Skip to main content
VAO BUNGALOW, an ecotourism project to support an isolated community in Vanuatu

VAO BUNGALOW, an ecotourism project to support an isolated community in Vanuatu

VAO BUNGALOW : un micro-projet écotouristique pour une communauté isolée du Vanuatu.Scroll down for english version Bienvenue sur notre cagnotte solidaire ! Notre projet a pour but de soutenir le développement de notre petite communauté du village de Vao, au Vanuatu, via la création d’une structure d’accueil de voyageurs étrangers comprenant bungalow traditionnel, lieu de restauration locale, et activités touristiques authentiques. Le Vanuatu est un pays insulaire du Pacifique composé de 83 îles où plus d’une centaine de langues vernaculaires sont quotidiennement parlées, et d’une population généreuse et souriante de presque 300.000 habitants, riche d’une culture coutumière ancestrale. Plus de 80% de la population vit en zone rurale très peu développée et en quasi-totale autonomie. Les autres 20% se sont exilés en ville où le salaire mensuel minimum est de 250 euros et où le prix de la vie est extrêmement élevé, engendrant : exposition forte à la société de consommation, précarité, perte de repères et d’identité...Mais le Vanuatu est surtout le pays le plus touché au monde par les catastrophes naturelles, (cyclones, activité volcanique et séismes récurrents chaque année) et où les effets visibles du changement climatique tels que l’érosion, la montée des eaux ou la salinisation de l’eau douce par exemple, contraignent les populations à adapter leurs modes de vie et augmentent leur dépendance aux aides internationales...Notre communauté de Vao vit de manière traditionnelle au nord-est de l’île de Malekula, et représente plus d’une centaine de personnes, dont 40% sont des enfants de moins de 15 ans. Nous sommes trois porteurs pour ce projet et nous représentons la communauté, mais chaque personne de Vao y est impliquée. Violaine, fille du chef du clan et initiatrice du projet, est diplômée en management des structures touristiques à l’université de Port Vila, la capitale ; Pierre, son mari, est ingénieur agronome et directeur d’un bureau d’études qui œuvre pour le développement de l’agriculture biologique et durable ; et Cécilia, adoptée coutumièrement par la communauté, est animatrice en environnement et santé.L’objectif de ce projet est de créer une micro-économie locale permettant de subvenir aux besoins essentiels des familles de Vao: paiement des frais de scolarité des enfants ainsi que des dépenses de santé, et assumer le coût des quelques matériaux et vivres ne pouvant être produits localement.Les frais de scolarité représentent la dépense majoritaire de la population du Vanuatu, et l’éducation des générations futures est l’enjeu principal de ce pays magnifique. En proie au changement climatique et aux modifications des modes de vie entraînés par la mondialisation, le pays subit progressivement pertes de repères culturels, accumulation des déchets plastiques et détérioration de la santé publique.De plus, les évolutions climatiques rapides forcent les populations du Vanuatu auparavant autonomes en nourriture et matériaux de construction à recourir à des solutions extérieures et onéreuses : l’utilisation de matériaux plus résistants pour faire face à des cyclones de plus en plus violents (béton, ferraillage) ; et l’achat de vivres basiques (riz, farine, eau) pour survivre à des sécheresses récurrentes de plus de 6 mois ou des évènements climatiques désastreux. Le tourisme est l’activité principale du Vanuatu et se développe rapidement. Cependant il est peu développé sur l’île de Malekula, malgré deux aéroports domestiques et une infrastructure routière en état convenable. Pour cause, le manque de structures d’accueil et de restauration, que les locaux n’ont pas les moyens de financer. Pourtant cette île ne manque pas d’atouts : plage de sable blanc, fonds marin préservés, nature verdoyante, culture et savoir faire traditionnel...Le tourisme engendre des revenus pour les communautés et permet la transmission de savoirs ancestraux et coutumiers que les touristes viennent observer. Mais le tourisme mal encadré peu aussi provoquer des détériorations des lieux et modes de vie. Ainsi s'est pensé notre projet : à l’instar de demander des financements pour aider au développement de notre communauté, nous voulons assurer une source de revenus encourageant des pratiques locales et ancestrales telles que la cuisine traditionnelle, les danses et chants coutumiers, ou encore les sculptures et vanneries en matériaux naturels. Cette source de revenus sera alors utilisée par les familles pour leurs besoins de base.La construction de cette structure vise à servir d’exemple et de point de départ pour des projets de la sorte tout autour du pays. Nous avons alors créé cette cagnotte solidaire pour vous demander de nous aider à lever des fonds