Aller au contenu principal

Cagnotte Karma Mamas

Organisé pour : Karma Mamas

Bonjour à toutes et à tous qui passez par là! 

 

Je m'appelle Kirstelle Cardeur, je vis sur Avignon, je suis doula. Il y a maintenant 1 an et 2 mois, alors que mon deuxième petit garçon avait 7 mois, je me lançais dans l'aventure Karma Mamas, avec un projet de reconversion professionnelle entamé depuis 2016: je souhaitais plus que tout accompagner les femmes qui deviennent mères, accompagner les parents dans la période de la grossesse, de la naissance, et du post-natal, convaincue que ce temps si fondateur nécessite un soin particulier apporté aux futurs et jeunes parents. Je suis donc devenue doula, rêvant de pouvoir vivre de cette activité encore si peu connue et reconnue en France!

 

 

 

 

Aujourd'hui, après des mois et des mois de travail (assez acharné!) mon activité trouve son équilibre et va me permettre d'en vivre! C'est une immense joie de pouvoir accompagner les parents, les aider à construire leur projet de naissance, à trouver des outils de gestion de la douleur, à connaître la physiologie de la naissance et celle des bébés, de leur transmettre des outils de maternage tels que le portage, d'accompagner la mise en place de l'allaitement ... De plus en plus de femmes profitent de ces beaux outils à distance grâce aux programmes en ligne que je propose, et les accompagnements, ateliers et événements sur Avignon prennent chaque mois un peu plus d'ampleur, confirmant la pertinence de ce que Karma Mamas peut offrir aux femmes et aux couples dans la période périnatale.

 

 

 

Pourtant, alors qu'aujourd'hui je devrais me réjouir et avancer avec confiance et sérénité dans mon travail, les années passées à cette reconversion professionnelle ont fragilisé l'équilibre financier de ma famille (déjà assez précaire disons-le), et au moment où nous pourrions commencer à percevoir le retour de tout ce travail (des heures et des heures et des heures, le jour, la nuit, alors que j'étais encore jeune maman moi-même: entre les couches, entre les tétées, entre les poussées dentaires, avec tout ce que peut représenter le fait de donner du temps à sa famille, aux autres familles, les naissances aux temporalités aléatoires, la fin de formation, les petits jobs ponctuels à côté, bref, LA VIE, vous voyez ce que je veux dire!), au moment donc où tout semble enfin se dénouer avec le beau succès de Karma Mamas, il nous arrive une tuile.

Une tuile qui dure en fait depuis 10 mois maintenant, puisqu'il s'agit des conséquences d'un accident de voiture dont j'ai été victime en septembre 2018, et à propos duquel j'avais partagé ces mots:

 

« Samedi soir, j'ai été victime d'un accident de voiture. L'homme qui m'a percuté en me faisant faire un violent tête-à-queue n'a pas jugé bon de s'arrêter: il a pris la fuite, son véhicule a été retrouvé non loin de l'accident, vide.Heureusement, j'étais seule dans la voiture, et heureusement, personne n'a été blessé. Heureusement, à part de la peur, une belle bosse et des courbatures, je n'ai rien. Ma voiture ne peut plus rouler, mais ça, dans ces situations-là, on s'en fout.Depuis samedi soir, je ne peux pas m'empêcher de penser à la dose de peur et de souffrance qu'il faut, pour NE PAS S'ARRÊTER, quand on percute une voiture, mettant peut-être en danger la vie d'autrui, et celle de sa famille. Je me dis qu'il faut être dans un triste état pour en arriver là, car je ne peux pas croire qu'il ne s'agisse que d'égoïsme.J'ai eu de la chance: non seulement je n'ai rien de grave, mais en plus trois personnes se sont arrêtées pour me porter assistance, témoigner en ma faveur, appeler les secours. Des gens plein de bienveillance, des inconnus qui ont fait demi-tour pour revenir vers moi, qui ont attendu avec moi l'arrivée de la police, qui m'ont raccompagnée jusqu'à mon domicile, et qui ont pris de mes nouvelles hier et aujourd'hui. Trois personnes bienveillantes contre une personne en fuite, je me dis que j'ai vraiment eu de la chance.Ce genre d'incident de la vie me rappellent le miracle inouï d'avoir un corps en bonne santé, des enfants plein de vivacité, des proches qui m'aiment et me soutiennent. Ça me rappelle la fragilité de la vie, qui parfois, peut basculer en un instant. Et ça me rappelle que nous pouvons faire le choix, à chaque instant, de faire de ce monde un endroit plus sûr, plus accueillant, plus bienveillant, pour nos proches, et pour les inconnus qui nous entourent, et qui, eux aussi, ont simplement le désir de se sentir respectés, aimés, protégés.Non seulement nous en avons le choix, mais nous en avons aussi la responsabilité: car un jour ce sera peut-être notre enfant, notre partenaire, notre soeur, qui aura besoin de secours et de bienveillance.Ensemble donnons plus d'amour! »

 

 

Dix mois plus tard, je dois admettre que mon état d'esprit a largement changé, et que je me sens en colère et démunie, car à cause de sa fuite, malgré mes 3 témoins et le fait que cet homme ait pu finalement être identifié, je n'ai toujours pas été dédommagée pour cet accident, car monsieur n'étant pas assuré, la procédure est extrêmement longue. Par conséquent, depuis 10 mois, toute l'organisation de nos déplacements de famille et professionnels (je suis amenée à faire des visites au domicile des familles que j'accompagne, à me déplacer avec du matériel pour mes ateliers et autres évènements), bref, toute notre organisation a reposé sur une seule voiture, nous causant parfois de vrais casse-tête pour tout simplement pouvoir aller travailler, et emmener les enfants chez notre assistante maternelle et à l'école. Et malgré mes nombreuses démarches, à ce jour, la seule réponse obtenue est à peu de choses près: « Oh vous savez, ça peut prendre encore deux ou trois ans! ».

