Aller au contenu principal

Participez au Nouvel Album de PulsaSion

PULSASION a besoin de vous pour réaliser son Nouvel Album ! Né en 2001, Pulsasion nous entraîne dans son atmosphère authentique et conquérante. Emmené par la voix rauque de Stéf, l’écriture aussi touchante qu’engagée délivre un message universel. Avec plus de 300 concerts à son actif et des premières parties comme IAm, San Severino, Twinkle Brothers ou Alborosie, pour ne citer qu'eux, le groupe a su se faire une place dans le paysage musical.Après la sortie de "Stronger" en 2017 (nomminé aux Victoires du Reggae), PulsaSion a pu exporter sa musique jusqu'aux Etats-Unis, en Angleterre et au Sénégal. Enrichi de plusieurs collaborations avec des artistes comme Méta Dia, Fata el Présidente, Kubix ou James Bonzaï Caruso (Grammy Award pour "Welcome to JamRock" - Damian Marley), PulsaSion a enregistré plus d'une vingtaine de démos de ses dernières créations pour ne sélectionner que 12 titres, autant de pépites qui seront présentes sur ce nouveau projet ! Nous avons chiffré les différentes étapes de sa réalisation : - Enregistrement : 1200 €- Mixage : 1200 €- Mastering : 500 €- Clip : 1000 €- Artwork/Pochette : 200 €- Pressage des CD : 1200 €- Droits SDRM : 800 €- Attaché de Presse : 2000 € Total : 8100 € Tous les fonds récoltés serviront à financer l'Album jusqu'à sa sortie et à en faire la promotion auprès du public et des professionnels. Nous vous proposons des contre-parties pour chacun de vos dons : 1 € ----------> - 1 titre inédit (en téléchargement) 5 € ----------> - 3 titres inédits (en téléchargement) 10 € ----------> - 3 titres inédits + l'album "How" sorti en digital en 2009 (en téléchargement) 20 € ----------> - CD du Nouvel Album (livré en avant-première) 30 € ----------> - CD du Nouvel Album + CD du dernier album de PulsaSion "Stronger" 50 € ----------> - CD du Nouvel Album (dédicacé) + CD "Stronger"+ CD "La Vraie Révolution" (sorti en 2015)+ L' album "How" (en téléchargement) 70 € ----------> - CD du Nouvel Album (dédicacé) + CD "Stronger"+ CD "La Vraie Révolution"+ L' album "How" (en téléchargement)+ 1 place pour le concert de Sortie d'Album 100 € ----------> - CD du Nouvel Album + CD "Stronger" + CD "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 places pour le concert de Sortie d'Album 150 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 places VIP à la Release-Party (avec accès aux loges) 200 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 places VIP à la Release-Party (avec accès aux loges)+ 1 place pour assister à une journée d'enregistrement 500 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 places VIP au concert de Release-Party (avec accès aux loges)+ 1 place pour assister à 3 jours d'enregistrement+ Votre nom inscrit sur la pochette du Nouvel Albumou- Un Concert Acoustique à domicile (en région parisienne)+ Votre nom inscrit sur la pochette du Nouvel Album 1000 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 places VIP au concert de Release-Party (accès aux loges)+ Votre nom inscrit sur la pochette du Nouvel Album+ 1 place pour assister à 5 jours d'enregistrement+ Un Concert Acoustique à domicile (en région parisienne)+ 1 entrée à vie à tous les concerts de PulsaSion 1500 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 1 entrée VIP à tous les concerts (avec accès aux loges)+ 1 place pour assister à 8 jours d'enregistrement+ Votre nom inscrit sur la pochette du Nouvel Album+ Un Concert Acoustique à domicile (en région parisienne)ou- Un Concert électrique à domicile (en region parisienne)+ Le Nouvel Album (dédicacé)+ Votre nom inscrit sur la pochette du Nouvel Album 2000 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 entrées VIP à tous les concerts (avec accès aux loges)+ 1 place pour assister à 10 jours d'enregistrement+ Votre nom inscrit dans les remerciements du Nouvel Album+ Un Concert Groupe complet ou acoustique à domicile ou dans une salle (en région parisienne) 5000 € ----------> - Nouvel Album + "Stronger" + "La Vraie Révolution" (les 3 dédicacés)+ L' album "How" (en téléchargement)+ 2 entrées VIP à tous les concerts (avec accès aux loges)+ 1 place pour assister à 12 jours d'enregistrement+ Votre nom inscrit dans les remerciements du Nouvel Album+ Un Concert acoustique ou groupe complet à domicile ou dans une salle (dans toute la France) Merci de bien mentionner vos noms, adresses et adresses mail (en privé sur cette cagnotte ou sur ) afin que l'on puisse vous livrer à domicile et vous remercier.Tous les paiements sont sécurisés. L' équipe : - Stéphane Farrugio : Fondateur du groupe, auteur/compositeur, chanteur/guitariste- Fabien Rault : Batteur- Stanley Hamilton : Bassiste- Christophe Laxenaire : Pianiste - David-Thierry Desert : Percussionniste- Dominique Larose : Choriste- Valérie Tribord : Choriste- Kevin Lebellec : Guitariste- Bastien Belmokadem : Claviste Merci à tous et toutes pour votre participation selon vos possibilités. Chaque geste et chaque euro compte et c'est tous ensemble que nous arriverons à réaliser ce merveilleux projet ! On compte sur Vous !!! Avec les évènements sanitaires actuels, l'enregistrement à été décalé, ce qui recule la date de Sortie du Nouvel Album de PulsaSion ! Vous pouvez continuer de contribuer à notre collecte d'ici là afin de nous aider à atteindre notre objectif.Merci de votre compréhension !

97 participants

3 354,50 € collectés

41 %

mon rêve: devenir artiste!

Bienvenue sur ma cagnotte !Je m'appelle Mathilde, je viens d'avoir 19 ans..Tout à commencé quand on m'a offert à 50 euros un kit de peinture acrylique après une mort très brulale et innatendue de mon chat Gribouillle: un cancer a envahi son ventre, irrécupérable.J'ai donc eu l'idée de réaliser un tableau de mon chat pour lui rendre hommage, sur lequel je travaille actuellement.Mais je ne veux pas m'arrêter à là. J'aimerai exploiter pleinement mon potentiel... J'ai 19 ans, je n'ai pas de revenu, j'ai la vie devant moi... Et j'ai un rêve, c'est devenir artiste! Si je pouvais y tirer un petit salaire je serai trop contente!Mais mes ambitions ne s'arrêtent pas là non plus. J'ai un petit aquarium de 20 litres, mais j'y ai mis 6 poissons. Malheureusement je me sens très arnaquée car un pleco, je ne le savais pas... mais a besoin de 400 litres minimum car il peut mesurer jusqu'à 30 à 40 CM!!!j'aimerai leur donner une plus belle vie... et pouvoir récoter de l'argent pour leur emmenager un plus grand aquarium et m'acheter de la peinture pour récolter par la suite plus d'argent en vendant des tableaux.Un jour j'aimerai devenir une peintre talentueuse, qui vend des tableaux aux collectionneurs, faie des expositions dans des musées, et peut etre dans d'autres pays...Mais j'ai besoin de votre aide!La peinture ça coute cher... Mais avec votre participation, un peu par un peu, je pourrai me lancer pleinement dedansje vous fais part de mon site internet, où j'ai déjà posté mes réalisations...Merci à tous d'avoir lu, et merci aux donnateurs!

