Aller au contenu principal
Soutien à Delphine pour le décès de son conjoint lors des intempéries à Frejus

Soutien à Delphine pour le décès de son conjoint lors des intempéries à Frejus

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Suite aux intempéries survenu à Frejus le Dimanche 1er décembre 2019 , Delphine Orval à perdu son futur mari alors qu'il tentait de sauver les chevaux de son exploitation équestre sur la commune de Fréjus. A seulement 36 ans Kai duprez aura laissé sa vie pour tenter de sauver ses chevaux. Après rupture de la digue qui maintenaient le cours d'eau dans sont lit en début de soirée, c'est par leurs chiens que Kai et Delphine ont été prévenu de la submersion de l'écurie. Hélas l'eau ayant déjà trop monter, Kai a tout tenté malgré le risque pour sauver les chevaux rester prise au piège dans leurs  box. Malheureusement c'est un drame encore bien plus grand qui se produisit car à son tour Kai fut emporté par les eaux sous les yeux de Delphine qui impuissante face au danger ne pouvait que appeler les secours qui sont arrivés très rapidement sur les lieux à grand renfort d'hélicoptère. Malheuresement après plusieurs minutes de recherche sont corps fut retrouvé sans vie. C'est dans cet instant de douleur et de tristesse que nous ouvrons cette cagnotte pour venir en soutien à Delphine qui aura absolument tout perdu lors de cette soirée tragique ainsi que l'amour de sa vie avec qui elle devait se marier en Août 2020. Nous comptons sur votre générosité et votre soutiens pour lui venir en aide, même un petit geste reste un grand geste dans ces jours sombre où la solidarité est la plus forte.

416

11 280 €

22 %
Les ami(e)s du Familo

Les ami(e)s du Familo

Les ami(e)s du familo !Toutes les belles histoires commencent par "Il était une fois" et je continue à croire que notre histoire est une belle histoire... alors... Il était une fois un petit garçon qui allait chercher ses bonbons dans une épicerie... mais pas dans n'importe quelle épicerie... Celle-là était appelée le FAMILISTÈRE. C'était un bâtiment majestueux fait de briques et de pierres. Il fallait grimper quelques marches, il levait sa jolie tête blonde, ses grands yeux bleus brillaient à la vue du Graal, cette coupe merveilleuse qui contenait ses sucreries. Le bâtiment datait du 19ème siècle, époque à laquelle il était le centre commercial d'un port très actif : le port de Soulanges où fourmillaient hommes et chevaux au sein d'un important trafic de  péniches et de marchandises. On peut encore trouver des photos de cette époque fructueuse. Le petit garçon devenu homme revint dans sa région natale et s'installa juste à côté du familistère. Celui-ci avait bien vieilli. Abandonné et triste, il se laissait recouvrir par le lierre. L'eau des pluies le digérait au fil des ans. Ses volets toujours fermés étaient rongés par la rouille. Des enfants s'étaient amusés à lui lancer des cailloux et les petites fenêtres de sa cave n'étaient plus qu'éclats de verre. A cette vue l'homme est redevenu le petit garçon qu'il était. Il leva ses grands yeux bleus vers le colosse à l'agonie et décida de faire ce qu'il fallait pour lui redonner vie. Une fois l'achat conclu, il commença par le sécuriser en remplaçant portes et fenêtres, puis il fit refaire la toiture pour le protéger des intempéries.Les travaux sur le toit devaient prendre fin 2 jours plus tard quand l'homme fut réveillé en pleine nuit par une longue et lugubre déflagration. Il se précipitait dehors pour voir ce qui s'était produit et compris lorsqu'il vit son cher familistère éventré. Lui qui reprenait des couleurs s'était effondré en une fraction de seconde. Le toit avait craqué sous le poids des tuiles, emportant dans sa chute la façade avant du bâtiment. Assis par terre face à son protégé les tripes au sol, l'homme leva la tête, incrédule, et ses beaux yeux bleus se remplirent de larmes.Il y a 2 semaines, nos rêves s'effondraient. Depuis, l'expert a conclu à la responsabilité multiple d'un artisan qui est intervenu dans les travaux de rénovation du familistère. Notre assurance ne couvre rien dans ce cas précis, et le petit garçon aux yeux bleus a commis une erreur : il a fait confiance quand cet artisan lui a dit qu'il avait une assurance RC. C'était faux. Une partie de l'histoire de Soulanges qui reprenait vie après 40 ans d'abandon est à terre, foudroyée et nous ne voulons pas laisser faire cela !    Étapes suivantes : 1. Faire démonter la toiture façon "mikado".2. Refaire la maçonnerie de la facade.3. Refaire les planchers et toiture.4. Réparer les fenêtres qui ont été dégradées. Tout cela va coûter très cher et nous n'avons pas les moyens financiers.Tout ce que nous avions emprunté a été dépensé dans les premiers travaux. Cette cagnotte va nous servir d'apport pour emprunter de nouveau de quoi finir ce beau projet. Il n'y a pas de petites sommes, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Merci d'avance pour vos participations, vos soutiens et vos partages...  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à toutes et à tous !

