Skip to main content

L'HEURE VIDE HUMANITAIRE - Venezuelan refugees

While travelling through South America by car we crossed the border of Ecuador and Colombia in Rumichaca. There we saw so many Venezuelan refugees in such great misery without the help they needed, that we decided to stay. We started this NGO, and have been working together succesfully with local and international organizations to give them the help they need. Please visit us at: www.lheurevidehumanitaire.orgInstagram: L'HEURE VIDE humanitaire L’HEURE VIDE humanitaire is a small network-based NGO focused on short-term projects in emergency situations involving refugee issues worldwide. Our approach is to assist existing humanitarian aid structures and local associations and to supplement them when their opportunities to act are limited or restraint.Our aim is not to direct or to implement.We are there to help. This approach ensures that we can focus on what is needed on the ground and in the now to fill the gaps in aid left by big organizational structures and complex international policy. As a small and nimble organization, we are not limited by bureaucracy or massive overhead.This allows us to concentrate our efforts where we excel: organizing the available resources in a hands-on, creative way to produce tangible results quickly and effectively. Sofie Sleumer and Michel MulderFoundersEn voyageant à travers l’Amérique du Sud en voiture, nous avons traversé la frontière de l’Équateur et de la Colombie à Rumichaca. Ici, nous avons vu beaucoup de réfugiés vénézuéliens vivant dans une telle misère que nous avons décidé de rester. Nous avons donc lancé cette ONG et nous collaborons avec succès avec des organisations locales et internationales pour donner à ces réfugiés l’aide dont ils ont besoin. Voici notre site web: www.lheurevidehumanitaire.orgInstagram: www.instagram.com/lheurevidehumanitaire L’HEURE VIDE humanitaire est une petite ONG dédiée aux projets à court terme impliquant des réfugiés dans le monde entier. Notre approche consiste non seulement à aider les structures d’aide humanitaire existantes et les associations locales mais également à les suppléer lorsque leurs possibilités d’agir sont restreintes. Autrement dit, notre but n’est pas de diriger ou de mettre en œuvre: Nous sommes là pour aider. Cette approche nous permet de nous concentrer sur ce qui est nécessaire sur le terrain et dans le présent pour pallier aux limites l’aide accordée par les grandes structures organisationnelles et les complexes politiques internationales. Pour cause, en tant que petite organisation agile, nous ne sommes pas contraints par la bureaucratie ou les frais généraux massifs. Cela nous permet de concentrer nos efforts là où nous excellons, à savoir l’organisation de ressources disponibles de façon pratique et créative pour produire des résultats tangibles rapidement et efficacement. Sofie Sleumer et Michel MulderFondateurs

73 contributors

72 D left

5%

FurloughedFoodiesLondon

We are Furloughed Foodies London. We’re on a mission to help feed the NHS💙 Why we exist:We are a group of people that have recently been furloughed or let go from our employment due to the current global crisis. Instead of bingeing on Netflix over the next few months while we’re all stuck at home, we wanted to help our #NHSheroes and the community. After speaking to some NHS workers about how we could help we realised two things: 1. doctors are receiving lots of cakes and unhealthy snacks 🍰, which is not great brain food for those on the front line. What they need and lack is healthy, hearty meals 🥘. 2. Canteens in most hospitals shut at 5 pm and staff working in the Covid-19 wards aren’t allowed in other areas of the hospital. This means staff really struggle for options when it comes to evening meals. Want to help? You can...💰 Donate money (on this page) 👨‍🍳 Cook food🚗 Deliver foodPlease register on our website

188 contributors

£7,957 collected

31%

The ARC Centre

Raising money to help The ARC Centre through Covid-19.The ARC Centre is a unique animal education centre based at Greenvale Primary School. We offer weekly classes to 2-18 year olds as well as school trips, 1:1 sessions, birthday parties and experiences! Due to Covid-19, The ARC Centre has had to shut it's doors. For us, it's not as simple as closing shop and waiting for this to pass. We have to care for all of our residents and make sure that their lives are unaffected by the loss of business. Our business may have stopped, but food, bedding, vet bills and electricity usage can't. We are therefore asking you to please donate to help us care for our animals. We so desperately want to be able to have a centre for all of our Rangers to return to at the end of this and won't be able to if we cannot make it through. Thank you in advance,Ranger Louise and Ranger Iain.

