Aller au contenu principal

Maman au chocolat a besoin de vous

La marque de pâtisserie française lancée par des séniors, a besoin de vous ! Bonjour, Je m’appelle Catherine Bréard et j'ai 64 ans, depuis maintenant 3 ans je me suis entièrement dévouée à faire découvrir notre mousse au chocolat nationale au Japon avec mon mari ! C'est l'aboutissement d’un rêve de petite fille réalisé à plus de 60 ans, après avoir quitté mon travail à l'âge de 59 ans pour reprendre des études de pâtisserie sur les encouragements de mon fils Alix.  Alors à l’aube de cette nouvelle année (bonne année au fait !), voilà un nouveau chapitre qui s’ouvre sur la base de nouvelles aventures et des opportunités renouvelées me direz-vous ! Et pourtant... Celles qui promettaient à notre marque de continuer de ravir les papilles des petits et des grands sont freinées par une malencontreuse “mésaventure”. Cette histoire étonnante, les médias français et japonais s’en sont faits l’écho.   En effet, à la suite de l'opposition d'un groupe Français, la marque que nous avons créée s’est vue contrainte de changer rapidement de nom. Un imprévu qui constitue un véritable obstacle, implique des frais considérables et remet gravement en cause le développement de notre projet. Pour cause, nous avons des engagements prévus à Tokyo et des rendez-vous avec des entreprises pour commercialiser les pâtisseries Maman au chocolat au Japon et également en France. Ces opportunités là, nous devrons les refuser si nous ne parvenons pas à financer les coûts générés par ce changement de nom, à savoir : * Les coûts administratifs et de structure de nos deux sociétés en France et au Japon* La plateforme de marque* L'identité graphique* Le site internet* La cartes de visite* Les flyers* Les packagings* Les dossier de presseBref, tout un programme, je le concède... Mais pas de quoi réfréner notre désir ardent de continuer à faire vivre ce projet de vie n'est-ce pas !  Peut-être l’avez-vous vécu aussi, ce souhait si intense de réaliser le projet de votre vie entière ?  Quitter un poste sécurisant à Pôle Emploi, investir toute son épargne retraite pour me consacrer, avec mon époux Philippe, à cette passion d’enfance, ce n’est pas commun. Vous aurez raison de me le dire. Mais, voilà, comme vous peut-être, je suis animée par la conviction que la vie n’a d’éclat que si l’on suit les élans de son cœur et que l’on ose se lancer dans les projets qui nous animent intrinsèquement.    Aimer ce que l’on fait, c’est partager un bout de soi avec les autres. Concocter avec tendresse ma mousse au chocolat comme je la réalisais pour mon fils et la proposer au plus grand nombre, c’est faire revivre cette part d’enfance que l’on a tous en soi. C’est prolonger la vôtre, la sienne et la mienne.  Avec mon époux Philippe nous avons fait grandir notre marque à Tokyo dans le pays du soleil levant, là où la mousse au chocolat n’existe pas. Depuis, les Japonais se pressent, toujours plus nombreux, autour de nos recettes au chocolat nature, caramel ainsi que fruits de la passion. Shibuya est devenu le quartier où, dans les grands magasins, nous partageons notre histoire et rencontrons des passionnés se déplaçant parfois de loin. Plus de 400 pots des mousses sont vendus par jour lors des opérations événementielles que nous faisons. Ces petits pots flanqués d’un drapeau français tant nous sommes fiers d’exporter le bon goût de Normandie, ces petits sésames ornés de mon portrait aux traits manga, gagnent les cœurs des Japonais et leurs domiciles. Nous voyons tant de sourires éclore sur les visages, tant de manifestations de délectation. Notre marque est désormais commercialisée dans une enseigne de la distribution spécialisée dans le quartier de Shibuya. Ce succès, nous n’en revenons toujours pas. Or, après avoir lu l’introduction de mon message, vous savez désormais que cette success story à la française est sérieusement compromise. La survie du projet pour lequel nous avons investi l’intégralité de nos économies est en jeu.  Nous avons besoin de votre aide pour lui permettre de continuer de grandir et pour partager avec tous notre authentique mousse au chocolat faite maison avec des ingrédients choisis avec le plus grand soin. Nous faisons appel à vous pour pouvoir continuer de transmettre notre histoire, porteuse d’espoir et d’encouragement lorsque les générations ont à cœur de réaliser leurs rêves. Nous vous remercions de tout notre cœur de votre soutien qui nous aidera à franchir cet obstacle pour que, comme dans les plus belles histoires, le dénouement de celle de Maman au chocolat soit une invitation au bonheur et à la délectation. Catherine & Philippe