afin que ce projet devienne réalisable et puisse garantir la qualité et le mode de vie des populations du Vanuatu, et développer la résilience de ces populations aux aléas climatiques. Un grand merci pour votre aide et votre soutien dans ce projet éco-responsable à vocation solidaire ! English version VAO BUNGALOW : An ecotourism project for an isolated community in Vanuatu Welcome to our fundraising!Our project aims to support and help the development of our community of Vao, a small village in Vanuatu, through implementing an ecotourism structure to welcome foreign travellers including a traditional bungalow, a local restaurant, and several authentic tourist activities. Vanuatu is a country situated in the Pacific and composed of 83 islands where more than a hundred of indigenous languages are used every day, and where live a generous and smiling population of nearly 300.000 habitants, strong of an ancestral custom culture. More than 80% of the population lives in rural areas, very few developed and almost independent. Other 20% moved to towns, where a monthly salary is about 250 Euros and where the cost of living is extremely high, causing vulnerability to goods consumption, poorness, and loss of cultural identity.Therefore, Vanuatu is the country the most exposed to natural disasters in the world (cyclones, volcanic activity and earthquakes every year) and where visible effects of climate change such as erosion, sea rising, or fresh water access for example. This forces populations to adapt their lifestyle and increase dependency to international aids.Our community of Vao lives in a traditional way at the north-east of Malekula island, and represent over one hundred people, including over 40% of children under 15 years old.We are three project managers to represent this community, but every man and woman Vao is concerned about the project. Violaine, daughter of the chief of the tribe, has a diploma in Management of Tourism units from the university of Port Vila; Pierre, her husband, is an agronomic engineer and chairman of a consultant office working to develop organic and sustainable agriculture; and Cecilia, who the community adopted through custom, is a consultant in environment and health. The goal of this project is to create local micro economy allowing families of Vao to provide their essentials needs: school fees for the children, health costs, and the few materials and supplies than cannot be produced locally.School fees are the main outcome of the population of Vanuatu, and education of future generation is the most important issue of this beautiful country. In the grip of climate change and modification of lifestyle caused by globalisation, the country gradually suffer from the loss of cultural marks, accumulation of plastic waste and degradation of public health.Moreover, strong climate change forces the population of Vanuatu who has always been independent with food and building materials to look for solutions from outside and then depend on money: use of more resistant and sustainable materials to face cyclones getting stronger and stronger (cement, iron framework); and purchase of basic needs like rice, flour or water to survive to regular droughts over six months or climate disasters.Tourism is the main income of Vanuatu and tourist activities is developing fast. However, tourism has grown small in Malekula island, despite of two domestic airports and good road infrastructure. Reason is the lack of accommodations to welcome tourists because the locals don’t have the money to build them. However this island has plenty attractive features: white sand beaches, conserved underwater reefs, green and protected nature, cultural and traditional know-how. Tourism brings income to local communities and allows transmission of ancestral and custom knowledge to the visitors who come to witness it. But tourism which is badly managed can end up with a deterioration of landscapes and lifestyles. And so comes our project: instead of asking funds to support development of our community, we chose to insure a long-term income to support local and ancestral know-how like traditional cooking, custom dances, or natural carving and weaving for example. The families will then use this income to cover their basics needs (and stay living on their lands).Finally, building and managing this ecotourism structure will aim to lead example and can be used as a starting point to other similar projects around the country.This is why we have made this supporting fundraising: to ask you to help us gathering money, to allow this project to become real and help population of Vanuatu to keep their quality of living and lifestyle. On a long term basis, we can also develop resilience to face climate hazards in this fragile environment. Thanks to everyone for your help to build this ecotourism project and to support our community !