30 contributors

£1,048 collected

104%

Fatemeh's tuition fee

Hello I am Fatima from Iran, a 3rd year pharmacy student at Semmelweis University. Unfortunately I lost my father which was our family's main income provider and with this pandemic situation everything went out of control and my mother can not support me financially anymore. We are suddenly unable to provide the additional funds I'll need for finishing my studies abroad. I am devastated and helpless and am using my last option to fulfill my career. It is my sincere wish to attend university this fall and that is in jeopardy now.Your help and support would mean a world to me and it would change my life completely.Thank youFatemeh

75 contributors

€2,904 collected

48%

Workers' Dhaba in Delhi

Support the working people of Delhi NCR! Contribute for Workers' Dhaba! The Workers' Dhaba is a citizens' initiative run by volunteers from across Delhi. Our aim is to ensure food distribution in the city’s working class areas where, due to the health crisis and lockdown, people have have lost their sources of livelihood. In the wake of the health and subsistence crisis triggered by the rapid spread of Covid-19 in India, the Citizen Collective for Humanitarian Relief, in association with the Centre for Education & Communication, is organizing emergency distribution of food/ration among the working-class families of Delhi NCR. As part of this initiative we have set up our first Workers' Dhaba (kitchen) in Delhi University. We are providing rations and/or cooked meals to those families who have lost all source of income following the complete nation-wide lockdown ordered by the Indian Government on March 25. The cost for one family’s meal (5 persons) is around Rs. 250, and as of now we are able to reach about 800 people every day. We need your help and financial support to sustain and expand this effort and set up similar kitchens in other neighborhoods. For more details, write to us or check our Facebook page - Workers' Dhaba Any contribution would be extremely helpful. Do not hesitate to get in touch and spread the word! Thank you for your support and solidarity, Citizen Collective for Humanitarian Relief & Centre for Education & Communication (CEC)

52 contributors

€3,515.10 collected

43%
COVID-19 - Collecte citoyenne visant à financer en urgence du matériel médical aux structures hospitalières et aux secouristes français.

COVID-19 - Collecte citoyenne visant à financer en urgence du matériel médical aux structures hospitalières et aux secouristes français.

