sud-ouest du Bénin, à 60 km de Cotonou, capitale du Bénin, dans la localité de Kpomassè. La genèse de ce projet est venue de l’envie d’apporter des pistes de solutions à plusieurs problématiques que nous observons au sein de la société béninoise, dont nous sommes originaires. Son objectif est de créer à l’été 2020 une ferme agro-bio-écologique associant :- une approche de durabilité : l’agroécologie pour lutter contre l’agriculture industrielle. Cette dernière creuse les inégalités et rentrant en concurrence avec l’agriculture locale et en accentuant le changement climatique- une approche de santé : l’agriculture biologique comme premier maillon de la chaine sanitaire, d’autant plus cruciale dans un environnement où au soin de santé des populations n’est pas fonctionnel.- une approche sociétale : La femme au cœur de l’exploitation. Bien qu’ouvert à tous, ce projet veut permettre de « remettre les femmes au centre de l’agriculture africaine ». Car « sans être propriétaire ou chef de famille, la femme contribue, dans des proportions significatives, à l'économie et à l'acquisition des biens dans la famille, par toutes les activités domestiques et économiques qu'elle accomplit ». Cette triple approche combinée à un savoir-faire familial en agriculture seront les piliers de la construction de la ferme.La ferme comprendra une réserve d'eau, un bassin piscicole, un emplacement pour le jardin potager, un verger, un emplacement pour la volaille, le petit bétail et un emplacement pour faire le compost qui servira à nourrir sainement nos plantes. Nous cultiverons en première phase les produits du potager ainsi que le Moringa " Arbre de Vie" que nous utiliserons dans l'alimentation de tous les jours pour les personnes vivant sur la ferme et qui rentrera dans la constitution des aliments des animaux.Nous cultiverons également " l'Artémisia " et sensibiliserons la population locale à l’utilisation domestique de cette plante.Nous ne travaillerons que des semences biologiques reproductibles et n'utiliserons que les bonnes pratiques agro-bio-écologiques. Nous aurons aussi une grande variété d'arbres fruitiers.A long terme nous aimerions que ce site devienne une ferme école pour toute personne désireuse de reproduire ce système dans sa localité. A ce jour les réalisations suivantes ont été faites :- Achat du terrain et dépôt sous seing privé pour un montant de 8384 euros, une immatriculation pour l’obtention d’un titre foncier est en cours (valeur marchande 2744 euros.- une embauche d’une ressource humaine (100 euros/mois), appuyer par un réseau familial et amical Il nous faudra pour débuter la 1ére phase du projet, creuser un forage et son chateau d'eau de 8500 euros ainsi que construire quelques bâtiments (un bâtiment principal, deux dortoirs et deux enclos pour les volailles et les petits ruminants (chèvres laitières)). Valeurs estimées 6500 euros.La construction des infrastructures et leurs gestions permettront le lancement réel de la ferme courant de cette année.Une 2ème phase permettra le développement de la ferme avec la plantation de plus d’arbres fruitiers, l'acquisition de plus d’animaux, et la construction du bassin piscicole. Vous remerciant de tout notre cœur pour la réussite de ce projet, nous vous disons à très vite.Enantchènamin qui veut dire littéralement cela vous sera rendu et plus simplement Merci. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Ôdabô, au revoir.

16

1 060 €

6 %
Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (36)

Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (36)

Pas de parc éolien à Pouligny St Pierre (Indre) Soucieuse de lutter contre toutes atteintes qui pourraient être portées à l’environnement, aux hommes, à la faune et la flore, l’Association de Défense de l’Environnement de Sauzelles et Alentours (ADESA) s’est élevée contre le projet d’implantation de 5 aérogénérateurs de 150 m de hauteur sur la commune de Pouligny Saint Pierre ; grave danger pour le patrimoine de cette commune, des communes environnantes et de la vallée de la Creuse (Site Natura 2000). Son engagement a reçu le soutien de 7 personnes sur 10 (lors de l’enquête publique de 2018), et celui de la Préfecture. En effet, Le 23 avril 2019, Monsieur Thierry Bonnier, Préfet de l’Indre, a refusé « à la société Ferme éolienne de Pouligny Saint-Pierre l’autorisation unique relative à une installation de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent située sur la commune de Pouligny Saint-Pierre (36) » ; dans le Parc Naturel Régional de la Brenne. Le promoteur ayant déposé un recours, l’ADESA doit faire appel aujourd’hui aux conseils et à l’action d’un avocat spécialisé, pour défendre la légalité de l’arrêté préfectoral, sous peine de voir une juridiction censurer le refus d’autorisation du Préfet et délivrer elle-même cette autorisation. L’objectif de cette cagnotte en ligne est de contribuer au règlement des honoraires de cet avocat. Ensemble, nous pouvons y arriver ! Merci d’y croire avec nous et, par votre don, de nous aider à poursuivre, jusqu’à la victoire, notre combat déterminant pour les habitants, et pour l’environnement de ce territoire remarquable et fragile de la Brenne. Pour en savoir plus, pour nous contacter :Arrêté du PréfetFacebook Adesa

17

880 €

44 %
Haut de page