22

€1,052

8%
Pour votre voisin sans domicile.

Pour votre voisin sans domicile.

Je suis chef de cuisine, traiteur et je partage mon savoir faire. Nous souhaitons offrir un bon repas fait maison aux personnes vivant dans les rues de notre quartier. Le projet aujourd’hui : * Pour une période de 45 jours au moins (nous avons commencés le 20 mars 2020), nous souhaitons distribuer bénévolement dans notre quartier (Bourse, Châtelet, Palais-Royal) des repas cuisinés dans ma cuisine, avec l’aide de vos généreuses contributions. Philippe, sympathique coursier à vélo, s’occupe de la distribution, je cuisine et gère le projet. * Je prépare des recettes que j’affectionne : faciles à cuisiner, peu couteuses, avec des goûts que l’on aime tous. Un plat de coquillettes au fromage, des œufs mollets, un gâteau moelleux au chocolat, des choses saines, gourmandes qui tiennent au corps parce qu'il fait encore froid la nuit... * Afin de répondre au mieux à la pandémie du Covid-19, j’ai mis en place un protocole d’hygiène strict, afin d’assurer une préparation sans contagion directe ou croisée. * Je partage mon protocole et la mise en place du projet avec toutes les personnes désireuses d’entreprendre un projet similaire dans son quartier, où qu’elles soient dans le monde. Offrir ne serait-ce qu’un repas à une personne vivant dehors, ça fait du bien ! N'hésitez pas à me demander comment j'ai commancé, j'ai déja deux supers recrues Sophie qui fait des repas tous les jours dans son quartier du 9e vers Gare du Nord et bientot Théophile dans son quartier du 19e, souhaite distribuer des sandwichs et des gâteaux qu'il fera dans son nouveau moule.... Qu’est-ce que vous financez ? Je dépense environ 350 euros par semaine, parfois un peu plus, avec des oeufs en chocolat pour le weekend de Pâcques qui arrive au moment ou je vous écris...... Des matières premières : * Périssables : légumes et fruits de saison, comme des broccolis, poireaux, blettes, carottes, la fin des clémentines, des pommes pour faire des gâteaux, via le fournisseur Charraire, à qui je passe commande une fois par semaine et qui livre à ma porte, ainsi que des produits laitiers tels que le beurre, le fromage ou le lait. * Moins périssables : pâtes, riz, lentilles, farine, sucre, œufs, chocolat, via franprix.fr qui livre dans l’heure au pied de ma porte. Du packaging : * Des boites en carton biodégradable, livrées par transporteur chaque semaine, par la société Unikeco. * Des couverts en bambou, des serviettes en papier recyclé, des gants en plastique, parfois des sachets de mouchoirs, du savon pour ceux qui en demandent... Un service de café : * Je prépare du café filtre issu du commerce équitable, (1 L par jour pour l’instant) avec des petits chocolats, du sucre en poudre et des gobelets. Le projet demain : Créer un programme pour récupérer des denrées périssables et non-périssables auprès de restaurateurs parisiens, de fournisseurs professionnels de la restauration, dont ils n’ont plus l’usage ou qu’ils souhaitent donner, et les transformer en bons repas pour les personnes sans-abris à Paris. La création d’une association, fonctionnant à l’aide de dons de proches, d’amis, de collaborateurs, de citoyens anonymes, de voisins, etc. Par ce projet, je souhaite m’investir dans l’aide aux personnes démunies et dans la création de liens et d’initiatives entre le plus grand nombre, à une échelle locale. Merci pour votre solidarité et votre soutien !N'hésitez pas à écrire un message pour toutes questions. Alix Lacloche

