Aller au contenu principal

Un espoir pour Thomas

Nous avons décidé de créer cette cagnotte solidaire afin de venir en aide à notre petit Thomas qui a 4 ans et qui est atteint d’une maladie génétique très rare, le déficit en triose-phosphate isomérase (TPI). Cette maladie orpheline touche seulement quelques enfants dans le monde, nous avons connaissance de seulement 8 enfants à ce jour qui sont concernés. Pour la mutation génétique qui affecte Thomas, l’espérance de vie se réduit généralement à la petite enfance ou le début de l’enfance. Cette maladie se caractérise principalement par une dégénérescence du système nerveux central, ce qui entraîne entres autres de sévères problèmes respiratoires, cause principale des décès liés au déficit en TPI. Thomas souffre également en permanence d’anémie hémolytique, c’est à dire que ses globules rouges sont mal formés et se détruisent plus vite que la normale. La plupart du temps, cela n’a pas de conséquence car son corps compense en fabriquant beaucoup plus de globules rouges que la normale. Cependant, il arrive que son organisme “se dérègle” et il est parfois nécessaire de faire une transfusion sanguine afin de l’aider à retrouver un taux d’hémoglobine correct. Thomas a été à ce jour transfusé 4 fois. On se bat chaque jour pour donner le meilleur à notre petit prince afin qu’il ait de bons soins, du matériel et une maison adaptée à son handicap moteur et surtout pour profiter à fond de la vie à ses côtés. Malheureusement, la maladie avance et Thomas ne peut pas être autonome dans son quotidien. Il a besoin d’aide pour s’habiller, manger, se laver et pour se déplacer.Ceci dit, Thomas ne se plaint jamais, il profite de la vie et c’est le petit garçon le plus drôle et le plus souriant au monde !  Le diagnostic a été un événement particulièrement dur. Nous avons sû de quoi il s’agissait lorsque Thomas a eu 2 ans, à la suite de longues recherches médicales.A ce moment là, Thomas avait été transfusé 2 fois, on savait qu’il y avait un problème d’anémie hémolytique, mais personne ne pensait à une maladie neurologique dégénérative car le développement de Thomas était tout à fait normal.Autant dire que nous sommes tombés de haut et que notre vie a basculé suite à cette annonce. A ce moment là, nous avons essayé de contacter différents médecins, chercheurs et laboratoires afin de faire un état des lieux sur cette maladie.Comme il s'agit d'une maladie extrêmement rare, les laboratoires pharmaceutiques ne font pas et ne commenceront pas de recherche. Les seules recherches en cours sont faites par des chercheurs universitaires grâce aux subventions publiques et privées.  A force de lire les différentes publications scientifiques existantes et de contacter les chercheurs qui avaient pu travailler sur cette maladie, nous avons trouvé une équipe de recherche universitaire qui est active aux Etats Unis.  Au cours de ces dernières années, des efforts considérables ont été déployés par Mr Palladino, un professeur américain, afin d’essayer de trouver un traitement à cette maladie. Désormais, grâce à son travail et grâce à la coopération des familles, il dispose d’une plateforme permettant de réaliser des essais sur des cellules humaines. Depuis peu, tout est en place pour chercher et valider un composé capable de stabiliser le gène TPI mutant. Cette recherche, espérons le, pourrait servir de traitement dans un avenir proche.La seule chose qui manque maintenant pour avancer, c'est le financement du projet. une famille italienne et une famille américaine ont déjà commencé à lever des fonds et on va se joindre à eux afin d’offrir un espoir à notre petit Thomas et aux autres enfants. C’est pour cela que nous avons décidé de créer l’association “Ensemble contre le déficit en TPI” durant ces dernières semaines et de lancer cette cagnotte.Tous les dons issus de cette cagnotte seront reversés à l’université de Pittsburg pour l’équipe du professeur Palladino qui travaille sur cette recherche.Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’université : https://engage.pitt.edu/project/18021 Nous sommes de notre côté en train de créer le site Web de l’association sur lequel on va pouvoir partager énormément d’informations sur la maladie afin d’aider les prochaines familles ou les chercheurs actuels et futurs. Il n’y a actuellement aucun site qui traite exclusivement de cette maladie. On vous tiendra au courant dès que cela aura avancé et qu’on aura un site présentable ! Merci pour votre soutien.

604
participants

23 273,68 €
collectés

77 %
Ensemble pour Léa...

Ensemble pour Léa...

Bonjour à tous,  Comme vous l’avez sans doute déjà appris si vous êtes ici, ce mardi 10 decembre 2019 nos vies ont changé à jamais : notre petite Léa est transportée en urgences au CHU Hautepierre. Verdict : Léa, notre petit bout de vie pleine d’énergie de 4 ans et demi a une leucémie... Nous sommes dévastés : pourquoi elle ? Qu’a-t-on fait de mal? Pourquoi ? Pourquoi, pourquoi ?!  Notre vie étant déjà compliquée avant ( Tours, Alsace...) ce nouveau combat engendre beaucoup de difficultés : mais ce n’est rien comparé à notre fille.  Nous avons décidé de battre ce vilain crabe tous ensemble autant que possible.  MISE À JOUR : nous commençons les aller retours WISSEMBOURG/STRASBOURG... avec votre véhicule personnel. MISE À JOUR : Le traitement va durer 196 jours + 76 semaines. Cela nous fait environs 2 ans. Nous n’avons nullement pour but d’utiliser la maladie de notre fille au profit d’une cagnotte afin de nous enrichir ... nous aurions nettement préféré ne jamais avoir à la créer.  Le but est de pouvoir l’accompagner et rester auprès d’elle au maximum afin de combattre ce foutu cancer tous ensemble. Et le chemin va être long, très long...la somme servira à financer les aller-retours de papa ( Tours Strasbourg ) qui ont déjà débuté, le matériel médical (hygiène, désinfectant...) non remboursé, les éventuels besoins d'avances de frais ou d'hébergements pour papa et maman, les activités manuelles que Léa pourra faire à la maison, ne pouvant se déplacer n'importe où, et si la somme nous le permet à effectuer un don à la ligue contre le cancer et/ou à renouveler les jouets du service d'onco-hématologie pédiatrique du CHU Hautepierre ( qui fait un super travail...).  C’est le match de notre vie et nous le gagnerons, tous ensemble. Il n'y a pas de petit geste. Tout compte.   Merci à tous pour votre aide... 🙏🙏🙏

300

9 300,49 €

Incendies en Australie, Planète sauvage Nature se mobilise !

Incendies en Australie, Planète sauvage Nature se mobilise !

