moneypot cover

Contre les violences sexistes et sexuelles à FO

2 265 €récoltés sur 10 000 €
72 jours restants
29 Participations

Créée par AssiaChristelleLena

pour AssiaChristelleLena

Participer

Nous sommes trois anciennes salariées de l’Union Départementale Force Ouvrière du Finistère. Pendant des années, pour certaines plusieurs dizaines d’années, nous et nos collègues avons subi des violences sexuelles de la part d’un responsable de l’organisation. En 2020, nous avons parlé. Nous avons nommé notre agresseur. Nous avons déposé plainte. Nous voulions que cela cesse. Très vite, celles qui ont parlé et celles qui les ont soutenues ont été victimes de représailles de la part de la direction de l’organisation.


Au cours de l'année 2021, les 7 femmes salariées de l'organisation ont été licenciées ou poussées dehors avec des ruptures conventionnelles. Elles ont aussi été exclues de l'organisation syndicale. Nous avons alors saisi le Conseil de Prud’hommes de Brest pour obtenir justice contre notre ancien employeur.


Le 18 décembre dernier, une première victoire a été obtenue devant la juridiction pénale : l’ancien secrétaire départemental de l’UD FO du Finistère a été condamné pour harcèlement sexuel aggravé contre 3 femmes. Il a interjeté appel.


Mais l'épuisement psychologique et financier guette. Cela fait déjà 3 ans que nous assumons seules les conséquences des sévices que nous avons subis et que nous avons choisi de dénoncer pour que plus jamais aucune femme ne soit victime de violences sexistes et sexuelles au sein de cette organisation.


Pour que le combat continue et que justice soit rendue, nous avons besoin de vous pour nous aider à faire face aux frais de justice qui se multiplient pour chaque juridiction saisie, d'autant que notre ancien employeur multiplie les manœuvres pour faire traîner les procédures. À nous trois, nous avons déjà payé 32000€ de frais de justice. Nous sommes arrivées au bout de nos capacités financières, d'autant qu'aucune d'entre nous n'a retrouvé d'emploi stable.


Nous estimons à 25000€ la somme dont nous avons besoin pour mener à bien nos différents combats judiciaires contre cette organisation syndicale. Mais chaque euro récolté nous aidera à tenir. Pour nous et pour toutes les femmes qui ont été victimes et qui n'ont pas été entendues.


Il n'y a pas de petit don, qu'il soit financier ou moral : pour nous encourager, vous pouvez notamment partager cette cagnotte avec votre cercle de connaissances.


Nous remercions celles et ceux qui nous aideront à tenir pour aller au bout du combat !


Pour plus d'informations vous pouvez consulter les articles parus dans la presse :

Ouest-France : ici, ici et ici

Le Télégramme : ici et ici

Médiapart : ici et ici

France Bleu Breizh Izel : ici et ici

France 3 Bretagne : ici