SOLIDARITE AVEC ADRIEN DERUDDER

SOLIDARITE AVEC ADRIEN DERUDDER

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous. Comme beaucoup de familles, nous faisions des projets d’avenir pour nos enfants lorsque cette maladie a décidé d’entrer sans prévenir au sein de notre famille : la myopathie…Adrien, alors âgé de 3 ans, perdait petit à petit ses muscles et très vite tout le monde se mobilisa pour l’aider à mieux vivre son handicap.Agé aujourd’hui de 21 ans, passionné d’histoire, et, du fait de l’évolution de sa maladie, Adrien vit son quotidien et sa scolarité en vase clos.Son rêve serait de se rendre sur les lieux emprunts de souvenirs et notamment  ceux de la 1ère et 2ème guerre mondiale.Pour les personnes à mobilité réduite, les départs en vacances sont souvent synonymes de galères ... Trouver un logement accessible sur son lieu de villégiature ressemble à un parcours du combattant, sans compter les difficultés de transport pour arriver à bon port.La solution adaptée pour notre globe trotteur : le camping car ! En louant un camping-car aménagé handicap, cela apporte une réponse à la plupart des difficultés.Le camping-car accessible en fauteuil roulant devient un logement adapté partout où nous irons, et tout le temps. Nous voyageons en liberté et sans contraintes. Les projets de destinations …·      Un weekend à la rencontre des poilus Dans l’Aisne, le Chemin des Dames reste l'un des hauts lieux emblématiques de cette guerre interminable.Comme il se situe proche de notre habitation, cette escapade peut se réaliser sur un weekend et permettra de s’approprier ce nouveau mode de locomotion et d’hébergement.·      Une semaine sur les plages du débarquementSituées à plus de 400km de notre habitation, les plages de Normandie font partie des destinations qu’Adrien souhaiterait tout particulièrement visiter.Une semaine complète sera donc nécessaire afin d’accéder à ces lieux chargés d’histoire.·      Une semaine à Versailles et ses alentours sur les pas du roi Soleil… Une seule chose met un frein à la réalisation de ce rêve : le coût de la location du camping car…Aidons Adrien à réaliser ce projet et permettons-lui d’avoir ses souvenirs en famille ! Merci à tous pour votre aide !Le coût de location :Le weekend en basse saison : 400€La semaine en moyenne saison : 810€La semaine en haute saison : 1220€

