Aller au contenu principal

Un élan de solidarité pour Gizmo et sa famille.

Organisé pour : Elodie Guillaume-Gentil et Guerric Raimondi

Cette cagnotte a pour but de soutenir et d'aider ma famille à supporter les frais nécessaires à mon rétablissement. 

Si vous désirez en savoir plus sur ce qui m'est arrivé, je vous invite à lire les détails de ma mésaventure ci-dessous :

 

Qui est Gizmo ?

 

Gizmo que nous surnommons « chaton » a rejoint notre famille en août dernier. C'est un chat très sociable, qui apprécie la compagnie humaine. Que vous soyez un membre de la famille, un voisin, un facteur ou encore un parfait inconnu, il donne à qui veut bien recevoir et parfois même à qui ne le souhaite pas. Comme à notre chatte de sept ans qui n'apprécie guère qu'il lui colle aux basques. Il est d'un caractère doux et malléable, affectueux, joueur, un tantinet espiègle envers ses copains à quatre pattes. Il s'amuse par exemple à provoquer gentiment notre chienne, ce qui conduit généralement à une course poursuite. Un jeu auquel il ne gagne pas à chaque fois, mais cela ne l'empêche pas de recommencer, l'instant d'après. Comme beaucoup de chats, il a pour passion la chasse, avec pour domaine de prédilection : les rongeurs et plus particulièrement, les musaraignes, en grand nombre par chez nous, puisque nous vivons à la campagne. Il apprécie également partir à l'aventure, mais étant très attaché à son foyer, il a pour habitude de ne jamais s'éloigner trop longtemps afin de rentrer tous les soirs, si ce n'est pour dormir au chaud, au moins pour retrouver sa gamelle.

 

Ce qu'il s'est passé :

 

Le mardi 24 avril 2018, au soir, un peu avant 19h30, alors que nous étions attablés sur la terrasse de notre maison, située à peyrens, nous avons vu notre chat Gizmo s’affaler au sol à une dizaine de mètres de nous. D’ordinaire, il vient à nous spontanément dès qu'il nous voit. Il faut dire qu'il aime tellement les câlins, qu'il rate très peu d'occasions d'en recevoir.

 

Ce jour-là, il faisait très chaud, et malgré l'heure tardive, le soleil tapait encore. C'est pourquoi nous ne nous sommes pas tout de suite inquiétés, pensant de prime abord qu'il était exténué de sa dernière excursion, qu'il avait chaud ou encore qu'il souhaitait tout simplement se prélasser au soleil. Cependant, adorant sa compagnie, nous n'avons pu nous empêcher de l'inviter à se joindre à nous, en l'appelant. Mais malgré nos appels répétés, il est resté à distance, ce qui lui arrive parfois lorsqu'il préfère vaquer à ses occupations, mais dans ces moments il nous indique au moins qu'il nous a entendu par un miaulement, ce qu'il n'a pas fait.

 

Nous avons alors commencé à nous interroger, trouvant son comportement inhabituel, d'autant plus qu'en l'observant, nous avions l'impression qu'il était « absent » voire « éteint ». Pris d'inquiétude, nous nous sommes rendus jusqu'à lui et avons découvert avec stupeur que Gizmo était grièvement blessé et en état de choc.

 

Il était allongé de tout son long, tête relevée, les yeux ouverts, mais ses pupilles étaient dilatées et il n'avait de cesse de tourner de l’œil, ce qui nous donnait le sentiment qu'il pouvait perdre connaissance d'un instant à l'autre. Il était blessé à la mâchoire et son flanc droit semblait enfoncé. Sa patte arrière droite quant à elle, était couverte de sang séché sur laquelle s'agglutinaient des mouches.

 

Son état général ne laissait rien présager de bon et laissait même à penser qu'il pouvait succomber à tout moment. Mais Gizmo n'étant pas qu'un simple chat à nos yeux, plutôt un membre à part entière de notre famille, faisant partie intégrante de nos vies, s'il y avait une chance pour qu'il s'en sorte, nous devions la saisir. On ne pouvait pas l'abandonner ainsi, l'attachement que l'on a pour lui nous l'interdisait formellement.

 

Nous avons donc tenté de joindre une clinique vétérinaire, mais cette dernière fermant ses portes à 19h00, nous avons été redirigés vers un médecin de garde, qui était déjà à ce moment-là en intervention à plus d'une heure et demie de chez nous. Nous lui avons laissé un message vocal en espérant qu'il puisse nous rappeler au plus vite, ce qu'il n'a pu faire que vers 20h30. Nous lui avons alors expliqué la situation plus en détails, suite à quoi il nous a dit qu'il nous rappellerait dès qu'il serait rentré à la clinique afin que nous puissions lui amener Gizmo.