100

5 532 €

Cette maison va s'écrouler

Cette maison va s'écrouler

Derrière cette belle façade se cache un drame. Elodie et Ted, parents d’une petite fille de 5 ans et d’un petit garçon de 2 ans ont économisé depuis toujours pour faire construire leur maison : c’est le projet de leur vie. En 2010, pour la construction, ils ont fait appel à un professionnel qui les a arnaqués. Celui-ci encaissait l’argent prévu pour la construction sans jamais la reverser aux artisans comme prévu initialement. Face à cela, Elodie et Ted prennent les devants et décident de payer directement les artisans qui finalisent la construction. Après 6 années heureuses dans leur maison, en 2016, rien ne va plus… Ils découvrent que le plancher bois n’est plus de niveau et tombe dans le vide sanitaire ! Des malfaçons dans la construction font que la maison n’a en réalité pas de fondations solides et peut s’effondrer à tout moment. Cette famille, en plus d’avoir été victime d’une escroquerie du constructeur, a subit l’incompétence d’un artisan. Evidemment, le constructeur s’est volatilisé. Suite au passage d’un expert, la maison doit être rasée et reconstruite entièrement. Malheureusement, les démarches à l’amiable avec les différentes assurances n’ont pas abouti. Aujourd’hui, il faut faire appel à un avocat pour déclencher une procédure judiciaire longue et coûteuse. Ils se retrouvent dans une impasse financière alors aidons cette famille au revenu modeste, à payer les frais de procédure (minimum 10 000 €), leur relogement (non pris en charge par l’assurance) ainsi que leur prêt de maison qui court toujours. Mobilisons-nous pour les soutenir !!!!  Voici un article concernant des victimes de la même escroquerie : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/37930/reader/reader.html#!preferred/1/package/37930/pub/55014/page/11   le plancher s'écroule   la maison est déjà descendu de 7cm