0 participants

0 € collectés

0 %
JO DEZECOT - SARTHOPIA

JO DEZECOT - SARTHOPIA

L'objectif de cette année et de finir ce qu'on a pas pu faire l'été dernier, la ligne de plans inclinés avec le slappy et le curb, toutes les plateformes des courbes, et d'agrandir aux coins ici et là ! Grâce à tous les dons, le park a pu se réaliser à 80%, il reste la ligne de plans inclinés à terminier, le bain nordique à faire, toutes les platesformes du bowl et la déco et aménagements autour du park. Pour l'instant les dépenses ce chiffres à 5000 euros environ et il reste 1500 euro a trouvé et encore un peu d"énergie et d'idées folles ! Un Grand merci à JB Rouxel et Martin Violette pour les dessins, et un énorme merci à tous ceux qui ont participés au projet de la Cave ainsi qu'à tous ceux qui participeront à ce nouveau projet. La Construction aura lieu durant le mois d'Août, les dons de matériaux, sacs de ciment, ferraillage, graviers, parpaings, sable, remblais...etc sont biensûr les bienvenus. Toutes sortes d'idées de sponsoring ou de partenariat sont les bienvenus, mettons toutes nos chances de notre côté pour que le projet puisse se réaliser.Un sponsoring avec une marque de Skate serait parfait, ainsi qu'un partenariat avec un vendeur de matériaux.Les retombées médiatiques ont étaient nombreuses avec la Cave, Ouest France, France 3, Live Skateboard Média, Sugar Magazine, Confusion Magazine...etc. Je compte sur tout le monde pour faire fonctionner le bouches à oreilles.

112

2 750 €

72 %
Film Xynthia hommage

Film Xynthia hommage

Bienvenue sur cette cagnotte --- pour info set invitations Merci de donner votre adresse email à l'adresse présente sur le site de vimeo----Bande annonce du film en cours de finitions...cliquez sur l'image, -----la video partira (2 mn et quelques))Le 28 février 2010, à la Faute-sur-Mer, j’ai été victime de la tempête Xynthia. Ma femme, Christine, a failli mourir noyée dans sa maison de ce village vendéen après deux appels bouleversants aux pompiers à 3h30.Un drame identique à d’autres victimes que j’ai rencontrées entre l’été 2010 et 2020.Dans la zone dite de "la cuvette" à la Faute, les 29 morts y dormaient cette nuit du 28 février 2010. Les quelques 600 maisons seront rachetées et détruites par l'Etat. Dix ans plus tard, ce film rend hommage aux 29 morts de la Faute-sur-Mer. J'ai tourné dans cette zone pendant dix ans et la période récente du confinement m'a permis de m'atteler au début d'un montage de ce film.Reste à le finaliser, grâce à vous, pour payer les frais techniques de finition et les salaires des techiciens et artistes : monteurs, image et son, de l'étalonnage, de la musique et des deux comédiens qui incarneront les deux apples aux pompiers à 3h33, heure de la leine mer cette nuit-là...Les montants récoltés permettront aussi de payer les frais de la version anlaise, dite internationale : les deux comédiens de langue anglaise notamment et l'ingénieur du son. Merci à NINON BRETECHER qui a fait une maquette de l'enregistrement des deux appels aux pompiers de ma compagne cette nuit-là vers 3H33. Merci à Anne Birault, victime de la submersion dans la "cuvette" me parle de la hauteur d'eau atteinte quand elle a décidé de monter sur son toit avec les trois personnes habitant alors chez elle.Elizabeth témoigne en 2020. Elle a perdu son petit fils dans ses bras et son mari à ses côtés. Elle était ma voisine à 200 mètres de la rue du Port des Yachts. Je la retrouve cet été 2020 Le devoir de mémoire est nécéssaire pour ne pas oublier....La carte de la "cuvette" de la Faute sur mer. François Anil m'indique le movement des eaux et la diagonale autour de laquelle ont été retrouvées les 29 victimes. 29 morts en quelques heures : ce nombre rapporté à la population du village de cette nuit-là, c’est comme si, à Paris, il y avait eu 60 000 décès en 3 heures ! Plus de 600 maisons ont été démolies après leur rachat par l'Etat. Ici celle de la rue du Port des Yachts, à l'extrémité de la "cuvette", automne 2012Ici la "cuvette" est devenue un Golf. 17 ifs y ont été planté en mémoire des 17 maisons où des gens sont morts cete nuit de Xynthia, ici, à la Faute-sur-Mer...

