Aller au contenu principal

Pour le retour de Yasmine et Salomé

MERCI !!!! POUR VOS PRECIEUX DONS : PLUS DE 4000 EUROS ONT DEJA ETE RECOLTES ET VERSES A CLEMENCE POUR PAYER UN 1er REGLEMENT A SON AVOCAT AU LIBAN MAIS LE CHEMIN EST ENCORE LONG Il faudra encore payer-le reste pour l'avocat (coût d'une procédure au Liban : 15000 dollars) +-les traductions en libanais des pièces françaises pour les magistrats libanais ( 1000 dollars par acte x11, soit un minimum de 11000 dollars)-Les voyages pour se rendre aux audiences auprès des différents tribunaux (pénal, civil et religieux)-les médiateurs POUR RAPPEL Le 8 avril 2018, Salomé, 8 ans et Yasmine, 11 ans ont été enlevées par leur père à la sortie de l'école. Ce dernier a ensuite décollé avec les enfants depuis l'aéroport de Milan en direction du Liban.Depuis, Clémence, leur Maman, n'a plus aucune nouvelle de ses deux petites filles. Et pourtant, cela aurait pu être évité : Après 8 ans de bataille juridique suite au divorce, 4 enquêtes sociales pour violences et non restitution systématique des enfants après chaque week-end, une condamnation à 10 mois de prison ferme et surtout : une interdiction de sortie de territoire active pour les deux petites filles, cela est quand même arrivé ! Tenue par un jugement accordant au père des filles la moitié des vacances scolaires, Clémence a été dans l'obligation de les lui remettre... Voilà le résultat. Aujourd'hui, une longue et coûteuse bataille judiciaire va s'engager entre la France et le Liban pour sortir Salomé et Yasmine de ce terrible piège. Nous avons besoin de tout l'argent possible pour payer les meilleurs avocats, interprètes, médiateurs dans ces deux pays.Aidez nous, le temps nous est compté, et les petites filles sont en DANGER.  Merci de partager encore cette page au maximum. Merci pour vos dons passés et à venir.

225
participants

9 718 €
collectés

Reportage "Premiers pas en France"

Reportage "Premiers pas en France"

Qui sommes nous ? Sept étudiants à Rennes en  formation d’assistant de service social, nous menons un projet de reportage vidéo présentant les actions et services mis en place auprès des exilés. Celui-ci sera diffusé au Salon des Expérimentations et Innovations Solidaires de Rennes, à Askoria le 12 octobre 2018, de 15h à 16h. Vous êtes bien sur conviés à partager ce moment avec nous. Quel est le projet ? A travers ce reportage, nous souhaitons faire découvrir les actions que des associations, des professionnels, ou encore des organismes publics, mettent en place pour accueillir des femmes, des hommes et des enfants exilés. Pour réaliser ce reportage, nous nous sommes rendus dans le nord de la France, à Calais, Grande-Synthe, Roubaix, villes très médiatisées et dont nous entendons beaucoup parler notamment depuis le démantèlement de la jungle de Calais en octobre 2016. Nous souhaitions mesurer par nous même quelle est la situation actuelle. Puis nous nous sommes intéressés aux actions menées en Ille-et-Vilaine, concernant l'hébergement, la santé, l'éducation et la formation.  Pourquoi ce projet ? La situation des réfugiés de la région de Calais est moins médiatisée qu’elle a pu l’être alors qu’il s’agit d’un problème d’envergure et toujours bien d’actualité. Le but premier de ce reportage est d’informer et animer les consciences quant aux bénéfices et aux manques d'actions / interventions en faveur des populations exilées en France, et à la nécessité d'action de chacun pour les causes humaines et solidaires.Dans ce cadre, bénéficier d’une diffusion au S.E.I.S. est une chance. Pourquoi nous avons besoin de vous ? Depuis le mois de janvier, nous avons mené des actions d’auto-financement pour mener le projet à bien. Seulement, ce système a ses limites. A ce stade, nous touchons du doigt la dernière étape et préparons le montage : c’est là que vous intervenez. Afin de réaliser un film de qualité qui permette de diffuser au mieux notre message, nous devons faire appel à un monteur professionnel et cela implique de pouvoir financer son travail. Le temps nous est désormais compté et réorganiser un événement d’auto-financement pendant l’été est trop hasardeux. C’est pourquoi nous comptons sur vous pour devenir les producteurs de ce reportage. En participant à cette cagnotte, en fonction de votre envie et de vos moyens, vous nous apermettez d'aller au bout, et à ce reportage de voir le jour. Vous prenez part projet, ce qui rend la chose collective et solidaire, en adéquation avec le message que l’on cherche à véhiculer.

