Aller au contenu principal
Soutenez la reconversion d’un blessé de guerre, David Rocher, pour son M.B.A. à HEC Paris

Soutenez la reconversion d’un blessé de guerre, David Rocher, pour son M.B.A. à HEC Paris

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis David Rocher, 31 ans et ancien militaire. Je me suis engagé à 17 ans en tant qu’Arpete (formation de sous-officier de l’Armée de l’Air - promotion 139), puis j’ai poursuivi comme combattant parachutiste au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes. J’ai débuté ma reconversion professionnelle dans la Finance avec un Master à Paris-Dauphine et je viens d'être accepté au sein du MBA de HEC Paris (Top 10 mondial).

https://www.hec.edu/en/mba-programs/mba

Intégrer une école aussi réputée semblait inaccessible il y a encore quelques années lorsque je me battais dans les montagnes afghanes ou Maliennes. Et pourtant, je l’ai fait ! Ça a été difficile, j’ai fait beaucoup de sacrifices mais à l’arrivée mes efforts ont payé. C'est une excellente nouvelle qui pourrait changer ma vie mais que je ne peux fêter tant que je n'ai pas réuni les 72 500 euros (hors coût de la vie) requis pour ces 16 mois de formation.

J'ai de quoi financer mon coût de la vie durant ma formation plus une partie des frais de scolarité grâce à mon épargne, une bourse d'excellence de l'école et au soutien de l'ONAC, de Terre Fraternité et de l'Entraide Parachutiste.

J'ai sollicité d'autres associations et j'ai envoyé des couriers au gouvernement pour obtenir un soutien supplémentaire.

Il va me rester 20 000 euros à financer avant le 27 août 2020 sinon je pourrai dire adieu à ce rêve.

Mon parcours ainsi que les raisons qui m'empechent de faire un prêt étudiant sont expliqués en toute transparence ci-dessous.

Une adresse mail a été créée pour répondre à toutes vos questions et recevoir vos idées :

Je m'engage une fois diplômé à reverser à des associations oeuvrant dans l'éducation ou dans le soutien au militaire au minimum le montant reçu à travers vos dons afin que d'autres, dans le besoin, puissent en profiter à leurs tours ! Je publierai ces informations sur linkedIn.

Je vous remercie infiniment pour votre soutien, vos dons, vos idées, vos likes et vos partages de ce poste.

Je vous souhaite à toutes et à tous le meilleur,

David

Brevet militaire parachutiste N°669 348

https://www.linkedin.com/in/david-rocher/

https://www.hec.edu/en/mba-programs/mba

**********

Quelques mots sur mon parcours militaire :

A 17 ans, après la classe de 2nd générale, je réalise mon rêve et m'engage dans l'Armée.

Il faut savoir que de l’école primaire au lycée, dans la case "quel métier veux tu faire plus tard ?" je n'ai jamais rien mis d'autres que Militaire Parachutiste ! Sachant que je ne connaissais personne dans l'armée ! C'était pour moi une vocation dès ma naissance.

J'ai effectué 2 ans à l'École d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air de Saintes, une école de sous-officier de l'Armée de l'Air. C'était pour moi le moyen de m'engager le plus tôt dans l'armée tout en continuant à travailler mon bac. Ce fût deux années exceptionnelles.

Ensuite, j'ai basculé dans l'Armée de Terre, au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes, un régiment que je recommande à tout le monde. J'ai réalisé mon rêve, j'en ai encore des étoiles dans les yeux en écrivant... J'ai participé à de nombreuses missions en Guyane, Afghanistan (GTIA Raptor 2011 où j’ai été blessé au combat et décoré de la croix de la valeur militaire), Côte d’Ivoire, Mali (Alerte guépard 2013 - mission à Tessalit/vallée d’Ametetai), Gabon, etc. J'y ai vécu des moments aussi magiques que difficiles qui ont contribué à faire ce que je suis aujourd'hui. Je ne remercierai jamais assez mes supérieurs et mes camarades, mes frères !

