Aller au contenu principal

Un "nouveau nid" pour la poétesse et combattante mapuche Rayen Kvyeh

Organisé pour : Rayen Kvyeh

Bienvenue sur cette cagnotte !

Bienvenid@!

Aca esta la version en castellano:

 

Herzlich Willkommen!

Hier der link zur deutschen Version:

 

Vielen Dank! Muchas gracias! Merci beaucoup! Fenxen Manum!!

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

 

Un "NOUVEAU NID" pour la poétesse et combattante mapuche RAYEN KVYEH

 

En juin 2014, un terrible incendie a détruit entièrement la maison de la poétesse, dramaturge et militante Mapuche Rayen Kvyeh. Elle a tout perdu, mais continue avec la même détermination sa lutte pour « un monde meilleur ».

 

« LE FEU A TATOUÉ SUR MON VENTRE L’HISTOIRE NON ÉCRITE. AUJOURD’HUI, JE SECOUE MES AILES BRISÉES POUR UN NOUVEL ENVOL. »

 

Rayen Kvyeh "Flor de la lune" lit des poémes dans sa maison brulée

 

Elle mérite d’avoir à nouveau un lieu dédié à la poésie et consacré à l’appui du mouvement social. Sa maison a toujours été un lieu de rencontre, de dialogue, de poésie, de musique et de lutte pour la cause Mapuche et doit l’être à nouveau !

Démolir les restes de la maison brûlée, établir les plans autorisés et reconstruire une nouvelle maison, coûtera au total 7 850 euros.

Il serait fantastique de collecter 9 000 euros pour qu’en plus Rayen puisse venir lire sa poésie en Europe au mois de mai 2020.

Dans un premier temps, nous avons décidé de commencer avec 6 000 euros (jusqu'au 7.mai/ pleine lune).

Vous pouvez prendre part à ce beau projet !

 

Nous vous sommes très reconnaissants pour votre contribution (et merci de partager cette information).

 

Le collectif des amis de Rayen Kvyeh

 

Rencontre des amis musiciens/ artists dans l'ancienne maison

 

Pour votre apport, vous recevrez en remerciement :

10 euros – une carte postale

25 euros – une carte postale avec le poème de Rayen « Tierra Madre »

50 euros – une carte postale avec un poème et une tisane

75 euros – un dvd « Pueblo con Memoria » avec la participation de Rayen Kvyeh

100 euros – un abonnement d’un an à la revue « Mapu Nuke » en format pdf (prix habituel : 50 € par an pour 4 numéros)

250 et + – une invitation/entrée gratuite à un récital de Rayen lors de son passage en Europe.

 

Rayen Kvyeh/Rosa Zurrita

Dramaturge, militante et poète Mapuche, elle est née et a grandi à Quillen, Region de Malleco, au sud du Chili. Elle a étudié le théâtre à Concepción sous le gouvernement d’Allende. Arrêtée et emprisonnée sous la dictature de Pinochet, elle est libérée par Amnesty International et obtient l’asile politique en Allemagne. Elle soutient la révolution sandiniste et part avec ses deux jeunes enfants au Nicaragua.

Après la dictature, elle revient au Wallmapu, en territoire Mapuche et fonde à Temuco « La maison des arts et de la culture Mapuche ». Elle sera l’ « accoucheuse d’éveil » pour de nombreux artistes Mapuche.

Elle est fondatrice de la revue « Mapu Ñuke », seule revue Mapuche autofinancée depuis maintenant 25 ans. Il est possible de participer à l’édition de la revue par un abonnement annuel au format pdf : 4 numéros par an au prix de 50 euros. (*)

Depuis 2012, elle organise, coordonne et dirige avec brio, le festival international de poésie du Wallmapu.

Ses poèmes sont traduits en plusieurs langues. Au Chili, son œuvre a été censurée car elle dénonce dans ses poèmes la destruction de la terre (par exemple par les entreprises forestières). Elle a elle-même édité tous ses écrits.

Rayen a reçu divers prix étrangers pour son œuvre poétique et sa vie. Elle a été l’invitée de festivals internationaux (voir la vidéo). (**)

Elle a autogéré plusieurs tournées en Europe pour partager sa poésie et faire connaître la lutte de son peuple et la répression actuelle que vivent de nombreuses communautés en résistance. Elle a été témoin de nombreux procès intentés contre des Mapuche auxquels s’appliquait la loi antiterroriste, héritage de la constitution de Pinochet.