92
participants

4 775 €
collectés

Un espoir pour Thomas

Nous avons décidé de créer cette cagnotte solidaire afin de venir en aide à notre petit Thomas qui a 4 ans et qui est atteint d’une maladie génétique très rare, le déficit en triose-phosphate isomérase (TPI). Cette maladie orpheline touche seulement quelques enfants dans le monde, nous avons connaissance de seulement 8 enfants à ce jour qui sont concernés. Pour la mutation génétique qui affecte Thomas, l’espérance de vie se réduit généralement à la petite enfance ou le début de l’enfance. Cette maladie se caractérise principalement par une dégénérescence du système nerveux central, ce qui entraîne entres autres de sévères problèmes respiratoires, cause principale des décès liés au déficit en TPI. Thomas souffre également en permanence d’anémie hémolytique, c’est à dire que ses globules rouges sont mal formés et se détruisent plus vite que la normale. La plupart du temps, cela n’a pas de conséquence car son corps compense en fabriquant beaucoup plus de globules rouges que la normale. Cependant, il arrive que son organisme “se dérègle” et il est parfois nécessaire de faire une transfusion sanguine afin de l’aider à retrouver un taux d’hémoglobine correct. Thomas a été à ce jour transfusé 4 fois. On se bat chaque jour pour donner le meilleur à notre petit prince afin qu’il ait de bons soins, du matériel et une maison adaptée à son handicap moteur et surtout pour profiter à fond de la vie à ses côtés. Malheureusement, la maladie avance et Thomas ne peut pas être autonome dans son quotidien. Il a besoin d’aide pour s’habiller, manger, se laver et pour se déplacer.Ceci dit, Thomas ne se plaint jamais, il profite de la vie et c’est le petit garçon le plus drôle et le plus souriant au monde !  Le diagnostic a été un événement particulièrement dur. Nous avons sû de quoi il s’agissait lorsque Thomas a eu 2 ans, à la suite de longues recherches médicales.A ce moment là, Thomas avait été transfusé 2 fois, on savait qu’il y avait un problème d’anémie hémolytique, mais personne ne pensait à une maladie neurologique dégénérative car le développement de Thomas était tout à fait normal.Autant dire que nous sommes tombés de haut et que notre vie a basculé suite à cette annonce. A ce moment là, nous avons essayé de contacter différents médecins, chercheurs et laboratoires afin de faire un état des lieux sur cette maladie.Comme il s'agit d'une maladie extrêmement rare, les laboratoires pharmaceutiques ne font pas et ne commenceront pas de recherche. Les seules recherches en cours sont faites par des chercheurs universitaires grâce aux subventions publiques et privées.  A force de lire les différentes publications scientifiques existantes et de contacter les chercheurs qui avaient pu travailler sur cette maladie, nous avons trouvé une équipe de recherche universitaire qui est active aux Etats Unis.  Au cours de ces dernières années, des efforts considérables ont été déployés par Mr Palladino, un professeur américain, afin d’essayer de trouver un traitement à cette maladie. Désormais, grâce à son travail et grâce à la coopération des familles, il dispose d’une plateforme permettant de réaliser des essais sur des cellules humaines. Depuis peu, tout est en place pour chercher et valider un composé capable de stabiliser le gène TPI mutant. Cette recherche, espérons le, pourrait servir de traitement dans un avenir proche.La seule chose qui manque maintenant pour avancer, c'est le financement du projet. une famille italienne et une famille américaine ont déjà commencé à lever des fonds et on va se joindre à eux afin d’offrir un espoir à notre petit Thomas et aux autres enfants. C’est pour cela que nous avons décidé de créer l’association “Ensemble contre le déficit en TPI” durant ces dernières semaines et de lancer cette cagnotte.Tous les dons issus de cette cagnotte seront reversés à l’université de Pittsburg pour l’équipe du professeur Palladino qui travaille sur cette recherche.Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’université : https://engage.pitt.edu/project/18021 Nous sommes de notre côté en train de créer le site Web de l’association sur lequel on va pouvoir partager énormément d’informations sur la maladie afin d’aider les prochaines familles ou les chercheurs actuels et futurs. Il n’y a actuellement aucun site qui traite exclusivement de cette maladie. On vous tiendra au courant dès que cela aura avancé et qu’on aura un site présentable ! Merci pour votre soutien.