16

725 €

29 %
Le Plombier Père Noël - Epernay

Le Plombier Père Noël - Epernay

Bienvenue sur cette cagnotte !Nous avons été très toucher par le geste de l'Entreprise Didier Galichet, Plombier à Tours sur Marne. Voici l'article du journal L'Union : http://www.lunion.fr/63641/article/2017-12-03/quand-un-plombier-de-tours-sur-marne-se-transforme-en-pere-noel Nous souhaitons épauler à notre manière par le biais de cette cagnotte.  Dans cette histoire, nous apprenons malheureusement les faibles moyens de la dame malgré ses années de travail, ainsi que les frais d'obsèques toujours pas soldés à ce jour pour sa défunte fille unique.  Par chance, si la cagnotte récolte des fond, l'argent sera remis à Mme Guyot.  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésNous tenons à préciser que l'entreprise Galichet, n'est absolument pas avertie de notre démarche.  Merci à tous de votre investissement et apportons un joyeux noël à cette dame, un peu de chaleur humaine en cette fin d'année.Merci à tous Amicalement,Association Epernay&Cohttps://www.facebook.com/Epernay.Co/ Voici l'article complet de du Jounal L'Union qui remonte cette jolie histoire .  L'article directement : Tout commence un 23 novembre, Didier Galichet, plombier à Tours-sur-Marne, se rend chez une Sparnacienne pour réparer une chasse d’eau. La dame qui fêtera ses 80 printemps en janvier, vit depuis 41 ans dans cet appartement cosy d’un immeuble de la rue du Dauphiné. Derrière le décor suranné de ce trois-pièces, l’artisan découvre une mère en deuil. Elle pleure son unique fille handicapée dont elle s’occupait chaque jour jusqu’à son dernier souffle en octobre. La vie n’a jamais été facile pour Rolande Guyot mais elle ne se plaint pas. Divorcée dans les années 80, elle s’est empressée de trouver un travail à l’usine à Reims pour subvenir à ses besoins et ceux de sa fille. Aujourd’hui, la dame âgée touche une maigre retraite. Une fois les charges incompressibles de son logement et la mensualité d’un petit emprunt payées, il ne lui reste que 139 euros par mois pour vivre. Pas de quoi faire des « extras », surtout avec la facture de l’enterrement de sa fille qui reste à régler… Rolande comptait tout même faire réparer ses toilettes qui ne fonctionnaient plus depuis cinq mois. « À force de porter des seaux d’eau, j’ai mal au dos », reconnaît-elle. Malgré un devis faible de 50 euros pour changer le mécanisme de la chasse d’eau, la dame a demandé à payer en plusieurs fois. Le plombier a l’habitude d’être arrangeant avec ses clients qui connaissent des difficultés, mais cette fois, l’artisan a été touché par cette septuagénaire. « En démontant son WC, j’ai vu qu’il fallait tout changer et ce n’était pas le même prix ! » L’homme repart dépité et poste un coup de gueule sur Facebook : « Ça me faisait de la peine de la voir comme ça. J’ai écrit ce que je ressentais et je suis parti lui acheter un WC. » Le lendemain, Didier Galichet se rend à nouveau chez Madame Guyot « sans lui dire ce que j’allais faire ». Une fois le nouveau lieu d’aisance installé, le plombier avoue à sa cliente qu’il lui offre. « C’est la première fois que l’on me fait une fleur pareille », confie-t-elle les yeux gonflés de larmes de gratitude. Ce moment de joie, Didier Galichet décide de le partager à nouveau sur sa page Facebook en postant une photo de lui avec Rolande émue. Merci à tous

23

360 €

Pour aider N., maman d'enfant avec autisme, à payer frais d'avocat

Pour aider N., maman d'enfant avec autisme, à payer frais d'avocat

Bienvenue sur cette cagnotte !Cagnotte pour aider N. à payer des frais d’avocat pour un procès perdu. N. a perdu la garde de son enfant, au profit du père, qui nie l’autisme et s’était très peu occupé de l’enfant auparavant. La plaidoirie de l’avocate de N. a été faite oralement, (pas de mémoire écrit !) sans prise de connaissance du dossier, sans remise des preuves comme les certificats médicaux au juge par cette avocate qui, le matin du procès, a brusquement doublé ses honoraires. Devant le refus de sa cliente, l’avocate a accepté de revenir au tarif de l’année précédente, mais il faut préciser que cette dernière n’avait pas dit que cette audience serait payante, les honoraires n’ayant jamais fait l’objet de convention. La cliente lui a dit de partir, l’avocate a refusé et a plaidé, avec le résultat que l’on connaît. L’avocate n’a pas non plus renseigné sa cliente sur le fait qu’elle pouvait bénéficier de l’aide juridictionnelle (même si l’avocat ne l’accepte pas, il doit en informer son client). L’avocate a saisi le bâtonnier pour se faire payer. Elle ne s’est pas présentée à l’audience. Elle demande 850 € hors taxes, soit 1020 € avec TVA (2020 € d’honoraires en tout en comptant les 1000 € que sa cliente lui avait déjà réglés pour son affaire). Le tribunal a reconnu les manquements de l’avocate. (Voir l’image ci-dessous qui rassemble plusieurs extraits du jugement anonymisé). N. a 500 euros par mois pour vivre, le tribunal lui demande de payer 400 euros HT, 480 TTC + les intérêts à partir de ce jugement + les frais de l’huissier que l’avocate ne devrait logiquement pas renoncer à lui envoyer. Bref, il est bien évident que N. ne peut pas payer. D’où l’idée de cette cagnotte, en espérant la solidarité des parents d’enfants en situation de handicap. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisésMerci à tous

13

555 €

Haut de page