Skip to main content

La première maison culturelle du sud de l'Iran

Organised for: Pourya & Rola

Qui se trouve derrière IranNameh ?

 

Peut-être, nous avez-vous connus sous le nom de « Cyrus Néo Tour », ou tout simplement comme Pourya et Rola ! Nous sommes deux Iraniens, originaires du nord et de l’ouest du pays. Il y a 2 ans, nous nous sommes installé à Shiraz, la capitale culturelle de l’Iran, pour faire découvrir aux visiteurs la grandeur de la culture perse.

 

Celles et ceux qui ont visité Persépolis, Nécropolis, ou le tombeau d'Hafez avec nous le savent : ce qui nous anime, c'est de faire revivre l'histoire de l'Empire Perse et la culture de notre pays.

 

Nous avons commencé à faire découvrir l'Iran aux touristes étrangers, bénévolement, lorsque nous vivions dans le nord-est de l’Iran, à Rasht. Nous étions alors deux étudiants en littérature anglaise et nous invitions les voyageurs chez nous par le biais de Couchsurfing. C’était une façon pour nous de pratiquer les langues étrangères (l’anglais et le français). Mais surtout, nous voulions mieux connaître leur culture et leur transmettre la nôtre.

 

Ces échanges nous ont apporté tellement plus que nous avons décidé de tout quitter pour venir à Shiraz et commencer notre projet culturel.

 

Aujourd’hui, en plus d’être officiellement devenu guides encartés, nous continuons nos études dans des domaines liés au tourisme. Pourya étudie les langues et la culture ancienne de l’Iran et Rola étudie le management du tourisme.

 

Nous avons accueilli plus de 400 voyageurs et voyageuses depuis le début de notre aventure à Shiraz, en 2018. Des personnes de tout âge et de tous horizons, des familles avec enfants comme des backpackers. Nous voulons donner à tous et à toutes, quelque soient leurs moyens, de découvrir notre Iran.

 

Ceux qui viennent chez nous le font en tant que touriste, mais repartent comme des amis. Ils font partie de notre armée d’amitié, une armée invincible. Vous le savez, vous qui lisez ces lignes et êtes entré dans notre maison et dans notre vie.

 

 

Ce que vous n’entendez pas au sujet de l’Iran

 

L’Iran est un pays des merveilles dont les beautés sont peu connues, victime depuis plusieurs décennies, d’une image négative véhiculée en Occident. Trop souvent, l’Iran est décrit comme le « pays des Mollahs », associé au nucléaire et à la privation des droits de l’homme. Pourtant, derrière tous ces clichés négatifs se trouve une civilisation riche de 7000 ans d’histoire.

 

On entend trop rarement parler de ce qui est né et a été découvert sur cette terre : du premier empire mondial fondé par Cyrus le Grand ; de sa déclaration des droits de l’Homme ; du Zoroastrisme, première religion monothéiste de l’Histoire.

 

Peu de personnes connaissent l’histoire d’Avicenne ou de Khayyâm. Des scientifiques perses, qui ont pourtant révolutionné les mondes de la science, de la poésie et de la philosophie.

 

Et que dire de la poésie philosophique perse de Hafez, Sa’di, et Rumi, qui vous entraîne dans un monde spirituel ; des traditions anciennes de l’Iran et des cultures locales, si uniques et variées.

 

A côté de ces aspects culturels, il y a aussi une nature époustouflante qui fait de l’Iran un pays des quatre saisons. Les monts enneigés de l’Alborz et de Zagros. Les forêts luxuriantes et mangroves de la mer Caspienne. Les déserts mystiques classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

En plus de tout cela, celles et ceux qui ont visité l’Iran peuvent témoigner de l’accueil et de la gentillesse du peuple iranien.

 

Vous êtes tous les bienvenus dans notre pays.

 

Pourquoi l’Iran et IranNameh ont besoin de vous ? 

 

Malgré toutes ces merveilles, l’Iran reste peu connu, en raison de sa situation géopolitique. Dernièrement, l’embargo américain a paralysé l’Iran et rendu la vie du peuple iranien encore plus difficile. Dans les médias, l’Iran est dépeint avec beaucoup de mauvais clichés, sans distinction entre le peuple et son gouvernement. A tel point que le président américain est allé jusqu’à menacer les sites culturels iraniens, pourtant classés à l’Unesco pour 28 d’entre eux.

 

Des sites qui donnent à l’Iran un vrai potentiel touristique, dont nous nous sentons responsable de protéger l’héritage.

 

Dans ces temps terribles, il existe un devoir pour nous Iraniens : la résistance. Pour nous, IranNameh, cette résistance passe par le tourisme : pour redonner sa grandeur à l’Iran mais aussi nous permettre de gagner notre vie.