Incendies en Australie : Planète sauvage Nature se mobilise ! Planète Sauvage Nature est l'association de conservation du parc. Créée en 2015 elle a pour buts :* de financer différents programmes d’aide à la faune sauvage aux quatre coins du monde. Ces programmes scientifiques sont choisis par les spécialistes animaliers de Planète Sauvage et s’attaquent aux problématiques tels que : braconnage, déforestation, impact des activités humaines, ...* de sensibiliser les visiteurs du parc aux menaces qui pèsent sur l’environnement. Des expositions, des animations, des ateliers et des collectes de fond sont organisés tout au long de l’année sur le site de Planète Sauvage.Pour découvrir nos actions, nous vous invitons à visiter l'espace : planetesauvage.com/conservation Planète Sauvage Nature débloque un fond d'urgence de 2000 € et lance une cagnotte en ligne:L'Australie est frappée par des incendies dévastateurs depuis 4 mois, entrainant la mort de près d'1 milliard d'animaux selon les dernières estimations. Sur place, les organismes de protection de la nature ont besoin d'aide. L'association des zoos australiens (ZAA) centralise les fonds ayant pour buts de secourir et réhabiliter les animaux de la faune australienne, dont 80 % sont endémiques de l'Australie. Les actions seront divisées en plusieurs phases : Phase 1 : Secourir les animaux indigènes et les placer dans des installations adaptées afin qu’ils bénéficient des soins spécialisés nécessaires à leur survie et leur réhabilitation pour qu’ils puissent un jour retrouver le milieu naturel. Phase 2 : Evaluer les impacts sur la faune et l’habitat pour établir la priorité de réhabilitation. Phase 3 : Sur le moyen et le long terme, réintroduire les animaux dans des habitats régénérés et renforcer les populations animales les plus touchées.

155

4 370 €

54 %
Combattre la leucémie d'Alessio

Combattre la leucémie d'Alessio

C’est l’histoire d’une bande de copains qui vivent toutes sortes de moments que la vie nous amène au grès du vent…Vous savez, cette idée de garde rapprochée comme les Mousquetaires… c’est cette histoire que l’on souhaite vous partager… Nous souhaitons soutenir Estelle et Geoffrey ainsi que leurs deux enfants. Le 23 mai 2019,  les médecins ont diagnostiqué à Alessio, 18 mois, une leucémie lymphoblastique de type B. Un transfert sur Nantes pendant 2 mois a été nécessaire et désormais Alessio est suivi au CHU Clocheville à Tours. Actuellement, et pour 3 ans minimum, leur quotidien sera parsemé de doutes, peurs et impuissance devant cette maladie et son devenir. Alessio, courageux,  subit une myriade d’examens nécessaires comme des ponctions lombaires, myélogrammes, chambre stérile, chimiothérapies et transfusions sanguines…Pendant ces 3 ans de traitements, le quotidien d’Alessio sera ponctué de nombreux  effets secondaires liés à la médication. Ils doivent désormais s’adapter et vivre ces mois difficiles en assurant une présence quotidienne et continue auprès de leur fils. Il est désormais impossible qu’ils travaillent tous les 2 à plein temps au vu des nombreux rendez-vous médicaux du petit. Ainhoa, sa sœur de 4 ans nécessite aussi attention et présence de qualité.C’est pourquoi, ils ont pris la décision que l’un d’eux puisse rester auprès des deux enfants et en particulier d’Alessio. Geoffrey, le papa, a cessé son activité professionnelle pour pouvoir être disponible à 100%. Estelle, la maman, adapte son activité professionnelle aussi.Les parents ne parviendront pas à absorber les dépenses quotidiennes et les besoins matériels de confort pour Alessio. C’est pourquoi nous, amies et amis, souhaitons organiser pour Alessio et sa famille une cagnotte qui leur permettrait de moins se soucier de l’aspect financier et s’attarder sur l’essentiel : l’amour porté à leurs enfants. N'hésitez surtout pas à partager la cagnotte avec vos amis, collègues de travail, connaissances, enfin tous vos contacts. Pour toute personne désirant faire un don en dehors du site n’hésitez pas à adresser votre courrier à Madame Estelle Capriglione, 10 rue de la chênaie, 37300 Joué Les Tours Nous vous remercions d’avoir pris un peu de votre temps pour lire cette histoire somme toute banale mais tellement importante à nos yeux.Peu importe le montant des donations c’est le geste de générosité qui est fondamental. Gratitude à tous ceux et celles qui partageront et participeront à notre élan de solidarité. Vive Alessio.

