Aller au contenu principal
Pour les vacataires de Nantes Université

Pour les vacataires de Nantes Université


Bienvenue sur cette cagnotte !

Plus de 2 ans après une erreur de la banque en leur défaveur, et bien que plus de 95% des sommes aient été récupérées, l'université de Nantes (nouvellement renommée "Nantes Université") continue de procéder à des recouvrements et à des saisies directes sur les comptes en banque de ses ancien.ne.s vacataires, mais aussi de celles et ceux qui interviennent encore dans nos formations !!

Responsable de formation, il y a deux ans j'avais dénoncé la forme tout à fait indigne et brutale que prenaient ces couriers et procédures de relance, qui nous plaçaient dans des situations d'autant plus humainement intenables que nous n'avions à aucun moment été avertis de ces procédures en cours.

Ce premier combat fut perdu et j'avais donc démissionné de l'ensemble de mes responsabilités administratives. Je vous avais expliqué tout cela en détail dans cet article :

https://www.affordance.info/mon_weblog/2020/02/pourquoi-je-demissione-universite-nantes.html

Suite à cette affaire beaucoup de vacataires ont démissionné ou n'ont pas renouvelé leurs vacations, dégoûté.e.s et humilié.e.s aussi bien par le fond que par la forme extrêmement brutale de la procédure.

Puis le Covid est arrivé. L'université est passée en mode "survie". Certain.e.s de ces vacataires, ont continué de nous accompagner. Malgré tout. Beaucoup ont été exemplaires. Absolument exemplaires.

Deux ans après cette "affaire", je savais que la quasi totalité des sommes avaient été recouvrées. Et j'imaginais que les poursuites avaient donc cessé. Mais je me trompais. Deux ans après, rien n'a changé.

Nantes Université continue non seulement d'envoyer des couriers de relance mais procède également directement à des saisies sur comptes bancaires, à moins de 15 jours de ... Noël. C'est alerté par un certain nombre de ces vacataires que je tentai une nouvelle fois d'interpeller Carine Bernault, la nouvelle présidente de Nantes Université, pour connaître précisément les sommes restant à recouvrir et le nombre de dossiers encore en cours, et lui demander d'intervenir pour effacer les dettes restantes par un vote du conseil d'administration, comme d'autres universités l'ont déjà fait.

[Vous trouverez davantage de détail sur cette seconde partie de l'affaire dans cet article : https://www.affordance.info/mon_weblog/2021/12/vacataires-universite-nantes.html]

Je n'ai jamais eu de réponse directe de la présidente de Nantes Université mais elle a demandé à la "Direction Générale des Services" de m'écrire. De m'écrire "qu'il s'agissait d'argent public" et qu'elle était "certaine que je partageais son attachement au bon usage des crédits publics", et que donc ... tout cela ne s'arrêterait jamais. Ni les relances. Ni les saisies directes sur compte en banque. Elle m'écrivait aussi que "les composantes seraient informées en amont de ces procédures". Ce qui est un mensonge. Les procédures sont en cours et personne, je dis bien personne, aucun collègue, ni en charge d'une formation, ni à la direction d'une composante, n'a jamais été averti qu'elles se poursuivaient. Jamais.

Deux ans après les faits, Nantes Université semble toujours parfaitement incapable d'entendre la colère que peut susciter cette affaire au regard de la manière dont elle se poursuit dans l'ombre et dans la dissimulation. Deux ans après elle n'a toujours pas compris que le meilleur moyen de conduire une collectivité humaine faite de liens est de ne pas considérer que celles et ceux qui tissent jour après jour ce lien méritent à tout le moins d'être averti.e.s et informé.e.s des accrocs qui y sont donnés en risquant de le mettre définitivement à mal.

Voilà pourquoi, au nom de l'engagement que j'avais pris auprès de tant de ces vacataires, certain.e.s qui étaient et sont toujours des ami.e.s, et d'autres, tant d'autres, qui m'ont également contacté pour me faire "partager" leur colère et leur sentiment d'humiliation, je crée cette cagnotte solidaire.

C'est bien sûr au départ un combat "personnel", puisqu'il est bâti sur l'expérience de ma colère, sur le constat de mon incompréhension au regard de cette gestion uniquement administrative et totalement ubuesque, et sur le ciment de ma totale détermination. C'est aussi un combat collectif puisqu'il concerne a minima l'ensemble des 1685 vacataires de Nantes Université.

Mais je crois que c'est aussi un combat ou au moins un sujet qui dépasse les seules frontières d'une seule université. Parce que ces "vacataires" et le sort qui leur est fait, nous rappellent chaque jour la part "vacante" d'un projet politique qui a fait de l'université, de toutes les universités, un nouveau modèle de la précarité.

Contre lequel, j'en suis convaincu, nous n'aurons de cesse de lutter.

Comment l'argent collecté sera-t-il redistribué ?

Tou.te.s les vacataires qui me contacteront seront remboursé.e.s en fonction du montant total collecté par la cagnotte et proportionnellement aux sommes qui leurs ont été réclamées.

Il leur suffit (certain.e.s l'ont déjà fait) de m'envoyer un mail à mon adresse personnelle : " " en me joignant le courrier de l'université avec la somme qu'ils devaient rembourser et le reçu indiquant qu'ils ont bien effectué le remboursement (ou celui de leur saisie sur compte bancaire ...).

Toute cette procédure sera naturellement transparente, et si je suis amené à rendre certains documents publics, je solliciterai à l'avance l'accord préalable des concerné.e.s et ils seront naturellement anonymisés.

Dans l'hypothèse (relativement improbable mais tous les scénarios doivent être envisagés ...) où la somme collectée par cette cagnotte serait supérieure aux sommes à rembourser auprès des vacataires s'étant fait connaître, alors le reliquat sera reversé à part égale aux deux associations étudiantes de l'université qui s'occupent de monter des distributions alimentaires pour les étudiant.e.s, à savoir la Ma'Yonnaise épicerie [https://www.instagram.com/mayonnaise_epicerie/] et la SurpreNantes épicerie [https://lasurprenantesepicerie.fr/]. Là encore je communiquerai et tiendrai les documents comptables à disposition.

Merci à vous tous et toutes, pour avoir pris le temps de lire ce texte, pour vos dons quels qu'en soient le montant, et pour simplement contribuer à faire circuler cette cagnotte et le message qu'elle porte.

Post-Scriptum : Vous pourrez retrouver l'ensemble de ce texte, et quelques autres éléments, dans l'article publié et archivé sur mon blog d'enseignant-chercheur :

https://www.affordance.info/mon_weblog/2022/01/nantes-universite-jour-colere-vacataires.html

1 670 € Collectés sur 5 000 €

33%
0 Jour restant
34 Participations

Organisateur

ERTZSCHEID Olivier


Bénéficiaire

Vacataires de Nantes Université