Aller au contenu principal

Naissance d'un verger permacole Landais

Bonjour !Sur mon instagram Sortez Tout Vert, je partage depuis déjà plusieurs années mes aventures permacoles, chaque année un peu plus folles.Cette année, j'ai rejoint bénévolement un projet de rénovation d'une ferme en petit paradis permacole ! Potagers, rénovation de la ferme, piscine naturelle, accueil de chevaux en paturage...nous y avons de nombreux projets, en espérant à moyen terme pouvoir y donner des formation à la permaculture, aux low tech, à l'éco-construction etc. Nous avons déjà commencé plusieurs chantier, mais nous avons besoin d'un coup de main pour créer un verger en permaculture !Nous voudrions planter 200 à 400 arbres cet hiver. Malheureusement, à environ 20€ l'arbre, la note est salée. Nous cherchons donc à rassembler au moins 4000€ à 8000€, pour pouvoir, dès janvier, faire l'acquisition de ces arbres et les planter lors de la saison froide.J'espère que vous aurez envie de nous soutenir. En tous cas, je ne manquerai pas de faire suivre cette aventure en vidéo sur mes réseaux sociaux !Evidemment, chacun est libre de participer du montant il souhaite. Chaque euro nous aide à atteindre cet objectif.Merci d'avance,Durablement, Julie

201 participants

4 437,36 € collectés

110 %

Le Tri-Cycle

UN SYSTEME DE COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS A ASSAHOUN !Aide-nous à faire d’Assahoun une ville propre, pour un environnement sain et des habitants en bonne santé ! Découvrez notre vidéo de présentation ici : https://www.youtube.com/watch?v=86axkBGhy1Q La problématique des déchets à Assahoun Bienvenue dans le village d'Assahoun ! Pour nous rejoindre c'est simple, tu vois Lomé ? Tu roules 55km vers le Nord et tu arrives dans cette petite ville de 18 000 habitants. C'est un endroit charmant, mais si tu cherches une poubelle, tu risques de chercher longtemps... Ici, il n'existe pas de système de collecte des déchets et les habitants n'ont pas d'autres choix que de jeter leurs déchets par terre. Du coup, partout, les déchets s'entassent et créent des dépotoirs sauvages. On y retrouve des matières organiques, des plastiques et même des piles ou des batteries. Je te laisse imaginer les conséquences sur l'environnement et la santé des habitants. Le projet Tu l'as bien compris, il faut trouver une solution. C'est pour cela que l'association Action Pour Demain a lancé cette cagnotte. L'idée est simple : collecter les déchets directement chez les habitants afin de les regrouper dans une décharge unique. Comme tu l'imagines, une fois rassemblés, les déchets seront triés, revalorisés et recyclés pour limiter leurs impacts sur l'environnement. Mais pour cela, nous avons besoin d'un moyen de transport, et quoi de mieux, pour les pistes en terre, qu'un bon tricycle. Ce "Tricycle-Poubelle" et tout l'équipement nécessaire à un éboueur confirmé nous permettra de refaire d'Assahoun une ville propre, tout en sensibilisant les habitants aux bons comportements à adopter afin de rendre notre action pérenne. Notre projet est déjà bien avancé, et l’association n’attend plus que d’avoir les fonds nécessaires pour acheter le matériel avant de le mettre en place. Et c’est ici que tu peux nous venir en aide. Grâce à toi, le projet pourra voir le jour, et les conditions de vie des habitants d'Assahoun pourront être améliorées. Même si tu as de petits moyens, tu peux quand même participer à cette cagnotte. Tous les dons sont les bienvenue ! Et comme dit le vieux proverbe Togolais (ou presque), c'est avec des petites gouttes d'eau que l'on fait de grandes rivières. Les cadeaux de remerciements Et bien sûr, en échange de ton aide, les habitants d'Assahoun te concocteront de petits objets faits mains, acheminés en France par les volontaires de l'association. Pour un don :* de 1€ à 19€ vous pourrez avoir votre prénom sur le magnifique Tricycle Poubelle * de 20€ à 39€ vous bénéficierez d’une trousse fabriquée avec les poches d’eau « pure water » (+ cadeau précédent)* de 40€ à 59€ notre Papi Panier se fera un plaisir de fabriquer pour vous un petit panier (+ cadeaux précédents)* de 60€ à 79€ Daniel, membre de l’association mais aussi sculpteur sur bois, réalisera un porte-clefs (+ cadeaux précédents)* à partir de 80€ Daniel sculptera un masque en bois (+ cadeaux précédents) En savoir plus sur l'association Action Pour Demain est une association de solidarité, composée de 5 togolais, qui intervient dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la santé et de l’environnement. Elle a déjà mené plusieurs actions liées à la problématique des déchets à Assahoun : sensibilisation des enfants de l’école primaire et des adultes du village, organisation de journées de ramassage des déchets avec les habitants, mise en place de poubelles dans le village... Et ce n'est pas fini, l'association a encore pleins de projets en tête ! Un grand merci à toi de t'être intéressé à notre projet, en espérant recevoir ton aide ! Juliette, Clément et l'association Action Pour Demain Photos : © Paul Brihaye et Léo PierreVidéo de présentation : © Paul Brihaye et Léo PierreAnimation : © Paul BrihayeEcoles d'ingénieurs : ESIReims, EME

123 participants

2 650,04 € collectés

107 %

Dépollution plastique à l'embouchure des fleuves

Aidez nous à dépolluer les Océans !800.000 tonnes de plastiques sont envoyés chaque année dans les océans par seulement 10 fleuves. Notre ambition est de déployer une flotte de navires récupérateurs de ces déchets aux embouchures des fleuves, puis de recycler le plastique récupéré. A partir du 21 Septembre, nous allons démarrer notre test grandeur nature avec 6 bateaux dont le Kraken, le 3 mâts de l'association Wings of the Ocean, à l'embouchure du Rhône, avant un déploiement mondial de bateaux récupérateurs. Pour faire tout cela, nous avons besoin de fonds pour payer les bateaux, la nourriture et les marins, c'est pourquoi nous faisons cette cagnotte :) Nous comptons sur votre soutien pour nous permettre d'effectuer ce test dans les meilleures conditions à Port Saint Louis du Rhône ! :) La vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=wNwB1FzcPCA Effectuez votre don en un clic.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à toutes et tous ! Julien WosnitzaFondateur Wings of the Ocean

527 participants

22 124,08 € collectés

Un Jardin-Forêt à Madagascar

ECOSITE IØNIALA, UN JARDIN-FORET COMESTIBLE & MEDICINAL SUR LA CÔTE EST DE MADAGASCAR LE CONTEXTE « Explosion démographique, guerres et famines, exploitation des plus faibles, destruction des écosystèmes, épuisement des ressources, réchauffement climatique, pollution généralisée de la planète... » Plutôt déprimant comme introduction ? On vous l’accorde. Toujours est-il que nous sommes face à ces enjeux reconnus comme vitaux et communs à tous. Sans vous dessiner en plus le contexte féérique de Madagascar (75 % de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour, près de 45% des forêts naturelles ont disparu en 60 ans etc... etc...), autant dire que des raisons de se lancer dans un projet environnemental et social, il y en a une liste sans fin. Alors nous avons décidé d’agir, à notre échelle, celle d’un petit village de pêcheurs de la côte Est de la Grande Ile, à Mahambo... LE PROJET L’idée est simple : nous souhaitons créer un lieu inspiré de notre environnement; riche de ressources terrestres et marines, répondre à des problématiques globales, et en faire profiter le plus grand nombre, d’ici et d’ailleurs. Concrètement, nous souhaitons créer un jardin-forêt de démonstration (1 hectare environ) procurant des fruits, légumes, baies et feuilles comestibles, des plantes aromatiques et médicinales, du miel et de la matière d’œuvre. Ceci dans l’objectif de : * Inciter la population locale à prendre soin de son environnement et optimiser les ressources qu’il a à offrir, en leur transmettant les principes de permaculture par la démonstration de nos résultats.* Faire découvrir un échantillon de la biodiversité magnifique de la côte Est de Madagascar et partager nos valeurs aux visiteurs de passage. Et ensuite, proposer des activités écologiques et culturelles, en organisant stages, séjours et événements sur le thème du bien-être. Et continuer les plantations sur 4 hectares supplémentaires. Ceci afin de : * Créer un lieu où l’on se ressource, on rencontre, on échange, on apprend.* Continuer à financer le développement du jardin-forêt, organiser des formations, créer une école de la nature pour les enfants... Nous avons déjà atteint de nombreux objectifs depuis le début de ce rêve un peu fou (diront certains). Depuis la première parcelle achetée, nous avons protégé le terrain des coupes sauvages et laissé la biodiversité reprendre sa place. Nous nous sommes installés sur place. Nous sommes devenus parents d’un petit garçon. En parallèle, nous avons développé notre entreprise, ISILIA Development, une petite agence d’accompagnement de projets et de communication qui nous a permis de financer les premiers aménagements et plantations du terrain. QUI SOMMES-NOUS? Nous, c’est Charlotte & Gilles, couple franco-malgache, parents de Noah, 3 ans. Convaincus que c’est par l’exemple que nous pouvons transmettre nos idées, nous expérimentons depuis 4 ans maintenant comment travailler et vivre avec la nature. Issus de secteurs d’activités différents - hôtellerie, tourisme durable / communication, nouvelles technologies - nous mettons au profit de l’EcoSite nos compétences et apprenons de notre expérience sur le terrain. Nous sommes également entourés de passionnés et experts qui nous transmettent leurs connaissances. Entre autre, un couple voisin propriétaire d’une véritable petite jungle nourricière qui nous apportera d’ailleurs leur aide dans ce projet. Mais aussi une amie propriétaire d’hôtel au plus beau jardin tropical des environs et un couple d’amis propriétaires d’un écolodge, avec qui nous partageons réussites, nouvelles pratiques et déceptions ! BUT DE CETTE CAGNOTTE Cette cagnotte servira à : * Assurer le salaire d’un jardinier pendant un an !* Défricher, préparer et aménager toutes les futures zones de plantation, et y’a de quoi faire !* Acheter du matériel (brouette, rateaux, pelles...).* Acheter les plants (une centaine d'arbres fruitiers ou utiles et environ trois cents plantes alimentaires, médicinales, aromatiques et ornementales).* Planter !* Et entretenir le site. Si la cagnotte dépasse l’objectif prévu, nous pourrons alors commencer à étendre le jardin-forêt pour encore plus de plantations, peut-être même installer des toiles de tente pour vous accueillir quelques jours ! A titre d’exemple, 25€ équivaut à 5 arbres plantés (y compris : l'aménagement de la zone, l'amendement du sol, l'achat des plants, du matériel...), et 50€ représente ici un mois de salaire pour un jardinier à mi-temps ! Contribuer, même symboliquement, à cette cagnotteest également un moyen d’encouragerles projets environnementaux & sociauxde petite envergure et à fort impact local. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.* Partagez cette cagnotte pour nous aider à récolter plus de dons ! PLUS D’INFOS SUR LE PROJET Pour en savoir plus sur l’EcoSite IØNIALA découvrez : * Le site web : ioniala.org* La page Facebook : EcoSite iøniala* Le compte Instagram : ecosite_ioniala

30 participants

1 928 € collectés

77 %

Aidez la Ferme du Romagoua dans son projet agroécologique !

