Aller au contenu principal

Soutien au collectif To Mov et aux femmes réfugiées en Grèce

Organisé pour : Collectif To mov

Je suis Laetitia Buob, militante féministe au sein du Planning Familial 68, vivant actuellement à Athènes pour les prochains mois dans le cadre d'un service volontaire européen. Ici, j'ai eu l'opportunité de rencontrer Alexia Tsouni, militante féministe au sein du collectif To Mov. Nous lançons aujourd'hui ensemble cette cagnotte afin de créer une solidarité France/Grèce pour soutenir les femmes réfugiées via des actions concrètes d'informations et de soutien.

 

Présentation du collectif To Mov 

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un collectif féministe à Athènes, en Grèce qui s’appelle « To Mov », ce qui signifie « Le violet ». Nous sommes une association officiellement enregistrée, indépendante, fondée par les contributions de nos membres et soutiens. Nous sommes tout·e·s des militant·e·s et volontaires motivé·e·s par nos valeurs et la solidarité. Notre page Facebook est @tomov.gr et notre numéro de téléphone est +306971880268.

 

Ce que nous faisons

Nous avons un journal quotidien en ligne en 4 langues, principalement en grec, mais aussi en partie en anglais, français et espagnol. C’est un site à propos des droits des femmes, des situations que nous rencontrons sur le terrain, de l’égalité, du féminisme, de la solidarité mais aussi à propos de la vie quotidienne, de l’éducation, du marché de l’emploi, des sciences et des arts, en Grèce et à l’étranger. De plus, nous organisons, participons and soutenons des activités, évènements publics, campagnes, manifestations et actions de solidarité.

Nous luttons pour soutenir et renforcer le pouvoir d'agir (empower) des femmes, plus particulièrement les femmes en situation de vulnérabilité et de précarité (ex. femmes refugiées ou migrantes, femmes en détention, femmes victimes de violences et de traffic, femmes sans domicile fixe, femmes sans emploi) tout en remettant en cause et déconstruisant le patriarcat et ce qu’il représente avec ses mentalités, ses logiques ainsi que ses rapports de domination et de pouvoirs. Nous sommes internationalistes et nous cherchons à promouvoir la création de réseaux de coopération pour un vrai changement social, en partant du point de vue de l’égalité et du féminisme, avec une dynamique proactive de la présence des femmes dans la sphère publique.

 

Pourquoi nous avons besoin de soutien ?

L'association "To Mov" ne reçoit aucun financement public et dépend uniquement des dons. Nous avons grand besoin de votre soutien afin de poursuivre nos actions pour et avec les femmes réfugiées. En Grèce, il y a actuellement des milliers de femmes réfugiées en situation de vulnérabilité qui viennent de Syrie, Afghanistan ainsi que de différents pays d’Asie et d’Afrique, la plupart du temps avec des enfants. Ces femmes n’ont pas d’accès aux informations à propos de leurs droits, ni d’aide juridique ou de soutien psychologique et aucune protection contre les violences, y compris concernant le harcèlement sexuel. Elles sont retenues dans des conditions inhumaines dans certains « hotspots » et centres de détentions, ou dans des camps de réfugiées ou des bâtiments occupés, ou bien sont à la rue.

Nous avons publié une brochure en 4 langues (grec, anglais, arabe et farsi) pour les femmes réfugiées avec des informations sur le droit à la protection internationale (droit d’asile) et la protection contre les violences de genre. Nous expliquons avec des mots simples la procédure et le droit d’asile en Grèce et informons les réfugiées de quelles façons se protéger dans les situations de violence de genre. Nous mettons l’accent sur plusieurs problématiques spécifiques concernant la procédure de droit d’asile que les femmes réfugiées ne connaissent peut-être pas. Par exemple, fuir son pays pour éviter les mutilations génitales féminines pour soi-même ou pour sa/ses fille(s) est une raison pour demander le droit d’asile en Grèce et en Europe et il est demandé de le mentionner dans le dossier de demande de droit d’asile.

Nous avons besoin de soutien financier et organisons cette collecte pour pouvoir :

- imprimer plusieurs centaines voire milliers d’exemplaires de cette brochure dans les 4 langues citées précedemment ;

- se rendre dans les centres de détention, les hotspots, camps de réfugiés et autres endroits accueillant des femmes réfugiées en Grèce ;

- informer, soutenir et renforcer le pouvoir d'agir (empower) des femmes réfugiées à revendiquer leurs droits pour mieux se protéger elles et leurs enfants.

 

Nous publions notre comptabilité sur notre site internet afin que le collectif soit totalement transparent sur ses financements et ses dépenses.

Merci pour votre soutien et votre solidarité !

 

Quelques photos de nos précédentes actions : 

Évènements de sensibilisation à Athènes et distribution de brôchures sur le droit d'asile et protection contre les violences de genre : 

 

Manifestation au centre de détention pour femmes étrangères à Elliniko contre la détention des réfugié·e·s et migrant·e·s :

 

Visite du centre de détention pour femmes étrangères à Elliniko pour fournir des informations et soutiens aux femmes réfugiées et migrantes détenues : 

 

Visite du musée archéologique Acropolis pour les femmes réfugiées et leurs enfants :

Plus d'informations à propos de la situation actuelle et des multiples problèmes auxquels doivent faire face les femmes réfugiées en Grèce : 

Amnesty International: Quand on n'est en sécurité nulle part. Les femmes réfugiées sur les îles grecques vivent dans une peur constante

Amnesty International: Les femmes réfugiées risquent agressions, exploitation et harcèlement sexuel lors de leur traversée de l’Europe

Human Rights Watch: Grèce: Insécurité et insalubrité dans les « hotspots » pour réfugiés / Des femmes et des enfants y vivent dans la peur, sans protection et sans abri décent

Amnesty International: Grèce. L’Europe doit aider à assumer la responsabilité de 46 000 personnes réfugiées et migrantes vivant dans la misère

Amnesty International: Bloqués dans le nouveau camp de réfugiés de l’UE, la Grèce

Amnesty International: Grèce. Des réfugiés détenus dans des conditions déplorables, sur fond de course à la mise en œuvre de l’accord UE-Turquie

Amnesty International: Des bénévoles viennent en aide aux réfugiés, pendant que les dirigeants européens recherchent encore des solutions

300 € Collectés

0 Jour restant
11 Participations

Organisé par

Laetitia Buob