110

3 126,26 €

Projet Silva 2020

Projet Silva 2020

PROJET SILVA 2020 Création d'une forêt indigène Après la réussite de nos premiers projets en 2018 et 2019 nous allons continuer notre œuvre avec la création d'une troisième forêt indigène dans le Tarn. "La première règle de l'écologie, c'est que les éléments sont tous liés les uns aux autres."Barry Commoner A propos du projet L’écologie, c’est avant tout la défense des écosystèmes, composés par une multitude d’organismes. Pour adopter une démarche écologique, il est important de comprendre l’équilibre de la relation entre l’homme et la nature, de l’aimer et de le protéger. Les arbres favorisent la biodiversité en fournissant abri, nourriture et protection à de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes, de petits mammifères, de champignons...La disparition d'une seule espèce végétale peut entraîner à elle seule l'extinction de 30 espèces animales.La richesse biologique et écologique des forêts est la source du vivant. Chaque année, entre 13 et 15 millions d'hectares de forêt disparaissent, (surface de la Belgique). La déforestation est à l’origine de 17 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source GIEC).En France, la forêt regagne du terrain depuis le milieu du XIXème siècle. Mais le reboisement se fait mal, souvent une seule espèce est plantée et la biodiversité ne fait que diminuer.Seul 0,2% de la forêt française est qualifiée de naturelle ; c'est à dire non touchée par l'homme depuis environ 100 ans (source Ministère de l’Agriculture). Notre idée est simple, sur un sol vierge, dans un but écologique et citoyen, nous voulons créer une forêt indigène. Planter de nombreuses essences locales, de grands feuillus aux petits arbustes, dans le respect de l'environnement, sans produits chimiques. Notre but : favoriser la biodiversité, recréer des forêts naturelles variées, réintroduire certaines essences en voie de disparition et montrer au plus grand nombre que des solutions sont possibles.  Chaque être humain a donc une empreinte carbone qui varie selon son mode de vie.Un français émet en moyenne 11,9 T de CO2. Sachant qu'un arbre stocke en moyenne 30kg de CO2 chaque année, il faut environ 393 arbres pour compenser sa seule pollution. La forêt Le projet SILVA consiste à créer une forêt indigène avec la méthode Miyawaki adaptée à notre environnement et notre expérience. Qui est Akira Miyawaki ?Le professeur Miyawaki est né en 1928, c'est un botaniste japonais expert en écologie retrospective appliquée à la restauration des forêts natives. Il a ainsi mis en place une méthode et depuis a planté plus de 40 millions d'arbres.En quoi consiste la méthode Miyawaki?Recommandations générales:Flexibilité: s’adapter aux conditions locales et utiliser les moyens disponibles pour que la plantation réussisse. Faire prendre conscience aux locaux de l’importance du projet et les impliquer lors de la plantation. Calme: faire les choses sereinement afin d’assurer la pérennité de la forêt.→Etape 1 : Recherche de la Végétation Potentielle NaturelleIdentification des communautés d'essences 20 km autour de la zone de reforestation.Diversification des essences d'arbres un maximum d'essences d'arbres. →Etape 2 : Préparation du terrainNettoyage et préparation du terrain→Etape 3 : Plantation de la forêt par les volontaires et la communautéPlanter de manière dense, beaucoup plus dense qu'une revégétalisation classique. Appliquer un paillage de protection pour imiter l'humus de la forêt.  Une plantation selon la méthode Miyawaki est 30 fois plus dense qu'une revégétalisation classique, la biodiversité est 100 fois plus riche et la croissance des arbres 10 fois plus rapide environ 1 mètre par an et au bout de trois ans la forêt devient autonome.Ce sera notre troisième forêt indigène grâce à vous !  Le lieu : encore à trouver au vu de toutes les propositions mais ce sera dans le Tarn (81).  Les arbres indigènes que nous plantons :Acer campestre Erable champêtreAcer monspessulanum Erable de MontpellierQuercus ilex Chêne vertQuercus petraea Chêne sessileQuercus humilis Chêne pubescentQuercus robur Chêne pédonculéAlnus glutinosa Aulne glutineuxArbutus unedo ArbousierBetula pendula Bouleau verruqueuxCrataegus monogyna Aubépine monogyneSalix alba Saule blancSalix caprea Saule marsaultFagus sylvatica HêtreSorbus aria Alisier blancFraxinus angustifolia Frêne oxyphylleFraxinus excelsior Frêne communSorbus aucuparia Sorbier des oiseleursSorbus domestica CormierIlex aquifolium HouxTilia cordata Tilleul à petites feuillesTilia platyphyllos Tilleul à grandes feuillesPopulus alba Peuplier blancPopulus nigra Peuplier noirUlmus glabra Orme de montagneUlmus minor Orme champêtrePrunus avium MerisierCornus mas Cornouiller maleCorylus avellana NoisetierCydonia oblongua CognassierJuniperrus communis GenevrierPyrus communis Poirier sauvageRosa canina EglantierSambucus nigra Sureau noirAcer pseudoplatanus Erable sycomoreCarpinus betulus CharmePopulus tremula Peuplier tremblePrunus spinosa PrunellierMalus Sylvestris Pommier sauvage A quoi sert le financement L'argent récolté sert à acheter les plants, les gaines et les tuteurs mais aussi à la préparation du terrain notamment acheter la paille.    Budget nécessaire Nous faisons au pro-rata du financement, plus il y a d'argent plus on peut planter d'arbres. Gaine, tuteurs et plants équivalent à 3 euros TTC (le travail étant bénévole). La paille nous coûte environ 500 euros pour 5 000 arbres.  À propos du porteur de projet Yann Roques le porteur du projet a 31 ans, historien, il est secrétaire du Centre Archéologique des Pays Albigeois et conférencier. Il aime transmettre son savoir au public. Il a fait des films, là aussi par passion. Un documentaire historique en 2011 (Coroarios), un film documentaire historique en 2014 (Makrian) et une fiction en 2017 (Le sang des hommes libres).En 2018 il a créé le Projet Silva, un projet environnemental de grande ampleur qu'il a réalisé bénévolement avec l'aide de proches et de bénévoles. 10000 arbres ont été planté grâce à vous et cela continue !Nous sommes une dizaine de membres actifs et une quarantaine de bénévoles pour les plantations.Toutes les volontés sont les bienvenues lors des plantations au mois de novembre.

124

11 110,01 €

Une voiture adaptée pour Audrey

Une voiture adaptée pour Audrey

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour, Nous sommes les parents d'Audrey 7 ans, atteinte d'une amyotrophie spinale infantile 1bis qui empêche l'influx nerveux de circuler normalement jusqu'aux muscles ce qui rend les gestes difficiles et empêche d'avoir assez de force pour tenir debout. Audrey est en fauteuil roulant électrique depuis l'âge de  2 ans.  Jusqu'à présent le transport ne causait pas trop de soucis. Comme tous les enfants en bas âges, Audrey était installée dans son siège auto enfant. Nous avons à l'heure actuelle une berlingo Citroën qui nous permettaient, grâce à des rampes manuelles, de mettre son fauteuil roulant dans le coffre.  Audrey grandit, ~1M15 pour 16,5kg, le siège auto enfant commence à être très serré. Audrey n'est pas bien dedans et se plainds souvent. Les transferts commencent à être pénibles, risqués et difficiles. De plus, elle devra sous peu changer son fauteuil roulant électrique qui commence également à être limite en terme de grandeur et devra passer à un fauteuil plus grand qui ne pourra plus passer dans le coffre d'une berlingo.  Le véhicule aménagé devient une nécessité pour que l'on puisse se déplacer au quotidien avec Audrey et la famille. Le devis du véhicule aménagé " Ford Tournéo Custom L2H1" se chiffre à 44 290€ cléf en main. Une somme qui sert à la gorge... * Nous avons une notification d'aide MDPH de 5000€ valide.* Nous avons l'aide de l 'association locale d'Albertville "Jojo et ses copains" de 10 000€. Milles merci à cette association qui s'investie énormément auprès des familles pour aider à divers financement coûteux et essentiel à la vie de tous les jours. Après déduction de ces deux aides confirmés il reste à financer et trouver la somme de  29290€.  Une somme encore bien importante.  C'est pourquoi nous faisons appelle à votre générosité ne serait-ce qu'1€ tout don est la bienvenue et enlèvera un poids énorme. En vous remerciant à l'avance pour l'aide qui vous pourrez apporter.  Les parents d'Audrey