Bonjour à toutes les personnes solidaires ! :) Au coeur du magnifique massif des Maures, le projet de La Ferme du Romagoua est la sensibilisation et l'éducation à l'environnement, l'expérimentation et la diffusion de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, le renforcement des liens entre humains, et avec la nature, la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, ainsi que la création d'emplois locaux ! Pour cela, nous souhaitons créer une micro-ferme pédagogique qui nous permettra la tenue de formations et l'accueil de différents publics (enfants, personnes socialement exclues ou passionnés de nature) : cueillette, travail des fibres et colles végétales, vannerie sauvage, fabrication d'outils primitifs, d’outils manuels agricoles, de paniers de récolte, de mangeoires à oiseaux, de nichoirs, travail du bois, fabrication de couverts en bois, initiation à l’agroécologie, technique de battage, tissage de la laine, tricotage, transformation de la production du potager et du verger, extraction d’huiles essentielles et d’eaux florales, randonnées équestres, circuit découverte du Massif des Maures, sortie calèche. Nous souhaitons également organiser des chantiers participatifs conviviaux et gratuits, ouverts à toutes et à tous pour sensibiliser et former le plus grand nombre ! Grâce à la vente des produits agroforestiers (frais ou transformés) nous espérons dès la deuxième année atteindre l’autonomie financière pour mener à bien nos objectifs, mais en attendant nous avons besoin de votre aide pour les dépenses de la première année, à savoir : assurer le terrain (qui nous est prêté gratuitement), acheter le materiel (bâches, serres, clôtures, grillage, piquets...), les semences et dès que possible embaucher 2 jardiniers-maraîchers à temps plein pour nous pretter main forte ! A noter qu’en tant qu'organisme d'intérêt général, La Ferme du Romagoua peut bénéficier de dons déductibles des impôts à hauteur de 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Un don de 100 € ouvre par exemple droit à une réduction de 66 €, un don de 1 000 euros à une réduction de 660 euros, 10 000 euros à une réduction de 6 6000 euros, etc. Merci d'avance pour votre aide précieuse et à bientôt peut-être à la Ferme du Romagoua ! :)

30 participants

1 321,66 € collectés

1 %
Un projet engagé

Un projet engagé

Soutenez le lancement de la Savonnerie Lili Pilly "Naturellement engagée" Après presque 15 ans dans l’humanitaire, j’ai décidé de me lancer dans une nouvelle aventure, celle de la cosmétique biologique. Révoltée par les ingrédients contenus dans la majorité des savons du commerce, j’ai commencé il y a plusieurs années, à faire mon propre savon pour mon usage personnel, pour mes enfants et ma famille. Animée par ce désir de formuler des produits sains et respectueux de la peau et de l’environnement, j’ai suivi plusieurs formations afin de maitriser les différentes techniques de production et pouvoir réaliser d’autres produits comme le shampoing, les crèmes et baumes ainsi que les sticks à lèvres. Devant le succès que mes produits ont rencontré auprès de mon entourage, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure unique : fabriquer et commercialiser des produits sains (huiles végétales, beurre de karité, cire d'abeille, huiles essentielles... tout Biologique) de façon artisanale. Ma démarche est claire : fabriquer des produits 100 % naturel, dont toutes les huiles végétales et essentielles sont issues de l’agriculture biologique, permettant de fabriquer des produits doux et nourrissant pour la peau, dénués de produits issus de la pétrochimie. Cette gamme de produit reflète également mes convictions en termes d’écologie. Mes engagements sont simples :- utiliser des matières premières exclusivement biologiques- bannir l’huile de palme et tout autres composants issus de la pétrochimie- proposer des produits qui prennent soin de votre peau- garantir que les produits ne sont pas testés sur les animaux- respecter l’environnement et la planète A quoi va servir cette collecte ? Etant en marge des industriels de la cosmétique et totalement coupée de leur influence, je me retrouve aujourd’hui dans l’obligation de faire appel au « crowdfunding », et ce pour financer les différents frais d’enregistrement de mes produits auprès des diverses administrations Européennes. Ces démarches laborieuses et indispensables sont extrêmement couteuses pour une petite entreprise. Je vous épargne la lecture du règlement européen sur les produits cosmétique, mais en clair : Votre contribution me permettra en grande partie d'envoyer mes premières recettes en laboratoire et d’obtenir les différentes certifications imposées par la réglementation en vigueur. J’ai au total 9 recettes que je souhaite faire analyser et certifier : 3 savons, 2 crèmes, 1 gel douce, 1 shampoing solide, 1 Shampoing liquide et un stick pour lèvres sèches. Il faut compter en moyenne 300 euros par produit. C’est dire le budget requis... Premier palier : 300 eurosLancement du premier produit - Un savon solide Bio. Ses ingrédients ont été sélectionnés spécialement pour leurs propriétés nourrissantes et adoucissantes Deuxième palier : + 1000 eurosLancement de mes deux crèmes hydratantes et d’un shampoing solide - saponifié à froid. Grâce à vos dons, je pourrai ainsi faire valider ces trois recettes auprès du laboratoire et obtenir les autorisations de mise sur le marché. Troisième palier : +1000 eurosLancement de deux savons saponifiés à froid, du gel douche et du shampoing liquide Quatrième palier : +1000 eurosLancement du stick à lèvres et financement de nombreux frais annexes : moules professionnels, avance de matières premières, achat de pochette savon biologique en coton induit Cinquième palier : +1000 eurosFinancement divers : achat de matériel pour les marchés locaux, dépôt d’une nouvelle recette, cartes de visite, étiquettes, tampons.... Et financement de ma boutique en ligne. Si nous dépassons les objectifs... je vous dirai doublement merci ! Et cet argent permettra le financement de nouvelles recettes ainsi que la demande de labelisation Nature & Progrès (label cosmétique bio le plus exigeant). Chaque euro versé représente une aide à réaliser l’accomplissement d'un projet engagé. J’ai passé pas mal de temps à réfléchir à des contreparties chouettes pour vous exprimer ma gratitude... Les contreparties ne pourront hélas pas être envoyées avant d’avoir obtenu les autorisations de mise sur le marché. Pour 10€ ou plus : Votre nom sur le tableau des bienfaiteurs (LiliPilly Squad) !! Il s'agira d'un grand poster/tableau regroupant le nom de toutes personnes qui auront soutenu le projet. Pour 20€ ou plus : Vous recevrez un joli savon découverte (60g) fabriqué par mes soins, pour vous dire MERCI Pour 40€ ou plus : Vous recevrez 2 jolis savons de 100g Pour 60€ ou plus: Vous recevrez 2 jolis savons (100g) et une pochette à savon en coton biologique Pour 100€ ou plus: Vous recevrez 3 jolis savons (100g), une crème hydratante et une pochette à savon en coton biologique. Pour 150€ ou plus: Abonnement de 1 an : 1 savon de 100 gr au choix envoyé chez vous tous les mois pendant 1 an + invitation à l'inauguration Pour 350 € ou plus: un weekend pour deux dans notre paradis ardéchois avec visite de l'atelier et 2 massages bien être (en partenariat avec CL massage, une jeune entrepreneuse comme moi). Printemps /Eté 2020 Rappel : Tous les paiements sont sécurisés. Envie de m'aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte s'il vous plait!Merci à toutes et tous.