En mars 2014, je quitte l'armée pour rejoindre la vie civile. J'apprends le mois suivant que je suis admissible au concours de l'EMIA (l'Ecole des officiers de l'Armée de Terre) mais sans regret car j'ai eu une carrière courte mais intense. Agé de 24 ans, j'ai encore la vie devant moi pour commencer une seconde vie.

Quelques mots sur les raisons de mes problèmes financiers (victime d'un achat d'appartement avec vente sous vice de forme) :

En 2010, au retour de Guyane je décide de préparer mon avenir en investissant dans l'immobilier locatif. Agé de seulement 21 ans, je me rapproche d'une agence pour profiter de son expertise et donc éviter les ennuis : Century 21st à Noyon (60400). Leur faire confiance ? La plus grosse erreur de ma vie !

L'agent immobilier de Century 21st me dit les choses suivantes :

- il y a un T3 à Noyon, dont le propriétaire veut vendre pour avoir un apport pour acheter sa maison

- Il loue cet appartement à un couple avec enfant, il reste 1 an de bail, les locataires payent et souhaitent rester dans les lieux

=> Parfait car locataires fiables et pas de perte de loyer entre l’achat et la recherche de locataires

J'achète donc en octobre 2010 pour environ 80 000 euros et c'est le début du drame... en voici quelques extraits :

- les locataires ne payent pas un seul loyer ni charges (et laissent les robinets ouverts)

- j'apprends qu'ils ne payaient déjà̀ pas depuis plusieurs mois. J'ai les traces de virements de la garantie "loyer impayés" vers le compte de l'ancien propriétaire

- je reçois une facture de régulation des charges de plusieurs milliers d'euros

- j'apprends qu'au moment de l'achat le monsieur était en prison

- la dame part en prison également (apparemment pour trafic de stupéfiants)

- les locataires ont dégradé́ l'appartement : portes, sols, vitres, tout est cassé

Conséquences :

=> le projet initialement autofinancé me met dans une situation de budget déficitaire.

=> je n'ai pas les moyens de faire intervenir un avocat et n'ai pas le droit à l'aide juridictionnelle.

=> j'ai mis plusieurs années à expulser les locataires et j'ai gagné́ environ 15 000 euros au tribunal mais ces derniers ne sont pas solvables donc zéro...

=> l'appartement a été estimé par plusieurs agents immobiliers entre 10 000 et 15 000 euros car inhabitable sans de gros travaux de rénovation.

=> Je ne pouvais ni le louer car inhabitable ni faire les travaux car pas d'argent ni le vendre car même à 10 000 euros personne n'en voulait... j'ai mis plusieurs années à le vendre, à un prix dérisoire, ne pouvant donc pas combler l’emprunt.

=> j'ai dû déposer un dossier de surendettement à la banque de France

J'ai un dernier proces en cours : une demande de dommages et intérêts à l'ancien propriétaire et à Century 21st. J'ai gagné en première instance (une somme dérisoire compte tenue des pertes), le juge a reconnu le DOL (la vente sous vice de forme) et le fait que Century 21st avait manqué à ses obligations. Cependant, l'ancien propriétaire à fait appel et je suis reparti pour encore plusieurs mois de galère.

Je reste fiché auprès de la banque de France tant que cette affaire n'est pas réglée (théoriquement en début d'année 2021) et ne peux donc pas emprunter le moindre euro auprès d'une banque française. C'est frustrant quand je vois mes "futurs" camarades de promotion qui empruntent très facilement à de faibles taux et que moi, je subis la double peine d'une arnaque qui dure depuis plus de 10 ans et qui impacte considérablement ma vie et mon futur.

Je vous remercie de nouveau pour votre soutien !

8 980 € Collectés sur 20 000 €

44%
1 Jour restant
86 Participations

Organisateur

Rocher David

Profil vérifié

Bénéficiaire

David Rocher