Fermée

Sauvons ensemble le \"Sempre Leone\"

7 415 €récoltés sur 20 000 €
0 jour restant
86 Participations

Créée par Sandy Ferrari-Désira

pour Laurent Ferrari

Appel à la solidarité.

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

 

Mon père, guidé par une rectitude acquise par une longue pratique des arts martiaux, découvre à 30 ans la voile qui deviendra sa deuxième passion.

 

Il est à la Fédération de Voile depuis les années 80.

 

Régatier sous les couleurs du Cercle Nautique de Palavas-les-Flots (CNP), il participera à toutes les grandes régates de Méditerranée et sera également équipier sur de très beaux bateaux.

Les Palavasiens, les Grand-Mottois, la Région Occitanie, Paca et également son nouveau port d'attache Taverna à Santa-maria-Poggio en Corse connaissent ce compétiteur et marin. 

 

Enfants, nous voguions déjà sur un Primat nommé « Rêves ».

Pour financer cette passion dévorante, mon père, cet autodidacte dû vendre de nombreux biens (toutes ses planches à voile, sa moto….) et, cumulant même plusieurs emplois.

Tous ses efforts pour seul but : acquérir un bateau encore plus performant que le précédent.

A ses cotés nous participions aux régates régionales, nous étions une vrai équipe.

Tous nos week-ends, vacances étaient dédiées au bateau, aux régates.

La voile, ce sport rude, difficile, ne pardonne pas par mauvais temps.

Notre père nous à transmit par le biais de cette passion « le goût de la gagne », des valeurs humaines, et qu’il faut « transpirer » pour réussir.

La voile est une histoire de famille, mon frère Sylvain en à fait son métier.

 

A sa retraite, il décide de s’installer avec son bateau, sur sa terre d’origine la Corse.

Il s’inscrit au Yacht Club de Campoloro (YCC) et participe aux régates locales.

Lors d’une course il y croise une régatière Calvaise aussi  « mordue » que lui.

De cette rencontre sportive, née l’idée d’un nouveau défit. L’ultime pour lui et le premier grand pour elle : la Quadra Solo Méditérannée 2018.

 

Septembre 2017, mon père vends son bateau « Spiritu di a Leone » à presque 65 ans.

Il s'investit totalement, y met tout son cœur, son temps et ses finances pour acquérir « Le rêve d'une vie », un magnifique Figaro 2 nommé «  Sempre Leone », un vrai bateau de course capable de relever leur challenge.

 

Il quitte temporairement la Corse, et revient sur le continent pour s’inscrire au Centre d’Entraînement Méditerranée (CEM) de la Grande-Motte. Son équipière fait les aller retour Corse – Continent pour chaque semaine d’entraînements.

Au CEM ils sont entourés d’excellents coachs, et, tirés vers le haut par de grands compétiteurs, ils avancent et progressent.

 

Dans la nuit du 4 mars, lors de la régate en solitaire « Mini Figaro Golf », « Sempre Leone » s’échoue.

Coincé, chahuté, se battant pour sauver son bateau, mon père se résigne après une longue lutte à appeler le CROSS vers 2 heures du matin. Le capitaine fut contraint d'abandonner son navire.

 

Le choc est terrible !

Mon père cru perdre « son bateau de maréchal ».

 

Le « Sempre Leone » passera des heures secoué, luttant vaillamment contre les éléments, il résistera toute la nuit ne souhaitant pas sombrer.

 

Vint rapidement un incroyable élan de solidarité ou son fils, ses amis, la SNSM se mobilisèrent et réussirent à le ramener au port de Palavas-les-Flots.

Le « Sempre Leone » a subi de sérieux dommages : varangues cassées, safrans brisés et quille endommagée…..(Estimation: 20.000 € de réparations)

 

Depuis cette nuit du 4 Mars, mon père est dépourvu…. Assuré au minima, il ne peut le réparer seul.

Je fais donc appel à vous, passionnés, pour permettre à ce marin d'aller jusqu'au bout de son rêve.

 

Aidons le « Sempre Leone » à se relever.