Fonds de collecte et de soutien aux fins de financer du matériel médical à destination des structures hospitalières et des secouristes français dans le cadre de l'épidémie de COVID-19. Initiative citoyenne de la communauté "J'suis Pas Content" de Grégory Tabibian. La France traverse en ce moment une épidémie virale, ayant conduit le Président de la République à instaurer des mesures de confinement. Pendant ce temps, nos structures hospitalières, déjà exsangues avant l'apparition du COVID-19 sur notre territoire, peinent à prendre en charge les patients présentant des urgences vitales, conduisant certains hôpitaux à pratiquer une médecine que d'aucuns qualifient "de guerre" au cours de laquelle il faut choisir entre la vie et la mort d'un patient par manque de moyens. En parallèle, les bénévoles des associations agréées de sécurite civile sont massivement mobilisés et fournissent leurs moyens afin d'assister le public, le personnel soignant, les pompiers et le SAMU dans la chaine de protection et de secours, mettant leur vie en péril face a la menace virale. Cette situation est, à tous égards, intolérable, découlant d'une lacune financière et d'une gestion désastreuse flagrantes de la part des institutions dirigeantes de l'Etat, constatées et dénoncées depuis longtemps. A cet instant, et au delà du manque de matériel de première instance (masques, solutions hydroalcooliques, blouses, charlottes) résultant d'une forte demande, un manque crucial se fait jour: celui du matériel d'assistance respiratoire ainsi que de réanimation. Pour ce type de matériel, point de pénurie (des stocks soient disponibles a l'international), mais bien un manque de fonds permettant de nous approvisionner rapidement afin d'augmenter notre capacité de prise en charge en réanimation et ainsi sauver des vies, ou tout au moins ne laisser personne mourir par manque d'espace/de matériel. Une poignée d'euros de la part de beaucoup peut changer la donne, afin de fournir à notre exceptionnel personnel soignant travaillant jour et nuit pour notre santé et notre sécurité, le matériel dont il a besoin dans l'exercice de ces missions critiques, et d'améliorer la qualité de prise en charge des patients en urgence vitale. Au regard de la situation actuelle, qui requiert un esprit d'unité et de solidarité, cette cagnotte vous est proposée, dans le cas où vous disposeriez de fonds d'urgence mobilisables afin d'assister nos hôpitaux et nos personnels durant cette crise, qui touche l'ensemble de nos concitoyens sans exception. Oui, nous payons des impôts pour cela, et nous feront la "guerre" au gouvernement une fois le confinement levé sur ce point. Mais a cet instant, il s'agit de gérer l'urgence, et limiter les dégâts humains. Dans l'attente, vous pouvez consulter https://plaintecovid.fr/ L'intégralité des fonds collectés iront, par transfert régulier (financier ou achat de matériel en circuit direct) : * 75% à la Fondation Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, qui ventilera les fonds vers les CH, pour le financement de lits, respirateurs et scopes/multiparamétriques afin de compléter au plus vite des ensembles lit/scope/respirateur pour prendre en charge les patients en détresse respiratoire dont le nombre ne cesse de grandir.* 25% à la Fédération Nationale de Protection Civile, pour l'achat de matériel de protection (masques, surblouses, lunettes, SHA), et idéalement de bilan, permettant de prendre en charge plus efficacement et de manière sécurisée les patients potentiellement COVID-19 en amont de la chaine de secours. En vous remerciant par avance. Restez chez vous, lavez-vous les mains régulièrement, courage et patience. Prenez soin de vous et de vos proches. PS: si vous avez ce type de matériel à disposition et souhaitez en faire profiter le personnel soignant, rapprochez-vous de votre Centre Hospitalier local ou l'association de Protection Civile de votre département, ou contactez directement l'AP-HP. ------------------------------ 30-03-2020 : vous commencez à vous mobiliser, merci à vous. Avec 2000 EUR en cagnotte (toutes taxes et frais compris), nous pourrons lancer une commande en Chine de 1000 masques chirurgicaux FFP2, ventilables entre nos soignants de l'AP-HP et secouristes de la Protection Civile et livrables sous 72h. Cependant, au devant de l'urgence, si cet objectif n'est pas atteint d'ici mardi midi, nous ventilerons les fonds dans les associations F.AP-HP et FNPC afin de compléter financièrement les commandes en cours. Encore merci à tous. 01-04-2020: Merci pour toutes vos contributions - les fonds ont été ventilés auprès des associations. Il reste 69 EUR dans la cagnotte. ------------------------------ Liste des transferts depuis la cagnotte (montants réels versés apres frais) 22-03-2020: 14.40 EUR => AP-HP31-03-2020: 185.28 EUR => FNPC01-04-2020: 555.84 EUR => AP-HP Montant restant au 03-04-2020: 99 EUR