83

5 360 €

107 %
L'happy-culture de Jasienda

L'happy-culture de Jasienda

Jasienda, c'est notre ferme, notre passion, notre job, notre gagne-pain. Nous sortons d'une première phase de lancement et nous centrons maintenant toute notre énergie vers une nouvelle étape favorable à la pérennisation de notre activité. Nous avons fait le choix de vivre d'une agriculture paysanne (en opposition à une agriculture conventionnelle), organisée autour d'une diversité de petites activités complémentaires assurant du travail en toute saison et aussi éviter de rentrer dans une logique de dépendance aux subventions annuelles de l'état.La vie qui règne à Jasienda est précieuse. Nous y préservons l'équilibre d’un écosystème naturel. Et pour cela les abeilles sont d'une importance majeure : elles sont un maillon extrêmement fort dans le cycle de la vie et de tout ce que cela engendre. C'est aujourd'hui pour nous une priorité d'investir pour le développement de l'apiculture. Qui sommes-nous ?Jasienda a vu le jour il y a 3 ans. Cette ferme au cœur de la Provence, sur la montagne de Lure a été rêvée à deux : Magaly et Mickaël. Nous cohabitons avec la biodiversité du lieu : nous avons à cœur de préserver au mieux notre environnement. Nous ne sommes raccordés à aucun réseau, nous produisons notre propre électricité, nous revalorisons toutes matières organiques que les animaux et la nature offrent afin d'enrichir nos sols. Ce projet est bien plus qu'un choix de travail, c'est aussi un engagement humain et écologique, un mode de vie, défini par 5 axes primordiaux :1/ l'apiculture : il nous semblait évident d'avoir des ruches dans cette ferme. Comme dit plus haut, l'abeille est un maillon essentiel à la biodiversité sur terre. Le fonctionnement d'une colonie d'abeille est une source inestimable de savoir. C'est une leçon de vie à chaque ouverture de ruche. Dare-dare, une fois piqué on en devient accro.2/ la traction animale : cette technique agricole avec chevaux de traits permet la réalisation de divers travaux tels que le débardage, l'entretien des berges, des vignes, ainsi que des sites sensibles (sites historiques etc...), le maraîchage, et plus encore... Le cheval a peu d'impact sur le sol et c’est une énergie non polluante. Un cheval, c'est quand même beaucoup plus sympa qu'un tracteur !3/ les poules pondeuses : un petit cheptel, un Poule-Dance, du plein air, une alimentation biologique pour de bons œufs et des clients heureux !4/ les plantes médicinales et aromatiques : distillation, transformations de plantes sauvages....5/ l'agri-culturel : un espace de la ferme, rempli de chaleur et de vie, est dédié à des événements culturels (spectacles, ateliers, stages...) Pourquoi cet appel aux dons ?En achetant cette ferme nous partions avec un emprunt agricole servant simplement a acheter la propriété. Nous avons fait l’acquisition des deux juments de traits et d'un petit cheptel de poules par nos propres petits moyens, pour démarrer l'activité, sans faire appel à des subventions de l'état. C'était une prise de risque que nous avons choisi avec conscience, afin de garder la main sur nos activités et rester dans une agriculture à taille humaine. Pour faire court, un exemple : notre petit cheptel de poules nous permet d'avoir un œil sur chacune d'elle. La moitié d'entre elles a un petit prénom ! Si l'une d'entre elles ne va pas bien nous le voyons de suite.En complément, l'activité d'apiculture s'est construite à partir du prêt de quelques ruches d'un ami. Il est maintenant nécessaire d'investir dans un matériel plus conséquent afin de viabiliser le projet par l'assurance d'une récolte satisfaisante en réponse à la demande de nos clients. De quel matériel avons nous besoin et pourquoi?Essentiellement de ruches. Nous possédons actuellement 20 ruches Warré. Il nous en faudrait aujourd'hui 70. Ce qui reste, il est vrai, un petit rucher. Mais comme indiqué : petit rucher = apiculture raisonnable = bon suivi des colonies. 70 ruches c'est l'assurance d'une cohabitation stable avec les autres insectes pollinisateurs.Pourquoi des ruches Warré ? Car sa taille respecte les proportions naturelles d'une colonie d'abeilles, donc une apiculture qui nous semble plus équilibrée.Il nous manque donc 50 ruches. 50 RUCHES WARRÉ : 4000€ (80€/ruche)Divers matériel de miellerie : 1000€ ------- • Les contreparties • • 5€ : Merci beaucoup !• 15€ : 1 baume (cire-miel) et 1 hydrolat• 25€ : 2 pots de miel livrés• 35€ : visite de la ferme + 1 pot de miel• 50€ : visite de la ferme + petite initiation à l'apiculture• 100€ : visite de la ferme + petite initiation à l'apiculture + 1 repas (pour 2 personnes)• 200€ : visite de la ferme + soirée surprise (repas et animations) - (pour 2 personnes)• 300€ : visite de la ferme + soirée surprise (repas et animations) + paniers de produits (pour 2 personnes) Nous croyons fort à la solidarité humaine pour développer une agriculture durable et semer ensemble des valeurs fortes pour de grands projets ! Nous remercions infiniment chacun de vous pour l'interêt porté à cette cagnotte. Les dates pour la visite, l'initiation ainsi que la soirée surprise vous seront communiquées personnellement en nous contactant à cette adresse mail : Plus d'informations sur le projet sur : www.jasienda.com - ou sur facebook : JASIENDA

82

5 302 €

106 %
Ferme de la Hulotte : "Après la pluie, le beau temps"

Ferme de la Hulotte : "Après la pluie, le beau temps"

"Après la pluie, le beau temps" :remise en état des serres de la Ferme de la Hulotte suite à la tempête Ciara Présentation de la Ferme de la Hulotte A la Ferme de la Hulotte, située à Manneville la Goupil au cœur du Pays de Caux (Seine-Maritime), nous, Pierre et Astrid Le Rolland, cultivons des légumes de saison et élevons des poules pondeuses, le tout dans le respect de l’Agriculture Biologique.De la semence maraîchère jusqu’au légume produit, de la poulette prête à pondre à l’œuf pondu, pas de traitements chimiques, tout est bio ! Depuis 2013, nous livrons nos légumes et nos œufs en circuit-court au Havre et sur la Pointe de Caux. C’est notamment à plus de 140 familles havraises que nous fournissons des paniers au sein de deux AMAP au Havre (Amap du Panier Cauchois et Amap du Perrey). Le projet de développement de la Ferme de la Hulotte à Manneville la Goupil Pour des raisons d’accès au foncier, les surfaces de production maraîchères étaient depuis 2013 localisées à Saint Aubin Routot, à une dizaine de kilomètres du siège d’exploitation de la Ferme de la Hulotte, situé à Manneville la Goupil. En 2019, nous avons eu l’opportunité d’acquérir des terres et un corps de ferme à Manneville la Goupil. L’activité maraîchère de la ferme a donc été relocalisée (cultures de plein champ et serres) sur les nouvelles terres agricoles. Afin de gagner du temps sur le déménagement de nos deux serres de 500 m2 chacune, nous avons fait appel à une entreprise spécialisée, qui a effectué leur démontage à Saint Aubin Routot, puis leur remontage à Manneville la Goupil courant Janvier 2020. Le 5 février 2020, une météo favorable (c’est à dire sans vent), a permis le bâchage des deux serres avec l’aide d’une dizaine d’élèves du CFA Naturapôle (site d’Yvetot). Les conséquences de la tempête Ciara sur nos serres Dans la nuit du 9 au 10 février 2020, les vents violents de la tempête Ciara atteignant 130 km/h ont soulevé et projeté à une centaine de mètres l’une des deux serres, détruisant la bâche et désarticulant complètement son armature en acier. Afin que la deuxième serre ne connaisse pas un scénario similaire en raison de vents toujours très forts, sa bâche a dû être sacrifiée. Cinq jours après l’installation de nos serres sur les nouvelles terres, le sentiment d’accomplissement de ce travail d’équipe, annonçant la saison des semis et plantations sous serre, fut donc de courte durée. C’est avec amertume que nous n’avons pu que constater les dégâts, d’ordre matériel et financier, ainsi que leurs conséquences sur la production maraîchère de la saison printanière à venir. Suite à la tempête, famille, amis, agriculteurs sont venus nous prêter main forte pour remettre en état le site, retirer la bâche sur la serre détruite, etc.Pour nous, ces évènements sont un réel coup dur, mais il nous faut rebondir pour continuer à proposer des légumes et des œufs bios de belle qualité. Pour assurer la saison à venir, les serres doivent donc être remontées au plus vite. Nous nous y attelons avec toute notre énergie. Voici une vidéo qui retrace l'histoire de la Ferme de la Hulotte de 2013 à février 2020 : Comment pouvez-vous nous aider ? A l’échelle de notre ferme en plein développement, l’impact financier de la tempête est pour nous très important. Nos deux serres n’étant pas assurées (assurances onéreuses et peu rentables dans la durée), l’estimation des dégâts causés par la tempête Ciara sur nos serres est élevée, à savoir : 1. Les pertes matérielles directes : une serre entièrement détruite et non amortie à ce jour, l’autre serre à restaurer : environ 15 000 euros 2. L’achat d’une serre neuve : environ 10 000 euros 3. La perte d’exploitation sur la saison de printemps (sous réserve de la remise en état pour la saison d’été) : environ 3 500 euros 4. La mise en place de protections de nos serres : linéaire de haies, filets brise-vent : environ 5 000 euros Aussi, si vous souhaitez nous aider à faire face aux dégâts liés à la tempête Ciara sur nos serres, nous mettons en place un financement participatif via cette cagnotte Leetchi. Votre aide nous permettra de contribuer : * A la remise en état de notre outil de travail (les deux serres) pour qu’il soit opérationnel pour la saison d’été ;* A la mise en place de protections durables de nos serres contre les aléas climatiques. Vous pouvez nous envoyer vos dons directement en adressant un chèque à l'ordre du GAEC Ferme de la Hulotte à l'adresse suivante : Ferme de la Hulotte - 1427 route des Faisans - 76110 Manneville la Goupil Si vous souhaitez plus globalement contribuer à la pérennité de notre ferme, vous pouvez aussi adhérer (ou maintenir votre adhésion) à l’une des AMAP que nous fournissons en légumes et/ou en œufs, au Havre et sur la Pointe de Caux. Un très grand merci à tous pour le soutien que vous pourrez nous apporter. Votre aide, quelle qu’elle soit, nous sera très utile ! Pierre et Astrid. Pour mieux nous connaître : petit historique de la Ferme de la Hulotte * Notre parcours et nos moyens humains sur la ferme La Ferme de la Hulotte est née d’une passion pour le maraîchage biologique que Pierre acquiert très jeune, alors qu’il conduit déjà son jardin bio à son domicile à Manneville la Goupil. Après un diplôme d’ingénieur en agriculture obtenu en 2009, Pierre travaille en espace vert, puis en tant que technico-commercial agricole, avant de revenir en 2012 à son projet initial d’installation agricole. Alors salarié dans une exploitation maraîchère bio, il créé sa propre ferme en 2013 et commence la livraison des paniers maraîchers pour une nouvelle AMAP au Havre, l’AMAP du Perrey. Après deux ans passés en école d’ingénieur où elle rencontre Pierre, Astrid suit une voie universitaire, et obtient en 2011 un diplôme de Master en Gestion intégrée des écosystèmes littoraux. Après avoir travaillé en tant que guide naturaliste en baie de Somme et chargée de mission environnement, Astrid rejoint Pierre en 2016 sur la Ferme de la Hulotte en tant que conjointe collaboratrice. En 2017, la ferme forme et recrute un salarié à temps partiel, à savoir 24 heures/semaine pendant 8 mois de l’année, l’objectif étant de pérenniser cet emploi sur du long terme. En 2019, la Ferme de la Hulotte devient un Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) suite à l’association d’Astrid sur la ferme. 2. Les productions de la ferme Le maraîchage biologique est l’activité principale de la ferme depuis sa création en 2013, où plus de 40 variétés différentes de légumes bio sont cultivées au fil des saisons, en plein champ (environ 2 ha), ainsi que sous serres (1500 m2).En 2016, un poulailler de 250 poules pondeuses bio vient diversifier les activités de la ferme. 3. La vente en circuit court Nos légumes et nos œufs sont vendus en circuit-court (directement du producteur au consommateur), sur la pointe havraise et ses alentours (marché de Fécamp, Ruche qui dit Oui à Houquetot, etc). Nous livrons notamment trois distributions d’AMAP par semaine au Havre. L’augmentation du nombre de paniers a été progressive depuis 2013 : de 25 paniers maraichers/semaine en 2013, à environ 150 paniers maraichers et 1000 œufs/semaine aujourd’hui. Les AMAP représentent aujourd’hui la voie de vente majoritaire de nos produits et représente donc un soutien très important à la pérennité de notre ferme.