89

€3,907

186%
AYUDEMOS A GORKA A COSTEAR LA BICI QUE LE HAN ROBADO

AYUDEMOS A GORKA A COSTEAR LA BICI QUE LE HAN ROBADO

Esto no debería pasar, no es justo Aunque parece un típico tópico, siempre le pasan las cosas malas a las buenas personas. En este caso, le ha tocado a uno de nuestros socios Gorka Reina Ramon, un chaval de 23 años luchador y trabajador, que invierte lo que gana en ayudar a su familia principalmente, y después, en su pasión que es la bicicleta.Desgraciadamente, los amigos de lo ajeno han puesto en peligro el sueño de este chaval que simplemente es entrenar y competir para superarse así mismo día a día. Y nadie, absolutamente nadie, tiene derecho a quitarle lo que es suyo; si te pones en su lugar, seguro que entiendes cómo se siente...Desde nuestro club queremos, en la medida de lo posible, ayudar a Gorka a que pueda seguir disfrutando y peleando por su pasión y su modo de vida. Así que como sabemos que es prácticamente imposible que aparezca su bici, hemos organizado una recolecta de dinero para echarle una mano, ¿Nos ayudas a recaudar fondos para que Gorka pueda cumplir su sueño? Ese sueño por el que lleva tanto tiempo luchando y esforzándose✋¡¡Algo muy importante!! La cantidad que queremos recaudar, es lo que Gorka tiene de deuda por la bici que le han robado. Si conseguimos más genial, podremos echarle una mano con la inversión de su nueva montura; entre todos, con poquito que aportemos, lo vamos a conseguir.Si entre todo esto por casualidad aparece la bicicleta robada, todo lo recaudado lo donaremos a una Organización benéfica. Nuestra única intención es ayudar a uno de nuestros socios, a un miembro de esta grupeta, un miembro de nuestra familia.Conoce un poquito a Gorka a traves de este enlace: https://youtu.be/s_koZx6T3QQMil gracias de antemano y de corazón www.sockdatabiketeam.com

75

€3,290

54%
ENSEMBLE POUR NOS PASTEURS FLM A MADAGASCAR| covid-19

ENSEMBLE POUR NOS PASTEURS FLM A MADAGASCAR| covid-19

ENSEMBLE POUR NOS PASTEURS FLM A MADAGASCAR"Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne." Galates 6:6 * REALITE A MADAGASCAR, CONTEXTE COVID 19* Madagascar, est frappé de plein fouet par la pandémie COvid19, c'est un pays de quelque 25 millions d'habitants qui affiche un taux de pauvreté de 80 % - un des plus élevés au monde, la Grande Île se classant à juste titre au 4e rang des pays les plus PAUVRES au monde.* Médiocrité de l'économie basée sur une économie de subsistance où l’informel prédomine, avant et pendant la crise sanitaire Covid 19. Environs 80% de la population baignent dans une pauvreté extrême, et survivent avec moins de 2 dollars par jours par un système d'endettement perpétuel.* Le système de santé à Madagascar, bien que bien structuré, ne permet pas de contenir la progression de la maladie. Le budget de la santé est à 3% du budget de l’Etat alors que l’Union Africaine recommande 15%. Le nombre de lit en réanimation est de 5 pour 1 million d’habitant si l’Europe a 4000 lits pour 1 million d’habitant, et la sécurité sociale est quasiment inexistante à Madagascar, y compris au sein de l'Eglise FLM.* Malgré les bonnes actions menées par le pouvoir actuel à Madagascar pour protéger et lutter contre la propagation du COvid19. Le peuple Malagasy est très vite rattrapé par la réalité et manque cruellement de moyens pour survivre et appliquer les recommandations sanitaires.* PASTEURS FLM, CONTEXTE COVID 19* L'Eglise FLM ne possède pas de système de sécurité sociale, et comme les Eglises sont fermés, l'ensemble des Eglises manque cruellement de ressources et les Pasteurs se retrouvent sans ressources ni minimum vital, déjà avant la crise sanitaire et surtout depuis la fermeture des églises.* Le danger d'attraper le Coronavirus est bien réel mais le manque cruellement des ressources financières et de nourritures touche déjà l'ensemble des Pasteurs et leurs familles respectives.* ACTIONS SOLIDAIRES AFIN DE VENIR EN AIDE AUX PASTEURS FLM « FANOHANANA PASTORA FLM » * Mener une action SOLIDAIRE afin de venir en aide aux Pasteurs FLM dans toute l'île, dans le but de couvrir le MINIMUM VITAL et par la suite essayer de combler les ressources non perçus durant la totalité de la crise sanitaire et la fermeture des Eglises* ACTIONS BIBLIQUES DE SOLIDARITÉ: Actes 2: 44-47 «Ils ont prié ensemble, ils ont écouté les paroles de Dieu ensemble, ils ont pris la communion ensemble et avaient tout en commun», alors, aidons ensemble nos Pasteurs FLM!* STRUCTURE « SYNODALY »: «ALLER ENSEMBLE n’est pas simplement une devise, faisons quelque chose de significatif et de concret que nous offrirons de notre cœur et du véritable amour, sans aucune distinction. Ensuite, nous partagerons également avec tous les pasteurs! Notre constitution FLM ne serait pas d'accord avec l'égoïsme et l'égocentrisme! » Paroissiens et paroissiens des Églises FLM, enfants de Dieu, ami(e)s et familles, proches ou lointains, engagés et aimants ; offrez selon la grâce que vous avez reçue de Jésus. Proverbes 3:27 «Ne refuse pas un bienfait à ceux qui ont droit quand tu as le pouvoir de l’accorder».Les pasteurs FLM ont vraiment besoin de vous maintenant! Jésus vous appelle maintenant à faire cette sainte et grande action!Romains 12: 13a, "Pourvoyez aux besoins des saints". http://www.flm-foibe.org/ezaka-fanohanana-pastora-covid-19-en/http://www.flm-foibe.org/ezaka-fanohanana-pastora-covid-19-mg/

