Aller au contenu principal

Une aide pour aller jusqu'aux Assises

Organisé pour : Ielena Anglade

" Il faut toujours rendre justice avant que d'exercer la charité"

Cette citation de Nicolas Malebranche, exprimant une belle idée en son principe, ne reflète aucunement la situation désolante et cruelle à laquelle fait face une personne qui m’est très chère. Ielena Anglade, de son vrai nom Caroline, (inusité depuis ses 15 ans) a subi l’inceste, le viol et des sévices sexuelles aux mains d’un homme qui devait être son protecteur, son gardien. De ses dix à ses quinze ans, ce monstre s’en est pris à un enfant, lui dérobant son innocence et toute chance de mener une vie normale.

Victime de viols répétés par cet homme qui devait être son pépé, s’en est suivi un long combat contre son grand-père et sa cruauté indescriptible.

Un combat qui lui a privé de toutes les chances et opportunités qui devraient pourtant revenir à chaque enfant de la République.

Fugue, déscolarisation, et une personnalité colonisée par des atrocités qui ne sont pas, et qui n’auraient jamais dû, être les siennes. Une vie de précarité, non seulement pécuniaire, mais avant tout émotionnelle, ne trouvant nul soutien chez ses proches.

Pire, une partie de sa famille ne la croyant pas, on l’estampille de la lettre écarlate. Elle aurait, dès ses dix ans, cherché à séduire cet homme, qui la cajolait, la faisait boire de l’alcool afin d’arriver à ses fins entre autres choses.

 

Une fille de rue, isolée de la société, laissé pour compte. Je vois bien qu’elle a essayé. Enchaînant petit boulot qu’elle ne parvenait pas à garder.

Comment pourrait-elle, quand son seul véritable objectif était de simplement survivre une autre journée et de ne pas accueillir la mort en amie.

 

Ielena a porté plainte, elle a toujours refusé de faire correctionnaliser l’affaire, voulant, en tant que justiciable et victime, ce qui lui revenait de droit : 

Un procès aux assises.

Ce procès a enfin, après dix ans d’attente, une date : 30 et 31 janvier 2020.

 

Je vois tous les jours son combat, celui de rester en vie, au moins jusqu’à cette date fatidique, de ne pas laisser l’homme qui lui a presque tout pris remporter une victoire finale.

Mais elle a besoin d’aide.

Elle est désormais suivie par Muriel Salmona, une psychiatre experte en traumatologie et victimologie. Malheureusement, il faut que cela aille pire avant que cela ne puisse aller mieux.

 

Aujourd'hui sans papiers et sans RSA elle vit une situation qui ne devrait pas pouvoir exister de nos jours en France.

Elle se bat pour tenir, pour se socialiser, reprendre confiance en l'Homme et en l'Humain. Et à terme parvenir à vivre comme une "vrai" citoyenne de son pays.

 

C’est pour cette raison que je fais appel à vous. Pour que justice soit rendue, et que cet homme paie enfin pour certains des crimes qu’il a commis (car je ne doute pas qu’il y’en a plus), Ielena a besoin de notre aide. Pour tenir jusqu’au procès, pour survivre chaque jour aux mémoires traumatiques qui la gangrènent et pour trouver sa voix et le courage de continuer sa vie après. 

 

Organisé par

Caroline Anglade