82

4 922 €

ACTION EN JUSTICE  CONTRE l'USINE A FRITES CLAREBOUT

ACTION EN JUSTICE CONTRE l'USINE A FRITES CLAREBOUT

ACTION EN JUSTICE CONTRE L’USINE A FRITE CLAREBOUT Nous sommes un collectif créé à l'initiative de riverains d'une "Zone de Grandes Industries" sur le littoral entre Dunkerque et Calais qui refuse l'implantation d'une usine de fabrication de frites surgelées appartenant au géant belge Clarebout Potatoes. Avec une capacité de production équivalente à près de 5 fois celle du site McCain de Béthune, il s’agira de la plus grosse usine à frites de France. 1) POURQUOI NOUS NOUS BATTONS DES NUISANCES INSOUTENABLES POUR LES RIVERAINS : 20 hectares de terres agricoles artificialisées, 2 cheminées de 80 mètres de hauteur, 1 passage de camion toutes les 3 minutes pour acheminer les produits, 34 tonnes d'ammoniac pour produire du froid sur le site et une station d'épuration de 600 000 équivalent-habitants. A la clé : de multiples nuisances visuelles, sonores et olfactives. Depuis juillet 2020, près de 300 plaintes ont été déposées par les riverains des autres sites de Clarebout en Belgique : rejets illégaux dans la Lys, « pluies de graisse » formant des dépôts d’huile sur le linge et les pare-brises, bruit des moteurs et vibrations, odeur d’œuf pourri émanant de la station d’épuration... UN NON-SENS SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL : les emplois promis par Clarebout s’exercent dans des conditions effroyables : chaleur suffocante, huile sur toutes les surfaces, moisissure persistante, normes sanitaires bafouées, fuites d'eau s'écoulant sur du matériel électrique et équipements défectueux, dans un contexte d’injonctions à accélérer toujours plus les cadences et à ne pas s'exprimer publiquement sur les conditions de travail sous peine d'être licencié. Depuis 2016, deux ouvriers de l’usine de Warneton (Belgique) ont trouvé la mort, trois autres ont été brûlés au second degré suite à des projections d'huile, et une quatrième a été grièvement blessée au bras. Quant à l’environnement, l’usine engloutira plus d’un quart de la production de pommes de terre de consommation des Hauts-de-France (!) et d'énormes quantités d'eau (5 millions de m3 par an) alors même que la région n’a jamais été aussi impactée par les sécheresses. Aux antipodes des circuits courts de proximité et de l’agriculture biologique, la demande de Clarebout en pommes de terre à bas prix engendrera une extension des monocultures industrielles sur le territoire, gourmandes en pesticides, en engrais et en eau. Enfin, du fait de sa consommation vertigineuse de gaz pour ses process industriels et de l’export massif de ses produits par camions et porte-conteneurs, le site de Clarebout émettra plus de 300 000 tonnes équivalent CO2 par an, soit l’équivalent de 200 000 vols Paris-New York. 2) POURQUOI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS AUJOURD’HUI LA DEMOCRATIE EST BAFOUEE : 80% des 1100 contributions à l’enquête publique étaient défavorables au projet. Cependant, commissaire-enquêteur et préfet, très favorables au projet, ont ignoré ce résultat ! LE TEMPS PRESSE : ce recours est notre seule chance de stopper le projet. Les travaux d’aménagement de la zone ont déjà commencé et l’Etat, le Grand Port Maritime de Dunkerque et les élus locaux pressent pour que l’usine voit le jour, à grands coups de dérogations et de cadeaux fiscaux à Clarebout. C’est pourquoi nous sollicitons aujourd’hui votre soutien financier : grâce à votre participation, nous serons en mesure de payer les frais d’avocats, et pourrons ainsi mener l'action en justice pour empêcher l'arrivée de cette usine géante. Un immense merci à chacune et chacun d’entre vous pour votre don, même modeste ! Sources : -Etude d’impact du projet, avis de l’Autorité environnementale et Mémoire en réponse : https://www.projets-environnement.gouv.fr/page/fiche/?q=recordsid:20201237556-Capacité de production du site McCain de Béthune : https://www.lavoixdunord.fr/142021/article/2017-04-02/le-seul-site-mc-cain-au-monde-produire-des-flocons-deshydrates -« Pluies de graisse » sur les villages belges de Clarebout : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille-metropole/video-deulemont-viennent-ces-mysterieuses-taches-graisse-qui-tapissent-voitures-1704884.html-Nombre de plaintes relatives aux nuisances de Clarebout en Belgique : https://www.cw-environnement.be/tag/nuisances-sonores/-Conditions de travail dans les usines Clarebout : https://www.lavoixdunord.fr/255825/article/2017-10-30/les-photos-choc-qui-denoncent-les-mauvaises-conditions-de-securite-clarebout-Production de pommes de terre de consommation en Hauts-de-France : https://cutt.ly/YfNxLrV-Bilan de gaz à effet de serre de Clarebout : https://drive.google.com/file/d/15UwL4L7hjxeC9kwAD8Kol4k3EObxEPAM/view?usp=sharing

80

3 810 €

38 %
ROAD TREEP JUNIOR 2020

ROAD TREEP JUNIOR 2020

Été 2018, l’association WINWIN domicilié à Bagnolet et représenté par Moussa Ndiaye et l’association S.O.W. domicilié à Villeneuve Saint Georges et représenté par Sokouana, nous décidons de fédérer nos structures et nos compétences autour d’un projet de solidarité international à destination des jeunes de moins de 18 ans issus de nos quartiers dit « populaires ». Après quelques échanges, le thème général abordé dans la conception de ce voyage était celui des inégalités et du développement durable. Nous décidons donc d’un commun accord de partir sur un projet mature ayant déjà fait ses preuves qui pourraient intéresser nos jeunes. Nous choisissons alors de suivre les traces de l’initiative de Sadia Diawara, fondateur de « ROAD TREE’P ». Pour en savoir plus : https://www.roadtreep.org Pour les jeunes de nos structures respectives, le projet est l’occasion d’une approche éducative qui permet à chacun d’être confronté à une réalité́ sociale, culturelle différente de celle qu’ils vivent au quotidien. Ce moyen, cet outil, ce projet, permet aux jeunes de requalifier leurs priorités au vu de leur parcours, de favoriser pleinement une confiance en soi et aux autres et de réaffirmer aussi des connaissances et compétences qu’ils pourront mettre en avant à leur retour. Après des mois de préparations et de mobilisations, les jeunes ont organisé diverses actions d’autofinancement afin de réunir les fonds nécessaires à la réalisation du projet soit 80% du budget final ont été collectés. C’est donc en Avril 2019, qu’un groupe de 24 personnes (soit 16 jeunes adolescents et 8 adultes) se sont envolés pour réaliser la mission de plantation d’arbres dans le village de Oumiffiss et sa région. Ils ont réussi à planter et à distribuer 1095 arbres en partenariat avec l’association locale « Aïcha ». Nous réitérons l'aventure pour le SENEGAL en 2020. Et cette fois ci 3 villes IMPLIQUÉES (BAGNOLET - VILLENEUVE SAINT GEORGES - ROISSY EN BRIE) - 25 personnes partiront du 8 au 18 février pour contribuer au développement de notre environnement. Votre soutien permettra : - Financer des arbres frutiers ainsi que leurs entretiens pour les villages où nous planterons- Financer les activités avec les orphelinats et écoles partenaires Nous avons besoin de vous ! Alors n'hésitez plus contribuer à un monde meilleur Peace Coudiedji, Moussa, & Sokouana

107

2 420 €

26 %
Stop au projet Open de Saint Genis Pouilly

Stop au projet Open de Saint Genis Pouilly

Nous avons besoin de votre générosité pour continuer le combat contre le projet de centre commercial Open de Saint Genis Pouilly !Chers toutes et tous,Le collectif « Stop Open » met en lumière, depuis plusieurs mois, les incohérences du projet « Open », centre commercial et de loisirs devant être créé sur la commune de Saint-Genis-Pouilly (FR-01).55'000 m2 doivent être artificialisés et imperméabilisés dans le périmètre des captages de Saint Genis Pouilly, sur un terrain appelé « le marais », où affleure une nappe phréatique qui alimente les zones humides sous-jacentes ainsi que le ruisseau l’Ouaf. De plus, selon les estimations officielles, il est attendu entre 8000 et 12000 véhicules par jour pour se rendre à ce centre. L’impact environnemental sera désastreux pour la faune, la flore, l’air, l’eau et notre Pays de Gex !Les conséquences écologiques seront irréversibles pour le Pays de Gex mais aussi pour l’ensemble de la région. Tout l’arc lémanique, et plus particulièrement, le bassin de l’Allondon, jusqu’au Rhône, seront touchés. De nombreuses associations environnementales, des deux côtés de la frontière franco-suisse, ont fait entendre leurs voix discordantes et nous soutiennent dans cette lutte.Après avoir réuni plus de 12'000 signatures pour notre pétition et rassemblé environ 300 manifestants en septembre 2020, nous continuons le combat sous d’autres formes. Pour être efficaces, nous devons nous entourer de professionnels qualifiés et motivés. Ceci engendre bien évidemment des frais et c’est en cela que nous avons besoin de votre aide.Si comme nous, ce projet est pour vous une aberration écologique et économique, soutenez-nous en nous aidant financièrement pour continuer notre action et faire appel à ces experts. Votre don sera utilisé pour la lutte contre le projet « Open » et si, par grande chance, nous avons de l’argent en surplus, nous le reverserons à des associations environnementales.Le collectif « Stop Open » a commencé son travail depuis plusieurs mois et ne s’avoue pas vaincu...Bien au contraire ! Jusqu’au bout, nous nous battrons...Alors aidez-nous ! Vous pouvez compter sur nous !Merci d’avance pour votre soutien !Le collectif « Stop Open »

