Aller au contenu principal

Soutien aux militant.e.s écologiques poursuivi·e·s par la justice

Organisé pour : Lausanne Action Climat

 

 

Nous avons besoin de votre soutien financier pour payer nos frais de justice, qui s'élèvent déjà à 2'500 francs et qui n'auront de cesse d'augmenter au cours de l'opposition. Vous pouvez aussi nous soutenir en signant notre pétition. Il nous faut être solidaire face aux dérives de la justice, merci pour votre aide.

Voici la vidéo de l'action pacifiste qui nous vaut ces ennuis.

La presse parle de nous : le Courrier24 heures, 20 minutes, Le Matin

 


Pas de criminalisation de l'engagement écologique

 

20'000 francs d'amende pour avoir dénoncé les investissements de Crédit Suisse

 

Le 22 novembre 2018 un groupe d’une trentaine de personnes déguisées en joueur·s·e·s de tennis a fait irruption dans les locaux lausannois du Crédit Suisse pour une occupation pacifique d'une heure et demi. Au même moment des actions similaires avaient lieux dans les locaux genevois et bâlois de la banque. Pendant ce court laps de temps la banque fut le théâtre d’un simulacre de partie de tennis visant à dénoncer l’hypocrisie d’un établissement qui s’associe par son marketing à l’image positive véhiculée par le personnage de Roger Federer tout en participant sans vergogne à la destruction de notre environnement. Aujourd’hui, cette action menace de nous coûter la somme totale de 21'600 CHF. 

 

Vous vous trompez de coupables 

 

Les investissements de la finance suisse sont responsables de 10x plus d’émissions de CO2 que la population suisse. Le Crédit Suisse, notamment, finance le réchauffement climatique à travers son investissement dans différents secteurs de l’énergie fossile. Entre 2015 et 2017 la banque a investi 7 milliards de dollars dans le secteur du fossile extrême (centrale à charbon, sable bitumineux, pétrole arctique, fracking, etc.). C’est pour ces raisons et du fait du manque global de transparence de cette institution que nous avons décidé d’en occuper les locaux et c’est pour interpeller Roger Federer dont la notoriété est instrumentalisée pour présenter une image positive de la banque que nous nous sommes déguisé·e·s en joueur·euse·s de tennis en adoptant le slogan « Si Roger savait ».

 

Des peines injustifiées

 

Chaque militant·e impliqué·e dans le sit-in a été condamné à 600 CHF d’amende ferme (convertible en 20 jours de prison) ainsi qu’à 30 jours-amendes (soit 900 CHF d’amende) avec un sursis de deux ans (et une inscription au casier judiciaire). Aux condamnations pour violation de domicile, refus d'obéir et manifestation non autorisée s'ajoute les frais de justice s'élevant déjà à 2'500 CHF. Et ce pour être resté assis·e·s pendant 1h30 dans les locaux d’une banque aux agissements tragiquement destructeurs. Nous refuseront de payer cette amende et sommes ainsi prêt·e·s à aller jusqu'en prison pour dénoncer l'absurdité de ces peines. A Genève, un militant est menacé de plus de 1'000 CHF d'amende et de frais pour avoir apposé une main rouge sur la façade de la même agence bancaire.

 

La lutte continue

 

Nous avons fait opposition et auront donc droit à un procès public. Nous dénonçons ces condamnations disproportionnées et la justice inadaptée aux enjeux actuels. La défense s'organise : un collectif d'avocat·e·s est en train de se constituer, des personnalités telles que le prix Nobel Jacques Dubochet et le professeur Dominique Bourg nous soutiennent. Nous avons besoin de lois pour encadrer les investissements des banques, pas pour réprimer les personnes qui s'engagent pour le bien commun et un avenir vivable !

 

Retrouvez-nous et restez informé·e sur notre page facebook !

Organisé par

LAC Lausanne Action Climat

Anuschka Arni a participé 10 €

Dimitri Vogt a participé

Moritz Wildhaber a participé

Anonyme a participé 5 €

Anonyme a participé

Anonyme a participé 50 €

Anonyme a participé 20 €

Nathalie Bron a participé

Olivier de Marcellus a participé

Cloé Dutoit a participé

Graziella DE BLASI a participé

Romane Collin a participé

Olivier Keshavjee a participé

Jacques Dubochet a participé

Philippe Martin a participé

Dominique Bovey a participé 90 €

Anonyme a participé 50 €

Caroline Renard a participé

Annick Yannopoulos Girardin a participé

Yannick Preitner a participé

Anonyme a participé

Gaëlle Kovaliv a participé

Yvan Luccarini a participé 50 €

Jean-Baptiste Carré a participé

Le 27 mai 2019
Olivier de Marcellus
Les Roger de Genève vous soutiennent!
Le 23 mai 2019
Jean-Baptiste Carré
Bon courage ! Et tâchez d'être acquitter ! :-)
Le 22 mai 2019
Philippe Jacques
Cette sanction est complètement disproportionnée et inadmissible. Ne lâchons rien !