Aller au contenu principal
Soutien aux salariés du Centquatre en grève

Soutien aux salariés du Centquatre en grève


Mouvement spontané et collectif des salariés du CENTQUATRE-PARIS

Depuis le lundi 31 janvier 2022, une partie des salariés du CENTQUATRE-PARIS, établissement public de la Ville de Paris dirigé par José-Manuel Gonçalvès depuis 2010, se sont vu contraints d’entamer une grève spontanée et reconductible, visant à alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail.

Pourquoi une grève ?Une charge de travail et un volume d’activité qui augmentent chaque année au point de dépasser les capacités des équipes et les infrastructures de l’établissement, conjuguée à de bas salaires qui ne reflètent pas l’engagement des salariés permanents et intermittents.

Depuis plusieurs années, la programmation artistique prolifique de l’établissement repose pour beaucoup sur une solidarité sans faille entre salariés, sur l’implicationdémesurée d’une équipe pourtant rompue aux cadences intenses et à encaisser la pression, quoiqu’il en coûte.

Une bonne partie des employés a néanmoins le sentiment d’être arrivée à une situation où les temps de respirations entre les projets n’existent plus.Plus que jamais, les salariés ressentent de l’usure et une grande fatigue, tout en s’inquiétant devant le nombre croissant d’arrêts maladies, de burn-out, et un turn-overdémesuré considéré par la direction comme une preuve de dynamisme de l’établissement.

Si, sur cette saison culturelle, la suractivité s’explique en partie par les nombreux reports de spectacles dus à la pandémie de COVID-19 - faisant craindre aux équipes que cela ne devienne la nouvelle vitesse de croisière du CENTQUATRE - il ne faut pas pour autant minimiser le surrégime que les salariés vivent de façon constante depuis de nombreuses saisons.

Après plusieurs années de dialogue social improductif, cette grève est fondée sur plusieurs revendications, dont les suivantes :- Une hausse de tous les salaires des permanents, une réévaluation du salaire des intermittents et des gratifications de stage, au regard de l’augmentation du coût de lavie ;- une meilleure adéquation entre l’effectif de permanents et la charge de travail liée à la programmation, une pérennisation des postes de renfort et une limitation durecours aux contrats courts et précaires ;

- une meilleure reconnaissance du travail des équipes, passant notamment par l’attribution de primes exceptionnelles lors de saisons particulièrement intensescomme celle en cours

A la suite de quatre jours de négociations, les avancées des discussions ne laissent pas présager d’une résolution dans les jours à venir.

La passion et le dévouement du personnel du CENTQUATRE ne suffiront bientôt plus à défendre chaque levée de rideau.

Le mouvement spontané et collectif des salariés et salariées du CENTQUATRE-PARIS

4 209 € Collectés

0 Jour restant
73 Participations

Organisateur

HAURAY Morvan

Profil vérifié

Bénéficiaire

Salariés du Centquatre