25

1 340 €

sauvez l'exploitation de mon pére

sauvez l'exploitation de mon pére

Je m'appelle Damien, j'ai 17 ans. J'ai créé une cagnotte pour sauver l'exploitation en reconversion BIO de mon père, la dernière de St Jacques de la Lande (35).Il a démarré en 2004 en reprenant l'exploitation familiale de ses parents. Il s'installe en Vaches Allaitantes de race Limousine avec 20 têtes. Aujourd'hui il tient un troupeau de 54 vaches auquel s’ajoute un petit troupeau de moutons.Il a décidé de se lancer dans la vente directe à la ferme en vendant les produits provenant de son exploitation, comme du bœuf, du veau et de l'agneau.En 2018, il se reconvertit BIO, pour fournir des produits sains pour :·         la santé des gens vu l’évolution du nombre de malades (pesticide, utilisation abusives de médicaments, etc)·         le respect des animaux (maltraitance, abattage violent, traitements médicamenteux…)·         la préservation de notre environnement (sans OGM, désherbants, semences hybrides…).La reconversion BIO est venue il y a 3 ans ½ lorsqu’il apprend le cancer du fils du voisin à ses 6 mois. Je ne veux plus cela ! Il en a marre que beaucoup d'agriculteurs ne pensent pas à la planète, aux gens, au réchauffement climatique ! Il n’y a pas qu’eux, nous sommes tous coupables !! Le motif de mon appel au don trouve ses origines dans de lourds investissements dans du matériel, des bâtiments et du bétail, des expropriations. Les problèmes financiers s’accentuent avec le temps. Le matériel utilisé tous les jours souffre et nécessite de lourdes réparations coûteuses.Aujourd'hui ,l'embrayage du tracteur vient de tomber en panne , le montant des réparation s'éléve à 8800€ et en plus il n'a pas de tracteur pour nourrir ses animauxIl a demandé un pret à la banque qui lui on  encore refuser , le souci , c'est qu'il n'a plus d'emprumtLes banques ne participent pas à notre relève et vous abandonnent au bord du chemin. « Vous n’avez pas les revenus des producteurs de lait ! » me disent-ils. L'année dernier il a fallu prendre sur ses réserves ne voyant pas les aides de la PAC. Elles ne sont remises qu’à fin décembre 2018. Le même scénario recommence en 2019Aujourd'hui, il est fiché à la Banque de France. La comptabilité n’est pas au beau-fixe. Je ne voudrais pas me retrouver à la rue avec ma famille après la préemption de notre maison. Les impayés s’accumulent, les entreprises que vous souhaitez voir intervenir chez nous refusent de venir !L'année dernière, après une tentative de suicide et une grosse dépression, il ne voit plus la vie comme avant. La reconversion BIO semble apporter un plus mais la pente est dure à remonter. Nous devons remplacer notre andaineur, une faneuse et investir dans un petit véhicule utilitaire que nous n’avons plus depuis mi-2018.Si je lance cette cagnotte c’est pour mon père qui est un passionné de l'agriculture biologique mais aussi pour sauver notre famille.De plus le climat met du sien avec la sécheresse, car on tape dans les réserves d'hiverles dons sont sécuriséMerci par avance pour vos dons qui seront bien utilisés.C'est urgent pour sauvez l'exploitationDamien,Lycéen en formation CGEA (Bac Pro en élevage agricole)

33

1 198 €

11 %
condamnation sur notre exploitation..

condamnation sur notre exploitation..

BonjourJe m 'appelle Nathalie. J'ai 37 ans, maman de 2 enfants et j'ai repris l'exploitation familiale sur Aniche.Afin de la perenniser , je l'ai diversifié en developpant un atelier de vente direct de viande bovine (race limousine) et porcine produite sur l'exploitation. La qualité et le bien être animal sont notre priorité (porcs élévés sur paille, bovins a l'herbe...)Cette diversification, qui a permis de sauvegarder une petite exploitation en zone urbaine, répond aux attentes sociètales (qualité, circuit court, préservation des prairies, préservation de la biodiversité....),  a permis aussi la création de deux emplois.Cependant, il y a 2 ans, mon quotidien a été chamboulé par une de nos voisines... En effet, cette dernière souhaitant créer des logements sur sa parcelle voisine de mon exploitation, m'a attaqué au tribunal en mettant en avant les nuisances des cochons.Le jugement a été prononcé : j'avais 3 mois pour déplacer la porcherie. A défaut de cette date, une astreinte de 200 euros/jour serait prononcée.Donc 3 mois pour faire les plans, déposer le permis, effectuer les démarches auprès des banques, et surtout 3 mois seulement pour faire les travaux!! A ce jour, en plus de mes prêts d'installation, j'ai du investir, suite a la décision du tribunal, dans une nouvelle porcherie, et, afin d'améliorer le bien etre des animaux, nous avons fait le choix d'éléver nos cochons sur pailles. Malheureusement, avec les démarches administratives longues, la construction du bâtiment et l'aménagement intérieur fait par nos soins afin de diminuer les frais, j'ai dépassé le délai. Le jugement a été délibéré ce 26 septembre  : je suis condamné à verser 58700 euros de pénalités de retard!!! Alors que nous avons tout mis en oeuvre afin de respecter la décision de justice de délocaliser, un réel sentiment d'injustice,On parle d'encourager la population à manger des produits locaux. Mais si la justice n'est pas de notre côté, alors qu'allons nous devenir ??!! Je n'ai aucune solution pour payer cette pénalité, car le montant de mes emprunts pour ces nouveaux bâtiments qui m'ont été imposés, est le maximum accepté par la banque, qui me refuse un nouvel emprunt qui plongerai mon exploitation dans de grandes difficultés financières. Je ne peux que me tourner vers l 'entraide afin de sauver mon exploitation familiale...Nous avons pris la décision de mettre en place cette cagnotte, comptant sur votre générosité.Alors s'il vous plait, partagé au maximum, et aidez moi à sauver mon exploitation et a surmonter cette épreuve et cette injustice.Merci  Nathalie D