217
participants

9 950 €
collectés

33 %

Australie: Renfort- Aide- firefighter

* Renforts AustralieCompte-tenu des incendies gigantesques que subissent depuis maintenant des mois nos voisins Australiens, des récentes consignes d’évacuation de la côte EST du pays (sur plus de 200 km) émanant des autorités, ainsi que du nombre considérable d’hommes et d’animaux ayant perdu la vie, le DIFF viens proposer son aide.  * Le DIFF, en collaboration avec l'association des Pompiers de l’Urgence Internationale, œuvre en ce moment même pour envoyer des hommes afin de soulager les pompiers locaux épuisés par la tâche. Dans l’attente des autorisations Australiennes et pour prévoir un potentiel départ, une cagnotte est ouverte. Ces fonds serviront, si le départ en Australie est autorisé, à financer le transfert des moyens humains entre la France et l’Etat continent.  En cas de refus des autorités, le DIFF s’engage à utiliser cette cagnotte dans le seul but de réduire l’impact des incendies de forêts. Nous ne manquerons pas de vous informer de l’utilisation de votre aide.Merci pour l’Australie, merci pour notre environnement, merci pour le DIFF.   * SOUTENIR NOTRE ACTION Nous avons besoin de vous pour poursuivre notre engagement dans la durée ! Les dons que vous ferez via la cagnotte sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66%. Pour pouvoir bénéficier de cet avantage fiscal, merci de faire une demande de reçu de don en écrivant à diff.iere@g mail.com et en mentionnant vos noms et prénoms, votre adresse postale ainsi que l’adresse e-mail à laquelle vous souhaitez recevoir le reçu. * NOUS SUIVREhttp://www.facebook.com/diff38

59
participants

1 585 €
collectés

6 %
Maman au chocolat a besoin de vous

Maman au chocolat a besoin de vous

La marque de pâtisserie française lancée par des séniors, a besoin de vous ! Bonjour, Je m’appelle Catherine Bréard et j'ai 64 ans, depuis maintenant 3 ans je me suis entièrement dévouée à faire découvrir notre mousse au chocolat nationale au Japon avec mon mari ! C'est l'aboutissement d’un rêve de petite fille réalisé à plus de 60 ans, après avoir quitté mon travail à l'âge de 59 ans pour reprendre des études de pâtisserie sur les encouragements de mon fils Alix.  Alors à l’aube de cette nouvelle année (bonne année au fait !), voilà un nouveau chapitre qui s’ouvre sur la base de nouvelles aventures et des opportunités renouvelées me direz-vous ! Et pourtant... Celles qui promettaient à notre marque de continuer de ravir les papilles des petits et des grands sont freinées par une malencontreuse “mésaventure”. Cette histoire étonnante, les médias français et japonais s’en sont faits l’écho.   En effet, à la suite de l'opposition d'un groupe Français, la marque que nous avons créée s’est vue contrainte de changer rapidement de nom. Un imprévu qui constitue un véritable obstacle, implique des frais considérables et remet gravement en cause le développement de notre projet. Pour cause, nous avons des engagements prévus à Tokyo et des rendez-vous avec des entreprises pour commercialiser les pâtisseries Maman au chocolat au Japon et également en France. Ces opportunités là, nous devrons les refuser si nous ne parvenons pas à financer les coûts générés par ce changement de nom, à savoir : * Les coûts administratifs et de structure de nos deux sociétés en France et au Japon* La plateforme de marque* L'identité graphique* Le site internet* La cartes de visite* Les flyers* Les packagings* Les dossier de presseBref, tout un programme, je le concède... Mais pas de quoi réfréner notre désir ardent de continuer à faire vivre ce projet de vie n'est-ce pas !  Peut-être l’avez-vous vécu aussi, ce souhait si intense de réaliser le projet de votre vie entière ?  Quitter un poste sécurisant à Pôle Emploi, investir toute son épargne retraite pour me consacrer, avec mon époux Philippe, à cette passion d’enfance, ce n’est pas commun. Vous aurez raison de me le dire. Mais, voilà, comme vous peut-être, je suis animée par la conviction que la vie n’a d’éclat que si l’on suit les élans de son cœur et que l’on ose se lancer dans les projets qui nous animent intrinsèquement.    Aimer ce que l’on fait, c’est partager un bout de soi avec les autres. Concocter avec tendresse ma mousse au chocolat comme je la réalisais pour mon fils et la proposer au plus grand nombre, c’est faire revivre cette part d’enfance que l’on a tous en soi. C’est prolonger la vôtre, la sienne et la mienne.  Avec mon époux Philippe nous avons fait grandir notre marque à Tokyo dans le pays du soleil levant, là où la mousse au chocolat n’existe pas. Depuis, les Japonais se pressent, toujours plus nombreux, autour de nos recettes au chocolat nature, caramel ainsi que fruits de la passion. Shibuya est devenu le quartier où, dans les grands magasins, nous partageons notre histoire et rencontrons des passionnés se déplaçant parfois de loin. Plus de 400 pots des mousses sont vendus par jour lors des opérations événementielles que nous faisons. Ces petits pots flanqués d’un drapeau français tant nous sommes fiers d’exporter le bon goût de Normandie, ces petits sésames ornés de mon portrait aux traits manga, gagnent les cœurs des Japonais et leurs domiciles. Nous voyons tant de sourires éclore sur les visages, tant de manifestations de délectation. Notre marque est désormais commercialisée dans une enseigne de la distribution spécialisée dans le quartier de Shibuya. Ce succès, nous n’en revenons toujours pas. Or, après avoir lu l’introduction de mon message, vous savez désormais que cette success story à la française est sérieusement compromise. La survie du projet pour lequel nous avons investi l’intégralité de nos économies est en jeu.  Nous avons besoin de votre aide pour lui permettre de continuer de grandir et pour partager avec tous notre authentique mousse au chocolat faite maison avec des ingrédients choisis avec le plus grand soin. Nous faisons appel à vous pour pouvoir continuer de transmettre notre histoire, porteuse d’espoir et d’encouragement lorsque les générations ont à cœur de réaliser leurs rêves. Nous vous remercions de tout notre cœur de votre soutien qui nous aidera à franchir cet obstacle pour que, comme dans les plus belles histoires, le dénouement de celle de Maman au chocolat soit une invitation au bonheur et à la délectation. Catherine & Philippe