71

3 370 €

67 %
Nathanael Maury - Herpetofauna Encyclopedia

Nathanael Maury - Herpetofauna Encyclopedia

Je suis Nathanael Maury, photographe herpétologue. Je suis passionné de reptiles et amphibiens et de photographie. Aujourd'hui, il n'existe pas de documentation complète, c'est à dire pas de livre, pas d'encyclopédie, qui montre plus de quelques centaines d'espèces d'herpétofaune. Pour la plupart d'entre eux, nous n'avons aucune photo ou que des photographies partielles de mauvaise qualité où il est impossible de voir des détails morphologiques. Certaines espèces ont été décrites dans les années 1800, et nous n'en avons qu'une description écrite, parfois un dessin ou un croquis de l'auteur.Malgré les efforts des meilleures conservationnistes, le taux d'extinction augmente de plus en plus et nous n'allons malheureusement pas réussir à toutes les sauver. De mon point de vue, il est inconcevable que des espèces qui vivent actuellement sur notre planète puissent disparaître sans même une photo d'elle ! Les générations futures ont le droit de voir ces animaux incroyables qui ont vécu avec nous. Pour contrer cela, j'ai décidé de parcourir le monde et de photographier chaque espèce que je peux croiser : des lézards, des serpents, des grenouilles, des crocodiles, des tortues, des amphibiens et des serpents marins du monde entier. J'ai créé un protocole photographique pour nous assurer que nous puissions voir le plus de détails possibles et sous différents angles de vue. Du plus petit caméléon (de quelques millimètres) au plus grand crocodile, chaque espèce a le droit d'être identifiée et reconnue. Au cours des 5 dernières années, j'ai effectué plus de 91 voyages dans 21 pays : Indonésie, Laos, Brunei, Thaïlande, Malaisie, France, Costa Rica, Sri Lanka, Ouganda, Émirats Arabes Unis, Vietnam, Cambodge, Singapour, Hong Kong, Philippines, Madagascar, Colombie, États-Unis (Arizona), Myanmar, Nouvelle-Calédonie et Afrique du Sud.J’explore tout type de biotope souvent très reculés qui nécessite des équipements à la pointe de la technologie pour avoir des photos de haute précision mais aussi de l’équipement de survie pour dormir dans la jungle et être autonome plusieurs jours. Le tout transportable dans un sac à dos de 12 kilos me permettant de traverser de longues distances à pieds. Ce projet est financé par mes propres moyens et sur mon temps libre. Etant une course contre la monte, la création de cette cagnotte est un moyen de soutenir ce projet de création d’encyclopédie. Toutes les donations seront utilisées pour financer un voyage en particulier : L’ile Rennell située dans les Iles Salomon dans le Pacifique.Mon objectif est de photographier 02 espèces en particulier. La première est le varan Varanus juxtindicus qui est une espèce endémique de l’ile Rennell. Il n’est pas classé en danger mais du fait de son caractère endémique de cette petite ile, il reste pour moi, à risque. Il existe très peu de documentation sur cette espèce. La deuxième est un serpent marin, Laticauda crockeri endémique aussi car elle ne vit que dans le lac Te-Nggano. Cette espèce est classée vulnérable car elle est collectée par les pêcheurs et sa population pourrait rapidement disparaitre. Il n’existe que quelques photos de cette espèce et aucune n’est détaillée. D’autre part, sur cette ile, ne vit que quelques espèces de recensé et je suis certain qu’il y a beaucoup d’autres espèces inconnues à ce jour. Ce voyage serait donc très bénéfique pour l’encyclopédie et la science. Malheureusement, cette ile est mal connectée et les vols sont cher. Pour que je puisse y aller, j’aurai besoin de votre soutien financier. L’objectif serait d’y aller en Février 2021 pendant la saison des pluies. Pour suivre l’évolution de mon activité et de mes voyages, une page Facebook a été créée. Vous y trouverez des photos et informations diverses. N’hésitez pas à me contacter et à laisser des commentaires avec vos questions :https://www.facebook.com/Nathanael-Maury-Worlds-Herpetofauna-Encyclopedia-110558240620313/Merci d’avance pour votre soutien. Il sera mis à contribution pour que ce projet voit le jour et sois accessible à tous.Bien à vous,Nathanaël Maury

71

2 995 €

59 %
SAUVONS LA TORTUE LEPREUSE !

SAUVONS LA TORTUE LEPREUSE !

Sauvons la tortue lépreuse ! La France compte trois espèces de tortues indigènes : la tortue d’Hermann occidentale (Testudo hermanni hermanni), seule tortue terrestre, qui se rencontre uniquement dans le sud-est (Massif des Maures) et en Corse ; la cistude d’Europe (Emys orbicularis) qui est une tortue aquatique présente dans la majorité des régions situées au sud de la Loire, et l’émyde lépreuse (Mauremys leprosa) dont la répartition se cantonne aux départements des Pyrénées-Orientales, de l’Aude et de l’Hérault en Région Occitanie. De ces trois espèces, l’émyde lépreuse est sans nul doute la tortue la plus rare et la plus menacée de France ! Actuellement, il subsiste moins d’un millier de spécimens qui vivent à l’état sauvage dans les cours d’eau du Languedoc-Roussillon. Intégralement protégée, la tortue lépreuse bénéficie d’un Plan National d’Actions (PNA) qui vise à assurer la conservation de l’espèce au sein de l’hexagone. L’Association du Refuge des Tortues (www.lerefugedestortues.fr), qui gère un centre d’accueil pour tortues exotiques implanté dans le nord-est toulousain a décidé d’agir concrètement en faveur de la protection de cette petite tortue aquatiques (25 cm de long à l’âge adulte). En partenariat avec d’autres structures (Association Tortues Rhône Alpes ; CEN-Occitanie ; École Nationale Vétérinaire de Toulouse ; Zoo de Lyon ; Fédération Francophone pour l’Élevage et la Protection des Tortues), l’Association du Refuge des Tortues s’est donnée comme objectif de construire une station d’élevage permettant d’élever, de reproduire et de relâcher dans la nature des émydes lépreuses. Cette action collective unique en son genre participera concrètement à la préservation de l’espèce. Notre association de protection de la nature a besoin de 70 000 € pour réaliser les travaux liés à la construction de la station d’élevage. Les infrastructures, matérialisées par une série d’une dizaine de bassins et d’une nurserie pour les tortues juvéniles, seront installées au sein même du Refuge des Tortues de Bessières. Aujourd’hui, nous lançons un appel à toutes celles et ceux qui souhaitent par leur don contribuer concrètement à la préservation de notre tortue occitane ! Sur simple demande, nous pouvons vous transmettre le dossier complet de notre projet.Dès à présent, rejoignez-nous et aidez-nous à sauver cette tortue pour lui permettre de vivre le plus longtemps possible dans les roubines et les fleuves du Languedoc-Roussillon. Ensemble, sauvons la tortue lépreuse !L'Association du Refuge des Tortues est reconnue d'intérêt général depuis le 19 décembre 2017. Chaque donateur peut bénéficier d'une réduction d'impôt dont le montant est égal à 66 % des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable. Ainsi, si vous donnez 100 euros à l'Association du Refuge des Tortues, vous obtiendrez 66 % de réduction d'impôt et au final cela vous coutera réellement 34 euros. Sur simple demande, nous vous transmettrons un reçu fiscal (CERFA 11580*03) pour justifier de votre don.

71

2 844 €

8 %
Incinérateur de l'Aube : Soutenez le recours en justice

Incinérateur de l'Aube : Soutenez le recours en justice

Face à la décision du préfet de l’Aube autorisant la construction d’un incinérateur de déchets ménagers, l’association Aube-Durable a décidé de saisir le tribunal administratif. Nous avons besoin de votre aide pour financer les frais de justice (avocat) et stopper ce projet surdimensionné. Le département de l’Aube par l’entremise du SDEDA (syndicat d’élimination des déchets) projette depuis 2010 la construction d’un incinérateur d’une capacité de 60 000 tonnes dans l’agglomération troyenne (La Chapelle Saint Luc).Ce projet, par sa nature même et son dimensionnement, présente plusieurs écueils :- Il n’a pas fait l’objet d’un débat démocratique large en amont de son élaboration.- Il est surdimensionné au regard de notre démographie et des perspectives de réduction des déchets qui n’ont pas été prises en compte.- Il condamnerait les politiques de réduction à mener sur ce territoire.- Il va à l’encontre des réglementations sur les modes de traitement des déchets.- Il présente un risque sanitaire réel compte tenu de sa localisation en pleine agglomération.- Il présente un risque financier pour les collectivités et les habitants compte tenu du montage choisi (DSP de 25 ans) et des évolutions réglementaires et fiscales dans le domaine du traitement des déchets. Nous vous demandons, parce qu’il s’agirait d’un dernier projet en France, de nous aider à pouvoir saisir le tribunal administratif pour permettre d’une part d’enclencher la réduction des déchets et d’autre part d’éviter d’autres projets similaires dans le reste de la France. Plus d’info : http://www.aube-durable.frVous pouvez également donner par chèque à l'ordre d'Aube-Durable et à envoyer à l'adresse : Aube-Durable (Chez Pascal HOUPLON), 41 rue Jaillant Deschainest 10 000 Troyes

64

3 076 €

41 %
Apicultrice responsable!

Apicultrice responsable!