 

En attendant son appel, n'osant déplacer Gizmo de peur d'aggraver son état, nous lui avons proposé de l'eau, qu'il a tenté de laper, mais sans succès. Il semblait ne plus avoir la force de grand-chose. On lui a ensuite mis un torchon sur la patte arrière afin que les mouches cessent de s'y poser et nous nous sommes tenus près de lui, afin de le rassurer.

 

On l'a ensuite vu se relever et tenter de marcher. Il semblait vouloir se rendre dans la maison et c'est à ce moment-là que nous avons remarqué qu'il traînait sa patte arrière droite et que l'on s'est dit qu'elle devait être cassée. Il était tellement épuisé qu'il titubait et tombait au sol tous les trois mètres environ, mais malgré cela, il a réussi à se rendre jusqu'au garage, où nous lui avions préalablement préparé une couverture dès que nous avons compris ce qu'il souhaitait faire. On a ensuite éteint la lumière et fermé la porte pour qu'il soit au calme en attendant l'appel du vétérinaire.

 

Ce dernier nous rappelle à 21h20 pour nous dire qu'il est presque arrivé à la clinique et qu'on peut commencer à prendre la route. On a donc mis Gizmo en cage et l'avons rejoint.

 

La prise en charge de Gizmo :

 

Une fois arrivés à la clinique, le vétérinaire a de suite pris en charge notre chat.

 

Il l'a examiné et nous a confirmé que sa patte arrière était «cassée» pour ne pas dire «explosée». Son flanc quant à lui n’était pas enfoncé contrairement à ce que nous pensions et sa blessure à la mâchoire était moins importante qu’elle n’y paraissait puisque, bien qu'abîmée elle restait fonctionnelle. Il a ensuite décidé de lui faire passer des radios. Et c'est à l'issue de ces dernières que nous avons appris que Gizmo s'était fait tirer dessus. Son corps était criblé de plombs.

 

 

Les radiographies révélaient d’autres problèmes et non des moindres. Sa patte avant-droite montrait des éclats d’os brisés au niveau de l’articulation. Un autre point dérangeant était les deux plombs qui avaient pénétré profondément sous sa cage thoracique. Il nous était impossible de savoir à ce moment-là s’ils avaient touché des organes vitaux, et quand bien même ce serait le cas, nous apprenions qu'essayer d'ôter ces derniers aurait été plus dangereux que de les y laisser.

 

L'état général de Gizmo était donc critique. Il était en état de choc et les vétérinaires ne pouvaient nous assurer qu'il survive à ses blessures. L'urgence première était de tout mettre en œuvre pour le sortir de cet état et de le stabiliser. On ne les remerciera jamais assez d'avoir fait tout ce qui leur était possible afin de le requinquer malgré tous les signes qui laissaient à penser qu'il ne se remettrait pas des suites de cet événement tragique. Grâce à leur réactivité, professionnalisme et certainement aussi à cette volonté de vivre qu'avait Gizmo, il est encore là, aujourd'hui.

 

Le 26 avril, soit deux jours après la prise en charge de Gizmo, ce dernier était enfin stabilisé. Son état permettait d'envisager une intervention. Les vétérinaires ont envoyés les radiographies à une clinique spécialisée qui a elle aussi été très réactive et professionnelle, puisqu'à peine quelques heures plus tard, elle confirmait à ses confrères que l'amputation pouvait, peut-être, être évitée par le biais d'une ostéosynthèse, c'est à dire en réparant son fémur par la pose d'une plaque, de vis et de clous, et se proposait de l'opérer dans les plus brefs délais.

 

L'opération a été programmée pour le 28 avril, nous avons été informés du bon déroulement de cette dernière et surtout du fait que Gizmo s'était réveillé.

 

Ci-dessous une radiographie où l'on peut voir la plaque, vis et clous en place :

 

 

Une photo de Gizmo datant du 30 avril 2018 soit deux jours après son opération.

 

 

Il est pour l'heure toujours hospitalisé, car une infection s'est déclarée et qu'une de ses plaies située sur sa patte arrière droite, celle opérée, peine à guérir. Si les soins et antibiotiques prodigués ne réussissent à améliorer l'état de cette dernière, les vétérinaires seront obligés de l'amputer, malgré l’ostéosynthèse réussie.

 

En date du 2 mai 2018, Gizmo, se porte bien, mais il ne rentrera pas à la maison aujourd'hui. Il l'ont endormi ce jour afin de lui retirer un morceau de peau, certainement au niveau de la plaie très infectée (le vétérinaire était débordé, nous n'avons pu nous entretenir que très brievement au telephone). Si tout se passe bien, il devrait pouvoir rentrer demain soir, à confirmer demain matin via appel. 

 

Le 03 mai « chaton » est enfin de retour à la maison, où nous lui avons construit une cage de fortune avec les moyens du bord, comme on dit... Interdiction de sauter, courrir, grimper ou emprunter des escaliers, repos strict pendant deux mois. 