 

 

Or malheureusement, nous n'avons pas de quoi racheter un nouveau véhicule, et surtout, la voiture avec laquelle nous roulions pendant ces 10 mois, beaucoup plus vieille que la voiture accidentée, est tombée en panne ce mois de juin, ce qui signifie que nous n'avons plus de véhicule du tout. Heureusement, nous avons pu nous faire prêter une petite twingo des années 90, mais d'une part ce généreux prêt ne durera pas éternellement, d'autre part, comme vous le savez peut-être, les services de Karma Mamas devaient s'enrichir de massages pour les futures et jeunes mamans dès juillet, et même avec tout l'optimisme et la détermination qui accompagnent mon projet professionnel depuis sa création, je ne vois pas comment faire entrer une table de massage dans une twingo (twingo dans laquelle se trouvent également les sièges auto de nos enfants, donc je vous laisse imaginer le chantier si je devais me servir de cette unique voiture pour les trajets quotidiens avec les enfants + les massages.)

 

 

Je sais que vous êtes nombreux et nombreuses à soutenir moralement mon projet depuis le départ, à apprécier les ressources gratuites que je mets à disposition de tous à travers mon blog, mon podcast, mes réseaux sociaux et à adhérer aux valeurs de Karma Mamas, qui sont le soutien apporté aux familles, l'intérêt pour la santé physique et surtout mentale des mamans, trop souvent négligée. Car à travers tous les outils que je propose, ce qui est coeur de mon travail, c'est de sécuriser les mères, de leur permettre de se connecter profondément à LEUR propre force, de les guider en douceur vers LEURS propres ressources. Parce que lorsque les femmes ont accès à cette force, à cette assise, elles sont prêtes à traverser les montagnes russes de la maternité, et à donner à leur tour, à leur bébé, toute la sécurité affective dont nous savons aujourd'hui que les nouveaux-nés et très jeunes enfants ont besoin pour se construire harmonieusement.

 

 

 

Aujourd'hui, alors que mon activité trouve son équilibre, alors que tant de mamans bénéficient des services de Karma Mamas, je me retrouve malgré tout dans l'impasse à cause des conséquences de cet accident. Et tout en me réjouissant de la réussite de ce pour quoi je travaille avec détermination depuis fin 2016, je réalise que mon activité ne peut pas déjà me permettre de vivre au jour le jour, ET de rembourser ce que nous avons dû emprunter pour me permettre de démarrer mon activité, ET couvrir la dépense d'une réparation importante et/ou du rachat d'une voiture d'occasion pour me permettre de travailler auprès des mamans d'Avignon.

 

Depuis maintenant plus d'un an, plusieurs ami.e.s m'ont suggéré de créer une cagnotte en ligne pour soutenir mon activité. Je n'ai pas voulu le faire tant que je n'étais pas sûre de la viabilité de mon projet, mais aujourd'hui, la viabilité est là, et le soutien financier que pourra apporter une cagnotte en ligne permettra à Karma Mamas de déployer ses ailes dans la confiance et la tranquilité d'esprit, plutôt que de se débrouiller avec des bouts de ficelle, de l'acharnement et des ajustements sans fin pour réussir à combiner vie pro et vie de famille avec 1 seul véhicule, et plus de véhicule du tout. Cette possibilité, je la remets aujourd'hui entre vos mains bienveillantes, avec confiance et espoir, car je sais qu'il y a toujours une solution à chacun des problèmes qui se présentent à nous.

 

Nous y voilà donc: si vous soutenez les valeurs de Karma Mamas, mais que vous n'êtes pas directement concerné.e par mes services, je crée cette cagnotte en ligne, afin que toutes celles et ceux qui accordent de la valeur aux ressources que je propose puissent nous soutenir dans ce moment où nous nous sentons impuissants face à un système qui nous fait attendre encore plusieurs années peut-être, avant de pouvoir obtenir une éventuelle indemnisation pour notre véhicule accidenté.

 

En participant à cette cagnotte, même à échelle de 10, 5, ou 1 euro, et en la diffusant le plus largement possible autour de vous, vous m'aidez à retrouver mon outil de travail auprès des mamans sur Avignon, et vous m'aidez à consolider ma confiance dans le fait que oui, je vais pouvoir poursuivre mon activité auprès de toutes ces femmes et de toutes ces familles, l'esprit tranquille et serein, afin de leur offrir la meilleure qualité de service possible.

 

 

 

Et parce que je souhaite vous remercier pour ce soutien si précieux, voici les contreparties que je vous propose, qui seront créées pour l'occasion, et qui s'adressent à tous et toutes, et pas seulement aux futures mamans :

 

De 1 à 10 euros: mon éternelle gratitude ♡

10 euros : une méditation en ligne

30 euros : 2 méditations + 3 mantras à télécharger

50 euros : 2 méditations + 3 mantras format carte postale à afficher

100 euros : 2 méditations + 3 mantras format carte postale + 1 smudge stick

150 euros : 2 méditations + 3 mantras format carte postale + 1 smudge stick + 1 mala fait main

200 euros : 2 méditations + 3 mantras format carte postale + smudge stick + 1 mala + 1 petit flacon d'huile de massage ayurvédique

 

Toutes ces contreparties seront envoyées ou accessibles en ligne au premier septembre!

 

 

Je vous dis d'avance un énorme merci, pour chaque petit geste qui pourra être fait, et pour tous les partages autour de cette cagnotte. Merci, merci, merci!

 

 

 

 

Kristelle Cardeur,

pour Karma Mamas

www.karma-mamas.com

 

Organisé par

Kristelle Cardeur