65

4 760 €

95 %
UN ONE WOMAN SHOW POUR UNE COMÉDIENNE SANS FILTRE

UN ONE WOMAN SHOW POUR UNE COMÉDIENNE SANS FILTRE

Vidéo de présentation :https://www.youtube.com/watch?v=LCT_2ifP0GcJe m’appelle Laurine Defrance Lehmann, j’ai 25 ans. J’évolue actuellement dans le milieu du spectacle à Strasbourg. Diplômée d’une licence d’Arts du spectacle parcours théâtre, d’un Brevet d’Etudes Théâtrales obtenue au Conservatoire de Colmar, et ancienne élève de la première promotion de la classe préparatoire du Théâtre de La Filature et du Théâtre National de Strasbourg. Je suis comédienne et assistante metteur en scène au sein de la Compagnie Hors Sujet, improvisatrice au sein du championnat de la LOLITA, et professeur de théâtre. Depuis un an et demi, je me sens appelée par un réel désir de création d’un seul en scène, et travaille à l’écriture de mon one-woman show.MON PARCOURS J’ai commencé le théâtre quand j’avais 7 ans. Je me souviens encore de la première fois où je suis rentrée dans cette salle de répétition, j’y ai rencontré des personnes de tout âge, de tout style, qui parlaient fort, les uns sur les autres, qui s’improvisaient des personnage au détour d’une conversation initialement tout à fait sérieuse. Et je me suis tout de suite sentie à ma place. Aujourd’hui, j’aime toujours autant jouer pour le théâtre et j’évolue dans ce corps de métier, mais j’ai trouvé en improvisation, une sensation de liberté et de lâcher prise qui m’a apporté un sentiment d’émancipation, d’épanouissement, un endroit de travail qui m’a ouvert encore plus de portes dans la liberté créatrice de l’instant présent.Et j’ai très vite eu envie en impro de pouvoir placer des sujets actuels, climatiques, politique, des droits de l’humain, du vivant. Je me suis rendue compte que là où la forme du match d’improvisation ne me permettait pas d’aller aussi loin que je le désirais pour défendre ces sujets, la forme du seul en scène elle, pouvait me permettre de prendre le temps de pousser et d’exprimer cette parole engagée dans le détail.Et finalement, plusieurs désirs se sont alliés dans ma tête et ont fait sens, j’ai toujours aimé parler aux gens, raconter des anecdotes, je suis à l’aise pour prendre la parole face à un public, même seule, je mets mes pensées, ma vision du monde à l’écrit depuis mon enfance... Et en tant que comédienne, j’ai plutôt un potentiel comique. Et je me suis rendu compte que le stand up pouvait réellement m’apporter la possibilité, d’allier ces plaisirs et mon désir, comme je l’ai toujours cherché au théâtre de pouvoir poser des questions.Je me sens traversée par l’envie profonde d’avoir la liberté de m’exprimer, sans censure, de faire passer un bon moment à un public, de sourire ou de rire du pire comme du meilleur ; mais avec la volonté de ne pas juste faire rire pour blaguer, mais de transmettre quelque chose. Oser espérer que le spectateur en rentrant chez lui, en plus d’avoir passé une bonne soirée se sente touché, concerné, ait envie de pousser encore la réflexion sur notre société, notre planète, notre humanité ou inhumanité. Je n’ai pas le désir d’être moraliste, mais plutôt d’éveiller ou de réveiller les consciences. De pouvoir faire exister une parole sur les sujets que j’ai envie de défendre.POURQUOI JE DEMANDE DES FONDS ? Ce pourquoi je lance aujourd’hui cette recherche de financements, c’est bien évidemment pour pouvoir réaliser mon projet artistique de manière professionnel. Je ne pars pas sur un terrain nu pour bâtir mon projet. J’ai des fondations. Cela fait un an et demi que je suis en train d’écrire, de réécrire, de travailler aussi avec des retours de personnes extérieures mon one woman show. Aujourd’hui j’ai environ 40 minutes de texte solide écrit, abordant l’impact des médias et des publicités sur notre société, l’écologie, et je suis en train de commencer le travail de l’interprétation et de la mise en scène. Un travail dont la concrétisation pourra être vue lorsqu’une salle pourra être louée afin de jouer une première date : Et c’est là que votre soutien rentre en jeu ! Cet argent va me permettre d’avoir un fond de garantie, nécessaire pour jouer dans des salles de spectacle, permettant de louer une salle et son matériel technique, mais aussi de payer le régisseur.Je suis également en train d’écrire des formes plus courtes afin de pouvoir commencer à tester mon travail sur des scènes ouvertes. J’ai la chance d’avoir certains contacts qui m’aident jusqu’à présent bénévolement, néanmoins il y a toujours un moment où sans financement, avancer devient difficile. Particulièrement dans une visée de travail professionnel de qualité, d’autant plus dans cette situation particulière actuelle de pandémie, où le spectacle vivant ne vit plus réellement. Je me suis retrouvée contrainte de devoir repousser mon entrée dans les scènes ouvertes, les micros ouverts de comedy clubs, compte tenu de la suspension de ces activités. Pour rebondir, en attendant la scène, je suis en train de me lancer dans la réalisation de chronique, type billet d’humeur sur Instagram.Aujourd’hui si je demande des financements, c’est à la fois pour faire l’acquisition de matériel me permettant une qualité technique pour travailler chez moi : un micro, un ordinateur. Jouissant de plus en plus de l’écriture et du partage, je souhaiterais pouvoir enregistrer des chroniques de qualité, mais également me lancer dans la réalisation de podcasts.Cet argent me permettra également de pouvoir payer des personnes qualifiées pour construire et promouvoir mon travail :* Un graphiste qui pourra créer mon identité visuelle, mes affiches...* Un photographe avec qui j’ai déjà réalisé les photos qui représenterons l’affiche de mon futur spectacle.* Un vidéaste qui me permettrait de capter mes passages scéniques et de les diffuser sur les réseaux.Quelques coûts de logistique administratives ont été calculés dans mon budget : Impression d’affiches et de flyers pour mon spectacle, frais pour le dépôt de mon texte à la SACD afin de protéger mes droits d’auteur.Il faut également prévoir 2,9 pourcents de la somme à Leetchi sur l’argent récolté.Enfin, si j’obtiens une certaine somme espérée, je souhaite réaliser un stage intensif d’humoriste avec des professionnels qualifiés, dans le but d’enrichir davantage mon travail et d’offrir des prestations scéniques de qualité.Mon choix se portera sur le stage « AFDAS Comédiens : Spécialité Humoriste et One Man Show », proposé par l’Ecole du One Man Show à Paris ; ou bien sur le stage « Coaching et Mise en scène pour Humoriste » proposé par l’Ecole de l’Humour à Lyon.Avec 5000 euros, je suis plus que comblée, j’ai la possibilité d’obtenir au moins 3 dates de spectacles en salle, et tout ce qui vient d’être cité ci-dessus est réalisable : Avec 2500 euros, je réunis les fonds nécessaires pour payer mon graphiste, mon photographe, et je peux m’acheter un ordinateur et un micro, obtenir une date en salle, et payer le vidéaste pour une courte captation :●●●●●●Chacun est libre de donner la participation qu’il souhaite pour cette recherche de financements, mais sachez que chaque don me permettra de garantir la qualité et surtout la concrétisation de ma création.Pour chaque don obtenu, vous recevrez bien sûr mes remerciements les plus chaleureux, toute ma gratitude et mon amour, et une accolade si tant est que les gestes non barrières puissent revenir à l’ordre du jour ♥* Pour chaque don au dessus de 20 euros, je t’envoie une carte postale bien kitsch pour te remercier, avec de la blagounette et de l’amour. ♥* Pour chaque don au dessus de 50 euros, je t’envoie, en plus de la carte postale, une petite vidéo privée marrante. ♥* Pour chaque don au dessus de 100 euros, je t’envoie la carte postale, la vidéo privée, et je t’invite à prendre un verre chez moi pour te remercier de vive voix ! ♥●●●●●●« Ce drôle est assez sage pour jouer le fou ; et pour le bien jouer, il a besoin d’une sorte d’esprit : il doit observer l’humeur de ceux qu’il plaisante, la qualité des personnes et le moment, en se jetant, comme le faucon hagard, sur la moindre plume qui passe devant ses yeux. C’est un métier certes aussi ardu que l’état du sage ; car la folie, dont il ne fait montre que sagement, est ingénieuse ; tandis que les sages, une fois tombés dans la folie, perdent toute raison. »William Shakespeare, La Nuit des Rois

98

3 080 €

61 %
Soutien aux salariés du Centquatre en grève

Soutien aux salariés du Centquatre en grève

Mouvement spontané et collectif des salariés du CENTQUATRE-PARIS Depuis le lundi 31 janvier 2022, une partie des salariés du CENTQUATRE-PARIS, établissement public de la Ville de Paris dirigé par José-Manuel Gonçalvès depuis 2010, se sont vu contraints d’entamer une grève spontanée et reconductible, visant à alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail.Pourquoi une grève ?Une charge de travail et un volume d’activité qui augmentent chaque année au point de dépasser les capacités des équipes et les infrastructures de l’établissement, conjuguée à de bas salaires qui ne reflètent pas l’engagement des salariés permanents et intermittents.Depuis plusieurs années, la programmation artistique prolifique de l’établissement repose pour beaucoup sur une solidarité sans faille entre salariés, sur l’implicationdémesurée d’une équipe pourtant rompue aux cadences intenses et à encaisser la pression, quoiqu’il en coûte.Une bonne partie des employés a néanmoins le sentiment d’être arrivée à une situation où les temps de respirations entre les projets n’existent plus.Plus que jamais, les salariés ressentent de l’usure et une grande fatigue, tout en s’inquiétant devant le nombre croissant d’arrêts maladies, de burn-out, et un turn-overdémesuré considéré par la direction comme une preuve de dynamisme de l’établissement. Si, sur cette saison culturelle, la suractivité s’explique en partie par les nombreux reports de spectacles dus à la pandémie de COVID-19 - faisant craindre aux équipes que cela ne devienne la nouvelle vitesse de croisière du CENTQUATRE - il ne faut pas pour autant minimiser le surrégime que les salariés vivent de façon constante depuis de nombreuses saisons. Après plusieurs années de dialogue social improductif, cette grève est fondée sur plusieurs revendications, dont les suivantes :- Une hausse de tous les salaires des permanents, une réévaluation du salaire des intermittents et des gratifications de stage, au regard de l’augmentation du coût de lavie ;- une meilleure adéquation entre l’effectif de permanents et la charge de travail liée à la programmation, une pérennisation des postes de renfort et une limitation durecours aux contrats courts et précaires ;- une meilleure reconnaissance du travail des équipes, passant notamment par l’attribution de primes exceptionnelles lors de saisons particulièrement intensescomme celle en coursA la suite de quatre jours de négociations, les avancées des discussions ne laissent pas présager d’une résolution dans les jours à venir.La passion et le dévouement du personnel du CENTQUATRE ne suffiront bientôt plus à défendre chaque levée de rideau.Le mouvement spontané et collectif des salariés et salariées du CENTQUATRE-PARIS