92

4 775 €

Ensemble pour Léa...

Ensemble pour Léa...

Bonjour à tous,  Comme vous l’avez sans doute déjà appris si vous êtes ici, ce mardi 10 decembre 2019 nos vies ont changé à jamais : notre petite Léa est transportée en urgences au CHU Hautepierre. Verdict : Léa, notre petit bout de vie pleine d’énergie de 4 ans et demi a une leucémie... Nous sommes dévastés : pourquoi elle ? Qu’a-t-on fait de mal? Pourquoi ? Pourquoi, pourquoi ?!  Notre vie étant déjà compliquée avant ( Tours, Alsace...) ce nouveau combat engendre beaucoup de difficultés : mais ce n’est rien comparé à notre fille.  Nous avons décidé de battre ce vilain crabe tous ensemble autant que possible.  MISE À JOUR : nous commençons les aller retours WISSEMBOURG/STRASBOURG... avec votre véhicule personnel. MISE À JOUR : Le traitement va durer 196 jours + 76 semaines. Cela nous fait environs 2 ans. Nous n’avons nullement pour but d’utiliser la maladie de notre fille au profit d’une cagnotte afin de nous enrichir ... nous aurions nettement préféré ne jamais avoir à la créer.  Le but est de pouvoir l’accompagner et rester auprès d’elle au maximum afin de combattre ce foutu cancer tous ensemble. Et le chemin va être long, très long...la somme servira à financer les aller-retours de papa ( Tours Strasbourg ) qui ont déjà débuté, le matériel médical (hygiène, désinfectant...) non remboursé, les éventuels besoins d'avances de frais ou d'hébergements pour papa et maman, les activités manuelles que Léa pourra faire à la maison, ne pouvant se déplacer n'importe où, et si la somme nous le permet à effectuer un don à la ligue contre le cancer et/ou à renouveler les jouets du service d'onco-hématologie pédiatrique du CHU Hautepierre ( qui fait un super travail...).  C’est le match de notre vie et nous le gagnerons, tous ensemble. Il n'y a pas de petit geste. Tout compte.   Merci à tous pour votre aide... 🙏🙏🙏

258

8 827 €

Combattre la leucémie d'Alessio

Combattre la leucémie d'Alessio

C’est l’histoire d’une bande de copains qui vivent toutes sortes de moments que la vie nous amène au grès du vent…Vous savez, cette idée de garde rapprochée comme les Mousquetaires… c’est cette histoire que l’on souhaite vous partager… Nous souhaitons soutenir Estelle et Geoffrey ainsi que leurs deux enfants. Le 23 mai 2019,  les médecins ont diagnostiqué à Alessio, 18 mois, une leucémie lymphoblastique de type B. Un transfert sur Nantes pendant 2 mois a été nécessaire et désormais Alessio est suivi au CHU Clocheville à Tours. Actuellement, et pour 3 ans minimum, leur quotidien sera parsemé de doutes, peurs et impuissance devant cette maladie et son devenir. Alessio, courageux,  subit une myriade d’examens nécessaires comme des ponctions lombaires, myélogrammes, chambre stérile, chimiothérapies et transfusions sanguines…Pendant ces 3 ans de traitements, le quotidien d’Alessio sera ponctué de nombreux  effets secondaires liés à la médication. Ils doivent désormais s’adapter et vivre ces mois difficiles en assurant une présence quotidienne et continue auprès de leur fils. Il est désormais impossible qu’ils travaillent tous les 2 à plein temps au vu des nombreux rendez-vous médicaux du petit. Ainhoa, sa sœur de 4 ans nécessite aussi attention et présence de qualité.C’est pourquoi, ils ont pris la décision que l’un d’eux puisse rester auprès des deux enfants et en particulier d’Alessio. Geoffrey, le papa, a cessé son activité professionnelle pour pouvoir être disponible à 100%. Estelle, la maman, adapte son activité professionnelle aussi.Les parents ne parviendront pas à absorber les dépenses quotidiennes et les besoins matériels de confort pour Alessio. C’est pourquoi nous, amies et amis, souhaitons organiser pour Alessio et sa famille une cagnotte qui leur permettrait de moins se soucier de l’aspect financier et s’attarder sur l’essentiel : l’amour porté à leurs enfants. N'hésitez surtout pas à partager la cagnotte avec vos amis, collègues de travail, connaissances, enfin tous vos contacts. Pour toute personne désirant faire un don en dehors du site n’hésitez pas à adresser votre courrier à Madame Estelle Capriglione, 10 rue de la chênaie, 37300 Joué Les Tours Nous vous remercions d’avoir pris un peu de votre temps pour lire cette histoire somme toute banale mais tellement importante à nos yeux.Peu importe le montant des donations c’est le geste de générosité qui est fondamental. Gratitude à tous ceux et celles qui partageront et participeront à notre élan de solidarité. Vive Alessio.