729

24 755 €

42 %
Claudy a aidé des milliers de personnes, elle mérite d'être aidée

Claudy a aidé des milliers de personnes, elle mérite d'être aidée

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Claudy GIROZ est fondatrice de l’ADIM. Cette association se bat depuis onze ans pour défendre des milliers d’investisseurs spoliés par une défiscalisation désastreuse. Elle a témoigné dans de nombreux reportages télévisés, dans la presse écrite, à la radio pour dénoncer la vérité. Depuis Mars 2008, elle s’est acharnée à mettre en lumière médiatique ce qui lui est apparu comme étant une opération qui relevait d’avantage de l’arnaque que de la défiscalisation.Pour la faire taire, des promoteurs lui ont intenté de nombreux procès en diffamation.  Suite à ces différentes procédures qu’elle a dû affronter, elle se trouve dans une grave tourmente financière et risque de se retrouver à la rue à 67 ans et son mari 75.Sans travail, sans revenus, avec une petite retraite, elle a été obligée de faire un emprunt pour rembourser les dettes occasionnées par ces procès, lequel est venu s’ajouter à l’emprunt de sa maison d’habitation. Ces onze ans de combat pour nous défendre ont eu aussi raison de sa santé. Actuellement en fin de sauvegarde de justice, elle a une échéance annuelle de remboursement de 30.707,11€ exigible depuis le 8 juin 2018. Elle ne peut y faire face et une audience au Tribunal de Grande Instance de Bonneville le 13 février risque d’entrainer une vente aux enchères de sa maison à vil prix.Je suis personnellement témoin de son action car elle m’a aidé alors que je ne savais plus comment gérer mes problèmes d’investisseur abusé. C’est la raison pour laquelle je voudrais l’aider à mon tour en créant cette cagnotte.   Je m’étais endetté pour acheter un appartement dans le cadre de la loi De Robien. Je venais de m’apercevoir que j’avais acheté cet appartement le double du prix qu’il valait, que je n’avais pas de locataire et que l’assurance absence de locataire refusait l’indemnisation. Tous mes problèmes n’ont pas été résolus, mais elle a su être là au moment où j’en avais le plus besoin. Par sa positivité, son empathie, ses conseils,  qu’elle a pris le temps de me donner et qu’elle a dispensés généreusement à beaucoup d’autres personnes, elle m’a beaucoup aidé moralement alors que j’étais désespéré.   C’est la raison pour laquelle, je fais un appel solennel à tous ceux qui ont eu recours à son aide. Elle a besoin de vous et mérite vraiment d’être sauvée. Je fais aussi appel  à ceux qui ont une certaine idée de la justice, de la solidarité, et enfin à tous ceux qui ont du cœur. Participez nombreux  à cette cagnotte afin de stopper ce processus de liquidation judiciaire…Pourriez-vous la faire suivre à vos contacts?J’adresserai à tous les donateurs qui en feront la demande la preuve du versement de cette somme à Maître Robert Meynet administrateur judiciaire d’Annecy en charge du dossier (74). Du fond du cœur : Merci.

469

36 530 €

102 %
Solidarité pour la Blonde

Solidarité pour la Blonde

Ma soeur, Isabelle, dite la blonde,34 ans une vie simple avec l'âge de tous les projets, maison, travail, enfants,... 26 juin 2019 sa vie bascule pour toujours...On ne comprend pas,collique néphrétique pyélonéphrite aigue et un choc septique. Par miracle elle s'en sort mais sa vie a un prix...amputation des 2 pieds ainsi que ses doigts, elle qui était pleine de vie préfère que cela lui arrive à elle plutôt qu'à ses nièces ou son neveu !Juste preuve de sa générosité et son altruisme. Alors à notre tour d'être généreux, tous les jours son compagnon Thibault lui rend visite et emmène famille et amis, elle en a besoin pour se reconstruire et accepter sa seconde vie.Cette cagnotte à pour but de les soulager du soucis financier que tout cela génère et génèrera...- coût du transport pour les visites quotidiennes ( 15 mois minimum)- achat d'une maison adaptée (plus chère que la moyenne)- aménagement de la maison et voiture ....- achats de prothèses...- tout ce qui pourrait lui rendre la vie plus simple et plus belle ...Elle aura bien sûr droit à quelques petites choses par la sécu, mais je souhaite du plus profond de mon coeur qu'elle ait ce qu'il y a de mieux, qu'elle ait le choix. Qu'elle puisse aller à la piscine sans qu'on ne la porte, qu'elle puisse prendre une douche debout, qu'elle puisse remettre une robe et être toujours aussi belle. Isabelle est une belle personne, ne mérite pas ce que la vie vient de lui infliger, alors un grand merci pour votre générosité à vous aussi. Chacun met ce qu'il peut, aucun jugement, et surtout partagez le lien s'il vous plaît.