73

4 209 €

L'arbre a donné ses fruits

L'arbre a donné ses fruits

Bienvenue sur la cagnotte du documentaire ! "Et l'arbre a donné ses fruits" est le titre d'un documentaire de 52 minutes, portraits croisés de prêtres africains venus soutenir l'Eglise en France en perte de vitesse.Formés en Côte d'Ivoire ou au Bénin, nos protagonistes, les pères Barthélémy, Antoine et Valerry ont choisi de venir officier temporairement (comme Fidei Donum) ou de manière pérenne en France, en reconnaissance du travail des pères missionnaires, commencé il y a plus d'un siècle. Avec leur regard religieux et philosophique sur la société actuelle, ils nous parlent des origines de leur vocation, de leur intégration, physique, fonctionnelle, sociale, sociétales dans une nouvelle culture et de la transmission d'une parole universelle, fédératrice au delà des différences culturelles. Historiens, philosophe, anthropologue, anciens missionnaires et nouveaux, évêques viendront compléter leur analyse, en alternance avec des instants de vie où les prêtres africains seront confrontés aux aléas du quotidien dans la société et la culture de leur pays d’accueil. Le documentaire, que l’on veut dans sa narration positif et humaniste, sera diffusé à la rentrée prochaine sur la chaine KTO TV, diffuseur et principal partenaire entre septembre et octobre 2020. La production du projet est confiée à la société WeGo Productions et sa réalisation à Jean-Claude Flaccomio.L'équipe technique travaille en immersion dans le quotidien des pères avec des moyens techniques très qualitatifs pour la réalisation d'un documentaire à l'image d'esthétique cinématographique au service de propos documentés sur le principe dit "d'évangélisation en retour", mais plus largement d'intégration culturelle positive car à l’écoute réciproque pour la transmission d'une parole universelle. Le tournage, qui a débuté à la rentrée 2019 se poursuit en Provence, notamment dans la commune de Banon où le Père ivoirien Barthélémy Zagre a été nommé en septembre 2019 et en Vendée, dans le diocèse de Challan où étudie et officie le Père Valerry Wilson, comme le Père Antoine Nouvawi, Abbé des Sables d'Olonne tous deux originaires du Bénin. Deux zones géographiques principales choisies qui s'expliquent par la différence de la représentativité catholique. Si le Nord Ouest de la France fait figure de bastion catholique, le Sud est plus enclin à une déchristianisation. Nos protagonistes se trouvent ainsi dans des situations différentes, plus ou moins entourés, plus ou moins suivis pendant les offices. Des situations dans tous les cas bien différentes de celles de leur pays d’origine comme ils pourront en témoigner. Aux propos de notre trio de personnalités, viendront s’ajouter, comme indiqué plus haut, les témoignages d’historiens, philosophes et ecclésiastiques.Des interviews à Lyon, à Paris, Lourdes, sont programmées comme également des options de tournage au Vatican ou encore en Afrique. La partie historique sera appuyée par des images d’archives nourries des fonds de l’INA ou de la Gaumont. Si la majorité des frais de tournage sont pris en charge par la production et le partenaire KTO TV, nous faisons appel à la générosité de bienfaiteurs pour renforcer le budget sur la production et finaliser le projet à la hauteur de l’ambition et des messages véhiculés. Nous estimons le montant minimal nécessaire à 15 000 euros répartis comme suit : TOURNAGE, 10%, à savoir : * 8% pour le reste du tournage (principalement les frais de déplacement)* 2% pour les images d’archives additionnelles.POSTPRODUCTION (comprendre, la phase du projet, qui intervient après le tournage pour réaliser le produit fini qu'est le film, débutera dès fin février.), 90% à savoir : * 40% , le montage image et son (salaire monteur et salle de montage)* 27% pour la création musicale* 7% pour le mixage* 13% pour la partie finalisation image (étalonnage)* 3% VFX (effets visuels consistant au nettoyage des images et à l’ajout de quelques graphismes type incrustation textuelle) Via cette cagnotte leetchi nous faisons appel aux personnes généreuses qui seraient intéressées pour participer à une oeuvre audiovisuelle riche en rencontres et en humanité et surtout porteuse de message d’amour universel. Pour que les petites graines donnent des belles forêts ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés. Si vous le souhaitez, votre nom pourra être cité cité au générique de fin, merci de penser à nous l’indiquer, sinon nous préserverons votre anonymat. Nous envisageons également des avant-premières dans les différentes villes de tournage avec des débats et rencontres auxquels vous serez cordialement invités pour partager avec les membres de l’équipe présents (merci d’indiquer votre lieu de domicile). Merci à tous ! Restez bien évidemment connectés pour suivre les actualités du projet, régulièrement mises à jour.

34

9 075 €

60 %
Résidence artistique Barcaghju

Résidence artistique Barcaghju

Bienvenue sur cette cagnotte ! Au mois d’ Aout 2021 nous avons la chance de pouvoir nous installer dans une propriété d'exception pour une semaine, Nous y voyons l’opportunité d’y faire éclore un laboratoire de création et d’idées. Riche d’une expérience collective au cours de laquelle nous avons conçu un artist-run-space le temps d’un été, dans une propriété maintenant détruite, nous voulons cette année recréer cette effervescence dans un cadre différent. Nous pensons qu’il est vital de réunir les jeunes artistes d’aujourd’hui pour penser de nouvelles manières de créer. Nous souhaitons voir différentes identités artistiques collaborer dans le cadre d’ateliers graphiques musicaux scéniques et cinématographiques sans contrainte. Les résidents jouiront d’une liberté artistique totale dans la conduite de leurs créations. Nous soutenons les initiatives indépendantes et toute démarche visant à repenser nos manières de créer Ces deux dernières années ont vu éclore de nombreuses scènes artistiques, adaptées à de nouvelles conditions de création. Proposer des espaces d’expérimentation permet aux scènes émergentes de se rencontrer, de confronter leurs univers et ainsi de se diversifier.Ce genre d’initiative apparaît comme un moteur pour le développement culturel de l’île. Nous souhaiterions les voir se multiplier afin d’offrir à la jeunesse Corse une ouverture plus vaste sur le monde, lui donner de nouvelles projections et la possibilité d’exprimer ses propres discours. Les résident(es) seront encouragé(es) à s’inscrire dans des projets communs sans impératif de restitution au terme de la semaine. Ils pourront cependant proposer tout type de performances, et créations au public lors du dernier jour de la résidence. Nous aimerions également proposer un week-end d'exposition pour des travaux concrétisés et amorcés lors de la résidence, à Paris avant la fin de l’année. Nos méthodes de financement visent à s'émanciper des schémas classiques afin de disposer d'une liberté totale dans la mise en place et le développement de nos idées. C'est pour cela que nous comptons sur la solidarité de ceux qui sont sensibles à nos engagements et qui comme nous veulent contribuer au rayonnement culturelle de demain en misant sur la seule force qui peut bâtir l’avenir, la jeunesse.