29

€886

Cagnotte de Soutien aux Saisis des Sound Systems

Cagnotte de Soutien aux Saisis des Sound Systems

Récapitulatif de la free party du Nouvel An 2020 en Belgique Sound systems : Emblematik / Prototek / 013 / Absurd / Osw / Boerenkinkels La free party a commencé aux alentours de 23h le 31 décembre 2019. La police était présente tôt, avec une dizaine de policiers, accompagnés de deux chiens d'attaque (des malinois, dont les muselières seront enlevées à un moment donné, on ne sait pourquoi). Le commissaire est arrivé et nous a demandé de quitter les lieux, en débranchant de manière sauvage la génératrice. Le public déjà présent, s'est alors rapproché des policiers en les huant pour faire pression. Les organisateurs ont clairement fait reculer la foule pour essayer de trouver un terrain d'entente avec les forces de l'ordre pour que tout se passe bien, et négocier de rester jusqu'au lendemain 8h00 du matin. Heure à laquelle nous aurions coupé le son, rangé et nettoyé le site, ce que nous faisons à chaque fois et qui se passe de manière civilisée avec les autorités.La police a alors décidé d'enlever les muselières aux chiens et de nous virer par la manière forte. Cela ne fut pas du goût du public présent, bien décidé à ce que la fête de Nouvel An ait lieu : on n'arrête pas un peuple qui danse ! Du coup, la foule s'est avancée, en lançant quelques pétards et en criant fort ! Il n'y avait ni milice privée armée, ni nunchaku ! Comme évoqué aux JT de RTL, RTBF et dans les journaux, notamment L'Avenir (Luxembourg). Il y avait juste une foule qui avait en tête, sans doute pour beaucoup d'entre nous, les images de la répression hyper violente du Nouvel An à Vilvoorde en 2017. Et pour les nunchakus, ils ont sûrement dû confondre avec des bolas de jonglage (sic). La police est donc partie le soir du 31 décembre. À noter que dehors, la police a gazé plusieurs personnes complètement pacifistes. Selon les autorités, des gens les auraient caillassés : nous n'en savons rien étant à l'intérieur du bâtiment. En tant que porteur du mouvement free party, nous décourageons toute violence. Des personnes qui étaient à l'extérieur n'ont rien vu de cela, alors vérité ou intox médiatique ? Nous recoupons encore les témoignages pour y voir clair…Par la suite, la soirée s'est déroulée sans aucun accident pour les participants. La fête s'est terminée le 2 janvier 2020 aux alentours de 6h00 du matin, heure à laquelle le son a été coupé, où le rangement ainsi que le nettoyage du site ont commencé. La majorité des participants était partie et il ne restait plus que "nous" (les sound systems, et quelques fêtards).La police fédérale est alors arrivée. Les agents nous ont mis dans une pièce sans explication et ont fouillé les véhicules, sans témoins de perquisition, pendant qu'à l'extérieur ils dégageaient, à coup de matraque sur les camions, les derniers fêtards. Ensuite, nous avons a été emmenés au poste de police d'Arlon et placés à 6 par cellules, sachant que la cellule fait 5m²… Tout le temps de la détention, nous avons reçu 3 verres d'eau (voir rien du tout) par cellule… Aussi, personne ne nous a cité nos droits… Finalement, nous avons été relâchés 10 heures plus tard et 30 heures pour 7 autres camarades. Tout ceci sans avoir reçu d'explication ! Pendant ce temps, nos chiens ont été placés à la SPA et un rapport de maltraitance a été rédigé contre nous. Il y a également eu une perquisition à domicile, ce qui a permis à la police de saisir du matériel sonore, en plus de celui employé le soir du Nouvel An. Une cagnotte est ouverte en soutien aux sound systems (frais de justice, pertes financières...) et un cabinet d'avocat nous défend. En effet, 5 véhicules, la génératrice en location, notre petite monnaie, le matériel visuel et sonore sont toujours sous saisie, dont nous sommes sans nouvelle. La police d'Arlon refuse de répondre à nos questions relatives à cette affaire. Une plainte contre les forces de l'ordre va être déposée pour les différents vices de procédure et les conditions de détention ayant eu lieu.