131

9 431 €

47 %
Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Merci pour ta confiance et ton soutien à Grandeurnoire ! Je suis Safia Enjoylife et l'aventure "GRANDEURNOIRE" a démarré en juillet 2016 lorsque j'ai créé une page instagram pour valoriser l'histoire et la culture des peuples africains et de leur diaspora. Le but est d'anéantir la propagande qui réduit l'Afrique à l'ignorance, la misère, le sous-developpement, la guerre et la maladie. Pour ce faire je m'évertue depuis 3 ans à mettre en évidence les triomphes, les savoirs, l'excellence et la beauté dont ce continent regorge, mais qui sont occultés par le système scolaire et les média. Après 15 ans de recherches approfondies via des lectures spécialisées, des reportages et des voyages, j'ai décidé de partager mes connaissances avec ceux et celles que ça intéresse. Si tu me suis depuis le début c'est un immense plaisir de t'embarquer avec moi dans cette nouvelle étape ! Si tu as connu grandeurnoire récemment, sache qu'après IG j'ai évolué en créant le site www.grandeurnoire.com afin de permettre à toutes les personnes qui n'utilisent pas les réseaux sociaux de lire mes articles.  Fin 2017 je me suis également lancée dans des conférences et à ce jour, j'en compte une vingtaine. En parallèle j'interviens dans des établissements scolaires en fonction des sollicitations. Je participe aussi à de nombreuses actions associatives. Pour donner quelques exemples, je suis la marraine des Yana Dolls, la première collection de poupée noire en Guyane, et à cet effet j'apporte ma contribution dans des ateliers sur le soin du cheveu crépu et sur l'estime de soi. Je suis également la marraine des "Green Days", un évènement éco-solidaire qui organise chaque année un nettoyage simultané de 12 sites touristiques guyanais jonchés de détritus. Enfin en juin 2019, grandeurnoire a encore progressé grâce à la création d'une chaîne youtube qui propose désormais des épisodes plus approfondis et mieux illustrés que les articles. D'autres projets sont en gestation: livres, jeux éducatifs, application sur portable, école, maison d'édition, etc. Le plus onéreux est la série-documentaire intitulée "L'Afrique qu'on ne nous montre pas". A travers sa diffusion, je souhaite dévoiler au plus grand nombre les vestiges archéologiques qui témoignent du passé grandiose de l'Afrique, depuis la préhistoire jusqu'à l'arrivée des européens. Tout le monde connaît les pyramides de Gizeh cependant les civilisations africaines érudites, sophistiquées, hautement organisées, en contact avec d'autres continents et qui ont apporté de précieuses connaissances à l'humanité ne se limitent pas au peuple de l'ancienne Egypte. Comme tu peux le voir sur l'image de couverture de cette cagnotte (ruines de l'empire du Monomotapa), des traces de civilisations africaines fastueuses existent encore et ne demandent qu'à être présentées à tous ceux qui ignorent le prestige et l'avancement des anciens peuples africains.  de gauche à droite et de haut en bas:ruines de l'empire Monomotapa (Zimbabwe),pyramides du royaume de Koush (Soudan),ruines de l'empire de Carthage (Tunisie),mosquée de Djénné (Mali),château de Gondar (Ethiopie).  Les recherches sont déjà faites, les sites sont déjà balisés, le réalisateur est déjà trouvé, il ne me manque que les prises d'images sur le terrain. Pour ce faire je vais devoir payer du matériel (drone, projecteurs pour les prises de nuit, protection étanche pour filmer les ruines sous l'eau, etc.), les logements, les billets d'avion, les taxis, les repas, les excursions, les guides, les interprètes et toutes les dépenses imprévues due aux aléas du voyage. A cela s'ajoute la rémunération du réalisateur, de son assistant, du monteur, et les traducteurs pour le doublage dans 10 langues (anglais, espagnol, portugais, créole haïtien, arabe, mandarin et 4 langues africaines parmi les plus parlées). Après budgétisation j'en suis arrivée à un coût de 65 000 euros au bas mot. Les faibles revenus de ma chaîne youtube "grandeurnoire" ne dégageront pas une somme suffisamment importante pour financer ce projet, d'autant que la plupart des épisodes sont démonétisés à cause de signalements injustiés et malveillants. Si je dois économiser à partir de mes revenus personnels il me faudra une vingtaine d'années pour réunir un tel montant. La mise en lumière des accomplissements de nos ancêtres et la réhabilitation de tous les évènements et personnages jetés dans l'oubli ou discrédités sont urgentes car ce sont d'elles que découlent la confiance en notre capacité à réussir, l'audace d'entreprendre, l'unification entre africains et afrodescendants, l'intérêt de la diaspora pour la découverte touristique, culturelle et historique du continent, le retour de certains descendants et expatriés pour devenir des forces vives de l'Afrique ainsi que la mise en place d'actions synchronisées (ex: boycott) pour libérer les pays africains de l'esclavage économique (franc CFA, dettes injustifiées, sanctions financières arbitraires).  Idéalement, je souhaiterais voyager avec l'équipe de tournage pendant 6 à 8 mois. J'envisage le départ en septembre 2020 et la sortie du documentaire fin 2021. Les pays prévus sont l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Tanzanie, le Kenya, l'Ethiopie, le Soudan, l'Egypte, le Mali, la Namibie, le Bénin, le Sénégal, le Nigéria, le Ghana, les Congo et l'Angola. Soit 16 pays sur les 55 que compte le continent. Le choix s'est fait par rapport aux nombres de vestiges par pays et à leur accessibilité. Si tu suis grandeurnoire depuis un moment tu as dû remarquer que la qualité et la richesse des contenus ne cessent d'augmenter. Tu peux donc avoir confiance dans le résultat que donnera cette série-documentaire. D'autant qu'au-delà des sites historiques présentés, elle sera ponctuée d'intervenants africains tous plus brillants les uns que les autres. La spiritualité, les arts, les langues, les spécialités culinaires, la musique, la modernité, la mode, les cérémonies traditionnelles, les plantes médicinales, les sciences, les universités, rien n'échappera à l'étude de terrain de grandeurnoire ! Tout ce dont tu n'as jamais entendu parlé, tout ce que tes yeux n'ont jamais vu, tout ce que ton esprit n'a jamais imaginé, tout ce qu'on t'a délibérément caché sera révélé dans cette oeuvre à visée internationale ! L'aboutissement de ce projet ne nécessite pas une grande contribution de ta part. Si chacun donne 5 euros tous les mois, il suffit de 1800 personnes pour parvenir à l'objectif de 65 000 euros d'ici avril ! 1800 c'est la moyenne de "j'aime" sous chaque publication de la page instagram @grandeurnoire alors j'ai bon espoir qu'en transformant 1 j'aime en 5 euros 1 fois par mois, la série-documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas" verra le jour ! C'est ensemble que tout devient possible ! Cette cagnotte permettra au projet de ne pas dépendre d'investisseurs qui ne respectent pas la vie humaine, animale, végétale et l'environnement. Elle permettra de ne pas promouvoir le système occidental de surconsommation et de gaspillage en faisant de la publicité pour telle marque ou telle entreprise dans le documentaire. Elle me permettra également de ne pas compter sur les subventions d'instances politiques corrompues qui ont abandonné l'éthique. Je remets donc ce projet à ta volonté de t'engager activement dans l'essor de l'Afrique. Si le film Black Panther de Marvel a inspiré et rendu fières toutes les personnes noires qui l'ont vu, imagine s'il s'agit de héros et de puissants royaumes qui ont existé ! Que l'aventure commence ici grâce à toi et prouve que notre génération sait se mobiliser pour une cause qui la dépasse ! Safia Enjoylife