62

4 475 €

Les amis du Petit Atelier

Les amis du Petit Atelier

Bonjour à toutes et tous ! Comme vous le savez, la période que nous vivons actuellement est pleine d’incertitude pour tout le monde, et notamment pour les PME. Le Petit Atelier ne fait bien sûr pas exception, et il est difficile de savoir aujourd'hui s'il pourra perdurer sur le moyen terme. Si vous avez déjà participé à un cours, un stage ou une animation, vous savez déjà que le Petit Atelier est plus qu'un lieu où on apprend des techniques artistiques, où on fait des tableaux. Le Petit Atelier, c'est la convivialité, le partage, le plaisir de créer, de se dépasser, un endroit où on apprend aussi à prendre confiance en soi tout en s'amusant. Le Petit Atelier c'est aussi et surtout une âme et un sourire : Laetitia, une personne qui se donne à fond pour apporter des étoiles dans les yeux des petits et des grands, qui cherche toujours de nouvelles techniques et de nouvelles idées pour surprendre (et être surprise). Aujourd'hui, il faut le dire, le Petit Atelier est en danger, plus le temps passe et plus je vois Laetitia craindre de ne pas arriver à le rattraper. Car ce qu’elle devra honorer à « retardement » l’empêchera de créer de nouvelles dates de stages. C’est pourquoi, j’ai souhaité apporter à Laetitia un soutien pour le maintenir à flots, pour continuer à vivre et faire vivre ces moments merveilleux que Laetitia partage avec nous tous depuis plus de 6 ans maintenant. Six années que Laetitia nous apporte son énergie et sa générosité. A elle aujourd'hui d'en recevoir, car au-delà de l'aspect financier, c'est aussi la solidarité et l'élan du coeur qui lui apporteront un grand bonheur et, je n'en doute pas, un océan de jolies larmes. Je pense que ça l'aiderait à rebondir et à ne rien lâcher... Je la connais, c'est une pugnace mais là, elle a accusé coup dur sur coup dur les derniers temps... Ce soutien à Laetitia passe par cette cagnotte sur Leetchi. Je vous remercie par avance, que vous souhaitiez participer ou non, de bien vouloir partager cette page, d'y inviter le plus possible vos amis, ou au moins ceux qui connaissent le Petit Atelier et qui ne seraient pas dans mes amis FB (ou tout simplement ceux qui n'auraient pas facebook) Attention, Laetitia n'étant pas au courant de cette cagnotte, si vous partagez cette page sur Facebook, n'oubliez pas, dans les paramètres, d'exclure Laetitia Petit Atelier (et pour celles et ceux qui la connaissent depuis longtemps, son précédant compte Lae Web) de votre partage. Si vous désirez participer mais ne pas payer par internet, n'hésitez pas à me contacter au 06.63.61.93.30. Merci à vous tous pour votre contribution, financière ou non. En espérant vous (re)croiser autour de pinceaux au Petit Atelier ! Cédric

82

3 290 €

Les Plumes du Paon - Nomade Boutique

Les Plumes du Paon - Nomade Boutique

Bienvenue sur la cagnotte des Plumes du Paon !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisésBonjour et bienvenue sur la cagnotte des Plumes Du Paon - Nomade Boutique Passionnée de mode depuis mon enfance, j'ai toujours été séduite par notre si riche et fascinant patrimoine artistique. J'aime l'art sous toutes se formes et l'envie de mettre celui-ci en exergue était une évidence. Le projet : LesPlumesDuPaon, une boutique itinérante Après 6 ans en tant que Galerie Boutique au 91 rue Bonneterie (Avignon) où j'ai présenté et exposé plus de 200 artistes de disciplines et univers variés, je souhaite déployer mes plumes et me poser sur d'autres contrées. Il y a moult chemins, moult branches, moult histoires...J'en entame donc une nouvelle avec vous. Ce nouveau projet émane d'une profonde envie de nomadisme, de liberté et de transhumance artistique.Cette boutique nomade est la synergie et la symbiose entre ma mutation, ma transformation et des rencontres qui ont nourri mon âme. Les Plumes du paon nomade renoue avec mes racines, ma terre, mon enfance et mes rêves.C'est un vagabondage, un nomade trip, une exaltante pépite. Autrement dit, c'est une soif inaltérée de plaisirs instantanés, de moments privilégiés, savoureux, subtils et délicats.Les Plumes du Paon nomade sera le combo d'une rencontre entre un public avide de découvrir l'artisanat français et le désir de partager la singularité de l'instant, ensemble. Assise dans ma caravane, en regardant le fond de ma tasse Van Houten, je vous prédis un avenir rempli de surprises artistiques, éthiques, solidaires et responsables. Les Plumes du paon nomade c'est une caravane itinérante, une invitation aux voyages et toujours un cabinet de curiosité accessible à tous. Dans ma boutique caravane, la sélection d'une quinzaine d'artisans d'art français évolueront au gré des saisons et de mes découvertes artistiques et créatives.Comme avec la boutique, mes artistes se renouvelleront en fonction de mon itinérance, mes rencontres et mes différents projets qui découleront de ce nouveau concept. Les plumes se promènent et viennent à vous avec différentes formules : Plume 1, Plume 2 et la Plume Luxe.Un chef artiste culinaire et une spécialiste vinicole m'accompagneront lors de mes différents périples pour vous proposer des accords mets & vins en adéquation avec mes prestations. Parce que notre monde se transforme, mes envies changent, mes priorités évoluent pour se tourner et se concentrer vers plus de liberté et d'autonomie. Soyons fous, poètes. Surtout, soyons libres de penser une nouvelle manière de consommer ! La cagnotte : Afin de réaliser mon projet et poursuivre l'histoire des Plumes du paon, j'ai décidé d'investir dans une caravane boutique et de venir jusqu'à vous... Mais pour ça, il me faut aussi une voiture pour la tracter ! J'ai rencontré Camille... et sa caravane m'attend patiemment. C'est pour cela que je fais appel à votre générosité.Il me faut aller chercher le véhicule, l'aménager spécialement pour Les Plumes du paon nomade afin que vous y retrouviez mon univers et ma sélection d'artistes. Je ne peux malheureusement me permettre de tout financer seule. Alors, chers ami(e)s, partenaires, artistes, client(e)s, inconnu(e)s, si mon projet vous parle, vous titille, ou même vous fait envie, si l'aventure vous saisit et vous souhaitez promouvoir une nouvelle façon de consommer et m'aider à m'envoler plus encore plus haut,Alors je vous remercie de tout cœur pour votre participation au projet. MERCI à vous. Pour plus d'informations, veuillez me contacter au 06.68.32.91.56

38

7 400 €

100 %
Clip "Elle" - NAVA

Clip "Elle" - NAVA

NAVA est une artiste-interprète évoluant dans une style musical Rock. Sensible au passage à l'âge adulte et les doutes qui y sont liés, elle use de sa musique comme l'étendard d'une jeunesse tantôt perdue, tantôt heureuse, mais toujours en recherche d'identité.Dans la continuité du tournage de son premier clip “Tic Tac”, nous ouvrons une cagnotte pour la réalisation du clip de son single “Elle”.Au travers du morceau “Elle”, NAVA traite de la découverte d’un nouvel aspect de sa sexualité : ici par la prise de conscience d’une attirance envers une femme (Elle). Le thème principal étant l’émancipation et l'acceptation de cette part de sa sexualité, le clip souhaite mettre en scène une jeune adulte (interprétée par NAVA) vivant cette situation pour la première fois avec l'une de ses amies. La relation des deux personnages sera présentée au cours d'une virée entre amis .Profitant de l'absence des grands parents de l'un d'entre eux, un groupe d'amis décide de séjourner en secret dans la villa familiale. Tandis qu'ils profitent des lieux sans se soucier du lendemain, Clémentine ne peut pas détacher son regard de Julie : Chaque rire est un électrochoc pour elle, chaque contact physique la presse un peu plus de l'embrasser et de s'abandonner à elle.Le clip est réalisé par Cyprien Jeancolas, un jeune réalisateur qui collabore avec NAVA depuis maintenant quelques années, plus récemment sur le clip "Tic Tac" ainsi que le court-métrage "Respire".Avec "Elle", Cyprien cherche d'un côté à instaurer une ambiance rock, celle d'un groupe de jeune qui bravent les interdits pour profiter de leur jeunesse ensemble.De l'autre, il souhaite surtout mettre en avant le sentiment amoureux : Illustrer les doutes qui peuvent être ressentis, les envies, les regards et le contact. Il est primordial de représenter la passion et le fantasme.À l'instar de "Tic Tac", le clip de "Elle" sera auto-produit et réalisé par une équipe de bénévoles.L'ouverture de cette cagnotte vise donc à permettre la mise en place de moyen technique et humain plus important lors du tournage. Celà inclut donc les déplacement de l'équipe, les défraiments, le logement, la nourriture, ainsi que la location de matériel et autres accessoires ;* Le projet est actuellement estimé à 3 jours de tournages, une équipe de 5 techniciens et 5 acteurs, pour un budget total de ~2100€ (incluant les commissions de Leetchi). * Le montant de la participation est entièrement libre ! Chaque don, aussi petit soit-il, nous permettra une meilleure condition de tournage. * Le nom (ou pseudonyme) utilisé lors d'un don figurera au générique. Une projection privée en avant-première pour les participants est envisagée sur Paris, selon la somme récoltée. * Nous utiliserons l'encard "Actualités" pour vous tenir au courant de l'avancée du clip avant, pendant et après le tournage.N'hésitez pas à partager la cagnotte sur les réseaux sociaux et merci pour votre aide !