Bonjour à tous ! et bienvenus sur cette cagnotte solidaire :) Comme certains le savent déjà, je souhaite cette année développer mon activité d’apicultrice dans laquelle je me suis aventurée il y a un an.En effet, après avoir suivi un apiculteur professionnel qui possède 300 ruches, Georges de son petit nom, dans ses diverses missions durant plusieurs mois, je me suis lancée, au printemps dernier, avec trois ruches et trois essaims d’abeilles pour débuter. Ce fut une réussite car en sortie d’été 2019, les colonies allaient toujours bien et m’avaient donné 60 kg de miel ! Vous avez été nombreux à le goûter et à l’apprécier, si bien qu’aujourd’hui tous les pots sont déjà partis ! Ce début d’aventure et vous, m’avez conforté dans l’idée que je souhaite développer cette belle activité pour en faire une activité professionnelle.Alors voilà, j’aimerais cette année acheter 10 ruches supplémentaires et mon propre matériel d’extraction de miel afin d’augmenter ma production (c’est Georges qui m’avait prêté son matériel de miellerie l’année dernière), mais pour cela, j’ai besoin de vous ! Mon projet s’inscrit également dans une démarche environnementale et en m’aidant dans ce projet, vous soutenez un métier qui favorise l’équilibre naturel et la biodiversité. Pourquoi 10 ruches ? Parce que l’apiculture implique de travailler avec des êtres vivants, les abeilles, et aussi petites soient-t-elle, il est de notre devoir de veiller à leurs bien être. Et pour cela, quand on est apiculteur, il faut constamment apprendre à leur sujet, les observer, les soigner, et tout ceci s’acquiert progressivement selon moi. Je ne souhaite pas mettre leur vie en péril en étant trop ambitieuse dès le départ et en achetant 100 ruches d’un coup, d’autant plus que les abeilles sont aujourd’hui menacées alors que ce sont elles qui permettent à nos arbres de se reproduire et ce sont ces mêmes arbres qui nous permettent de respirer.Je préfère donc développer mon activité avec un petit cheptel de 10 ruches, que j’augmenterais par la suite si tout continue de bien se passer. Pourquoi solliciter votre aide ? Parce que l’apiculture, même pour 10 ruches, représente un coût conséquent et que seule je n’y arriverai pas :* Une ruche complète coûte en moyenne 150 euros* Un essaim d’abeilles pour une ruche coûte 130 euros* Un extracteur à miel électrique coûte en moyenne 1000 euros* Un « bac décanteur » pour recueillir le miel et filtrer les plus grosses particules coûte 600 euros* Un sceau alimentaire pour garder le miel et le faire « maturer » (=maturateur ) coûte 40 euros pour 75kg* Le traitement contre le Varoa (parasite de l’abeille à traiter obligatoirement chaque année) coûte 40 euros en pharmacie pour 10 bandelettes (à raison de 2 bandelettes par ruches)* Sans parler de toutes les petites choses nécessaires pour travailler (tami pour filtrer le miel, cadres à miel, couteau, huile de lin pour protéger le bois des intempéries, etc).Pourquoi me faire confiance pour mener ce projet à bien ? Parce qu’en tant qu’éthologue avisée de base, le monde des insectes ne m’est pas inconnu (au grand dam de certains^^), parce que travailler au contact de la nature a toujours été mon objectif, et parce que de ce fait je prépare ce projet depuis 2 ans avec passion ! * Ici, vous pouvez en un clic, participer à cette cagnotte* Chacun participe du montant qu’il souhaite* Tous les paiements sont sécurisés Un cadeau pour les donateurs ! Pour un don de 5 ou 10 euros et + : 1 petit pot de miel « découverte » de 30 gPour un don de 20 euros et plus : un pot de miel de 250g Pour un don de 30 euros et plus : un pot de miel de 250g + 1 cuillère à miel en boisPour un don de 50 euros et plus : un pot de miel de 500 gramme +1 cuillère à miel en boisPour un don de 100 euros et plus : un pot de 1kg de miel + 1 cuillère à miel en boisPour un don de 500 euros et plus : 2 kg de miel chaque année +1 cuillère en bois + 1 invitation au restaurant pour déguster une salade de chèvre miel ! (ou autre chose^^)Pour un don de 1000 euros et plus : 5 kg de miel par an + 1 coffret bien-être (tisane, savon miel etc) + 1 invitation au restaurant Pour tous les donateurs, un grand merci du fond du cœur et la possibilité pour ceux qui le souhaitent, d’enfiler une combinaison d’apiculteur et venir découvrir le monde des abeilles au plus près avec moi avec l’accès à la miellerie pour extraire le miel et le déguster à la sortie même de la ruche (un délice !!)Pour moi, et pour les abeilles. Merci les ZZzz'amis. Bee Happy! (Bee = abeille... ah ah...^^.c'était drôle quand même..) Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

48

3 680 €

105 %
Sauvons les 49 grands arbres de la Place de la République

Sauvons les 49 grands arbres de la Place de la République

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Aidez-nous à financer nos actions en justice contre l’abattage des grands arbres de la Place de la République Face à la décision de la Ville de Caen d’abattre 49 grands tilleuls et de vendre la moitié de la place de la République à un opérateur privé pour y construire un centre commercial avec parking souterrain sur 3 niveaux, nous, habitants de Caen, avons saisi les tribunaux de plusieurs recours (contre l’autorisation d’abattage des arbres, contre la révision du Plan local d’urbanisme, le déclassement de la moitié de la place publique et la vente de la parcelle à un opérateur privé). Nous avons besoin de votre aide pour financer les frais de justice et stopper ce projet contraire à l’intérêt général : engagé sans concertation citoyenne, il détruit l’environnement, fragilise l’écosystème et privatise le patrimoine public. Nos actions en justice ont d’ores et déjà permis de suspendre l’abattage des arbres et de retarder la signature de la vente de la parcelle. Nous devons continuer ce combat que nous pouvons gagner, mais nous ne pouvons pas le faire sans vous ! Les recours déjà engagés et ceux à venir ont un coût. Bien que nous agissions sans avocat lorsque c’est possible, nous sommes dans l’obligation d’en engager un en cas d’appel. De plus, en cas de rejet de nos recours, nous sommes condamnés à payer l’avocat de l’adversaire. Un projet de centre commercial économiquement absurde et dangereux pour l’environnementEn quoi consiste exactement le « projet République »? Il s’agit de construire, à l’emplacement de l’ancien parking de surface, un grand centre commercial assorti d’une « halle gourmande » sur 19 000 m2 de surface de plancher et 4 niveaux de sous-sol dont 3 de parking souterrain. Objectif affiché : « redynamiser le centre ville ». Il existe pourtant déjà, à proximité immédiate, deux centres commerciaux (Paul Doumer, Rives de l’Orne) en difficulté notoire, des grands magasins (Printemps, Galeries Lafayette) et un ensemble de petits commerces et restaurants qui seront inévitablement impactés par la concurrence de ce centre commercial. Economiquement absurde, ce projet est aberrant d’un point de vue environnemental. A l’endroit où doivent s’édifier le centre et ses 3 niveaux de parkings, la nappe phréatique affleure à 1,70 m du sol, et deux cours d’eau souterrains (l’Odon et la Noé) sont déjà contraints par la présence de cinq autres parkings en sous-sol construits à proximité et sous-utilisés. Les risques d’inondation déjà élevés seraient donc encore aggravés. De plus, l’artificialisation du sol créerait des îlots de chaleur dont nous protège pour le moment la cinquantaine de grands arbres que la Ville doit abattre pour réaliser le projet. Malgré la mobilisation des Caennais (plus de 5 000 signataires contre le projet), la Mairie n’a rien voulu entendre. Il ne restait donc que la voie juridictionnelle pour tenter d’empêcher la mise en oeuvre de décisions aberrantes sur le plan économique et contraires à l’intérêt général ainsi qu’aux enjeux de la lutte contre les dérèglements climatiques. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.https://www.leetchi.com/c/les-arbres-place-de-la-republique * Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

84

1 950 €

48 %
reconstruction bivouac de La Tour Rouge

reconstruction bivouac de La Tour Rouge

Reconstruction de la cabane de la Tour Rouge (massif du Mont Blanc). Suite du projet de la cabane des Périades .Jean-Se KNOERTZERBonjours à toutes et tous. En espérant que vous avez passé un agréable été.L’automne pointant son nez il est temps pour moi de commencer à préparer la suite logique de la rénovation de la cabane des Périades .Pour ceux qui n’ont peut-être pas été informé voici un rapide résumé de l’opération « cabane des Périades ».* Grâce à la participation financière et matériel de nombreux donateurs (314 en tout) nous avons pu d’une part sauver l’ancienne cabane historique qui va être très prochainement exposée au musée Alpin de Chamonix et d’autre part reconstruire une nouvelle cabane très confortable qui a été mise en place au même endroit (à 10 m prêt) le 20 juillet dernier* Cette nouvelle cabane a déjà été de nombreuse fois utilisée durant l’été et tous les retours sont très positifs. N’hésitez pas à y aller pour y passer une nuit de rêve ...* La somme récoltée pour la cabane des Périades (grâce à vous) étant supérieure aux investissements engagés, j’ai pensé qu’il serait bon d’utiliser cette somme pour rénover une autre cabane. Après de nombreuses recherches mais aussi car j’avais ce projet dans la tête depuis longtemps, j’ai l’intention de reconstruire la cabane dite de « la Tour Rouge » située sur le versant Est de l’aiguille du Grépon à 2800 m d’altitude.* Cette cabane a été construite et montée à « dos d’homme » dans les années 30 et s’est malheureusement effondrée sous le poids de la neige dans les années 70. (voir photo)* Le 20 juillet nous sommes allés sur la vire de l’ancienne cabane afin de prendre les mesures mais surtout aussi pour débarrasser le tas d’ordures amassées par les alpinistes utilisant cette vire comme emplacement de bivouac (400 kg d’ordures ont été redescendus dans la vallée : voir photo).* Actuellement Frédéric Ravanel (le menuisier qui a fait la nouvelle cabane des Périades) et moi, sommes en train de travailler sur les plans de cette future cabane afin de pouvoir la remettre en place dès le début de l’été 2021 avec les mêmes dimensions que l’ancienne et le même nombre de place (6-8 places).* La mairie de Chamonix partenaire de ce projet a fait les démarches nécessaires afin d’obtenir l’autorisation de la part de la DREAL pour cette reconstruction* Afin que cette nouvelle cabane ne subisse pas le même sort que l’ancienne nous nous voyons contraints de prévoir une charpente renforcée susceptible de pouvoir supporter de grosses masses de neige.* Malgré l’aide financière apportée par la fondation PETZL , qui a souhaitée aussi être partenaire de ce nouveau projet , le prix de ces travaux ainsi que les frais d’installation dépasse la somme restante de l’opération « Périades »* C’est pourquoi je me permets de vous solliciter de nouveau afin d’obtenir le budget nécessaire pour mener à bien ce nouveau projet de reconstruction de la cabane de la Tour Rouge.* Vous trouverez ci-dessous quelques photos concernant cette cabane ainsi que le lien pour votre contribution.* Encore un grand Merci pour votre aide et vous pouvez compter sur moi pour vous tenir au courant de l’évolution de ce projet Jean-Sebastien Knoertzer Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