1778

31 627,10 €

48 %
Aidez-nous à sauver l'exploitation de nos parents

Aidez-nous à sauver l'exploitation de nos parents

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Bonjour,Je suis fille d’agriculteurs, avec mes deux sœurs nous créons cette cagnotte pour aider nos parents car les intempéries des dernières semaines ne les ont pas épargnés. Nos parents sont maraîchers et éleveurs bovin en montagne, les serres sont un élément essentiel dans leur travail et à cause des dernières tempêtes, de nombreux dégâts sont à déplorer sur leur exploitation. Lors de ces coups de vent du vendredi 13 décembre dernier deux serres ont été détruites. Une a été soulevée et arrachée de sa fondation par le vent avant de retomber renversée sur la serre voisine, l’endommageant à son tour. La serre arrachée du sol est complétement détruite, et a fortement abimé la seconde serre. En plus de ces dommages, la bâche d’une troisième serre a été arrachée sous la force du vent.Puis samedi et dimanche soir la tempête Fabien a frappée à nouveau l’exploitation agricole. Cette fois-ci ce sont les portes de deux autres serres qui ont été détruites, complètement broyées, et les bâches déchirées. Les assureurs n’ont jamais voulu assurer les serres.Nous en appelons à votre solidarité et à votre générosité pour que nos parents puissent reconstruite ces serres. Les emprunts en cours ne leur permettent pas d’en souscrire d’autres et ils n’ont pas les moyens de les remplacer. Cette exploitation est l’unique source des faibles revenus pour nos parents et pour ma plus jeune sœur, qui a pour but de s’associer à l’exploitation et qui commence tout juste à préparer son installation. Sans les serres, indispensable à la culture en montagne, ils ne pourront pas reprendre l’activité lors de la saison prochaine, ce qui condamnerai l’exploitation. En effet l’élevage bovin n’est pas suffisant pour qu’ils puissent vivre de leur travail. Nos parents n’auraient jamais osé faire une cagnotte de leur propre chef, c’est pour cela que nous en avons pris l’initiative. Cela fait une dizaine d’années que nous voyons nos parents travailler tous les jours, donnant tous ce qu’ils ont pour leur exploitation, ils n’ont jamais réclamé d’aide, mais cette fois ils en ont besoin. Nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

101

4 600 €

23 %
Dealer de livres, de technicien à libraire de rue !

Dealer de livres, de technicien à libraire de rue !

Bonjour et bienvenue, Pourquoi ai-je démissionné de mon poste de technicien dans l’hôtellerie de luxe pour devenir libraire de rue ? L’aventure « Dealer de livres » débute fin 2015 avec la création de la chaine Youtube du même nom. Les objectifs : - Partager ma passion pour les livres et les sujets de société ;- Faire de la « critique littéraire » à ma manière, en y mêlant mon amour pour la culture Hip-Hop, pour les cultures noires et mon regard sur la société française ;- Aller à l’encontre des préjugés. Très vite j’ai voulu aller au-delà du format vidéo et partir à la rencontre du public que je voulais sensibiliser. Le fruit de ma réflexion a donné naissance à ce pari fou de devenir LIBRAIRE DE RUE ! Après avoir démissionné de mon emploi de technicien dans l’hôtellerie de luxe en février 2019, j’ai engagé des démarches pour installer ma librairie « hors les murs » sur le parvis de la gare SNCF de Saint-Denis au mois de juillet 2019.  Favoriser l’accès aux livres et à la culture sur le territoire le moins pourvu en librairies indépendantes de France, 17 pour 1,5 millions de résidents, correspond totalement à mes convictions. 4 mois après la mise en place de ma librairie, 377 livres ont été vendus en 30 après-midi sur le parvis. Des essais, des romans, des livres jeunesses  et  bandes dessinées, mettant notamment en avant des auteurs afros ainsi que des problématiques sociétales. Afin de pérenniser mon activité je souhaite mettre en place un container aménagé qui me permettra : - D’être à l’abri des intempéries pour être présent tout au long de l’année ;- Proposer une plus grande sélection d’ouvrages et faciliter le stockage de ces derniers ;- Accueillir plus confortablement les passants et proposer des rencontres en plein air. Exemple de container aménagé :  Pour ce faire j’ai besoin de votre soutien pour rassembler la somme d’au moins 10 000 euros.Cette somme me permettra d’acheter le container avec un minimum d’équipement et de poursuivre mon activité dans de meilleures conditions. Voici le détail des différents paliers financiers: - 10 000 € : Container 20 pieds open side + baie vitrée coulissante (pour être à l’abri du froid en hiver tout en restant visible) + livraison ; - 15 000 € : Container 20 pieds open side + baie vitrée coulissante + isolation (pour être encore mieux protégé du froid) + livraison ; - 16 000 € : Container 20 pieds open side + baie vitrée coulissante + isolation + pack électricité et éclairage (afin de nous réchauffer et de nous éclairer l'hiver) + livraison ; - >16 000 € : Aménagement divers (étagères, comptoir caisse, …) et fresque décorative sur le container. Chaque euro récolté sera utilisé uniquement pour le bon fonctionnement de la librairie, l'aménagement ou la constitution du stock de livre.Pour en savoir plus sur ma démarche je vous invite à consulter, ci-dessous, les différents articles parus dans les médias. Portrait Libération :https://www.liberation.fr/france/2019/09/25/luc-pinto-barreto-livre-comme-l-air_1753235 Portrait Bondy Blog :https://www.bondyblog.fr/portrait/luc-pinto-barreto-dealer-de-livres-saint-denis/ Le journal de Saint-Denis :https://www.lejsd.com/content/le-dealer-de-livres-fait-mouche Je vous remercie infiniment pour votre participation et le temps que vous m’avez accordé, pensez à partager cette cagnotte à travers vos réseaux. Je vous dis à bientôt sur le parvis de la gare ! « People don't realize how a man's whole life can be changed by one book. » Malcolm X« Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres. » Lao-Tseu