0

0 €

0 %
MoneEkang

MoneEkang

#Liberté est un mouvement qui est au service de la société civile gabonaise, qui milite pour l amélioration des conditions de vie et le respect des droits de L'Homme au Gabon. Notre mouvement lance aujourd'hui une collecte de fonds et de produits de première nécessité au bénéfice de Boris Ebang alias Mone Ekang emprisonné depuis le 23/05/2018 et de sa famille privée de celui qui en était le moteur économique.  Nous lançons cet appel à la Solidarité car le sort s acharne encore une fois sur la famille de Boris. En effet, Mone Ekang a déjà perdu 2 frères lors de l'attaque du QG le 31 août 2016, il a décidé malgré tout de garder la torche allumée et son implication pour la justice n'a jamais faibli.Ne l'oubliez pas, notre engagement fait de chacun de nous de potentiel Boris Ebang.  Dès lors, qui aujourd'hui peut accepter voire assumer que son frère, son oncle, son neveu ou autre soit privé d hygiène élémentaire parce qu'il aura fait le choix de défendre ses convictions? Qui aujourd'hui est en mesure de condamner son parent emprisonné parce qu'il aura eu le courage que beaucoup d entre nous n avons pas eu? Chacun de nous peut faire le choix de fermer les yeux sur cette triste réalité ou poser un acte qui lui permettra de dire qu'il ou elle a fait sa part. Ne regardez pas le montant ni même le pull, la chaussette, le dentifrice ou la savonnette que vous envoyez car non seulement c est le geste qui compte mais grâce à votre don vous aurez soulagé une famille qui n a pas les moyens de subvenir aux besoins de son fils.Aider Boris c est aussi mettre du baume au cœur de ces prisonniers et leur dire qu'ils ne nous ont pas défendu pour rien. Alors ne l'oublions pas, ne nous oublions pas et surtout ne les abandonnez pas. #Liberté

0

0 €

La Bande à Titi  et sa friperie Recyclerie du 61

La Bande à Titi et sa friperie Recyclerie du 61

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Nous sommes une Bande et notre meilleur Ami se nomme Titi.Titi , c'est un petit  barbu avec un chapeau de paille, la cinquantaine grisonnante mais avec un grand coeur comme le monde. Il souhaite dynamiser le haut de ville de Domfront en poiraie (61700) avec son Association d'Entraide et de Main tendue intitulée " Au Baz'ART Bonheur" de la Bande à Titi et Titi.Il souhaite avec sa bande , environs une soixantaine de bénévoles faire tomber les barrières sociétales; en inscrivant un projet d'économie solidaire et d'économie circulaire afin de limiter le gaspillage alimentaire, et le gaspillage de la surconsommation au sein de sa Recyclerie, Friperie, Brocante, Bibliothèque solidaire.Avec des projets d'ateliers de sensibilisations auprès de la population locale et des internautes  (lien intergénérationel) de notre page Facebook "Au Baz'ART Bonheur de la Bande à Titi et Titi à DOMF' FRONT" Il souhaite créer du lien social avec des gens qui se sentent isolées socialement par la société et créer de l'emploi pour remettre l'humain au coeur de l'économie. IL souhaite créer une Cuma entre particuliers, Associations Locales, Comités d'Entreprises, Communautés de Communes, Régions, instances administratives de l'emploi et de la formation, des communes rurales et des communes urbaines dans un souci de transparence, de savoir être , de savoirs faires, d'échanges de compétences, des entreprises locales , d'industries,de transformations agroalimentaires , des magasins de distribution ainsi qu'un partenariat avec les producteurs fermiers et les producteurs locaux pour préserver les circuits courts et limiter toutes formes de gaspillages .

0

0 €

0 %
Haut de page