97

3 024,26 €

Incendies en Australie, Planète sauvage Nature se mobilise !

Incendies en Australie, Planète sauvage Nature se mobilise !

Incendies en Australie : Planète sauvage Nature se mobilise ! Planète Sauvage Nature est l'association de conservation du parc. Créée en 2015 elle a pour buts :* de financer différents programmes d’aide à la faune sauvage aux quatre coins du monde. Ces programmes scientifiques sont choisis par les spécialistes animaliers de Planète Sauvage et s’attaquent aux problématiques tels que : braconnage, déforestation, impact des activités humaines, ...* de sensibiliser les visiteurs du parc aux menaces qui pèsent sur l’environnement. Des expositions, des animations, des ateliers et des collectes de fond sont organisés tout au long de l’année sur le site de Planète Sauvage.Pour découvrir nos actions, nous vous invitons à visiter l'espace : planetesauvage.com/conservation Planète Sauvage Nature débloque un fond d'urgence de 2000 € et lance une cagnotte en ligne:L'Australie est frappée par des incendies dévastateurs depuis 4 mois, entrainant la mort de près d'1 milliard d'animaux selon les dernières estimations. Sur place, les organismes de protection de la nature ont besoin d'aide. L'association des zoos australiens (ZAA) centralise les fonds ayant pour buts de secourir et réhabiliter les animaux de la faune australienne, dont 80 % sont endémiques de l'Australie. Les actions seront divisées en plusieurs phases : Phase 1 : Secourir les animaux indigènes et les placer dans des installations adaptées afin qu’ils bénéficient des soins spécialisés nécessaires à leur survie et leur réhabilitation pour qu’ils puissent un jour retrouver le milieu naturel. Phase 2 : Evaluer les impacts sur la faune et l’habitat pour établir la priorité de réhabilitation. Phase 3 : Sur le moyen et le long terme, réintroduire les animaux dans des habitats régénérés et renforcer les populations animales les plus touchées.