37

€561

11%
ne pas perdre mon pays trouvé

ne pas perdre mon pays trouvé

Le 20 février 2020 je reçois une lettre.Cette lettre m’annonce le refus de séjour en France.Cela me fait d’une personne ‘sans papier’ du jour au lendemain.Alors que qui je suis et ce que je suis n’a pas changé. Je suis toujours quelqu’un qui fait des blagues obscènes, qui boit beaucoup, qui aime créer, qui aime la vie, ma vie ici. Je suis arrivée en France en 2013, admise cette même année à l’École Nationale Supérieure d'Arts à la Villa Arson où j’obtiens les diplômes de licence et master en art. Étant donné que ma pratique artistique a pris un virage pour se loger principalement en vidéo / film, j’ai décidé d'ajouter des études en cinéma à celles que je faisais déjà.Durant mes années de master à l’école d’art, j’entame un double cursus en Licence de cinéma à Paris 8. J’en suis très heureuse et fière de ma décision de ce double cursus malgré ses obstacles et ses difficultés. C’était une décision ambitieuse, mais qui a vraiment porté ses fruits résulté dans ma création; qui s’inscrit quelque part entre l’art plastique et le cinéma.J’ai obtenu mon master en art avec félicitations du jury en 2018.Ma carrière d’artiste-réalisatrice a débuté dès les premiers jours de 2019 avant la fin de mes études en cinéma qui était prévue en juin 2019. Cette année de 2019, mon dernier court-métrage a été programmé tant dans le circuit de l’art contemporain que dans celui du cinéma: au Théâtre des Variétés à Monaco sur invitation du Nouveau Musée National de Monaco et l’Institut National d’Audiovisuel de Monaco, à la Cinémathèque Française, à la Nuit Blanche Paris, à Résonance Biennale de Lyon, au Musée National d’Art Moderne et Contemporain de Séoul et ainsi qu’aux divers festivals de film de par le monde. Avec toute cette chance qui m’a procuré enormément de joie mais qui m'a aussi pris beaucoup d’énergie et de temps, je n’ai pas réussi à obtenir mon diplôme en cinéma en 2019; je viens de le valider au premier semestre 2019/2020. Cette fameuse lettre de refus de séjour concerne ma demande de renouvellement de carte de séjour ‘étudiant’, déposée en novembre 2018 pour l’année de 2018/2019. Alors que, à cette époque, je n’avais même pas eu de redoublement dans mes études à Paris 8.Mais encore, valider un cursus de 3 ans sans redoublement peut même être difficile pour un.e français.e qui n’a pas une carrière et le travail à côté. Depuis novembre 2018, depuis 1 an et 3 mois, j’ai vécu avec une succession de récépissés de 3 mois. Je devais tous les 3 mois aller attendre devant la préfecture avant même que le jour se lève, souvent sous la pluie, (on est à Paris), pour une attente en moyenne de 8 heures, avant d’être reçue comme une paria par un agent derrière un guichet, voilà. Après 1 an et 3 mois de ce supplice angoissant, j’ai reçu cette lettre, remplie d'erreurs, qui me refuse la possibilité de séjourner en France en me suggérant gentiment de me ‘réinstaller durablement dans mon pays d’origine’. (D’ailleurs c’est une drôle d’idée de se dire que chacun doit se ranger dans sa case de départ.) La notion de soi et l’autre définie par les frontières géographiques actuelles deviendra obsolète peut-être dans pas très longtemps.Je sais qu’il vaut mieux ne pas commencer avec ce discours utopique devant le juge à l’audience, ni invoquer que je suis née le 14 juillet, et que c'est une des raisons pour lesquelles je pense personnellement que c’est le destin que m’a conduite à autant désirer vivre ici. Toute la France fête mon anniversaire avec d'extravagants feux d’artifice tous les ans, et celà sans même me facturer!) Oui. Bien entendu, j'y reviens; le juge et l’audience;je commence les recours avec une avocate. Un recours pour excès de pouvoir afin que les 3 magistrats re-examinent mon dossier et un référé pour suspendre la décision, en demandant que le juge me délivre un titre provisoire pendant la procédure pour que je puisse continuer ma vie. On me demande pourquoi je suis venue en France. Je réponds; j’aime la dose intelligente de sarcasme dans les blagues ici, j’aime me taper des discussions avec n’importe qui sur n’importe quoi et n’importe où, j’aime que les femmes aient ‘des grandes gueules’ ici, je trouve drôle et mignon la façade froide des gens qui s’ouvrent si facilement au final, je me sens libre d’être libre ici, enfin je me sens bien ici, quoi. La lettre de refus expose la deuxième raison de refus; je suis célibataire sans famille en France.Mes familles adoptives en France; mes amis, vous, ces merveilleuses rencontres que cette vie m’a permis, ne seront pas du tout contentes de lire cette lettre. Je suis aujourd’hui enracinée ici, en France. Je suis trop attachée, il est trop tard d’essayer de m’enlever ! En plus, je suis en train de réaliser un long-métrage avec le soutien du Nouveau Musée National de Monaco, de la Fondation des Artistes et de la Villa Arson. Un blockbuster qui va forcément cartonner quoi ! Mes chers personnages et mes supporteurs seront vraiment trop pas contents si je dois m’en aller et abandonner la réalisation de cette grande chose ! Ce recours va être une bataille longue et coûteuse. Il va durer 10-12 mois avec la meilleur offre de la meilleure avocate qui s’élève à 1,680€. J’en étais assez fière de pouvoir payer le loyer à Paris chaque mois en exerçant mon métier d’artiste mais je ne sais vraiment point point point d’où je pourrais sortir cette somme d’argent aujourd’hui. C’est pour cela que je me permets aujourd’hui, avec l'humilité, d’ouvrir ce pot pour les honoraires d’avocate.Un jour je pourrai claquer 1,680€ pour un ‘humble’ apéro avec vous comme si c’était seulement 16.80€ mais hélas, je n’ai pas encore gagné la Palme d’Or, ni l'Oscar comme mon compatriote. Si on m’enlève d’ici aujourd’hui, ce jour viendra encore plus tard; or on aimerait quand même faire ça avant le déambulateur avec les balles de tennis antidérapantes, non ? En espérant que le recours débouche sur une décision positive, je prépare ma demande pour le passeport talent en tant qu’artiste. Je voudrais continuer à vivre et créer avec vous ici. Je vous remercie infiniment de m’aimer et me supporter des fois. Si vous pouvez mettre ce que vous pouvez dans ce pot, ça m’aiderait beaucoup financièrement et psychologiquement pendant que je me bats pour ma vie ici.Je serai gentille, et je serai une amie, une copine, une meuf comme ça, un mec (sait-on jamais aujourd’hui!) et une artiste dont vous pourrez s’enorgueillir ! Merci d’être là. Merci pour votre aide.