367

10 565 €

105 %
Besoin de marraines et parrains-SAUVETAGE URGENCE

Besoin de marraines et parrains-SAUVETAGE URGENCE

Nous sommes DANI, JON, MARIO, MONIC sauvés de l'euthanasie in-extremiset tant d'autres en détresse Nous étions dans le couloir de la mort ! Grace à nos fées de l'espoir et aux anges terrestres ! Ouf ! Quelle peur nous avons eue !Nos yeux étaient mouillés !Nos petits corps tremblaient ! Lorsqu'une merveilleuse dame est venuenous sortir de cet enfer de perrera (fourrière espagnole).  Maintenant nous sommes en pension et c'est payant chaque mois, en attendant une belle adoption dont nous rêvons chaque jour :une famille qui prendrait soin de nous ! une famille qui nous aimerait pour la vie !une famille qui nous couvrirait de bisous !une famille qui compterait pour nous et nous pour elle !  Vous souhaitez aider MARIO, JON, NOUGAT, NAOS....mais aussi d'autres loulous qui n'ont pas de parrainage regarder sur la page des fées.Nous sommes beaucoup ici, oubliés de la vie ! S'il vous plaît, aidez-nous juste QUELQUES euros (le prix d'une baguette de pain, d'un café)1 €, 2€, 5€, 10€, 20€ + selon vos possibilités Devenez nos marraines, nos parrains !!! Vous pouvez laisser un message là ou en MP auprès des fées pour indiquerquel copain ou copine vous souhaitez parrainerou le faire d'une manière générale pour nous tous ! Et si par bonheur vous souhaitez nous adopter laisser un message à nos fées en MP sur leur page  Oh quel immense bonheur ce serait !  La page de l'association https://www.facebook.com/CybeleLesfeesdelespoir/ Cybèle-Les fées de l'espoir est une associationcomposée de bénévoles juste des mômans de loulous et minous qui aident les autres n'ayant pas la chance d'être choyés, aimés, câlinés !!!Partagez l'adresse de cette cagnotte, Merci aidez-nous !  Si vous avez participé à cette cagnotte et que vous voulez suivre les loulous et louloutes après adoption, venez sur notre groupehttps://www.facebook.com/groups/1667337260045624/ Vous pouvez aussi aider les loulous en détresse en achetant nos créations artisanales (par des bénévoles ou créateurs solidaires) une partie de votre achat sera reversée à l'association Venez sur la niche des fées https://www.facebook.com/lanichedesfees/

297

10 J

Solidarité pour Gavroche

Solidarité pour Gavroche

Bonjour!      Je m'appelle Gavroche, je suis un gentil minou un peu timide qui vient d'avoir deux ans. J'aime ma petite famille de félins dont ma soeur Lala, mon humaine, et surtout la vie.    Il y a quelques jours je suis tombé , et quand j'ai atterri par terre je me suis rendu compte que je ne pouvais plus marcher avec mes papattes arrière. Mon humaine est vite venue me chercher et j'ai essayé de ramper vers elle , elle m a pris dans ces bras et m'a amené chez notre vétérinaire, j'avais peur et mal et je tremblais.    En fait, j'ai une vertèbre qui a été cassée alors mon humaine m'a emmené dans un hôpital  spécialisé que je ne connaissais pas. Moi j avais peur et je me cachais dans le creux de ses bras... enfin je dois l'avouer sauf quand elle me donnait des petits bouts de jambon...je suis un sacré gourmand.....    Là bas le spécialiste et ma maman (je l'appelle aussi comme ça des fois), ils ont discuté longtemps, j'ai entendu des mots comme " paraplégique, incontinent, euthanasie", je ne sais pas ce qu'ils veulent dire.... Maman m'a regardé , elle pleurait et m'a dit: "Tu veux vivre toi mon petit gars? " Je l ai regardé avec mes grands yeux écarquillés comme je fais souvent, j'ai surtout pensé aux friandises dans sa poche et à retourner dans ses bras. En faisant ça je lui ai dit "Oui! Quelle question voyons! " Alors on m'a opéré de suite , tout s'est bien passé c'était vendredi 10 mai au soir.    Toutefois malgré l opération je resterai paralysé des papattes arrière, incontinent et mon humaine devra vidanger ma vessie deux fois par jour. Moi ce que j'aime c est quand elle me rend visite qu'elle me caresse, me donne des friandises , le reste je m'en fous ça veut pas dire grand chose pour moi tous ces mots là....    Cependant de ce que j'ai compris ça coûte très cher tout ça , on en est déjà à 2500 euros environ et je sais que maman n'est pas très riche. Il faudra que j ai des couches à vie, de la physio, des soins de kiné , balnéo, et un traitement pour que ma vessie soit relâchée afin de pouvoir la vidanger  manuellement. Il faudra aussi peut être un appareillage vous savez les petites roulettes pour aller encore plus vite !!! Et bien sûr quelques aménagements dans notre maison    j'ai compris autre chose:  si ma petite humaine ne peut pas faire face à toutes ces factures qui arrivent d'un seul coup, la seule option qu'il restra c'est l'euthanasie,ou l'abandon, je ne connais pas le sens de ces mots mais je trouve qu 'ils font super peur car à chaque fois qu'ils sont prononcés maman se met  à pleurer et trembler et moi je n'aime pas ça je préfère quand elle me donne des petits bouts de poulets ou quand elle rigole en jouant avec moi.     Alors , je ne vous demande pas de me prendre en charge toute ma vie , non surtout pas, mais d'aider maman à démarrer cette nouvelle vie différente , le temps qu elle réorganise son budget. Pour le moment les factures ne sont pas éditées , on n a que les devis mais la semaine prochaine on les aura et bien sûr on vous les montrera  . J'ai peut être un peu trop parlé , je suis bavard quand même,je vais m 'arrêter là en vous disant merci d'avance pour votre soutien que vous nous apporterez et  aussi qu' il n'y a pas de petites sommes , juste des coeurs qui font ce qu'ils peuvent.  A Bientôt. Gavroche