57

71 J

Coteau Sainte Radegonde - Aide au recours

Coteau Sainte Radegonde - Aide au recours

Habitants de Chinon et d'ailleurs, bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Nous avons besoin de votre aide. Les travaux qui ont été engagés sur le coteau en 2017 sont totalement illégaux. A la date aujourd'hui, aucune compensation financière ou de remise en état n'a été demandée. A la date du 8 juillet 2020, un accord de non opposition a été signé par le Maire de Chinon concernant l'implantation de vignes.Compte-tenu des enjeux de sécurité des personnes circulant sur le coteau, de nos maisons, de la stabilité d'un site remarquable aux yeux de tous, pour des raisons écologiques et environnementales, nous ne souhaitons pas que ces travaux puissent s'effectuer. Compte tenu du nombre de tentatives effectuées, de demandes refusées, de dates qui interpellent, du nombre de réserves de ces-dîtes administrations, compte-tenu de l'objet de ces réserves qui ne font que confirmer ce que nous rappelons depuis 3 ans, nous avons décidé de faire appel à la justice et d'engager un recours pour nous aider à faire respecter les lois qui nous protègent : Nous, citoyens de la rue et Vous, citoyens de Chinon et d'ailleurs, au titre que nous sommes tous égaux devant la Loi.Nous avons besoin de vous, si vous trouvez normal de :* nous aider à payer l'avocat* de nous soutenir dans notre démarche d'égalité citoyenne.Nous avons besoin de vous, si vous trouvez normal de :* montrer votre désaccord sur ce type de comportement* limiter les risques de récidives ici et ailleurs.* montrer votre attachement à la moralité de la vie publique.Nous avons mis en place cette cagnotte pour nous aider dans notre démarche. Dans cette première étape (recours gracieux), les frais d'avocat s'élèvent à 1800 € TTC.Il n'y a ni petite ni grosse somme, c'est votre geste, et par là même votre présence à nos côtés qui importe. Nous vous remercions pour votre lecture et votre possible soutien.Pour les Habitants de la rue Paul Huet et l'impasse Sainte Radegonde.Marie-Christine Asselin, Véronique Boulay et Claudine Guérin

55

2 800 €

67 %
VIGNES BIO ET AGROFORESTERIE

VIGNES BIO ET AGROFORESTERIE

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour à tous.J'ai crée cette cagnotte afin d'aider mon Homme: JOJO,34 ans, papa de 2 merveilleux enfants et conjoint au top dans l'aboutissement d'un rêve, d'une passion qui l'habite et qui ne cesse de grandir: l'aquisition de ses vignes.Aujourd'hui, son souhait est à portée de main: 2 hectares de vignes en côtes du Rhône dans Son Ardéche car Oui mon Homme est fier même trés fier de son Ardéche (comme on le dit: "ardéchois coeur fidèle").Mon Homme est toujours présent, prêt à aider, fidèle en amour comme en amitié, et altruiste. Il aime découvrir,apprendre, améliorer ses connaissances et ,pationné,comme il l'est, il aime partager tout cela avec autrui et pouvoir ainsi en parler.Aujourd'hui il a besoin de vous.Sans vous, sans votre soutien, sans votre présence et sans vos dons , son projet ne tiendra que de l'utopie. Son projet:Ses envies , ses idées sont déjà définies et précises:garder l'appellation Côtes du Rhônepasser les vignes en Bio enherber pratiquer l'agroforesterie (agroécologie)et encore bien d'autres qu'il serait plus à même de vous expliquerEt cela afin de revenir vers une pratique plus ancestrale, préservant la nature Enfin , et ce qui à mon sens rend le projet encore plus beau est le fait de faire de son envie un projet qui rassemble: famille et amis. Alors si vous le pouvez, le souhaitez, soutenez son projet, Faites de son rêve une réalité. En participant à cette cagnotte, vous lui permettrez de pouvoir acheter les vignes,replanter les pieds manquants,les travailler et en finalité faire son propre vin. Si pour vous aussi la vigne, la terre, la nature font partie de votre patrimoine aidez le à le préserver. Merci de votre confiance... et à bientôt... Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

40

3 785 €

37 %
Plastique circulaire // Philippines

Plastique circulaire // Philippines

Le problème : L’archipel des Philippines, composé de 7000 îles a sa population majoritairement concentrée sur les zones côtières et dépendante des ressources et des écosystèmes marins.Le rapide développement du pays ainsi que le manque d’infrastructures en font le troisième contributeur mondial en termes de rejets plastiques dans l’océan.Face à cette problématique de pollution et de raréfaction des ressources, certaines associations font de la conservation marine leur cheval de bataille.C’est dans ce cadre que l’association « the coral triangle conservancy » œuvre à la régénération du récif corallien, lutte contre la pêche illégale et la pollution plastique.Le projet : Nous nous rendons fin février sur la réserve marine gérée par l’association avec qui nous travaillons depuis quelques mois. Nous souhaitons mettre en place sur l’île où est présente l’association un petit centre de valorisation du plastique collecté dans l’océan et sur les plages. Nous avons donc besoin d’acheter deux machines : * Un broyeur => valeur 1200 euros* Un injecteur plastique => valeur 600 euros Les bénéfices du projet : Ce petit atelier de valorisation du plastique va jouer un rôle essentiel dans la stratégie de lutte contre la pollution de l’association et ce pour différentes raisons :* Réduction des déchets côtiers sur l’île.* Valorisation de plastiques autrement brûlés sur la plage.* Une seconde vie redonnée aux matériaux dans une logique d’économie circulaire.* Mise à disposition d'un outil permettant à l'association d'aider et de former la communauté locale sur la valorisation des déchets.Les produits réalisés grâce à ces machines peuvent être de nature diverse et servir comme materiaux de construction (brique type LEGO, thuilde, pavés,...) ou comme ustensile (bol, récipients,...)Pour conclure : Nous avons à cœur d’aider cette association qui se bat pour une cause juste et mettons toute notre énergie à la réalisation de cette installation.Nous avons besoin d’un petit coup de pouce pour rendre tout cela réel et rassembler la somme nécessaire.C’est une formidable occasion de contribuer à un projet qui va dans le bon sens pour la planète. Vous savez exactement à quoi votre argent va servir et nous reviendrons vers vous avec grand plaisir pour vous donner des nouvelles de cette formidable aventure. Merci à vous,Basile, Thomas et Nicolas

69

2 031 €

101 %
Entraide à l'Association AFAM - "Projet Déchetterie"  : envoi du matériel pour la collecte des déchets  -

Entraide à l'Association AFAM - "Projet Déchetterie" : envoi du matériel pour la collecte des déchets  -

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Aujourd’hui, la préservation de notre planète et toutes les questions qui en découlent sont au cœur des préoccupations mondiales. Il est de notre responsabilité à l’échelle de nos sociétés mais également au niveau de nos actions individuelles d’agir en faveur de notre environnement, première victime de l’industrialisation de nos territoires.Les iles Comores, petit archipel qui ne compte pas moins de 800 000 habitants, niché dans l’océan indien au large des côtes africaines, souffrent comme beaucoup de pays du tiers monde des changements de mode de consommations combiné à une forte croissance démographique : les rues, les rivières et les littoraux sont pollués, et les paysages sont complètement dégradés à cause de l’accumulation des déchets.Aujourd’hui, c’est la santé de ces populations qui est impactée, son patrimoine écologique qui est mis en danger et le développement économique de ces territoires qui est compromis.Pour ces raisons, nous avons décidé de soutenir l’association AFAM, un groupe de femmes fermement mobilisé pour prendre le sujet à bras le corps.Nettoyage du littoral, préparation du site pour le traitement des déchets, organisation de la collecte, organisation de journée de nettoyage, sensibilisation de la population : elles sont dans l’ACTION mais tout cela demande des moyens et nous pouvons tous imaginer les difficultés auxquelles elles sont confrontées.Pour retrouver l'ensemble des actions de l'AFAM voici leur page Facebook : https://www.facebook.com/afam.mutsamuduNous faisons donc appel à votre esprit de solidarité pour nous aider à combattre ce fléau avec les moyens dont vous disposez.Pour organiser la collecte et le nettoyage de la ville, elles ont besoin du matériel suivant :* Grandes poubelles* Brouettes* Pelles,* Râteaux,* Pinces à déchets* Souffleurs pour feuilles mortes* Gants* Chaussures de sécurité* Combinaisons de nettoyage* Casques* Masques* Balais* Piquets* Grands sacs poubellesSi vous avez envie de faire un don de matériel, vous pouvez nous contacter au 0649626309.Nous mettons en ligne également cette cagnotte leetchi qui nous permettra d’acheter le matériel manquant et d’en financer le transport par conteneur.Soyons solidaires aux initiatives locales !!!