26

€800

47%
Digital learning for youth scholars at Bidi Bidi refugee settlement

Digital learning for youth scholars at Bidi Bidi refugee settlement

Sina Loketa is looking for €8500 to equip 150 local youth scholars and 10 teachers within the Bidi Bidi refugee settlement with mobile phones and internet access so they can benefit from distance learning resources through the online platform Coursera for Refugees. This learning platform is free of charge and offers a wide range of certified online courses that our students and teachers can access to continue their educations through the COVID-19 crisis and beyond. As the impact of COVID-19 has already surpassed what many though possible, there has been an outsized effect on education, with refugee populations disproportionately affected as access to resources is extremely limited. The situation at the Bidi Bidi refugee settlement is no different. As education activities around the world turn towards 21st century tools, refugees and marginalized communities are being left behind. COVID-19 has reminded us just how deep we are all connected as human beings and how much we depend on one another. Your generosity will help support refugees in Bidibidi Settlement during these difficult times, including students, entrepreneurs, and scholars who have no access to e-learning materials. SINA LOKETA is a refugee youth-led nonprofit organization in Bidibidi refugee settlement in Uganda that works to strengthen creative capacities of young people to become self-actualized and develop social capital in refugee and host communities through social entrepreneurship and connectivity. Through the UNHCR Connectivity fund, SINA LOKETA was funded in June 2019 to experiment with computing technology to create community networks in Bidibidi settlement upon winning the 2018 UNHCR Innovation award. SINA LOKETA was targeting constructing a Community network Innovation center to create access to communications technology and e-learning/education/skills development trainings for a self-reliant and improved livelihood in Bidibidi Refugee Settlement Camp. Total crowdfund request: * Smartphone for 150 refugee students and 10 teachers at the Bidi Bidi refugee settlement* Internet data to access online learning platforms* Hand sanitizer to distribute throughout Bidi Bidi and promote handwashing and healthy behaviors* Transportation costs for SINA LOKETA leaders to purchase smartphones from Kampala, Uganda THE TEAM We are Alumnus scholars from the Social Innovation Academy in Uganda. Here we have gotten enough training on mentorship, life coaching, social entrepreneurship, and project management which have shaped us to become successful social entrepreneurs. Our team is composed by Congolese, South Sudanese and Ugandans. We all have different backgrounds, cultures and life stories and experiences but we all believe in the same values of solidarity, sustainability, transparency and equality. We have realized that young refugees and marginalized youths have unique gifts, talents and skills which are often hidden by the lack of opportunities, by being traumatized or socially excluded. With just 1-click you can contribute to an entrepreneurial business idea * Give however much you want* All payments are 100% secure* Why Leetchi.com? It's easy & transparent! THANK YOU FOR YOUR SUPPORT!