341

19 835 €

1 %
Cagnotte pour Nico et ses projets à venir !

Cagnotte pour Nico et ses projets à venir !

Bienvenue sur notre cagnotte " Pour Nico et ses projets à venir ! " Le 21 juin dernier, Nicolas, vous le savez, a perdu le contrôle de sa moto, sur la route retour d’une journée de travail dans un festival de musique.  Cet accident a entrainé la fracture de trois vertèbres thoraciques. Ces fractures ont eu pour effets d'abimer massivement la moelle épinière.Malgré la grande lucidité de Nico qui a réussi à appeler très rapidement les secours, malgré l’immense efficacité des équipes de pompiers et des urgentistes, la contusion a créé des lésions irréversibles qui laisseront Nicolas paralysé depuis le sternum jusqu’au bout des orteils… Il y a d’abord eu le choc, le temps aïgu de l’hospitalisation, des douleurs intenses et de l’inconnu. Maintenant, après quelques mois, Nicolas s’attèle à un long long long chemin de rééducation au sein du service de Médecine Physique de Réadaptation du CHU de Nantes (Saint-Jacques : 1er Nord !). Le retour à la maison (d'ici le printemps prochain peut-être) sera ensuite le début d’une nouvelle ascension à l’assaut d’une vie à reconstruire, à apprivoiser, à ré-investir et à rêver à nouveau. Aujourd’hui, encore abasourdis par ce sort étrange, nous sommes pourtant de nouveau capables de regarder vers l’avant. La vie reprend ses droits, nous nous organisons et tentons d'avancer calmement. La paraplégie de Nico commence à faire partie de notre vie de famille. La maison et la voiture vont subir quelques travaux et offriront bientôt à Nico des conditions de vie adaptées et confortables. Restera… tout le reste … à rebâtir : la vie, le vent, la musique, les escapades, les grands, les petits bonheurs, la joie ! Pour tout cela, l’énergie est là et les envies fourmillent. Depuis le 21 juin, famille, amis, collègues, confrères, vous avez tous été très touchés et avez exprimé votre solidarité. Au coeur de l’urgence, nous ne savions pas comment nous en saisir. Aujourd’hui nous nous autorisons à créer cette cagnotte, comme une réponse possible à celles et ceux d’entre vous qui se sont sentis éloignés ou impuissants et se sont demandés comment nous aider. Sentez-vous libres, bien évidemment, selon vos souhaits et votre sensibilité, de ne pas vous en emparer. Nous reconstruire, Nicolas, nous quatre, avec le sourire, s'appuiera en partie sur la possibilité de partir à l'aventure et de dépasser les difficultés imposées par le handicap : jouer de la musique en adaptant la batterie, s'équiper pour pouvoir crapahuter un peu dans les montagnes, pouvoir se balader sur les chemins de notre campagne oudonnaise (si belle et si ...dénivelée !! ), faire du vélo en famille ;  autant d'envies qui nécessitent toutes des ressources et du matériels spécifiques. L'idée de cette cagnotte est de pouvoir nous faciliter l'accès à ces projets. Par conséquent, oui en effet, aujourd'hui, nous aider peut passer, si vous en avez le souhait, par le fait de contribuer à cettre cagnotte.C'est la raison pour laquelle nous l'ouvrons, joyeux et fiers de vous y associer, comme le symbole de notre liberté à venir ! Immenses bises à toutes et tous et, nous l’espérons, à bien vite !  Nicolas, Estelle, Lili-Jeanne et Norah MEYER

223

204 J

Haut de page