58

2 330 €

46 %
Rendez-vous en terre d'avenir

Rendez-vous en terre d'avenir

Bienvenue sur la cagnotte solidaire de Rendez-vous en terre d'avenir !Participez au développement d'un nouveau mode de vie plus durable Début mars prochain nous nous envolerons pour 6 mois en Asie du Sud-Est afin de participer volontairement à des projets éco-responsables pour mettre en relation les acteurs engagés et les innovations rencontrés sur notre chemin. Nous avons nommé notre projet "Rendez-vous en terre d'avenir".  Qui sommes-nous ? Deux étudiants de Kedge Business School (école de management - Marseille), anciens membres de l'association de développement durable Unis-Terre, et désireux de dédier notre vie personnelle et professionnelle aux grands enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque. Ces 6 mois marquent la deuxième moitié de notre année de césure qui a commencé par un stage à Paris, chez Médecins du Monde pour Romain, et au WWF France pour Florent.  Notre objectif ? Mettre en place un véritable réseau d'échange d'innovations durables dans une région du monde en plein développement. Fermes urbaines, permacultures, écoles de la transition écologique, auberges éco-responsables et bien d'autres initiatives croiseront notre route. Nous rédigerons un rapport composé d'interviews, portraits, photographies et descriptifs des activités visitées, que nous enverrons aux personnes rencontrées afin d'être source de promotion et d'inspiration. Chaque rencontre sera une étape importante de notre voyage. Au terme de chaque mission réalisée, nous discuterons avec notre hôte des points forts et des points faibles de son projet, en tentant d'identifier des axes d'amélioration pour l'avenir.  Où allons-nous ? Nous atterrirons en Thaïlande où nous commencerons notre projet dans une ferme qui souhaite devenir auto-suffisante. Suite à cela, nous traverserons le Laos, le Vietnam, le Cambodge, la Malaisie et l'Indonésie, dans le but de recueillir des témoignages et de documenter l'impressionante divérsité des projets vertueux qu'ils soient agricoles ou sociaux.  Et après ? A notre retour en France fin août, accompagnés de Kedge business school et de  l'association Unis-Terre, nous compilerons les informations récoltées dans le but de mettre en avant les projets à fort impacts et qui méritent d'être soutenu téchniquement comme financièrement. Notre but étant de faciliter l'idientification de projets d'interêt dans lesquels les étudiants et l'école pourraient s'investir. Nous esperons que cette interaction aura des effets tant sur les projets terrains que sur les volontaires qui y participent.   Notre ambition est de sensibiliser les étudiants à l'importance de la durabilité des exploitation agricole, nous esperons que notre travail sera complété d'année en année par d'autres étudiants volontaires et engagés.  Nous avons besoin de vous ! Nous sommes actuellement en recherche de fonds pour financer ce projet ambitieux. Pour cela, nous avons besoin d'aide, c'est pourquoi nous faisons appel à vous grâce à la plateforme Leetchi.Nous avons actuellement un budget de 7000€ à deux pour 6 mois afin de parcour ces 6 pays à la rencontre de ces initiatives et personnes engagées.En participant à notre projet vous nous permettrez de parcours de plus grandes distances et ainsi d'effectuer un maximum de missions de volontariat pour créer un important réseau, riche et inspirant. Nous avons estimé nos besoins supplémentaires à hauteur de 3000€.Votre participation nous permettra également d’assurer la rédaction, l'impression et l’envoi de ce rapport à travers les 6 pays visités.   Toute aide nous sera précieuse et nous permettra d'avoir un plus gros impact ! En participant au projet vous serez régulièrement tenus au courant de notre actualité et vous pourrez recevoir chez vous notre rapport, fruit d'un travail de 6 mois, mettant en lumière des personnes pionnières d'un nouveau mode de vie plus durable. Ce rapport aura été réalisé grâce à votre soutien! Merci à tous !

35

3 850 €

128 %
Non au Mur sur l'Avenue de Breteuil

Non au Mur sur l'Avenue de Breteuil

Nous avons fermé cette cagnotte Leetchi : merci de faire vos dons sur le compte Lyf Pay (moins cher!): https://www.lyf.eu/fr/pot/fc364356-1ed2-4dba-a7a0-810f88ce70de NON AU MUR AVENUE DE BRETEUIL EN FACE DES INVALIDES ET SUR UNE PELOUSE PROTÉGÉEDÉCIDÉ PAR LA VILLE DE PARISSANS CONSULTATION DES RIVERAINSSANS RAPPORT AVEC LE SITESOURCE DE NUISANCESDANGEREUX POUR LES ENFANTSCette page a été créée pour ceux qui veulent se mobiliser contre la reconstruction définitive d'un « Mur pour la paix » sur la pelouse de l'Avenue de Breteuil (partie 15ème arrondissement), envisagée par la Ville de Paris.Après 20 ans d'occupation illégale du Champ-de-Mars, de polémiques, de dégradations et de vandalisme, un 1er « Mur pour la paix », installé devant l'École Militaire (Monument Historique classé) et qui menaçait de s'effondrer, a été détruit, suite à une décision de justice et un arrêté de péril.1) Reconstruit définitivement sur la promenade plantée de l'Avenue de Breteuil, ce nouveau monument signifierait :- Obstruction de la perspective sur les Invalides et la statue de Louis Pasteur, pourtant protégés, par une structure monumentale de verre et de métal de près de 10m de haut, éclairée la nuit (pollution lumineuse) ;- Disparition d'une pelouse sur un site pourtant classé (zone d'intervention totale de 560m2) au profit d’une grande dalle de béton de 200m2 (sans compter les rampes et escaliers d’accès) ;- Menace pour la sécurité et la tranquillité des deux aires de jeux pour enfants, peu nombreuses dans ce quartier densément peuplé, qui seront déplacées.En matière de patrimoine architectural et paysager, la perspective monumentale des Invalides, qui est protégée, serait obstruée. La façade de la cathédrale et le dôme des Invalides seraient masqués. L'Avenue de Breteuil, qui est également classée au titre des sites naturels présentant un intérêt historique, pittoresque et artistique, serait altérée dans sa lecture.2) En contradiction avec toutes les déclarations de la Ville de Paris sur la préservation des espaces verts et leur développement, alors que les arbres de l'avenue souffrent de manque d'irrigation en période estivale, la disparition de cette pelouse (entre 400 et 600 m2), refuge de biodiversité en ville, signifierait :- Destruction de pleine terre, essentielle au micro-climat urbain (faune et flore) ;- Imperméabilisation du sol (la pelouse captant poussières et retenant gaz polluants et érosion) ;- Disparition d’un îlot de fraîcheur (l’évapotranspiration de l'herbe rafraîchissant l'air) au profit d'un nouvel îlot de chaleur urbain (réverbération du verre et du métal en période de canicule).3) Aucune étude d’impact (environnementale, urbanistique, sociale) n'a été produite à notre connaissance pour un projet de cette ampleur dans un quartier densément peuplé. Socialement, cela signifierait :- Privation d’un espace de détente et de sports collectifs pratiqués sur gazon ;- Amputation d’un espace pour les écoliers (certaines écoles du quartier dépendent de cet espace pour leurs récréations) ;- Nuisances sur les jardins plantés aux pieds des arbres, concédés par la Ville de Paris aux riverains dans l’esprit d’une végétalisation participative.Un permis de construire a été déposé en septembre, ce qui ouvre un délai pour un éventuel recours.Le collectif de Breteuil est un collectif de riverains opposés au projet d'implantation de ce monument sur le site de l'Avenue de Breteuil.Le collectif n'est ni contre la reconstruction du monument, ni sa symbolique. Mais le collectif interpelle les élus afin qu’ils optent pour une réinstallation du monument dans un autre lieu, sur un site plus approprié et moins préjudiciable pour les usagers.Habitants du quartier, promeneurs de l’esplanade plantée, touristes, amateurs d'urbanisme, d'architecture, de patrimoine, amoureux de la nature, des jardins, des espaces verts, de l'environnement, écologistes, sportifs utilisant la pelouse pour les sports collectifs, écoles, parents d'élèves, grands-parents, commerçants...Suivez-nous sur :Twitter : @SOSBreteuilFacebook:https://www.facebook.com/SOSBreteuilSignez la pétition Change.org :https://www.change.org/p/mairie-de-paris-sos-breteuilRejoignez-nous en écrivant à l’adresse : #NONauMURavBRETEUIL

45

2 635 €

Le Ma'a dans le Bocal

Le Ma'a dans le Bocal

Le Ma'a dans le Bocal - Epicerie ambulante 🚐 sans emballages - Moorea Parce qu'il y a trop de déchets sur notre belle île Polynésienne 🌴... on a imaginé une solution : réduire les emballages superflus en proposant du VRAC! Dans notre épicerie-camion, il y aura du Ma'a (des aliments), des produits d'hygiène et des produits ménagers NON-EMBALLES. 🍃 Manger LOCAL réduit énormément l'impact carbone de notre consommation. Aussi, nous proposerons un maximum de produits fabriqués en Polynésie et même sur Moorea, qui valoriseront les PRODUCTEURS locaux et les richesses du Fenua 🍍. L'agriculture BIO-logique ou raisonnée sauvegarde la terre et la biodiversité, mais aussi notre santé. Nous sélectionnons avec soin les produits proposés pour vous offrir une alimentation de qualité. 💚 Faute de subvention territoriale, nous avons besoin d'aide financière pour aménager le camion : fabriquer un auvent, un comptoir, des étagères, un présentoir à fruits et légumes, et acheter une balance, des contenants adaptés à la vente (silos à gravité et bacs à pelle: adpatés au contact alimentaire, en bioplastique recyclé, fabriqués en Europe)... Pour vous remercier de votre participation, nous vous offrirons: 🎁* 1 bocal décoré pour un don compris entre 40 et 69€* 1 tote bag pour un don compris entre 70 et 99€* 1 "kit ménager" : 1 lessive + 1 poudre lave-vaisselle + 1 éponge loofah pour un don compris entre 100 et 199€* 1 gourde décorée pour un don au delà de 200€A récupérer dans « le Bocal » dès l'ouverture! Pour les métropolitains, on pense déjà à des solutions adaptées à l’éloignement... Vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte sécurisée, Et/ou vous pouvez la partager avec vos contacts ! 🌺 Un Enorme MAURURU! 🙏 Fanny et Caroline Pour en savoir plus sur notre projet:-Facebook : Le Ma'a dans le Bocal- Instagram : lemaadanslebocal

40

2 965 €

37 %
Haut de page