20

€1,069

12%
Refugee & Asylum Communities Greece/Turkey Border

Refugee & Asylum Communities Greece/Turkey Border

I would like to draw your attention to the current political situation that has been unfolding in Greece over the past number of years but has now reached a critical point in recent weeks. Horrendous images are emerging from the Greek/Turkish border and from the Island of Lesvos, Samos and Chios in Greece. In what appears to be the beginning of the collapse of the contentious EU-Turkey deal, last week Turkey opened its land borders whilst Greece has been rebuilt and re-enforced it's land and sea borders with direct and dire consequences for asylum-seeking communities who are now camping out alongside the border buffer zone at Greece's’ land border, a gateway to Europe. The 2016 Turkey-European Union agreement obliges Ankara to stop migrants from crossing the Aegean in exchange for financial supports.In November 2019, the Greek government announced that it was shutting down its “open” refugee camps on the Islands in order to establish “closed” detention camps. Conditions in the camps on the islands have proven to be deadly. The Moria camp with an original holding capacity of 3000, now holds a figure closer to 30,000 with inhumane conditions and a call from the UNHCR for a complete evacuation of the camp with Lesvos being described as “a floating prison” or “Europe’s Guantanamo Bay” as the Mayor of Lesvos has described it.These vulnerable communities are being used as political pawns as Turkey flexes its muscles and demonstrates a clear political message to the European Union. Reports from NGOS’s and volunteer organisations are flooding social media, stating excessive and disproportionate force is being used with Refugee/Asylum/Migrant communities and NGO organisations at the land and sea borders. Violent clashes and tensions are surmounting between Golden Dawn fascists, Greek locals, Refugee communities, NGOs, and volunteers. These tensions have triggered the closure of frontline refugee services.The Greek government has now suspended all asylum seeker applications for the month of March. A move is which is unprecedented and illegal. The criminalisation of these vulnerable communities in the name of “preserving” the European Union is nothing short of barbaric with border control measures now including shooting at rubber dinghies as they attempt to cross the seas (video footage included). I will be travelling to Greece for an extended period to work in solidarity and in partnership with several astute grassroots organisations working with Refugee/Asylum/Migrant communities in Athens and on the islands. I will be developing and delivering educational programmes with Refugee/Asylum/Migrant communities in Greece. Any funds raised; I would like to split between Lesvos with the work I will be doing with a community integration educational programme based in Athens.To keep up to date with what is going on, I recommend the following social media sites “The Aegean Sea Report” on Facebook, and “RefuComm” again on Facebook. Both groups are well established and have access to a variety of resources, sources and updates which are quite accurate. Funds raised will go towards medical supplies, blankets, food, sleeping bags, classroom necessities, whiteboard, printer, and school bags. An extended thank you to those that supported the last fundraiser for Refugee/Asylum/Migrant communities in Paris. The funds raised went towards some sleeping bags, pairs of shoes and food meals for over 100 minors. SourcesCaoimhe Butterly: Inside the refugee camp (no date). Available at: https://www.irishexaminer.com/breakingnews/views/analysis/caoimhe-butterly-inside-the-refugee-camp-985036.html?fbclid=IwAR3-AuwcSPgvZLVbnhNKK4QBNI53Oh46tImdrypjpCWifBJkVoDQk-si0rE (Accessed: 3 March 2020).Greece on the defensive as Turkey opens border to refugees News Al Jazeera (no date). Available at: https://www.aljazeera.com/news/2020/02/greece-defensive-turkey-opens-border-refugees-200229091808379.html (Accessed: 3 March 2020).Greece to replace overcrowded refugee camps with closed detention centres Euronews (no date). Available at: https://www.euronews.com/2019/11/20/greece-to-replace-overcrowded-refugee-camps-with-closed-detention-centres (Accessed: 3 March 2020).New request for state of emergency on Lesvos, Chios, Samos News ekathimerini.com (no date). Available at: http://www.ekathimerini.com/249223/article/ekathimerini/news/new-request-for-state-of-emergency-on-lesvos-chios-samos (Accessed: 3 March 2020).The EU-Turkey Deal: Explained (no date). Available at: https://helprefugees.org/news/eu-turkey-deal-explained/?gclid=CjwKCAiA-vLyBRBWEiwAzOkGVEtM4pSkicqcQL-wI_msc3gDwMa2XnE-GSBH10KiE5aQo9k90dGSShoCkFcQAvD_BwE (Accessed: 3 March 2020).UNHCR - UNHCR statement on the situation at the Turkey-EU border (no date). Available at: https://www.unhcr.org/news/press/2020/3/5e5d08ad4/unhcr-statement-situation-turkey-eu-border.html?fbclid=IwAR3DGlmVnbm8rRD_gQJdX7L8uTmTWD1o7zyb3vAe6x_SBv72RmqxxR6LDag (Accessed: 3 March 2020).

