Aller au contenu principal

Pour l'abandon du projet de Contournement Nord de Maubeuge

Organisé pour : Association "Non à un Contournement Nord de Maubeuge destructeur"

A Maubeuge, dans le Nord, un projet de contournement routier menace de destruction de nombreuses habitations et le bocage qui les entoure. Le Contournement Nord de Maubeuge, voulu par le Département du Nord et des élus locaux, s’inscrit dans une longue liste de grands projets inutiles et destructeurs dans l’Hexagone. Pour le défendre, on use des ficelles classiques : chantage à l’emploi, promesses de développement économique et de désengorgement du trafic routier. Aucun de ces pseudos-arguments ne tient, et rien ne justifie à nos yeux un tel désastre environnemental et humain.

 

A l’heure où les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur la nécessité de revoir en profondeur notre modèle de développement, responsable de l’extinction de la biodiversité, de changements climatiques irréversibles et d’inégalités sociales, les porteurs de ce projet persistent à aller droit dans le mur. Ce projet routier, dans sa version actuelle, s’annonce comme un énorme gâchis sur tous les plans !

 

 

Un désastre environnemental

 

Sur les zones du projet, c’est toute une biodiversité qui survit dans un oasis de verdure inscrit dans une matrice urbaine et agricole très dense. Une biodiversité riche mais « ordinaire », qui compte peu dans les études d’impact, même si elle deviendra bientôt extraordinaire précisément à cause de cette attitude déplorable. Ici, les buses variables chassent dans les pâtures, les faucons crécerelles immobilisent leur vol pour y repérer des rongeurs; les renards flairent les lapins de garenne et les chevreuils s’allongent dans l’herbe pour profiter des rayons du soleil couchant.

Cette biodiversité s’éteint à un rythme inédit. Le dernier rapport de l’IPBES, qui a fait grand bruit, estime qu’un million d’espèces présentent maintenant un risque d’extinction. Il est grand temps d’arrêter de s’imaginer que ces rapports ne concernent que des pays lointains à la faune exotique. La France se place dans le top 10 des pays les plus concernés, et ce sont précisément des chantiers comme celui-ci qui, l’un après l’autre, détruisent le vivant, enlaidissent nos paysages et impactent notre qualité de vie. C’est précisément ce genre de projets qu’il faut faire stopper. C’est ici et maintenant que l’histoire s’écrit.

 

Le magnifique bocage du quartier du Grand-Bois, avec ses arbres têtards témoins d’un patrimoine régional et refuges de biodiversité ? Détruit à jamais : 1165 à 1450 m linéaires de haies seraient coupés pour laisser place au bitume.

Imperméabiliser des centaines d’hectares de terres agricoles, alors que les évènements climatiques extrêmes, comme les inondations, vont devenir de plus en plus fréquents ? Aberrant.

On s’interrogera également de la cohérence d’un tel projet vis-à-vis des engagements climatiques de la France : encourager le développement du tout-voiture est-il un investissement judicieux alors que le climat s’emballe ? Nous en doutons. 

 

 

Un désastre humain 

 

Parce qu’ils offrent un superbe cadre de vie, les quartiers menacés par le projet ont attiré des riverains désireux de vivre au calme et au milieu d’un environnement exceptionnel.

Des retraités ont investi le travail d’une vie pour s’installer ici et y couler des jours heureux, des familles y ont bâti leur maison pour offrir à leurs enfants une enfance au milieu de l’herbe plutôt que du béton. De nombreuses maisons seraient détruites si le projet voyait le jour, et des centaines se retrouveraient directement à proximité de cette route.

Chemin du Héron, Grand-Bois, Pisselotte : ces toponymes deviendraient bien obsolètes ; c’est toute une histoire et un patrimoine qui s’envoleraient en fumée. A Maubeuge et dans les villes et villages voisins, ce sont des quartiers entiers qui perdraient leur âme. 

Plusieurs agriculteurs verraient également leurs terres familiales morcelées et détruites.

 

Dans une région où 6500 morts prématurées par an sont imputables à la pollution atmosphérique liée aux transports, les porteurs de ce projet ne semblent pas se préoccuper de notre santé et de celle de nos enfants.

 

 

Des arguments qui ne tiennent pas

 

Si les bénéfices prétendus du projet ne reposent que sur des promesses, ses conséquences, elles, seront pour nous bien réelles.

 

L'argumentaire des porteurs du projet de contournement reposait principalement sur la connexion avec de futurs axes belges alors en préparation, censée "désenclaver" et "promouvoir le développement économique". Cette rhétorique, déjà difficile à gober tant elle ne repose sur aucune fait, se désagrège sous nos yeux avec l’abandon récent de la liaison RN54 entre Erquelinnes et Lobbes, et d'autres projets similaires. Le nouveau gouvernement wallon a en effet pris la décision de geler tous les projets routiers de la région, dans l’optique de réinvestir l’argent économisé pour rénover les axes existants et favoriser des projets de mobilité douce et de transports en commun. Peut-être pouvons-nous nous insipirer de cette stratégie plutôt que de persister à vouloir un contournement qui n'a plus de sens.

 

De plus, malgré nos demandes répétées, aucun contrat ni aucune promesse d’implantation d’entreprises ne semble exister pour justifier le démarrage de ce chantier à 122,5 M€ , prétendument entièrement financé par le Plan Etat-Région (ce dont nous n’avons non plus aucune preuve) !

 

 

Ce que nous voulons 

 

Nous pensons que le projet de Contournement Nord de Maubeuge, dans sa version actuelle, présente un impact environnemental et humain terribles et injustifiés. 

Nous estimons qu'il est temps d'enterrer une fois pour toutes ce projet destructeur, et de commencer à investir l'enveloppe départementale et l'argent public dans des projets justes et à la hauteur des enjeux de notre époque. Nous réclamons son abandon immédiat.

 

 

Notre appel 

 

Loin d’être une simple préoccupation locale, le projet de Contournement Nord de Maubeuge s’inscrit dans une démarche globale de développement irraisonné et destructeur

De nombreux collectifs, individus et associations se battent comme nous contre des projets similaires. Il est grand temps de nous unir et de passer à la vitesse supérieure. 

Comme nous ne sommes pas entendus par les élus, nous envisageons des recours juridiques pour les mettre devant leurs responsabilités, et nous espérons gagner et ouvrir une brèche qui profitera à d’autres luttes.

Nous avons créé cette cagnotte dans le but de collecter de l'argent pour employer un avocat et financer les recours administratifs que nous allons mettre en oeuvre pour conntester le projet.

L'intégralité de la somme collectée sur Leetchi y sera destinée. Nous tiendrons au courant de l'avancée du processus les participants qui le souhaiteront, et nous actualiserons de toute façon régulièrement notre page facebook et notre futur site internet pour rendre compte des avancées de notre lutte permises par ces fonds.

 

C’est ici et maintenant que ça se passe. Rejoignez-nous ! Ensemble, nous gagnerons !

Merci.

 

Pour en apprendre plus sur notre lutte, vous pouvez visiter notre page facebook : https://www.facebook.com/noncontournementmaubeuge/

 

 

Organisé par

Antoine Scherer
Profil vérifié