52

0 D

Montattico Playground

Montattico Playground

Hi,In honour of our beloved brother Enrico we have created this page. The Montattico community playground is undergoing some refurbishment by the Commune and we hope to add to this by raising additional funds to donate some extra features to the playground in memory of Enrico.We had many memories in ‘La Piazza’ even before there was a playground there. Around the tree that stood tall in the centre of what is now known as the playground was where we spent our days throughout each summer. The wall surrounding it was a shop where we would sell flowers and the borders around each flower-bed was used as a tightrope, which at the time felt 20 feet high off the ground. Once the playground was built, although some may argue we were too old, we still made many memories there.Eventually there came a time where we finally accepted that we were too old to play on the swings or too big to fit down the slide. However, for Enrico this wasn’t the case. He still used the playground to his advantage, the monkey bars became pull-up bars, the soft ground became the perfect place for push-ups and occasionally his little cousins became weights.Enrico is a treasured memory within our community, he is remembered for having time for everyone who needed it, no matter their age, for bringing laughter and music to many lives and creating memories that will last a lifetime. For this reason we felt it was right to honour him in this way so that the many generations to come are able to enjoy and to see his name proudly displayed on the wall.Help us to honour a loving son, caring brother, an amazing uncle and nephew and a true friend to all, so that we can dedicate a small piece of our community to Enrico.Thank you.The Marsella family

29

120 D

Team Belgium, Oxford Global Resosurces

Team Belgium, Oxford Global Resosurces

Thank you so much for taking the time to visit our fundraising page on Leetchi.com We've chosen to fundraise for Hachiko.org and Ladder’op.be. Our team will attempt to cover over 2800 Kms during the month of August and all funds raised through sponsorship will go directly to these two great causes. Hachiko.org changes lives by training and placing assistance dogs with persons with motor disabilities or epilepsy. Our wagging assistants are happy to make tasks possible for their owners on a daily basis. They are also invaluable in terms of emotional support.The value of an assistance dog is priceless. Not wanting an assistance dog applicant to experience a financial barrier, Hachiko donates her wagging helpers to their owner for free. One assistance dog that completed the training and is followed up for life costs the association about 25,000 euros. This amount is supported by sponsorship and the generous donations of people who believe in the indispensable added value of assistance dogs. Ladder’op.be The ultimate goal of Ladder'op can be summarized in one sentence: "to offer Brussels vulnerable children the necessary opportunities so that their talents blossom and their dreams come true" Many Brussels children today face very great challenges and often do not find the way to success and self-development. So much talent is lost simply because of a lack of correct information. Many children only need a little push to get there, which is why Ladder'op vzw was founded in 2015. Please help us help them. Your donation is greatly appreciated.

26

€1,260

45%
Back to top