Aller au contenu principal

Soutenez 4 étudiants pour faire avancer le futur de la médecine

Organisé pour : COMBINES

Bonjour et bienvenue dans l'univers de la recherche médicale!

 

Nous sommes une équipe de 4 étudiants en Master 1 Biomedical Engineering à l'Université Paris Descartes. Dans ce cadre, nous avons formé tous les 4 une équipe de recherche destinée à participer à un concours international d'innovation scientifique et technique (InOC: International Organoïd Contest). Ce concours est destiné à sélectionner et à récompenser le programme de recherche le plus innovant. Dans cette perspective, nous avons créé une association intitulée: COMBINES (Creating Organoids for Medicine and Biology by International Engineering Students), association domiciliée à l'université Paris Descartes et destinée à recevoir les fonds.

 

Notre projet :

 

Hypophyse

 

Nous avons décidé de créer un organoïde (mini organe créé en laboratoire pour mimer les fonctions de l'organe naturel) en partenariat avec l'Institut Imagine, susceptible de modéliser la partie antérieure de la glande pituitaire. Cette glande, située au centre du cerveau (fosse hypophysaire), contrôle la sécrétion de la plupart des hormones du corps humain, y compris l'hormone de croissance. Certaines personnes souffrent actuellement d'un déséquilibre hormonal lié au développement de tumeurs (adénomes) sur la glande pituitaire. Ce déséquilibre peut conduire à une surproduction d'hormones ou au contraire à une restriction hormonale (nanisme, diabète etc...).

Or, grâce à nos travaux il deviendra possible de corriger ces déficiences en restaurant la fonction hormonale par la greffe et d'autres techniques détaillées ci dessous.

 

Rétine

 

Une autre partie de notre projet s'articule autour de la Rétine. Au sein d’une société vieillissante dont la prévalence des pathologies rétiniennes ne cesse d’augmenter, développer un Organoïde rétinien représente en effet un enjeu majeur. Plus de 170 millions de personnes sont aujourd’hui touchées par la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) (Pennington & DeAngelis, 2016) détérioration progressive de la zone responsable de l’acuité visuelle maximale induisant une tache permanente au centre du champ visuel, apparaissant fréquemment chez les personnes âgées de 65 ans.

Nous serions ainsi capables de réimplanter des cellules rétiniennes fonctionnelles issues de notre organoide, développé à partir des propres cellules du patient afin de remplacer les cellules rétiniennes affectées par la DMLA.

 

Pour aller plus loin...

Une première application médicale concerne le domaine optogénétique. Notre but serait de transfecter les sous-types cellulaires de notre glande pituitaire avec un gène susceptible de coder pour une enzyme ou molécule photo-sensible (rhodopsine). Sensible à certaines longueurs d'ondes lumineuses que nous auront identifiées, nous seront dès lors en mesure de provoquer la sécrétion hormonale ou son inhibition de façon contrôlée.

Une deuxième application consisterait à produire un organoïde fonctionnel susceptible d'être greffé et substitué à la glande d'un patient atteint d'une pathologie de type adénome.

Les applications dans le domaine de la recherche relèveraient du génie génétique. Nous envisageons, dès le début du protocole, de transfecter des gènes rapporteurs afin de préciser certaines étapes du protocole grâce à une molécule fluorescente ou de transfecter des gènes tueurs capables d'éliminer les cellules échappant à notre contrôle de différentiation.

 

Pour plus d'informations et pour suivre l'avancée de notre projet, vous pouvez consulter notre site internet : https://www.biomedicale.parisdescartes.fr/combines/

 

Comme vous le savez, la recherche médicale se heurte à de nombreuses difficultées de financement:

Afin de réaliser ces objectifs de recherche, nous avons besoin de votre soutien financier!

 

Aidez nous à faire avancer la recherche et à sauver des vies!

 

Merci infiniment pour votre aide,

 

Julie, Camille, Nessim et Guillaume

 

Organisé par

COMBINES Université Paris Descartes