 

Rayen Kvyeh en conference

 

(*) Formulaire d’abonnement 

 

Affiche pour 20 ans de la revue en 2011

 

(**) du Festival de poésie international de Medellin en juillet 2018, au cours duquel, elle a lu ses deux poèmes les plus connus : « Mapu Nuke/Madre Tierra » et « Bió Bió ».

https://www.festivaldepoesiademedellin.org/es/Multimedia/Kvyeh/

 

Bibliographie sélective :

Luna de los Primero Brotes (histoire Mapuche)

Luna de Cenizas

Brotes de Luna Llena

Cometas Azules (poèmes d’amour)

Paginas Ancestrales

Incendio en las Entranas

Dernier libre : Pacificación (témoignages des procès des prisonniers politiques Mapuche)

 

Récompenses :

1995 – Médaille José María Heredia. Festival de Poésie des Caraïbes et du Monde - Santiago de Cuba

2006 - Prix Bruno Carli – Italie

2007 - Mention spéciale - XXIII Premio Mundial de Poesìa Nosside - Italie

2014 – Participation à la rencontre internationale de poésie «Geoliteratura en Lenguas Indigenas »

Un Proyecto Emergente- Mexico

2015 – Homenaje de Vida à l’occasion de la deuxième rencontre internationale de poésie «Geoliteratura en Lenguas Indigenas » - Mexico

 

Mapuche 

MAPU (Terre), CHE (Peuple) = Le peuple de la Terre

Les Mapuche vivent au sud du Chili et de l’Argentine (Wallmapu). Ce sont les derniers peuples autochtones dont la nation a été reconnue par la couronne espagnole (Traité de Quillém en 1641). Dès lors, tout le territoire plus au sud du fleuve « Bío Bío » a été reconnu territoire Mapuche.

A la fin du 19ème siècle, les nouveaux états ont fait des guerres d’extermination contre les Mapuche, appelées à tort « Pacification de l’Auracania“ au Chili et « Conquête du désert“ en Argentine. Le peuple Mapuche a perdu sa liberté et une grande partie de ses terres. Avec l’enseignement et l’Église, a débuté un « génocide culturel ». Il a été interdit de parler Mapudungun et de porter des vêtements traditionnels. La culture a été préservée au sein des communautés.

En 1992, pour les 500 ans de la découverte de l’Amérique Latine, naissance des mouvements autochtones pour réclamer leurs droits.

 

Principaux problèmes actuels :

Destruction des forêts par les entreprises forestières, projets hydroélectriques…

Application de la loi antiterroriste ; accusations mensongères à l’encontre des communautés Mapuche persécutées ; militarisation des communautés en résistance ; violences systématiques à l’encontre de la communauté (y compris jeunes, femmes et anciens).

Désinformation au niveau national et invisibilité au niveau international.

Pour plus d’informations :

http://www.mapuexpress.org

 

Manifestation pour l'eau à Temuko, 2016

 

Appui au mouvement social au Chili/Pétition contre la violation des droits humains

Quand nous avons demandé à Rayen quel type de soutien politique pourrait convenir à ce projet de financement participatif, elle a répondu (résumé libre) : « Le mouvement social d’aujourd’hui est celui de toutes et de tous. La demande pour une nouvelle constitution est l’affaire du peuple chilien. Mais il serait bon de dénoncer la violence policière étatique. Depuis le plus grand soulèvement social, depuis la dictature militaire en octobre… des jeunes gens ont perdu leurs yeux… de jeunes femmes ont été violées dans les commissariats au Chili.»

 

Nous aurons sous peu un lien vers la PETITION

 

Ci-dessous deux vidéos et plus d’information :

Vidéo de Opal sur la situation actuelle au Chili :  https://youtu.be/FxPlAgtL7k8

Droits humains (vidéo d’Amnistie International) :  https://youtu.be/nr8Vmhk9Jmw

 

Merci encore pour votre appui et votre partage!!

 

Équipe de travail pour nettoyer le terrain, 2019

 

 

Organisé par

Le collectif des amis de Rayen Kvyeh