Aller au contenu principal

Traitement annexe à la chimiothérapie de ma maman

Organisé pour : Lejeune Nadine

Bonjour à tous et a toutes, 

 

Le titre résume assez bien la raison du pourquoi je suis ici, je vais cependant expliquer tout ça afin que vous puissiez comprendre la situation. 

 

Ma maman a eu son premier cancer des ovaires en 2015, celui-ci a été opéré et traité, et la vie a repris son cours jusqu'en 2017. A ce moment, on lui a détecté une nouvelle tumeur au foie, ma mère craignant la médecine générale (dû à une mauvaise expérience en 2015 et antérieurement) a initié l'idée de se soigner d'une autre manière, elle a donc commencé un régime cétogène (Recommandé par le docteur Schwtarz (Oncologue de renom, ce situant à Paris)). Les résultats étaient bons, et le cancer a été maintenu pendant deux belles années. En 2019, ma mère a rencontré des problèmes intestinaux, elle a eu une inflammation du diverticule (qu’on appelle diverticulite), ce problème a nécessité le besoin de se réalimenter normalement (j'entends par normalement, le fait de ne plus suivre le régime cétogène) de se traiter, et pendant ce temps-là, le cancer qui était maintenu via le régime cétogène a malheureusement pu prendre du terrain au-delà de ce qui est permis lorsqu'on pratique une médecine autre que la médecine traditionnelle. Par la suite on a annoncé à ma maman qu'elle allait devoir se faire opérer pour la diverticulite (opération qui a eu lieux en octobre 2019) afin d'éviter les infections à répétition sur cette zone. Et aussi de pallier à la très grosse éventration qui avait pris place dûe à une mauvaise cicatrisation des tissues lors de la première opération (Laparotomie) pour son cancer subie en 2015. Le chirurgien avait donc dit à ma mère qu'il regarderait où en était le cancer au niveau du foie. Le lendemain de l'opération, nous avons appris que le cancer du foie avait malheureusement migré sur tout le péritoine, le colon, et la zone épiplonienne (qui a pourtant été enlevé lors de la première opération). A l'heure où j'écris ce message, ma mère ne peut plus réellement faire d'efforts car son ventre est rempli "d'eau" (Ascite) , qui remonte jusqu'aux poumons et l'empêche de reprendre son souffle, la chimiothérapie devient quant à elle inévitable et sera entamée d'ici quelques jours en décembre. Ma mère a peur de la chimiothérapie, comme je pense toute personne un temps sois peu rationnel. 

 

Si je prends la peine de vous écrire tout ça, c'est car nous avons pu prendre connaissance d'un traitement en parallèle de la chimiothérapie qui permettrait de limiter ses effets, et en outre lui permettre de mieux surmonter cette étape. Ne roulant pas sur l'or, la situation financière n'est pas au beau fixe. Je ne peux malheureusement pas aider financièrement ma maman, je suis encore en études et ne dispose que de très peu de revenues par mois. 

 

Voilà si je crée une cagnotte ici, c'est car à l'heure actuelle, ma maman a besoin de soutient autant financier que moral, je ne vous demande pas d'y croire personnellement, mais de croire en le fait que ça puisse aider une personne, qui a malheureusement pu constater à quel point la chimiothérapie (Même si elle permet de soigner le cancer) peut mettre à genoux et affaiblir les gens. 

 

Je remercie d'avance toutes les personnes qui accepterons de nous aider afin de pouvoir aider financièrement ma maman autant dans ce traitement annexe à la chimiothérapie que dans les finances à effectuer durant le temps de la chimiothérapie.

 

Je prendrais bien sûr la peine de venir informer courrament les futurs donateurs soucieux de l'état de santé de ma maman.

1 470 € Collectés sur 2 000 €

73%
0 Jour restant
55 Participations

Organisé par

Alexandre COURBOIS
Profil vérifié