27

€746

149%
Daily wage working families in Iran need help during COVID-19 outbreak

Daily wage working families in Iran need help during COVID-19 outbreak

Amid the shock, pain and fear of the novel Coronavirus, Iran, one of the most affected countries by the virus, has also been suffering from crippling American and international sanctions for years. These sanctions have made thousands of local businesses vanish and reversed the previously decreasing rate of poverty in this country, endangering the livelihood of millions of Iranians. On top of the international isolation, Iranian government has been the embodiment of incompetence and discrepant statistics since the beginning of the outbreak by not shutting down pilgrim sites, offices, banks, and not quarantining the city the outbreak started from and even worse than that by mocking the international measures taken to limit the spread and misinformation campaigns on state TV that lead to the public not taking the disease seriously and continue their daily activities. Since millions are daily-waged in Iran, they suffer from biological poverty if they don’t leave home every day. By only 20 euros you can support one whole family to have acceptable quality of nutrition for a few days.We are directly connected to over fifty families and can send your support directly to them so they can supply themselves for one month without needing to work outside. Since the sanctions have made it impossible to send money to Iran, we have used our network of trusted people that are willing to help with the transaction. You can share the joy of getting through the hard times of quarantine by enabling at least one more family in a highly affected part of the world to also be able to stay safe.

22

€940

18%
Coup de projecteur sur le rugby Togolais

Coup de projecteur sur le rugby Togolais

Bonjour à tous,   A trois copains, nous nous lançons dans un super projet et nous avons besoin de votre aide !   Le 5 avril prochain, nous allons courir le Marathon de Paris 2020 afin de lever le maximum de fonds pour Togo en Mêlées.   Tous les trois joueurs et passionnés de rugby, nous avons grandi et nous sommes construit autour des valeurs de ce sport. Cela n’aurait pas pu être possible sans l’engagement de dizaines de bénévoles tous les week-ends pour nous transmettre leur passion. Nous avons donc à cœur de rendre ce que nous avons reçu.   Nous nous sommes tournés vers l’association Terres en Mêlées qui a pour but de promouvoir le rugby dans les pays en développement. Avec l’aide de leur filiale Togo en Mêlées, nous avons monté un projet au Togo où le rugby est en train de devenir un sport très populaire mais aussi un vecteur de cohésion sociale et d’éducation.   Ce projet comporte deux étapes.   -              La première est une levée de fonds afin de financer l’équipement complet d’un terrain (comprenant une installation électrique pour l'éclairage) qui permettra à de nombreux clubs de la région de s’entraîner de jour comme de nuit. L’électricité utilisée pour éclairer le terrain proviendra de l’énergie solaire et sera donc 100% verte et renouvelable.    -              La seconde est un voyage sur place qui nous permettra de suivre l’avancement du projet, d’amener du matériel (maillots, ballons, chasubles…) et d’animer des séances d’entrainements pour des jeunes joueurs locaux.     Le budget total nécessaire est de 5000 euros et l'integralité de la somme recoltée sera investie dans ce projet.      Nous comptons donc sur votre soutien pour nous aider à atteindre cet objectif. Chaque euro récolté sera utile donc n’hésitez pas !     Rugbystiquement,    Vincent, Paul et Lucas

19

€960

19%
Back to top