178

4 671 €

63 %
Maison des Parents au CHU de Montpellier

Maison des Parents au CHU de Montpellier

Ensemble, construisons une Maison des Parents au CHU de Montpellier Dans le cadre de la Journée Nationale des Aidant.e.s, le Fonds de dotation Guilhem lance sa cagnotte solidaire, dans l’espoir de financer la construction d’une Maison des Parents au sein du CHU de Montpellier.L’hospitalisation d’un enfant est un moment particulièrement difficile dans la vie d’une famille. Chaque année, plus de 9 000 enfants sont hospitalisés au CHU de Montpellier. Parmi eux, certains viennent de loin pour bénéficier de l’expertise spécialisée des équipes du CHU. Une Maison des Parents à proximité immédiate des services de pédiatrie du CHU permettra aux parents des enfants hospitalisés au CHU, mais aussi à leurs frères et sœurs, d’être au plus près d’eux pendant cette épreuve difficile. Depuis plusieurs années, le CHU de Montpellier s’appuie sur des structures associatives pour permettre l’hébergement de parents à proximité de l’hôpital en cas de besoin. Dans les services de pédiatrie, l’hébergement des parents dans la chambre de l’enfant est également proposé lorsque cela est possible. Ainsi conscient des limites des dispositifs actuels, en particulier en cas d’hospitalisation longue, le Fonds Guilhem se mobilise afin de récolter les fonds nécessaires pour la construction d’une Maison des Parents à proximité de l’hôpital.  A QUOI SERVIRA L'ARGENT COLLECTÉ ? Le coût global du projet est de 3 000 000 €. Plusieurs mécènes nous ont déjà rejoints et nous avons récolté, à ce jour, près de 500 000 €. Mais pour que ce projet d’envergure puisse voir le jour, le Fonds Guilhem a besoin de la participation du plus grand nombre. Parce qu’aucun enfant malade ne doit être privé de ses parents, aidez-nous à réaliser ce projet !   Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !   ET VOTRE DON OUVRE À DES CONTREPARTIES : Pour un don à partir de 1 € :- Un grand merci ! Pour un don de 100 € (coût de votre don après déduction fiscale : 34€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem Pour un don de 500 € (coût de votre don après déduction fiscale : 170€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier Pour un don de 1 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 340€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment Pour un don de 2 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 680€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment- Votre nom inscrit sur le mur virtuel des donateurs Pour un don de 10 000 € (coût de votre don après déduction fiscale : 3 400€) :- Un grand merci !- Vous serez mentionné en tant que mécène sur le site internet du Fonds Guilhem- Vous serez invité à une visite de chantier- Vous serez convié à la soirée d'inauguration du bâtiment- Votre nom inscrit sur le mur virtuel des donateurs- Votre nom sera gravé à l'entrée de la Maison des Parents Pour en savoir plus sur le projet :Fonds Guilhem Tél : 04 67 33 63 02 http://www.chu-montpellier.fr/fr/fonds-guilhem/qui-sommes-nous/