 

 

C'est un grand soulagement que de savoir Gizmo près de nous bien que comme on peut l'imaginer il est frustré de ne pouvoir sortir de sa cage. Il aimerait reprendre sa vie d'avant, une vie remplie d'insouciance.

 

 

(dernière modification le 08/05/2018)

 

Un appel à la solidarité de chacun: 

 

Notre famille ressemble à celle de milliers d'autres, nous avons des enfants, une chienne et deux chats dont Gizmo. Nous travaillons tous les deux et comme beaucoup, avons des charges et prêts à rembourser. Certains penseront que nous n'aurions jamais dû aller aussi loin pour sauver notre chat étant donné les frais auxquels nous n'arrivons à faire face depuis ce drame et la situation financière dans laquelle on se trouve à présent, mais nous l'avons fait, car il nous était inconcevable d'agir autrement.

 

On a conscience que les temps sont durs pour tout le monde et que rares sont ceux qui ne rencontrent pas de problèmes, mais aujourd'hui, nous ne voyons d'autres alternatives que celle de faire appel à la solidarité de chacun. Si vous souhaitez faire un don afin de nous soutenir dans notre action, vous en avez la possibilité sur ce site. Et si vous désirez nous aider mais que vous aussi êtes dans une situation compliquée, vous pouvez partager l'histoire de Gizmo.

 

Nous vous tiendrons informés par le biais de cette page de l'évolution de l'état de Gizmo ainsi que de l'avancée de nos actions en cours.

 

Un grand merci à tous

 

Les actions en cours:

 

Une plainte est sur le point d'être déposée. 

 

Si vous êtes une association de protection animale et que vous souhaitez vous porter partie civile, contactez nous.

 

 

NOTE : 

 

S'il vous est arrivé un fait simillaire sur cette même commune, ou encore que vous avez des suspicions nous vous prions de nous contacter. 

 

 

0 Jour restant
48 Participations
Je participe

Actualités

Le 7 juillet 2018 Elodie Guillaume-Gentil a écrit :

une vidéo de Gizmo datant du 20 mai 2018, dans sa nouvelle cage, fabriquée maison. 

 

 

Le 8 mai 2018 Elodie Guillaume-Gentil a écrit :

Organisé par

Elodie Guillaume-Gentil

ISABELLE GAUZENTE a participé

Viviane LECESNE a participé

Elodie LECESNE a participé

Sylviane Bernhard a participé

Josèphe MARTINEZ a participé

Audrey Noiret a participé

Philippe Scan a participé

Muriel DOWGALSKI a participé

Monsieur l'Ecureuil a participé

Fabrice Taloni a participé

Valérie a participé

Candice Bouillet a participé

François Filliat a participé

Isabelle Bottin a participé

Marjorie Berthou a participé

Nathan DORÉ a participé

Marie Charlotte a participé

Catherine SEURE a participé

Agnès Dufau a participé

Chantal Feugueur a participé

Joëlle SUC a participé

Valérie Laguette a participé

Anonyme a participé

benoit valin saunal a participé

Le 14 juin 2018
Viviane LECESNE
Je suis heureuse de participer car j'ai ma fille qui a pu soigner son chat grace à la cagnotte, je souhaite un bon rétablissement pour votre petit chat, Bon courage
Le 21 mai 2018
Josèphe MARTINEZ
Une petite participation pour le rétablissement de Gizmo.
Le 20 mai 2018
Muriel DOWGALSKI
J'espère que Gizmo va de mieux en mieux. Courage !
Le 9 mai 2018
Fabrice Taloni
Bon courage à Gizmo et à toute la famille ! J'espère sincèrement que l'auteur sera retrouvé et condamné. Et surtout que votre chat se remette de ses blessures. N'hésitez pas à donner des nouvelles ! Bien à vous, Fabrice
Le 8 mai 2018
Candice Bouillet
un gros bisou à vous tous !! nous vous souhaitons beaucoup de courage pour la suite.
Le 7 mai 2018
Marie Charlotte
Je souhaite un bon rétablissement à Gizmo Vous avez raison nos animaux sont des membres de la famille.
Le 7 mai 2018
Catherine SEURE
Un petit grain de sable pour aider Gizmo et vous même à panser des gros grains de plomb qui malheureusement représentent toute la bêtise de certains humains. Bonne courage à vous et des grosses caresses à Gizmo de ma part et de celle d'une Mimie .
Le 7 mai 2018
Chantal Feugueur
Je viens de faire soigner ma chatte qui a été agressé par sans doute un chat, abcès. Je sais donc ce que c'est et vous souhaite du courage. Bonne chance
Le 7 mai 2018
Valérie Laguette
J'ai 2 chats et votre histoire m'a touchée ; suis de tout coeur avec vous ! j'espère que votre minou va se remettre et surtout que le coupable sera poursuivi .
Le 7 mai 2018
Anonyme
J'espère que ces quelques euros vous seront utiles😘