Fermée

Pour aider à remettre Chinook à flot...

3 350 €récoltés sur 30 000 €
31 Participations

Créée par Julia Virat

pour Julia Virat

"L’aventure doit continuer.

Parce que cette aventure n'est pas que la mienne, elle parle de l'histoire de chacun(e) d'entre nous qui se démène à sa manière pour aller au bout de ses rêves, de ses projets, ou de ses difficultés avec résilience, espoir, courage et détermination."



Jeudi 23 novembre, au large de la Corogne en Espagne, j'ai démâté alors que je naviguais en solitaire à bord de Chinook, le Class40 avec lequel j'ai fait toutes les courses au large cette année.

La casse d'une pièce structurelle a entrainé la casse et la chute du mât.

Il tapait contre la coque et menaçait de faire des dégâts plus graves, alors j'ai dû scier et larguer en urgence tout ce qui le retenait au bateau.


J'ai donc perdu le mât, la bôme, les voiles, le gréement, les bouts, l'électronique… à peu près tout ce qui était au-dessus de la coque et que j'avais retapé minutieusement depuis 8 mois.

Les travaux pour rapatrier Chinook en France et le remettre en état de naviguer sont colossaux (à titre d'exemple, un mât neuf coûte 50 000 € HT…..).

L'assurance va en prendre une partie du coût des travaux en charge, et la part qu'il me restera à payer est estimée aujourd'hui à environ 30 000 €.


Je m'occupe du projet depuis un an presque sans budget, sans sponsors, sans salaire.

Mais malgré d'immenses concessions personnelles et financières, et malgré cet accident, je garde la volonté de trouver des solutions pour aller au bout de ces épreuves.



Aujourd'hui, j'ai vraiment besoin de votre aide

Pour garder la tête hors de l'eau.

Parce que malgré ces grandes difficultés, il n’est pas envisageable d’abandonner Chinook.

L’aventure doit continuer.

Parce que cette aventure n'est pas que la mienne, elle parle de l'histoire de chacun(e) d'entre nous qui se démène à sa manière pour aller au bout de ses rêves, de ses projets ou de ses difficultés, avec résilience, espoir, courage et détermination.



Les premiers euros récoltés me permettront de payer les trajets vers la Corogne et de tenter de rapatrier le bateau, les suivants me permettront de le remettre en état, en utilisant un maximum de matériel d'occasion et en réalisant un maximum des travaux moi-même.


Un immense merci à tou(te)s pour votre soutien, moral ou financier, c'est précieux pour moi de vous sentir à mes côtés dans ce difficile passage et de voir que vous aussi, vous tenez à ce que je continue de vous raconter cette histoire unique…

Je suffoque un peu, mais je suis en vie et je n’oublie pas que dans la vie, tout finit par passer...