67

3 857,93 €

19 %
Village Prospérité AUTONOME

Village Prospérité AUTONOME

AUTONOMISATION DU VILLAGE DE PROSPERITE Le village Amérindien Kalina de Prospérité est situé à 15 km de la ville de St Laurent du Maroni en Guyane Française.Notre village, qui compte environ 200 habitants est confronté depuis 33 ans à des difficultés d’ordre identitaire, de pertes des cultures traditionnelles, des savoirs faire ancestraux, perte de nos terres, de nos forêts et de nos eaux.Trop souvent victimes d’une administration qui nous néglige, d’un état colonial qui tente de nous assimiler dans un modèle de pensée unique, nous sommes confrontés aux mêmes problématiques que tous les peuples autochtones de Guyane et d’Amazonie : déforestation, projets miniers, agriculture extensive, pollution des rivières, dégradation des écosystèmes, atteinte à la dignité, disparition des langues et des cultures, etc…Dans ce contexte le village de Prospérité (nom français) dit en Kalina Atopo W+p+ ( village montagne) se voit imposer un méga projet industriel à moins d’un kilomètre des habitations. Il s’agit de la construction d’une centrale électrique hybride : solaire-hydrogène (cf. HDF guyane / ceog guyane/ chroniques du Maroni ceog) qui souhaite s’installer sur 198 Hectares encerclant toute la partie Est du village qui lui ne fait que quelques hectares. Le comble est que ce terrain attribué à l’entreprise par l’état en moins d’un an est demandé depuis 30 ans en ZDUC ( zone de droit d’usage collectif) par les habitants et les chefs coutumiers. Au moment même où les peuples autochtones de Guyane travaillent à se répartir les 400 000 Ha concédés par l’état suite aux accords de Guyane, le village montagne avait grand espoir de pouvoir gérer ses terres de manière autonome.  A force de subir un monde capitaliste qui dévore notre monde, à force d’apprentissages, de longues discussions, de recherche de solutions, l’association du village a décidé de retrouver de l’autonomie, de l’indépendance aussi.Ainsi est né le projet de terrain associatif, un lieu autogéré pour tendre vers l’autonomie. LE PROJET Sur un terrain existant de 2 hectares et comprenant déjà 2 constructions en bois et quelques fruitiers, nous souhaitons créer un lieu de vie commun pour développer des activités ayant un même objectif :accéderà plus d’autonomie.Nous envisageons de décliner les activités en différents ateliers, comme suit :  ATELIER TRADITIONNEL Le nécessaire pour construire nos propres habitations et meubles en bois avec les arbres prélevés en forêt environnante.Pouvoir entretenir et réparer le matériel Perceuse/Scie circulaire/Rabot/Ponceuse/Tronçonneuse/Poste à souderEchelle/Quincaillerie visserie /marteau/clous/Pinces… Tondeuse autoportée Le village comprend de nombreux espaces verts en herbe qui sont entretenus à la débroussailleuse (lourd, long et fatigant) Une tondeuse autoportée faciliterait énormément l’entretien.  SOUS TOTAL DEVIS:8780e Objectifs : mise en commun de matériel de qualité et utilisation fréquente à tous les stades du projet    ATELIER DE TRANSFORMATION Presse à huileProduction d’huile de coco, maripa, carapa à des fins alimentaires ou médicinales Moulin à farine de maniocProduction de farine de manioc (qui n’existe pas beaucoup en Guyane mais très développé au Brésil) Tapioca alimentaire (galette et soupe) Grageuse à maniocPréparation des tubercules de manioc base du kwak et cassave Dé- pulpeuse de fruitsProcédé peu utilisé en Guyane, qui permet d’extraire la pulpe des fruits à graines qui sera congelée et utilisable en jus, glaces…(gain de place, utilisation de fruits compliqués à exploiter Machine à wassaï (jus )Petite machine servant à la fabrication du jus de wassaï (palmier pinot dont on fait également le cœur de palmier) Plan inox pour agrotransformationLieu de transformation des produits frais tel que les fruits légumes mais aussi les volailles et les gibiers Cuisine classique SOUS TOTAL Devis:9300e Objectifs : transformer nos produits, les conditionner, pour être consommés au village ou destinés à la vente au marché.   ATELIER ARTISANATMachine à coudre et nécessaire de coutureDe réelles compétences en couture existent au village mais peu de matériel existe. St Laurent offre un large choix de tissus au mètre ce qui permettrait la fabrication de nos propre vêtements Fabrication de bijoux en perles (Dremel)Usage personnel et vente Fabrication de vannerieUsage personnel/collectif et vente Poterie Sculpture SOUS TOTAL DEVIS: 3200e  Objectifs : réalisation de nos propres vêtements, plats, paniers, bijoux, outils de transformation du manioc   LA MEDIATHEQUE Salle de réunionSalle adaptée aux besoins PhotocopieuseSimplification des démarches administratives/ partage de compétences Bureau écrivain publics BibliothèqueAccéder aux ouvrages traitant de l’histoire et de l’actualité Amérindienne. Point presse. Album de jeunesse ExpositionS’ouvrir aux domaines artistiques intercommunautaires et inviter artistes et intervenants à diffuser leurs arts Point internetFaciliter les démarches administratives. Communication. Cinéma ( vidéo projecteur)Etre ensemble/débattre de sujets variés SOUS TOTAL DEVIS: 3450e Objectifs :partage des connaissances, apprentissages, lieu de conférence, prise d’informations  LE JARDINNous souhaitons réaliser un potager en permaculture en utilisant la technique de la terra preta (terre noire cf. terra preta trésor d’Amazonie Brésil) sur une surface de 400m2Objectifs : produire un maximum de légumes pour la consommation du village. Eviter les achats de produits en super marché et/ou des produits douteux au marché.Devis :800e  LA BASSE COURNous souhaitons réaliser un poulailler de 200m2 pour y faire un petit élevage de volailles (poules de chair et pondeuses, canards, et quand la législation le permettra des okos et agamis.Objectifs : Associer animaux et jardins : principes de base de l’agriculture/ produire œufs et viandes pour la consommation.Devis :700e  LE CARBET DE PASSAGELe carbet de passage est une petite structure d’accueil de personnes extérieures au village. Elle pourrait être utilisée dans un 1° temps par les bénévoles qui viennent aider au chantier puis louée aux visiteurs, touristes ou voyageurs de passage, à un prix de 10e la nuit, ce qui permettrait de dégager un petit bénéfice pour l’association.Objectifs : dégager un bénéfice au profit de l’association et ses salariésDevis :2500e  LA GARGOTE ET LE POINT DE VENTEUn petit restaurant est envisagé sous forme d’une cantine populaire servant des produits locaux exclusivement.Le point de vente, collé à la gargote, proposera les produits tels que le manioc, kwak, kassili, artisanat.Objectifs : dégager un bénéfice au profit de l’association et ses salariésDevis :1000e A TERME nous souhaiterions étendre nos activités en mettant en place : Un four solaireEconomie d’énergie/ cuisiner ensemble pour un grand groupe Un séchoir solaireTechnique peu présente en Guyane mais à fort potentiel, qui permet de conserver les produits et d’utiliser des fruits et légumes difficiles à exploiter. Economie d’énergie Des panneaux solairesQuelques maisons sont dotées de panneaux solaires mais l’essentiel de l’électricité provient du réseau EDF fonctionnant au fuel. Bien qu’elle ne soit pas idéale et aussi polluante, l’option d’une installation solaire permettrait une autonomie énergétique du lieu Une fonderie artisanaleFabrication d’objets usuels à partir de métaux de récupération. Une pépinière d’arbres de bois d’œuvre ( wacapou, wapa, angélique, ébéne, st martin…)Replanter les zones déforestées par du bois d’œuvre. Vente de plants aux agriculteurs L’achat d’une fourgonnette type dyna(17000)Moyen de transport polyvalent essentiel à l’acheminement des produits au marché du mercredi et samedi SOUS TOTAL: 39900e  LE BUDGET PREVISIONNEL TOTAL EST DE 69630 EUROS   L’association souhaite également promouvoir le sport et l’hygiène de vie au travers de ces activités. Nous souhaitons aussi embellir le village par des plantes d’ornements et mieux contrôler les déchets et poubelles.  FONCTIONNEMENTPour le bon fonctionnement du lieu et de l’association, il nous sera nécessaire d’avoir 4 salariés de l’association employés à mi-temps. 2 mi-temps pour l’accueil, le point vente et le restaurant. 2 autres comme factotum dédié à l’entretien du lieu, des machines, la gestion des emprunts de matériel.Les adhérents de l’association (quasiment tous les villageois) pourront fréquenter le lieu et utiliser et/ou emprunter le matériel sur présentation de leur carte d’adhésion sur laquelle devra figurer la date d’emprunt et de retour exigé.Le lieu étant situé à 150m de l’école primaire du village (4 classes de la PS au cm2) nous souhaitons créer une dynamique entre l’école-élèves-enseignants-parents et l’association du village dont les membres sont souvent parents d’élèves, créant ainsi un tout cohérent, une unité dans le village.Une fois le projet bien avancé et maitrisé nous souhaitons proposer aux autres communautés (notamment Saamaka) qui vivent à proximité du village (quelques campous dans les 5 km alentour) d’adhérer à l’association et de profiter de ses services créant ainsi des échanges interculturels positifs.Les phases de construction se feront la plupart du temps sous forme de mayouri (chantier participatif). C’est comme ça que nous avons construit le village : nos maisons, notre terrain de foot, nos abattis (champs agriculture vivrière) peu à peu et tous ensemble. Nous souhaitons également faire appel au soutien des sympathisants St Laurentais en les invitants à participer à de tels chantiers.L’espace médiathèque sera sans aucun doute très fréquenté notamment tous les dimanches après-midi pour la réunion du village mais aussi tous les jeudis où nous avons l’habitude de faire une projection de films et de documentaires. (Ceci se fait actuellement dans un endroit vétuste et inadapté).L’espace artisanat sera occupé par des habitants, déjà identifiables, qui pratiquent depuis longtemps les techniques de vannerie, de perles, de poterie. Des temps de transmission de ces savoirs seront aménagés en adéquation avec les emplois du temps des jeunes collégiens et lycéens.Nous souhaitons pouvoir financer ce projet sans avoir recours aux subventions publiques afin de garder l’entière gestion de notre projet. Ainsi nous recherchons le soutien du plus grand nombre sous forme de crown-funding (plate-forme de don) mais aussi nous organiserons des événements culturels, des ventes de produits locaux et artisanaux, des tournois sportifs dont les bénéfices seront entièrement destinés à la réalisation du projet.Nous voulons réaliser ce projet en utilisant autant que possible le système « D », en faisant de la récupération, du recyclage du décyclage, en choisissant des machines robustes et faciles d’entretien, en faisant appel à des dons en nature mais surtout à notre ingéniosité.Nous souhaitons que ce projet nous apporte une autonomie que nous avons perdue mais aussi qu’il reste modeste, adapté à la taille du village et qu’il respecte nos valeurs comme la propriété collective, la sobriété, le respect de la terre et des hommes.Ce projet est expérimental en Guyane, nous espérons fortement le voir aboutir et que d’autres communautés puissent s’en saisir et l’adapter à leur besoin.La Guyane connait depuis quelques années un virage historique et rentre à vive allure dans une industrialisation massive, une expansion démographique énorme et plus que jamais la question du foncier se pose. Nous, gardiens de la forêt, avons encore une longue lutte à mener pour que nos peuples soient respectés. Alors en attendant nous essayons de garder notre dignité. Merci de votre soutien L'association est enregistrée au JO sous le N° 1314 page 2377Notre terrain associatif

14

123 J

1 %
Haut de page