119

2 251 €

107 %
La Cabane au Fond du Jardin

La Cabane au Fond du Jardin

Bonjour à tous et bienvenue sur cette cagnotte !Nous sommes heureux de vous présenter notre projet car nous croyons fortement à son succès ! Nous sommes un couple d’artistes de la région lorientaise, Isabelle, musicienne et Michel, chanteur-musicien. Depuis de nombreuses années, nous tournons avec nos formations en Bretagne et ailleurs...Isabelle Ropers-Doussal et Michel Le Romancer, une amitié et une complicité vieilles de 30 ansHabitués des grandes scènes, des très belles salles de concert ou des événements en extérieur devant un public nombreux, nous ressentons aujourd’hui l'envie de jouer dans un contexte plus intimiste, à la rencontre des amateurs de nos chansons : dans leur jardin, leur cour, leur quartier, leur village, leur entreprise...Découverte de la caravane proposée par Jaco et Eloïse (anciens clients devenus amis)L'idée de disposer d'une scène mobile nous est donc naturellement venue. Une scène roulante qui pourra nous permettre de nous rapprocher de tous ! Nous nous sommes alors occupés à transformer une caravane vintage pour en faire la scène de nos concerts et pouvoir ainsi jouer n'importe où !La transformation commence grâce à Alain !L'intérieur sera celui d'une cabane ou plutôt devrions-nous dire, une "carabane", des années 50, 60, 70... Une cabane qui surprendra, qui s'invitera chez vous comme un cadeau que vous ferez à vos invités...Transformation terminée !Ce projet est déjà bien avancé, nous avons des concerts déjà vendus et des clients nombreux à attendre de le voir mais tout cela représente un investissement important, bien plus important que ce que nous avions imaginé. Aujourd'hui, nous faisons donc appel à votre générosité afin que nous puissions vous montrer au plus vite notre "bébé vintage". Vous allez l'adorer tant notre carabane va vous transporter à l’époque de vos parents ou grands-parents, aux années de la douceur de votre enfance.Une jolie nouvelle robe à la vieille dame de 1976Vos dons vont nous servir à financer les frais de transformation (découpe), rénovation (plancher, jantes), aménagement, équipement et décoration de la caravane, les frais liés à la communication de notre projet (shooting photo, teaser vidéo, plaquette publicitaire, site web, cartes de visite, communication digitale...).Aménagement et décoration en cours... C'est la partie de Michel et aucun doute sur le résultat à venir !Nous souhaitons vous proposer en échange de vos dons quelques compensations :- De 10€ à 30€ : un merci chaleureux et sincère car vous savez que les petits ruisseaux forment les grandes rivières !- De 31€ à 50€ : un merci chaleureux et sincère + une invitation à un pot inaugural dans notre région lorientaise.- De 51€ à 80€ : un merci chaleureux et sincère + une invitation à un pot inaugural dans notre région lorientaise + si vous le souhaitez, votre portrait sous la forme d’un autocollant à l'arrière de la caravane à la façon vignette Europe 1 (vintage à souhait !)- De 81€ à 100€ : un merci chaleureux et sincère + une invitation à un pot inaugural dans notre région lorientaise + si vous le souhaitez, votre portrait sous la forme d’un autocollant à l'arrière de la caravane à la façon vignette Europe 1 (vintage à souhait !) + le CD de Michel- De 101€ à 500€ : un merci chaleureux et sincère + une invitation à un pot inaugural dans notre région lorientaise + si vous le souhaitez, votre portrait sous la forme d’un autocollant à l'arrière de la caravane à la façon vignette Europe 1 (vintage à souhait !) + le CD de Michel + une réduction de 20% sur le montant de notre prestation pour vous.- Au-delà de 500€ : un merci chaleureux et sincère + une invitation à un pot inaugural dans notre région lorientaise + si vous le souhaitez, votre portrait sous la forme d’un autocollant à l'arrière de la caravane à la façon vignette Europe 1 (vintage à souhait !) + le CD de Michel + une réduction de la moitié de votre don sur le montant de notre prestation pour vous.Un immense MERCI à tous ceux qui croiront en nous et en notre "Cabane au Fond du Jardin" ! Vous pourrez suivre notre aventure sur notre page Facebook bien sûr, nous vous tiendrons au courant du lien très prochainement. En attendant, partagez, partagez, partagez, faites voyager notre demande pour nous permettre de récolter des fonds et des encouragements !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Du fond du coeur, MERCI. Isa et Michel

67

11 J

Enregistrement de l’album FLAWS

Enregistrement de l’album FLAWS

🎹☘️☘️☘️ BIENVENUE à tous ☘️☘️☘️🎹Ici vous pouvez directement participer en un clic à cette cagnotte « musicale », afin de nous aider à financer l’enregistrement en studio et la création du 1er album de FLAWS🌟C’est quoi FLAWS ?🌟Un projet en trio imaginé et créé en 2019 par la pianiste de jazz Sandrine Marchetti, avec les deux magnifiques voix de Célia Tranchand et de Loïs Le Van 🎧Ça ressemble à quoi FLAWS ?🎧Entre ombres et lumières, ce trio porté par les compositions de la pianiste Sandrine Marchetti reflète toute l’ambivalence de son univers. Dès les premières notes, apparaît une profonde poésie où la mélodie est reine, emmenée par la spontanéité et l’intensité de la chanteuse Célia Tranchand et la sincérité de la voix de Loïs Le Van.Pour en écouter plus : https://soundcloud.com/sandrine-marchetti/sets/flaws-project ✍️Quand on parle de FLAWS ...✍️ :« Comme un soleil qu’on entreverrait à travers les larmes », extrait d’un article de Alice Leclercq pour le Gri-Gri, pour le lire en intégralité, cliquez ci-dessous : 🙏Pour nous aider et nous soutenir🙏:-Vous pouvez participer à cette cagnotte, tout don même minime, nous fera avancer, vous mettez donc ce que vous voulez 5,10, 20, 5000 euros ;), tous les paiements sont sécurisés.-Vous pouvez partager cette cagnotte sur les réseaux sociaux !-Vous pouvez partager les vidéos de FLAWS !-Pour nous suivre sur Facebook, cliquez ICI-Pour nous programmer, nous contacter via ce site web : www.sandrinemarchetti.com❤️❤️❤️ Merci à tous !!!! ❤️❤️❤️Photo 1 et 2 de Bruno Belleudy / Photo 3 de Marc Obin / Vidéos de Marc Obin / Enregistrement par Antoine Karacostas au studio AeroNef

77

3 426 €

OUT, le film.

OUT, le film.