61

1 730 €

21 %
Projet Silva 2020

Projet Silva 2020

PROJET SILVA 2020 Création d'une forêt indigène Après la réussite de nos premiers projets en 2018 et 2019 nous allons continuer notre œuvre avec la création d'une troisième forêt indigène dans le Tarn. "La première règle de l'écologie, c'est que les éléments sont tous liés les uns aux autres."Barry Commoner A propos du projet L’écologie, c’est avant tout la défense des écosystèmes, composés par une multitude d’organismes. Pour adopter une démarche écologique, il est important de comprendre l’équilibre de la relation entre l’homme et la nature, de l’aimer et de le protéger. Les arbres favorisent la biodiversité en fournissant abri, nourriture et protection à de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes, de petits mammifères, de champignons...La disparition d'une seule espèce végétale peut entraîner à elle seule l'extinction de 30 espèces animales.La richesse biologique et écologique des forêts est la source du vivant. Chaque année, entre 13 et 15 millions d'hectares de forêt disparaissent, (surface de la Belgique). La déforestation est à l’origine de 17 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source GIEC).En France, la forêt regagne du terrain depuis le milieu du XIXème siècle. Mais le reboisement se fait mal, souvent une seule espèce est plantée et la biodiversité ne fait que diminuer.Seul 0,2% de la forêt française est qualifiée de naturelle ; c'est à dire non touchée par l'homme depuis environ 100 ans (source Ministère de l’Agriculture). Notre idée est simple, sur un sol vierge, dans un but écologique et citoyen, nous voulons créer une forêt indigène. Planter de nombreuses essences locales, de grands feuillus aux petits arbustes, dans le respect de l'environnement, sans produits chimiques. Notre but : favoriser la biodiversité, recréer des forêts naturelles variées, réintroduire certaines essences en voie de disparition et montrer au plus grand nombre que des solutions sont possibles.  Chaque être humain a donc une empreinte carbone qui varie selon son mode de vie.Un français émet en moyenne 11,9 T de CO2. Sachant qu'un arbre stocke en moyenne 30kg de CO2 chaque année, il faut environ 393 arbres pour compenser sa seule pollution. La forêt Le projet SILVA consiste à créer une forêt indigène avec la méthode Miyawaki adaptée à notre environnement et notre expérience. Qui est Akira Miyawaki ?Le professeur Miyawaki est né en 1928, c'est un botaniste japonais expert en écologie retrospective appliquée à la restauration des forêts natives. Il a ainsi mis en place une méthode et depuis a planté plus de 40 millions d'arbres.En quoi consiste la méthode Miyawaki?Recommandations générales:Flexibilité: s’adapter aux conditions locales et utiliser les moyens disponibles pour que la plantation réussisse. Faire prendre conscience aux locaux de l’importance du projet et les impliquer lors de la plantation. Calme: faire les choses sereinement afin d’assurer la pérennité de la forêt.→Etape 1 : Recherche de la Végétation Potentielle NaturelleIdentification des communautés d'essences 20 km autour de la zone de reforestation.Diversification des essences d'arbres un maximum d'essences d'arbres. →Etape 2 : Préparation du terrainNettoyage et préparation du terrain→Etape 3 : Plantation de la forêt par les volontaires et la communautéPlanter de manière dense, beaucoup plus dense qu'une revégétalisation classique. Appliquer un paillage de protection pour imiter l'humus de la forêt.  Une plantation selon la méthode Miyawaki est 30 fois plus dense qu'une revégétalisation classique, la biodiversité est 100 fois plus riche et la croissance des arbres 10 fois plus rapide environ 1 mètre par an et au bout de trois ans la forêt devient autonome.Ce sera notre troisième forêt indigène grâce à vous !  Le lieu : encore à trouver au vu de toutes les propositions mais ce sera dans le Tarn (81).  Les arbres indigènes que nous plantons :Acer campestre Erable champêtreAcer monspessulanum Erable de MontpellierQuercus ilex Chêne vertQuercus petraea Chêne sessileQuercus humilis Chêne pubescentQuercus robur Chêne pédonculéAlnus glutinosa Aulne glutineuxArbutus unedo ArbousierBetula pendula Bouleau verruqueuxCrataegus monogyna Aubépine monogyneSalix alba Saule blancSalix caprea Saule marsaultFagus sylvatica HêtreSorbus aria Alisier blancFraxinus angustifolia Frêne oxyphylleFraxinus excelsior Frêne communSorbus aucuparia Sorbier des oiseleursSorbus domestica CormierIlex aquifolium HouxTilia cordata Tilleul à petites feuillesTilia platyphyllos Tilleul à grandes feuillesPopulus alba Peuplier blancPopulus nigra Peuplier noirUlmus glabra Orme de montagneUlmus minor Orme champêtrePrunus avium MerisierCornus mas Cornouiller maleCorylus avellana NoisetierCydonia oblongua CognassierJuniperrus communis GenevrierPyrus communis Poirier sauvageRosa canina EglantierSambucus nigra Sureau noirAcer pseudoplatanus Erable sycomoreCarpinus betulus CharmePopulus tremula Peuplier tremblePrunus spinosa PrunellierMalus Sylvestris Pommier sauvage A quoi sert le financement L'argent récolté sert à acheter les plants, les gaines et les tuteurs mais aussi à la préparation du terrain notamment acheter la paille.    Budget nécessaire Nous faisons au pro-rata du financement, plus il y a d'argent plus on peut planter d'arbres. Gaine, tuteurs et plants équivalent à 3 euros TTC (le travail étant bénévole). La paille nous coûte environ 500 euros pour 5 000 arbres.  À propos du porteur de projet Yann Roques le porteur du projet a 31 ans, historien, il est secrétaire du Centre Archéologique des Pays Albigeois et conférencier. Il aime transmettre son savoir au public. Il a fait des films, là aussi par passion. Un documentaire historique en 2011 (Coroarios), un film documentaire historique en 2014 (Makrian) et une fiction en 2017 (Le sang des hommes libres).En 2018 il a créé le Projet Silva, un projet environnemental de grande ampleur qu'il a réalisé bénévolement avec l'aide de proches et de bénévoles. 10000 arbres ont été planté grâce à vous et cela continue !Nous sommes une dizaine de membres actifs et une quarantaine de bénévoles pour les plantations.Toutes les volontés sont les bienvenues lors des plantations au mois de novembre.