 

Nous avons appelé ce projet « IranNameh » en référence au « ShahNameh », le livre des rois qui relate la mythologie iranienne. IranNameh est un hommage et un rappel à la grandeur de notre culture.

 

 

Le projet : la première maison culturelle de Shiraz

 

Avant même d’être guides, notre projet était évident : ouvrir une maison de la culture pour permettre aux touristes étrangers de s'abreuver de notre culture millénaire. Un lieu où non seulement nos visiteurs seraient accueillis comme des amis, mais où ils pourraient aussi se plonger dans la lecture de Hafez, découvrir des jeux anciens, des objets artisanaux, et goûter à la cuisine locale.

 

Cette maison de la culture, c'est donc deux choses : un homestay, pouvant accueillir pour la nuit plusieurs visiteurs dans des chambres individuelles et en petits dortoirs (6 lits).

 

Mais aussi et surtout, cette maison de la culture sera un lieu de vie. Le cœur de ce dernier étant sa bibliothèque, où chacun pourra y lire, pendant des heures s'il le souhaite, un recueil de poésie ou un livre retraçant les conquêtes de Cyrus.

 

Le tout, en savourant un thé vert de Lahijan ou un faloodeh de Shiraz, puisque nous souhaitons aussi créer un espace café. Ainsi, n'importe qui pourra profiter de notre maison culturelle, apportant un brassage d'horizons et d'idées.

 

Nous venons de trouver une grande maison avec une cour qui est parfaite pour notre projet. Elle se situe dans le centre-ville de Shiraz, tout près de la porte de Coran et du tombeau de Hafez. L’avantage de ce lieu est qu’il est non seulement près du centre-touristique mais aussi près du « vrai » centre-ville. En se baladant de la maison jusqu’au centre-ville à pied, les visiteurs peuvent observer la vie authentique des gens.

 

Dans cet espace ouvert et convivial, nous souhaitons organiser des soirées, au départ mensuelles, pour débattre de différents thèmes culturels. Une soirée sur la poésie, sur l'architecture ancienne ou sur le cinéma iranien en regardant des films. Le tout, sans jamais oublier de s’amuser et de partager des fous-rires !

 

Comme toujours, nous sommes aussi là pour vous aider à organiser votre voyage et à trouver tout ce dont vous pourriez avoir besoin : carte SIM, bureau de change, prochaine destination, etc. Et ceux qui nous connaissent déjà, savent combien nous sommes intarissables sur ces sujets !

 

A quoi va servir le financement ?

 

Comme expliqué plus tôt, nous avons déjà trouvé le lieu idéal. Une grande maison sur deux étages avec plusieurs chambres, et une grande cour pour l’espace commun. Depuis toujours, nous cherchions ce lieu idéal et nous avons travaillé de toutes nos forces pour le trouver, mettant de côté tout ce que nous avions. Finalement, nous avons atteint notre but !

 

Nous avons investi toutes nos économies dedans, mais pour autant, cela ne suffit pas. Le système de location est très particulier en Iran. Il faut avancer une somme considérable comme caution.

 

C’est ainsi que nous avons payé 3,000,000,000 rials pour la caution. Désolé pour tous ces zéros, mais c’est ce qu’a produit la chute de la monnaie iranienne ! Cette caution est l’équivalent de 20,000 €. Nous avons emprunté beaucoup d’argent pour pouvoir payer cette somme, et nous avons besoin de rembourser ce prêt.

 

Nous avons aussi besoin d’acheter des meubles et des lits pour aménager cette grande maison. En outre, des réparations et quelques petits travaux sont nécessaires : changer les portes et rideaux, ajouter une salle de bain, etc. Et décorer le tout, dans la pure tradition iranienne !

 

Pour résumer, nous souhaitons répartir l’argent récolté comme suit :

  • 50% pour rembourser une partie de la caution
  • 20% pour financer l’achat de mobilier
  • 20% pour financer les réparations
  • 10% pour financer la décoration et accessoires

 

Comment donner l’argent ?

 

Vous le savez, l’un des problèmes lorsque l’on est en Iran, est de ne pas avoir accès au système bancaire international. Nous devons cette idée de projet de crowdfunding à notre chère amie française, Daisy Lorenzi. Tombée amoureuse de l’Iran, elle vit désormais à Téhéran depuis deux ans. Nous l’avons rencontré dans le nord, lorsque que nous travaillions d’une façon bénévole. Depuis, nous avons gardé contact et nous nous voyons régulièrement. Elle vient souvent à Shiraz le temps d’un week-end.

 

C’est elle qui va nous aider à recevoir les fonds pour ce projet. L’argent sera versé sur son compte bancaire français, et elle nous reversera directement l’argent.

 

>> Voir la présentation vidéo du projet

 

Suivez-nous sur Facebook et Instagram !

Organised by

Daisy Aurore Lorenzi