Aller au contenu principal
Traversée des Alpes solidaire

Traversée des Alpes solidaire


Traversée des Alpes en solitaire mais solidaire

Courir sur les sentiers, dans la nature, a toujours été un plaisir pour moi, même sans but. Cela me permet de me reconnecter à moi-même, à mon âme, à mon esprit, mais aussi de me tester et de sentir une plus forte connexion avec la nature. Les distances de mes sorties trail se sont allongées au fil des ans, pour passer plus de temps dans les montagnes, explorer de nouveaux sentiers. Quand on court dans la nature, on renoue avec son instinct primitif : au départ, pour se déplacer, on courait. Il faut se concentrer sur ces moments-là, couper son téléphone, se fondre dans l'environnement comme l'animal qu’on est.

Depuis quelques années, j'ai pour projet de traverser les Alpes françaises à pied. La date est fixée : le départ aura lieu le 7 août cet été, à Saint Gingolph, au bord du lac Léman. Jusqu’à Menton, je suivrai le GR5 et ses variantes. La distance est d'environ 620km pour 35 000 m de dénivelé positif, et j'aimerais la parcourir en 10-12 jours. Je serai seul, sans accompagnateur, assistance ou suivi pour une empreinte carbone minime. Ambassadeur Zero Waste Sport, je tenterais cette traversée avec une démarche zéro déchet. Mon alimentation végétarienne se fera en refuge, chez l'habitant, ou acheté en vrac (fruits et fruits sec).

La société nous fait vivre dans le confort. Connaître l'inconfort parfois est aussi très utile. Et l'ultra-endurance permet d'apprécier la vie un peu plus fort. La vie sous toutes ses formes. Nous sommes interconnectés et il faut respecter la vie et la biodiversité. Je veux montrer qu'il est possible de vivre d'une façon alternative, de façon plus humble, plus sobre. Je souhaite sensibiliser les individus concernant leurs impacts, qui représentent entre 25 et 45 % des émissions de gaz à effet de serre. Il existe des actions simples et efficaces, comme éviter l’avion quand le train est possible ; faire un vol long courrier tous les 8 ans ; acheter moins de vêtements ; avoir une alimentation végétarienne ; ne plus avoir de voiture, ou ne plus en acheter neuve... Le tout avec un esprit de solidarité qui est absolument nécessaire. Seule l'entraide peut garantir un futur viable.

Vous l'avez compris, l'ampour de la vie, le respect de la nature, de la biodiversité et simplement notre futur sur cette planète avec un climat viable, cela compte beaucoup pour moi. Une autre cause importante à mes yeux, c'est le don d'organes et le don de moelle osseuse. Vous le savez ou non, après sa mort, mon frère a pu sauver plusieurs personnes en donnant ses organes, et j'ai aussi eu la chance de participer à la guérison d'un petit garçon atteint d'une leucémie en donnant ma moelle osseuse en décembre dernier.Si une personne est pour le don d’organes, elle doit le signaler à ses proches et porter sur elle une carte de donneur. Elle facilitera le don quel que soit l’âge. Ce don sera anonyme et relève d’un acte bénévole.Pour une greffe de moelle osseuse, si entre 2 frères ou sœurs d’une même fratrie la probabilité d’être compatibles est de 1 chance sur 4 (25 %), elle n’est plus que de 1 chance sur 1 million entre 2 individus pris au hasard ! Plus ces volontaires sont nombreux, plus les chances de sauver les malades en attente de greffe de moelle osseuse sont nombreuses.

Je créé donc une cagnotte à laquelle vous pouvez participer. Tous les bénéfices seront reversés à part égale à deux associations défendant ces causes : Adot 25 et Alternatiba ANV/COP21 Besançon, dont je vous mets les liens ci-dessous (site et réseaux sociaux).

En les soutenant, vous me soutenez aussi, moi. Dans une traversée comme celle-là, la fatigue, les pépins de santé, ça ne compte pas tant que ça. C’est le mental qui fait toute la différence. Et courir avec un but est la meilleure des motivations.

Vous pouvez voir mon parcours vous pourrez suivre mon avancée en temps réel grâce à une balise GPS via ce lien : https://connect.capturs-systems.com/#/tracking/-N7KgF657fBRdLeBueHz

Pour finir, si vous connaissez des personnes habitant sur ce trajet qui accepteraient de m'accueillir une nuit, tenez-moi au courant. Quelques nuits et douches chez l'habitant seront peut-être les bienvenues ! (Sixt-Fer-à-Cheval, Les Houches, Bellentre, Tignes/Val d'Isère, Bessens, Modane, Montgenèvre, Briançon, Ceillac, Larche, Saint-Etienne-De-Tinée, Saint Dalmas, Sospel, Menton, ou dans les refuges du parcours).

Voici mon téléphone : 06.83.36.05.01.

N'hésitez pas à partager.

Merci infiniment de votre soutien !

Paul

Adot 25 : Site / Facebook Alternatiba/ANV COP21 : Instagram / Facebook

Zero Waste Sport

3 035 € Collectés

0 Jour restant
83 Participations

Organisateur

Patton Paul

Profil vérifié

Bénéficiaire

ADOT 25 et Alternatiba/ANV COP21 Besançon