Pendant une soirée entre amis, Yuri et ses amis Maxime et Jo décident de voler des bières dans une épicerie. Concours de circonstances, le petit ami secret de Yuri est à la caisse, il est contraint de le braquer pour le protéger.Contexte culturel et sociétalSur le fond d’une histoire d’amour tragique, notre film s’inscrit dans une critique plus large de la société où tout est injustement normé. Notre personnage principal va aller jusqu’à commettre l’irréparable pour, certes protéger son amant, mais aussi pour empêcher ses amis de découvrir la vérité. Le braquage est alors le moyen pour nous de suggérer que la pression sur Yuri est tellement forte qu’il est capable de faire le choix stupide d’un braquage plutôt que d’avouer son homosexualité. Ainsi, les normes sociétales stupides nous poussent à commettre des actes qui vont à l’encontre de nos convictions et de nos désirs.Des personnages complexesNous ne souhaitons absolument pas caricaturer nos personnages, et les faire entrer dans des cases. Nous désirons avoir des personnages avec de véritables “gueules”, montrant des personnalités fortes par leurs attitudes.Une géographie universelle pour un meilleur ancrage dans la réalitéOn trouvait intéressant de situer cette histoire non pas à Paris où dans une autre grande ville de France telles que Bordeaux ou Lyon, mais bien plutôt dans une ville de taille moyenne, entre ville et campagne. Cette situation, entre la ville et la campagne, nous permet de nous adresser à tous les spectateurs sans distinction géographique.Il nous tenait à coeur de faire un film qui soit ancré dans la réalité, dans le réel. Notre histoire prend place dans un lieu banal, avec des gens banals, qui ont un quotidien banal. Cette apparente banalité permet, dans un premier temps, à quiconque qui regarde le film de se sentir impacté par notre histoire, et de se mettre à la place de notre personnage principal. Un travail du son omniprésentNous avons un désir de véritablement travailler le son dans notre court métrage. Yuri va être, à de multiples reprises, confronté à des dilemmes psychologiques intenses, voire à de véritables chocs. Ces chocs pourront être matérialisés à l’écran par un travail sur le son. Par exemple, dans la scène de voiture, lorsque Yuri comprend que le plan “voler des bières” se transforme en “braquer Antoine”, nous voulons élaborer un sound design immersif qui coupe Yuri du monde, comme s’il était littéralement “sous l’eau”, avant de revenir à la surface et de redevenir acteur de sa vie. Cette utilisation du sound design nous permettra de nous rapprocher encore plus du personnage de Yuri et d’accentuer le côté réaliste du court métrage.Blanche Lèques / réalisatriceBercée depuis petite au rythme des récits, des images et des bandes sons, Blanche est une réalisatrice avant tout passionnée. Le cinéma fait partie intégrante de sa vie, tant sur le plan personnel que professionnel, et lui apparaît être un véritable exutoire. Aujourd’hui assistante de production chez Vue du Phare Production, Blanche met à profil son temps libre pour réaliser ses projets. Son dernier court métrage Double Jeu a été sélectionné dans plusieurs festivals. Out sera sa seconde co-réalisationStella Capitaine / réalisatriceStella est passionnée par le cinéma depuis l'enfance. Il lui a fallu du temps pour se rendre compte que sa passion était une vocation. Son travail de vidéaste dans un médias féminin lui permet de faire la rencontre de gens aux multiples histoires. Elle puise son inspiration dans la vraie vie, la vie des autres. "Out" sera sa première co-réalisationLouis Pata-Lavigne / producteurLouis est un tombé dans la production audiovisuelle grâce à une envie folle de pouvoir produire les clips de rap qu'il voyais à la télévision quand il étais petit. Il a été directement motivé par cette partie de l'énorme monde de l'audiovisuel qu'est la production. Gérer des budget mais aussi avoir un œil sur l'artistique etait pour lui le meilleur entre deux. Aujourd'hui il évolue dans ce qui l'a toujours bercé pendant ses études, la publicité.Margot Pires Andre / 1er assistante réal.C'est pendant sa licence d'Information Communication que Margot découvre la création audiovisuelle. Elle décide de s’orienter dans ce domaine pour son master afin d’approfondir ses premiers contacts.Alexandre Abboud / régisseur généralToujours animé par organiser des évènements et après avoir travaillé dans la restauration, Alexandre a joint ses passions commune : Le cinéma et l'événementiel, c'est ainsi qu'il met tout en œuvre pour optimiser au maximum le déroulement d'un tournage ou d'un événement.Yohan Godard / post producteurC’est grâce à des études en publicité qu’il commence à découvrir le monde de l’audiovisuel. Il décide donc d’orienter la suite de ses études dans ce domaine et trouve sa vocation dans la post-production. Il est passionné particulièrement par le montage et décide d’en faire son métier.Pourquoi ce crowdfunding ?Pour réaliser ce film sans compromettre ses ambitions visuelles et sonores, nous estimons qu'il nous faut récolter 5800€.Voici une prévision de répartition de nos fonds récolté :Nous avons à coeur de mener à bien ce projet ambitieux et souhaitons lui donner les moyens d'être la meilleure version de lui-même.C'est pour ça que nous faisons appel à vous aujourd'hui. Tous les soutiens sont les bienvenus.ContrepartiesN'hésitez pas à envoyer un mail à pour que nuis puissions vous récompenser !Chaque récompense inclue les précédentes.Merci à tous.