116

10 222 €

Une voiture adaptée pour Audrey

Une voiture adaptée pour Audrey

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour, Nous sommes les parents d'Audrey 7 ans, atteinte d'une amyotrophie spinale infantile 1bis qui empêche l'influx nerveux de circuler normalement jusqu'aux muscles ce qui rend les gestes difficiles et empêche d'avoir assez de force pour tenir debout. Audrey est en fauteuil roulant électrique depuis l'âge de  2 ans.  Jusqu'à présent le transport ne causait pas trop de soucis. Comme tous les enfants en bas âges, Audrey était installée dans son siège auto enfant. Nous avons à l'heure actuelle une berlingo Citroën qui nous permettaient, grâce à des rampes manuelles, de mettre son fauteuil roulant dans le coffre.  Audrey grandit, ~1M15 pour 16,5kg, le siège auto enfant commence à être très serré. Audrey n'est pas bien dedans et se plainds souvent. Les transferts commencent à être pénibles, risqués et difficiles. De plus, elle devra sous peu changer son fauteuil roulant électrique qui commence également à être limite en terme de grandeur et devra passer à un fauteuil plus grand qui ne pourra plus passer dans le coffre d'une berlingo.  Le véhicule aménagé devient une nécessité pour que l'on puisse se déplacer au quotidien avec Audrey et la famille. Le devis du véhicule aménagé " Ford Tournéo Custom L2H1" se chiffre à 44 290€ cléf en main. Une somme qui sert à la gorge... * Nous avons une notification d'aide MDPH de 5000€ valide.* Nous avons l'aide de l 'association locale d'Albertville "Jojo et ses copains" de 10 000€. Milles merci à cette association qui s'investie énormément auprès des familles pour aider à divers financement coûteux et essentiel à la vie de tous les jours. Après déduction de ces deux aides confirmés il reste à financer et trouver la somme de  29290€.  Une somme encore bien importante.  C'est pourquoi nous faisons appelle à votre générosité ne serait-ce qu'1€ tout don est la bienvenue et enlèvera un poids énorme. En vous remerciant à l'avance pour l'aide qui vous pourrez apporter.  Les parents d'Audrey

106

7 980 €

39 %
Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas"

