Moulins de transformation solidaires pour les femmes rurales - Lékie Cameroun.

Organisé pour : Afrique et Nouvelles Interdépendances( ANI)

Bienvenue sur cette cagnotte !

 

Je suis Romuald Dzomo , je vis en France et m'investis avec ANI, toute son équipe dont les salariés, les services civiques, la stagiaire, les bénévoles à l'autonomisation des femmes rurales.

 

Celles du Canton EBOMBO Zone III à S'aa

Origines et contexte d'ouverture de la CAGNOTTE.

 

Le Cameroun produit environ 3 millions de tonnes de manioc par an à travers de petites exploitations familiales agricoles. Cultivé sur environ 205 000 hectares en 2010 (14 t/ha), dont 90% des exploitants sont des femmes rurales pauvres, le manioc est la culture vivrière la plus importante. Chaque ménage en consomme environ 75 kg par an, transformé en 42 produits différents. Mais la production agricole ne satisfait pas complètement l’autosuffisance alimentaire, ce qui empêche le développement rural effectif et la commercialisation de la production vivrière. L’implication des agricultrices est essentielle. Elles fédèrent le projet en même temps qu’elles s’émancipent du cadre familial et social imposé. Leur empowerment est donc le moteur du changement.

 

Objectifs de la CAGNOTTE

 

Les initiatives locales et autonomes de développement sont très faibles dans la filière manioc. Pour lutter contre la pauvreté, il est primordial de créer une dynamique pour faciliter la diffusion de l'information, la création de partenariat et la commercialisation du bâton de manioc. Il est fondamental d'accompagner ces coopératives, de les former dans divers domaines (agriculture, commerce) et de les aider à développer des activités génératrices de revenus pérennes et des champs-écoles. Ainsi, nous pourrons produire une fiche technique du bâton de manioc pour uniformiser la production et réussir une commercialisation homogène.

 

Actions mises en oeuvre

 

- Tout d'abord, les coopératives ont été dynamisées et regroupées pour créer le Réseau des Producteurs et Transformateurs Manioc de la LEKIE (REPTRAMAL). C’est le résultat direct de la 1e édition du concours du bon bâton de manioc, qui a été l’occasion de mettre en avant les vertus et l’importance du bâton de manioc dans la société et dans les villages. Il a eu lieu le 28 avril 2016.

- Ce Réseau continue à suivre le programme de formations prévu avec l'AFOP et le programme manioc

 

et la méthode des champs-écoles est utilisée pour que les membres puissent mettre en œuvre leurs nouvelles compétences. Des réunions collectives sur les éléments culturels autour du bâton de manioc et une étude plus scientifique avec un comité d'experts sont actuellement menées pour produire une fiche technique du bon bâton de manioc alliant savoir-faire traditionnel et science.

 

Grâce aux partenariats avec le Ministère de l'agriculture et des fonds mobilisés par ANI, nous avons pu leur offrir des dons l'année dernière

 

Originalité du programme : Nous organisons la deuxième édition du concours du

 

bon bâton de manioc

 

Le bâton de manioc se consomme mais personne n’a jamais pensé à le sociabiliser pour en faire un moyen d’amélioration des ressources. Le concours du bon bâton de manioc, nous a permis de médiatiser le bâton et de réunir 15 coopératives pour une réunion d’évaluation et de perspectives. Ce concours a permis d'unifier les coopératives et associations de la Lékié autour d'un grand événement et surtout de les motiver en faisant appel à leur esprit de groupe.

 

Très réussi en avril 2016, la seconde édition de ce concours est prévue le 27 juillet  2017 et va permettre de fidéliser les productrices et producteurs de la Lékié motivées et investies pour faire un bon classement à la prochaine édition.

 

- Les répercussions positives des activités de sensibilisation se remarquent à travers l’augmentation du nombre de participants aux activités des coopératives et à leur dynamisme. Face à ces conséquences positives, le nombre de causeries éducatives menées avec la Déléguée du Ministère de la Promotion de la Femme pourrait être augmenté.- De plus, pour encourager la mobilisation des membres du Réseau, des prix récompensant l'implication pourraient être remis au cours d'une grande cérémonie à la fin du projet.

 

C'est par le renforcement de l’esprit communautaire et l’appropriation du projet par les productrices de manioc que le projet a pu réussir à se développer et à grandir jusqu'à atteindre son stade actuel.

 

AIDEZ NOUS A INSTALLER DURABLEMENT LE PROJET EN OFFRANT COMME PRIX CINQ MOULINS MULTIFONCTIONS AUX POINTS FOCAUX POUR UNE VALEUR UNITAIRE DE 500 EUROS SOIT 2500 EUROS

 

APPRECIEZ EN IMAGE  L'édition de l'année dernière 2016.

 

 

 

La télévision camerounaise a relayé l'événement

 

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés

Merci à tous

20 €

Collectés

0 Jour restant

1 Participation

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Thomas Bojszczak a participé