73

3 645 €

62 %
Le silence des baobabs

Le silence des baobabs

Bienvenue sur la cagnotte « LE SILENCE DES BAOBABS », roman graphique.Silvia TREBBI, Papa Malick FALL, Patrick L’ECOLIER ont besoin de vous pour les aider à financer la publication de cet album.Préventes et soutien : chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés.Merci à toutes et tous !- Participation de 5 € : un grand merci pour votre soutien.- Participation de 10 € : l’album « Le silence des baobabs »- Participation de 12 € : l’album « Le silence des baobabs » et 2 € reversé à l’Apardap- Participation de 25 € : 2 albums « Le silence des baobabs » et 5 € reversé à l’Apardap- Participation de 25 € : l’album « Le silence des baobabs » plus un jeu de 3 cartes (format 14,5 X 21) et 5 € reversé à l’Apardap- Participation de 40 € : 2 albums « Le silence des baobabs » plus un jeu de 3 cartes (format 14,5 X 21) et 10 € reversé à l’Apardap- Participation de 50 € : 3 albums « Le silence des baobabs » plus un jeu de 3 cartes (format 14,5 X 21) et 10 € reversé à l’Apardap- Participation de 50 € : 4 albums « Le silence des baobabs » et 10 € reversé à l’Apardap- Participation de 60 € : 3 albums « Le silence des baobabs » plus un jeu de 6 cartes (format 14,5 X 21) et 10 € reversé à l’Apardap- Participation de 75 € : 4 albums « Le silence des baobabs » plus un jeu de 6 cartes (format 14,5 X 21) et 15 € reversé à l’Apardap- Participation de 100 € : 5 albums « Le silence des baobabs » plus deux jeux de 6 cartes (format 14,5 X 21) et 15 € reversé à l’Apardap Objectif 1 : 2000 €, parution prévue septembre 2020, tirage 300 ex.Objectif 2 : 3000 € parution prévue septembre 2020, tirage 500 ex. et une carte dédicacée à tous les participants.Quelle que soit votre participation, votre nom figurera dans la page remerciements (sauf avis contraire) LE SILENCE DES BAOBABS, le projetLe projet était de dessiner, écrire à deux pour tresser une histoire entre ici et ailleurs.Ce livre trouve son origine dans l’idée d’une rencontre dessinée. Rencontre entre des personnes venues de divers ailleurs et de divers ici.Au début nous étions plusieurs autour de la table, mais ce « plusieurs » s’est réduit au rythme des aléas de la vie d’ici pour les gens d’ailleurs.L’ici et l’ailleurs ont cependant pris place dans notre récit, un récit que nous avons repris à deux, l’un d’ici, l’autre d’ailleurs et vice versa.Dans ce conte nous parlons d’un ici qui pour toi lectrice-teur est un ailleurs. Ici (c’est-à-dire, là-bas) on se questionne : pourquoi les gens partent-ils ailleurs ? Pourquoi ne restent-ils pas ici (dans cet ailleurs dont nous parlons) dans leurs villages, leurs familles, leurs traditions ? Des traditions d’ici qu’on ne connaît pas ailleurs, ou si tu préfères cher-chère lecteur-trice, des traditions d’ailleurs inconnues ici. Comment vont-ils faire ceux qui partent avec les traditions d’ailleurs qu’ils ne connaissent pas ou de très loin.Que deviendront les traditions d’ici sans eux ? Vont-elles tenter de les ramener à la maison, vont-elles les suivre et devenir des traditions d’ailleurs, vont-elles se perdre ou mourir dans les flots, dans la neige, dans la grisaille des villes ?Que deviennent les gens qui restent ? Comme les gens qui doutent, des âmes entre ici et ailleurs ?Le fil s’étire entre l’ici de la vie et l’ailleurs du rêve, un rêve peuplé de tous ceux qui ne sont pas revenus. LE SILENCE DES BAOBABS, l’histoireLa voix des griots résonnait encore. Le souffle des ancêtres bruissait dans les branches. Le sang des circoncis se mêlait à la sève. Les tam-tams et les coups de pilons rythmaient la danse incandescente des masques. Le cœur du village battait au pied du baobab. Les sages veillaient et le village vivait. L’esprit des anciens était toujours présent. Les symboles et les totems occupaient une place importante. L’homme parlait avec les objets et communiquait avec la nature. Cet équilibre culturel a vacillé au fil des générations et s’est progressivement défait.Dans la pénombre, les ombres se déplacent et les silhouettes s’éloignent.Sous l’arbre à palabre le village s’inquiète.La situation prend une couleur différente vue à hauteur d’un ballon de foot ou d’un arbre, à hauteur d’un enfant ou des adultes du village. Mais tous ressentent l’abandon, l’incompréhension, le tragique.Les masques traditionnels seraient-ils capables d’apporter leur aide ? Ignorés et oubliés, iIs accusent les nouvelles générations de les confiner et de les réduire à de simples objets. Pour manifester leur mécontentement, ils hantent les jeunes jusque dans leur sommeil, les contraignant à fuir pour ne pas tomber malade. La colère mascherale ne serait-elle pas la vraie coupable ?La sécheresse menace, les arbres meurent, les rivières se dessèchent, les puits se tarissent, les pluies se font rares, les greniers sont vides, les bêtes ont soif.L’arbre isolé part à la recherche de la forêt. Le ballon s’interroge sur sa solitude.Rythmés par la voix du griot, les palabres et les conseils des sages tentent de réconcilier les traditions avec la vie d’aujourd’hui.« Hommes aux pieds ailés », « nouveaux Ulysse », ceux qui partent, poussés par la main ferme de l’urgence, errent dans l’enfer du désert, affrontent une mer impétueuse, pour rejoindre un ailleurs incertain. Ceux qui restent ruminent leurs peines. Les mères, les épouses pleurent l’être parti et chantent leur mélancolie tandis que d’autres confient leurs secrets au baobab ou aux forces mystiques.Le conteur, lui, n’est jamais très loin. II raconte les histoires d’hier et écrit les récits de demain. LE SILENCE DES BAOBABS, Silvia TREBBIJe dessine. Je dessine depuis toujours. C’est une façon de penser, une façon de voir, une façon de parler sans bruit.Pourtant, j’aime les dessins qui parlent, les dessins qui bougent de case en case, à chaque page.La feuille de dessin me stimule. La page blanche me monte à la tête. Elle accepte de recevoir platement mes divagations graphiques et de participer à la création d’un monde d’encre et de papier, qui se construit peu à peu sur elle et par elle, de ma tête à ma main, entre la plume et le trait. La politesse de la page blanche est d’héberger gracieusement mon dessin, celui-là même qui me raconte qui je suis et je ne peux vous en dire davantage. LE SILENCE DES BAOBABS, Papa Malick FALLLes mots, des mots...Je les cherche toujours. Je les scrute dans la profondeur de la nuit. Je les cueille dans la tiédeur de l’ennui. Je les guette dans la fragilité du matin. IIs piétinent mes ombres. IIs rasent les murs. Iis dansent dans le miroir. IIs avancent dans la lumière. IIs chuchotent dans le brouillard. IIs narguent mon sommeil et hantent mes rêves. Je les sens. Je les respire. Je les entends murmurer dans le vent. Je les entends bourdonner dans le silence. IIs se bousculent, s’essoufflent, s’effacent. Je les entends tomber, se relever, tituber. IIs cherchent leur ponctuation. IIs sont vers, rimes, mélodies... IIs bruissent dans le feuillage. IIs s’illuminent dans le sourire de cette fille que je croise au coin d’une rue. IIs sont suspendus dans son regard, tremblent sur ses lèvres, effleurent sa chevelure.Des mots parfumés de douceur. Des mots parfois amers... Je les entends se former, s’arrêter sur un point, ralentir sur une virgule, s’exclamer, s’interroger, hésiter. IIs s’allongent, s’alignent, gémissent, frissonnent, doutent.Je me réveille dans la nuit. Sur une page blanche, ils m’échappent, se faufilent, ruissellent entre les lignes, glissent entre mes doigts, s’envolent, virevoltent, s’éclipsent. Je referme les yeux. IIs pénètrent mon corps, m’envoûtent, m’emportent dans des pensées floues et des délires obscènes.

86

3 015 €

100 %
Nouvel album de WAT

Nouvel album de WAT

Participez au nouvel album de WAT ! Après A trip en 2014, l'EP Freaks en 2016, et des concerts en pagaille ces dernières années, le trio se lance dans une nouvelle aventure avec l'enregistrement d'un nouvel album, accompagné de nouveaux visuels, affiches, T-shirts, clip et tout le toutim !Pour vous donner une idée de ce que ça peut donner, voici deux des morceaux qui pourraient se retrouver sur cet album, une fois retravaillés ...https://www.youtube.com/watch?v=kXN_OGrAXYQhttps://www.youtube.com/watch?v=akcbS79XyBQEn cet automne 2020, l'heure est à la composition des morceaux et nous comptons bien arriver avec une bonne douzaine de nouvelles créations pour la pré-prod en février. Le temps de peaufiner tout cela, les enregistrements se feront en avril, et puis avec le mixage, le mastering, le clip, la com, l'été, les concerts, apéros et autres impondérables, cela nous laisse augurer d'une sortie d'album pour septembre 2021.Ça peut paraître loin, mais en fait ça va aller très vite, même si en ce moment, évidemment, on n'est pas trop débordés par les concerts.Du coup, nous demandons à vous, cher public, de nous donner un coup de main afin de financer tous ces projets. Il s'agit essentiellement d'une souscription: vous recevrez des cadeaux !Voici le budget que nous estimons nécessaire à la réalisation de l'album.Tout dépassement de budget par la cagnotte ne fera qu'améliorer le résultat final :- Pré-prod, enregistrement en studio, mixage et mastering : 1200 €- Graphisme de la pochette, du CD et du merchandising : 700 €- Pressage et impression du CD avec pochette digifile et livret 8 pages : 900 €- Paiement des droits de reproduction : 350 € (oui, on sait... mais c'est comme ça)- Réalisation d'un clip : 500 €- T-shirts, affiches, stickers : 500 €Total: 4150 € Merci d'avance pour votre aide. Sans vous, on n'existe pas!Le groupe :Wiennen Silveira : Chant + basseYvon Bertholom : GuitareThibaut Lemarchand : Batterie + percussions Site internet : bandwat.wordpress.comFacebook : www.facebook.com/watbandwat/Chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UCFjKL-6_h2vsO-7C0rHfnOAInstagram : https://www.instagram.com/watbandwat/

72

3 525 €

84 %
Haut de page