Merci pour ta confiance et ton soutien à Grandeurnoire ! Je suis Safia Enjoylife et l'aventure "GRANDEURNOIRE" a démarré en juillet 2016 lorsque j'ai créé une page instagram pour valoriser l'histoire et la culture des peuples africains et de leur diaspora. Le but est d'anéantir la propagande qui réduit l'Afrique à l'ignorance, la misère, le sous-developpement, la guerre et la maladie. Pour ce faire je m'évertue depuis 3 ans à mettre en évidence les triomphes, les savoirs, l'excellence et la beauté dont ce continent regorge, mais qui sont occultés par le système scolaire et les média. Après 15 ans de recherches approfondies via des lectures spécialisées, des reportages et des voyages, j'ai décidé de partager mes connaissances avec ceux et celles que ça intéresse. Si tu me suis depuis le début c'est un immense plaisir de t'embarquer avec moi dans cette nouvelle étape ! Si tu as connu grandeurnoire récemment, sache qu'après IG j'ai évolué en créant le site www.grandeurnoire.com afin de permettre à toutes les personnes qui n'utilisent pas les réseaux sociaux de lire mes articles.  Fin 2017 je me suis également lancée dans des conférences et à ce jour, j'en compte une vingtaine. En parallèle j'interviens dans des établissements scolaires en fonction des sollicitations. Je participe aussi à de nombreuses actions associatives. Pour donner quelques exemples, je suis la marraine des Yana Dolls, la première collection de poupée noire en Guyane, et à cet effet j'apporte ma contribution dans des ateliers sur le soin du cheveu crépu et sur l'estime de soi. Je suis également la marraine des "Green Days", un évènement éco-solidaire qui organise chaque année un nettoyage simultané de 12 sites touristiques guyanais jonchés de détritus. Enfin en juin 2019, grandeurnoire a encore progressé grâce à la création d'une chaîne youtube qui propose désormais des épisodes plus approfondis et mieux illustrés que les articles. D'autres projets sont en gestation: livres, jeux éducatifs, application sur portable, école, maison d'édition, etc. Le plus onéreux est la série-documentaire intitulée "L'Afrique qu'on ne nous montre pas". A travers sa diffusion, je souhaite dévoiler au plus grand nombre les vestiges archéologiques qui témoignent du passé grandiose de l'Afrique, depuis la préhistoire jusqu'à l'arrivée des européens. Tout le monde connaît les pyramides de Gizeh cependant les civilisations africaines érudites, sophistiquées, hautement organisées, en contact avec d'autres continents et qui ont apporté de précieuses connaissances à l'humanité ne se limitent pas au peuple de l'ancienne Egypte. Comme tu peux le voir sur l'image de couverture de cette cagnotte (ruines de l'empire du Monomotapa), des traces de civilisations africaines fastueuses existent encore et ne demandent qu'à être présentées à tous ceux qui ignorent le prestige et l'avancement des anciens peuples africains.  de gauche à droite et de haut en bas:ruines de l'empire Monomotapa (Zimbabwe),pyramides du royaume de Koush (Soudan),ruines de l'empire de Carthage (Tunisie),mosquée de Djénné (Mali),château de Gondar (Ethiopie).  Les recherches sont déjà faites, les sites sont déjà balisés, le réalisateur est déjà trouvé, il ne me manque que les prises d'images sur le terrain. Pour ce faire je vais devoir payer du matériel (drone, projecteurs pour les prises de nuit, protection étanche pour filmer les ruines sous l'eau, etc.), les logements, les billets d'avion, les taxis, les repas, les excursions, les guides, les interprètes et toutes les dépenses imprévues due aux aléas du voyage. A cela s'ajoute la rémunération du réalisateur, de son assistant, du monteur, et les traducteurs pour le doublage dans 10 langues (anglais, espagnol, portugais, créole haïtien, arabe, mandarin et 4 langues africaines parmi les plus parlées). Après budgétisation j'en suis arrivée à un coût de 65 000 euros au bas mot. Les faibles revenus de ma chaîne youtube "grandeurnoire" ne dégageront pas une somme suffisamment importante pour financer ce projet, d'autant que la plupart des épisodes sont démonétisés à cause de signalements injustiés et malveillants. Si je dois économiser à partir de mes revenus personnels il me faudra une vingtaine d'années pour réunir un tel montant. La mise en lumière des accomplissements de nos ancêtres et la réhabilitation de tous les évènements et personnages jetés dans l'oubli ou discrédités sont urgentes car ce sont d'elles que découlent la confiance en notre capacité à réussir, l'audace d'entreprendre, l'unification entre africains et afrodescendants, l'intérêt de la diaspora pour la découverte touristique, culturelle et historique du continent, le retour de certains descendants et expatriés pour devenir des forces vives de l'Afrique ainsi que la mise en place d'actions synchronisées (ex: boycott) pour libérer les pays africains de l'esclavage économique (franc CFA, dettes injustifiées, sanctions financières arbitraires).  Idéalement, je souhaiterais voyager avec l'équipe de tournage pendant 6 à 8 mois. J'envisage le départ en septembre 2020 et la sortie du documentaire fin 2021. Les pays prévus sont l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Tanzanie, le Kenya, l'Ethiopie, le Soudan, l'Egypte, le Mali, la Namibie, le Bénin, le Sénégal, le Nigéria, le Ghana, les Congo et l'Angola. Soit 16 pays sur les 55 que compte le continent. Le choix s'est fait par rapport aux nombres de vestiges par pays et à leur accessibilité. Si tu suis grandeurnoire depuis un moment tu as dû remarquer que la qualité et la richesse des contenus ne cessent d'augmenter. Tu peux donc avoir confiance dans le résultat que donnera cette série-documentaire. D'autant qu'au-delà des sites historiques présentés, elle sera ponctuée d'intervenants africains tous plus brillants les uns que les autres. La spiritualité, les arts, les langues, les spécialités culinaires, la musique, la modernité, la mode, les cérémonies traditionnelles, les plantes médicinales, les sciences, les universités, rien n'échappera à l'étude de terrain de grandeurnoire ! Tout ce dont tu n'as jamais entendu parlé, tout ce que tes yeux n'ont jamais vu, tout ce que ton esprit n'a jamais imaginé, tout ce qu'on t'a délibérément caché sera révélé dans cette oeuvre à visée internationale ! L'aboutissement de ce projet ne nécessite pas une grande contribution de ta part. Si chacun donne 5 euros tous les mois, il suffit de 1800 personnes pour parvenir à l'objectif de 65 000 euros d'ici avril ! 1800 c'est la moyenne de "j'aime" sous chaque publication de la page instagram @grandeurnoire alors j'ai bon espoir qu'en transformant 1 j'aime en 5 euros 1 fois par mois, la série-documentaire "L'Afrique qu'on ne nous montre pas" verra le jour ! C'est ensemble que tout devient possible ! Cette cagnotte permettra au projet de ne pas dépendre d'investisseurs qui ne respectent pas la vie humaine, animale, végétale et l'environnement. Elle permettra de ne pas promouvoir le système occidental de surconsommation et de gaspillage en faisant de la publicité pour telle marque ou telle entreprise dans le documentaire. Elle me permettra également de ne pas compter sur les subventions d'instances politiques corrompues qui ont abandonné l'éthique. Je remets donc ce projet à ta volonté de t'engager activement dans l'essor de l'Afrique. Si le film Black Panther de Marvel a inspiré et rendu fières toutes les personnes noires qui l'ont vu, imagine s'il s'agit de héros et de puissants royaumes qui ont existé ! Que l'aventure commence ici grâce à toi et prouve que notre génération sait se mobiliser pour une cause qui la dépasse ! Safia Enjoylife

1502

25 898 €

39 %
Haut de page